L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
 

BAYONNE  -  La Temporada 2019

Fêtes  de Bayonne:
     Samedi 27 Juillet - Corrida: Toros de Robert Margé, pour Curro Diaz, Alvaro Lorenzo et Dorian Canton (Alternative).
     Dimanche 28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.

Fêtes de l'Assomption.
     Mercredi 14 Août - Matin - Novillada sin picar - 1ère de sélection*: Erales de Casanueva et La Espera.

    
Mercredi 14 Août (en semi-nocturne -19h) - Corrida Goyesca: Six toros de trois fers (Torrestrella, Puerto San Lorenzo et Pedraza de Yeltes) pour Daniel Luque, en "unico espada".

Feria de l'Atlantique:
     Vendredi 30 Août - Matin - Novillada sin picar - 2ème de sélection*:
Erales de Alma Serena et Camino de Santiago.
    
Vendredi 30 Août - Soir - Corrida: Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Andres Roca Rey et Pablo Aguado.
     Samedi 31 Août - Matin - Finale des novilladas sin picar: Devant des erales du Lartet.
 
     Samedi 31 Août - Soir - Corrida-concours: Toros de Murube, Valdefresno, El Retamar, Jose Cruz, Los Maños et Pedres, pour Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Tomas Campos, Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     Dimanche 1er Septembre - Matin - Novillada piquée: Novillos de Los Maños, pour El Rafi, Manuel Diosleguarde et Borja Collado.
     Dimanche 1er Septembre - Soir - Corrida: Toros de la Quinta, pour Octavio Chacon, Joaquin Galdos et X (une des révélations de la San Isidro)

*En concours, pour les "Sin picar":
     Mercredi 14 Août - Matin - Novillada sin picar - 1ère de sélection*: Erales de Casanueva et La Espera, pour  Jesus Moreno (
Albacete), Cristian Parejo (Chiclana), Tristan Espigue (Tarascon) et Antonio Magana (Mexique).
    
Vendredi 30 Août - Matin - Novillada sin picar - 2ème de sélection*: Erales de Alma Serena et Camino de Santiago, pour Guillermo Garcia (Madrid), Nino Julian (Nimes), Alvaro de Chinchón (Fundación El Juli) et Jean Baptiste Lucq (Adour Aficion)

     Pour plus d'information, dans le site de Bayonne: http://www.bayonne.fr/newsletter/les-arenes/1978-vendredi-24-mai-2019.html

 
 
 

MADRID - Feria de San Isidro 2019 *

Mardi 14 Mai:
     Toros de La Quinta, pour Ruben Pinar, Javier Cortés et Thomas Dufau.
Mercredi 15 Mai:
     Toros de Fuente Ymbro, pour Finito de Cordoba, Diego Urdiales et Miguel Angel Perera.
Jeudi 16 Mai:
     Toros de Valdefresno et Fraile Mazas, pour David Galvan, Juan Ortega et Joaquin Galdos.
Vendredi 17 Mai:
     Toros de Joselito  (El Tajo y La Reina), pour Joselito Adame, Roman et Alvaro Lorenzo.
Samedi 18 Mai:
     Toros de Montalvo, pour Gines Marin, Luis David Adame et Pablo Aguado.
Dimanche 19 Mai - 1ère corrida de Rejoneo:
     Toros de Fermin Bohorquez, pour Andy Cartagena, Sergio Galan et Andres Romero.
Lundi 20 Mai - 1ère novillada piquée:
     Novillos du Conde de Mayalde, pour Rafael Gonzalez, Marcos et Fernando Plaza.
Mardi 21 Mai:
     Toros de El Pilar, pour Juan del Alamo, Jose Garrido  et Gonzalo Caballero.
Mercredi 22 Mai:
     Toros de Parladé, pour El Cid, Alberto Lopez Simon et Andres Roca Rey.
Jeudi 23 Mai:
     Toros de Jandilla et Vegahermosa, pour Sebastian Castella, Emilio de Justo et Angel Tellez (confirmation d'alternative).
Vendredi 24 Mai:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour El Juli, Paco Ureña et David de Miranda (confirmation d'alternative).  
Samedi 25 Mai:
     Toros de Pedraza de Yeltes, pour Octavio Chacon, Javier Cortes et Juan Leal.
Dimanche 26 Mai - 2ème corrida de Rejoneo:
     Toros de Los Espartales, pour Martin Burgos, Rui Fernandes, Joao Moura, Joao Telles, Roberto Armendariz, et Perez Langa (les deux derniers confirmant alternative.
Lundi 27 Mai - 2ème novillada piquée:
     Novillos de La Quinta, pour Angel Jiménez, El Galo et Francisco de Manuel.
Mardi 28 Mai:
     Toros de Jose Escolar Gil, pour Fernando Robleño, Gomez del Pilar et Angel Sanchez.  
Mercredi 29 Mai:
     Toros de Victorino Martin, pour Octavio Chacon, Daniel Luque et Emilio de Justo.
Jeudi 30 Mai:
     Toros de Adolfo Martin, pour Manuel Escribano, Roman et Andres Roca Rey.
Vendredi 31 Mai:
     Toros de Alcurrucen et Lozano Hermanos, pour David Mora, Paco Ureña et Alvaro Lorenzo.  
Samedi 1er Juin:
     Toros de Zalduendo, pour Antonio Ferrera, Curro Diaz et Luis David Adame.
Dimanche 2 Juin - 3ème corrida de Rejoneo:
     Toros de Maria Guiomar Cortes de Moura, pour Diego Ventura, Leonardo Hernandez et Juan Manuel Munera (confirmation d'alternative).
Lundi 3 Juin - 3ème novillada piquée:
     Novillos de Fuente Ymbro, pour Juanito, Antonio Grande et Diego San Roman.
Mardi 4 Juin:
     Toros de Las Ramblas, pour Morenito de Aranda, Juan del Alamo et Tomas Campos.
Mercredi 5 Juin:
     Toros de Garcigrande et Domingo Hernandez, pour Sebastián Castella, Alvaro Lorenzo et Gines Marin.
Jeudi 6 Juin:
     Toros du Puerto de San Lorenzo et La Ventana de El Puerto, pour Antonio Ferrera, Miguel Angel Perera et Alberto Lopez Simon.
Vendredi 7 Juin:
     Toros de Alcurrucen et Lozano Hermanos, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Gines Marin.
Samedi 8 Juin - 4ème corrida de Rejoneo:
     Toros de El Capea, Carmen Lorenzo et San Pelayo, pour Pablo Hermoso de Mendoza et Lea Vicens, en mano a mano.
Dimanche 9 Juin:
     Toros de Baltasar Ibán, pour Curro Diaz, Emilio de Justo et Pepe Moral.
Lundi 10 Juin:
     Toros de El Ventorrillo, pour Eugenio de Mora, Sebastian Ritter et Francisco José Espada.
Mardi 11 Juin:
     Toros de Valdellan, pour Fernando Robleño, Ivan Vicente et Cristian Escribano.
Mercredi 12 Juin - Corrida de Beneficencia - Corrida mixte:
     Deux toros de Los Espartales, pour Diego Ventura; et quatre de Nuñez del Cuvillo, pour El Juli et Diego Urdiales.
Jeudi 13 Juin:
     Toros de Cuadri, pour Rafaelillo, Domingo Lopez Chaves et Octavio Chacon.
Vendredi 14 Juin:
     Toros de Fuente Ymbro, pour Morenito de Aranda, Pepe Moral  et Jose Garrido.
Samedi 15 Juin - Corrida "de la Cultura":
     Toros de Victoriano del Rio et Toros de Cortes, pour Sebastián Castella, Paco Ureña et Andres Roca Rey.
Dimanche 16 Juin - Corrida "de la Prensa":
     Toros de Santiago Domecq, pour El Fandi, Alberto Lopez Simon et Pablo Aguado

 *TV: La Feria sera intégralement retransmise en direct, par "Télé-Toros"/Movistar. - Paseo: 19h00.
 
 
 
 ACTUALITE...  2019
 

"TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 19 Mai  ( durée: 52'34 - disponible jusqu'au 17 Août):
     Au sommaire: 
Séville et  Pablo Aguado, Morante, Perera, Ventura etc ... - Au campo: Embarquement chez Miura; Crash de drone, chez Juan Pedro; et… Le mayoral de Miura "se jubila"!  - Tout cela et plus !!! - Para disfrutar !!!
     
      
http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1434349&jwsource=cl

 

MADRID ET LA SAN ISIDRO 1969… Il y a cinquante ans !!!

     20 Mai - Ainsi donc, voici écoulée la première semaine de la San Isidro 2019. Belle manœuvre!!! Accrochez-vous, il nous en reste… quatre!!! Au total: 34 tardes de toros! Une orgie de corridas! Bien trop… mais on sait pourquoi: Depuis Chopera, les empresas successives n'ont pensé qu'à "gonfler" la San Isidro, parce que c'est là, et là seul… qu'elles remplissaient leurs coffre-fort, délaissant, bon ou mal gré le reste de la Temporada, avec un simple effort pour la Feria de Otoño… Il n'en a pas toujours été ainsi, et, bien que Madrid fût toujours difficile, "hors feria", les empresas "d'avant" se voyaient obligées de faire quelque effort d'imagination, le reste de la temporada durant…

     La San Isidro 1969, "il y a cinquante ans", c'était… seize corridas! - Seize jours de toros! Du 10 au 25 Mai… Ni uno mas! - Bien entendu, les corridas dites "De la Presse" et "de Bienfaisance", auxquelles s'ajoutait la corrida "du Montepio", avaient lieu "hors San Isidro", et en rien, leur montage ne se mêlait aux négociations de la grande Feria. En principe!
     La San Isidro 1969, c'est donc 16 corridas, soient 96 toros (avec 4 novillos en plus pour quatre rejoneadores actuant avant la terna). - 16 corridas, ce sont 48 postes pour les toreros (ou, cette fois, 47, la corrida du 22 Mai étant un mano a mano).
     En l'absence de Diego Puerta, Antonio Ordoñez, El Cordobes et Palomo (qui entament leur "Guerrilla"), ce sont Paco Camino et El Viti qui portent le poids de la Feria: 5 corridas pour Camino; et 4 pour Viti. ("Même pas peur!" contrairement aux minauderies que font nos "figuras" actuelles, pour venir…"à une"!)
     Derrière les deux hommes de base, viennent "à 3 chacun!) Paquirri, Miguel Marquez (deux valeurs sûres), Manolo Cortes (récent triomphateur de Séville), Angel Teruel (Promesse Madrilène), et Miguelin, ("vétéran" qui s'est réconcilié avec Madrid, coupant six oreilles lors de "La Prensa" 1968). - Sont invités à 2 paseos: Jose Fuentes, Pedrin Benjumea, Tinin, les confirmants Juan Jose, Gabriel de la casa, Carnicerito de Ubeda; et les vétérans Jaime Ostos et Damaso Gomez - En parlant de "vétérans", on retrouve, "à 1 corrida" Julio Aparicio (padre), Victoriano Valencia, Antoñete, menant peloton devant Andres Hernando, Serranito, et les jeunes Macareno et Sancho Davila qui confirment aussi alternative, mais ne viennent qu'une fois. Cela fait bien 47 postes!!!
     Et au final, ce fut une grande feria "torera" (parce que du côté "trapio y pitones !!"), avec quatre noms au palmarès d'honneur "El Viti", Paco Camino, Angel Teruel et… Juan Jose. - 28 oreilles sont coupées, et 12 vueltas, sans trophées. Angel Teruel coupe cinq oreilles en trois corridas, ouvrant deux puertas grandes en hombros. El Viti le suit, avec cinq oreilles en quatre paseos. Paco Camino et Paquirri obtiennent quatre oreilles, et Juan Jose fait trois, en deux courses, étant une des révélations de la feria.

Les grands moments de LA SAN ISIDRO 1969 - 16 corridas, du 10 au 25 Mai/
     12 Mai: Confirmation d'alternative d'Angel Teruel, face aux Atanasios - Parrain: El Viti; et témoin: Jose Fuentes - Teruel coupe trois oreilles et ouvre la Puerta Grande - (Vuelta et une oreille pour Fuentes).
     13 Mai: Paco Camino coupe sa première oreille, mais la corrida se déroule entre broncas au palco, pour le peu de présence des AP et Perez Angoso.
     15 Mai: Gabriel de la Casa, qui confirme, coupe une oreille au dernier J.L Osborne.
     16 Mai: "La" corrida de la Feria: Paco Camino (00) El Viti (0-00) et Macareno, qui confirme (Vu) donnent vuelta conjointe durant le festejo, et a hombros au final, les deux premiers sortant en hombros. Les toros sont 5 de B.Iban, et 1 de Osborne (5ème), auquel Viti met un recibir d'anthologie.
     17 Mai: Face aux toros de Galache, Viti (00) et Paquirri (Vu - 00) sortent a hombros, tandis que Juan Jose confirme brillamment (0 - Vu)
     18 Mai: Dure corrida de Moreno Yagüe et triomphe populaire de Benjumea (Vu - 00).
     19 Mai: Paco Camino coupe une oreilles à un sobrero de Pio Halcon, condamné aux banderilles noires.
     21 Mai: Deuxième triomphe d'Angel Teruel, qui ouvre seconde Puerta grande: Vu et 00 devant les Galaches (renforcés de deux Atanasio).
     22 Mai: Mano a mano banderillero entre Miguelin (0) et Paquirri (0 - 0), devant un lot de Juan Mari Perez Tabernero.
     23 Mai: Discret au cours de la Feria; souvent en danger, ce jour, Miguel Marquez coupe sa seule oreille, en trois paseos, au 5ème de Bohorquez.
     24 Mai: Puerta grande et deuxième triomphe de Juan Jose, coupant deux oreilles au dernier Marquis de Domecq. Cogida de Manolo Cortes, qui reste en piste et souffre en silence.

     C'était… il y a cinquante ans! - Cela fera des souvenirs aux anciens, et des infos", à ceux des jeunes que cela intéresse!!! - Les toros étaient "différents", plus petits, moins armés, mais avaient souvent "plus de peps", que ceux d'aujourd'hui!

 A voir en video: Angel Teruel lors de la San Isidro 1969 - Dans "Taurovideos Dos":
     https://www.youtube.com/embed/EE7X1sAw0Nk

 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  " La suerte de matar !!!! "

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -   20 Mai  - Au programme: "San Isidro/1ère semaine": 
       
 
https://www.youtube.com/embed/iNLHgObqkxQ

     Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 
 
    MADRID - Feria de San Isidro 2019   (2ème semaine)
 
 
Lundi 20 Mai - 1ère novillada piquée:
     Novillos du Conde de Mayalde, pour Rafael Gonzalez, Marcos et Fernando Plaza.
Mardi 21 Mai:
     Toros de El Pilar, pour Juan del Alamo, Jose Garrido  et Gonzalo Caballero.
Mercredi 22 Mai:
     Toros de Parladé, pour El Cid, Alberto Lopez Simon et Andres Roca Rey.
Jeudi 23 Mai:
     Toros de Jandilla et Vegahermosa, pour Sebastian Castella, Emilio de Justo et Angel Tellez (confirmation d'alternative).
Vendredi 24 Mai:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour El Juli, Paco Ureña et David de Miranda (confirmation d'alternative).  
Samedi 25 Mai:
     Toros de Pedraza de Yeltes, pour Octavio Chacon, Javier Cortes et Juan Leal.
Dimanche 26 Mai - 2ème corrida de Rejoneo:
     Toros de Los Espartales, pour Martin Burgos, Rui Fernandes, Joao Moura, Joao Telles, Roberto Armendariz, et Perez Langa (les deux derniers confirmant alternative.
 

MADRID/7ème - Novillada: TRIOMPHE… DES NOVILLOS DE MAYALDE !
    
Les trois novilleros ont aligné des platitudes…
      Une oreille à Rafael Gonzalez, pour "l'ensemble de son œuvre" et une bonne estocade…
     "Grande entrée!" pour la première novillada de Feria.

     21 Mai - Oh, ils ne furent pas des foudres de guerre, mais ils arrivèrent à la muleta avec noblesse et "son"… Malheureusement, face à eux, trois novilleros "de espejo", qui ont passé leur temps à apprendre et répéter des suertes et des gestes toreros, qu'ils "plaquent" ainsi, au passage des novillos, sans rien dominer d'autre que la bonne position de leur hanche ou du desplante vainqueur...
     De fait, s'il y eut des triomphateurs, hier, ce furent, d'une part, les novillos du Conde de Mayalde; et d'autres, deux banderilleros et "torerazos de plata" ayant pour noms Miguel Martin et Fernando Sanchez, lesquels toréent beaucoup, au cours de cette feria, et souvent "en pareja". Pour le reste… "Apaga y vamonos!!"
     Rafael Gonzalez dessine et distribue à la pelle des suertes et enchaînements originaux, bien exécutés, mais avec "la transmission"... d'un discours de Madame Loiseau dans sa campagne pour les Européennes. Il eut le bonheur de toucher un novillo premier "de salon", fait pour rêver le toreo d'Aguado. Il ne put que "polycopier" quelques bons muletazos, sans expression, sans émotion… et au final, ce fut le novillo qui fut applaudi. Face au quatrième, "lo mismo !", le novillero coupant une oreille "pour l'ensemble de son "exposé", mais surtout pour un bon coup d'épée, qui roula le bicho en exactement huit secondes au chrono!  
     A ses côtés, un Marcos que l'on veut, une fois encore, nous vendre comme une promesse… Promesse de quoi? Ce grand garçon dégingandé est probablement courageux, puisqu'il se met devant… mais il le cache bien! Aucune suerte n'est terminée, rematée; chaque muletazo vise "l'extérieur", et le visage exprime… le néant!
     Quant à Fernando Plaza, qu'on veut nous présenter comme "le simili sosie" de Talavante, cape et muleta en main, on en pensera que, bien entendu, il faut encore attendre mais en soulignant deux choses: "Les copies n'ont jamais valu l'original!" et surtout "Talavante, lui, a de la personnalité! "
     Total: Une novillada "gâchée", où l'on a souvent baillé, tandis que les pensées et souvenirs s'envolaient autour de la figure de Fernando Domecq, "Figure ganadera", maître de Zalduendo, avant que la maladie ne le condamne. Fernando Domecq est décédé, de 20 Mai 2019, et tout le monde lui rend hommage. Racheté par Bailleres et ses millions, Zalduendo, elle, n'est pas au mieux, sa noble faiblesse faisant craindre un prochain pire…
     Une novillada gâchée, qui avait attiré près de dis-sept mille personnes! "La même", hors feria, n'aurait pas mené cinq mille spectateurs à la plaza! Cosas !!!!

     Lundi 20 Mai - MADRID (Las Ventas) - 1ère novillada (7ème de Feria) - Plus de 2/3 de plaza (16.810 personnes) - Tarde grise / Peu de vent: Novillos du Conde de Mayalde (de majorité Domecq, par Ventorrillo et Juan Pedro), présentés "en novillos", dont la qualité première fut "la mobilité", en divers degrés de forces et de race. Pour le torero, le 1er, de grande noblesse et durée; le 4ème, et le 6ème, sur piton gauche.
     Poids de la novillada: 535, 478, 492, 487, 482 et 501 kgs.
     Au final du paseo, respect d'une grosse minute de silence, en hommage à Fernando Domecq, disparu ce jour, suite à "une longue maladie".
     Rafael Gonzalez (de gris plomb et argent): Ovation; et Une oreille - attaqua fort, tirant, comme faire se peut, une larga a portagayola, à un premier novillo qu'il recevra, ensuite, par un cocktail de capotazos brillants, se mettant même "cape dans le dos", avec beaucoup de mérite. Le novillo se montra très "desordonné" aux premiers tiers, mais arriva "mobile et très noble" à la muleta. Débutant bien, Gonzalez ne tint pas la distance, ses premières séries, bien faites, tombant peu à peu dans l'oubli de la vulgarité, tandis que le novillo gardait sa qualité. Un toro pour "lo de Aguado!". Pinchazo, ebn entrant mal, et une demi-lame, trasera. Le torero a laissé passer là une des grandes opportunités de sa carrière. Novillo "de dos orejas"!, ovationné à l'arrastre, tandis que Gonzalez saluait, déçu de si peu de pétition - Il allait récidiver, face au quatrième, multipliant les exploits avec cape et muleta, à genoux et debout, face à un nouveau novillo de grande noblesse, mais avec moins de "moteur" que le premier. Toro et faena "a menos", mais salvation finale par un gros coup d'épée, roulant le Mayalde "sin puntilla". Une oreille pour la volonté, la variété de registre, et pour l'estocade.  
     Marcos (de vert empire et or): Silence; et Silence après deux avis - fait tout bien, mais incomplètement, sans profondeur et sans âme. Pourtant, il possède certain don de temple et une certaine facilité que lui donne "le métier acquis". Cependant, il ressort de ses deux lidias une fragilité et un manque de vraie personnalité, qui font que l'on suit ses faenas en buvant un coup ou papotant avec le voisin. Et ce même lorsqu'il va a portagayola, ou débute par cambio, les deux genoux en terre. C'est long, plat, répétitif et sans la moindre émotion…et c'est bien dommage. Bonne épée à son premier, mais deux pinchazos au cinquième. Le pire: "l'indifférence", après s'être joué la vie. Une "réorientation" va bientôt s'imposer pour celui qui s'est déjà retiré une fois.  
     Fernando Plaza (lilas et or): Silence après avis; et Ovation après avis - est entouré de toreros, dans sa famille et dans le callejon, El Fundi veillant à ses intérêts et sa progression torero. D'entrée, il se signala par un bon quite au deuxième, par tafalleras allurées, bonne  cordobina et la revolera de remate. Face à son premier, noble mais limité en force et transmission, il y eut de bons détails, une certaine "verticalité", mais le tout "très étudié" et froid. Demi-lame et descabello - Il alla brinder le sixième au Fundi, pour une faena, trop longue, d'où il faudra retenir de longues naturelles et grands pechos. Malheureusement, "el alma", la personnalité n'accompagnent pas son talent torero. Pour le moment! Et de ce fait, le public resta un peu sur la retenue, après une lame entière et un avis.
     Novillada "importante" du Conde de Mayalde, et grande actuacion de Miguel Martin et Fernando Sanchez, à la brega et aux banderilles.

Ils y étaient :
     La vidéo-résumé de la novillada - par "TéléToros"/Movistar":
    
https://twitter.com/i/videos/1130569814215450624?embed_source=facebook
     En vidéo: "Depuis le tendido" - par Carolina Barquero: attente
    
La fiche de la novillada - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/resena-tarde/las-ventas-20-de-mayo-de-2019
     Le jeu de chaque novillo - dans "El ganadero virtual", par "Mundotoro": Attente
     La reseña de la novillada - par Barquerito, dans "TorosDos":Attente.
     La reseña de la novillada - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
    
https://www.elmundo.es/cultura/toros/2019/05/20/5ce2de93fc6c835f7f8b45b6.html
     La reseña de la novillada - par Antonio Lorca, pour "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2019/05/20/actualidad/1558379948_274089.html
     La reseña de la novillada - par Jose Antonio del Moral, dans "De Toros en libertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54379
     La reseña de la novillada - par Antonio Amoros, dans "ABC"/Madrid:
    
https://www.abc.es/cultura/toros/abci-excelente-novillada-conde-mayalde-ventas-201905202236_noticia.html
     La reseña de la novillada - par Antolin Castro, pour "Opinion y Toros":
    
http://antolincastro.opinionytoros.com/index.php/con-mi-firma/59-para-que-sirve-tanta-nobleza
     La reseña de Javier Fernandez Caballero, et les photos de L.Sanchez-Olmedo, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/festejos/2019/5/20/tres-personalidades-con-dispares-mayaldes-35755.html
     La reseña de Jose. M.Vivas; et les photos de la novillada - dans "Burladero.Tv":
    
http://www.burladero.tv/festejos/2019/5/20/una-novillada-en-madrid-61713.html#!
     Les photos de la novillada - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/madrid-20-05-2019-l-julian-lopez
     En photos: Les "détails" de la novillada - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/detalles-20-05-2019-l-julian-lopez
     Les photos de la novillada - par Chele Ortiz, pour Etico.org":
Avant le festejo:
     Le lot du Conde de Mayalde; et le sorteo - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/apartado-toros/las-ventas-20-de-mayo-de-2019
     Le programme "de mano" de la novillada - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/actualidad/programa20mayo

 

MADRID/8ème: TRES DURE CORRIDA DU PILAR !!!
   
Cornada dramatique de Gonzalo Caballero.
     Cogidas, spectaculaires mais sans suite apparente de Juan del Alamo et Jose Garrido.
     Corrida "brute" del Pilar.

     22 Mai - Une fois de plus, Gonzalo Caballero fait le paseo… et sort en ambulance. On parlera de malchance, certains évoquant la maladresse de ce diestro, dont la jeune carrière est constellée de cogidas et déjà dures cornadas. Hier, après avoir très correctement passé le troisième toro del Pilar, Caballero s'est élancé a matar, très droit, et le toro lui a mis la corne en haut de la cuisse gauche, sur le côté, dans la bande brodée d'or de son vestido. Caballero "est monté très haut", le toro le renvoyant derrière lui en un impressionnant "soleil". Mais au sol, contrairement à la majorité des toreros accrochés, le jeune diestro n'a pu se relever, donnant signe d'intense douleur. Le sentiment immédiat fut d'une grave blessure, ou d'une grosse fracture. Et malheureusement, cette impression fut confirmée, un long moment plus tard, le Docteur Garcia Padros expliquant la blessure: Cornada de 25 cms vers le haut, qui traverse pratiquement la cuisse, provoquant de gros dégâts musculaires, mais surtout "écrasant" totalement le nerf sciatique, le laissant à nu, "comme une corde de violon"…
     A entendre cela, on frémit… et immédiatement on pense à Macareno, lequel a été "retiré" du Toreo, suite à une cornada qui avait touché le nerf sciatique, en 82, ici, à Madrid. - Le chirurgien-chef de Las Ventas ne se prononçait pas, hier soir: "Il faut attendre!"

     En fait, on a eu peur pratiquement toute la corrida: Les toros del Pilar sont sortis "durement présentés", armés d'aiguilles pour la plupart et…"pegando bocaos".Le troisième sembla un peu meilleur (ou "moins pire!") et le sixième, qui avait bien débuté, changea ses idées, à la muleta. Pour le reste, "violence et chausse-trappes!" : Fiereza, genio, sentido… tout ce que certains appellent "casta"! Ils n'ont pas forcément tort, mais peut-être fallait il y adjoindre quelque autre épithète, beaucoup moins flatteur…
     Les toreros ne furent jamais à la fête, même s'ils se comportèrent en braves. Juan del Alamo, qui sort vivant d'une voltereta terrible, par le premier de la tarde; et Jose Garrido, lui aussi méchamment percuté par le deuxième, ont fait un maximum… qui n'a pas suffi à calmer l'inquiétude des uns, l'exigence des autres. Del Alamo, actuellement sans apoderado, se devait de marquer la corrida de son empreinte. S'il fit dans la quantité plus que la qualité, son courage fut indéniable, même s'il tua très bas. Quant à Jose Garrido, dans son horrible vestido constellé de bizarres dorures, on lui vit de grands détails, avec le capote, face à un lot qui lui, n'en fit aucun…
     Que les trois hommes et les cuadrillas en soient sortis vivants - malgré la grave cornada de Caballero - est déjà un grand résultat, car les toros du Pilar sont sortis pour faire du grabuge, et bien des figuras, qui auparavant les recherchaient, "auraient couru", hier… ou du moins, "auraient souffert!"
     La corrida avait très mal débuté, en une ambiance qui rappelait les années 2000: Le tendido 7 brandissait des pancartes hostiles au Président de la corrida, Don Gonzalo de Villa Prado, réclamant son renvoi pour avoir grandement favorisé le triomphe et la Puerta Grande de Miguel Angel Perera, en début de Feria. L'arrivée de la maréchaussée dans le tendido provoqua grande tension, mais les choses se calmèrent peu à peu, les toros du Pilar se chargeant de monopoliser les attentions…
     Ce fut une vraie corrida "de vrais toros"… mais elle fut mauvaise, ayant pour résultat un nouveau drame humain. En espérant que cela se limite... "qu'à une cornada!!"

     Mardi 21 Mai - MADRID (Las Ventas) - 6ème corrida (8ème de Feria) - moins de 3/4  de plaza (14.666 spectateurs) - Temps gris / Vent fort, par rafales: Toros de El Pilar, très durement présentés et armés, "fieros", âpres, violents en tous les tiers, très mobiles, à part le 6ème qui débuta bien mais alla "a menos". Sueltos aux premiers tiers, les Fraile du Pilar chargèrent violemment, restant tête haute, "reponiendo" ou "haciendo hilo", surprenant tout le monde. Le 5ème fut le pire, le 1er s'étant amélioré, sur piton droit.
     Poids de la corrida: 585, 589, 546, 596, 522 et 619 kgs.
     A cause de la cogida de Gonzalo Caballero, Juan del Alamo, en plus de son lot, a estoqué le 3ème, et entièrement lidié le 6ème.
     Juan del Alamo (de sable et or): Vuelta après un avis; Silence; et Silence (au 6ème) - se montra vaillant et vibrant, bien qu'un peu précipité, devant le toro d'ouverture, sorti suelto, arrivant à la muleta un peu "décomposé", après un bon quite de Garrido, par delantales. Del Alamo parvint à améliorer le toro au bout de trois séries droitières, inégales de qualité, mais vibrantes, trois derechazos, liés, rematés d'un gros pecho recevant belle approbation. Passant main gauche, le Salmantino n'a pas le temps de s'essayer: Percevant un trou entre muleta et torero, le toro le prend, avec une violence inouïe, l'envoie valdinguer comme un mannequin de baudruche, et le cherche au sol "pa matarlo". On se précipite, on le traîne hors du toro, mais Del Alamo, très secoué mais apparemment indemne, revient à la guerre: nouvelles droitières et manoletinas à la chaîne. Pour conclure, dans la fièvre, une estocade, basse, le toro le pour suivant longuement, dans un ultime arreon. Course éperdue et grimace de douleur. Il y aura petite pétition et vuelta - La suite sera bien difficile, le quatrième restant "tête en haut", même après deux gros puyazos. Il y aura de bonnes naturelles, avec un nouveau susto, le toro "fauchant" l'homme de sa patte arrière (zancadilla), Del Alamo se montrant encore très vaillant, mettant une lame de côté, "très plate", à un toraco qui lui barrait violemment le passage. Descabello habile… et vraiment libérateur - Devant lidier  le toro de Caballero, Del Alamo trouva un géant, colorado ojo de perdiz, armé de deux aiguilles, qui - O miracle! - chargea bien, répétant noble, au capote, lui permettant six véroniques, chargeant la suerte, et un remate  lui valant la plus grosse ovation  de la tarde (il n'y en a pas eu beaucoup!). Hélas, le toro rendit les armes, dès les premiers muletazos, et il fallut abréger. Chargeant cours, rebrincado, "haciendo hilo", le toro ne sortit jamais de la passe, mettant le torero en difficulté. Tout le monde "a menos!", Juan del Alamo signant son ultime effort d'une lame basse, tendida, bien vilaine.
     Jose Garrido (de noir et or): Silence après avis; et Silence après avis - aura passé une bien mauvaise tarde, car touchant le mauvais lot et devant se méfier de chaque arrancada de ses deux adversaires. La corrida début fort douloureusement pour lui car, après le susto vécu par del Alamo, au premier, il se fit percuter et violemment "emporter", en mettant le deuxième en suerte. Plus de peur que de mal, heureusement, et une jolie demi-véronique face à un toro qui jamais "n'humiliera". Avec patience et courage, l'Extremeño imposera une série sur chaque bord, "montrant" le toro et sa difficulté, essuyant un nouveau susto dans une naturelle, et terminera ce duel d'un metisaca et une estocade. Ouf! - Hélas, le cinquième "le garbanzo des garbanzos!", auquel Antonio Chacon mit une grande paire de banderilles, au péril de sa vie. Toro très largement armé, que Garrido brinda à la mémoire de Fernando Domecq. Bon début et susto immédiat, le toro "montant" au torero, reponiendo, lui venant dessus, directement, en particulier sur chaque troisième muletazo. Très courageux mais en vain, Garrido fera face tuant d'une lame basse, sin puntilla, après trois pinchazos. 
     Gonzalo Caballero (de rouge et or): Cornada grave, par le 3ème - aura crânement joué sa chance, face à celui qui, en théorie, fut le meilleur de la tarde: Faena "joliette", débutée par statuaires; séries sur les deux mains mais "sans réellement dominer", Caballero, malgré son courage indéniable, donnant permanente impression… de fragilité. Au moment de la mort, le jeune Madrilène entre a matar "atracandose de toro", et celui-ci le prend au niveau de la cuisse et hanche gauche, l'envoyant bouler au sol, derrière lui. Grimaçant d'intense douleur, Caballero ne put se relever… On connaît la suite!
     Les "partes facultativos":
     Gonzalo Caballero souffre d'une cornada grave, de 25 cms à la partie haute, externe, de la cuisse gauche, qui lui traverse pratiquement la cuisse, provoquant de gros dégâts musculaires, mais surtout laissant à nu le nerf sciatique, qu'elle écrase sans le rompre.
     Juan del Alamo, suite à la cogida au toro premier, souffre de lésion des ischios de la cuisse gauche, et "de coups partout", qui cependant ne l'empêchent pas de continuer.

Ils y étaient :
     La vidéo-résumé de la corrida - par "TéléToros"/Movistar":
    
https://twitter.com/i/videos/1130931259700588544?embed_source=facebook
     En vidéo: "Depuis le tendido" - par Carolina Barquero: Attente
    
La fiche de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/resena-tarde/las-ventas-21-de-mayo-de-2019
     Le jeu de chaque toro - dans "El ganadero virtual", par "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/el-ganadero-virtual-de-el-pilar-21-05-19-plaza-1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, dans "TorosDos":Attente.
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
    
https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2019/05/21/5ce4376a21efa0c5708b45f9.html
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2019/05/21/actualidad/1558456885_010544.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, dans "De Toros en libertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54382
     La reseña de la corrida - par Antonio Amoros, dans "ABC"/Madrid:
    
https://www.abc.es/cultura/toros/abci-cornada-grave-gonzalo-caballero-ventas-201905212258_noticia.html
     La reseña de la corrida - par Antolin Castro, pour "Opinion y Toros":>
    
http://antolincastro.opinionytoros.com/index.php/con-mi-firma/60-cuidate-del-toro
     La reseña de Marco. A. Hierro, et les photos de L.Sanchez-Olmedo, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/ferias/2019/5/21/la-linea-35783.html
     La reseña de Jose. M.Vivas; et les photos de la corrida - dans "Burladero.Tv":
    
http://www.burladero.tv/festejos/2019/5/21/cuando-las-barbas-de-tu-vecino-veas-cortar-61720.html#!
     Les photos de la corrida - par NTR/Plaza1, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/madrid-21-05-2019-i-plaza-1-ntr-toros
     En photos: Les "détails" de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro": attente
     Les photos de la corrida - par Chele Ortiz, pour Etico.org":
    
http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2019/Mai/Madrid_21052019/index_html.html

Avant le festejo:
     Le lot del Pilar; et le sorteo - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/apartado-toros/las-ventas-21-de-mayo-de-2019
    
Le programme "de mano" de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/actualidad/programa21mayo

Interview du Docteur Garcia Padros, au sujet de Gonzalo Caballero - Dans "Mundotoro":
 
   
https://www.mundotoro.com/noticia/gonzalo-caballero-herido-por-el-tercero-al-entrar-a-matar/1417398

 

LOPEZ SIMON: DERNIERE CARTE !!!

     22 Mai: Madrid l'a découvert et "monté" a hombros! Madrid "l'a vu marquer le pas", mais ne l'a pas lâché… Qu'en sera-t-il, à la fin de cette San Isidro?
     Le torero se dit "récupéré"! Ses triomphes récents, en Espagne (Zaragoza) ou aux Amériques (Aguascalientes - triomphateur de la San Marcos 2019) semblent en témoigner… Pourtant, en voyant sa dégaine, qui contredit totalement cette "identité" de torero, malgré le temps qui passe, malgré les modes, on peut encore avoir quelque doute! mais bien sûr, on ne demande qu'à se tromper… 
     "Suerte, pues!!!"  -  Pour tous!

A lire: Interview d'Alberto Lopez Simon, "avant Madrid" - Dans "Aplausos:
    
https://www.aplausos.es/mvc/amp/noticia/48800/

 

MADRID/9ème: ANDRES ROCA REY "DYNAMITE" LA PUERTA GRANDE…
    
Affreusement cogido et blessé par le troisième, il coupe deux oreilles au sixième !
     Folie totale, lors de la salida en hombros! - Cela devient dangereux!
     Trois toros "notables" de Parladé!
     Le Cid fait ses adieux à Madrid, et Lopez Simon coupe un trophée.

     23 Mai - Il n'y a plus d'adjectifs!!! - D'une part, on pourra tenter un "Faramineux!" et de l'autre, être sûr d'un "Scandaleux!"  - En débutant par ce dernier, on soutiendra que la sortie en hombros par la Puerta Grande de Madrid est désormais presque plus dangereuse que de s'envoyer deux toracos en son ruedo.
     L'admiration et la ferveur sont une chose! L'hystérie et la fureur est sont une autre. Hier soir, alors que tous savaient qu'il était blessé, Andres Roca Rey a tellement été bousculé, brinquebalé, "laminé", lors de sa sortie a hombros,  que les costaleros n'ont pu résister et que le torero a été précipité au sol… Voilà qui est proprement scandaleux, et qui demande une autre mesure de sécurité que les quelques policiers eux-mêmes "emportés par la foule". Il suffit de regarder les photos des "Puertas grandes" d'antan, à Madrid, ou le torero triomphateur était accompagné, précédé, de policiers à cheval… Cela ferait peut-être de la place!!! Quoique... avec le monde fou d'aujourd'hui !!!
    
     Et puis, tout en étant désolé de commencer par ce point négatif, on reviendra sur le triomphe "faramineux" d'Andres Roca Rey, ce 22 Mai 2019 à Madrid, à l'issue d'une nouvelle odyssée torera, chacun se demandant encore comment on peut monter telle faena, "à son second", après s'être fait ainsi "cartonner" par son premier, avec à la clef, outre "la paliza", une cornadita de six centimètres sous la fesse? 
     Fortement secoué par une cogida terrible, que lui infligea le sobrero de Mayalde, dès la réception capotera, le Péruvien, se sachant blessé, "resta là" et, pâle comme un mort, brinda au vieux Roi une faena volontaire, close d'un bajonazo accidentel. Partant directement vers l'infirmerie, il en revint, durant la lidia du cinquième, opéré, rafistolé, "bandé de partout"… C'est alors que sortit "Maderero", sixième de la tarde, qui débuta en manso, aux deux premiers tiers. Pourtant, dès l'ouverture, explosive, le toro se mit à manger la muleta, sur les deux côtés, chargeant longuement, régulièrement, comme aimanté par la volonté et l'extraordinaire pouvoir du torero. A plusieurs reprises, le public se leva - sur un cambio droite-gauche, se soldant par une naturelle à tour complet, longue et lente; sur des pechos, vraiment "de piton a rabo" scellant des séries tirées à fond, la muleta traînant au sol, sous le mufle du bicho soudain devenu "bravement noble" et encasté - Puis ce furent les  bernardinas finales, "de infarto", et l'estoconazo qu'il ne fallait pas manquer.
     Il ne le manqua pas, énorme espadazo "a un tiempo" et énorme coup de poing sur la table: Blessé, "bandé de partout", paré pour une pub pour tous les "Urgo" et "Mercurochrome" du monde, Andres Roca Rey a signé une nouvelle page de sa jeune histoire; et à nouveau laissé tout le monde pantois d'admiration. "Es un figuron del Toreo!"
     "A mille pas derrière… " un Cid que Madrid à largement fêté, à l'occasion de ses adieux; et un Lopez Simon qui, malgré une oreille coupée à son excellent premier adversaire, ne manque pas d'inquiéter: Il n'a pas changé… et ne changera probablement plus!
     Grand, très grand moment torero, hier à Madrid, et un seul nom sur toutes les lèvres: Andres Roca Rey, le "Condor Péruvien", actuel roi du Toreo.

     Mercredi 22 Mai - MADRID (Las Ventas) - 7ème corrida (9ème de Feria) - "No hay billetes"(23.624 personnes) - Grand beau / sans vent: Cinq toros de Parladé (Juan Pedro Domecq) et un sobrero du Conde de Mayalde, remplaçant le 3ème, invalide - Corrida bien présentée, en diverses "hechuras". Discrets au premier tiers, parfois limite de force, mais sans faiblesses scandaleuses, le Parladé "se sont bougés", souvent noblement et "dans la durée", le 2ème se révélant excellent pour le torero; les 1 et 4 également nobles mais versant dans la soseria; et surtout le 6ème, qui, bien qu'ayant débuté mal, se transforma littéralement sous la muleta de Roca Rey, affichant grande "noblesse encastée" et belle durée. Les mauvais: le Mayalde 3ème bis, manso et brute; et le 5ème, qui "laissa tomber", immédiatement. Se rajo, filant aux barrières...
     Poids de la corrida: 588, 556, 535(s), 607, 626 et 565 kgs.
     El Cid salua ovation en fin de paseo, pour ses adieux à Madrid - Les trois diestros brindèrent à l'ex-Roi Juan Carlos, en meseta de toriles, en compagnie de sa fille, l'infante Elena. (Détail curieux: El Cid lui brinda le quatrième, en lui précisant qu'il ne lui avait pas offert le premier… "parce qu'il ne savait pas qu'il était là!" - Hi! Hi! )
     El Cid (de bleu indigo et or): Palmas; et Longue Ovation après avis - se montra très à l'aise, parfois excellent avec le capote, en particulier, dans sa réception au premier, et monta deux faenas essentiellement droitières, sans grande "force" mais très propres, dont les beaux moments, comme souvent, furent les pases de pecho. Des adornos de bon goût et une actuacion digne, à l'occasion des adieux du Sévillan, en une plaza qui lui a vu tant de belles choses, en particulier lorsqu'il était "Personne". Et malheureusement, "comme en ces temps-là", le Cid bafouilla ses conclusions, avec l'épée et le descabello. - Dignes adieux cependant, et grande bonne ovation!
     Alberto Lopez Simon (de gris anthracite et or): Une oreille après avis; et Ovation - toucha un toro "en or", colorado extrêmement noble, prompt et "con fijeza", devant lequel il fut bien… "à sa façon"; c'est-à-dire donnant beaucoup de passes, amontonado, mêlant l'excellent et le médiocre, le tout "distribué" avec une expression vide et douloureuse, sous une grosse tignasse affreusement gominée. Sa première faena close à la bernardina et scellée d'une lame entière, desprendida, provoquant longue agonie du toro, comporta de bons passages, mais l'oreille coupée passera vite à l'oubli - Le Madrilène alla chercher le cinquième, agenouillé face au toril: Hélas, le toro sortit fort, et le torero dut se coucher…Et "re hélas!", le bicho montra vite sa mansedumbre, visant les terrains de chiqueros avant de partir d'un coup aux tablas, rajado. Lopez Simon alla l'y chercher, visant l'arrimon d'émotion… mais en vain. A l'épée, partant de très loin et "posant" la lame plus qu'entrant "fort et clair", une lame courte et un descabello. - Sans connaître gros échec, Lopez Simon n'a pas convaincu, devant un toro "en or", pour le Toreo. Ce jour, la critique n'est pas tendre à son égard!
     Andres Roca Rey (de cannelle et or): Silence, après avis, sur le chemin de l'infirmerie; et Deux oreilles "fortes", après avis - vit son premier repartir au corral, invalide. Une espèce de contretemps!!! Aussi, lorsque sortit le sobrero du Conde de Mayalde, le Péruvien voulut marquer les esprits, se passant le capote dans le dos, dès réception. Malheureusement, dès la seconde gaonera, sur piton droit, le toro accrocha l'homme au niveau de la hanche, la corne lui arrachant toute la bande dorée de la taleguilla cannelle (de estreno) et l'envoyant bouler à trois mètres… pour le suivre et le reprendre au sol, sous le ventre, pour un impressionnant "soleil" qui fit hurler de terreur le public tout entier, chacun étant persuadé qu'il y avait là grave blessure, tant la violence et la précision du piton avait causé dégâts. Relevé, pâle et boitillant, le vestido "explosé", Roca Rey voulut reprendre le combat, partant immédiatement au centre pour trois chicuelinas et la demie, qui font exploser la plaza. Le toro, hélas, ne voudra pas faire honneur au brindis "Royal", et "le 7", sans pitié aucune, reprochera parfois le placement du Péruvien, face à un toro "bruto" qui le "descoloquait"!!! Faena douloureuse mais "de pundonor", mal conclue à l'épée par une grosse entrée a matar, résultant… un bajonazo. Roca Rey salua, endolori, et partit immédiatement à l'infirmerie, où le docteur Garcia Padros l'examina sous toutes les coutures, constatant des coups partout, et surtout l'opéra d'une cornada de six centimètres, sous la fesse droite, de pronostic réservé.
     Lorsque l'on sonna la sortie du sixième, une grosse ovation salua la présence de Roca Rey. Toro sorti abanto, cru après les piques, désordonnées, prises manseando; sans fijeza au deuxième tiers…bref: "peu d'options en vue"!! Pourtant, le Péruvien va brinder à tous, se plante au milieu et aussitôt, impose au toro trois cambios dans le dos (le troisième "de huyyyy!"), déjà une grande naturelle, et le pecho. Dès lors, la faena et le toro "iront a mas", Roca Rey tirant des séries de droite, en passes longues, main très basse, que le toro suivra crescendo. Passant main gauche, le Péruvien va se livrer totalement en grandes séries de naturelles, tirées à fond, le toro répondant "en longueur et intensité". La plaza, en plusieurs moments, se lèvera et les ovations se succèderont. Au final d'une série de derechazos, un cambio et une naturelle, limpia, de 360°. Explosion dans la plaza! Il y en aura d'autres, scellées de longs pechos, qui feront hurler le public entier. Et pour finit, des bernardinas, "au quart de millimètre", et un énorme trincherazo gaucher, précédant l'ultime "desden". Madrid est debout ! Elle n'aura pas longtemps à attendre pour exploser tout à fait: Roca Rey se profile, "en court", avance la muleta et, le toro baissant du chef, dans sa charge, met un coup d'épée, entier, pelin de côté, qui va vite tuer.- Le reste fait désormais partie de l'Histoire, presque du roman! Deux oreilles (qui valent un rabo, ailleurs) et… le sourire d'un enfant, dans le corps d'un authentique Samouraï!  
     Au final: Sortie en hombros de Roca Rey, dans une telle ferveur populaire qu'on fera tomber le torero, au pied de la Puerta Grande. De verguenza !

Ils y étaient :
     La vidéo-résumé de la corrida - par "TéléToros"/Movistar":
    
https://twitter.com/i/videos/1131302536256872448?embed_source=facebook
     En vidéo: "Depuis le tendido" - par Carolina Barquero: Attente
     En vidéo: La sortie triomphale de Roca Rey - Via "Olé Peru":
     https://www.youtube.com/embed/APuCYL-zMUI
     En vidéo: La folle sortie triomphale de Roca Rey (chute) - Via "Cervecerias Bajamar":
     https://www.youtube.com/embed/awCyprfrGM8
     La fiche de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/resena-tarde/las-ventas-22-de-mayo-de-2019
     Le jeu de chaque toro - dans "El ganadero virtual", par "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/ganadero-virtual-parlade-22-05-19-plaza-1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, dans "TorosDos":Attente.
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
    
https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2019/05/22/5ce5792621efa059168b4675.html
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2019/05/22/actualidad/1558552402_162180.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, dans "De Toros en libertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54396
     La reseña de la corrida - par Antonio Amoros, dans "ABC"/Madrid:
    
https://www.abc.es/cultura/toros/abci-faena-gran-figura-toreo-andres-roca-201905222300_noticia.html
     La reseña de la corrida - par Antolin Castro, pour "Opinion y Toros":
    
http://antolincastro.opinionytoros.com/index.php/con-mi-firma/62-la-locura
     La reseña de Marco. A. Hierro, et les photos de L.Sanchez-Olmedo, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/ferias/2019/5/22/un-demonio-bajo-el-trapo-35807.html
     La reseña de Jose. M.Vivas; et les photos de la corrida - dans "Burladero.Tv":
    
http://www.burladero.tv/festejos/2019/5/22/60-tardes-en-madrid-un-torero-nuevo-el-que-manda-en-el-toreo-61733.html
     Les photos de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/las-ventas-22-05-2019-i-julian-lopez
     En photos: la cogida de Roca Rey - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/secuencia-del-percance-de-roca-rey-22-05-19-julian-lopez
     En photos: Les "détails" de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/detalles-madrid-22-05-2019-i-julian-lopez
     Les photos de la corrida - par Chele Ortiz, pour Etico.org": Attente.
Avant le festejo:
     Le lot de Parladé; et le sorteo - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/apartado-toros/las-ventas-22-de-mayo-de-2019
     Le programme "de mano" de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/actualidad/programa22mayo

 

CE SOIR… EMOTION GEANTE!!

     24 Mai - Ce soir, sur les coups de 19h05, un homme va sentir son cœur battre chamade… et avec le sien, des milliers d'autres. - Ce soir, en fin, de paseo, le public de Las Ventas va sûrement se lever et faire une ovation géante à celui qui, depuis plusieurs temporadas, est "son" torero, pour sa sincérité, son courage, son talent…
     On sait tous la tragédie qui a frappé Paco Ureña, l'an dernier en plaza d'Albacete... On sait tous "l'inquiétude" que fut celle des Aficionados, à son égard... On sait tous leur surprise à le voir réapparaître, et de quelle manière, aux Fallas de Valencia...  - Ce soir, Paco Ureña revient à Madrid! En "sa" Madrid!  A n'en pas douter, c'est probablement le rendez-vous le plus important, en tout cas le plus émouvant, de sa carrière… Et l'on imagine bien à quel point, et de quelle manière, il voudra l'honorer!
     A quelques heures de ce grand moment, Paco Ureña se confie à Antonio Lorca, du "Pais": "Revenir à Madrid, c'est "renaître"!

A lire: "Volver a Madrid es nacer de nuevo !"- Interview de Paco Ureña - par Antonio Lorca, dans "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2019/05/23/actualidad/1558619876_022908.html

 
      AVIS: Un incident technique ayant fait disparaître la reseña de la 10ème de Feria (peut-être parce que "les deux" étaient mauvaises), il faudra tout recommencer - à suivre! 
 

MADRID/11ème: DAVID DE MIRANDA ENCHANTE MADRID!
    
Deux oreilles et "Puerta Grande" pour le torero de Huelva.
     Bon retour de Paco Ureña (une oreille), tandis que le Juli "ronge son… julipié!
     A Madrid: "Licenciado" grand toro sixième de… Juan Pedro Domecq.
     "No hay billetes" et… trop de vent!

     25 Mai - "Ils sont venus, il sont tous là, dès qu'ils ont entendu ce cri: "Il va revenir Uuuuureñaaaaaa!"
     Qu'Aznavour nous pardonne, lui dont on ne sait s'il aimait la corrida, mais dont on est certain qu'il a écrit l'une des plus belle chansons qui soit, sur les toreros... Qu'elle nous pardonne aussi, cette "Mamma" que l'on n'oubliera jamais, surtout à la veille de la plus douce des Fêtes… Qu'il nous pardonne enfin, Paco Ureña, pour lequel Madrid a rempli, hier, sa Monumental… jusqu'au toit.
     Ce devait être "un immense accueil, pour le torero de Lorca, "consentido" de Madrid… et ça l'a été! Ce devait être un triomphe pour celui dont on sait que, malgré toutes les calamités du monde, il poursuit son chemin de pureté, muleta en main… Et ça l'a été, puisque Paco Ureña, peut-être pour un seul pinchazo,"manque" la Puerta Grande… Et Madrid, donc, s'était emplie comme un œuf "pour lui".
     Certes le Juli avait ses partisans, mais "pas tous"; et certes une poignée de copains venus de Huelva, était venue soutenir celui qui, pour beaucoup, était un inconnu… même pas illustre: David de Miranda! - Pourtant, sur les coups de vingt et une heures et quelques, tout avait changé! Les cartes entièrement rebattues! - Madrid et Las Ventas "à l'envers"! - Monumentale surprise, comme seule la Fiesta Brava est capable de provoquer!: 
     A cette heure-là, Juli rentrait "à pied", bougon, après avoir un peu bataillé avec deux carcans, et surtout les avoir estoqués comme un sagouin…
     A cette heure-là, Paco Ureña quittait la plaza, sous l'ovation, souriant mélancoliquement, et adressant à ses amis, le même clin d'œil… qu'avant!!! 
     Mais à cette heure-là, Madrid hissait sur un pavois de gloire David de Miranda, encore éberluée par son toreo et son culot; par le serré de ses passes de capes, la profondeur de ses muletazos; et par la faena, close d'un gros coup d'épée, qu'il dessina à un sensationnel toro sixième de… Juan Pedro Domecq, lequel, "plein de noble caste et de bravoure", méritait probablement plus que la grande ovation qui salua son arrastre.
     Hier soir, 24 Mai 2019, sur les coups de neuf heures du soir, un torero "s'est fait riche", d'un coup, et on le lui souhaite! - Après ce réel exploit, cette authentique "révélation", De Miranda rejoint des toreros "qui n'étaient rien ou presque"… avant le paseo, mais qui d'un coup, de talent autant que de courage, avaient su changer leur destin!  Tel un certain… Cesar Rincon, en Mai 1991.
     Un de ces miracles de la Fiesta Brava… Une des ces "Odyssées, toreras et avant tout humaines" que seule la Fiesta Brava est capable de produire: Né à Trigueros, près de Huelva en 1993, David de Miranda aurait pu rester cloué sur un fauteuil roulant, un toro de Sanchez Urbina lui ayant fracturé quatre vertèbres, le 27 Août 2017, près de Zamora. - Ce fut une douloureuse rééducation, un parcours de cauchemar! Mais après ce terrible tunnel, fait de souffrance et "de ilusion", le torero réapparaissait, un an après, en sa Feria de las Colombinas de Huelva… Bien sûr il y triompha, mais bien peu auraient pu prédire que, moins d'un an plus tard, il allait faire exploser Madrid, surprenant tout le monde par un toreo de grande qualité, et une épée… d'acier!  - Audace, inventivité, "total pundonor", tout y était!  Et Madrid l'a "senti", et l'a vu!
     Et Madrid, en toute justice, l'a fêté comme il se devait!
     "Ils reviendront, seront tous là, quand au porton il réapparaîtra: David de Miranda!!"

"Qué alegría que un torero llamado David de Miranda, un auténtico desconocido hoy en Las Ventas para más del 90% del aforo, sea ahora mismo un descubrimiento, como una aparición, de personalidad, valor sin cuento, serenidad, despliegue de repertorio y, por encima de todo, ajuste. Todo cuanto hizo estuvo presidido por el conjunto de esas virtudes y, entonces, no es de extrañar que la plaza entera se rindiera a sus pies" - (Signé Antolin Castro, directeur de "Opinion y Toros").

     Vendredi 24 Mai - MADRID (Las Ventas) - 9ème corrida (11ème de Feria) - "No hay billetes" (23.624 personnes) - Grand beau / Vent, souvent terrible: Toros de Juan Pedro Domecq, très présentés et astifinos, mais dont la majorité, en divers degrés de mansedumbre, de manque de race et de force, ont déçu, le public et les toreros. Grande exception toutefois, le 6ème, du nom de "Licenciado", poussant for, mais tête haute, au cheval, mais se révélant de grande noblesse encastée, au troisième tiers - Grande ovation à l'arrastre pour "Licenciado" (avec pétition de vuelta); et sifflets pour les 1, 2èmes et sobrero; les deux autres suscitant l'indifférence;
     Poids de la corrida: 541, 576, 572, 599(s), 575 et 605 Kgs.
     Présence de l'ex Roi Juan Carlos, accompagné d'Enrique Ponce et Juan Pedro Domecq. Au final du paseo, Paco Ureña salua une immense ovation de toute la plaza, debout.
     David de Miranda a confirmé son alternative, face au toro "Molador" - N°98 - 541 kgs - de Juan Pedro Domecq - Vêtu de blanc et or, le diestro a entendu le silence, à ce toro.
     El Juli (de vert mélèze et or): Silence; et Silence après avis - a certes touché le mauvais lot, mais on l'aura vu "en pro", mettant plus de technique que de cœur, partant en sachant qu'il ne pourrait inverser aucune tendance, ni dans le ruedo, face à deux décasté; ni dans le tendido. Et comme il tua "horriblement" (même le Julipié "pinche" vilainement, et part "totalement atravesado"), Madrid ronchonna durement, mais en silence - Pour sa défense, un vent terrible, qui met les lourds capotes "à l'horizontale", et de bons "détails", avec cape et muleta: Les remates de capote; les chicuelinas du quite; "algun doblon" ou remate en sortant du toro; quelque superbe trincherazo, perdus en un amas de muletazos "vulgaires", parfois accrochés, et en tout cas, sans grande ambition. Vilain pinchazo hondo, et trois descabellos "charcutés", à son premier; et une lame très "caida", après deux pinchazos "feos", à l'autre. Hier, "même le Julipié n'a pas fonctionné", auquel De Miranda a fait honte, en entrant "fort et droit"!
     Paco Ureña (de lavande et or): Vuelta; et Une oreille après avis - revenait à Madrid… et cela faillit mal tourner, le toro du Juli lui mettant, en même temps que "la corne au ventre", un terrible susto, dans son quite "capote a la espalda". Cependant, le diestro de Lorca se remit bien vite, recevant son premier par six véroniques, "pata palante", et une demie, pieds joints, qui mirent la plaza en joie. La faena fut inégale, le vent gênant sa "conjonction", mais Ureña voulut faire le toreo pur, lié, main basse, sur les deux mains. Une série de quatre naturelles, close d'un grand pecho, annonça un final "a mas", sobre et engagé. Susto et achuchon, Ureña revenant, au "de uno en uno, muy cruzado!" Après deux doblones, un trincherazo, Madrid jubile, qui prépare ses mouchoirs. "Se tirant", droit et à fond, Ureña pinche, dans un  "Hoooo!" déçu. Par contre, la seconde sera entière, dans le haut, "atracandose de toro"! Il y aura pétition, insuffisante, et bonne vuelta - Face au colorado cinquième, sorti suelto et ne se laissant pas , au capote, Paco Ureña alla brinder à l'Ex-Monarque, pointant "qu'il se devait de brinder son premier… à Madrid!" Faena de patience et de poder, le toro, peu à peu, se laissant convaincre, et permettant au torero de gros passages sur main gauche, que Madrid "chanta" à l'unisson. Faena longue, "inégale", close en trois manoletinas, un beaux cambio par le dos et grand pecho. Tandis qu'un avis vient de sonner, Ureña attaque durement pour une lame, quasi entière, "un peu" verticale, "un peu" desprendida, mais qui tue. La pétition enfle et le président accorde le trophée. Une oreille qui n'aura d'autre "histoire" que celle d'un retour de Paco Ureña, dans sa plaza fétiche.
     David de Miranda (de blanc et or): Silence; et Deux oreilles - alla brinder à l'ancien Roi, le toro de sa confirmation, qu'il avait accueilli par delantales allurés, "muy quietos". Le bicho ne disait pas grand-chose, mais De Miranda allumait un premier feu dans un quite par saltilleras "au cordeau", capote plié dans le dos, ouvert au dernier moment, laissant une impression d'incroyable "quiétude", tandis que la corne le frôlait. De même lors des cinq statuaires, plein centre, sans bouger le moindre orteil. Déjà surprise, Madrid attendait, saluant une première série droitière… qui fut aussi la dernière, le toro s'étant éteint d'un coup, sa charge ne dépassant plus "quelques centimètres". Le jeune diestro tenta des manoletinas et Madrid bougonna, avec raison. Pourtant, elle garda silence respectueux, même après pinchazo hondo. Au fond, se disait le tendido: "En voilà un… comme les autres!" Elle allait devoir "revoir son sentiment!!"
     L'accueil du sixième annonça toute la volonté de triomphe et de pari sur l'avenir: Recevant le toro par "cordobinas", et, après un bon tiers au cheval, par chicuelinas, impressionnantes de serré, de Miranda alla au centre et brinda à tous. Là, tel un "Don Tancredo", deux cambios de dos, deux hautes, une droitière, déjà profonde, et un pecho. Madrid ovationne l'enchaînement et "la quietud del tio ese"; et elle attend, impatiente. Elle sent que le toro est bon, et que le torero est… "autre chose que d'habitude". Et cela se confirmera: Avec un  toro "allant a mas" en brave noblesse, le jeune diestro va construire "un faenon", en deux séries droitières, "d'impact croissant"; et trois de naturelles, "aguantant" de furieuses charges, toréant profond et "ultra serré", faisant hurler le public, d'angoisse autant que d'admiration. Les pechos libérateurs provoquent l'enthousiasme, et une arrucina, compromise, fait sursauter tout le monde. Impressionnant, ce De Miranda, "qui essaie tout"…et réussit pratiquement tout! Le final de la faena sera "au diapason": Angoissantes bernardinas, changeant le trajet, "au quart de millimètre", et furieux desplante. Alors, Madrid se tait, retient son souffle: De Miranda se cadre, loin, et porte une grosse épée entière, à peine de côté mais dans le haut et en faisant bien la suerte. Quelque moment après, "Licenciado" se couche et l'on sait la suite: Public debout, "exigeant" deux oreilles, que le président va accorder, "une à une", alors qu'un tel évènement, un tel duel, méritaient peut-être "Deux, d'un coup… et le bleu!". Mais déjà, David de Miranda, chaleureusement félicité par ses deux illustres compagnons, ouvrait la Grande Porte de Madrid… et celle de son avenir.   

Ils y étaient :
     La vidéo-résumé de la corrida - par "TéléToros"/Movistar":
    
https://twitter.com/i/videos/1132026346765524993?embed_source=facebook
     En vidéo: "Depuis le tendido" - par Carolina Barquero: Attente
     La fiche de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/resena-tarde/las-ventas-24-de-mayo-de-2019
     Le jeu de chaque toro - dans "El ganadero virtual", par "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/el-ganadero-virtual-de-juan-pedro-domecq-24-05-19-plaza-1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, dans "TorosDos":Attente.
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
    
https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2019/05/24/5ce81d57fc6c8354778b4583.html
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2019/05/24/actualidad/1558709794_128494.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, dans "De Toros en libertad":

     http://www.detorosenlibertad.com/?p=54400
     La reseña de la corrida - par Antonio Amoros, dans "ABC"/Madrid:
    
https://www.abc.es/cultura/toros/abci-puerta-grande-david-miranda-201905242307_noticia.html
     La reseña de la corrida - par Antolin Castro, pour "Opinion y Toros":
    
http://antolincastro.opinionytoros.com/index.php/con-mi-firma/64-que-alegria
     La reseña de Marco. A. Hierro, et les photos de L.Sanchez-Olmedo, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/ferias/2019/5/24/levantate-anda-35850.html
     La reseña de Jose. M.Vivas; et les photos de la corrida - dans "Burladero.Tv":
    
http://www.burladero.tv/festejos/2019/5/24/dios-los-milagros-existen-61764.html#!
     Les photos de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/las-ventas-madrid-24-05-19-julian-lopez
     En photos: Les "détails" de la corrida - par Julian Lopez, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/detalles-las-ventas-madrid-24-05-19-julian-lopez
     Les photos de la corrida - par Chele Ortiz, pour Etico.org":
    
http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2019/Mai/Madrid_24052019/index.html
Avant le festejo:
     Le lot de Juan Pedro Domecq; et le sorteo - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/apartado-toros/las-ventas-24-de-mayo-de-2019
     Le programme "de mano" de la corrida - via "Plaza de toros de Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/actualidad/programa24mayo

 
 
 
 

BAYONNE 2019: "BELLES SURPRISES… ET BELLE JUSTICE !"

     25 Mai - Loin des cartelazos "convenus et répétés", Bayonne a présenté hier une temporada pleine de surprises, et des plus attirantes. Outre le "Unico Espada" de Daniel Luque, le 14 Août au soir, et l'alternative de Dorian Canton, pour la corrida des Fêtes, dont on avait déjà connaissance, la saison en plaza de Lechepaillet offre, pratiquement à chacun de ses festejos, "un attrait spécial", une surprise qui, avec une bonne "Comm", devrait amener au tendido… "mucha gente": Grand public et Aficionados "du dehors"!
     Ainsi, pour la corrida de Rejoneo: Diego Ventura sera (enfin!) à Bayonne, avec toute sa cavalerie (dont "Dolar", le cheval blanc, "libre") en spectaculaire compétition avec Andy Cartagena et Lea Vicens. "Ca va bouger!"
     Ainsi Curro Diaz revient à Bayonne, pour donner l'alternative à Dorian Canton, tandis que Bayonne devrait découvrir la main gauche d'Alvaro Lorenzo.
     Ainsi, pour le 30 Août, on devrait "se battre" à la taquilla, pour un cartelazo, rassemblant Castella, Roca Rey et Pablo Aguado, dont Bayonne fut la seule à lui offrir une opportunité en 2018. Depuis, "Lo de Sevilla" est passé par là, et l'on espère que Bayonne lui avait fait le contrat "avant"!
     Ainsi la "concurso" du 31 Août, et des noms qui fleurent bon, à la fois "la lidia" et… la Justice: Domingo Lopez Chaves, jeune vétéran Salmantino, "énorme" à la corrida-concours de Zaragoza, pour la San Jorge, et qui compte quelques solides amitiés à Bayonne. Grand chef de lidia! Et "la Justice", avec un nouveau paseo pour Sergio Flores et Tomas Campos, excellents lors de la corrida "des six", l'an passé. La justice également, Bayonne donnant sa chance au Sévillan Juan Ortega, superbe torero, ignoré de tous mais révélé par Madrid. Adrien Salenc, récent "alternativé", figure logiquement, aux carteles, et l'on espère que Dorian Canton mesure bien ma chance qui lui est donnée, en ce "doblete" à Bayonne.
     Ainsi l'énorme cartel que celui de la novillada matinale du 1er Septembre, notamment avec Manuel Diosleguarde, que Bayonne avait découvert en sin picar; et surtout la nouvelle "perle" Valenciana: Borja Collado, que le Sud-Ouest va découvrir, dans quelques jours, à Captieux.
     Et puis, pour le final, les Santacolomas de "La Quinta", et le premier paseo du solide gaditano Jose Chacon, accompagné de "l'autre du Pérou", le vibrant Joaquin Galdos (triomphateur également, dans la corrida "des six", l'an passé) et… une suprise, ou "une justice", Bayonne attendant la fin de la Feria San Isidro pour "accrocher" une de ses révélations… Et tandis que l'Empresa annonçait hier soir le fruit de son travail, un torero s'inscrivait déjà, en lettres d'or, sur la liste de ces révélations: David de Miranda…
     ... Bien sûr, certains regretteront des absences: Ureña, De Justo, Roman, et Thomas Joubert… Probablement y aura-t-il eu bonne raison à chacune de ces absences! Mais une chose est en tout cas certaine: Il y a longtemps que "sur le papier", (ensuite, "ce sont les toros qui diront), Bayonne n'avait présenté autant d'attrait, autant de surprises, autant de Justice!  
     Enhorabuena, Bayonne et… "que la chance accompagne!"  - Ce serait... juste!

     LA TEMPORADA 2019 EN PLAZA DE BAYONNE

Fêtes  de Bayonne:
     Samedi 27 Juillet - Corrida: Toros de Robert Margé, pour Curro Diaz, Alvaro Lorenzo et Dorian Canton (Alternative).
     Dimanche 28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.

Fêtes de l'Assomption.
     Mercredi 14 Août - Matin - Novillada sin picar - 1ère de sélection*: Erales de Casanueva et La Espera.

    
Mercredi 14 Août (en semi-nocturne -19h) - Corrida Goyesca: Six toros de trois fers (Torrestrella, Puerto San Lorenzo et Pedraza de Yeltes) pour Daniel Luque, en "unico espada".

Feria de l'Atlantique:
     Vendredi 30 Août - Matin - Novillada sin picar - 2ème de sélection*:
Erales de Alma Serena et Camino de Santiago.
    
Vendredi 30 Août - Soir - Corrida: Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Andres Roca Rey et Pablo Aguado.
     Samedi 31 Août - Matin - Finale des novilladas sin picar: Devant des erales du Lartet.
 
     Samedi 31 Août - Soir - Corrida-concours: Toros de Murube, Valdefresno, El Retamar, Jose Cruz, Los Maños et Pedres, pour Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Tomas Campos, Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     Dimanche 1er Septembre - Matin - Novillada piquée: Novillos de Los Maños, pour El Rafi, Manuel Diosleguarde et Borja Collado.
     Dimanche 1er Septembre - Soir - Corrida: Toros de la Quinta, pour Octavio Chacon, Joaquin Galdos et X (une des révélations de la San Isidro)

*En concours, pour les "Sin picar":
     Mercredi 14 Août - Matin - Novillada sin picar - 1ère de sélection*: Erales de Casanueva et La Espera, pour  Jesus Moreno (
Albacete), Cristian Parejo (Chiclana), Tristan Espigue (Tarascon) et Antonio Magana (Mexique).
    
Vendredi 30 Août - Matin - Novillada sin picar - 2ème de sélection*: Erales de Alma Serena et Camino de Santiago, pour Guillermo Garcia (Madrid), Nino Julian (Nimes), Alvaro de Chinchón (Fundación El Juli) et Jean Baptiste Lucq (Adour Aficion)

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    25 Mai: Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 25 Mai)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 : Pablo Aguado, invité de la semaine.
     Attente
 
 
 
 
 

POUR VOUS... "MUNDOTORO" DATE TOUTES LES FERIAS DE LA TEMPORADA 2019 !

     S'il a, encore une fois, été désigné comme "le Number One" des sites taurins, ce n'est pas pour rien. En effet, tant au plan "Images" que "Chiffres et Lettres", Mundotoro est en perpétuelle "cherche et recherche", mettant à disposition des Aficionados, quels qu'ils soient, l'Actualité taurine et le Mundillo… en quelques clic! - Pour dernier exemple, la prochaine saison vient d'être annoncée, datant précisément, au calendrier, la succession des grandes ferias, constituant l'immuable "circuit" des toreros et de aficionados…
     Ainsi donc, en deux parties, la temporada se présente comme suit, annoncée par "Mundotoro":

1ère partie (jusqu'à mi Juillet) - via "Mundotoro":
     https://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/calendario-ferias-2019/

2ème partie (Juillet et suite) - via "Mundotoro":
 
   https://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/calendario-ferias-2019-parte-II/
 

 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp