L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
BAYONNE - Corridas des Fêtes  de Bayonne:
    
Samedi 27 Juillet - Corrida:
     Toros de Robert Margé, pour Curro Diaz, Alvaro Lorenzo et Dorian Canton (Alternative).
Dimanche 28 Juillet - Corrida de Rejoneo:
     Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.

A voir:L'opération "Bracelets" des corridas des Fêtes; et Billetterie en ligne- "Arènes de Bayonne":
    
http://www.bayonne.fr/newsletter/les-arenes/2038-mardi-16-juillet-2019.html

 
 
 ACTUALITE...  2019
 
 
   MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2019
    
MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2019

Mercredi 17 Juillet:
     Toros de La Quinta, pour Daniel Luque, Emilio de Justo et Thomas Dufau.
 Jeudi 18 Juillet - au matin: Novillada sin picar.
Jeudi 18 Juillet - au soir:
     Toros de Luis Algarra, pour Sebastián Castella,
Cayetano (remplaçant Andres Roca Rey) et Alvaro Lorenzo.
Vendredi 19 Juillet:
     Toros de Fuente Ymbro, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Pablo Aguado.
Vendredi 19 Juillet - en nocturne:  Corrida Portuguaise*.
Samedi 20 Juillet:
     Toros de Núñez del Cuvillo, pour Paco Ureña, Emilio de Justo  et Gines Marin.
Samedi 20 Juillet - en nocturne: Novillada piquée:
     Novillos d'Ave Maria, pour El Rafi, Tibo Garcia, El Kike, André Lagravère, Jean-Baptiste Molas et Yon Lamothe.
Dimanche 21 Juillet:
     Toros de Victorino Martín, pour Octavio Chacon, Javier Cortes et Juan Leal.

     ("Reseñas-dialogues" avec Alejo, ex-banderillero  Valenciano, de passage "par chez nous"... )

MONT DE MARSAN /1ère: "CON SU CAPOTE DE SEDA…"
    
Daniel Luque enchante le public… par moments.
     La corrida de La Quinta a fortement déçu, par sa soseria.

     18 Juillet - "Hombre!!!! Tu te rappelles de la Sevillana de la Pantoja, intitulée "En tu capote de seda!!"? - Pues! Me vino a la memoria!!!!"  J'y ai aussitôt pensé en voyant Luque recevoir le quatrième à la véronique… Eso fue "pura seda"!!! Il y a eu quatre véroniques et le remate, "changeant la main, laissant tomber la cape"… de cartel!!! - Ensuite, il y a eut le début de faena! Precioso! Deux trincherazos et une firma, en avançant doucement. Le toro venait bien alors, "con ritmo"! Mais ensuite, ce fut plus "normalito", Luque "accompagnant bien", économisant le toro et finissant par les horribles luquesinas… Comment un torero "si fin", si "Sevillano", peut il se laisser aller à de telles vulgarités, "con el culo patras!"?  C'est dommage… mais "Ca plait!!!", alors… - Il a bien attaqué, épée en main, "y salio rebotao"!!! Sans mal, heureusement! 
     ... Pour le reste, cela a été une déception! Les toros de La Quinta n'ont rien donné! Même pas "prêté!!!" - Emilio de Justo, qui doit justifier son doblete, a beaucoup sué, et encore plus "crié"… Y todo "pa na!!!" - Quant à ton compatriote, il m'a paru "amontonado" face au dernier. Peut-être pouvait il faire plus court et surtout plus "sentido" !!! Mais, vaillant et... "chez lui"! - Non! La déception vint des toros, et les hommes, eux… ont fait de leur mieux!
     Mais rappelles toi!!! "Con  su capote de seda!!!", Daniel Luque aurait mis le feu à la Maestranza, en toréant "asi"!!!
     - Bon! A demain, ami! Cuidate! Fait attention à toi…et aux Montoises! Que tienen duende!!!"
     ... Et la "reseña téléphonique" se termina dans un énorme éclat de rire! Ce fut peut-être, à l'issue de cette première de Feria, un des seuls de la journée!!!

     Mercredi 17 Juillet - MONT DE MARSAN - 1ère corrida (1ère de La Madeleine) - Casi lleno - Grand beau/chaud: Toros de La Quinta, très bien présentés, dans le type, et armés fin. Malheureusement, "le ramage" ne s'accorda nullement au plumage, le lot sortant face, soson et sans transmission, ce qui est un comble pour des Santa Coloma. Seuls se sauvent, à dure peine, le 4ème, noble mais "a menos"; et le 6ème, plus encasté et "qui dura". Les autres: Tardos, quedados, se défendant ou chargeant "court et mou"! - Echec ganadero.
     Daniel Luque (de havane et or): Applaudissements; et Une oreille après avis - régla les affaires courantes, face à un toro d'ouverture, qui prit deux puyazos et "protesta", court et tête en haut, dans des muletazos plus "techniques" que vraiment confiés. Luque abrège et porte une lame profonde, caidita - Par contre, on devra au Sévillan "le" grand moment de la corrida, face à "Vendaval", le quatrième de la tarde, meilleur de l'envoi. Tout d'abord et surtout, une réception au capote sensationnelle, en véroniques "de seda", templées, rythmées, "ralenties", rematée en "laissant tomber le capote", changeant de main. le toro est "suavon", très noble. Luque va débuter "royal", avec en particulier deux trincherazos "de cartel", en avançant, pour remater en firma, le tout fortement ovationné par un public pouvant enfin se libérer. La faena sera de grande élégance, le torero "accompagnant" de tout le corps la charge "noblona y sosona" du toro… Faena "classique" et "con mucho gusto", sur les deux mains, tournant de bons pechos, sur l'épaule contraire… Très à l'aise, Luque, se sentant bien aimé en cette région d'Aquitaine, la seule à lui être restée fidèle (et toc!!). Final par inévitables luquesinas, fortement applaudies et, entrant fort, une bonne lame, sortant "rebotado", le toro lui ayant fermé le chemin, à l'embroque. Descabello et grosse oreille. La seule de la corrida, au seul "bon" de la corrida!   
     Emilio de Justo (de vert pré et or): Applaudissements; et Ovation après avis - aura été appliqué, très volontaire, mais n'aura pu "transmettre" que partiellement, par instants, face à deux adversaires limités de forces et encore plus "de race", alors que son registre torero est avant tout  "de poder" et de "dominio". L'Extremeño débuta très bien, au capote, face à son premier, en véroniques "genou ployé" et dans le quite "chicueliné", mais la suite, très classique, trop ponctuée à la voix, sera plus fade, par la faute d'un toro soso, tardo et "sin chispa". De Justo essaiera de compenser, par d'ultimes naturelles, de face, et tuera, bas, en deux élans - Face au cinquième "quasi Bis repetita", face à un bicho sans fond ni classe. De Justo… se justifia, volontaire, sortant même de son registre par des rodillazos en fin de trasteo, et tua de nouveau "caidito", au deuxième envoi.
     Thomas Dufau (de bleu nuit et or): Silence après avis; et Silence - arrivait du Pérou - dit on - avec un mauvais virus dans ses bagages. Malgré ce, le Landais se fit présent, d'abord dans un bon quite par chicuelinas au premier de Justo; puis en une faena longue et répétitive, face à un toro noblon mais sans classe, devant lequel Manolo de los Reyes a joliment brillé, banderilles en mains (la préparation, la réunion, la sortie! Enorme!). A l'acier, ce fut "dur-dur!": Une demie, une courte, pas jolies; et quatre descabellos. - Le sixième, autrement construit (plus bas, plus rond! plus "Buendia"), lui, eut "noble caste", chargeant fort et tenant la distance. Cette fois, Thomas Dufau sembla rencontrer des difficultés, au point de se faire prendre vilainement, mais sans mal apparent. Final sans confiance, et lame basse après pinchazo et descabello libérateur.  - On apprenait que le torero devait être pris en charge par les services de l'Hôpital de Mont-de-Marsan, après la corrida - Que se ponga bien!

Ils y étaient:
     La video-résumé du festejo - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
    
https://player.vimeo.com/video/348678241
     La vidéo-résumé (long) du festejo - par Alain Garres:
    
https://www.dailymotion.com/embed/video/x7dkh00?autoplay=1
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12742:mont-de-marsan-17-07-2019-une-oreille-de-poids-pour-daniel-luque-22170719&catid=19&Itemid=238
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/luque-de-justo-y-dufau-mont-de-marsan-francia-17-07-19-roland-costedoat-terres-taurines
En video: La corrida de La Quinta, et le sorteo - via "Mont de Marsan":
     https://www.youtube.com/embed/mgxJlcIm2nU

 

MONT DE MARSAN/"Novillada sin picar": SOLALITO REMPORTE LA PALME.

Jeudi 18 Juillet -au matin - MONT DE MARSAN - Novillada sin picar/concours (2ème de Feria) - 1/3 de plaza - Chaleur nuageuse/Lourd: Quatre fers en concours: La espera, Casanueva, Alma serena et Malabat - Tous bien présentés, mais tous relativement faibles.
     
Cristian Parejo: Ovation. - Se fait prendre trois fois et tue bas.
     Borja Escudero: Ovation - Montre "de bonnes manières", mais transmet peu. Tua mal.
     Manuel Perera: Silence après deux avis - "se paso de faena", et donc tua difficilement.
     Solalito: Une oreille - intelligent, vaillant et brillant avec cape, banderilles et muleta. Tua en deux temps, efficacement, et remporta logiquement la compétition.
     Au palmarès: Solalito, pour le meilleur novillero. Alma serena, pour le meilleur bicho (Division des opinions)

Ils y étaient:
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12744:mont-de-marsan-18-07-2019-matinale-novillada-concours-non-piquee-solalito-et-alma-serena-vainqueurs-16180719&catid=19&Itemid=238

 

MONT DE MARSAN/2ème: "NO VOLVERA, SEGURO !!!"
    
Oreille pour Sebastian Castella et Alvaro Lorenzo
     La corrida d'Algarra a déçu.

     19 Juillet - L'appel et sans appel! : "Je suis "cansado"! La corrida n'a rien donné!"
     - Et Cayetano???
     - "Hombre! No volvera! Tu sais, je pense qu'il ne reviendra plus jamais, ici!"
     - C'est dommage, non? Quand on sait le cartel qu'avait son père, à Mont de Marsan, et dans tout le Sud-ouest. Surtout ici, au Plumaçon, après "le rabo", au toro de Martinez Elizondo…
     - "No entiendo! Ou plutôt si… Cayetano a triomphé à Pamplona, et c'est pour cette raison qu'il était choisi pour remplacer Roca Rey. Cependant, le triomphe de la San Fermin fut très "surévalué", de même que ses faenas. Seules ses estocades, spectaculaires, "al vuelo" et sin puntilla lui ont fait obtenir la deuxième oreille de chaque toro, alors que ses trasteos n'en valait "Una , no mas!!!" Mais c'est ainsi! hier, l'Aficion Montoise a dit "Non!" à "un señorito" qui n'a pas le rayonnement de son père, ni sa bravoure, ni même son épée! Paquirri entrait fort, a matar, mais sans cet horrible saut de carpe, qui n'a absolument rien de torero. Paquirri faisait la suerte "con pureza", "atracandose de toro". Son fils "se lance à la piscine", et en ce moment, il est dans une bonne passe ("Tiene buena racha!"). C'est ce qui le sauva, après une faena fade à un toro soso… mais quand le cinquième montra ses difficultés: "Ni dominio! Ni espada! Ni ostias! Se fue…" Et à coup sûr… il ne reviendra pas!
     Corrida attendue, pour deux raisons: Un cartel de vedettes, avec "toute la location", pour voir Roca Rey! (Malheureusement, on le sait, sa lésion vertébrale agissant sur son bras, le Péruvien est arrêté, et nul ne sait quand il reprendra); et ensuite: les toros de Don Luis Algarra, qui font bien parler d'eux, pour la deuxième année… Partout ou presque, ils sortent bien: Beaux, noblement encastés et "con duracion"! 
     Pourtant cette fois, ce fut pratiquement le contraire: Corrida morne, sosa, faible, sans personnalité ni transmission, à part le sixième, de plus de race, qui permit au Toledano Alvaro Lorenzo de signer bonne présentation à Mont de Marsan. Pour le reste, à part une faena "de dulce" mais "si prévisible" de Castella au toro d'ouverture, ce fut "Plumaçon, morne plaine!", le public ne parvenant à secouer sa torpeur qu'en de trop rares moments.
     Quant à Cayetano, "paso, con mas pena que gloria!!" Mal inspiré, il suscita plus de sifflets que de bravos, d'abord en quelque rodillazo et desplante mal venu, à son premier; puis surtout, en "laissant tomber", face au cinquième. L'épée, qui sauva sa première prestation, cette fois ne lui fit pas le quite et c'est sous les sifflets que Cayetano Rivera Ordoñez quitta ce ruedo qui, "jadis" avait adoré "et Rivera, et Ordoñez"!!!
     "Este, seguro que no volvera!!!" 
     - Et toi?
     - Si, bien sûr! "mañana"!!!

     Jeudi 18 Juillet - MONT DE MARSAN - 2ème corrida (3ème de la Madeleine) - "No hay billetes - Tarde lourde: Toros de Luis Algarra, très bien présentés, "variopintos", qui ne donnèrent pas le jeu escompté: Faibles et sosos, manquant singulièrement de caste. Seul le 6ème, beaucoup plus vif et allègre, faisant devoir au cheval et  chargeant fort, en continu. Les cinq premiers ont été sifflés à l'arrastre.
     Sebastian Castella (de noir et or): Une oreille après avis; et Applaudissements - va se montrer "soigneux", face au toro d'ouverture, de belle présence mais faible et sans fond. Toro noble que le Français va bien recevoir à la véronique, avant le quite, alternant chicuelinas et tafalleras. Début par statuaires au tercio et faena "de dulce", templée, sans "obliger" le toro par en bas. Trasteo un peu trop long, "a menos", précédant une lame entière, trasera et caida. Une oreille "en rince-bouche"!  - Le quatrième, sans caste aucune, va rapidement aller "a menos". Sebastian Castella le sait, qui débute par deux cambios-dos, au centre, et va essayer de tirer du toro le peu qu'il offre, terminant en arrimon discret et déçu, avant une lame entière, bien poussée, sin puntilla.
     Cayetano Rivera Ordoñez (de havane et or): Silence; et Sifflets - laissera deux seuls souvenirs "positifs" de sa présentation à Mont de Marsan: un certaine allure, dans un quite par tafalleras et une grosse épée, "al vuelo", tendida. Et "entre les deux", un toreo fade et marginal, face à un toro sardo "très beau, mais très vide!". Manquant de psychologie, le fils de Paquirri va essayer des moments racoleurs que le public va vite récriminer. "Pas de toro!" d'accord, mais "le Pueblerino… pa Pamplona!" - Et les choses ne s'arrangèrent guère, face au cinquième, toro compliqué, montrant du genio, qui demandait une muleta dominatrice et… motivée. En l'absence des deux, ce jour, "le beau Cayetano" abrégea rapidement, et tua en trois élans sans gloire. Même les dames sifflèrent, c'est tout dire! - "Presentacion y despedida!!!"
     Alvaro Lorenzo (de cannelle et or): Silence après avis; et Une oreille - se présentait également au Plumaçon, et s'il ne put se mettre en évidence face à son premier, castaño "fade", toréé "fade" et estoqué "a la tercera", ce fut un tout autre scénario devant le sixième, très sérieux, astifino, bravucon en deux puyazos bien calibrés par Juan Carlos Sanchez, et enfin "pronto", allègre et fort, au troisième tiers. On connaît "la main gauche" de Lorenzo, mais cette fois, c'est sur la droite qu'il bâtit son succès, en une grosse série bien ronde, scellée d'un grand pecho. Faena un peu inégale, comportant encore de bons passages à gauche, avant de perdre de son ampleur. Final en tirant l'épée, par luquesinas et adornos bienvenus. le public, soudain conquis, "poussa" avec lui une bonne entière, et c'est sur cette note triomphale que se termina une corrida… fort décevante.

Ils y étaient:
     La video-résumé du festejo - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
    
https://player.vimeo.com/video/348900092
     La vidéo-résumé (long) du festejo - par Alain Garres:
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12747:mont-de-marsan-19-07-2019-tarde-les-luis-algarra-decoivent-22180719&catid=19&Itemid=238
     La reseña du festejo - par J.L Haurat, pour "Torosenlibertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54634
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/castella-cayetano-y-alvaro-lorenzo-mont-de-marsan-francia-18-07-19-roland-costedoat-terres-taurines
En video: La corrida de Luis Algarra, et le sorteo - via "Mont de Marsan":
     https://www.youtube.com/embed/C9vgeribU4g

 

MONT DE MARSAN/3ème: "LO NECESITABA !!!!"
    
Trois oreilles et sortie en hombros pour Lopez Simon.
     Solide, Perera coupe un trophée
     Lot intéressant de Fuente Ymbro

     20 Juillet - Quand le téléphone sonne, il est très très tard! - Que paso???
     - "Nada especial! Rien de particulier! Les amis Montois sont adorables et, à la sortie de la corrida, ils t'invitent à un verre, puis deux… On discute! On refait la corrida… puis le Monde! Ensuite, tu pars avec eux à la Peña où a lieu grande tertulia! Et là, un verre! puis deux! Quelques tapas… et beaucoup de passion! Beaucoup d'Aficion! Y de la buena!!!
     -Tu es bourré? borracho ?"
     - Que no! Que no! Pelin "toaco", a lo mejor!!"
     - La corrida a été si bonne que cela?
     - "No es eso!" Ce n'est pas tout à fait cela… mais elle a été très intéressante. Tant du côté des toros que des hommes. La corrida de Fuente Ymbro est sortie bien présentée et, malgré des complications, a permis aux hommes de s'exprimer, sauf Pablo Aguado qui a touché le lot "chungo"…  -  "A mi, me gusto Perera… au premier. Parce que le toro était compliqué, et beaucoup seraient passés à côté!
     - Comment a t'il tué? - "Comme depuis deux ans: Sans sécurité! Sans tempo! Le bras trop haut! Ou ça pinche, ou ou va "derrière et bas"! Una des dos! Et là… il n'a pas pinché! Par contre, il a pris un sale coup dans le coude, et il va falloir attendre, à froid, les conséquences, pour la suite de la Temporada…
     - On m'a dit que Lopez Simon a coupé trois oreilles, et qu'il a touché un toro "de vuelta"? 
     - "Si Señor! Et rien de tout cela n'est pas forcément mérité! Ou plutôt… tout cela est très exagéré! C'est bien pour cela que je t'appelle tard! Ta femme va encore me maudire!!! C'est que la tertulia était animée,  à la Peña! et puis tu sais bien: Un verre, puis deux!!! - D'abord, une chose est certaine: "Lo necesitaba!" Lopez Simon avait besoin de ce triomphe. Non seulement "pour lui!", mais surtout… "pour la statistique". Après le début de saison désastreux qui est le sien, en particulier à Séville et Madrid, il avait besoin de cette sortie a hombros, dans une plaza et une feria importante. Tu sais… on ne le changera pas! "Il"ne changera pas et, malgré tout ce que peut lui apporter Diego Robles, Lopez Simon fera toujours "dans la quantité… le plus lié possible!" - Hier, "à sa façon", il a été très bien: "Valiente!", vistoso! et très courageux… surtout après la paliza au cinquième. Il pouvait lui arracher le bras, ou l'épaule! - Cela dit, "no me gusta su toreo! No me gusta su forma de matar! Pero le gusto al publico!" Cela a plu, ici… et c'et le principal! Il faut dire qu'il a eu un toro très noble, "con mucha fijeza" et "qui dura!". Le toro n'était pas "complet", car on le vit peu à la pique… et donc, la vuelta ne s'est imposée que par son allant, à la muleta. Ce n'est pas nouveau, puisque chez nous… les 90% des indultos se gagnent de cette façon… Alors, les vueltas!!!! - En tout cas, ce fut un large débat, à la tertulia! "A favor, o en contra!" Et l'on ne sait pas qui a gagné… ce qui n'est pas plus mal!!!
     -"Chez toi, à Valencia, cela se passe également comme ça?"
     - Oui et non! Dans les peñas, entre nous, oui! Mais dans les tertulias "officielles et… people", non! Il y a là trois "señores" qui discourent, et tout le monde, ou presque, écoute religieusement! Diferente! - "Aqui… Ici, vous avez une bonne Aficion, muy buena! Mais ce n'est pas elle qui décide des oreilles !!!"

     Vendredi 19 Juillet - MONT DE MARSAN - 3ème corrida (4ème de Feria) - Plaza quasi pleine - Beau temps chaud: Toros de Fuente Ymbro, très bien présentés, qui ont donné un jeu divers: "Sèchement noble", le 1er; Superbe de noblesse et de fijeza, le 2ème, du nom de "Pijotero" - N°128 - pour lequel le public obtint la vuelta posthume. Les autres furent plus complèxes, en particulier le 5ème, violent et protestant tout; le 6ème, sans classe et faible. De même, le 3ème manqua de force et de fond, comme le 4ème, allant vite "de mas … a muy menos!" - Au final: Deux toros "importants": les deux premiers.
     Miguel Angel Perera (de vert sapin et or): Une oreille après avis; et Palmas après avis - reçut le premier avec fermeté, pour s'imposer d'entrée à son genio. Toro violent, désordonné, auquel Perera s'est imposé, muleta en main, solide et avec beaucoup de "sitio". Avec aguante et gros métier, il toréa par bonnes droitières, évitant le derrote, en fin de chaque muletazo. Pourtant, à gauche, il se fera surprendre dans une naturelle, recevant un méchant coup, au coude, dont il se plaignit longuement. Susto! Revenant au combat, Perera raccourcit les distances et se livra à un exercice d'aguante, jouant du "pendule" et sortant la muleta au dernier moment, pour faire passer le bicho. A l'épée, se profilant longuement, sans totale confiance, une lame, à fond, mais basse…Le toro tardera à chuter, mais le public gagnera la cause de Perera, pour un trophée "de vaillant et torero". - Manquant de force et de race, le quatrième alla rapidement "pabajo". Pourtant, Perera voulut y croire, débutant au centre, par deux cambios-dos, tirant au mieux quelque série droitière, avant de se perdre en vaine longueur. Conclusion en lenteur, par lame entière, tombée…
     Alberto Lopez Simon (de noir et or): Deux oreilles; et Une oreille - a donné une grande tarde, de courage, de vista et "de volume". Tombant sur le très bon deuxième, le diestro de Barajas a monté une faena complète, "dans son style", mêlant l'excellent et le "passable", visant avant tout "la ligazon" et le vibrant. Faena brindée à Diego Ramos, artiste "Colobiano-Landais", à qui l'on doit l'affiche de la Feria 2019. Faena "de vibrato":Après un début de grand mérite, par muletazos liés, les deux genoux en terre, en plein centre du ruedo, se succédèrent les séries sur deux mains, courtes, "inégales" au plan du temple, parfois agrémentées d'adornos osés, comme des dosantinas, et rématées par pechos, soit "classiques", soit "pieds joints, regardant le public". Faena spectaculaire, transmettant beaucoup dans le public, dans laquelle on aura préféré aux bernardinas "de fin", trois derechazos magnifiquement tirés, à mi-trasteo. Une faena "pour tous les goûts", magnifiquement valorisée par un grand toro. Se cadrant très loin, Lopez Simon "pose" une lame quasi entière, tendida, et le public exulte, "exigeant" deux oreilles que la Présidence n'eut pas le cœur à refuser. - Face au cinquième, bien plus "hard", Lopez Simon s'accrocha encore plus, donnant des muletazos souvent rageurs, inégaux, "arrachés" à un toro violentito et désordonné, qu'il fait passer sans dominer vraiment. Et soudain, sur main gauche, l'accident: le toro accroche le diestro et va le chercher très durement au sol. Lopez Simon paraît inanimé et tout le monde pense à une grave blessure. Mais le Madrilène, relévé, revient au combat, "secoué", la chaquetilla ôtée, l'épaule droite, apparemment ensanglantée, pointant sous la chemise déchirée. Gros susto!! Pourtant, le torero repartira "à la guerre", très vaillant, et coupera un nouveau trophée, après une lame entière, basse. Grosse impression! Grosse pétition! Petite oreille!
     Pablo Aguado (de corinthe et or): Ovation; et Silence - est désormais attendu en chaque plaza où il fait paseo. Et tout le monde Aficionado veut "revoir Séville". Malheureusement, ce n'est que "partiellement possible", comme ce jour à Mont de Marsan, "à un toro sur deux"!  Cependant, la finesse et "le naturel" de son toreo, surtout passant après "le forcé" de Lopez Simon, ont du mal à transmettre au grand public. Déjà remarqué dans son quite par véroniques au toro de Lopez Simon, le Sévillan montra de fort jolies choses, avec cape et muleta, face au troisième. Malheureusement, le toro ne transmettra rien, manquant de force et de race. Aguado "dessinera" quelques muletazos de belle classe, parsemés d'adornos et remates "muy Sevillanos". De plus, les trois pinchazos ne déridèrent nullement les tendidos. Normal! - Le sixième, très sérieux, reçut un gros puyazo, ce qui sembla accentuer une possible lésion. Au troisième tiers, le toro se montra noblon, mais fléchit à plusieurs reprises. Impossible de "mettre le feu". Pablo Aguado essaya pourtant, "sculptant" de nouvelles "images Toreras", avant de conclure, d'une bonne épée, que deux descabellos "noircirent". - Ce sera pour une autre fois, car, lui… il reviendra!"
     Sortie a hombros pour Alberto Lopez Simon; et public "relancé"… après deux jours de grisaille!

Ils y étaient:
     La video-résumé du festejo - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
     https://player.vimeo.com/video/349115000
     La vidéo-résumé (long) du festejo - par Alain Garres: attente
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12755:mont-de-marsan-19-07-2019-lopez-simon-a-hombros-7200719&catid=19&Itemid=238
     La reseña du festejo - par J.L Haurat, pour "Torosenlibertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54641
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-perera-lopez-simon-y-aguado-19-07-2019-l-roland-costedoat-terres-taurines
En video: La corrida de Fuente Ymbro, et le sorteo - via "Mont de Marsan":
    
https://www.youtube.com/embed/24PTKMTU96A

 

MONT DE MARSAN/4ème: "PEOCUPANTE !!"
    
Seul Gines Marin coupe une oreille, face à un lot, faible et décasté, de Cuvillo
     Emilio de Justo manque son "doblete" Montois.

21 Juillet: Cette fois, le téléphone sonna tôt, bien trop tôt. "Alejo, que paso? Pas de tertulia, aujourd'hui?"
     - Pues no! La douche! Una tortilla y… a camita! Cette soirée est de celles où tu rentres chez toi, sans ne vouloir voir personne, te demandant si tu n'aurais pas mieux fait d'aller à la pêche, avec des amis… "Es que…  la de Cuvillo salio mal, muy floja y descastada! A croire que chez Cuvillo, on réserve les bons pour Manzanares!! Comme chez Garcigrande pour Juli!!!" Preocupante!
     - Et ils sont tous sortis ainsi ? - Presque tous! Faibles, sans caste, sans transmission aucune. Difficiles pour les toreros, car ils donnent l'impression de n'avoir aucun danger, "pero, se la guardan!" et, à la moindre erreur, au moindre relâchement, "te la pegan"! Difficiles, car empêchant de transmettre la moindre émotion, le moindre sentiment! - Difficiles… et très décevants! Preocupante!"
     - Et les toreros? Le cartel "promettait", pourtant!! - "Si, mais tu sais "le refran", le proverbe? Ils ne purent faire que peu de choses et, à part Gines Marin, ont encore tué très mal, très bas! Cela devient une vraie maladie!!! Preocupante!"
     - Gines Marin a coupé une oreille? - "Si, et il fut le seul! Una orejita. mais… Attention à Gines Marin! Depuis Madrid, il revient bien, "lo ve muy claro!", montre de l'ambition et sort logique triomphateur de la tarde. Il est superbe au capote, et à très bien estoqué le troisième. Vraiment bien, en ce moment! Il était temps!
      - Et les deux autres diestros? Ureña fait un grand retour, et De Justo est "le consentido", ici…  - "Ya! Certes ils ont été mal servis, parce que les deux "exigent" beaucoup  des toros, faisant le Toreo "puro", long et main basse… Mais pourtant, "être en Torero" est surtout "s'adapter au toro", quel qu'il soit… quelles que soient ses qualités, ses lacunes. Ils ont voulu faire "leur toreo", face à des toros qui ne pouvaient le supporter…Et ils n'ont "rien dit", Ureña tuant très mal, pour arranger le tout… - Un peu plus grave est le cas d'Emilio de Justo qui va devoir comprendre que "son toro" est le toro "dur", encastao! C'est le Victorino des Vendanges, à Nîmes! C'est le toro dont il faut aguanter les charges, et non celui qu'il faut "mimar". "Para eso… no vale! Y hasta aburre!" De plus, lui qui tuait "si vrai", l'an passé, perd probablement un trophée, à cause de l'épée…
     - Mais il a quand même été bien? -"Bien entendu, il n'a pas été "mal", montant même la faena de la tarde, au cinquième… mais le temps passe, et en fin de temporada, on ne parlera "que statistiques"… On verra alors que, Torero-base de la Madeleine 2019, avec deux paseos… "no corta ni una! Et ça, c'est...
      - "Preocupante" - "Si, señor, muy preocupante! - Total!!! Que fue un toston! Et les gens de Mont de Marsan, logiquement, étaient "mosca"!! - Moi, je vais me coucher… - Pour la novillada… c'est toi qui me diras!!!"
     - Jo! Mira, este!!!

     Samedi 20 Juillet - MONT DE MARSAN - 4ème corrida (5ème de Feria) - Casi lleno - Ciel gris, lourd: Toros de Nuñez del Cuvillo, de présence discrète, inégaux "de alzada", dont le deuxième a été remplacé, une corne très abîmée ayant soulevé protestations. Malheureusement, c'est leur comportement qui a fortement déçu: à part le 5ème, tous se sont montrés décastés et limite de force. - Grosse déception du côté ganado.
     Paco Ureña (de caramel et or): Silence; et Silence - toucha un premier adversaire, bas de caisse, fade et sans transmission aucune. Débutant par statuaires, le Murciano monta une faena sobre, sans éclat, et tua bas, atravesadillo. - Sans grande inspiration, Ureña "fit des passes", certaines bonnes, à un quatrième, noblon, qui alla rapidement "a menos", avouant manque de race. Trasteo "classique", sans grande âme, et mauvais final: trois entrées a matar, dont un metisaca "en-bas". Ureña "paso"!
     Emilio de Justo (de rouge et or): Silence; et Ovation - venait, portant le poids de la Feria, étant le seul diestro engagé deux fois, en cinq jours. Malheureusement sa mission a échoué, et "la statistique" jouera contre lui, même s'il fait une bonne faena au cinquième, qui sera le plus solide et le plus "Toro" de la tarde. - Son premier sortit avec un piton escobillado, et le public se mit en rogne. Mouchoir vert et sortie du sobrero,  qui va faire illusion un moment, malmenant le cheval (romaneando) à la première entrée, et devant lequel l'Extremeño aura du mal à trouver bonne distance et bon rythme, sur main gauche. Et lorsqu'il voulut passer à droite, le toro "se rajo", partant a tablas et menaçant de se coucher, seul. Ce que voyant, de Justo abrège...mal - Par contre, et même si le sobrero était discutable de présence, c'est celui qui montra le plus de caste, et le diestro y répondit brillamment, débutant par bons doblones et tirant une grande première moitié de faena, en deux séries à droite, et deux de naturelles "superior". Puis le toro "baissa", se défendant, et la faena perdit de son impact premier. Cependant, le trophée était acquis, mais l'épée mit tout par terre: Pinchazo et "Hooo" de déception; suivi d'une lame, tendenciosa et un descabello.
     Gines Marin (de vert pré et or): Une oreille; et Applaudissements - est en net regain "de sitio et d'ambition". De ce fait "il transmet mieux", même si l'adversaire n'est pas à la hauteur. Sevré de passion et d'émotions, le public ne réagit, positivement, qu'au final de sa faena au troisième, que le Jerezano avait très bien reçu, de capote, par véroniques, chicuelinas et gros remate à une main. Toro faible, s'étant peut-être abîmé au premier tiers, que le Jerezano va toréer "intelligent", sans le forcer, composant, à mi-hauteur, une faena légère, bien conçue, très bien rematée à l'épée. Oreille réclamée "au volume vocal"!  - Devant le dernier, aussi faible, Marin se trompe et le fait tomber sur un cambio de dos, à genoux au centre. Le reste du trasteo sera celui d'un infirmier, se sauvant de la peine par un nouveau bon coup de lame.
     Corrida "très" décevante!

Ils y étaient:
     La video-résumé du festejo - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
     https://player.vimeo.com/video/349276159
     La vidéo-résumé (long) du festejo - par Alain Garres:

     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7dsp1s
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12762:mont-de-marsan-20-07-2019-tarde-nouvelle-deception-8210719&catid=19&Itemid=238
     La reseña du festejo - par J.L Haurat, pour "Torosenlibertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54643
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-paco-urena-gines-marin-y-emilio-de-justo-20-07-2019-l-roland-costedoat-terres-taurines
     Les photos du festejo - par Philippe Latour, pour "ElTico.org":
    
http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2019/Juillet/MdM_20072019/index.html
En video: La corrida de Cuvillo et le sorteo - via "Mont de Marsan":
     https://www.youtube.com/embed/GFsoYvunbBk

 

MONT DE MARSAN/5ème et dernière: "POBRE DE MI!!"
     La corrida de Victorino Martin ne relève pas une triste Feria 2019
     Une vuelta pour Octavio Chacon, face "au seul" de la tarde!

     22 Juillet: Alejo, Señor, "como me le va?" como dicen en Colombia… Comment vas-tu ?"
    -"Jo!!! Que cansancio!! Una pena!!" Les gens de Mont de Marsan sont sensationnels, et j'ai rencontré des grands aficionados et des personnes adorables! Et puis… qu'est ce qu'on mange bien !!! Peroooooooo… "el plato fuerte", les corridas, a fortement déçu! Tout le monde me le dit… Surtout à cause du ganado!
     - Et les Victorinos ne sont pas venus "au quite"?
     - "Ni mucho menos! - Je ne comprends pas la logique du ganadero. Il sait que la France "le paie bien" et que son Aficion est exigeante… Victorino Martin, qui n'a absolument pas "le pundonor" de son père, aurait voulu "ne plus revenir à Mont de Marsan", qu'il ne s'y serait pas pris d'une autre façon… Sa corrida était "un saldo!", un "fond de tiroir!" et ce n'est pas permis! De plus, elle est très mal sortie, faible, sans race, à part un (et encore!) et le public s'est senti berné. Et on peut le comprendre! -Tu connais le proverbe: "Los toros, como los melones son!!" Ce n'est que dans la plaza que l'on pourra voir "leurs manières!" Mais par contre, "La présence! Le trapio!" est le moins qu'on puisse offrir, lorsque l'on a un fer de ce prestige, de ce "parcours", et… de ce prix! Et là, le Señorito Victorino… no cumplio!!! - Le grand public était fâché, parce qu'il n'y avait pas eu d'oreilles! Et l'Aficion était "de uñas"..; parce qu'il n'y avait pas eu de toros!  Et maintenant, il n'y a plus de Padilla pour donner le change !!! - Fue muy mala corrida! Y bastante mala Feria! Et c'est un mauvais point pour la Fiesta Brava toute entière, car La Quinta, Algarra, Cuvillo et Victorino, sortant mal, voilà qui n'est guère réjouissant! Seuls "deux" de Fuente Ymbro! - C'est pas beaucoup!
     - Et les toreros? - "Hombre! Alli estuvieron! Ils ont fait leur possible! Chacon a donné de bons muletazos au quatrième, "le moins pire"! Javier Cortes a été très bien à son premier, mais il a mal tué. Quant à Juan Leal, il s'est montré à l'habitude, vaillant et voulant faire les choses bien, devant son premier. Par contre, aucun torero n'aurait pu "renverser la tendance", lorsque le sobrero sixième est sorti… "Este no servia… ni pa novillada!!!"  Les toreros ont été "dignes", ce qui ne fut pas le cas du ganadero… entre autres! "La gente se enfado!!! et on peut les comprendre!
     - Au final, c'était ta première Feria de Mont de Marsan… Quel souvenirs? - "Gente muy buena! Et Aficion "diverse mais exigeante" (parfois trop!) Les corridas furent décevantes, au plan du comportement, les Victorino l'étant, au plan présentation. Chez les hommes, je retiendrai deux noms: Emilio de Justo, qui passe au travers, alors que tous l'attendaient, deux fois; et surtout Gines Marin, parce qu'il a été bon et juste, avec cape, muleta et épée, confirmant un net regain de forme et d'ambition.  Pour le reste, "lo corriente", y compris le triomphe, très surfait, de Lopez Simon!!
     - Et maintenant, quel est ton programme? Tu vas toujours au Montepicayo? - "Hombre, no! Mi mujer.;; ya sabes! Non! Je file vite vers ma plage de Cullera et j'attends le mano a mano de Valencia, entre Roman, qui reprend l'épée, et Emilio de Justo. Je te dirai alors, si Mont de Marsan fut pour lui, une simple malchance. Asi lo deseo!
     - Alors… "Que lo pases bien! Et à la prochaine, au téléphone! Mais… pas trop tard, eh???"

     Dimanche 21 Juillet - MONT DE MARSAN - 5ème et dernière corrida - Plaza pleine - Temps lourd/ciel voilé: Toros de Victorino Martin, "très, très" inégaux de trapio, dont le 6ème a du être remplacé (pour cojo et "terciado", qui, par leur présence et leur comportement, ont fortement divisé le public. - Le sobrero 6ème, de par son manque évident de présence, a soulevé de grosses protestations. - Corrida très limitée de forces et de race, même en allant deux fois au cheval. Au troisième tiers :"Défense et regards en-dessous!". Charges molles, fades, non exemptes de danger. Compliqués, sans vraie caste. Seul le 4ème, du nom de "Pobrecito" aura, en partie, fait l'ultime quite au ganadero. - La corrida s'est terminée en énorme bronca, à la fois pour le ganadero et pour l'organsation.  
     Octavio Chacon (de sable et or, soutaché de noir): Silence; et Vuelta après avis - eut à lidier un premier toro "très limite" de présence, mais bien armé, qui se montra fade et irrégulier dans son peu de charge. Chacon se montra "pro", sur corne droite, en un trasteo qui n'accrocha que peu. Final en deux élans et un descabello. Nada! - Il perçut vite les qualités du quatrième, le recevant bien à la véronique, puis montant une faena pleine de "douce fermeté", à un toro noblon qui, au côté des autres, parut "un grand toro". Le Gaditano en exploita bien les qualités du "Pobrecito", jusqu'à tirer la deuxième moitié de faena  au "uno a uno". Chacon aurait probablement coupé une oreille, mais il tua bas. (Combien de bajonazos, cette année, partout?)
     Javier Cortes (de bleu électrique et or): Silence après avis; et Silence - se présentait au Plumaçon. Le Madrilène a bien accroché le public, devant un premier adversaire, maigrichon mais bien armé, qui le manqua de pu, au capote, le torero, au sol se faisant "autoquite". Faena sérieuse, joliment débutée, alliant vaillance et sitio, toréant sur les deux côtés, limpio, rematant bien au pecho. Malheureusement, "l'épée fut sa croix": quatre pinchazos, une lame courte et deux descabellos. Un avis "silencieux" au lieu d'un possible trophée - Par contre, le cinquième "causa impression": Toro sournois, mêlant apparente soseria et malice, court et reponiendo. Ayant vu Jose Pestel, son banderillero, se faire accrocher, Cortes resta en défensive et conclut en deux entrées, dans l'indifférence "boudeuse"
     Juan Leal (de bleu dragée et or): Ovation; et Silence - aura tué vite (une lame entière à chaque fois) deux toros qui ont tout fait pour lui gâcher la soirée. Son premier, très armé, manqua de "la caste Victorino" et les bons moments muleteros du Français manquèrent de vibrato. - Et il aura la malchance (une vraie guigne!) de tomber sur "le double 6ème": Un titulaire, terciado et chancelant fut renvoyé au corral, sous la logique pression du public. Et son remplaçant sortit "anovillado", encore plus petit. Dès lors, à la limite de l'émeute, le public ne voulut plus rien voir, ni mêmes les louables efforts du diestro, lequel, heureusement, en termina vite, épée en main.
     Tandis que les toreros quittaient la plaza, applaudis, la bronca se leva, adressée au ganadero et à l'Empresa - "Qui a berné qui ?" - Le saura t'on jamais!  

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé (long) du festejo - par Alain Garres: attente
     La reseña du festejo - par J.L Haurat, pour "Torosenlibertad":
    
http://www.detorosenlibertad.com/?p=54647
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro": Attente
     En video: La corrida de Victorino Martin, et le sorteo - via "Mont de Marsan":
     https://www.youtube.com/embed/ANgxDpwtJ18
    
Pour info - "La dernière corrida, en direct" - via "Sud-Ouest:
    
https://www.sudouest.fr/2019/07/21/madeleine-2019-suivez-la-cinquieme-corrida-en-direct-6362896-3452.php

 
 
 
 
 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    21 Juillet:  Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 20 Juillet)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 :

     http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-20-07-19/5350303/
 

BAYONNE! BAYONNE!
    
Dimanche , Diego Ventura attaque "Fort Mendoza "!!!

     22 Juillet - Nous sommes… à deux jours! Les Fêtes de Bayonne ouvrent Mercredi soir, et l'on imagine que cette année, la canicule aidant, l'ambiance y sera… chaude! A chacun de se fixer sa marche à suivre et ses limites, dans un contexte qui se doit de joie et grande convivialité… Bonnes et heureuses Fêtes à tous!
     Pour rester, sagement, dans le domaine qui nous occupe, nous avons déjà écrit que les cartels de Bayonne, cette année, sont d'un gros intérêt, différents de bien d'autres et "porteurs d'Aficion". Et cela commence dès le week-end des Fêtes, avec deux festejos qui constituent un évènement, dans la Temporada Française: La venue du Numéro 1 des Rejoneadores; et l'alternative d'un torero Français…
     Depuis quelques jours, une campagne de communication centre le proche week-end Bayonnais sur la venue de Lea Vicens et l'alternative de Dorian Canton! On peut le comprendre, Léa étant "la chouchou" du public Bayonnais; et Dorian Canton, "novillero d'ici", venant ajouter son nom au palmarès des jeunes novilleros Français parvenant à l'alternative… Certes Léa Vicens! Certes Dorian Canton… mais il ne faudrait pas, pour autant, oublier "le reste", qui, en l'occurrence, est probablement le plus attirant, surtout pour l'Aficionado, mais également, pour "le passant qui passe".

     Ainsi, la corrida du Rejoneo, Dimanche, promet "une grosse et spectaculaire bagarre"… que l'on ne doit absolument pas manquer, même si l'on n'a que peu d'attrait, ni de compétence, pour le Toreo à cheval. - Bayonne, enfin, "ose se libèrer" de Pablo Hermoso de Mendoza… Enfin, elle ouvre ses portes à "la vraie competencia", et à celui qui est l'incontestable "Numéro Un" actuel du Rejoneo; Diego Ventura.
     Ceux qui suivent l'actualité savent à quel point le cavalier de La Puebla del Rio "révolutionne" le Rejoneo, grâce à son audace, son goût de l'innovation, ses dons de dresseur, et donc, une "cuadra" extraordinaire où ses chevaux, "complices toreros", font merveille… Pour ne citer que quelques-uns: "Nazari", cheval "torerazo"! "Sueño", "Bronce" le doré, "Lio" le blanc, "Remate" l'albinos… et le phénomène: "Dolar" qui galope au toro, crinière au vent, sans bride aucune! - Diego Ventura "électrise" les publics, par sa toreria et son pundonor, avec… "un plus": Il accepte de se confronter à tous les cavaliers de l'Escalafon, ce que refuse, en toute liberté, Pablo Hermoso de Mendoza, désormais installé dans une sorte de "confort" qui lui fait aligner les contrats "sans concurrence", en Europe et au Mexique.- Ainsi, à Bayonne, Diego Ventura aura fort à faire, face à ses deux compagnons: Léa, "la belle"; et Andy… "la bête"! Car Andy Cartagena est aussi une véritable "bête de scène", qui, bien souvent, transforme le gradin en véritable volcan…
     Indéniablement, Pablo Hermoso de Mendoza "a été", un extraordinaire "Numéro 1", durant une grosse décennie… Le nier serait mensonge et sacriolège. Diego Ventura, auquel le Navarrais refuse de se confronter, arrive, dimanche, dans un de ses fiefs; un de ses plus fidèles "châteaux". Nul doute que le cavalier mettra toute "son artillerie et sa toreria", pour séduire, convaincre, et… remporter la place! - Telle sont les raisons pour lesquelles, tous, "locaux" et "locos de Toreo", ne peuvent manquer son rendez-vous!

     Auparavant, Samedi, Dorian Canton prendra alternative. C'est "le grand pas" qui le fait entrer dorénavant dans la cour des grands, et une telle cérémonie, "de lujo" et dans une plaza importante, doit, pour lui, constituer une rampe de lancement qu'il ne peut laisser passer. - Mais il serait injuste, pour autant, "d'oublier" les autres composantes du cartel: Devant les toros de Margé, dont on sait qu'ils peuvent afficher "une vraie personnalité", deux toreros "qui savent accrocher": Curro Diaz et Alvaro Lorenzo. - Déjà "vétéran", Curro Diaz est probablement, avec Diego Urdiales, l'un des derniers "vrais artistes" du Toreo actuel: Un torero qui, lorsque "l'inspiration" et la confiance soudain se rencontrent, peut faire le plus grandiose des toreos, et cela devant n'importe quel ganado. - Et Alvaro Lorenzo est un jeune "qui pointe", excellent au capote et "main gauche". Un torero que Mont de Marsan vient de fêter, cette semaine, pour une faena "très Torera", superbement rematée à l'épée. Et donc, "Samedi sera un évènement", pour Bayonne et l'Aficion… de partout!

Bayonne! Rendez-vous aux Fêtes… y que lo pasen bien!!! - Et… en passant, n'oubliez pas l'opération mise en place par l'Empresa: La corrida "des bracelets"!!!: Toute personne porteuse d'un bracelet des Fêtes de Bayonne, aura une réduction de 4€ sur l'une des deux corridas du grand week-end Bayonnais. - Les Bayonnais "du centre" râleront un peu …mais qu'on nous en croit! Assister à la présentation de Diego Ventura à Bayonne, et à l'alternative d'un jeune Français, vaut bien… 4€ de plus!
     ...Et puis… "Léa est tellement belle… cavalière!"

A ne pas manquer, en vidéo: "Este es Diego Ventura" - via "Tendido cero":
     https://www.youtube.com/embed/7-qo-BDLF8Q

L'opération "Bracelets" des corridas des Fêtes - "Arènes de Bayonne":
    
http://www.bayonne.fr/newsletter/les-arenes/2038-mardi-16-juillet-2019.html

 

TYROSSE: THOMAS DUFAU, MALGRE… TOUT!
     Malgré les mansos de Pereda, et la sourde maladie, le Landais ouvre la grande porte.
     Grand toreo de Tomas Campos.

     23 Juillet - Curieux, tout de même!!! Par on ne sait quelle "fierté", mal placée; ou quelque "calcul" mal évalué, le calendrier Taurin place la corrida de Tyrosse au même dimanche de clôture de la Feria de Mont de Marsan! Les deux entreprises étant, pour le moins, "fort distinctes", on peut penser que: "deux corridas "importantes", à moins de cent bornes de distance, cela ne peut qu'être préjudiciable… à tous! Et surtout, logiquement, à la plus modeste. - Il n'est jamais bon de mettre les Aficionados devant un dilemme, "un choix à faire", parce qu'un jour, ils choisiront… d'aller à la pêche, ou à la plage!
     Est-ce le fait de la déception causée par les quatre premières corridas Montoises? Est-ce le sentiment que le lot de Victorino "n'arrangerait rien"? - Toujours est il que la majeur partie de la presse, ce dimanche, a déserté Mont-de-Marsan, pour venir à Tyrosse… Ce qui est, quelle que soit la proposition Tyrossaise,  "illogique" et donc, un indicateur très "symptomatique"… qui appelle à réfléchir!
     Tyrosse présentait un cartel très attractif, avec un événement, au demeurant "malheureux", qui suscitait l'intérêt: On savait Thomas Dufau malade, après Mont de Marsan. Diagnostic clair, à l'Hôpital Montois: De son récent voyage au Pérou, il a certes ramené un bon triomphe, mais également le virus "del Dengue". On le sait, ce virus, qui affaiblit beaucoup les organismes, avait mis sur la touche, en pleine temporada, Jose Maria Manzanares, l'obligeant à tout couper.  - Il pouvait se le permettre, mais Thomas Dufau, non! Et c'est donc en toute responsabilité, et probablement malgré le sourcil froncé des médecins, que le Landais a décidé de venir à Tyrosse, et de tout faire pour y triompher. - Mission accomplie, Thomas Dufau, à l'issue d'une actuacion vibrante et tuant bien, coupe deux oreilles et sort à hombros. "C'est dingue, non?"
     Malchance, par contre, pour un Daniel Luque, très lidiador et toujours torero, face au mauvais lot…  - Mais de fait, c'est "le troisième homme", qui a fait la bonne et grosse impression: Tomas Campos. Toréant "templado", suave, "accompagnant" de tout le corps, la charge de son premier adversaire, et montant la faena de la tarde. Certes il ne coupera qu'un trophée, une lame trop en avant ayant provoqué vomito. Mais une évidence: Tomas Campos "mérite" de toucher un toro, dans une grande occasion…
     "Moyennement présentée, la corrida de Pereda, quant  à elle, tira à "mansada"… Mais on en a vu d'autres, ce même jour, et dans une plaza "plus huppée", n'est il pas???

     Dimanche 21 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - Corrida des Fêtes 2019 - Moins de 2/3 de plaza - Ciel couvert/"Bochorno": Toros de Jose Luis Pereda, moyennement et diversement présentés, quant à "charpente" et armures. En général, la corrida a eu un comportement de manso, en divers degrés de noblesse. Touse "visèrent querencia", et le gros dernier, s'y installa. - Pour le torero: les 2, 3 et 5èmes.
     Daniel Luque (de vert bouteille et or): Silence; et Ovation après avis - essaiera, avec métier, de retenir au large un premier, terciadito, cherchant sa querencia aux tablas. "Le métier parlera", mais pas l'épée, un vilain metisaca ternissant le final - Logiquement, le quatrième est plus charpenté, mais également manso, au début sin fijeza, puis protestant et décidant retour aux tablas où Luque va monter une faenita "classique mais efecista", liant de muletazos inégaux, mais de gros effet sur le public. Cette fois, le final est plus "clair et habile", mais ce jour, Daniel Luque n'a pu s'exprimer entièrement.
     Thomas Dufau (de bleu pastel et or): Une oreille; et Une oreille - bien que malade, fit le paseo; non seulement "remplit son contrat", mais coupa deux fois et sort en hombros - Son premier est un autre manso, aquerenciado. Dufau va débuter fort, par trois cambios-dos, au centre, puis un  trasteo vibrant, sur les deux mains, comportant de bonnes séquences, chaque fois bien rematées au pecho. Entrant fort, une lame entière, caidita, et une oreille, logique - Face au cinquième, lui aussi "tendant" aux planches, le Landais va partir vaillamment, par larga à genoux, véroniques et bonne demie. Début "fort", par muletazos au centre, les deux genoux en terre, et un trasteo classique, sur chaque corne, le toro se mettant "tardo" et "parandose", parfois, à mi-passe.  Faena vaillante, close à la bernardina, et conclue en deux élans. La pétition est là, plus "sonore" que "blanche", et le président tardera à se décider. Au final, sur accord ultime, il faudra aller chercher au desolladero, l'oreille conquise. - Malgré son état physique, Thomas Dufau a fait un gros effort, au final bien récompensé.
     Tomas Campos (de vert bouteille et or): Une oreille après avis; et Silence - voit son premier percuter le cheval et "romanear". Point de bravoure, mais mansedumbre relative, confirmée à la deuxième pique, sortant seul, rapidement. Pourtant le toro avouera mobilité, en première partie de faena, et noblesse, permettant à Campos de tirer des séries templées, "bien léchées",  liées et rematées "con toreria". Une grosse première partie de faena, et un final, souvent "de uno en uno", mais "sculptant" de très bons muletazos. Faena très torera, conclue d'une lame delantera qui provoquera "vomito", et privera Tomas Campos d'une deuxième oreille, méritée. - Par contre, le sixième est un "baraqué", manso… carrément manso! Aqueranciado, bloqué en barrières, il ne laisse aucun option et le diestro est obligé d'abréger… Ce qu'il fera, "laborieusement" aux aciers!

Ils y étaient:
    
La vidéo-résumé de la corrida - Par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
    
https://player.vimeo.com/video/349349807?autoplay=1%22
     En vidéo: Le toreo de Tomas Campos - via "Mundotoro":
    
https://player.vimeo.com/video/349488156?autoplay=1
     La reseña du festejo - par Thierry Reboul, pour "Eltico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12774:tyrosse-21-07-2019-tarde-dufau-convalescent-vient-toreer-et-sort-a-hombros-0220719&catid=19&Itemid=238
     Les photos du festejo - par Roland Costedoat, pour "Mundotoro":
    
https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/saint-vicent-de-tyrosse-thomas-dufau-daniel-luque-y-tomas-campos-21-07-2019-l-roland-costedoat-terres-taurines
     Les photos du festejo - par Philippe Latour, pour "ElTico.org":
    
http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2019/Juillet/Tyrosse_21072019/index.html

 

RAFAEL CAÑADA: "PASSAGE" PREOCCUPANT !

     23 Juillet - Tout semblait pourtant bien parti… et ça l'est! Mais on le sait: Dans la vie, les meilleurs chemins ne sont pas forcément "droits", et leurs méandres peuvent faire mal, mettant à rude épreuve les corps et les esprits… -  Alors que la dernière opération semblait avoir porté ses fruits et que Rafael Cañada entamait la phase la plus "esperanzadora" de son rétablissement, c'est-à-dire: la reprise de la marche, peu à peu, voici qu'à nouveau des complications obligent les chirurgiens Valencianos à intervenir de nouveau: Cette fois encore, un épanchement de liquide céphalo-rachidien a été décelé, et une intervention "sérieuse" décidée, pour installer "un tuyau d'échappement" partant de la base du crâne jusqu'au péritoine, afin d'évacuer ce liquide, et la pression qu'il exerce… L'opération a lieu ce mardi et, bien que "secoué", Rafael tient gros moral, d'autant qu'il a déjà pu se déplacer en ville, assistant au "certamen", le concours des sans piquées, précédant le la Feria se San Jaime, et qu'il attend avec impatience le mano a mano entre Emilio de Justo et Roman, qui, avec leur cuadrilla, sont venus lui rendre visite…
     Une nouvelle "séquence", dure! Un nouveau chapitre, douloureux! Pourtant, et bien que sachant que ce nouveau contretemps va encore retarder sa "libération", le torero, mais surtout "l'homme", reste serein, faisant preuve d'une solidité "morale" qui force l'admiration.
     Il faut donc attendre, attendre encore! Mais au bout du chemin…

Dans "Aplausos" - "Rafael Cañada, obligé à repasser en salle d'opération":
    
https://www.aplausos.es/mvc/amp/noticia/49950/

 

"TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 21 Juillet  ( durée: 44'46'' - disponible jusqu'au 19 Octobre):
     Au sommaire:
 Les faenas de la San Fermin: Cayetano; David Galvan Andres Romero, en San Fernando  - Et… au campo:  Ronda et "ReservaTauros"A revoir: Inondation chez Prieto de la Cal  - Tout cela et plus !!! - Para disfrutar !!!
   
  
   
http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1459773&jwsource=cl
 

 
 
 
 
 
 

POUR VOUS... "MUNDOTORO" DATE TOUTES LES FERIAS DE LA TEMPORADA 2019 !

     S'il a, encore une fois, été désigné comme "le Number One" des sites taurins, ce n'est pas pour rien. En effet, tant au plan "Images" que "Chiffres et Lettres", Mundotoro est en perpétuelle "cherche et recherche", mettant à disposition des Aficionados, quels qu'ils soient, l'Actualité taurine et le Mundillo… en quelques clic! - Pour dernier exemple, la prochaine saison vient d'être annoncée, datant précisément, au calendrier, la succession des grandes ferias, constituant l'immuable "circuit" des toreros et de aficionados…
     Ainsi donc, en deux parties, la temporada se présente comme suit, annoncée par "Mundotoro":

1ère partie (jusqu'à mi Juillet) - via "Mundotoro":
     https://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/calendario-ferias-2019/

2ème partie (Juillet et suite) - via "Mundotoro":
 
   https://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/calendario-ferias-2019-parte-II/
 

 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp