L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET BIEN ENTENDU ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
       QU'ILS LE VEUILLENT OU NON... " TAUROMAQUIA ES CULTURA !! "

                                                                  " TAUROMAQUIA ES CULTURA "  :  https://www.youtube.com/embed/S_z0qjfrEwA   (Video de Jose Daniel Rojo)
                                                 

 
 
 
ROMAN, GRAVEMENT COGIDO EN PLAZA DE VIC-FEZENSAC

     Lundi 20 Mai / 18h50 - Alors qu'il menait au cheval le deuxième toro de la tarde, de "Los Maños", Roman s'est fait prendre par la cuisse gauche, restant un long moment suspendu au piton. - Immédiatement évacué à l'infirmerie, Roman a été opéré sur place, tandis que le festejo était paralysé près de trois quarts d'heure. - Le blessé a été ensuite transporté vers Mont-de-Marsan, pour une seconde intervention. (Un processus qui rappelle de bien mauvais souvenirs). - A suivre.

A voir, ici, les photos de la corgida - par Philippe Gil Mir, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/20/suspendida-la-ultima-de-vic-fezensac-tras-la-cornada-roman-82775.html#&gid=1&pid=2

 
ROMAN - Triple cornada cuisse gauche (gros dégâts musculaires) - Stabilisé à Vic - Evacué en ambulance vers Mont de Marsan - A lire ici, via "Aplausos":
     https://www.aplausos.es/sobrecogedora-cogida-en-la-pierna-izquierda-a-roman-en-vic-fezensac-trasladado-en-helicoptero-al-hospital-de-toulouse/
 
 
 
NÎMES - Feria de Pentecôte 2024

Jeudi 16 Mai: Corrida Camarguaise.
Vendredi 17 Mai:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour Enrique Ponce, Alejandro Talavante et  David Galvan.
Samedi 18 Mai - au matin - Novillada "sin picar:
     Quatre erales de Raphael Chaubet, pour Marco Polope, Victor, Alejandro Gonzalez et Valentin.
Samedi 18 Mai - au soir:
     Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Andres Roca Rey et El Rafi.
Dimanche 19 Mai - au matin - Novillada piquée "de la Cape d'Or":
     Novillos de Piedras Rojas, pour Lalo de Maria, Manuel Roman et Samuel Navalon.
Dimanche 19 Mai - au soir:
     Toros de Victoriano del Río, pour Sebastian Castella, Emilio de Justo  et Tomas Rufo.
Lundi 20 Mai - au matin - Corrida de Rejoneo:
     Toros de Fermin Bohorquez, pour Rui Fernandes, Diego Ventura et Lea Vicens.
Lundi 20 Mai - au soir:
     Toros de Virgen María, pour Juan Leal, Fernando Adrian, et Solalito.
(à noter: Le festejos du matin débuteront à 11h30; et ceux du soir, à 18h00)
 
 VIC-FEZENSAC: Feria de Pentecôte 2024

Samedi 18 Mai - au matin - Novillada piquée:
     Novillos de Raso de Portillo. pour Alvaro Seseña, El Melli et Jesus de la Calzada.
Samedi 18 Mai - au soir :
     Toros de Hijos de Celestino Cuadri, pour Fernando Robleño, Esau Fernandez et Noé Gomez del Pilar.
Dimanche 19 Mai - au matin  - Corrida Concurso:
     Toros, respectivement, de Saltillo, Palha, Prieto de la Cal, Veiga Teixeira, Conde de la Corte et Pagés-Mailhan, pour Francisco Javier Sanchez Vara, Octavio Chacon et Juan de Castilla.
Dimanche 19 Mai - au soir :
     Toros de Dolores Aguirre, pour Alberto Lamelas, Damian Castaño et Luis Gerpe.
Lundi 20 Mai - au matin - Novillada sin picar:
     Erales du Lartet., pour Bruno Martínez, Juan de Morena et le vainqueur de Bolsin de Bougue.
Lundi 20 Mai - au soir (Attention: paseo 17h00):
     Toros de Los Maños, pour Morenito de Aranda, Roman et El Rafi.
 
Nota: Pour les festejos "du matin": Paseo 11h00 - Pour ceux "du soir": Paseo 18h00 (Attention: La corrida du Lundi 20 Mai débutera à 17h00)

 
 
 ACTUALITE...  2024  
 

POUR INFORMATION: Certains interrogent sur le "Pourquoi tant de liens ??"
     - La réponse est double et claire, résumée en une phrase: "Pas obligé "d'ouvrir tout", mais priorité à l'information… et à l'avenir".
               1/ Il est important d'avoir "plusieurs opinions" sur un festejo, surtout si elles viennent de revisteros confirmés (certains étant préférés à d'autres, par chaque Aficionado) - On peut ainsi avoir une idée "globale et à la fois précise", de l'évènement.
               2/ Et c'est la raison primordiale: Toros2000, "plus tard" (mais dans pas longtemps), aura vocation "d'Archives Taurines", sur le nombre de temporadas que l'on aura pu suivre ensemble, au quotidien - Plus on retient, chaque jour, "de liens d'actualité, de photos, de videos", plus on a de chances d'en retrouver quelques-uns (souvent en ouvrant dans "autre fenêtre"), des années plus tard, car de nombreux sites, de presse quotidienne ou taurins, suppriment vite leur travail, et ne gardent que peu, sinon aucune, archive en ligne…
     Avec un peu de chance, l'Aficionado désirant savoir ce qui s'est passé… "A la San Isidro 2017", par exemple, aura ici quelque chance de retrouver quelques reseñas, galeries-photos, et vidéos s'y rapportant…   - L'idée est donc celle-là: "Personne n'est obligée d'ouvrir "tous les liens"… Cependant, ils sont ouverts à tous; et ils serviront, "peut-être", plus tard!"
     En un mot : "Pour vous servir!"  -   Patrick Beuglot

 
 
 
 "LO DICE SOLANA !"

     13 Mai - Depuis son lointain Mexique, Javier Solana fait une courte analyse des trois premiers festejos de la San Isidro 2024:
     A voir: La video-reseña de Javier Solana dans "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/chQroC-nrKs

 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  :  "SAN ISIDRO 2024 EN MADRID - PRIMEROS DIAS !"

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -  Au programme:   Les premiers jours de la San Isidro"  
      
   https://www.youtube.com/embed/5QxN_-qU050

Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 
 
 

"TOROS PARA TODOS"  - Le magazine Taurin de "Canal Sur", présenté par Enrique Romero:

    Programme 731 - 9ème numéro de la Temporada/20ème année - 12 Mai/Durée: 51'37"     -    ( Ouvrir par "Clic" droit + Nouvelle fenêtre )
Au sommaire: 
    
Dans la plaza: La faena de juan Ortega, en plaza de Baeza; La Goyesca du 2 Mai à Madrid; et la novillada du jour, à Séville…  
     Et… le travail et la vie, au campo: Les attitudes du toro au campo: De la noblesse, déjà, au mauvais caractère !!!; La vaca "Lucie", como su hija !  
     - Et bien d'autres choses encore!  - Para disfrutar!!!

               https://www.canalsurmas.es/videos/142548-toros-para-todos-i-semestre-2024-12052024/
 

 
 
 
     MADRID - Feria de San Isidro 2024 - 2ème partie / Première semaine (du 14 au 19 Mai)
 
 

MADRID/SAN ISIDRO - 4ème/Novillada: "DE L'AIGREUR A L'ERREUR !"
     Une partie du public, injuste avec un novillero "de futuro".
     Nek Romero, vedette avant l'heure, fracasse… ou presque!
     Bonne novillada de Montealto

     15 Mai - Hombre! Hier, le public Madrilène (grande entrée, por cierto!) s'est conduit avec une âcreté envers un des trois novilleros faisant présentation, dont on a du mal à deviner la raison. - Etait-ce le temps, menaçant la très bonne entrée? Etait-ce "le vent mauvais", celui qui bouge capes et muletas, et qui rend fou... à la fois les gars dans le ruedo; le public au tendido; le Président au palco? - Toujours est il qu'il y eut "drôle d'ambiance" dans la plaza, qui rappelait les quelques heures sombres passées, où Las Ventas était vraiment devenue "détestable". - Cette attitude est elle passagère, ou va-t-elle "se prolonger" et se propager sur toute la durée de la Feria? - On ne sait… quoique ce soit bien parti!
     Pourtant, la novillada fut intéressante, et les jeunes diestros se sont donnés, chacun dans son style et concept Torero. - Pourtant, trop de cris et de désordre dans la plaza !
     Certes il y eut des "mouvements divers", dus à "des rixes", seulement oratoires…ou presque, dans le tendido, mais également des passages de méchante agressivité à l'encontre de Samuel Navalon, novillero qui a fait grande présentation, ce jour à Madrid. Novillero qui fait un toreo "long" et attractif, visant le temple et l'empaque, sur un registre allant de la naturelle "longue et bien rematée par en bas" à la réception par larga "a portagayola". Touchant le meilleur de la tarde, qu'il sut remarquablement "maintenir" et exploiter, Navalon aurait pu, et du, couper un trophée, si ce n'est une lame, malencontreusement tombée "loin et bas", qui donna raison à ceux qui lui refusaient tout mérite, presque d'entrée. Le président ne mit pas le mouchoir, pour éviter conflit, tandis que la plaza demandait trophée..  
     Quelle ambiance, contre ce jeune Navalon! - Peut-être, outre quelque épée trop en-bas, lui reprochait on… d'être meilleur, et même bien meilleur, que ce Nek Romero dont "le Système" veut déjà faire une vedette, et qui, pour sa présentation "à Madrid", n'a montré que "volontaire… vulgarité" et total manque de classe. - Certes il donne des muletazos, et il en donne beaucoup, mais "courts", son intention première étant "ligar", lier les passes… parce que c'est cela "qui met l'ambiance", justement. Oui! mais dans les pueblos! Personne ne pourra nier sa volonté ni une certaine fermeté… par contre, Nek Romero et son apoderado, Santiago Lopez, devront viser "la qualité" au lieu de la quantité, ses faenas allant "de mas a menos", "amontonadas", comme ressenti en mars aux Fallas et hier à Madrid. - Là, Romero, qui devrait également penser à perdre quelques kilos, "n'a rien dit", ou trop peu, pour sa présentation à Madrid! - Ne pas couper, et surtout, être "bien moins bien" que son concurrent Valenciano, est pour lui… un gros échec.
     Les trois jeunes toreros de présentaient, ce qui impliquait, a priori, respect et encouragements. Cependant, l'attitude de certains, surtout vis-à-vis de Samuel Navalon semble des plus déplacées… un peu comme si on lui reprochait d'être "mieux que…"!!! - A voir comment ce public va se comporter, dans le jours qui viennent, avec les Figuras…
     ... A priori, on peut tout craindre!

     Mardi 14 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 1ère novillada/4ème de la San Isidro - Plus de 3/4 de plaza (18.111spectateurs) - Temps gris/avec rafales de vent/Pluie à la fin du 5ème: Novillos de Montealto, inégalement présentés "de caisse" (ex: le 6ème, "choquait", aux côtés de 4 et 5èmes), bien armés en général (long, large et pointu, le 5ème), qui donnèrent noble jeu, en divers degrés de puissance et de fond. - Pour le torero, le noble 3ème, qui remonta et tint distance, après avoir menacé faiblesse; Le 5ème afficha qualité, en des conditions allant s'aggravant. Manson noble, le 2ème; et les autres sans transmission - Novillada très intéressante, renforçant l'intérêt envers ce fer, issu de Luis Algarra et surtout Ventorrillo.
    
Poids de la novillada: 505, 498, 499, 518, 509 et 492 kgs
     Les trois novilleros faisaient présentation à Madrid.
     DIEGO BASTOS (de bleu cobalt et noir/azabache): Silence; et Silence - veut faire les choses "bien", et a de très bonne choses, justement, au capote (véroniques, demies, recortes; les gaoneras du quite) et à la muleta (très "asentado" en un  toreo classique et sobre, "de mano baja"). Cependant, il lui manqua, ce jour, "'adversaire" à sa mesure et "la transmission". Une actuacion "torera", sobre et sérieuse, face à un public… qui, en grande partie, était venu pour les deux autres. Il manqua "la transmission" et l'épée! (une lame basse et atravesada, précédant entière, tendida à son premier; et estoconazo, au quatrième).  
     NEK ROMERO (de noir et or): Silence après avis; et Petite ovation, "forcée" - faisait un paseo primordial: Outre sa présentation à Madrid, un succès à Las Ventas devait être un échelon important, dans son trajet vers l'alternative "de super luxe", le 9 Octobre, en plaza de Valencia, lors de la despedida d'Enrique Ponce. La mission n'est pas remplie, loin s'en faut car, si le  novillero d'Algemesi a montré vaillance et totale volonté de "ligar los pases", il semble plus verser dans "la quantité" que la qualité, (la longueur et lenteur que donne "le temple"), en de longs trasteos qui allèrent tous deux "de mas a menos", sombrant parfois dans le vulgaire. Certes le vent l'aura gêné, en particulier devant le sérieux cinquième, mais on attendait bien plus; et Madrid de même, d'un novillero dont on dit qu'il est "puntero". - Sa première faena "ne dit rien", et il tua mal, écoutant un avis après deux pinchazos et deux descabellos - Par contre il attaqua fort, pour une entière, delanterita, car voulant absolument "accrocher quelque chose", devant le grand cinquième, novillo-toro, très armé, devant lequel il débuta par des hautes, intercalant deux cambios dans le dos où, au petit pas, le bicho lui pardonna l'insolence. Une bonne série droitière donna bon espoir, mais la suivante, déjà, s'avéra "mas sucia", et dès lors, tandis que les premières gouttes tombaient, le Valenciano d'Algemesi repartit vers "la quantité, liée", au lieu de la qualité "sintiendose"… - Au final, tandis que le novillo était applaudi, à l'arrastre, Nek Romero sortit au ruedo, pour un salut… que personne ne lui demandait. - Sa présentation à Madrid n'est pas un échec, mais elle est loin d'être le succès que tous attendaient, voire "annonçaient d'avance".
     SAMUEL NAVALON (de rouge sang et or): Vuelta, après pétition et bronca au palco; et Silence après deux avis - aura intéressé, dès la première minute, y compris ceux qui l'ont contesté, voir sifflé, tout au long de son actuacion… Recevant son premier, castaño bien armé, par bonnes véroniques, demie et grand recorte, le Valenciano a signé belle entrée en matière. Confirmation dans le quite par chicuelinas, serrées, tandis que le novillo affiche certes qualité mais également "forces limitées". Faena brindée à tous et début, deux genoux en terre et grand pecho. Séries droitières, au début "large et sans appuyer", pour garder la confiance du novillo, ce qui en agace certains. Puis du toreo, erguido, templé, bien rematé par le bas, avant de clore par de grands pechos. Naturelles aidées (vent), qui gardent belle allure, et final par bernardinas, "enganchadas", et adornos "très novilleros", exagérant un peu la pose, en sortie des remates. Péché de jeunesse! Pour clore, attaquant bien, une lame qui causera division, trasera et  trop basse. Il y aura grosse pétition que le Président refusera, et le jeune diestro donnera vuelta, en quelques endroits protestée. (Si le président avait suivi la pétition, qui était majoritaire, il y aurait eu "problème"!) Sans trophée, Navalon donne bonne vuelta et "a bien accroché" Madrid. - A l'annonce du sixième, le jeune diestro, dont c'était le 17ème novillada piquée, partit s'agenouiller à portagayola, recevant par jolie larga, très "limpia", le Montealto qui sortit "fort et droit", comme un obus. Novillo suelto, sans qualité, mal lidié, provoquant "mitin" et banderilles "al rejoneo", mais qui finira soson, ne transmettant rien. Faena bien débutée, par le haut et cambio dos, limpio, avant, de s'étirer, sur les deux côtés. Mais il pleut, et le froid s'est mêlé au vent. Le public est "fatigué" et, bien que souvent "valable", la faena ne transmet pas assez. Final "par en-bas", avec trois pinchazos, une lame et trois descabellos… - Peu importe! Ce premier paseo d'Alfonso Navalon à Madrid, en appelle d'autres, et de toute façon, constitue "un grand pas en avant", dans sa trajectoire. - Novillero à suivre… comme il l'était déjà, en non piquées.

NOVILLADA PIQUEE - Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/7a362869-da75-4c1c-9d52-1691c33dc6db
     En vidéo: Le paseo de la novillada, 4ème de l'abono Isidril - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/2YPq01aeAjU
La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/novillada-con-picadores-14-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Alfredo Rodroquez, pour "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7840:madrid-&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":  Attente
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/14/664344d5e4d4d8b9518b45a8.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/14/feria-de-san-isidro-sin-historia-en-la-primera-novillada-marcada-por-el-viento/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/vuelta-ruedo-para-samuel-navalon-que-sabe-puede-estar-mejor-20240514_3297617
     La reseña de la corrida - par Javier Jimenez, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/no-es-san-juan-sino-san-isidro/1772243
     La reseña de la corrida - par Patricia Navarro, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/cultura/toros/samuel-navalon-muy-serio-madrid-tan-recien-llegado_202405146643c3aac33d0d0001d20f77.html
     La reseña de la corrida - par Lucas Gutierrez, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/14/samuel-navalon-pierde-el-triunfo-con-los-aceros-82681.html
     La reseña de la corrida - par Javier Fernandez Caballero, pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/actualidad/novillada-montealto-madrid-final-239255
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/novillada-con-picadores-14-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720316963212/
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/14/samuel-navalon-pierde-el-triunfo-con-los-aceros-82681.html#&gid=1&pid=2
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendes, pour "SuerteMatador": ***
     https://suertematadorcom.pixieset.com/lasventasdemadrid-corridadel14demayode2024-fotosemiliomndez/
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-cuarta-de-san-isidro-en-imagenes-2/1772160
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/novillada-con-picadores-14-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/14/seis-de-montealto-para-la-primera-novillada-de-san-isidro-2024-82680.html
     En video : Le lot de Montealto  - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/ZNaAG3iH2ig
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa14mayo2024

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 

MADRID/SAN ISIDRO - 5ème: FRACASO GANADERO DE "EL PARRALEJO"
     Actuacion très torera de Miguel Angel Perera… qui tua très mal.
     "Première cartouche"...  à blanc, pour Paco Ureña.
     Digne confirmation d'Alejandro Fermin

     16 Mai - Le poids peut il être l'explication? - Comment, après le bon comportement du lot de Parralejo, il y a un mois en Feria de Sevilla, "les frères de camada" ont-ils pu sortir avec une telle soseria, un tel manque de fond, en un mot une telle… mansedumbre?  - Le poids, excessif, est il la seule explication?
     - Le lot de Séville faisait 534 kgs de moyenne… et celui de Madrid, 570. - Un toro, qui garde vivacité et mobilité "à 505 kgs", ne risque t'il pas de les perdre, à plus de 550, comme cinq des six d'hier? - En présentant un toro qui dépasse ses "hechuras" habituelles, sous peine de voir ses toros refusés par Madrid, un ganadero "encaisse le chèque" mais risque de perdre son âme, et une partie de sa réputation… - A Madrid, le lot "de Séville" aurait peut-être été refusé, d'abord au campo par le veedor; puis à Madrid, au "reconocimiento previo" des vétérinaires… et enfin par le public, s'il avait réussi à sortir à la plaza! - Or… le lot de Séville "s'est bougé", dans les trois tiers… et hier, celui de Madrid, a sombré dans une immense soseria, qui a fait bailler tout le monde, et plongé les toreros dans le rôle d'infirmiers-psychiatres, cherchant à "rallumer" des âmes vides de forces et d'honneur.
     En un mot, la corrida du Parralejo, à Madrid, sans force et sans fond, a "rendu" le triomphe de Séville…
     Les toreros n'auront guère à se reprocher… sauf de n'avoir pas été "en Matadors de Toros". En effet, les trois se sont livrés à un concours de pinchazos vilains et de bajonazos "de championnat", qui a réduit à néant les quelques ovations qu'auraient pu susciter leurs efforts. - A ce sujet, Miguel Angel Perera, avec une grande sérénité, a fait "les bonnes choses" du jour, tandis que Paco Ureña, très mal servi, ne laisse que le souvenir de trois énormes muletazos d''ouverture de faena, à son premier adversaire. - Et puis, Alejandro Fermin, Extremeño bien peu connu, trop peu, au vu de ses "manières", n'a pu que confirmer bien discrètement son alternative, les toros du Parralejo le condamnant à rester dans un monde et un circuits… parallèles!
     Une grande déception, vraiment! 

     Mercredi 15 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 4ème corrida/5ème de la San Isidro - "Dia del Santo Patron" - Plaza pleine/ (22.511 spectateurs) - Temps gris/quelques gouttes/peu de vent: Toros de "El Parralejo" (provenance Jandilla et Fuente Ymbro), tous cinqueños, bien présentés (trop lourds?) et sérieusement armés, certains "descarados" - Un monstre, le 6ème, de 628 kgs, grand, haut, très armé! - Malheureusement, le lot, en son entier, a fortement déçu: Comme conscients de leur manque de forces et de race, il chargèrent "un minimum", avec beaucoup de noble soseria, avant de "se retenir", très rapidement, et s'arrêter, forçant les muleteros à une porfia et des passes "de uno en uno", qui ne transmettent rien.- Un lot "sans race ni fond", extrêmement décevant, "devolviendo, en Madrid, el triunfo de Sevilla"
    
Poids de la corrida; 591, 585, 550, 542, 605, 628 kgs.
     Alejandro Fermin a confirmé son alternative devant "Escultor" - N°76/591 kgs - de "El Parralejo - Vêtu de lilas et or, le diestro entendit quelques applaudissements.
     MIGUEL ANGEL PERERA (de vert empire et or): Applaudissements après avis; et Silence après avis - a été cent fois mieux que ne le décrète son bilan final. Une raison à cela: deux conclusions, médiocres, à l'épée, après deux actuaciones très toreras, à la muleta: Une première faena à un toro noblon, très juste de race, que Perera va bien "administrer", laissant le temps, lui favorisant les terrains; tirant de très bonnes naturelles, rematant en doubles pechos, avant de conclure d'une lame, basse, mais en entrant fort. "Se le fue la mano!". Il y a "avis et silence", mais Perera a été "en torero" - De même face au quatrième, un "tio", très armé, devant lequel il débuta, spectaculaire, par cambio dans le dos, "comprometido", à genoux au centre, le toro venant fort, et Perera toréant, main droite, sans rectifier la posture. L'Extremeño, très sérieux et avec un sitio énorme, parvint à maintenir et intéresser le toro, en une faena sobre et torera, sur les deux mains, empreinte de maestria au plans technique et même artistique. Final "de uno en uno", le toro ayant abandonné, mais public conquis. Hélas, un metisaca "terrible" et une vilaine lame, caida, mirent tout par terre.
     PACO UREÑA (de sable et or): Silence; et Silence - n'a eu aucune chance. Un premier toro, faible, qui se coucha au cours de la faena, l'obligeant à abréger; et un second , castaño très sérieux, qui finit rajandose et devant lequel il insista en vain. Par contre, Paco Ureña, "fatal" avec l'épée: Pinchazo hondo, après pinchazo, les deux mal portés, à son premier, qui se coucha, dégoûté; et… une horreur de lame, très basse, au cinquième - Pourtant, on gardera en mémoire une énorme début de faena, au troisième: par ayudados, trincherazo gaucher et remate, "de cartel"! C'est bien, mais trop peu!
     ALEJANDRO FERMIN (de lilas et or): Silence après avis; et Silence après avis - a confirmé son alternative, avec un grand mérite et des "manières" qui disent qualité torera, à condition que se toros… tiennent la distance. Ce qui ne fut pas le cas du toro de la cérémonie,  bien doublé par le pas, une série sur chaque main "annonçant" qualité. Hélas, le noble toraco "se paro", et il fallut tirer quelque muletazo "de uno en uno". Pinchazo, lame basse et descabello - Méritoire fut son actuacion, muleta en main, face au géant sixième (628 kgs / super armé), qui débuta "rebrincado", avant de se défendre, comme les autres… Par contre, le final l'a condamné: Pinchazo; horrible sartenazo et entière, basse trasera et atravesada… Ayyy! - Cependant, plus de la moitié de la plaza était déjà partie, profondément déçue..

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/0e2e2f56-a74c-4bd2-ae10-973a194ceb4e
     En vidéo: Le paseo de la 5ème de Feria - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/mAPu07b86Og
La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/corrida-de-toros-15-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7841:2024-05-15-20-47-48&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/15/feria-de-san-isidro-pinchauvas/
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/15/6644c360fdddff1e908b457c.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/15/feria-de-san-isidro-y-en-la-tarde-del-santo-bueyes-como-dios-manda/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/kilos-mansedumbre-muestrario-estocadas-bajas-para-dia-san-isidro-20240515_3299713
     La reseña de la corrida - par Javier Jimenez, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/una-infumable-corrida-y-un-extraordinario-torero/1772419
     La reseña de la corrida - par Patricia Navarro, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/cultura/toros/san-isidro-madrilenos-exitos_2024051566450f27c33d0d0001d4c4c1.html
     La reseña de la corrida - par Lucas Gutierrez, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/15/falto-el-toro-en-el-dia-de-san-isidro-82690.html
     La reseña de la corrida - par Marco Antonio Hierro, pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/actualidad/jose-viera-rendija-cronica-239602
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/corrida-de-toros-15-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317012318/
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/15/falto-el-toro-en-el-dia-de-san-isidro-82690.html#&gid=1&pid=2
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendes, pour "SuerteMatador": ***
     https://suertematadorcom.pixieset.com/lasventasdemadrid-corridadel15demayode2024-fotosemiliomndez/
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-quinta-de-san-isidro-en-imagenes-2/1772346
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/corrida-de-toros-15-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/15/listos-los-toros-de-el-parralejo-para-el-gran-dia-de-san-isidro-82692.html
     En video : Le lot de "El Parralejo"  - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/aVXa5cpN7_U
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa15mayo2024

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 
SEBASTIAN CASTELLA... A COEUR OUVERT !!!

      A lire: "Avant Madrid!", interview de Sebastian Castella - (le 19 Avril à Sville) par Zabala de la Serna, dans "El Mundo" - via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/15/sebastian-castella-es-duro-lo-que-voy-a-decir-pero-al-dia-de-hoy-egoistamente-antepongo-el-toro-a-todo/

 

MADRID/SAN ISIDRO - 6ème: "URTAZUN EN RTT !!!"
    
Une oreille "d'émotion" pour Tomas Rufo
      Grande tarde.. . de subalternes.

17 Mai - Hombre! Le Ministre Urtazun n'a pas besoin de dire du mal de la Fiesta Brava, ceux "de l'intérieur" peuvent le faire mieux que lui...
     Hombre! Devant un verre à demi rempli d'un excellent breuvage, il y a, depuis toujours, deux attitudes possibles: Ou l'on considère que l'on va se régaler en sirotant, peu à peu, et en dégustant chaque goutte du précieux nectar; ou, d'avance déçu, l'on souffle et l'on râle, prétendant plus ou moins fortement que l'on a été volé… C'est la sempiternelle théorie du verre à moitié plein, ou vide !!!
     Que le public de Las Ventas, mené par des "amargados" de la vida et du Toreo, dont les 90% n'ont jamais vu "ce qui sortait avant!", se mette en boule et reprenne les "Miauuuuu!" des années 90... passe !!! Mais que certains "revisteros" de renom reprennent la rengaine, avec mépris et insulte envers ceux qui, quoiqu'ils disent, et qu'ils mentent", se jouent la vie dans le ruedo… voilà qui ne passe plus, parce que leur mépris et leurs mensonges, leur "amargura de la vida", sont des armes bien plus fortes pour détruire la Tauromachie, que les bravades et les dictats du Sieur Urtazun, Ministre d'une Culture qui se devrait de défendre et promouvoir la Fiesta Brava… 
     Pourquoi? - Parce que  tout le monde sait que Urtazun est un ignare de la Fiesta, qui veut la détruire, par idéologie télécommandée..
     Pourquoi?- Parce que tous les Aficionados "connaissent" ces revisteros, et leur font confiance, prenant tous leurs écrits pour argent comptant, et donc "chargeant les fusils" pour tirer sur tout ce qui passe… y compris les bons moments!
     Quelle différence entre des chroniques "verres à demi pleins" et "verres à demi vides !!!" - Quelle différence entre les reseñas, par exemple, (voyez vous-mêmes), de Sixto Naranjo, pour "La Cope", lequel n'est pas tendre, parfois; et celle d'un Carlos Ilian, dans "Marca", qui, toujours, n'est que mépris insultant… Pour avoir partagé tertulias avec ce dernier, aux Forums du Mercure, à Bayonne en 88 et 91, on a du mal à comprendre le mauvais "virement"  d'un homme au demeurant… bien éduqué!
     La corrida de Victoriano del Rio sortit, hier, inégale de trapio, mais "tapandose", se cachant derrière d'impressionnantes armures, pour le moins "astifinas". - A divers degrés, la corrida s'est bougée, et a fait devoir au cheval, pratiquement plus vivement que tout les lots que nous avons vus depuis les Fallas, y compris celui de Santi Domecq, à Séville. - Un lot qui, à part le premier, a bien "bataillé" au cheval. Ce qui, pour le moins, est plutôt rare, en une époque où l'on passe son temps à "cuidar, en el caballo", des toracos de six cents kilos, qui, en théorie, "devraient" envoyer tout le monde au callejon, d'un seul coup de tête!  - Un lot de Victoriano, noble "con matices" qui a manqué de "final".  - De là à prétendre et écrire que les toreros ont fracassé devant une bande de chats inoffensifs, il y a quelque marge…  Donc, on laissera aux grincheux et menteurs le verre "à moitié vide", et l'on gardera celui "à demi plein"…
     Et dans le demi-plein, on aura deux débuts de faena "super", et tout à fait inusité, de Manzanares au deuxième; et Sebastian Castella au quatrième… On aura la faena "accidentada" de Tomas Rufo au troisième, qui lui vaut un trophée "d'émotion", mais que l'on peut considérer comme "logique"…- On aura, bien filmé, dans l'axe, un gros recibir, bien plus marqué et lent que de coutume, de Manzanares… Et si l'on fut un peu déçu de voir Castella "de mas a menos", devant le quatrième, jamais on ne pensera que son geste d'aller tuer le toro "au centre" fût "extravagant", mais bien plutôt une manœuvre logique de changer les terrains à un bicho qui se mettait à "escarbar" dès qu'il levait l'épée. "Extravagant" eut été que Castella voulût faire passer le toro pour "de bandera"… Ce qui fut loin d'être le cas! - Dans ce "demi-plein", on aura également, et cela compte énormément, "pour planter Urtazun et ses grincheux", plusieurs noms de subalternes, "sensass!!!", hier et souvent, aux banderilles comme à la brega… Extrêmement Toreros! - Parmi eux, un Rafael Viotti, énorme, ce jour, avec cape et palos.. Mais également, le désormais "légendaire de son vivant" Jose Chacon, que l'on attend à chaque toro, et qui déçoit rarement, sans oublier la grande actuacion de la cuadrilla de Tomas Rufo (Duarte à la brega; Sergio Blasco, et  Fernando Sanchez aux banderilles). De grands moments de Toreria!
     Corrida "mitigée" donc, dite "de verre à demi-plein ou à demi-vide", que chacun aura vue… "selon l'humeur du jour"!
     Positivons un peu, tout de même, car… Urtazun reviendra, une fois passée sa Rtt…

     Jeudi 16 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 5ème corrida/6ème festejo de la San Isidro - Plaza pleine/"No hay billetes" (22.964 spectateurs) - Temps gris, percé de quelque velléité de soleil, et du vent (como voleteaban los papelitos!!): Cinq toros de Victoriano del Rio (2, 3, 4, 5, 6èmes) et un de Cortes (sorti 1er), très inégaux de trapio (protestés les 1 et 3èmes - (peut-être pour insuffisance de poids), mais tous très armés, long et astifino. - La corrida, en son ensemble, alla faire devoir au cheval, "pronta y empleandose". A la muleta, de fond noble, elle eut comportement divers, 1er, rapidement "parado" et 5ème (désordonné, entre violence et faiblesse) étant les moins plausibles. Faible mais "de classe", le 3ème; et "de grande classe" sur piton droit, le 2ème - Vite "a menos" le 4ème, de même que le 6ème, manson au cheval.
    
Poids de la corrida: 511, 540, 516, 537, 532 et 592 kgs.
     En fin du paseo, minute de silence, intense, au souvenir de Joselito, à Talavera. - Présence de nombreuses personnalités, de tous horizons, dans le callejon et au tendido de Las Ventas.
     SEBASTIAN CASTELLA (de bleu marine et or): Silence; et Ovation après avis - fit peu piquer le toro d'ouverture, dont le trapio limité, "caché" derrière ample armure, fut protesté. Toro gardant tête en haut, superbement banderillé  par Rafael Viotti. Toro qui va vite "protester" à la muleta de Castella, avant de s'arrêter tout à fait. Pinchazo "muy caido" et un trois-quarts, trasero et tendido - Astifino, le castaño quatrième se montrera relativement intéressé par le callejon, sans pourtant oser le saut. S'échappant des capotes, par deux fois, il ira percuter le cheval et fera devoir, bien pris par Manuel J. Bernal. Viotti, précieux et très torero, à la brega, tandis que Jose Chacon brille avec les palos. Gros début de Castella, par deux hautes, un cambio dos, un pase de las flores et double remate par le bas, avant pecho. Superbe, de même, la première série de quatre droitières, avec changement de main et pecho. Le Français torée, vertical, avec empaque. De même les premières naturelles, le toro allant déjà "a menos" et se désunissant. Impression confirmée au retour à droite, où le torero va bien "aguanter" deux gros parones en arrivant à sa hauteur. Dès lors, Sebastian Castella va "s'arrimer", redevenant le Castella de toujours, et peut-être "pasarse" de faena, avec longue séquence de "pendulo", l'autre main posée sur le frontal de l'animal. Un avis sonne avant l'épée, partie du public lui ayant demandé d'abréger… Toro "escarbando", dès que le diestro lève l'épée, par trois fois. Castella décide alors de lui changer les terrains, le menant au centre, pour un estoconazo caido, porté à fond, qui tue. Ovation, en attendant la prochaine.  
     JOSE MARIA MANZANARES (de bleu marine et or): Bonne ovation après pétition minoritaire; et Silence - a montré deux facettes de son toreo, face à deux toros sortis "incertains", au capote. - Son premier, court, pegajoso, violent, lui arracha le capote et le torero ne voulant pas lâcher, se trouva déséquilibré, en grosse difficulté, frôlant la cogida. Toro qui arrive pourtant très noble, à la muleta, avec excellent piton droit. Là, contrairement à son habitude, Manzanares va monter gros début de faena, par bons doblones, trinchera superbe et, plus loin un remate au desden, pieds joints. Trois séries droitières, allant "a mas" en lent et moelleux, rematées en cambio et pecho, le public marchant à fond. Un Manzanares "que l'on n'avait pas vu", depuis longtemps. A gauche, le toro n'était pas le même, bien que noble, et surtout, le vent se mit violent. Retour à droite, très sérieux, pour deux séries gardant l'assentiment des gradins. On devine "le recibir", et Manzanares "y va", portant "en-haut" gros "pinchazo hondo, agarrado", presque demi-lame, qui va tuer. Probablement une lame entière,  même "tombée", sin puntilla, aurait elle entraîné plus grosse pétition et octroi d'une oreille… laquelle aurait été durement protestée… Grande ovation, ici, pour un Manzanares, semblant "retrouvé" -  Le cinquième, toro noir bien armé, semblant limité de forces, va mettre un nouveau susto à l'Alicantino, qui a glissé, trébuché devant lui. Manzanares "soulevé" sans mal. Toro qui va venir et pousser au cheval, en brave, avant que Trujillo mette grande troisième paire de bandreilles. Et toro noble mais exigeant, court et quelque peu violent, devant un Manzanares qui redevint "le" Manzanares habituel, qui tire des muletazos en ligne, mettant le pico, ne sachant par quel bout prendre la difficulté et se mettant indécis, rapide et sans dominio. Et cela se confirme, bien sûr, au moment de l'épée, avec trois pinchazos (deux en forme de metisacas) au volapié et enfin, une lame entière, qui clos… l'échec, à ce toro. - Manzanares, "de cal y arena" en son premier paseo à la San Isidro.
     TOMAS RUFO (de bleu nuit et or): UNE OREILLE; et Silence - sortait de Séville "sin pena ni gloria", et il lui fallait "marquer des buts" et les esprits, à Madrid. C'est en partie réussi, puisqu'il coupe le seul trophée de la journée après une faena qui provoqua l'émotion, suite à une cogida, très violente, dont on a tous cru le voir blessé. - Ce troisième toro de la tarde a été, lui aussi, protesté, pour manque de trapio et de "remate". Toro qui surprend le piquero, mais avouera faiblesse, après un gros tiers de banderilles de Sergio Blasco et Fernando Sanchez. Voulant "impacter" immédiatement, Rufo débuta et toréa, main droite, les deux genoux en terre, levant l'ovation. Les séries qui suivirent, derechazos bien tirés et liés, emportant adhésion. De plus en plus confiant, Rufo ne laisse pas assez de distance sur un changement de main, et le toro le surprend, le soulevant et le jetant violemment au sol où il le cherche, du mufle et de la corne, le piétinant méchamment. Le torero essaie de se relever, mais retombe, couché sur le côté, se plaignant de la cuisse gauche, la taleguilla étant ouverte à cet endroit. Tout le monde croit en une cornada, et les cuadrillas se sont précipitées, Castella des premiers, et veulent l'emporter vers l'infirmerie. Cependant, Tomas Rufo se remet, et revient au toro, dans l'émotion générale. Pas de cornada, mais probablement "des coups partout" et une grosse "béquille" à la cuisse droite, qui disparaît au fur et à mesure de sa reprise de faena. Dès lors, très décidé et torero, Tomas Rufo va tirer, au "un à un" et malgré les fléchissements de son adversaire, de longues et profondes naturelles, qui mettent ferveur dans la plaza. Et comme sa demi lame, lagartijera, portée "à fond", fait mouche, Madrid réclame et obtient une oreille, que l'on peut discuter, mais scellant une faena de courage et toreria. - Quand sort le grand sixième, haut et armé, pourtant lui aussi protesté, Rufo pense "à la Puerta Grande", et… jusqu'à mi-faena, il pouvait y penser: Toro manson, superbement banderillé par Daniel Duarte et  Fernando Sanchez, une fois encore, que Rufo entreprendra par statuaires, trinchera, firma et pecho, soulevant ovation. La feana partira très bien, par deux séries droitières, liées, templées, bien rematées au pecho, avec, hélas, un gros désarmé en passant main gauche. Et la faena s'arrêtera là, le toro changeant, se retenant, et fléchissant. Rufo le perçut, scellant son trasteo par deux pinchazos et une lame, tombée. - Le rêve était passé! Ne lui restaient que les bleus et les bosses, ainsi qu'un trophée, pour le moment insuffisant.

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/4dcc63a1-3a60-4eaa-a9aa-ae999bcf36b1
     En vidéo: Le paseo de la 6ème de Feria - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/52HQurhfIV0
La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/corrida-de-toros-16-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7844:2024-05-16-21-04-36&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/16/feria-de-san-isidro-enganabobos/
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/16/66460feee4d4d8b9138b4573.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/16/feria-de-san-isidro-una-oreja-por-un-revolcon-de-rufo-y-un-manzanares-a-la-deriva/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/tomas-rufo-una-oreja-ley-para-celebrar-dia-internacional-tauromaquia-20240516_3301795
     La reseña de la corrida - par Javier Jimenez, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/el-temple-de-tomas-rufo-y-el-fuelle-de-victoriano/1772733
     La reseña de la corrida - par Patricia Navarro, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/cultura/toros/tremenda-voltereta-tomas-rufo-ventas_2024051666465146c33d0d0001cf7cfe.html
     La reseña de la corrida - par Lucas Gutierrez, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/16/oreja-al-temple-el-valor-de-tomas-rufo-en-las-ventas-82715.html
     La reseña de la corrida - par Marco Antonio Hierro, pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/festejos/rufo-sobre-modernidad-cronica-239998
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/corrida-de-toros-16-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317041923/
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/16/oreja-al-temple-el-valor-de-tomas-rufo-en-las-ventas-82715.html#&gid=1&pid=2
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/las-mejores-imagenes-de-la-sexta-de-san-isidro-en-las-ventas-galerias/1772579
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/corrida-de-toros-16-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/16/cinco-toros-de-victoriano-del-rio-uno-de-toros-de-cortes-para-la-sexta-de-san-isidro-82711.html
     En video : Le lot de Victoriano del Rio - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/o6Ujr7lB1es
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programano16mayo2024

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 
"LO DICE SOLANA !"

     17 Mai - Depuis son lointain Mexique, Javier Solana fait une courte analyse des festejos de la San Isidro 2024:  Montealto / Parralejo / Victoriano del Rio
     En video - par Javier Solana, via "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/fYtoKoWI_1k

 

MADRID/SAN ISIDRO - 7ème: EMILIO DE JUSTO "SECOUE" LA SAN ISIDRO !
     Encore exemplaire, Miguel Angel Perera triomphe "sans couper"! 
     Corrida importante de La Quinta.

     18 Mai - S'il fallait garder "cinq secondes" de gloire, depuis le début de cette San Isidro, ce serait celles-ci: Après des naturelles superbes, de face ou "despatarradas", la jambe largement avancée, ce final émouvant et de toute beauté: une espèce de mise en place, "papillonnante", en quatre muletazos qui disent dominio, avec pour remate, dans le même mouvement, un court trincherazo, en marchant;  Cinq secondes qui firent exploser une plaza déjà en fusion. Madrid quand elle s'émeut!  - Enfin, Emilio de Justo avait abandonné sa polycopieuse pour s'adonner, et s'abandonner, "enfin", au toreo "puro", profond, senti, "pura verdad" y puro Arte Torero"! Il a fallu, pour cela, que le toraco de La Quinta lui inflige une cogida très dure, avec nouvelle chute sur les cervicales, qui nous fit craindre à tous, pour celui qui avait déjà tant souffert… Le toro le reprit à nouveau, au sol, par le ventre, et à nouveau on a crait grave cornada… Mais "Le Destin n'a pas voulu!" Il a bien fait! Formidablement fait!
     Jusque là, De Justo avait été "en De Justo habituel", vainement théâtral devant son premier, cherchant longuement "les bons paramètres" de placement pour "enganchar" une charge retardée et brute, pour lier des muletazos courts et sans âme… . - Et puis était sorti "Periquito", le cinquième! - "Vaya tio! Et quelles cornes! - Un toro qui fit déjà bien parler de lui, au cheval, et imposa respect au torero, en un début de faena, volontaires mais compromis, en "De Justo"… Toro encasté qui ne pardonna rien!  La cogida survint, et tout changea! S'étant relevé, libéré de ses sauveteurs, Emilio de Justo se redressa, comme un coq d'Estrémadure, (bof!) et, muleta main gauche, révéla à tous, "la verdad", celle du bon piton gauche, et celle de son toreo, d'un coup revenu! - Enorme moment! - Enormes naturelles, longues, lentes, complètes et superbement rematées! - "Un autre" De Justo, ou "le vrai", d'un coup revenu!!! De celui-là, on en veut des tonnes… autant que "l'autre" nous laisse froid!-Sincérité totale! Entrega totale! Toreria totale! La Fiesta Brava… celle "des Braves"! - Et pour final, ce moment de grâce: le trincherazo en marchant!
     Madrid explosa… et avec elle, tous les téléviseurs, tous les ordinateurs… - Mais bien vite ils firent tous silence: Emilio de Justo, pointe le l'épée au ciel, allait entrer a matar. - L'un des meilleurs tueurs de l'Escalafon avait "deux oreilles" (à tout coup!), à la pointe de sa lame. - Ce fut "une grosse" entrée a matar! A matar o a morir! - Malheureusement, la lame partit trasera et tendida, et le toro, qui fit mine d'accuser le coup, fléchissant, se remit du choc, et se résista! - De Justo, d'abord exultant, se fit patient, mais "Dieu que cela devait bouillir, à l'intérieur!" - Le toro se refusait, toujours vif aux capes des subalternes, il fallait descabeller! - Et là! Mauvais tour du Sort…et du toro qui, "tapao", repoussa quatre descabellos, avant de s'écrouler au cinquième! Maldita sea! - Pas de trophée, bien entendu, malgré une pétition "du cœur", mais une vuelta d'enfer, et un souvenir "imborrable"… Emilio de Justo signant nouveau bail avec Las Ventas… et une grande partie de l'Aficion. - Avouons qu'il en avait le besoin!
     Un autre torero est sorti "en Figura" de la Monumental et de la Feria! Et ce, sans couper la moindre oreille. - Déjà superbe, devant la mauvaise corrida du Parralejo, il y a quarante huit heures, Miguel Angel Perera, vingt ans d'alternative, a été "énorme", ce jour, devant ses deux toros de Santa Coloma. - Intelligent et torero, devant le premier qu'il alla recevoir "a portagayola", surprenant tout le monde, Perera s'est battu avec le quatrième, imposant son toreo à un "mastard" qui refusait tout "par le haut" et le mit en danger, durement, à plusieurs moments de la faena. - Faena Torera, "de pundonor y arte torero!" , devant un toraco de plus en plus dangereux… - Et d'un énorme mérite cette estocade, tendue, en une rencontre où la corne, violemment, lui frôle la poitrine… - Il y eut pétition, et il y aurait pu/du y avoir mouchoir blanc! - Le Président estima que "Non! Le compte n'y était pas!" - A lui la responsabilité de la calculette! En tout cas, le public, lui, n'a pas "calculé" ses bravos, lors d'une vuelta "d'authentique honneur" pour un Miguel Angel Perera, d'ores et déjà "grand nom" de cette San Isidro… sans avoir coupé le moindre trophée. - C'est également cela, la Fiesta Brava!
     Et puis… un Gines Marin, dans un jour "terne". Aussi terne que le bleu de son vestido, pourtant "de estreno". Bleu "Azafata", ou bleu RAf! Bleu "de chauffe", pour un torero "qui ne se chauffa jamais" (c'est pas le genre!). - Un torero qui, pourtant, tira de bonnes choses, isolées, du troisième; et mit un peu d'ordre dans les charges brutes du géant sixième, devenant dangereux. - Mais aujourd'hui, ce Gines Marin que l'on attend au moment de l'épée, connut "un jour vraiment "sans"!" , portant à ce sixième, une lame en séton, entrant et sortant, quarante centimètres plus loin, par le côté droit… Une chose bien vilaine, dont il se rappellera! - Ce même accident était arrivé à Paquirri , à la San Isidro 1969, et sans ôter la première, le diestro de Barbate avait mis une seconde lame! Madrid n'avait trop rien dit! Gines Marin aurait agi de même, hier… on mettait le feu à la plaza!
     Corrida "très importante" de La Quinta, avec des monstres pointus, qui ont tenu debout, et chargé, à divers degrés! - Mais la tarde est "celle des hommes": Sensationnel, De Justo, après cogida "de miedo"! Et "énorme", Miguel Angel Perera, en une seconde actuacion, de courage serein et de ferme toreria ! - Grande tarde… qui aura donné à Alberto Nuñez Feijoo, Président de l'opposition à Pedro Sanchez, "le félon", mille arguments  pour défendre la Fiesta Brava! Pardon, La Fiesta… Nacional !!!"

     Vendredi 17 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 6ème corrida/7ème festejo de la San Isidro - Plaza pleine/"No hay billetes" (22.964 spectateurs) - Temps gris et bleu / et du vent: Toros de La Quinta ("puro" Santa Coloma / Buendia), cinqueños, très bien présentés et supérieurement armés (ce qui ne cadre pas avec le Buendia et Santa Coloma "légendaire), qui sortirent vivement, firent devoir, au cheval, (spectaculaire et brave, le 5ème, venant de loin, fort et poussant, fijo), mais marquèrent un point de soseria (1, 2, 3èmes) à la muleta; le 4ème affichant du genio et allant "a peor"; le 5ème, du nom de "Periquito" affichant noble caste, avec grand piton gauche, ovationné à l'arrastre - et compliqué, le géant 6ème, "bruto" et désordonné. - En son ensemble, la corrida "a tenu debout", donnant intérêt soutenu au festejo.  
    
Poids de la corrida: 577, 574, 589, 532, 543 et 627 kgs.
     MIGUEL ANGEL PERERA (aubergine et noir/azabache): Ovation, après deux avis; Vuelta, après un avis et pétition, avec sifflets au président - a donné une tarde de torero et "de maestro". Il ne coupe pas de trophée, par la volonté "négative" du Président, mais sort "renforcé" de Madrid, déjà auréolé de la Puerta del Principe de Séville - Surprenant tout le monde, Perera alla se mettre "a portagayola" devant le toro d'ouverture, tirant une larga "muy limpia" et recevant fermement  le bicho, au capote. Toro soson, qui sera passé "sin nada especial" aux deux premiers tiers. Début par doblones et double pecho, le toro se serrant un peu dans le premier essai droitier. Dès lors, Perera va imposer "poder" et temple en deux grosses séries droitières, close la dernière par un pecho "à 360°.  Cependant, se voyant "podido", le toro menace de rompre le combat, rajado. Perera décide alors de le changer, d'un coup, de terrain, vers querencia de manso, les chiqueros. Là, en terrain de barrières, il va lui imposer de bonnes naturelles qui mettent tout le monde en accord. Un avis sonne tandis qu'il torée encore. Perera monte l'épée et, distrait au moment de l'embroque, le toro provoque vilain pinchazo.  Suit une demie, verticale, "agarrada", sans effet, Perera manquant trois descabellos, "a toro tapado". Le deuxième avis a sonné, mais l'ovation est forte. - Le quatrième est un gros malandrin qui refuse tout par en-haut, guette le mauvais coup et sait s'arrêter dans la passe, "reponer" et lever la corne dans la hanche du torero. Violemment il le fera à trois reprises, soulevant et menaçant le torero qui, imperturbable, sans théâtre aucun, reviendra à la charge en une faena essentiellement main droite, "poderosa" et très vaillante, ce que le public reconnaîtra bruyamment. Malheureusement, alors que le toro se faisait dangereux, le président refusa trophée, après une lame entière, certes desprendida, mais en se jouant la peau. - Grande San Isidro de Miguel Angel Perera, reconnue par le public Madrilène, en une vuelta "de véritable honneur", ovationnée.
     EMILIO DE JUSTO (de blanc et  noir/azabache):Ovation; Vuelta, après deux avis et pétition - n'aura guère convaincu Madrid devant son premier. Pourtant, sa réception au capote, par véroniques "appuyées", vibrantes, avançant vers le centre et rematant par bonne demie, avait bien accroché les tendidos. De même le quite, par chicuelinas, mains très basses, "de la escoba", rendant bien terne celui de Gines Marin, en la même suerte. Le toro, bien "medido" au cheval, par Bernal, fut banderillé "super" par Algabeño. Tout semblait "rouler" quand, après un début un peu accroché, De Justo attaqua par des séries droitières, intenses liant trois muletazos courts, rapides, "en coup de fusil", et le pecho. Très vite, le toro se mit en défense, mêlant soseria et charges inégales, tête haute. De Justo insista, cherchant longuement le bon terrain, la bonne distance, le bon toque… au point que quelques voix lui demandèrent d'abréger. Ce qu'il fit, d'une lame, tombée, en entrant fort… 
     ... Et sortit donc "Periquito", le cinquième, affichant grand trapio et armure "de titan" . Toro qui sort au galop, ovationné, et va prendre, au tercio, une larga à genoux de l'Extremeño. Très sérieux dans la lidia, De Justo, qui met le toro "loin", au cheval, "Periquito" tardant à se décider, mais quand il le fit, c'est une tropille qui va percuter le cheval, pour un gros puyazo en poussant. De même le second, plus mesuré. Aux banderilles, Morenito de Arles pose bonne second paire, et salue. De Justo va brinder à tous, et attaque, par doblones et pecho. Le toro est encasté, qui prend la muleta, vif et un peu court, surtout à droite. Et très vite, De Justo est alerté, se dégageant d'un premier traquenard. Mais à la série suivante, le toro "voit un trou" et y engouffre la corne, infligeant au torero une cogida très dure, en deux temps: De Justo, "retourné" en l'air, tombe sur les cervicales, alors que poursuivant son mouvement, le toro va le chercher au sol et, glissant sa corne sous le ventre, le relance encore à mi-hauteur, avant de le piétiner méchamment. - Tous ont accouru, et partout, on pense à une cornada au ventre, ou une nouvelle lésion des cervicales. Mais Emilio de Justo s'est relevé, taleguilla ouverte, au ventre; le visage barré de quelque trait sanguinolent… et repart au combat, faisant signe à son équipe de faire confiance!!! - Et c'est alors que ce produit… le miracle: Trouvant immédiatement solution sur piton gauche, De Justo va tirer trois séries de naturelles, d'abord "intéressantes", puis "remarquables" et enfin "extraordinaires", la jambe avancée, chargeant la suerte à fond, tirant le fauve jusqu'au bout, et se positionnant pour une naturelle suivante, plus belle, plus profonde encore. Le toro refusant le pecho droitier, aussitôt on improvise un "desden", main gauche, pieds joints, qui fait hurler tout le monde. Et puis, "de face, pieds joints, "de uno en uno", trois nouvelles naturelles qui précèdent un adorno final, "papillonnant" gauche-droite en reculant, et se libérant du toro, dans le même mouvement, par un trincherazo, "en marchant". Madrid est debout! avec raison! - Puis le silence tombe: Emilio de Justo va entrer a matar. On sait sa force, sa décision, et sa qualité, épée en main. S'il tue, l'émotion est telle que ce sera "Dos orejas, de un taco". - De Justo attaque, la réunion est violente! L'épée est entière, mais trasera, et tendida. "Periquito" accuse le coup, fléchissant un instant. De Justo est souriant, triomphant, un genou en terre! Madrid est debout, huit mouchoirs en chaque main! - Mais le toro s'est remis, et résiste, encore vivement, aux capes qui veulent l'enivrer. "Periquito" se résiste! Puisqu'il a perdu la bataille, il va gâche le triomphe à son vainqueur. - Et là, obligé de descabeller, Emimio De Justo va manquer son premier coup, à la désolation gigantesque de tous, dans la plaza, devant les télés…Et il va manquer trois autres descabellos, le toro "se couvrant…tapado"! Enfin "Periquito" s'écroule, qui sera ovationné à l'arrastre, tandis qu'à la barrière, Emilio de Justo se fond en un gros abrazo avec Perera, venu le féliciter. - Il n'y a pas d'oreille, bien sûr, mais la vuelta est de celles "qui font honneur" à donner, et applaudir… des quatre mains! - Chapeau, Torero!
     GINES MARIN (de bleu RAF et or): Silence après avis; et Silence après avis - n'a pas eu de chance au sorteo, connaissant, de plus, un jour "noir foncé", à l'épée. Pourtant, on ne pourra pas lui reprocher cette volonté "froide" qui est sienne (il partit recevoir son premier "a portagayola") et quita bien par chicuelinas. Aux banderilles s'illustra Manuel Larios, et le début de faena, sobre et "facile", promettait un peu. Pourtant, dans sa soseria, le Buendia "ne se sortait pas du muletazo", et le vent gêna un peu. Malgré une bonne série droitière, une faena qui ne décolla jamais. Et au final, un échec à l'acier: Deux pinchazos, peu convaincus; un pinchazo hondo et un descabello. Le silence et l'avis sanctionnèrent l'ennui - Le sixième, lui, fut un monstre de 627 kgs (pour un Santa Coloma ?), qui mettra Gines Marin en échec, dès le début. Le jeune diestro essaiera bien de mettre un peu d'ordre dans des charges brutes, inégales, mais son regard avouera défaite. Et celle-ci se confirmera par une horrible épée, glissant au côté droit, avec cinquante centimètres de lame dehors. Enfer et damnation! Les peones eurent toutes les peines du monde à la ressortir et, après nouveau pinchazo, Marin porta une lame, vilaine, mais le libérant d'une tarde qu'il devra oublier - et faire oublier - très très vite!  

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/f0a9fb48-002c-427f-9a8b-45cd2d7e052b
     En vidéo: Le paseo de la 7ème de Feria - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/Ej3MhrVT_8A
     La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/corrida-de-toros-17-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7847:2024-05-17-21-13-04&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":  
     https://desolysombra.com/2024/05/18/feria-de-san-isidro-la-verdad-apasionada-de-emilio-de-justo/
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/17/66473d76e4d4d8f31d8b4586.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/17/feria-de-san-isidro-la-quinta-y-emilio-de-justo-el-toreo-a-cara-de-perro/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/emilio-justo-queda-sin-puerta-grande-tras-conmocionar-natural-las-ventas-20240517_3303707
     La reseña de la corrida - par Javier Jimenez, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/emilio-de-justo-se-juega-la-vida-en-la-faena-de-su-vida-en-madrid/1773189
     La reseña de la corrida - par Patricia Navarro, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/acceder
     La reseña de la corrida - par Lucas Gutierrez, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/17/emilio-de-justo-roza-con-los-dedos-la-gloria-de-madrid-82733.html
     La reseña de la corrida - par Marco Antonio Hierro, pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/festejos/justo-tarde-injusta-cronica-240309
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/corrida-de-toros-17-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317068418/
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/17/emilio-de-justo-roza-con-los-dedos-la-gloria-de-madrid-82733.html#&gid=1&pid=42
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-septima-de-abono-de-la-feria-de-san-isidro-en-imagenes-galeria/1772984
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/corrida-de-toros-17-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/17/toros-de-la-quinta-para-la-septima-de-san-isidro-2024-82736.html
     En video : Le lot de La Quinta - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/uph9FlAGU5Q
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa17mayo2024

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 

MADRID/SAN ISIDRO - 7ème/1er de Rejoneo: "PUERTA GRANDE", POUR GUILLERMO !
     Pablo Hermoso de Mendoza dit adieu à Madrid, oreille en main.

     19 Mai - Elle devient horripilante, criant beaucoup, houspillant ses subalternes, "occupant bien la scène", certes, mais le plus souvent "hors du toro". - Au moment de l'embroque, c'est autre chose, à preuve "les courtes", au cinquième, dont la dernière fut "posée/jetée", à quelques centimètres… derrière l'oreille! - Et en parlant d'oreille… comment peut on "se desplanter ainsi"… après cinq pinchazos?  - Lea Vicens, depuis un an, prend un mauvais chemin… (référence: son attitude lors de la corrida de Bayonne, laquelle a la galanterie (et le sens des affaires), de la reconduire, cette année!)  Cela est dit sans acrimonie et avec tout le respect du à celui ou celle "qui va se mettre devant". Cependant, les bravos d'hier, quêtés à Madrid, ne doivent pas la tromper: Lea Vicens… prend un mauvais chemin!
     En parlant de chemins: L'un… arrive au bout! Certes la silhouette est restée svelte, mais les traits ont vieillis et les cheveux viré au gris…  Comme pour nous tous! - Hier, 18 Mai 2024, Pablo Hermoso de Mendoza a mis fin de sa carrière… à Madrid/Las Ventas.  Il l'a fait, une oreille en main, du haut de son expérience, et avec classe. Mais… il est temps!
     Et puis… le second est "au début du chemin", tout feu tout flamme, vent debout, avec l'expérience et les chevaux du papa. Il a le chemin "largement ouvert", et il compte bien le marquer de sa propre personnalité, et de ses propres mérites. - Fils de son père, Guillermo Hermoso de Mendoza coupe deux oreilles au dernier Capea de la journée, et ouvre, à hombros, la Puerta Grande de Madrid. Enhorabuena!  

     Samedi 18 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 7ème corrida (1ère de Rejoneo)/8ème festejo de la San Isidro - Plaza pleine/"No hay billetes" (22.964 spectateurs) - Temps gris et bleu / et du vent: Toros du Capea (4 et 6èmes de Carmen Lorenzo) - Bien présentés et noblement mobiles - Le meilleur, pour le torero: le 6ème
    
Poids de la corrida: 569, 561, 545, 606, 565 et 510 kgs.
    
PABLO HERMOSO DE MENDOZA (chaqueta rouge et argent): Silence; et UNE OREILLE.
     LEA VICENS (chaqueta gris plomb): Applaudissements; et Applaudissements.
     GUILLERMO HERMOSO DE MENDOZA (chaqueta velours Bleu nuit): Silence; et DEUX OREILLES.
    
Au final, sortie en hombros pour Guillermo…

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/545c8f3a-49fc-482e-8ba1-b68fa6310616
     En vidéo: Le paseo de la 8ème de Feria - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/sql-9UZkM0U
     La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/corrida-de-rejones-18-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Alfredo Rodriguez Blazquez, via "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7850:2024-05-19-03-38-32&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/18/feria-de-san-isidro-puerta-grande-para-guillermo-hermoso-en-el-adios-sin-brillo-de-su-padre/
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/18/6649054ffc6c83b6258b45a4.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/18/feria-de-san-isidro-pablo-hermoso-dice-adios-a-madrid-y-su-hijo-guillermo-sale-en-hombros/
     La reseña de la corrida - par Paco Aguado, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/guillermo-hermoso-hombros-roba-protagonismo-padre-despedida-madrid-20240518_3304491
     La reseña de la corrida - par Jorge Hermoso, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/1773502/1773502
     La reseña de la corrida - par David Jaramillo, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/cultura/toros/hay-guardian-heredad-casa-hermoso-mendoza_2024051866490b7c2dc8ee00018804f9.html
     La reseña de la corrida - par Raul Valdivielso, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/18/guillermo-digno-sucesor-de-pablo-82743.html
     La reseña de la corrida -  pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/festejos/pablo-hermoso-final-madrid-239897
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/corrida-de-rejones-18-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317071337/
     Les photos de la corrida - par Raul Valdivielso, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/18/guillermo-digno-sucesor-de-pablo-82743.html#&gid=1&pid=3
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-despedida-de-pablo-hermoso-de-las-ventas-directo-copy/1773705
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/corrida-de-rejones-18-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/18/los-de-el-capea-carmen-lorenzo-para-la-despedida-de-pablo-hermoso-82748.html
     En video : Le lot de toros de Capea - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/VbLnLybqySY
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programamano18mayo2024

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 

MADRID/SAN ISIDRO - 8ème: MILLE RESPECTS… ET "TRENTE CONTRATS, SVP !!!"... POUR JUAN DE CASTILLA.
    
Mérites de la terna, devant une Miurada limitée de force, mais "très sérieuse… et pointue"!

     20 Mai - Ils étaient grands, hauts, longs et très armés: long et très fin !!! - Curieusement, aucun piton ne s'est astillé au long du festejo, même quand, par faiblesse à peine dissimulée, certains d'entre eux sont partis labourer le sol de Las Ventas… Curieux, non?  - Tout le monde, ici, a souvenir des Miuras aux cornes "très souvent" astilladas, au long des rendez-vous Français. Astilladas dès la sortie, ou "astillandose", parfois dans le peto du cheval… A que si? - Et l'on nous dit que!!! Et le ganadero nous dit que… les toros "grattent beaucoup le sol, et s'y abîment les cornes…" - Et l'on nous dit que "Miura n'afeite jamais!" - Donc, en un mot, les Miura destinés à Madrid ou Séville "ne grattent pas le sol", à voir les "petacos" qu'ils arborent fièrement. - Mais au fait, ne dit on pas, en plusieurs chroniques d'Histoire, que "Islero" était un petit toro… afeité?
     Hier, ils n'étaient pas petits, plutôt le contraire... mais ils manquèrent de force, et de cette caste "spéciale", cette "malice" que les Miuras joignaient, avant, à une force destructrice… Des "malins", dont il fallait se méfier, à chaque seconde… - Probablement auraient ils eu la même attitude… s'il avaient eu plus de forces. - Malheureusement, s'il est déjà  "vilain" de voir un toro fléchir et s'agenouiller, pire encore, de la part d'un Miura! - Les Miuras de Séville "avaient des pattes"… un mois plus tard, ceux de Madrid n'en avaient pas. Ou peu! Allez donc savoir pourquoi:!!!
     Ce fut "une Miurada", avec ses "têtes en haut", ses réactions "sui generis" et ce climat qui fait qu'à chaque seconde, des deux côtés de la barrière, on guette "le coup en vache" dont on sait capable chaque Miura qui sort d'un chiquero. Mais voilà: "Poca fuerza!"
     Et puis hier, tandis que Rafaelillo "plaçait" quelques bons muletazos au passage du quatrième, et que Colombo, plus sérieux que de coutume, mettait un gros tiers de banderilles aux pointes de son premier, "l'actualité" et l'intérêt de tous se centraient sur Juan de Castilla, Colombiano de Medellin, qui réussissait l'exploit, d'abord "de faire paseo" à Madrid, devant la Miurada, après avoir lidié, et être "bien, bien!" - m'a-t-on dit - le matin, à la concurso de Vic Fezensac! Et puis d'être "bien" devant ses deux Miuras du soir! - Hombre! A la Télé, l'encyclopédie ambulante qu'est Domingo de la Camara énuméra les noms de toreros qui, au cours l'Histoire, lidièrent deux, trois, et même quatre corridas dans une même journée. - D'accord… mais pas "de celles-là" et pas à une telle distance entre les deux plazas. - Ce qu'a fait De Castilla, c'est "Austerlitz", le matin… avant de partir, le soir, pour tout ce qui avait des chances d'être "Waterloo!" (On devrait en parler à quelque grognard de la Garde, revenant!!) - Un mérite "immense", que celui du Colombiano! 
     Et pour Juan de Castilla… ce ne fit pas Waterloo! Bien au contraire. Certes il ne coupa rien, l'épée se faisant plus laborieuse, mais le Colombien montra décision, "clarté d'idée", fermeté et très bons passages, avec cape et muleta, devant ses deux toros qui, à tout dire, furent les plus "diplomates" du lot… Et ce, malgré la faiblesse de départ de son premier; et le goût initial de son second à visiter le callejon, ce qui n'est pas forcément symbole de bravoure… - Castilla se planta, de très loin, jambe avancée, aguantant les charges et les regards Miureños, tirant des muletazos et même des séries, bien rematées au pecho, reconnues de tous.
     La question, maintenant est: Le "Système" va-t-il également "reconnaître" le double exploit de Juan de Castilla, en guise de contrats? - Et là, une crainte, celle d'avoir confirmation que "le Système" est bien plus compliqué, violent et dangereux… que les Miuras de Madrid!!!! Vous savez, ceux  "con toda la barba!", qui sortent astifinos… et qui le restent!!!  

     Juan de Castilla et "son 19 Mai 2024", unique, et méritant "respect, admiration et… contrats" -  Ce que résume ici, malheureusement sans de faire d'illusions,  Marco Antonio Hierro, dans "Cultoro":
   
 …"Una concurso por la mañana en la cuna del torismo y una de Miura por la tarde, en la plaza más importante del mundo. Un toro de Prieto de la Cal, otro de Pages-Mailhan y dos de Zahariche, tres ovaciones y una oreja. Y 2.000 kilómetros entre la matinal francesa y la vespertina madrileña. Muchas emociones para un mismo día. Mucho miedo tragado en una sola jornada, pero también mucho respeto conseguido entre los que no lo conocían de nada. Lo cierto es que, a pesar de todo, por encima de todo, Juan de Castilla se levantará mañana temprano para currar en la empresa de paquetería que le paga las facturas. Así de paradógico y grande es el Toreo".

    
    
Dimanche 19 Mai - MADRID (Plaza de Las Ventas) - 8ème corrida/9ème festejo de la San Isidro - Plaza quasi-pleine (20.749 spectateurs) - Temps gris, menaçant / et du vent: Toros de Miura, tous cuatreños, variopintos, très présentés et super armés "fin et solide". Malheureusement, le comportement ne fut pas à la hauteur du trapio: Limités de force, pour la majorité, ils firent devoir au cheval, les 4 et 5 poussant franchement et ne brillèrent guère au troisième tiers: Immédiatement parado, le faible 1et; vite éteint, le 4ème - Faible mais remontant, grâce au torero, le 2ème; plus exploitable, et bien exploité, le 5ème - Toros durement exigeants, le 3 et 6èmes. - A noter que le 5ème sauta deux fois au callejon. ("Ayant prévenu" avant, il ne causa aucun dégât, et se remit bien de l'aventure)
    
Poids de la corrida: 611, 539, 573, 626, 557 et 637 kgs.
     Fait unique et historique: Le jeune diestro Colombiano Juan de Castilla est au paseo, à Madrid, à 19h00, devant les Miuras, alors qu'il a lidié la corrida-concours, en matinée, à la Feria de Vic-Fezensac (Ovation; et Une oreille, avec pétition de la seconde) - En fin de paseo, pour "ce geste" et au souvenir de son actuacion de Septembre, Madrid le fit saluer ovation.
     RAFAELILLO (de noir et or): Silence; et Ovation
- toucha  un premier, cardeno très armé, ovationné à sa sortie, qui "chassa", court, au capote, et le mit en danger (désarmé et capote "haché"). Très vite, le toro afficha faiblesse, et à la muleta, il s'arrêta, complètement, au bout de quatre muletazos. Rafaelillo essaya, demanda patience aux protestataires, et dut se résoudre à tuer: Deux pinchazos et un pinchazo hondo, une atravesada et descabello. Tout ça… pour ça! - Le 4ème, castaño giron, "long et haut", sortit suelto, regardant les planches. Il s'employa au cheval, recevant un premier puyazo "lourd". Juan de Castilla place bon quite, capote dans le dos, et Rafaelillo brinde à tous. Hélas, il ne pourra faire honneur à son geste que sur deux petites séries, suaves, muleta à mi-hauteur, le toro fléchissant et allant rapidement "a menos". Le Murciano, qui avait commencé "a gusto", se justifia et tua d'une lame, caida. Aucune option, ce jour. Madrid respecta.  
     JUAN DE CASTILLA (de vert empire et or): Ovation après avis; et Ovation - a donné une actuacion très torera, ferme et intelligente, rendant meilleurs des toros, certes nobles, mais très limités de forces et de caste. Le secret: "la distance et les temps", laissés aux toros. En certain moment, on retrouvait du Rincon, en sa façon d'être et de se placer. - Son premier, castaño bragado, qui reçut vaillamment au capote, avoua faiblesse et souleva protestations, palmas de tango et envol de mouchoirs verts. Cependant, le jeune Colombien fit rapidement taire les contestataires, citant à longue distance, main droite, et "restant là", pour des séries droitières, courtes, à la fois fermes et suaves, bien rematées au pecho. Toro noble, qui reprit confiance, et accepta, après un passage main gauche, plus heurté, une série de quatre derechazos bien plus "appuyés", scellés d'un gros pecho, qui leva belle ovation. Restait à clore, et peut-être y aurait il eu pétition, mais deux pinchazos précédant lame basse et descabello réduisirent le tout à bonne ovation. - Le cinquième "annonça" qu'il voulait visiter le callejon, et le fit deux fois… De Castilla cita "depuis le centre", main droite, et aguanta les premières charges du Miura, avant d'imposer des muletazos fermes, liés, imposant sa loi à des charges d'abord "propres" mais qui allèrent en raccourcissant, plus hésitantes. Noblon le toro, mais limité de forces et de fond. Faena comportant de très bon passages, main gauche, totalement confié. Gros mérite du Colombien qui toréait là ses premiers Miuras. Epée caida, qui tue, et nouvelle grande ovation pour ce Juan de Castilla dont "le 19 Mai 2024" restera à jamais gravé dans sa mémoire, "avec tout l'honneur!" - "les autres", du Mundillo, s'en souviendront ils, à leur tour???
     JESUS ENRIQUE COLOMBO (de violet et or): Silence après avis; et Silence - est a créditer d'une tarde "sérieuse", bien plus que de coutume (bien plus en tout cas que lors de la Miurada 2023 de Pamplona). On lui doit un tiers de banderilles "énorme" de vaillance et de vista, face à un troisième qui lui mit le piton au visage, puis à la poitrine, en trois rencontres de belle émotion. A la cape, de bonnes véroniques sur un piton, de méfiant de l'autre. Et à la muleta, beaucoup de passes, inégales, des naturelles méritoires en une faena sérieuse, limitée au plan "artistique". A son habitude, épée en main, juste à la sortie d'un adorno, il se cadre et entre a matar "comme un éclair", surprenant tout le monde, public et toro. Volapié entier, caido, et l'échec en quatre descabellos, le Miura restant "tête en haut". Un avis et silence, au lieu d'une bonne ovation. - Par contre, il manquera son tiers de banderilles, face au sixième, non faute d'engagement (coup de pointe dans un bras), mais pour les poses "irrégulières" (très "passée", la première - banderilles à terre à la troisième) l'obligeant à demander "une quatrième". Par contre, courage serein et quelques bons muletazos, à un gros lourdaud qui annonça manque de forces finales. Faena "propre" mais qui ne transmet guère, et final par pinchazo et lame d'effet rapide. Silence, mais respect: le tout avait été fait, parfois très bien et très digne, devant… des Miuras!  

Ils y étaient:
    
La video-résumé de la corrida – par Toromedia, pour  « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/fd443b3e-774a-4533-bcc2-b76d91f0cded
     En vidéo: Le paseo de la 9ème de Feria - via "Acho Taurino 2":
     https://www.youtube.com/embed/5gnwB101kuk
     En video: le saut au callejon du 5ème Miura - via "Toromedia":
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/f2e34db6-ab44-4a78-8ae1-9b815b975abb
La fiche de la corrida – par « Plaza 1 » :
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/corrida-de-toros-19-mayo-2024
Les reseñas:
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos": ***
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7851:2024-05-19-21-31-11&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais », via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/19/feria-de-san-isidro-el-historion-de-juan-de-castilla/
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, dans "El Mundo":
     https://www.elmundo.es/cultura/toros/2024/05/19/664a250321efa05a158b4572.html
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2024/05/19/juan-de-castilla-de-vic-a-madrid-para-crecer-en-la-miurada/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope": Attente
     La reseña de la corrida - par Javier Jimenez, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/juan-de-castilla-en-el-parque-jurasico/1774390
     La reseña de la corrida - par Patricia Navarro, pour "La Razon":
     https://www.larazon.es/cultura/toros/juan-castilla-carrera-gana-partida-miura_20240519664a5507bb923a0001b83e9d.html
     La reseña de la corrida - par Lucas Gutierrez, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/19/la-firmeza-de-juan-de-castilla-destaca-en-la-vuelta-de-miura-82766.html
     La reseña de la corrida - par Marco Antonio Hierro, pour "Cultoro"
     https://cultoro.es/festejos/manana-currar-cronica-madrid-240842
Les photos:
     La tarde "derrière l'objectif" - Photos de "Plaza1":
     https://www.las-ventas.com/la-tarde-tras-el-objetivo/corrida-de-toros-19-mayo-2024
     La galerie-photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317103947/
     Les photos de la corrida - par Raul Valdivielso, pour "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/19/la-firmeza-de-juan-de-castilla-destaca-en-la-vuelta-de-miura-82766.html#&gid=1&pid=2
     Les photos de la corrida - par "Plaza 1", dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-novena-de-la-feria-de-san-isidro-en-imagenes-galeria/1774062
     En photos: Détails et "Ambiente!" - dans « Las Ventas / Plaza1 »:
     https://www.las-ventas.com/entre-toro-y-toro/corrida-de-toros-19-mayo-2024
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via « Las Ventas / Plaza1 » et "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2024/5/19/un-encierro-de-miura-para-la-novena-cita-de-san-isidro-2024-82762.html
     En video : Le lot de Miura  - via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.youtube.com/embed/7mc1OcX_aVw
     Le programme "de mano" -  via « Las Ventas / Plaza1 » :
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa19mayo2024
*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

     En annexe: Juan de Castilla: "Vol de Vie!!!" - De Toulouse à Madrid: Via "La Razon" et "La Tierra del Toro"
     https://www.larazon.es/cultura/toros/juan-castilla-viste-plaza-ventas-torear-miura-tener-problema-avion_20240519664a26bcbb923a0001b7dcae.html
     
https://www.latierradeltoro.es/2024/05/19/juan-de-castilla-aterriza-en-barajas-y-se-vestira-de-torero-en-las-ventas/169507/

 
"LO DICE SOLANA !"

     20 Mai - Depuis son lointain Mexique, Javier Solana fait une courte analyse des festejos de la San Isidro 2024:  La Quinta/Emilio de Justo - Miura/Juan de Castilla
     En video - par Javier Solana, via "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/KKGRcqKbRtA

 
 Fin de la première semaine de la San Isidro - Lundi 20 Mai = "Relâche" - A suivre...
 
 
"LA DIVISA" - Les Numéros 679 - 17 Mai 2024

    18 Mai - A votre disposition, en PDF, la revue "LA DIVISA" de PEDRO JAVIER CACERES":  (Clic droit + nouvelle Fenêtre)     
      
      
https://www.ladivisa.es/file/download/47808

A voir : Le site d’Actualité Taurine de Pedro Javier Caceres : http://www.ladivisa.es

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 18 Mai)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 :   
     https://www.rtve.es/play/videos/tendido-cero/tendido-cero-11-05-24/16099164/
     Du nouveau! Il fallait s'y attendre! - Désormais, pour voir "Tendido Cero", il faut s'abonner, individuellement. C'est gratuit (pour l'instant?), mais c'est à chacun de faire la démarche - Le lien sera toujours à disposition , mais chaque Aficionado sait ce qu'il devra faire - Malheureusement, ce n'est pas en imposant de telles méthodes que l'on défend et fait promotion de la Fiesta Brava. "Carton  jaune!" à TVE (un de plus!)
 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

      18 Mai - Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.ne

 
 
     NÎMES - Feria de Pentecôte 2024
 
NÎMES - Feria de Pentecôte 2024

Jeudi 16 Mai: Corrida Camarguaise.
Vendredi 17 Mai:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour Enrique Ponce, Alejandro Talavante et  David Galvan.
Samedi 18 Mai - au matin - Novillada "sin picar:
     Quatre erales de Raphael Chaubet, pour Marco Polope, Victor, Alejandro Gonzalez et Valentin.
Samedi 18 Mai - au soir:
     Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Andres Roca Rey et El Rafi.
Dimanche 19 Mai - au matin - Novillada piquée "de la Cape d'Or":
     Novillos de Piedras Rojas, pour Lalo de Maria, Manuel Roman et Samuel Navalon.
Dimanche 19 Mai - au soir:
     Toros de Victoriano del Río, pour Sebastian Castella, Emilio de Justo  et Tomas Rufo.
Lundi 20 Mai - au matin - Corrida de Rejoneo:
     Toros de Fermin Bohorquez, pour Rui Fernandes, Diego Ventura et Lea Vicens.
Lundi 20 Mai - au soir:
     Toros de Virgen María, pour Juan Leal, Fernando Adrian, et Solalito.
 

     18/19 Mai - "Feria de Nîmes 2024!" - Une feria basée… sur un évènement, comme souvent! - Après deux ans retiré des ruedos, Enrique Ponce décide de revenir… "pour dire adieu". Et il le fait en plaza de Nîmes, où il a vécu, et fait vivre, tant de grands moments. - Les autres "alicientes" de la Feria: "Doblete" de Sebastian Castella, au top de sa toreria! Diego Ventura, à cheval, lundi matin; et la présentation de Fernando Adrian, le soir… Pour le reste, peu de surprises!

A voir, en vidéo: "Avant Nîmes!" - Enrique Ponce explique son retour "pour adieux" - via "Simon Casas Productions":
  
  https://www.youtube.com/embed/_uVcJbPnNuQ

1ère corrida de Feria: LES TOROS GÂCHENT LES ADIEUX D'ENRIQUE PONCE
     Vendredi 17 Mai - NÎMES - 1ère de Feria -
Plaza quasi pleine (10.000) - Grand beau: Toros de Juan Pedro Domecq, moyennement présentés, décastés, extrêmement décevants - Seul le 5ème a "en partie" servi.
    
Poids de la corrida: 540, 520, 496, 526, 546 et 510 kgs.
    
Au final du paseo, énorme ovation du public Nîmois, debout, pour Enrique Ponce, lequel invite les compagnons à partager l'hommage.
    
ENRIQUE PONCE (de mauve et or): Applaudissements après avis; et UNE OREILLE après avis - revient aux ruedos devant le toro "Terciopelo", lequel, totalement décasté, ne lui permet rien. - Brindant à sa dulcinée, Ponce va mettre "élégante expérience" pour un peu bouger le quatrième. Lame entière, basse, Oreille "d'adieu" et deux vueltas. Long final, "larmes aux yeux", à cause de… l'échec.  
    
ALEJANDRO TALAVANTE (de violet et or): Silence; et DEUX OREILLES - débuta, à genoux au centre, une faena qui ne transmit rien, par le peu de race du toro. De plus, tua mal - Devant le bon cinquième, le public aidant, Talavante va "se lâcher", mi classque, mi-baroque. Bonne entière et triomphe "surévalué".
    
DAVID GALVAN (de bleu marine et or): Applaudissements après avis; et UNE OREILLE après avis - ne put que faire constater la faiblesse de son premier. Final en trois assauts  -  Devant le dernier, reçu par deux largas à genoux, vaillant et varié. Arrimon et bonne lame.
     Triomphateur de la pâle tarde, Alejandro Talavante sort a hombros pat la porte des cuadrillas.
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par Agnès Peronnet, pour "Feria.Tv":
***+agrandir l'écran
      
https://feria.tv/video/4399/retour-et-emouvants-adieux-de-ponce-a-nimes/
     La video-résumé de la corrida - par "Toromedia":
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/b65883cb-1359-467e-9e12-a54bc49328df
     La video-résumé de la corrida (version longue) - dans "Corrida.Tv":
     
https://ok.ru/videoembed/8242926455500
    
En vidéo: Enrique Ponce, à l'issue de son actuacion - via "Simon Casas Productions":
     https://www.youtube.com/embed/vHOgwE5nqog
Les reseñas:
     La reseña de Paul Massabo, et les photos de Daniel Chicot - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/nimes-ponce-lemouvant-adieu-feria-pentecote/
     La reseña de la corrida - par Patrick Charmasson, dans "De sol y sombra":
     http://www.sol-y-sombra.fr/nimes-17-05-2024-alejandro-talavante-triomphe-pour-la-despedida-denrique-ponce-a-nimes/
     La reseña de la corrida, par Stephan Guin, pour "Midi libre":
     https://www.midilibre.fr/2024/05/17/feria-de-nimes-des-adieux-de-enrique-ponce-aux-saveurs-aigres-douces-11957953.php
     La reseña de la corrida - par André Viard, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/el-regreso-a-los-ruedos-de-enrique-ponce-con-talavante-y-david-galvan-al-detalle-directo-nimes/1772985
     La reseña de la corrida - pour "Tierra del Toro":
     https://www.latierradeltoro.es/2024/05/17/triunfa-talavante-en-la-tarde-del-regreso-de-ponce-en-nimes/169224/
     La reseña et les photos de la corrida - par Stéphane Guin, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/festejos/reaparicion-ponce-nimes-final-239515
     La reseña de la corrida - par Mikael Fortes pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/17/talavante-triunfa-en-la-reaparicion-de-ponce-en-nmes-82734.html
Les photos:
     La galerie-photos, intégrale de Philippe Gil Mir :***
     https://www.flickr.com/photos/155615995@N04/albums/72177720316766671/with/53728697759
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador": ***
     https://suertematadorcom.pixieset.com/nimes-corridadel17demayode2024-fotosemiliomndez/
     La galerie-photos de la corrida - par Muriel Haaz, dans  "Cultoro Proyecta: ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317057051/
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/17/talavante-triunfa-en-la-reaparicion-de-ponce-en-nmes-82734.html#&gid=1&pid=33
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Arènes de Nîmes":***
     https://arenesdenimes.com/demandez-le-programme-sorteo-de-la-corrida-de-juan-pedro-domecq.html
*** : Pour ouvrir, faire "clic droit + ouvrir dans nouvelle fenêtre"


2ème corrida de Feria: SEBASTIAN CASTELLA, EN "GRAND CONSUL !
   
 Samedi 18 Mai - NÎMES - 2ème de Feria -
Plaza pleine (12.000) - Grand beau: "Au départ, six toros de Garcigrande, mais, pour cause de changement (faiblesse), seront définitivement lidiés: Quatre Garcigrande (les quatre premiers); deux sobreros Juan Pedro Domecq (5ème bis à son tour remplacé par 5ème tris) et un toro de Fernay (6ème bis), remplaçant le titulaire, qui s'est cassé la patte, au deuxième tiers.
     Poids de la corrida:
525, 501, 515, 514, 515 et 525 kgs .
     Ovation pour la terna, au final du paseo.
    
SEBASTIAN CASTELLA (de blanc et argent): DEUX OREILLES; et UNE OREILLE après avis - touche deux toros nobles et, tant à la cape qu'à la muleta, montre "sa nouvelle dimension", à laquelle ne résistent ni les toros ni le public. Grosse actuacion, et bon triomphe (Nîmois), après lames entières, "caiditas". - Trois oreilles et 17ème Porte des Consuls, de sa carrière.
    
ANDRES ROCA REY (de rouge sang et or): UNE OREILLE; et Silence - devra multiplier efforts et arrimon, pour éveiller le public, devant un premier adversaire soso. Une oreille "avec les dents" - Le 5ème sera remplacé deux fois "pour flojo". Sobrero "tris" de J.P Domeq, totalement décasté. Longs et vains efforts du Peruano. Pa nada!
    
EL RAFI (de bordeaux et or): Vuelta après avis; et Vuelta après pétition: manque de peu, un énorme triomphe. Avec l'entier du public derrière lui, Rafi monta jolie faena, vibrante au noble troisième, mais deux pinchazos gâchèrent la fête. - Enorme, à la réception du 6ème, avant son renvoi: Portagayola, quatre largas, trois chicuelinas et le public debout! Alors qu'il allait banderiller, il fallut changer le toro. Le Fernay promit.. le temps de deux séries. Auparavant, capeo à genoux et banderilles (avec Tomas Ubeda), et un trasteo "toute volonté", ferme et propre mais devant abréger. Le public demanda trophée, après lame entière, mais le président refusa.
    
Sortie en hombros par La Porte des Consuls, pour Sebastian Castella
Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par Agnès Peronnet, pour "Feria.Tv":
***+agrandir l'écran
      
https://feria.tv/video/4400/nimes-porte-des-consuls-de-castella/
     La video-résumé de la corrida - Sebastian Castella - par "Toromedia":
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/cb1be6c0-ac49-4565-82b6-c468263ac2e6
     La video-résumé de la corrida - El Rafi - par "Toromedia":
     https://videos.toromedia.com/videos/embed/362b3032-4635-44ca-9218-ba8f958bd966
     La video-résumé de la corrida (version longue) - dans "Corrida.Tv":
    
https://ok.ru/videoembed/8246275279564
Les reseñas:
     La reseña de Paul Massabo, et les photos de Daniel Chicot - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/nimes-garcigrande-quatre-oreilles-et-quelques-reserves/
     La reseña de la corrida - par Patrick Charmasson, dans "De sol y sombra":
     http://www.sol-y-sombra.fr/nimes-18-05-2024-sebastien-castella-consul-de-nimes/
     La reseña de la corrida, par Stephan Guin, pour "Midi libre":
     https://www.midilibre.fr/2024/05/18/feria-de-nimes-17e-porte-des-consuls-pour-castella-et-une-grande-faena-del-rafi-11959240.php
     La reseña de la corrida - par André Viard, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/castella-roca-y-el-rafi-en-la-segunda-de-la-feria-de-pentecostes-directo-nimes/1773498
     La reseña de la corrida - pour "Tierra del Toro":
     https://www.latierradeltoro.es/2024/05/18/sebastian-castella-defiende-su-imperio-en-nimes/169330/
     La reseña et les photos de la corrida - par Stéphane Guin, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/festejos/garcigrande-final-corrida-nimes-239552
     La reseña de la corrida - par Mikel Fortes, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/18/castella-por-la-puerta-de-los-consules-en-nmes-82746.html
Les photos:
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador": *** attente
     La galerie-photos de la corrida - par Muriel Haaz, dans  "Cultoro Proyecta: ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720317071647/
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, dans "Burladero": ***
     
https://www.burladero.tv/festejos/2024/5/18/castella-por-la-puerta-de-los-consules-en-nmes-82746.html#&gid=1&pid=2
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Arènes de Nîmes":***
     https://arenesdenimes.com/demandez-le-programme-sorteo-de-la-corrida-de-garcigrande.html 
*** : Pour ouvrir, faire "clic droit + ouvrir dans nouvelle fenêtre"

A suivre...    Ferias de Nîmes et de Vic-Fezensac au complet.

 
 
 
 

 MADRID - Feria de San Isidro 2024

Vendredi 10 Mai:
     Toros de Alcurrucen (1ère), pour Morante de la Puebla, Diego Urdiales et Garcia Pulido  (confirmation d'alternative).
Samedi 11 Mai:
     Toros de Fuente Ymbro, pour El Fandi, Roman et Leo Valadez
Dimanche 12 Mai:
     Toros de Baltasar Iban, pour Calita, Francisco de Manuel et Alvaro Alarcon
Lundi 13 Mai
- La Feria fait relâche.
Mardi 14 Mai: 1ère Novillada piquée:
     Novillos de Montealto, pour Diego Bastos, Nek Romero et Samuel Navalon.
Mercredi 15 Mai:
     Toros del Parralejo, pour Miguel Angel Perera, Paco Ureña et Alejandro Fermin (confirmation d'alternative).
Jeudi 16 Mai:
     Toros de Victoriano del Rio (1ère), pour Sebastian Castella, Jose Maria Manzanares et Tomas Rufo.
Vendredi 17 Mai:
     Toros de La Quinta, pour Miguel Angel Perera, Emilio de Justo et Gines Marin.
Samedi 18 Mai - 1ère corrida de Rejoneo:
     Toros du Capea, pour Pablo Hermoso de Mendoza, Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza.
Dimanche 19 Mai:
     Toros de Miura, pour Rafaelillo, Juan de Castilla et Jesus Enrique Colombo.
Lundi 20 Mai -
La Feria fait relâche.
Mardi 21 Mai: 2ème Novillada piquée: µ
     Novillos de Fuente Ymbreo, pour Alejandro Peñaranda, Ismael Martin et Jarocho.
Mercredi 22 Mai:
     Toros de "El Torero", pour David Galvan, Alvaro Lorenzo et Angel Tellez.
 Jeudi 23 Mai:
     Toros du Puerto San Lorenzo, pour Alejandro Talavante, Juan Ortega et Tomas Rufo.
Vendredi 24 Mai:
     Toros du Conde de Mayalde, pour Cayetano, Andres Roca Rey et Jorge Martinez (confirmation d'alternative).
Samedi 25 Mai :
     Toros de La Ventana del Puerto, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Christian Parejo (confirmation d'alternative).
Dimanche 26 Mai - Corrida "mixta":
     Deux toros du Capea, pour Diego Ventura; et quatre de Montalvo, pour Cayetano  et  Gines Marin.
Lundi 27 Mai -
La Feria fait relâche.
Mardi 28 Mai - 3ème Novillada piquée:
     Novillos de Guadaira, pour Lalo de Maria, Pepe Luis Cirujeda, et Alejandro Chicharro
Mercredi 29 Mai:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour Morante de la Puebla, Alejandro Talavante et Pablo Aguado.
Jeudi 30 Mai:
     Toros de Alcurrucen (2ème) et "El Cortijillo", pour José María Manzanares, Daniel Luque et Victor Hernandez (confirmation d'alternative).
Vendredi 31 Mai:
     Toros de Santiago Domecq, pour Jose Ignacio Uceda Leal, Alejandro Talavante, et Borja Jimenez.
Samedi 1er Juin - 2ème corrida de Rejoneo:
     Toros de Los Espartales, pour Rui Fernandes, Sergio Galan et Diego Ventura.
Dimanche 2 Juin:
     Toros de Pedraza de Yeltes, pour Juan Leal, Francisco Jose Espada et Isaac Fonseca.
Lundi 3 Juin:
La Feria fait relâche.
Mardi 4 Juin:
     Toros de Jose Escolar Gil, pour Fernando Robleño, Noé Gomez del Pilar et Damian Castaño.
Mercredi 5 Juin: Corrida de la Presse:
     Toros de Victorino Martin, pour Paco Ureña et Borja Jimenez, en mano a mano.
Jeudi 6 Juin :
     Toros de Adolfo Martin, pour Antonio Ferrera, Manuel Escribano et Jose Garrido.
Vendredi 7 Juin:
     Toros de Victoriano del Rio (2ème) et de Cortes, pour Emilio de Justo, Andres Roca Rey et Borja Jimenez.
Samedi 8 Juin:
     Toros de Roman Sorando, pour Diego Urdiales, Juan Ortega et Pablo Aguado.
Dimanche 9 Juin - Corrida de la Bienfaisance -
     Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Sebastian Castella et Fernando Adrian.  

 
 
 
 
 
 

ARCHIVES "TOROS2000… EN QUELQUES "CLICS"!!
     Les chroniques de la Temporada 2023 sont réunies dans "Temporada 2023" en colonne de gauche, ci-contre. A partir de la page d'intro, vous pouvez revoir la saison toute entière en choisissant, en haut de page, les mois et semaines ciblées, (chaque mois étant divisé en trois dizaines, afin de réduire les pages et faciliter leur chargement).
     Il en est exactement de même pour les 23 Temporadas qui précèdent. - Bonne route! Bonne lecture… et "bons clics"!!! - Merci à vous - P.Beuglot

 
 
 
 
 
 

 

GALERIES PHOTOS "TOROS2000" - Patrick Beuglot : 

                "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
                       "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 
 

 

     Avis, avant toute chose ! : Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes... ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut alors visionner "en global", ou " au Uno por Uno": choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama et  visionner "pleine écran"; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
 
 
 
TEMPORADA 2023

LES CORRIDAS 2023, EN PLAZA DE DAX
DAX - Corridas de la Feria d'Août 2023

     11 Août - Toros de Victoriano del Rio, pour Alejandro Talavante, Emilio de Justo, et El Rafi   (galerie complète:  102 photos):  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/ESkaauGJDLfjj4h6A

     12 Août: Toros de La Quinta, pour El Juli, Clemente et El Rafi  (galerie complète - 104 photos):
     https://photos.app.goo.gl/eJqb98QvKxH31HUVA

     13 Août: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Rafaelillo, Javier Cortes et Isaac Fonseca  (galerie complète: 103 photos):  
     https://photos.app.goo.gl/Jjd6DCt9nDBAEDAJ6

     14 Août: Toros del Pilar, pour Sebastian Castella, Pablo Aguado et Tomas Rufo (galerie complète - 178 photos):
     https://photos.app.goo.gl/MEAS746RcHtRVWaX8

     15 Août: Toros de La Palmosilla, pour Juan Leal, Leo Valadez et Angel Tellez  (galerie complète - 103 photos):
     https://photos.app.goo.gl/k8eo1Wy8mXhVKota6

DAX - Corrridas de "La Salsa 2023"  
     9 Septembre - Toros de Pallares, pour Fernando Robleño, Emilio de Justo, et Adrien Salenc  (galerie complète - 138 photos): 
   
 https://photos.app.goo.gl/J3zEgASdMgKTFHNK6

     10 Septembre: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Daniel Luque et Clemente  (galerie complète - 149 photos): 
    
https://photos.app.goo.gl/MuhF2aAff1NKAfon6     


LES CORRIDAS 2023, EN PLAZA DE BAYONNE
BAYONNE - Corridas des Fêtes 2023

     28 Juillet - "La corrida blanche" : Toros de Juan Manuel  Criado, pour Clemente, Jesus Enrique Colombo et Dorian Canton (galerie 44 photos -  à compléter):  
     https://photos.app.goo.gl/URihiRxHsxLSjNSe7

BAYONNE - Feria de l'Atlantique 2023
     1er Septembre - "La corrida Goyesca "bleue: Toros de Garcigrande, pour Juan Leal, Andres Roca Rey et Adrien Salenc (galerie 37 photos - à compléter): 
     https://photos.app.goo.gl/UEmQenj1uiiUc73P8

     2 Septembre - la corrida "à six": Toros de Pedraza de Yeltes, pour Morenito de Aranda, Joaquin Galdos, David de Miranda, Rafa Serna, Jorge Isiegas et El Rafi  (galerie 44 photos - à compléter):
     https://photos.app.goo.gl/SFRvqcBRk3k7S8ex7

    3 Septembre - Corrida de clôture: Toros de Zacarias Moreno, pour Manuel Escribano, Emilio de Justo et Alejandro Mora (alternative)  - (galerie 54 photos - à compléter):  
     https://photos.app.goo.gl/i1RgNY4gz4kiyoyT7

 
 
 

TEMPORADA 2022  - Retour à la normale

LES CORRIDAS DE BAYONNE
BAYONNE - Corridas des Fêtes 2022
     29 Juillet - Toros du Conde de Mayalde, pour Domingo Lopez Chaves, Alejandro Talavante et Tomas Rufo  (85 photos) -
 (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/aEmnjk7nmiowNeTu9

     30 Juillet - Corrida de Rejoneo - Toros de Romao Tenorio, pour Sergio Dominguez, Léa Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza (39 photos) 
    
https://photos.app.goo.gl/KMPXixtc4tBkqmEi9

BAYONNE - Feria de l'Atlantique 2022
     2 Septembre - "La Goyesca bleue": Toros del Vellosino, pour Juan Leal, Pablo Aguado et Adrien Salenc (66 photos)
     https://photos.app.goo.gl/QiH2WKWyh7FaiTsXA

    4 Septembre - Corrida de clôture (96 photos)
    https://photos.app.goo.gl/PagXXdg2suqjBNSG8


LES CORRIDAS DE DAX     
DAX - Feria d'Août 2022
     11 Août -
Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Jose Maria Manzanares, Andres Roca Rey et Isaac Fonseca (Alternative) (103 photos).
    
https://photos.app.goo.gl/6Y96zSDovPcdP9Ar9

     12 Août - Toros de Antonio Bañuelos, pour Morante de la Puebla, Gines Marin et Pablo Aguado. (95 photos)
   
 https://photos.app.goo.gl/X4VkYSrBYWHUXBPq5

     13 Août - Six toros de "La Quinta", pour  Daniel Luque, en "unico espada". (87 photos)
 
   https://photos.app.goo.gl/vCQJUoc8CCZebzAj6

     14 Août - Toros de Miura, pour Octavio Chacon, Sergio Serrano et Roman. (83 photos)
 
   https://photos.app.goo.gl/jg8i5wUq7GQ7eoh9A

     15 Août - Toros de "El Parralejo", pour Antonio Ferrera, Juan Leal et Alejandro Marcos. (134 photos)
   
 https://photos.app.goo.gl/1BRBvSxQw8ohYsBL8   

DAX - "La Salsa 2023"
     10 Septembre - Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Emilio De Justo, et Tomas Rufo (133 photos)
     https://photos.app.goo.gl/466dAZUaA4YLs78h9

     11 Septembre - Toros du Puerto San Lorenzo, pour Morante de la Puebla, Daniel Luque et Juan Ortega (104 photos)
     https://photos.app.goo.gl/PKATQgnPz4mi8Nwf9

 
 
 

TEMPORADA 2021 - La saison du Covid "II" - Les corridas et Ferias se remettent en place, lentement et de formes réduites)

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    30 Juillet - Toros de Pedraza de Yeltes, pour Daniel Luque, Sergio Flores et Adrien Salenc (29 photos)  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/5xBrrQDCotWdNgPs9

      3 Septembre - Corrida Goyesca (en semi nocturne) - Toros del Montecillo, pour Antonio Ferrera, Daniel Luque et Emilio de Justo. (33 photos)
   
 https://photos.app.goo.gl/Tk48GDcGc16QTuUz6

     4 Septembre - Novillada piquée: Novillos de Los Maños, pour Tomas Rufo, Adam Samira et Yon Lamothe. (51 photos)
    
https://photos.app.goo.gl/g4ZgQJnW8DG2Ws9e9

     4 Septembre - Corrida "à six" (en semi-nocturne) - Toros de Valdefresno et Conde de Mayalde, pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau, Tomas Campos, Alejandro Marcos, Jesus Enrique Colombo et Diego  Carretero. (44 photos)  
  
  https://photos.app.goo.gl/YuBhDyCBmQDQeYgB8

     5 Septembre - Corrida de clôture: Toros de Garcigrande, pour El Juli, Paco Ureña et Juan Leal. (66 photos)
   
 https://photos.app.goo.gl/GcobT78h7y4bVp1u7


LES CORRIDAS DE DAX
DAX - Les corridas "d'Août 2021" (la Feria étant annulée)
     13 Août: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Morante de la Puebla, Andres Roca Rey et Pablo Aguado. (62 photos)  
     https://photos.app.goo.gl/Gngk3pyvFrfLYUXN8

     14 Août: Toros de La Quinta, pour Daniel Luque, Emilio de Justo et Adrien Salenc. (62 photos)
     https://photos.app.goo.gl/LsEk94AGzYdfNWet7

     15 Août: Toros de Santiago Domecq, pour Miguel Angel Perera, Gines Marin et Juan Leal. (44 photos)  
     https://photos.app.goo.gl/xG9EQsjXmbBGq9BJ9

DAX - Les corridas de "Septembre 2021".
     11 Septembre: Toros de Pedraza de Yeltes,  pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau et Gomez del Pilar. (43 photos)
     https://photos.app.goo.gl/LAm32tUGbbjghJdx7

     12 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour Daniel Luque et Andres Roca Rey (en mano a mano). (47 photos)  
     https://photos.app.goo.gl/HwxVkFnW8w1LEts9A

 
 
 
TEMPORADA 2020 - La saison "du Covid" - Corridas et Ferias sont majoritairement annulées, suspendues, "renvoyées", sur l'ensemble du territoire - Voir "Actualité".
 
 
 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
 
 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 
 
 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 
 
 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 
 
 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 
 
 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, on regardait  « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
         A VOIR:
Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéo:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0