L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET BIEN ENTENDU ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
       QU'ILS LE VEUILLENT OU NON... " TAUROMAQUIA ES CULTURA !! "

                                                                  " TAUROMAQUIA ES CULTURA "  :  https://www.youtube.com/embed/S_z0qjfrEwA   (Video de Jose Daniel Rojo)
                                                 

 
 

MADRID - Feria de San Isidro 2022.

Dimanche 8 Mai: Toros de Montalvo, pour Daniel Luque, Alberto Lopez Simon et Alvaro Lorenzo.
Lundi 9 Mai: Novillada: Novillos de "Los Maños, pour
 Carlos Dominguez, Arturo Gilio et Guillermo Garcia Pulido.
Mardi 10 Mai: Toros de El Pilar, pour Javier Cortes, Francisco José Espada et Tomas Campos.
Mercredi 11 Mai: Toros de La Quinta, pour Morante de la Puebla, El Juli et Pablo Aguado.  
Jeudi 12 Mai: Toros de "El Torero", pour Antonio Ferrera, Daniel Luque et Gonzalo Caballero.  
Vendredi 13 Mai: Toros de Jandilla/Vegahermosa, pour Alejandro Talavante et Juan Ortega, en mano a mano.  
Samedi 14 Mai: Rejoneo:
Toros de Fermin Bohorquez, pour Sergio Galan, Leonardo Hernandez et Juan Manuel Munera (Confirmation).
Dimanche 15 Mai: Toros de "El Parralejo", pour Curro Diaz, Alvaro Lorenzo (remplaçant Emilio de Justo) et Gines Marin  
          Lundi 16 Mai: Novillada: Novillos du Conde de Mayalde, pour Isaac Fonseca, Alvaro Alarcon et Alvaro Burdiel. (On donne également Santana Claros, en place de Alvaro Alarcon) - ??   
          Mardi 17 Mai: Toros de Arauz de Robles, pour Joselito Adame, Pepe Moral et Angel Tellez.
          Mercredi 18 Mai: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Domingo Lopez Chaves, Jesus Enrique Colombo et Diego Carretero (confirmation).
          Jeudi 19 Mai: Toros de Victoriano del Rio, pour Jose Maria Manzanares, Fernando Adrian (confirmation.) et Andres Roca Rey.
          Vendredi 20 Mai: Toros de Garcigrande, pour El Juli, Alejandro Talavante et Tomas Rufo (confirmation).
          Samedi 21 Mai: Toros de six fers différents, pour Paco Ureña, en "unico espada".
          Dimanche 22 Mai: Toros de Torrealta, pour El Fandi, Manuel Escribano et Leo Valadez (confirmation).
                    Lundi 23 Mai - Novillada: Novillos de Fuente Ymbro, pour Manuel Diosleguarde, Jorge Martinez et Alvaro Alarcon.
                    Mardi 24 Mai: Toros de Valdefresno, pour Daniel Luque, José Garrido et Juanito (confirmation).  
                    Mercredi 25 Mai: Toros de Fuente Ymbro, pour Diego Urdiales, Andres Roca Rey et Gines Marin.
                    Jeudi 26 Mai: Toros de Juan Pedro Domecq, pour Morante de la Puebla, Juan Ortega et Pablo Aguado.
                   Vendredi 27 Mai: Toros de Victoriano del Rio, pour Diego Urdiales, Alejandro Talavante et Emilio de Justo (remplaçant).
                   Samedi 28 Mai: Toros de Luis Algarra, pour Román, Gonzalo Caballero et David de Miranda.
                   Dimanche 29 Mai - Rejoneo: Toros du Capea, pour Pablo Hermoso de Mendoza, Lea Vicens et Guillermo Hermoso. 
                              Lundi 30 Mai:
Toros de Samuel Flores, pour Fernando Robleño, Morenito de Aranda et Damian Castaño (confirmation)
                              Mardi 31 Mai:
Toros de Jose Escolar Gil, pour Octavio Chacon, Alberto Lamelas et Noé Gomez del Pilar.          
                              Mercredi 1er Juin - Corrida de Bienfaisance: Toros de Alcurrucen, pour Morante de la Puebla, Emilio de Justo (remplaçant) et Gines Marin.
                              Jeudi 2 Juin: Toros de Fuente Ymbro, pour Juan Leal, Joaquin Galdos et Rafael Gonzalez (Alternative).
                              Vendredi 3 Juin: Toros du Puerto San Lorenzo, pour Jose Maria Manzanares, Alejandro Marcos (Confirmation) et Tomas Rufo.
                              Samedi 4 Juin: Toros de Adolfo Martin, pour Rafaelillo, Manuel Escribano et Alejandro Talavante.
                              Dimanche 5 Juin: Toros de Victorino Martin, pour Antonio Ferrera, Sergio Serrano et Roman.

A voir et lire, en Pdf, "le Dossier de la Feria" - Par "Plaza de Toros Las Ventas":
          https://mcusercontent.com/be12c0baa63ead30dcb4a4b01/files/40713fac-842c-9d2d-9543-53cbe3520242/dossierSI.pdf

 
 
 ACTUALITE...  2022  
 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  :  « LA PREMIERE SEMAINE DE SAN ISIDRO »

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -  Au programme: « San Isidro - Bilan de la première semaine ... » :   
           
 
https://www.youtube.com/embed/5vhkdCrYsAA
             
Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 

"TOROS PARA TODOS"  - Le magazine Taurin de "Canal Sur", présenté par Enrique Romero:

     16 Mai - 8ème numéro de la Temporada 2022 (18 ans d'existence) - Durée: 51'37" - (Ouvrir par "Clic" droit + Nouvelle fenêtre):
     Au sommaire: 
"Volteretas para todos… les élèves des Ecoles Taurines d'Andalousie"; et bien sûr, retour sur les faenas du Juli, à Madrid; celle du Morante, à Séville; et "le jour d'Escribano", avec les Miuras de La Maestrranza… Et puis, au campo: Rendez vous "musclé", avec le semental de Partido de Resina, grand solitaire… - Para disfrutar!  
      
  
https://www.canalsurmas.es/videos/48058-toros-para-todos-i-semestre-2022-15052022/

 
 
     MADRID - Feria de San Isidro 2022  ( 2ème semaine )
 
 Lundi 16 Mai: Novillada: Novillos du Conde de Mayalde, pour Isaac Fonseca, Alvaro Alarcon et Alvaro Burdiel. (On donne également Santana Claros, en place de Alvaro Alarcon) - ??   
          Mardi 17 Mai: Toros de Arauz de Robles, pour Joselito Adame, Pepe Moral et Angel Tellez.
          Mercredi 18 Mai: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Domingo Lopez Chaves, Jesus Enrique Colombo et 
Javier Cortes, remplaçant Diego Carretero.
          Jeudi 19 Mai: Toros de Victoriano del Rio, pour Jose Maria Manzanares, Fernando Adrian (confirmation.) et Andres Roca Rey.
          Vendredi 20 Mai: Toros de Garcigrande, pour El Juli, Alejandro Talavante et Tomas Rufo (confirmation).
          Samedi 21 Mai: Toros de six fers différents, pour Paco Ureña, en "unico espada".
          Dimanche 22 Mai: Toros de Torrealta, pour El Fandi, Manuel Escribano et Leo Valadez (confirmation).
 

SAN ISIDRO/9ème - Novillada2: "TROIS NOVILLEROS !"
     Le Mexicain Isaac Fonseca veut se faire riche !

     17 Mai - Deuxième novillada de Feria et, dans le ruedo, trois toreros qui aspirent "à plus!", et qui symbolisent au mieux "la vocation de torero" et la façon d'atteindre l'inaccessible rêve… pour beaucoup! Trois novilleros! Trois "natures"! Et trois…"projections"!
     Le premier est déjà "un vétéran", dans les rangs novilleriles: Cela fait dix ans qu'il "travaille" son métier, sans terminer de voir les choses très claires, en particulier à l'épée où "il sort par devant!", ce qui lui vaut, par le premier de la tarde, une voltereta très dure, en deux temps, avec cornada de quinze centimètres, qu'il aguantera, stoïque, jusqu'à la fin du festejo. Il s'appelle Antonio Santana Claros, natif de Fuengirola, et, même si son actuacion est critiquée, mérite bien plus que les deux "Silences" qui l'ont raccompagné au burladero… C'est le typique "vieux novillero" qui garde intactes ses "illusions", tout en sachant que, bientôt, il faudra peut-être penser à autre chose… Madrid était une opportunité! Peut-être ultime!
     Le deuxième… sort en troisième position! C'est un novillero, Sévillan de naissance, formé à l'école Jose Cubero "Yiyo" de Madrid! Mené par Ortega Cano, c'est un styliste dont on avait mémoire pour avoir remporté le concours, non piqué, "Camino hacia Las Ventas" en 2019. Torero classique, un peu froid, mais qui a causé belle impression, face au sixième de Mayalde, manquant de peu un juste trophée…Certes ils sont des dizaines, "taillés sur ce même patron".. mais il faudra le revoir!
     Et puis il y a… "un vrai novillero!" Un "qui monte sur les toros!" Un "qui essaie tout ce qu'il sait faire!" Un… qui veut tout défoncer! Et qui y parvient! - Il s'appelle Isaac Fonseca, un petit bonhomme au teint cuivré, venu tout droit de Michoacan, en terres Mexicaines. - Une vraie grenade dégoupillée! -  Certes il en fait parfois trop, ou trop vite… mais il est "vrai novillero" et, attention, il torée souvent "juste et vrai", comme face au cinquième, dont il tira de longs muletazos aussi templados qu'intenses, scellés de gros pases de pecho! Sa faena au cinquième causa bel impact dans les gradins, au point que l'on pouvait penser au premières "deux oreilles" de la Feria, en cas de "gros estoconazo", tel celui qu'il avait porté à son précédent adversaire. Mais là, le Destin lui rappela que… "Attends un peu! Il y a beaucoup de chemin, encore, avant "La Gloria"! … Et c'est en larmes que le petit Mexicain donna grande vuelta, dans la première plaza, et première Feria, du monde! - Un Isaac Fonseca, ayant grand cartel, dans le Sud-Ouest, au point d'y prendre l'alternative, le 11 Août prochain, en Feria de Dax!  - Deviendra t'il "Figura", dans son pays, ou en toute la Planète "Toros"? - Seul le Destin le sait… En tout cas, "Vrai novillero" il est!!! Et cela fait plaisir à voir!
     Hier, les trois diestros ont fait leur maximum, affichant  chacun "un concept" et une vocation... face à un lot du Conde de Mayalde qui, lui, aura en partie déçu! Intéressants, mais... Faibles! Faibles! Faibles!

     Lundi 16Mai - MADRID (Las Ventas) - 2ème Novillada (9ème de Feria) - Plus de 1/2 de plaza (14.489 personnes) - Temps variable; et vent: Novillos de "Conde de Mayalde", bien présentés, amés large, sortant "sueltos" et le demeurant souvent, lors de premiers tiers désordonnés, sans bravoure mais "présence". Mais par la suite, le lot fut très inégal de comportement, "voulant être encasté", sans en avoir les moyens physiques. Le 3ème, en fléchissant, en pleine charge, se donna terrible vuelta de campana, dont il ne se remit jamais. - Protesté, le 2ème, qui aurait du être rentré - Mansones mais nobles en général, le 5ème ayant "du carbon". Pour le torero: 1er, 4 et 6èmes.  
     Poids de la novillada: 465, 469, 501, 515, 512, 511 Kgs
     SANTANA CLAROS (de violet et or): Silence après avis; et Silence après avis - débuta très bien la faena à un premier qui, sorti suelto, avait bien répondu à la pique de Aurelio Cruz, mettant en valeur une grosse paire de banderilles de Javier Ambel, "pointant" l'homme au thorax. Une faena irrégulière, se faisant trop souvent accrocher la muleta, à droite, mais tirant de bonnes naturelles et rematant avec métier et chic. Un toreo classique, sans grande originalité, mais affichant du métier! Par contre, il attaqua fort, épée en main, mais "en sortant par devant", ce dont profita le novillo pour lui infliger une très violente cogida, reprenant au sol le torero "maltrecho". Estocade entière, contraire, qui mit beaucoup de temps en ses effets, et silence dans les rangs. Interviewé, le Malagueño de Fuengirola déclara que tout était Ok, mais en fait, "la llevaba!". Ils resta tout le festejo, jusqu'à la fin, avec une cornada de 15cms à la cuisse droite - Face au quatrième, peut-être trop ou mal piqué, une faena très longue, truffée d'enganchones, qui ne décolla jamais, et close d'une nouvelle lame, contraire, toujours "en sortant par devant".
     ISAAC FONSECA (de vert olive et or): Ovation; et Vuelta, après pétition - déclara d'entrée ses intentions dans un quite "capote dans le dos", en saltilleras et gaoneras, au premier de la tarde, qui mit le public en émoi. Carte de visite! - Puis la réception de son premier adversaire, par quatre bonnes véroniques, liées à deux chicuelinas et le remate, ovationnée. Malheureusement, le novillo sortira invalide du tiers de piques, le président refusant son renvoi, malgré les protestation. Début par statuaires, le toro s'effondrant, sur un remate, bas, peu raisonnable! Reprise de faena, doux, par le haut, mais voué à l'échec, l'animal fléchissant "à répétition". Ce que voyant, Fonseca alla quérir l'épée, portant une entière, "atracandose de toro".  - Le cinquième, par contre, lui permit de montrer, non seulement "sa race", mais également de grandes qualités de temple, en muletazos longs, très bien tirés; et de connexion avec le tendido, de par son entrega et les risques assumés, muleta en main: Début de faena au centre, par deux cambios dos, le second "trop serré"; dosantinas et arrucina, "ornant" un bon toreo droitier, le tout sur un rythme soutenu, donnant belle réplique à un noble, encastadito. Faena et "enthousiasme Torero" qui se communique parfaitement au tendido, lequel oublie vite quelques attitudes et actions "forcées". Faena qui allait vers succès assuré: Hélas, en attaquant "comme un fou!", le jeune Mexicain porta deux gros pinchazos,  avant de mettre "une énorme lame", qui roula vite le Mayalde. Pétition, que le Président refusa (2 pinchazos) et grosse vuelta, larmes aux yeux, un filet de dang coulant depuis sa tempe droite. (coup du pommeau de l'épée, au 2ème pinchazo ?) - En tout état de cause, "un gros coup" d'Isaac Fonseca, à Madrid et aux portes de son alternative.
     ALVARO BURDIEL (de bleu "minuit" et or): Silence après avis; et Ovation après avis - a montré de grandes qualités de "styliste", avec cape et muleta, en particulier face au sixième. Mais, à l'inverse de Fonseca, on voit un toreo "réfléchi, construit", issu de long enseignement et autant de répétitions… à l'école!  - Son premier se donna une terrible vuelta de campana, en tout début de faena… et ne s'en remit jamais! Burdiel tenta de le maintenir debout, semant son trasteo de muletazos isolés, de belle plastique, avec la préoccupation de ne pas laisser fléchir le toro. Dure équation, conclue en deux élans, épée en main. Aviso - Face au sixième, une faena "irrégulière" avec des muletazos, isolés, de belle expression, un peu rapides, le tout précédant  pinchazo et entière, en arrière. - En tout état de cause: Fit bonne impression, et sera "bien" revu.

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir):   
     https://feria.tv/video/4110/isaac-fonseca-marque-des-points-a-madrid/
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/hAFJ7q-dvZ8
     La fiche de la novillada - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/feria-de-san-isidro-16-mayo-2022
La novillada "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Miguel Redondo, via "TorosDos":
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7336:2022-05-16-20-33-14&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/16/feria-de-san-isidro-isaac-fonseca-tiene-pinta-de-buen-torero/
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/16/feria-de-san-isidro-fonseca-un-mexicano-que-pide-paso-a-empujones/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/cala-valor-isaac-fonseca-ante-unos-mayaldes-desmayados-20220516_2085792
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/biografia-del-hambre/1624015
     La reseña de la corrida - par David Jaramillo, dans "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/5/16/festejos/las-ventas-mayalde-final-90022/
     La reseña de la corrida - par David Castellanos, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/16/la-raza-de-fonseca-el-aroma-de-burdiel-72982.html
La novillada "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720299002135
     Les photos de la corrida - pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-segunda-novillada-de-este-san-isidro-en-imagenes/1624027
     Les photos de la corrida - par Bartolomé Bernal, pour "Burladero": ***
 
   
https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/16/la-raza-de-fonseca-el-aroma-de-burdiel-72982.html#&gid=1&pid=1
Avant la novillada: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/16/los-de-conde-de-mayalde-para-la-segunda-novillada-del-ciclo-72981.html
     En vidéo: le lot de Mayalde, et le sorteo - via "Las Ventas"
     https://www.youtube.com/embed/Ko4OBQWt8T4
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-novillada-16-mayo 

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

Nota: Blessé au campo, Diego Carretero sera remplacé, Mercredi, par Javier Cortes, récent triomphateur devant la corrida du Pilar. Le cartel complet est:
    
      Mercredi 18 Mai: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Domingo Lopez Chaves,  Javier Cortes (remplaçant Diego Carretero)  et Jesus Enrique Colombo 

 

EMILIO DE JUSTO: "ALMERIA, PROBABLEMENT !!!"

     18 Mai - Récemment interviewé, au seul téléphone, Emilio de Justo faisait le point sur sa situation, sa progression, sa décision de réapparaître lorsqu'il serait "à 100%". Déjà très heureux de bien marcher, de plus en plus longtemps, le torero montrait sagesse et "fermeté Torera", comme dans les ruedos… - Et hier, 17 Mai, une annonce de l'Empresa Jose Maria Garzon, et un communiqué de presse, ratifié par son apoderado Garcia, indiquaient qu'Emilio de Justo, après les derniers examens, très satisfaisants quant à sa progression, avait décidé de reprendre l'épée, fin Août, en Feria "de La Virgen del Mar" d'Almeria, dont il est le dernier triomphateur. - Attente donc, et un rendez-vous qui, probablement, mobilisera tout le mundillo. Ojala todo salga bien!

A lire, à ce sujet:
     Interview d'Emilio de Justo, au micros de "Canal Toros", reprise dans "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/16/emilio-de-justo-no-se-cuando-voy-a-volver-es-una-lesion-muy-grave-y-tengo-que-ser-paciente/
     L'Annonce de la réapparition d'Emilio de Justo - via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/17/emilio-de-justo-reaparecera-en-la-feria-de-almeria/

 

SAN ISIDRO/10ème: ANGEL TELLEZ DE FAIT REMARQUER…
     Angoissante voltereta de Joselito Adame.

     18 Mai: On connaît Joselito Adame et ses habituelles ouvertures de faena: Trois ou quatre statuaires, impavides, le toro "montant haut", souvent…et "le desden", la passe du mépris, la muleta allant rapidement au sol, côté gauche, en une photo "de grand cartel"… C'est donc cette entame que proposa le Mexicain au quatrième de la tarde… Le toro vint de loin, plein galop… mais n'avait pas lu le script! Infléchissant sa course à quelques mètres de l'homme, ne lui laissant pas le temps de rectifier sa position. Pris de plein fouet, au niveau des jambes, le corps du torero fit une terrible cabriole, retombant, plié en deux, sur la tête, le cou, les cervicales…  - Immédiatement, et une fois de plus, de méchants souvenirs revinrent à l'esprit, dont la cogida d'Emilio de Justo, il y a si peu! - Tout le monde s'est précipité, son petit frère, Luis David, jaillissant d'un burladero de callejon. Angoisse totale, sur tous les visages! Les cervicales!
     Adame est "râblé", court sur pattes, mais fait probablement son poids, "tout en muscles"! - C'est peut-être ce qui l'a sauvé!
     Complètement sonné, Joselito Adame est assis à l'estribo, entouré, "rafraîchi"… et, soudain pâli, malgré son teint "de là-bas", il repart au toro, donnant faena complète et perdant un trophée à cause d'un pinchazo. - Madrid, volontiers critique avec un toreo parfois "habile", reconnaît totalement le courage et le pundonor torero du N°1 Mexicain, applaudissant de grand cœur sa vuelta au ruedo. - Une heure plus tard, assis dans un fauteuil roulant, minerve lui maintenant le cou, Joselito Adame était évacué en ambulance… - On parlait de "contusion cervico-dorsale", mais il fallait des examens complémentaires… Le premier "parte" du Docteur Garcia Padros était rassurant, mais il fallait explorer plus avant!
     Une corrida "mitigée", où l'on retrouva, avant l'accident, un Joselito Adame "tel qu'en lui-même", torero et loin d'être malhabile! - Où l'on retrouva un Pepe Moral, malchanceux au sorteo mais "perdu", sans idées, sans recours, sans "pecho", sans avenir… Le Sévillan essaya de réagir, face au cinquième, afin de gommer la pénible sensation donnée face à son premier adversaire, où il évite les trois avis… pour un souffle! - Et où l'on retrouva un Angel Tellez, très "puesto",  manquant de peu un trophée, exagérant un brin les attitudes, mais tirant des grandes naturelles à son premier. Un toreo qui a surpris tout le monde, lui valant les ovations de la plaza, et la bénédiction générale de la Presse, ce jour… µ
     Donc, vu la politique de l'Empresa, en particulier sur les remplacements d'Emilio de Justo, en particulier, il est probable que l'on reverra Angel Tellez à un des carteles de la Feria, d'ici le 5 Juin. Et ce sera justice!

     Mardi 17 Mai - MADRID (Las Ventas) - 7ème corrida (10ème de Feria) - Un peu plus de 1/2 plaza (13.602 personnes) - Beau temps: Six toros de Arauz de Robles, le premier étant remplacé par un sobrero, de Chamaco, lequel, à son tour, fut renvoyé au corral. Sortit donc, en "1er Tris", le secondf sobrero, également  de Chamaco. - Corrida inégale "de cage" mais très sérieuse et durement armée. - Corrida "qui se bougea", sortant souvent suelta, tenant sa place au cheval, et gardant influx à ma muleta.- Pour le torero, le 3ème, du nom de "Campiña", correct en ses premiers tiers et arrivant, très noble, "templao" et excellent sur piton gauche, dans la limite de ses forces. Bons pitons droits chez les deux d'Adame; et "mauvais loto", manso aquerenciado, pour Pepe Moral. - A signaler que le toro d'ouverture a été changé deux fois, pour laisser place définitive au 2èùe sobrero de Chamaco, d'ample encornure.  
     Poids de la corrida: 580, 550, 544, 540, 515 et 541 kgs.
     JOSELITO ADAME (de turquoise et or): Ovation; et Vuelta après avis - aura marqué son retour à Las Ventas et son statut de Figura N°1 au Mexique, par une actuacion très torera, à ses deux toros, malheureusement close d'une voltereta terrible, dont on ne sait encore toutes les conséquences - Cela débuta mal, son premier adversaire et le premier remplaçant, des Frères Borrero (Chamaco), devant être renvoyés au corral… C'est donc un troisième adversaire que le Mexicain dut recevoir et lidier "en premier", sobrero également de Chamaco, qui sortit suelto et s'enfuit de même, à la première piqûre. Toro manson, chargeant long et noble, à droite, mais plus rétif à gauche. Adame le prit de loin, d'entrée, par courtes séries droitières, amples et bien accompagnées, scellées de bons pechos. Final par ayudados, trincherazo gaucher et firmas, précédant pinchazo et bonne lame. - Le 4ème, toro très sérieux, estrecho de sienes, veleto, partit dans tous les sens, avant de provoquer un derribo de manso, sortant en fuite. Danger aux banderilles, mais une paire extraordinaire de Fernando Sanchez (une de plus!). Aux barrières, Joselito Adame cite à la statuaire, comme souvent. Le toro démarre, prend galop, droit, mais, à quelques mètres de la réunion, infléchit sa course vers l"homme qui tente de rectifier, mais trop tard. Choc terrible, au niveau de jambes, et tragique "soleil", Adame retombant sur la tête et les cervicales, le corps plié en avant, avant de basculer sur le côté. Angoisse générale, dans les gradins, le callejon, le ruedo! Tant d'images qui reviennent! Adame est doucement redressé, relevé, allant s'asseoir à l'estribo, d'un coup livide. On l'entoure, on le rafraîchit! On devine les questions que lui posent les proches…
     Il aurait pu se laisser emporter à l'infirmerie. Tout le monde l'aurait compris! Mais… "La caste torera!": Joselito Adame, pâle, visage défait, cheveux en bataille, repartit au toro, et, "encajado", patte en avant, tira plusieurs séries droitières de belle et sincère toreria, tandis que la gauche fut plus désordonnée. "Faena-odyssée", le torero étant vraiment "secoué"; mais faena que Madrid a bien reçue (même ses sempiternels détracteurs), et suivie! Et faena qui aurait probablement reçu premio, sans le pinchazo hondo précédant l'entière libératrice. Une grande, énorme leçon de "Pundonor Torero", de la part d'un Joselito Adame, très applaudi au cours de la vuelta.  - Puis: Direction l'infirmerie, puis l'hôpital…
     PEPE MORAL (de vert empire et or): Silence "siffloté", après deux avis; et Silence - n'est pas dans un bon moment. Cela se voit et la tarde de Madrid ne va pas arranger les perspectives - Malchance totale au sorteo, mais également un air de "je n'y arrive pas!" qui n'est pas de bon présage! - Sa séance de descabello, en fin d'un premier trasteo devant un manso aquerenciado en tablas, qui ne lui permit qu'un bout de série droitière, fit peine à voir: A toro "tapao", le Sévillan renonça à "entrer de nouveau", voulant descabeller. Ce fut… un chemin de croix, le torero, pourtant très grand, se méfiant visiblement du moindre mouvement du toro. Et même si la volonté était "de rester", les jambes, elles, "partaient"… Deux avis sonnèrent, au fil des piqûres fuyardes, et l'on sentait  venir la troisième sonnerie. C'est alors que, tête et mufle en sang, le toro décida de se coucher, seul. Moment terrible pour le torero… et pour l'homme! Madrid ne siffla pas trop, par charité - Malheureusement, le Sévillan ne put "se desquiter", face au cinquième, un toro qui, malgré toute volonté et tout courage, ne lui permit que peu: Un début de faena, les deux genoux en terre, peu assuré; et une grosse lame, qui roula les manso en trois seconde, avec derrame. Et "entre les deux", le toro qui "accroche" beaucoup une muleta qui ne peut rectifier, ni améliorer les choses… ni la situation. - Absent de Séville, "pas bien" à Madrid (mais certes mal servi), Pepe Moral va devoir repartir de zéro… s'il repart!
     ANGEL TELLEZ (de blanc et argent): Vuelta, après pétition; et Ovation - aura été la grande révélation du jour. Ne pas oublier, quand même, que le torero avait "claqué" une grosse faena, en ce même ruedo, de novillero (Août 2018). - On le vit "bien" avec cape et muleta, mais une lame "pinchée" lui a volé une grosse oreille à son premier. Un toro important, qui chargea bien dans les bonnes véroniques de réception, avant une bonne pelea au cheval. Noblesse "templada", déjà, dans un duel aux quites Tellez répondant, rematant joliment ses chicuelinas, aux gaoneras de Joselito Adame, avec sortie, très torera, "capote à l'épaule". Le faena allait confirmer la classe et le temple du toro, mais également ses forces limitées. Remarquablement, Tellez va s'adapter à ces paramètres, en une faena "a mas", de profondeur et de grande plastique, avec en point d'orgue, deux grosses séries de naturelles, profondes, la muleta tirant lentement la charge suave du toraco. Explosion de surprise et d'admiration, dans la plaza, reprenant à la dernière séquence, gauchère et pieds joints, de belle allure, le jeune torero "forçant" un peu trop les attitudes sur les sorties et les desplantes. Mais c'est normal, le jeune diestro étant "transporté" par ce qu'il venait de vivre… et faire vivre! Malheureusement il y eut ce pinchazo, et la pétition "no cuajo"!  Cependant, "grande vuelta" et "un des grands souvenirs de la Feria, jusqu'ici!" (et possible remplacement, on ne sait!) - Tellez fut très volontaire, également, tirant de bons détails d'un sixième, manson, noblote sans classe ni fond. Volontaire et "bien suivi", le Madrilène mit une lame, efficace, qu'il aurait désirée au troisième. - Una lastima! Mais une  "au revoir", à coup sûr!

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir):
     https://feria.tv/video/4111/madrid-vuelta-al-ruedo-de-joselito-adame-et-angel-tellez/
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/Of8S-zNua-M
     La fiche de la corrida - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/feria-de-san-isidro-17-mayo-2022
La corrida "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos":
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7340:2022-05-17-22-22-22&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/17/feria-de-san-isidro-la-epica-sobrehumana-la-estetica-sobrenatural/
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/17/feria-de-san-isidro-aleluya-vuelve-el-toreo-al-natural-gracias-angel-tellez/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/tres-tandas-natural-angel-tellez-autentico-oro-puro-20220517_2088148
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/apologia-de-la-violencia/1624439
     La reseña de la corrida - par Marco.A Hierro, dans "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/5/17/festejos/llamando-puertas-cielo-cronica-90357/
     La reseña de la corrida - par David Castellanos, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/17/una-nueva-zurda-seguir-73000.html
La corrida "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Pablo Ramos - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/sets/72177720299035267/
     Les photos de la corrida - pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/joselito-adame-pepe-moral-angel-tellez-arauz-robles-decima-san-isidro-galeria-imagenes/1624335
     Les photos de la cogida de Joselito Adame - par "Mundotoro" ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/joselito-adame-contusion-cervicodorsal-y-herida-en-la-cabeza-con-perdida-de-cuero-cabelludo/1624365
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
   
 
https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/17/una-nueva-zurda-seguir-73000.html#&gid=1&pid=2
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/17/arauz-de-robles-para-la-decima-de-san-isidro-72993.html
     En vidéo: le lot de Arauz de Robles, et le sorteo - via "Las Ventas":
     https://www.youtube.com/embed/yvvWMz-t8YU
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
    
https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-17-mayo

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

En annexe: Le dernier "parte" de Joselito Adame - Via "Contraberrera":
     https://contrabarrera6.es/2022/05/18/esperanzador-y-positivo-parte-medico-de-joselito-adame-tras-las-ultimas-pruebas/?fbclid=IwAR1kSOcbhb7SjKApJIxqDp-nGZesfMITWGEbpiEceLJyHQjyp7bUA5u0I_A

 

MADRID: "DUEL A TROIS!!"

     18 Mai - C'est après quelques mésaventures juridico-administratives que la Comunidad de Madrid a enfin pu élaborer le concours public visant à désigner l'Empresa qui va gérer la Monumental de Las Ventas  pour les quatre années qui viennent, avec option de "proroga" de deux fois un an! En effet, suite à des plaintes pour non-conformité, par l'un des candidats, la Cam a du revoir par deux fois sa copie, ce qui, on le devine, a salement retardé les échéances… - Bref, une fois les candidatures déposées; une fois épluchées leur légitimité à concourir, on a enfin appris quels seront les candidats au duel final. Ils sont au nombre de trois, leurs noms, fameux et puissants, se trouvant derrière le titre des Sociétés, spécialement créées pour cette nouvelle aventure "Taurino-commerciale". Ce sont les suivants:
     - "Plaza Las Ventas 237" - menée par Antonio Matilla et Ramon Valencia.
     - UTE formée par "Toreo, arte y Cultura BMF" (de la Famille Chopera), et la FIT (Fusion internacional Tauromaquia")
     - UTE formée par "Simon Casas Productions" et "Nautalia", de Rafael Garcia Garrido, les deux actuels gestionnaires de Las Ventas, dans le cadre de "Plaza 1".
     Les trois sociétés ont vingt-cinq jours (à partir du 16 Mai) pour peaufiner leurs propositions définitives. Puis la commission spéciale de la CAM les examinera, et donnera son verdict. - En tout état de cause, celui-ci tombera bien après le 5 Juin, date à laquelle se termine la gestion de "Plaza 1". - Ce retard, préjudiciable à la plaza et aux Aficionados, incitera t'il la Commission à tendre vers une reconduction de Casa et Garrido, déjà en place? - On peut se le demander.

 

SAN ISIDRO/11ème: "ENNUI, SIGNE… PERDRAZA !"
     Volontaire mais "sans classe", la terna "n'a rien dit"!!!

     19 Mai: Surprise! Les Pedraza ne font pas recette… et les trois toreros engagés hier, non plus! 12.008 personnes dans les tendidos. Il est temps qu'arrivent les figuras, parce que ce début de semaine à Madrid est du genre calamiteux: (Trois jours/trois demi plazas, ou presque!) - Comme quoi, "Madrid ou pas!", l'Aficion est "Torerista"… y nada mas! D'ailleurs, on  va vite le vérifier, dès aujourd'hui… avec trois "No hay billetes" en perspective.
     Les Pedraza n'ont rien donné! Correctement mais inégalement présentés, ils ont eu mobilité… au début! Puis, à part deux: "noble soseria et manque de fond". Et comme en face, "à part un", les toreros avouaient de même une certaine fadeur… on s'est ennuyé!-  Ennuyé aux actuaciones d'un Lopez Chaves que l'on a récupéré, mais ne sort pas d'un toreo "campero", ce qui a son charme, malheureusement "couronné" de deux bajonazos "de compétition" et intentionnels. - Quant à Javier Cortes, il peut faire illusion "sur un jour", mais  la répétion d'un toreo "plaqué" ne passe pas la rampe. D'ailleurs, curieusement, il portait le même "noir et or" que l'autre jour, pour sa réapparition. Fade! Fade! Y compris devant le toro de la tarde!
     Reste le Vénézuélien! Celui-là "a du carburant à revendre!" (Normal: Venezuela!), mais il l'utilise souvent au service de sa malice et de l'artificiel! Certains diront: Vulgaire! -Si on le voit "Bien" au capote, à ses deux toros, "il indispose un peu", aux banderilles, par des poses à vitesse vertigineuse et à cornes "très passées". Mais comme le tout est accompagné d'un saut à rendre jalouses toutes les carpes de la planète, le bon peuple ovationne, tandis que les plus rigoureux… protestent! Quant au muletero, il est malin, un brin parallèle, mais vendant bien sa version, très Sud-américaines du Toreo. Par contre, certes très vite, il entre fort "a matar"… y mata!
     Total et encore une fois: Si vous voulez voir "des Pedraza  en su salsa!", rendez-vous aux novilladas de Garlin… ou à Dax pour la Feria! Mais pas cette année! - Por algo sera? 

     Mercredi 18 Mai - MADRID (Las Ventas) - 8ème corrida (11ème de Feria) - 1/2 plaza (12.008 personnes) - Beau temps: Six toros de Pedraza de Yeltes, inégaux de présence, qui le furent également au plan du comportement: Le 2ème, noble et "con fijeza y duracion"; et le 3ème, toro de vibrante durée; furent, avec le 5ème, débutant avec qualité, les toros de la tarde. Le reste, noblon, soson et limité en tout, vite éteint. - Un lot qui manqua de "la fiereza" et de la "transmission" des Pedraza… de légende.  
     Poids de la corrida:  563, 590, 553, 556, 580 et 610 kgs.
     DOMINGO LOPEZ CHAVES (de bleu cobalt et or): Ovation; et Silence - fut comme la tarde: "pesant". Sobre en tout, à la limite du conformisme, le Salmantino fit passer ses deux adversaires, avec cape et muleta, mêlant volonté et fadeur, avant de se défaire de ses deux sosos d'autant de bajonazos que l'on ne pourra pas qualifier…"d'involontaires". Passage à vide du vétéran, qui vient de l'oubli… et risque d'y retourner.  
     JAVIER CORTES (de noir et or): Ovation après avis; et Silence - avait été élu par l'empresa, suite au bon succès de son retour, la semaine dernière, face à un grand toro du Pilar, en remplacement de Diego Carretero, blessé au campo. Sans aller jusqu'à dire "qu'il a rendu le triomphe",  et malgré le fait de toucher "le" toro de la tarde, Cortes aura bien commencé, puis aura sombré dans la grisaille, avec ses toros. Qui le premier s'est il "ennuyé"? - Le doute demeure! Toujours est il, qu'à part en quelques naturelles, templadas, et reposées, les deux faenas sont allées "pabajo"; et le torero, curieusement vêtu "du même vestido, noir et or" que la semaine dernière, n'a gagné aucun point à cette répétition. Au contraire, peut-être! Son estocade au deuxième de la tarde, delantera, perpendiculaire et atravesada, limita les bravos.
     JESUS ENRIQUE COLOMBO (de bleu nuit et or): Silence; et Silence après avis - est connu de tous: Torero "athlète", il fait feu de tous bois, en particulier aux banderilles, mais on l'oublie, à peine sortis des arènes. Le Venezolano est très actif (prend tous ses quites); brillant et vibrant au capote, attirant la sympathie de tous. Par contre, il "divise" en son point fort: les banderilles. Là, c'est un vrai bolide, qui pose "à fond les manettes", en une gros saut carpé, mais… à une telle vitesse qu'il est "à grandes cornes passées". Et bien sûr, "cela divise"!!!  Sur six paires posées ce jour, une seule, la troisième à son premier adversaire, mérite considération… Quant au muletero, "il donne des passes", parfois très correctes, mais rapides et mécaniques, en des faenas certes volontaires et parfois vibrantes, mais sans qualité artistique ni "sentiment". Ce fut particulièrement noté par "les exigeants de la plaza", face à un troisième qui répétait noble charge, avec vibrato. Au final, voyant la division s'accentuer, Colombo voulut chauffer la plaza en serrant follement des bernardinas, manquant de rester accroché au piton, par le dos de sa chaqueta. Gros susto, pour tous! - Aux aciers, il rentre "comme un fou" et met habilement deux lames entières, caidas. Alors qu'il doit descabeller le sixième, il se distrait un quart de seconde et, soulevé haut, frôle une grave cornada.  - "Une fois", Colombo peut surprendre, mais ensuite…

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir):
     https://feria.tv/video/4112/madrid-saludos-de-lopez-chaves-y-javier-cortes-con-los-de-pedraza-de-yeltes/
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana":
     
https://www.youtube.com/embed/ZMQVBaoNeKQ
    
La fiche de la corrida - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/feria-de-san-isidro-18-mayo-2022
La corrida "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos":
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7342:2022-05-18-21-36-19&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra": Attente
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/18/feria-de-san-isidro-los-carteles-de-medio-pelo-ya-dejan-vacios-los-tendidos/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/los-vivaspana-como-termometro-del-tedio-20220518_2090653
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/cronica-pedraza-de-yeltes-undecima-san-isidro/1624575
     La reseña de la corrida - par Marco.A Hierro, dans "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/5/18/noticias/madrid-pedraza-enfoque-cronica-90578/
     La reseña de la corrida - par David Castellanos, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/18/un-huracan-de-brisa-fresca-73008.html
La corrida "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/sets/72177720299072863/
     Les photos de la corrida - pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/fotogaleria-en-vivo-la-de-pedraza-de-yeltes-en-imagenes/1624573
     Les photos de la corrida - par Erick Cuatepotzo, pour "Burladero": ***
  
 
https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/18/un-huracan-de-brisa-fresca-73008.html#&gid=1&pid=2
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/18/los-de-pedraza-de-yeltes-para-la-undecima-de-la-feria-de-san-isidro-73005.html
     En vidéo: le lot de Pedraza de Yeltes, et le sorteo - via "Las Ventas":
     https://www.youtube.com/embed/p75R71Lfnn0
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-18-mayo

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 

SAN ISIDRO / 12ème: "SANS COUPER", ROCA REY SAUVE LA DOUZIEME !!!
     "Han vuelto "los amargaos!!!"
     Toros de Victoriano del Rio, très décevants: "Autres cornes à quatre pattes!!"

     20 Mai - Hombre Señor Carlos Ilian, revistero de "Marca"… écrire que Roca Rey ne vous plaît pas est tout à fait recevable, mais… dire que le Péruvien a rendu le public fou, à base de desplantes, face à une babosa moribonde, est "un peu court… vieil homme!" (Cyrano va devoir réviser sa tirade!)
     Certes les Péruvien, face à un toraco très armé, comme le reste de la corrida, s'est payé un arrimon "de campeonato", au final d'une faena où… semble t'il "il a également toréé", lent, profond, se le passant "au ras des…". Puis, avide de triompher, et de convaincre ces "amargaos" qui, quoi qu'il fasse, voudront toujours le démolir… "il est monté sur le toro", signant un nouvel exploit de courage serein, mais également "de toreo", à la pointe des cornes. Et pour ce qui est de la "babosa" moribonde, voir comment le toro, avec une lame au garrot,  faillit aller clouer le banderillero contre les planches, en un arreon "d'ultime combat"… - Peut-être monsieur Ilian, que l'on a connu plus diplomate (l'âge, peut-être!) préfère t'il les "recours" de monsieur Ferrera ? - Libre à lui… Mais, por favor… interdit de mentir, et d'insulter! Sous peine de passer pour … "un amargao"!  Alla él!
     Et des "amargaos", il y en a, dans cette plaza de Madrid! Même le Covid n'a pu en faire le ménage! Certes il y en a toujours eus, qui ont nié "la pan y la sal" à toutes les Figuras, et ce quoi qu'elles fassent… "parce qu'elles étaient des figuras": De Manolete a Dominguin (et bien avant!); de Cordobes à Palomo; d'Ojeda à…!!!  - Qui peut nier que, face aux mêmes toros que pour les autres, Roca Rey "se les passe plus près que personne", et "torée" de mieux en mieux, plus templé, plus long, plus lent, totalement "encajado"? - De cantonner la faena d'hier aux "desplanntes" et à l'arrimon, qui, tous deux, ont déjà leur mérite, est simplement "mentir" et nier l'évidence. Et, en jouant "les Navalon de quatrième zone", le Señor Carlos Ilian, par sa reseña du jour, "incite et invite… les briseurs de rêve, et de braves!" Il y a, aujourd'hui, à Las Ventas et ailleurs.... des "amargaos" de vingt ans !!!
     La corrida de Victoriano (il en a deux dans cette feria), est mal sortie! Lointaine des Victorianos que l'on connaît: "Noblesse encastada!!" De plus, le vent a beaucoup gêné les bonnes lidias… -  La plaza, remplie jusqu'au toit, "attendait…attendait, vainement!! - Les toros étaient sortis… Manzanares était attendu, comme s'il avait rendez-vous avec un nouveau "Dalia", espérant revivre le miracle de 2016… Mais, le rêve, vite s'est enfui! Ni les deux Victorinano, ni le torero, ni le vent, ni l'épée… Na! - Quant au jeune Adrian, qui confirmait alternative "de lujo", car ayant remporté "la Copa Chenel"… il aura pu mesurer "la différence" et le chemin qu'il lui reste à parcourir. Et ce, bien qu'il ne fut jamais "mal", sauf dans le bajonazo, probablement involontaire, au premier, le meilleur de la tarde.
     Et en parlant de bajonazo… celui de Roca Rey, justement, au troisième, mérite une juste volée de bois vert. Car il semble bien que le Péruvien, "énooorme" à la muleta, ait perdu quelque sitio aux aciers: Son estocade "n'est plus la même", n'attaquant plus "a un tiempo", comme avant, ce qui permettait au toro de "descubrir"… Alors, dans la précipitation, la précision s'affole. Quant au descabello… il lui fait perdre le trophée du sixième (il en aurait coupé deux avec une lame "sin puntilla"). Ce n'est pas la première fois! "En pleine forme… Andres Roca Rey est malade de son descabello!"
     En attendant, discuté ou non, "condamné… quoi qu'il fasse", Andres Roca Rey s'est comporté, hier à Madrid, comme une authentique "Figura del Toreo". Et même si cela en défrise quelques-uns, dans les gradins ou les rédactions… c'est une évidence!

 Extrait final de la reseña de "Barquerito", un sage et savant du Toreo... "Pa que se enteré el señorito Carlo Ilian !!!":
    
"… La inteligencia primera de Roca fue sacar al toro de su querencia, cambiar terrenos, volver al lugar donde el recibo de capa, al abrigo del viento y, en fin, ponerse donde los toros embisten -en terreno minado, de riesgo- y sujetarlo sin violencia, sin perderle ni un paso, sin rectificar ni una sola vez. Siendo una faena de valor, como todas las suyas, esta fue de muy otro nivel porque Roca toreó muy, muy despacio, no paró de improvisar, de pasarse el toro por las espinillas, por una mano y la otra, en el semicírculo que identifica el toreo de pureza, obligando al toro pero al tiempo aliviándolo. El hilo continuo de la faena -ni un gesto gratuito, ni una concesión fácil, ni pausas ni paseo- pareció hacer a Roca Rey perder la noción del tiempo, La plaza fue un clamor unánime. Tanto que apenas se oyó el aviso. Diez minutos. La agente empujó la espada, Pero en la suerte contraria solo cobró Roca media estocada. Antes de morir el toro, de un segundo golpe de cruceta, sonó todavía un segundo aviso. Impropio final de una faena memorable"

 
    
Jeudi 19 Mai - MADRID (Las Ventas) - 9ème corrida (12ème de Feria) - "No hay billetes" (23.800 personnes) - Temps grisonnant, avec beaucoup de vent: Six toros de Victoriano del Rio, inégalement mais bien présentés, très armés, astifinos ("des cornes à quatre pattes!), qui ne donnèrent pas le jeu escompté. Au final, la corrida manqua de caste et surtout, de cette classe et cette "noblesse enracée" qui fait l'identité de Victoriano. Cela dit, il y eut deux toros, le 1er surtout; puis le 6èmes (grâce au torero), qui ont eu leurs défauts et leurs manques, mais avec une qualité que les autres n'avaient pas: La fijeza!  - Pour le reste: violent le 2ème; manso le 3ème; faible et sans moindre caste le 4ème; et de même le géant 5ème, qui chercha les barrières - En un mot: Gros échec ganadero.  
     Poids de la corrida:  529, 552, 553, 599, 562 et 571kgs.
     En fin de paseo, minute de silence et de respect en hommage à Miguel Baez "Litri", décédé hier, à l'âge de 91 ans.
     Fernando Adrian a confirmé son alternative devant le toro "Amante" - N°70/529kgs - de Victoriano del Rio. Vêtu de pourpre et or, le jeune diestro a salué une ovation.
     JOSE MARIA MANZANARES (de bleu indigo et or): Silence après avis; et Silence - a réellement progressé au capote. Il ne fut pas "a gusto", comme à Séville, mais sa réception, au deuxième de la tarde, fut "Toreria". - Pour le reste, mal servi et très gêné par le vent, l'Alicantino fit l'effort, devant un premier "de petite tête mais larges cornes", notamment sur main droite, en un trasteo "de mas a menos", conditionné par Eole, peu aficionado. A l'épée, deux pinchazos avant le bon volapié. Un avis à sonné, seul au milieu du silence déçu.  - Le quatrième avouera médiocrité, après un premier tiers "suelto" et peut-être un peu "avisé", sur une maladresse de Fernando Adrian, sévèrement averti, dans son quite (heureusement sans mal). Toro faible, qui n'alla au bout d'aucun muletazo, sur les deux côtés, fléchissant souvent. Manzanares "le démontra" et tua vite, l'arrastre étant sifflé.
     FERNANDO ADRIAN (de pourpre et or): Ovation après avis; et Silence - en aura surpris plus d'un, par la volonté et une certaine qualité, muleta en main, face au toro de la cérémonie: Citant du centre, deux cambios dans le dos, pour ouvrir une faena de bonne qualité droitière, qui baissa lorsque le torero se compliqua la vie en adornos risqués, à distance raccourcie. Dès lors, le toro ne fut pas le même et la faena baissa un peu. Il y eut cependant de très bonnes choses, le jeune jouant fièrement sa chance. Hélas, il y eut "aussi" un gros bajonazo qui mit tout à terre. Méritait, pour le moins "Grande ovation!" - Très armé large, le cinquième sortit "emplazado", puis d'un coup, partit en tous sens. Toro "sin fijeza", piqué "très très en arrière", qui va multiplier les demi-charges, violentes, restant tête en haut, sans la moindre option de succès, Adrian en finissant d'une bonne entière.
     ANDRES ROCA REY (de bleu électrique et or): Silence; et Ovation après deux avis -  est venu… "ouvrir la Porte!". On le vit bien sur un premier quite, au toro de Manzanares, en chicuelinas et tafalleras… au "mini cordeau", rematé au pecho de capote. Première explosion de la tarde. Par contre, il n'y eut aucune pitié pour le Péruvien, face à son premier. Avec le capote, "un certain secteur" ne voulut pas voir les véroniques, en gagnant du terrain, ni les gaoneras du quite! Toro sin fijeza et vent terriblement dangereux, le torero prenant beaucoup de risques… pour rien! Efforts vains et "pas beau"… à l'épée!: gros bajonazo méritant deux heures de colle! 
     Puis sortit "Condor"… un nom prédestiné pour ce gladiateur, venu des Andes. Toro sérieux, montado, durement armé! Roca Rey démarre, pata palante au capote, le toro venant fort, un peu irrégulier. Pique mesurée, par Sergio Molina, et le toro continuant à serrer "pa dentro", au deuxième tiers! Montera en main, regard "dur" et décidé, Roca Rey brinde au public, et tombe à genoux! Le toro est aux barrières, ne voulant pas le voir! Cela dure un gros instant…Enfin, Condor voit la silhouette, la muleta, et fonce… Le début de faena sera "terrible", le Victoriano "serrant" le torero, dans le premier cambio de dos, revenant fort dans le pecho de retour, Roca Rey lui imposant un deuxième cambio, sans rectifier, à très courte distance. Toujours à genoux, trois droitières, le public le suppliant de se lever. Pecho qui libère tout le monde. Ouf!  On pourrait penser à une faena "combat", de seule émotion, provoquée par les folies d'un gladiateur… mais il y eut d'autres émotions, Roca Rey "toréant", vraiment, templado et profond, sur main droite. Une série de trois derechazos, "super lents", en demi -cercle, met enfin tout le monde d'accord (sauf Mr Carlos Ilian qui maugrée quelque sourde vengeance sur son clavier). Faena "terrible", le Péruvien pressant les dernières charges du Victoriano, mêlant intelligence lidiadora à un "pundonor torero" que nul ne peut lui nier. En quelques secondes, l'émotion et l'enthousiasme  qui ont manqué à toute la corrida. Public debout, mains déjà au mouchoir! Roca Rey se cadre, attaque fort… pour une demi-lame, agarrada, un peu devant! Enthousiasme à peine douché! Attente, ronde des subalternes, le toro manquant d'en clouer un à la barrière et… descabello!  Et là: Catastrophe! Roca Rey en manque deux, le toro se couchant avant l'hypothétique résultat du troisième! -  Que pena: En place de deux oreilles… deux avis. Mais l'ovation, elle, fut de celles qui consacrent "una figura"!  - Partie remise!  

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir):
     https://feria.tv/video/4113/roca-rey-reveille-las-ventas/
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/695LJbYT-UA
     En video: Andres Roca Rey, au 6ème - via Facebook "Toros para todos": (ouvrir par clic droit+nouvelle fenêtre , puis "agrandir"):
     https://www.facebook.com/paqui.lobo/videos/1201284407306188
     La fiche de la corrida - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/resena-tarde/feria-de-san-isidro-19-mayo-2022
La corrida "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos":
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7344:2022-05-19-22-05-24&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/20/feria-de-san-isidro-roca-rey-ansiedad-por-ser-figura/
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
     
https://desolysombra.com/2022/05/20/feria-de-san-isidro-la-tarde-del-famoseo-se-va-entre-trallazos-y-al-final-desplantes-a-una-babosa/
    
La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/rocaneta-arrolla-viento-los-que-quieren-frenarla-20220519_2093084
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/el-metro-no-cierra-hasta-las-dos/1624947
     La reseña de la corrida - par Marco.A Hierro, dans "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/5/19/noticias/madrid-condor-pasa-cronica-90762/
     La reseña de la corrida - par Jose Maria Vivas, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/19/puerta-grande-de-entrada-casi-de-salida-73019.html
La corrida "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/sets/72177720299093532/
     Les photos de la corrida - pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-corrida-de-victoriano-del-rio-en-imagenes-en-vivo/1624846
    
Les photos de la corrida - par Alvaro Ramirez, pour "Burladero": ***
    
https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/19/puerta-grande-de-entrada-casi-de-salida-73019.html#&gid=1&pid=8
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/19/victoriano-del-rio-para-el-tercer-dia-de-no-hay-billetes-en-san-isidro-73017.html
     En vidéo: le lot de Victoriano del Rio, et le sorteo - via "Las Ventas":
     https://www.youtube.com/embed/276AbwEy19Q
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-19-mayo 

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 

SAN ISIDRO / 13ème: "PUERTA GRANDE" POUR TOMAS RUFO, MAIS… "DON" JULI !!!!!
     Alejandro Talavante peut repartir en vacances !
     La corrida de Garcigrande, encore une fois… même di elle était de Domingo Hernandez.

     21 Mai: Le monde ne tourne pas rond… on le savait ! Mais là, on dépasse "les bornes"! (Occasion ou jamais!!!). - Et dans ce monde géant, où tout part à volo (il existe d'autres expressions, plus précises et grivoises!), notre petit monde à nous, "le Taurin", ne manque aucune occasion d'injustice et de ridicule… - Et hier encore (j'avais… ans !!), 20 Mai 2022, le monde "dit Aficionado", réuni en plaza de Madrid… a commis nouvelle injustice, dans honte du ridicule!
     Que l'on soit bien clairs: Ici, et tous l'ont vu, précédemment constaté, on prend Tomas Rufo pour une des "Figuras" de demain. Mais il est non moins vrai que l'on tiendra sa tarde d'hier et sa "Puerta Grande" finale, comme une injustice totale, dont le ridicule pourrait bien lui coûter cher… car, examen de conscience fait, le public et "l'Aficion" vont maintenant se montrer "durs" à son égard… et même probablement injustes !!! - Injuste et ridicule, Madrid, parce que si sa première sortie méritait trophée (et encore!), l'oreille du sixième est totalement "extravagante", le président ne pouvant ni sachant résister à la pétition d'un public qui n'avait qu'une seule et unique attente: "Le plaisir", perso, de voir un torero sortie par la porte grande! - Créer l'évènement! Même s'il faut un peu le forcer! Même s'il faut un peu "le fausser"! -  Bien entendu, on est ravi pour le torero… mais on espère qu'il en est conscient: Ni sa faena, ni son estocade, au sixième… ne méritent trophée! Et donc… pas de Puerta Grande! - Pas de "vraie" Puerta grande, en tout cas!  D'autant que…
     … D'autant que, sans grande explication louable, le président venait de refuser un trophée à un certain Julian Lopez "El Juli", pour un nouveau monument de faena, une fois encore, mal conclu aux aciers!!! Un pinchazo, poussé par toute la plaza…et une entière, qui tarda trop en ses effets! Il n'en fallut pas plus pour que le président "se raidisse", refusant la pétition majoritaire, chacun pensant que "une sur deux" était juste récompense… - Hombre, présidente! Si vous refusez au Juli… vous ne pouvez donner, "régaler", à Rufo!
     Et en parlant du Juli, une question: "Que lui arrive t'il donc"? 
     - Comme dans "une seconde jeunesse", mais avec quarante ans de métier "El Juli" est d'ores et déjà dans le grand palmarès de cette San Isidro 2022, en une Madrid, enfin totalement rendue à ses pieds, alors qu'elle l'a critiqué,  boudé, d'avance condamné, des années durant…Cette Feria l'a vu "rayonnant" de technique, mais également "d'expression artistique", de courage, de lucidité, d'intelligence lidiadora et… de poder! - Sensationnel, hier, face au quatrième! 
     Malheureusement… "les ans en sont ils la cause?", le Destin lui a refusé "deux Puertas Grandes", en cette feria! - Un Destin qui l'a vu triompher, depuis près de quinze ans, à grands coups de "Julipiés", souvent indignes! - Et là, comme pour se venger, à l'issue de deux "faenas-monument", avec tous les publics "mis d'accord", dans la plaza, devant les télés… le Destin l'a fait pincher!!! Pincher… une fois! Pincher… "deux puertas grandes"! - Dure vengeance! D'abord parce que tout le monde "poussa l'épée" derrière lui! Et puis… parce que par deux fois, ce fut "moins Julipié" que de coutume!!!   
     Quant à Talavante… "quelque chose ne va pas !!!" - Certes , il reste "figura", mais on a l'impression "qu'il se force" à retrouver des sensations et… son calme. Aussi, n'y arrivant pas, le voilà qui sombre dans des attitudes de matamore et des "facilités" que certains appellent "manoletistas", quêtant les bravos à grands coups de derechazos, naturelles, pechos, "regardant le public" (tu parles!), et gâchant de grands muletazos, notamment mains gauche, par d'autres… "enganchados"! Le tout, ratifié par une claire aversion à monter l'épée..
     Un espoir, cependant, et "un éclair de pundonor" qui atteste que rien n'est dit…et qu'il faut attendre: Débutant sa faena au grand cinquième par des muletazos, les deux genoux en terre, Talavante se fit menacer durement, devant rompre, en urgence! Mais là: jolie réaction! Passé le gros susto, le torero "revint" et se remit à genoux, répétant et clôturant sa série première, en grande vaillance. "Ca", c'est bon signe! Le reste viendra… peut-être! - En tout état de cause, Talavante a demandé quatre contrats, s'érigeant "la vedette" de cette San Isidro. mais, sans être plus royaliste que le Roi, on dira que, malgré un trophée coupé au Jandilla… il est passé au travers des deux premières! Et l'échec d'hier, patent, était le rendez-vous à ne pas manquer! - Qu'on le veuille ou non, même si la Presse "adoucit"… il l'a manqué!
     Corrida importante de Justo Hernandez, incroyablement annoncée "entièrement" de Garcigrande, quand cinq du lot étaient de Domingo Hernandez…  Signe des temps, on imagine! Oui décidément… "le monde tourner mal! Dans tous les sens!" - Et une tarde qui se résume bien dans le titre de la reseña de "Mundotoro": "A Tomas Rufo "la Porte", mais au Juli... la une des journaux!"

     Vendredi 20 Mai - MADRID (Las Ventas) - 10ème corrida (13ème de Feria) - "No hay billetes" (22.964 personnes) - Temps grisonnant, avec beaucoup de vent: Cinq toros de Domingo Hernandez, et un de Garcigrande (3ème), bien présentés et durement armés (incroyable de terrible symétrie, le cinquième) - Corrida importante, qui s'est "bougée", les 2ème (faible), et 3ème (de défendant, après sale vuelta, en début de faena), ne laissant que peu d'option. Pour le reste: 1er(le meilleur), 4ème, 5ème (a menos) eurent de grands moments de noblesse, en divers degrés de "durée", tandis que le 6ème, sans grande race, se laissa, désordonné.  
     Poids de la corrida: 554, 599, 552, 618, 544, 557 Kgs
     Tomas Rufo a confimé l'alternative devant le toro "Cascabel"' - N°74 / 554 kgs - de Domingo Hernandez. Vêtu de blanc et or, le Toledano coup une oreille, après avis.
     EL JULI (de bleu cobalt et or): Silence; et Vuelta, après deux avis, et bronca au Président - remporte une nouvelle "Puerta Grande… morale", avec une plaza de Madrid totalement rendue, après deux actuaciones d'une incroyable puissance, dominant ses adversaires et "communiquant" merveilleusement et même de façon "encore" surprenante, à tous, ce qu'est le Toreo. Un Juli sensationnel, face au toro quatrième, sorti "muy suelto", et dont il fit "un presque petit chien"… au quatrième doblon, ouvrant faena. - Son premier, faible et tirant de grands coups de tête, ne permettant rien, Juli décida d'abréger… ce qu'il ne fit pas, quatre pinchazos et une lame basse ternissant l'efficace tableau - Mais face au grand quatrième (618 kgs), ce fut une nouvelle leçon, technique…et artistique, Julian Lopez dominant toro, plaza, public, dès les premiers doblones, "toréés", sans trop presser le toro, mais lui montrant chemin et rythme à suivre. Et dès lors, sereinement, en pleine maestria, Juli va monter un authentique "nouveau faenon", alternant le vertical au "plus long", puissant, mais sans forcer la figure. Derechazos et surtout naturelles, "enroscandose de toro", littéralement "entouré" du toro, sans que les cornes ne puissent toucher cette muleta, à la fois "dure et suave" qu'elles poursuivent en vain. Effarant! Et à chaque fin de séquence, un pecho qui fait exploser la plaza. Madrid "debout"! et Madrid qui demandera "les deux", comme l'autre jour, même après un méchant Julipié!!! Il les mérite, incontestablement! Hélas, alors que tout le monde "pousse avec lui", Julian Lopez… manque le Julipié de sa vie, et pinche, haut, "atracandose de toro". "Hooo!" de déception générale, précédant une bonne entière, mais qui ne tuera pas! Le toro, brave, se résistera longtemps, "tapado", interdisant le descabello. Après deux avis et de longues secondes, "Hospiciano" se coucha pour toujours. Ovation monumentale, se transformant en grande pétition de trophée, de plus en plus intense, bruyante, que seul le président ne voulut pas entendre, figé dans son palco et quelque certitude, comme "Pas d'oreille après un pinchazo et deux avis!!". Ce à quoi répondit la plaza … par une bronca, tandis qu'elle obligeait le torero a donner  une de vueltas les chaudes et ferventes de sa vie.
     ALEJANDRO TALAVANTE (de violet et or): Sifflets; et Ovation, après avis - aura divisé le public, avec raison! - On le voit crispé, raide avec le capote (sauf les remates) et désespérément avide d'applaudissements… qui ne viennent que partiellement! Avide au point de sombrer dans la plus pure démagogie, comme face au cinquième, utilisant de grosses ficelles qui ne lui vont pas du tout, comme des muletazos "regardant le public", eu autres sorties triomphales, comme voulant se convaincre lui-même de son génie. - Touchant un premier, complexe de charge, malgré sa mobilité, Talavante tira de bonnes naturelles, isolées, d'un toro sans classe. Très correct mais sans option! Par contre, méfiant, il tua bas! - Quand sortit le cinquième, incroyablement armé, mais bas et correct au capote, banderillé sensationnel par Miguel Murillo, Talavante sait que tout le monde parle du Juli, et que Rufo a "mi-Grande porte ouverte!" Il s'oblige donc! Il est obligé! Et il y va: Tombant à genoux, il débute par cinq bons muletazos, sans rectifier, et se fait durement menacer au sixième, obligé de rompre, en urgence. La logique eut été de sortir le toro et continuer, autrement, la faena… Mais, pundoroso, Talavante se remet à genoux, en même terrain, imposant une série complète, et faisant exploser l'ovation. Relevé, Talavante donne grande série de trois droitières, verticale, et remate au pecho, les yeux au tendido…La suite de la faena sera similaire, mais allant "à plus démago". Il y aura verticalité! Il y aura de grandes naturelles, et chaque fois, on pensera à "l'explosion du faenon"… mais il ne viendra pas! Talavante se croisera, tirera "de face", regardant le public, et tentera tout pour montrer "qu'il était 'bien" et très bon!" Au point d'en faire beaucoup trop. Et comme, après pinchazo, il tua bas, ladeado, la deuxième sortie s'avéra un échec… qu'il va falloir faire oublier très vite!
     TOMAS RUFO (de blanc et or): UNE OREILLE après avis; et UNE OREILLE après avis - a complètement séduit une plaza de Madrid qui l'avait déjà vu triompher à chacune de ses sorties de novillero. Et à vrai dire, on comprend le grand public autant que l'Aficion exigeante, devant la maturité torera d'un jeune diestro "qui sort" de l'alternative. Grande confirmation donc, et pratiquement, un statut de "Déjà Figura", après une Puerta del Principe, à Séville; et une Puerta Grande, à la San Isidro de Madrid! Les faits sont là, que l'on constate, même si on peut les discuter. - Habilement reçu au capote, son premier "estrecho de sienes", très sérieux, sorti abanto, fut mal piqué, mais arriva à la muleta avec un bon piton droit que Rufo exploita joliment, étant plus mesuré, à gauche. Après cérémonie (souriante), et brindis au ciel, une faena abondante, un peu inégale, mêlant la profondeur à la vibration de la jeunesse, que le public accompagna, ravie. En fin de faena, le toro se complique, se "décadre", au moment de l'épée, escarbando. Mais, volontaire et très habile, Rufo met une entière, tendida, pelin caida, et coupe une oreille, logique. - Quand sort le sixième, tout le monde parle du Juli, commente "le Talavante nouveau", et attend Tomas Rufo, souhaitant déjà… sa sortie en hombros. Le sixième sort donc, chargeant "dormido" mais donnant derrote en fin de passage, désarmant Rufo  à la troisième. Toro suelto, piqué au relance, et banderillé "sensationnel" par Fernando Sanchez (qui pose deux paires, pour aider Carretero, en convalescence). Rufo débute par grande série de doblones, toréés genou ployé. Puis, dans l'enthousiasme croissant, viendra une faena, inégale, essentiellement droitière, se faisant souvent toucher la muleta. Bonne série de naturelles, et final par le bas, précédant une entrée a matar, dont il manque de sortir avec une ruade dans la tête, au saut de carpe du toro, dans l'embroque. Estoconazo "mauvais", contraire et atravesadillo, mais qui tue. Le public exulte, qui a ce qu'il voulait: La puerta grande pour le jeune!!!  Pétition qui enfle, bruyante, et le président qui cède. - (La Télé participe, mais ne montre pas le visage du Juli à ce même instant!!) - Euphorie dans la vuelta… et la sortie en triomphe. Pourtant… on attendra, un jour, "un vrai triomphe… et une vraie Puerta Grande!"
     Au final de la corrida, tandis que Juli était fortement ovationné, sortie en hombros par la Puerta grande, pour Tomas Rufo.

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir):
   
 https://feria.tv/video/4114/tomas-rufo-triomphe-pour-sa-confirmation-a-madrid/
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana":

     https://www.youtube.com/embed/iV4y-ExIMB0
    
La fiche de la corrida - via "Las Ventas":
 
   https://www.las-ventas.com/resena-tarde/feria-de-san-isidro-20-mayo-2022
La corrida "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos":
 
   http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7346:2022-05-20-21-47-39&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
   
 https://desolysombra.com/2022/05/21/feria-de-san-isidro-disquisiciones-sobre-una-tarde-para-la-modernidad/
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca", via "de Sol y Sombra":
 
    https://desolysombra.com/2022/05/20/feria-de-san-isidro-de-negar-con-firmeza-una-oreja-a-el-juli-a-regalar-una-puerta-grande-a-rufo/
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
  
  https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/salida-hombros-manga-ancha-para-tomas-rufo-con-excelentes-garcigrandes-20220520_2095377
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro":
***
 
   https://www.mundotoro.com/noticia/rufo-se-queda-con-la-foto-el-juli-con-el-titular/1625183
     La reseña de la corrida - par Javier Fernandez Caballero, dans "Cultoro":
 
   https://cultoro.es/2022/5/21/festejos/tomas-rufo-madrid-cronica-90978/
     La reseña de la corrida - par David Castellanos, pour "El Burladero":
 
    https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/20/una-confirmacion-de-altura-73028.html
La corrida "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta":
***
  
  https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/sets/72177720299124725/
     Les photos de la corrida - pour "Mundotoro":
***
  
  https://www.mundotoro.com/noticia/la-tarde-de-la-confirmacion-de-tomas-rufo-en-imagenes-en-vivo/1625087
     Les photos de la corrida - par Bartolomé Bernal, pour "Burladero":
***
  
  https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/20/una-confirmacion-de-altura-73028.html#&gid=1&pid=9
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
 
   https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/20/los-de-garcigrande-para-la-confirmacion-de-tomas-rufo-junto-el-juli-talavante-73026.html
     En vidéo: le lot de "Garcigrande/Domingo Hernandez", et le sorteo - via "Las Ventas":
   
 https://www.youtube.com/embed/BIkgtf8wmGM
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-20-de-mayo

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

     Ce soir, 21 Mai: Six toros pour Paco Ureña, en "Unico espada". Deux questions: La première; Ureña est il un torero "de six toros, tout seul"? - Et la seconde, plus "craintive": Paco Ureña "terminera t'il" la corrida ?

 

SAN ISIDRO / 14ème: MALHEUREUSEMENT PREVISIBLE !!!
     Paco Ureña: "Unico espada" désespérant, parce que... désespéré ! 

     22 Mai - Hombre! Un "Unico espada" est un terrible défi, à la fois physique et psychologique! En un mot, une épreuve qui vaut admiration totale envers celui qui s'y risque. - Mais une chose est certaine: Un "Unico espada" est une chose que l'on décide "soi-même"…et non parce qu'on y est forcé! - Un "Unico espada" se met en place lorsque l'on est dans deux situations bien distinctes: Soit parce que l'on est "en haut" et "en pleine bourre"; soit parce que l'on se trouve en difficulté, "tout en bas", ou "en perte de vitesse"… En ce cas, "on tente un coup", et on voit ce qui arrive !!! - Mais dans cette dernière hypothèse… "on ne le fait pas à Madrid, et en pleine San Isidro!"
     Ultime condition, "double": On a, avec soi, "une équipe, un appareil, fort et "considéré", qui va pouvoir "peser" sur le choix des toros, afin que, tout en étant de présentation en adéquation avec la plaza, leurs "reatas" et leurs "notes" soient une petite garantie de succès… - Et deuxièmement, on a "une personnalité", une sorte de "rayonnement" qui va tenir, deux heures durant, un public fixé sur vous! Et si "la technique" est parfaite… il faut aussi "un registre", artistique et "communiquant", incontournable en cet évènement…
     Le cas de Paco Ureña, en cette temporada 2022, est curieux et probablement… unique! - Que s'est il donc passé, cet hiver, pour que la cuadrilla le quitte, et même son mozo de espada, ce qui est rarissime? - Pourquoi Paco Ureña a-t-il si souvent changé "de maisons" et d'apoderados? - Autant de questions auxquels seuls les personnes concernées, les "super initiés" et les amis proches, peuvent apporter réponse. - Toujours est il que, ceci étant conséquence de cela - ou pas - un des toreros "du haut de l'Escalafon", appréciés de beaucoup, triomphateur de la Temporada 2019, se retrouve, deux ans après, au moment où la Fiesta Brava repart "normalement", totalement marginalisé, au point de ne pas être "appelé", pour des Ferias dont il fut l'un des triomphateurs, ou des plus remarqués: Fallas de Valencia; Feria de Abril à Séville; et surtout Madrid, pour la San Isidro. - "Que paso? Que pasa?
     Qu'on le veuille ou non, Paco Ureña était "Torero de Madrid", et triomphateur de la dernière San Isidro… Dès lors, en une programmation de près de 25 festejos, "on peut penser" que le diestro de Lorca serait l'un des premiers appelés par l'Empresa "Plaza1", en particulier cette année, pour sa dernière San Isidro… Or il n'en est rien, et Paco Ureña "n'entre pas dans les plans de Casas and family"!  - C'est alors que le diestro de Lorca, désespéré de la situation et de passer "sa San Isidro", assis à la maison, propose le "Unico Espada". Question:  "Il" le propose, ou "on" lui propose? Le saura t'on jamais, réellement?  - A priori, c'est la première hypothèse qui prime! Car Ureña a toujours demandé un "Unico espada" en plaza de Madrid, quand il était en pleine bourre et… mené par l'Empresa de Madrid!! Et toujours cela lui avait été refusé!  - Là… "Plaza 1" accepte… Le torero se confond même en remerciements pour la façon dont l'Empresa a aidé au projet. (Tu parles!! "C'est ça.. ou tu ne viens pas!! Et même quand Emilio de Justo est blessé, aucun des remplacements n'est pour toi!!") 
     Bref… le "Unico espada" de Paco Ureña, hier à Madrid, était à la fois un acte "d'orgueil Torero"… et de désespérance!  Et à ce titre, il avait quelque chance de ne pas bien se dérouler!! - Par ailleurs… s'étant éloigné des "grandes maisons" et du "Système" qu'elles commandent, le torero n'a pas bénéficié, probablement, de tous les appuis... dans le choix des toros, tels qu'on devait les voir "pour Madrid" et un possible succès… Et au vu de ce qui est sorti hier…on peut en être assuré! Le torero et son équipe "n'avaient probablement pas la force… pour exiger!" Et il est sorti… ce qu'il est sorti !
     Et puis… le gros problème!!!  - Par sa personnalité! Par son physique (hors accident)! Par son registre, artistique… Paco Ureña est il un torero "de six, tout seul"?  - La réponse, en aficionado, est… non! 
     Dans "le civil", le torero est un super-gars, affable, souriant, ouvert, mais dans la plaza, il paraît austère, rigide, presque "fermé" à toute manifestation "spontanée". On est loin du "rayonnement" de celui qui se doit de tenir en haleine, plus de vingt mille personnes, deux heures durant!
     Par ailleurs… "de par son concept et son registre torero, Paco Ureña est il un torero "de six"? - La réponse, une fois de plus, est "non"! - Le diestro de Lorca "a la technique", pour les six… mais son concept est "sobre et pur avant tout" et son registre, artistique, est "court". Cela va souvent de pair!  Et, ce qui peut passer "sur deux", lorsque le torero est "en terna normale", aura du mal à passionner… sur six! Ou alors, il faut être… Manolete!
     Total: Paco Ureña, avec son histoire, avec sa personnalité torera, et dans la situation ou il est… vient à Madrid, en "Unico espada", en pleine San Isidro??? - Ou il s'agit d'un énorme pécher de prétention, ou d'un état de désespérance, relativement dangereux! Dangereux "psychiquement" et donc "physiquement". Habitué à quelque "arebato", on pouvait craindre que le torero, en difficulté, "pète un câble" et prenne des risques inconsidérés… Cela arrive, et cela "lui" est arrivé, par le passé!
     Heureusement…ou malheureusement, rien de tout cela n'est arrivé et, "mal servi" par un lot mal choisi, Paco Ureña a fracassé, hier en plaza de Madrid, coupant certes "une oreille" qui n'a de valeur que par "les circonstances folles, inexplicables", dans lesquelles il l'a obtenue… Pour le reste, aucun "rayonnement"; aucun "crescendo"; aucune faena "complète"; aucune réussite à l'épée… deux quites dans toute la tarde.
     "Es mucho !! " Ou plutôt "Demasiado poco!" - Un "demasiado poco!" malheureusement prévisible… et qui doit faire le bonheur secret de beaucoup, dans l'ombre feutrée des "despachos"… en particulier, de "Plaza 1"
     Una tristeza!

     Samedi 21 Mai - MADRID (Las Ventas) - 10ème corrida (13ème de Feria) - Plaza quasi pleine (19.992 personnes) - Temps ensoleillé, au début, lourd, tournant à l'orage, avec grosse averse/vent et tonnerre, au 5ème: Six toros de fers différents. Sortis, dans l'ordre: 1/ Ventana del Puerto -  2/ Domingo Hernandez - 3/ Adolfo Martin - 4/ Jose Vazquez - 5/ Juan Pedro Domecq - 6/ Victoriano del Rio.
     Le 5ème, de Juan Pedro, fut d'entrée, protesté par "le public des reventadores", et, sur deux fléchissements, en partie provoqués, fut renvoyé au corral, et remplacé par le premier sobrero, du Conde de Mayalde.  - A part ce sobrero cinquième de Mayalde, les toros n'ont donné aucun jeu: Noble mais faible, le toro de la Ventana; Promettant mais allant vite "a menos", le Domingo Hernandez; Impossible, manso dangereux, l'Adolfo Martin; Manso de même,"amagando", le Jose Vazquez; et manso fuyard, le Victoriano del Rio.
     Poids de la corrida: 544, 538, 539, 531, 530(s) et 536 Kgs.
     Paco Ureña, en "Unico espada" - Sobresalientes: Alvaro de la Calle et Jeremy Banti
     PACO UREÑA (de rouge et or): Silence; Ovation; Silence; Silence; Silence; UNE OREILLE; et Silence: n'a eu "aucune chance"! - En fait, toutes les circonstances qui ont décidé et "entouré" ce défi, ont fait qu'il ne pouvait avoir la moindre chance. C'eut été un miracle.
     Détailler ce que furent ces différentes lidias serait fastidieux. Aussi fastidieux qu'elles le furent elles-mêmes. Disons qu'il y a eu, parfois, "des détails d'espoirs", bien vite effacés par la médiocrité du ganado, ou les carences du torero lui-même, notamment à l'épée. - On recevra le bon début de faena, au premier, par statuaires (classiques, chez lui) et une bonne série droitière et firma. Malheureusement, toro de la Ventana del Puerto, noble, pronto mais faible. Pinchazo hondo, en haut, et trois descabellos - Face au Domingo Hernandez, un bon quite chicueliné, réuni ou "compas abierto", rematé en rebolera, regardant le public (Ov), puis un gros début au centre: Statuaires et aussitôt, trois grosses naturelles, despatarao, grandement rematées. Espoir… et désillusion: le toro ne garder plus ce rythme, et le torero fera longue et vaine porfia, la corne lui "hachant" la muleta, le désarmant au mauvais moment. Trop long, vainement! Nouvelle "semi demie-lame", en haut, qui suffit - Le toro d'Adolfo, troisième, et super bien fait, armé dur, "paleton". Malheureusement, sorti suelto, il tournera "au pire", andarin, "midiendo", montant en sentido et "reponiendo"' de plus en plus court. Peligroso! Aucune option! Et désastre aux aciers: Pinchazo, demie atravesadilla et 10 ou 11 descabellos. Madrid fait silence, et attend - Et tandis que de noirs nuages arrivent sur Las Ventas, le toro de Jose Vazquez, bas, de gros volume et très durement armé, va se freiner au capote, arrivant "cruzado". Toro manso au cheval, "pegando coces", mais qui va se réveiller aux banderilles (énorme, Andres Revuelta!) Mais, sans grands recours, Ureña reste dans le seul registre qui est le sien: Derechazos et naturales! Que le toro n'accepte pas, s'arrêtant, grattant le sol! "amagando". Il faut aller le chercher, "sous la barbe"! Et il attend, "barbe basse"! De cuidao! Final en difficulté: Trois pinchazos, "feos", attaquant sans foi, et une entière. Cela va mal!  - Et pire encore lorsque sort le Juan Pedro, déjà condamné, le matin, par les réseaux sociaux. Protestations et palmas de tango! Intentionnellement ou pas, Viotti, à la brega, "met le toro en bas", ce qui signifie le renvoi d'un toro "sans option aucune". Et, de même que sort le sobrero de Mayalde, tombe sur la plaza l'ouragan annoncé par le ciel, depuis un bon quart d'heure. Cataractes du ciel,  "rayos y truenos"! Sauve qui peu dans les gradins et, dans le ruedo, face au seul "bon" de la triste tarde, un Ureña, soudain passionné, "électrisé", qui met trois séries droitières, longues, "despatarrao", rematant en regardant le public… de cartel! Et dès lors, sous des explosions de "Olés", plus ou moins mal venus, le torero va se livrer, à fond, et tuer d'une grande entière. Alors, de façon incompréhensible, d'enthousiasme incongru ou de quelque protestation, inconnue, le ruedo s'inonde… de coussins!!! Jamais vu, dans ces conditions, à Madrid! Et d'ailleurs…purement scandaleux! Pétition unanime de ceux qui sont restés, et une oreille, que Paco Ureña promène lentement, osant à peine sourire - Il reste "une possibilité": En coupant une oreille, Ureña "ouvre la Porte", et la photo l'aidera à "faire sa temporada"…  Mais cette chance lui sera refusée, le salpicado de Victorianio del rio sortant très mal: Manso refusant combat et cherchant sa querencia. Après des "trapazos" au capote, scandées des "Olé" d'opérette, héritiers de la soudaine euphorie du cinquième… on redeviendra sérieux pour une vraie ovation saluant un quite par gaoneras, risqué, vue le comportement du toro. Puis Ureña "essaiera", longuement mais vainement et, "battu", en terminera, en deux temps…
     Corrida décevante! Ganado décevant ! Torero… décevant! Et malheureusement… le "décevant" était prévisible!  - Ce ne peut être dans ces conditions que l'on vient à Madrid, en "unico espada"! CQFD

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par "CanalToros/Movistar", via "Feria.Tv" - (Ouvrir par Clic droit+nouvelle fenêtre + agrandir): Attente
     La video-reseña de Javier Solana, dans "El Taurino Solana": Attente
     La fiche de la corrida - via "Las Ventas": attente
La corrida "sous la plume de….":
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Colpisa", via "TorosDos":
     http://www.torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7348:2022-05-21-21-37-13&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, de "El Mundo", via "De Sol y Sombra"
     https://desolysombra.com/2022/05/22/feria-de-san-isidro-triste-encerrona-de-urena-historia-de-un-naufragio/
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/05/22/feria-de-san-isidro-punales-por-la-espalda/
     La reseña de la corrida - par Carlos Ilian, de "Marca":
     https://www.marca.com/toros/2022/05/21/6289526046163ffa478b459a.html
     La reseña de la corrida - par Sixto Naranjo, pour "La Cope":
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/urena-sobrevive-limite-manicomio-agua-almohadillas-20220521_2096332
     La reseña de la corrida - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/urena-provoca-una-conspiracion-en-las-ventas/1625444
     La reseña de la corrida - par Javier Fernandez Caballero, dans "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/5/21/festejos/urena-encerrona-madrid-cronica-91156/
     La reseña de la corrida - par David Castellanos, pour "El Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/21/lo-que-la-lluvia-provoco-73041.html
La corrida "derrière l'objectif":
     La Galerie-Photos de Luis Sanchez Olmedo - dans  "Cultoro Proyecta": ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720299154698
     Les photos de la corrida - par Julian Lopez pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-encerrona-de-urena-bajo-el-objetivo-de-julian-lopez/1625437
     Les photos de la corrida - par Bartolomé Bernal, pour "Burladero": ***
    
https://www.burladero.tv/festejos/2022/5/21/lo-que-la-lluvia-provoco-73041.html#&gid=1&pid=7
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Burladero":
     https://www.burladero.tv/actualidad/2022/5/21/ya-estan-listos-los-toros-para-la-gesta-de-urena-en-las-ventas-73035.html
     En vidéo: Les six toros du jour (+ video) - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/apartado-toros/feria-de-san-isidro-21-mayo-2022
     Le programme "de mano" - via "Las Ventas":
     https://www.las-ventas.com/actualidad/programa-de-mano-21-mayo

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 
A suivre ...
 
 

"SE NOS FUE… EL LITRI !"

     19 Mai - Miguel Baez Espuny "Litri", celui que l'on peut surnommer "le seul Litri", - son fils Micky, vedette des années 90 n'étant qu'une respectable mais pâle copie - est mort, hier après-midi, 18 Mai 2022, à Madrid, à l'âge de quatre-vingt onze ans, nouvelle victime d'une tumeur cancéreuse. Huelva est en deuil et avec elle, toute une frange de l'Aficion "des années" - il en reste encore - "qui sait" et se rappelle qui fut "Litri"!
     Il était "de Huelva", mais était né à Gandia (Valencia), le 5 Octobre 1930, et il fut "Torero de dynastie" - Dans la plaza, "un tourbillon", un typhon, "une grenade dégoupillée", et pourtant "un torero" de la tête aux pieds qui, en duo avec son compère Julio Aparicio (padre), torero "classique" et volontiers "craintif", a mis le feu à la Fiesta Brava des années 49/50, parvenant à se faire millionnaire "de novillero", remplissant les plazas, mettant le feu aux gradins…
     Imaginez un peu: Ils se rencontrèrent pour la première fois… dans un train, entre Barcelone et Valencia. C'était un jour de Mars 1949, ils allaient toréer ensemble la novillada des Fallas, le lendemain, dans la cité "de Turia". Ils ne se quittèrent jamais plus depuis! - Des propres mots d'Aparicio, Litri y fut extraordinaire, ce jour-là, coupant  trois oreilles, une queue et une patte à des novillos de Guardiola. - "Nous étions "différents" - dit il - et c'est pour cela que le public se passionnait… et remplissait les plazas".
     ...Et Valencia devint leur fief, au point que… pour la Feria San Jaime 1950, ou Feria de Julio, fameuse à l'époque, il n'y eut pas de corridas… seulement des novilladas! Six novilladas… et dans chacune, la "pareja" Aparicio - Litri avec un troisième novillero; sauf la dernière où ils sortirent "en mano a mano"!! Et chaque jour: Le "No hay billetes"! De novilleros!  
     Cette année-là, il y eut deux fois plus de novilladas (303) que de corrida de toros (145)… - A Madrid, Séville, Valencia, Malaga, on programma plus de novilladas que de corridas! - A Valencia, on programma vingt novilladas dans l'année et… une seule corrida (celle de l'alternative !) Tout cela "parce qu'on voulait à tout prix les voir!!!" - Une révolution! "La" révolution "Aparicio-Litri"! - 1949 et 50, années d'Aficion et de passion, chacun ayant ses partisans… Chauds, parfois!!! - Et puis donc, vint l'alternative, à Valencia, le 12 Octobre de la même année, des mains du grand Cagancho. Ils ne savaient pas qui allait la recevoir en premier… alors ils tirèrent au sort, et c'est Julio Aparicio qui devint "l'aîné"!!!
     Une rivalité dans les ruedos… une amitié géante dans la vie! Ils voyageaient ensemble, dans le même coche (de leur apoderado Camara); souvent s'habillaient dans la même chambre d'hôtel… Des frères de Tauromachie! - Aujourd'hui, le bon Julio (padre), qui a quatre vingt-dix ans, doit se sentir bien seul tout à coup… Se le fue su amigo, du hermano Litri.
     Ce vendredi, en sa chapelle ardente installée en sa Mairie, Huelva accueillera "son" Litri, et rendra hommage à celui qui fut "un grand Torero" mais avant tout "una buena y generosa pesona"!
     Repose en paix Miguel "Litri", aujourd'hui rejoignant le panthéon de ceux qui ont écrit l'Histoire du Toreo…

Et, pour ne pas qu'on l'oublie:
     A voir, en video: L'hommage de Javier Solana au Litri Padre - dans "El Taurino Solana":
     https://www.youtube.com/embed/XnppV5ts_7g
     En video: L'alternative d'Aparicio et Litri, le 12 Octobre 1950, à Valencia - via "Ipastora"
     https://www.youtube.com/embed/7CQetqP79xo
     En video: Litri, à la Mexico, en 1957 - (Filmoteca UNAM):
     https://www.youtube.com/embed/yvr6QWzzpS0
     A lire: "Litri" la muerte du un toreo - par Pedro Rodriguez Gonzalez, ex-Maire de Huelva - via "Huelva Informacion":
     https://www.huelvainformacion.es/huelva/Litri-muerte-torero-pedro-rodriguez_0_1684933580.html
     En photos - Images d'unmythe du Toreo: Litri - via "Huelva Informacion":
Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre
     https://www.huelvainformacion.es/huelva/vida-imagenes-Litri-mito-toreo_3_1684661547.html

 

"LA DIVISA" - Le Numéro 573 / 20 Mai 2022

     21 Mai  - A votre disposition, en PDF, la revue "LA DIVISA" de PEDRO JAVIER CACERES": 
            
http://www.ladivisa.es/file/download/31164

           
A voir : Le site d’Actualité Taurine de Pedro Javier Caceres :
     http://www.ladivisa.es

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 21 Mai 2022)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 
       https://www.rtve.es/play/videos/tendido-cero/21-05-22/6545011/
 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     22 Mai - Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.ne

 
 
 
 
 

 LA TEMPORADA 2022 DU MORANTE DE LA PUEBLA !!!

      Assurément, le projet de Jose Antonio "Morante de la Puebla" est l'un des éléments-clef de la nouvelle Temporada, qui surprend et intéresse l'Aficionado: Toréer "plus de 100 corridas" dans la saison, quand on a son âge et surtout son "concept Torero", peut paraître utopique, voire "inquiétant". Pour tous ! - Cependant, le "challenge" est là, bien posé par le Sévillan, et il vaut le coup de le suivre, pas à pas… - Ainsi donc, réactualisée, pas à pas, au bas de cette page "Actualité", on pourra suivre… "La Temporada 2022 du Morante de la Puebla"
    
Sur chaque ligne, successivement: Le N°; La date; la plaza; les compagnons de cartel; le ganado; les trophées (habituels: OO,r; OO, O, Vu, Ov, Apl, Pal, Sil, Pit, Br et av)

     1 - 5 Février -  VALDEMORILLO (Madrid) - D.Urdiales / D.Luque - Zacarias Moreno - Ov/Vu
     2 - 5 Mars -    OLIVENZA (Badajoz) - El Juli / E.de Justo - Zalduendo - Sil/Ov
     3 - 6 Mars -    OLIVENZA (Badajoz) - J.M Manzanares / A.Roca Rey - Nuñez del Cuvillo  - Sil/
O
     4 - 12 Mars -  ILLESCAS (Toledo) - Roca Rey / P.Aguado - Jose Vazquez - Ov/Apl 
     5 - 13 Mars - CEHEGIN  (Murcia) - J.M Manzanares / A.Roca Rey -  Juan Pedro Domecq - Ov/Ov
     6 - 17 Mars - VALENCIA (Feria de Fallas) - J.Ortega / P. Aguado - Juan Pedro Domecq - Sil/Ov+2av  
     7 - 19 Mars - ARNEDO (Rioja) - D.Urdiales / J.Ortega - Jandilla - Ov/
OO     
     * - 20 Mars - VITIGUDINO (Salamanca) - Festival -
O  
     8 - 25 Mars - CASTELLON (Feria de La Magdalena) - E.de.Justo / P.Aguado - JP Domecq -
O/Ov    
     * - 26 Mars - RICLA (Zaragoza) - Festival -
OO
     9 - 27 Mars - CASTELLON (Feria de La Magdalena)  - J.M Manzanares / J.Ortega - Jandilla - Ov/
O     
     10 - 2 Avril - ALMENDRALEJO (Badajoz) - E.de Justo / A.Roca Rey - Nuñez del Cuvillo - Apl/
OO 
     
 * - 3 Avril - GRANADA - Festival - Ov  
     11 - 9 Avril - AÑOVER DEL TAJO (Toledo) - Cayetano / P.Aguado - Luis Algarra - Pit/
OO (voltereta)   
     12 - 10 Avril - YECLA (Murcia) - P.Ureña / J.Galdos - Fermin Bohorquez - Sil/
O 
   
 13 - 16 Avril - LA LINEA DE LA CONCEPCION  - J.Ortega / P.Aguado - Nuñez del Cuvillo - Cogido par le 1er. (Luxation épaule)
     14 - 17 Avril - SEVILLA - J.Ortega / P.Aguado - JP Domecq - Ov/Sil
      * -  23 Avril - Brihuega / corrida annulée par pluie - Cependant, Morante était tombé du cartel.
      * - 24 Avril - Villaluenga del Rosario / corrida annulée par pluie - Cependant, Morante était tombé du cartel.
     15 - 29 Avril - SEVILLA (Feria de Abril) - D.Urdiales / J.M Manzanares - Jandilla - Ov+av/Div+av   
    
16 - 6 Mai - SEVILLA (Feria  de Abril) - J.Ortega / A.Roca Rey - Cuvillo - SIL+av/O
     17 - 7 Mai - SEVILLA (Feria  de Abril) - El Juli / M.Perera - Torrestrella/Garcigrande - Div+av/
O+av
     18 - 11 Mai - MADRID (Feria San Isidro) - Juli / Pablo Aguado - La Quinta - Sil/Div
     19 - 13 Mai - JEREZ (Feria del Caballo) - Juli / J.M Manzanares - Santiago Domecq - Pal/Sil
     20 - 14 Mai - JEREZ (Feria del Caballo) - J.M Manzanares / A.Roca Rey - Torrestrella - Sil/
O  
     21
- 15 Mai - VALLADOLID - 20 Mai -  A.Roca Rey / T.Rufo - Garcia Jimenez - Sil/Sil
     22 - 20 Mai - CORDOBA (Feria de la Salud) - Mixte: D.Ventura / P.Aguado - J.P Domecq - Ov/Ov
     23 - 21 Mai - BAEZA (Jaen) - J.M Manzanares / P. Aguado - Garcigrande - Ov/
OO

  à suivre...

 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!! - Prenez soin de vous !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS "TOROS2000" - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut alors visionner "en global", ou " au Uno por Uno": choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama et  visionner "pleine écran"; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2021 - La saison du Covid "II" - Les corridas et Ferias se remettent en place, lentement et de formes réduites)

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    30 Juillet - Toros de Pedraza de Yeltes, pour Danie Luque, Sergio Flores et Adrien Salenc  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/5xBrrQDCotWdNgPs9

      3 Septembre - Corrida Goyesca (en semi nocturne) - Toros del Montecillo, pour Antonio Ferrera, Daniel Luque et Emilio de Justo:
   
 https://photos.app.goo.gl/Tk48GDcGc16QTuUz6

     4 Septembre - Novillada piquée: Novillos de Los Maños, pour Tomas Rufo, Adam Samira et Yon Lamothe:
    
https://photos.app.goo.gl/g4ZgQJnW8DG2Ws9e9

     4 Septembre - Corrida "à six" (en semi-nocturne) - Toros de Valdefresno et Conde de Mayalde, pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau, Tomas Campos, Alejandro Marcos, Jesus Enrique Colombo et Diego  Carretero:    
  
  https://photos.app.goo.gl/YuBhDyCBmQDQeYgB8

     5 Septembre - Corrida de clôture: Toros de Garcigrande, pour El Juli, Paco Ureña et Juan Leal:
   
 https://photos.app.goo.gl/GcobT78h7y4bVp1u7


LES CORRIDAS DE DAX
DAX - Les corridas "d'Août 2021" (la Feria étant annulée)
     13 Août: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Morante de la Puebla, Andres Roca Rey et Pablo Aguado:  
     https://photos.app.goo.gl/Gngk3pyvFrfLYUXN8

     14 Août: Toros de La Quinta, pour Daniel Luque, Emilio de Justo et Adrien Salenc:
     https://photos.app.goo.gl/LsEk94AGzYdfNWet7

     15 Août: Toros de Santiago Domecq, pour Miguel Angel Perera, Gines Marin et Juan Leal:    
     https://photos.app.goo.gl/xG9EQsjXmbBGq9BJ9

DAX - Les corridas de "Septembre 2021".
     11 Septembre: Toros de Pedraza de Yeltes,  pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau et Gomez del Pilar:
     https://photos.app.goo.gl/LAm32tUGbbjghJdx7

     12 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour Daniel Luque et Andres Roca Rey (en mano a mano):  
     https://photos.app.goo.gl/HwxVkFnW8w1LEts9A

 
TEMPORADA 2020 - La saison "du Covid" - Corridas et Ferias sont majoritairement annulées, suspendues, "renvoyées", sur l'ensemble du territoire - Voir "Actualité".
 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp