L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET BIEN ENTENDU ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
       QU'ILS LE VEUILLENT OU NON... " TAUROMAQUIA ES CULTURA !! "

                                                                  " TAUROMAQUIA ES CULTURA "  :  https://www.youtube.com/embed/S_z0qjfrEwA   (Video de Jose Daniel Rojo)
                                                 

 
 
 
Les rendez-vous du weekend: :

APRES L'EMOUVANTE CORRIDA DE MONT DE MARSAN, PEDRAZA DE YELTES REVIENT EN FRANCE, A BAYONNE, VENDREDI... - A NE PAS MANQUER !

BAYONNE - Corridas de Juillet 2021
     Vendredi 30 Juillet:
          Toros de Pedraza de Yeltes, pour Daniel Luque, Sergio Flores et Adrien Salenc.  
         
Les Pedraza de Bayonne: Photos, information, réservation:
                   https://arenes.bayonne.fr/corridas/lelevage-de-pedraza-de-yeltes


     Samedi 31 Juillet - Corrida de Rejoneo:
          Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza.

 
 
     Avis: Suite à incident technique (le même!) les reseñas de Jerez (2ème corrida) et Mont de Marsan (2et 3èmes corridas) se sont perdues. Elles sont "réécrites" et  mises en ligne - Grrrrr! - Par contre, la chronique "des Pedraza" est en ligne - PB
 
 
 ACTUALITE...  2021  
 
 
     LES CORRIDAS DE JEREZ (Mini Feria 2021)
 
JEREZ DE LA FRONTERA (Feria 2021 - reportée de Mai)

Vendredi 23 Juillet:
     Toros de Jandilla et Vegahermosa, pour El Juli, Juan Ortega et Andres Roca Rey
Samedi 24 Juillet:
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Pablo Aguado.

 

JEREZ -1ère: SORTIE A HOMBROS, "MORALE", DE JUAN ORTEGA

     24 Juillet – La plaza de Jerez est « aroma »… même en Juillet ! Même avec le Covid ! Même si ses gradins, d’ailleurs peu confortables, sont remplis « selon les mesures de la Junta » ! Et même si tout le monde doit garder « le masque » !
     Masque ou pas, il s’en est pourtant fallu de peu pour que tout le monde sorte de cette première de « Feria sans caballos »… en faisant la gueule ! En effet, les Jandilla ont manqué  de fond… et les toreros « de quelque chose » ! - Certes Juan Ortega coupe deux oreilles, qui auraient justifié une sortie a hombros, aujourd’hui interdite, mais, du fait d’un lot incomplet, son actuacion se résume en « d’immenses détails » de Toreria, rématés « bas », avec l’épée. Cependant, Jerez fut conquise par son indéniable personnalité.
     Quant aux deux autres, ils auront déçu : Un Juli « conformiste », qui coupe un trophée du quatrième, pour un « Julipié » sans faille ; et un Andres Roca Rey dont on se demandera si son nouvel apoderado (Roberto Dominguez) a sur lui bonne influence « technique », ou s’il lui a coupé les ailes « de la création » et « du risque spontané » : Roca Rey torée plus lié, plus long, plus « forcé », mais transmet beaucoup moins… et tue mal, ou « moins régulièrement ». Oreille du dernier… du bout du mouchoir !
     Jerez est « aroma », même en Juillet… Pourtant, qu’elle manque, cette Feria del Caballo, en mois de Mai, lorsque, sur le réal de la Feria, on en prend plein les yeux et l’on ne sait qu’admirer le plus : Les chevaux, justement, ou les jeunes femmes à la taille de jonc, qui promènent ensemble leurs sourires coquins, telles des muses qui inspirent les duendes du Flamenco… et du Toreo ! - C’est le « Algo especial ! » de Jerez de la Frontera, plus authentique que les snobismes Sévillans… Pour le moment, la pandémie nous l’a volé… mais, il reviendra !

      Vendredi 23 Juillet - JEREZ DE LA FRONTERA - 1ère de Feria – 3/4 plaza (environ 3.000), au regard du « règlement Covid » de la Junta Andalouse (50%) – Temps gris, lourd :  Toros de Jandilla, les 1 et 5èmes en sobreros des titulaires, devueltos pour faiblesse. Corrects de présence, nobles en général mais manquant de fond et de forces. « De mas a menos », tous.
     Poids : 505(s1), 475, 470, 480, 500(s2) et 500 kgs.
     Au final du paseo, une minute d’hommage aux victimes du Covid, puis au souvenir des disparus de la région : Borja Domecq, Teodoro Matilla et l’épouse de Luis Parra « Jerezano ».
     El Juli (de rouge sang et or) : Ovation ; et Une oreille – vit remplacer son premier adversaire, et se fit « pro » et facile, devant un remplaçant « qui ne disait rien ». Et sa faena « ne dit rien de plus », avant une demi-lame d’effet rapide – Et même s’il alla « a menos », le quatrième affichait bonne classe. Juli monta une faena de qualité et d’ambition inégales, au terme de laquelle il coupa un trophée pour un « Julipié » de gros effet sur le grand public
     Juan Ortega (de vert mélèze et or) : Une oreille ; et Une oreille - faisait sa présentation et a séduit tout le monde, tant les Aficionados (dont la plupart, ici, sont liés au monde du toro) que le grand public. Face à deux toros qui ne se sont jamais vraiment livrés, le Sévillan a plaqué sa tarde de moments "très toreros", de profondeur et d'inspiration. Au capote, en certaines véroniques, "pata palante et le menton dans le jabot de la chemise torera"! A la muleta, notamment en son formidable début de faena au deuxième, par doblones superbement "toréés", en gagnant du terrain, vers le centre…en des séries, certes inégales, mais empreintes de douceur et de moelleux... en des adornos et remates de grande beauté! Un trophée chaque fois, malgré des lames basses, en particulier au cinquième - Une présentation réussie.
     Andres Roca Rey (de lilas et or) : Silence après avis ; et Une oreille – a changé !!! La froideur et la technique, parfaite, « commandent » à présent. Son toreo est plus académique, plus long, plus retorcido, plus "prévisible", voire "répétitif", moins "explosif". Et le public réagit à moitié, comme se disant, surpris, "on nous l'a changé!!". Sa première faena fut "plate", devant un toro "vide", et curieusement, Roca Rey fracassa aux aciers: Deux pinchazos, une demie et quatre descabello (le "a un tiempo" ne fonctionne plus!) Cependant, on lui reconnaîtra le mérite d'avoir convaincu le manson sixième de mieux charger, avec plus de fijeza et régularité, avant de le bien tuer. Oreille, mais très distante du "Tous les trophées" de 2019.
     Du fait des mesures de sécurité sanitaire, Juan Ortega ne put sortir en hombros.

Ils y étaient :
     La video-résumé  de la corrida – pour « Cultoro.Tv » :
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x82wkui?autoplay=1
     La video-résumé  de la corrida – pour « Burladero.Tv» :
 
   https://www.dailymotion.com/embed/video/x82wfd9?autoplay=1
     La reseña de la corrida – par A.R del Moral, pour « Correo de Andalucia » : Attente
     La reseña de la corrida - par F.Orgambides, pour « Diario de Jerez » :
   
 https://www.diariodejerez.es/jerez/Toros-Jerez-Juan-Ortega-puerta-grande_0_1595240463.html
     La reseña de la corrida - par Paco Aguado, pour « La Cope »:
   
 https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/sobresale-con-dos-orejas-toreria-autentica-juan-ortega-20210723_1418427
     La reseña de Pablo Lopez Rioboo, et les photos d’Eva Morales, pour « Cultoro » (+ video):
     https://cultoro.es/2021/7/23/festejos/el-juli-juan-ortega-roca-rey-27866/
     Les photos de la corrida - par Paco Martin, pour « ABC/Sevilla »:
   
 https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-triunfo-puerta-grande-para-402737259728-20210723233543_galeria.html
     Les photos de la corrida – par Mika Zarkas, pour « Burladero » (ouvrir par "clic" droit + Nouvelle fenêtre):
   
 https://www.burladero.tv/festejos/2021/7/23/jandilla-triste-protagonista-en-la-tarde-de-jerez-69693.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida – par Pascual, dans « Diario de Jerez » :
     https://www.diariodejerez.es/jerez/Imagenes-vuelta-toros-Jerez_3_1595270459.html
Avant la corrida : Le sorteo et les cuadrillas – via « Burladero » :
 
   https://www.burladero.tv/actualidad/2021/7/23/listos-los-toros-de-jandilla-para-la-primera-de-jerez-69700.html

 

JEREZ/2ème – « MORANTE, DECHAÎNE ! »

     25 Juillet (mis en ligne le 27/7) – Qu’arrive t’il donc au Morante de la Puebla ? - Depuis qu’au sortir de « la San Isidro Matilla », le diestro a décidé  de « s’apodérer lui-même », il vole de tarde en tarde, triomphant partout, même sans couper, comme vendredi à Santander, et sème en chaque ruedo d’authentiques « perles de Toreo », en particulier avec la cape, qui marquent les esprits Aficionados…- Parallèlement à ces envolées, Morante décide que « les toros, zapatos bobalicones, cela suffit ! » et va s’afficher devant « du dur » ou du « pas commun » ! Déjà, le voir demander les Miuras, pour Séville, avait surpris… Mais bon ! N’y avait il pas déjà pris les Victorino, en compagnie du Cid ? Pourtant, on parle de Murube, et surtout, on annonce, « il » s’annonce, seul, face à six Prieto de la Cal, le 7 Août, au Puerto ! Et là, on se dit… « Ca y est : Morante a « encore » pété un câble ! »…
     En fait, rien de moins sûr ! Car le Morante, actuellement, est « insultant » d’Aficion, d’envie, d’inspiration et… de courage ! A preuve son actuacion d’hier, en plaza de Jerez, devant deux Juan Pedro « diamétralement opposés » de comportement et d’idées ! - Extraordinaire « de Arte », en sa réception capotera au premier, Morante de la Puebla va monter, au quatrième, petit mais « con mala leche », une faena, un faenon de pure « entrega » mêlant le gros technique au recours artistique, le tout baigné d’une indiscutable vaillance, ratifiée par un gros coup d’épée.
     Jerez, qui a déjà vécu de grandes tardes du Morante, s’est frottée les yeux, débordant de ses « Olé !! » secs, comme des râles venant du cœur, et du ventre. - Incroyable Morante 2021, totalement « embalao », au point de prendre des risques que son « Duende-gardien » aide à détourner. Pour le moment… et l’on espère « pour longtemps »
     A ses côtés Manzanares coupe également deux oreilles… n’ayant aucune commune mesure avec celles coupées par Morante au quatrième. Un  Manzanares pourri de talent, mais qui a depuis longtemps choisi certaines « commodités » qui transforment ses faenas triomphales en perpétuel « Oui, mais !!! »  - Quand à Pablo Aguado, qui complétait ce cartel « de No hay billetes »… il se retrouve, une fois encore, avec un sorteo contraire, et ne peut que s’accrocher, vainement, en de bons détails, reconnus de tous !
     Morante 2021, « tout sourire », avant le paseo, durant la faena, au cours de la vuelta « muy torera ! »… Pourvou qué ça doure!

     Samedi 24 Juillet - JEREZ DE LA FRONTERA - 2ème et dernière de Feria - Plaza llena/au respect du Protocole Covid - Grand beau: Toros de Juan Pedro Domecq, inégaux de présence, le 6ème étant remplacé -  Pour le torero, le 2ème, qui alla "a menos"; et le 5ème, toro "de classe" pour la muleta du nom de "Vainazas", mais dont la vuelta d'honneur a levé protestations - Pour le reste: Infâme, le lot d'Aguado, y compris le sobrero 6ème; et "différent" le lot de Morante: noblon sans "chispa", le 1er; et violento et "contestataire", le 4ème.
     Poids: 505, 515, 505, 460, 440 et 460(s) Kgs.
     Morante de la Puebla (de vert espérance et or) : Une oreille ; et Deux oreilles - a mis, d'entrée, le feu à la plaza, et à Jerez toute entière: Au toro d'ouverture, une dizaine de véroniques, "énormes", en avançant vers le centre, "al compas". Public en folie! Hélas, le toro ne tiendra pas la distance et "baissera beaucoup" à la muleta d'un Morante qui, "naturel et décontracté", sculptera d'excellents détails, avant de tuer d'un pinchazo et une entière, en faisant bien la suerte - Par contre, le quatrième fut un autre client, récalcitrant, bruto, devant lequel le Sévillan se fit gladiateur, au capote, s'engagea dans la lidia, puis dans le quite à la véronique, avant de se lancer dans une "faena-bataille", initiée par des ayudados, émouvants et risqués, intercalant, dans les droitières fermes mais souples, deux molinetes rematés par "el pase de la tortilla", remate cher à Jesulin, en son temps. Toro brusque,  brute, du nom de "Heroina", et Morante, tout en domination suave. Une énorme surprise pour beaucoup: "Tant de dominion! Tant de vaillance!" Jerez battait palmas, emportée par la toreria poderosa et majestueuse de son enfant chéri. Sensationnel, Morante, qui tue d'une énorme lame et... sourit du travail bien fait! Deux oreilles "en airain" et une vuelta… qui dure encore!  
     Jose Mari Manzanares (de pourpre et or) : Ovation ; et Deux oreilles - prend des pauses et des "temps" qui nuisent à l'unité de ses faenas, au point que l'admiration diminue au fil du trasteo, et que l'ennui s'installe, avec pour réveil, le moment de l'épée. - Il ne passionna personne, passant à côté de son bon premier, plaçant, çà et là, d'excellents détails, tuant en trois voyages. Et pratiquement le même scénario se déroula au bon cinquième (surtout en passant derrière Morante), avec, pourtant, de gros passages, profonds et majestueux, sur main gauche; et un grand volapié. - Deux oreilles qui, aux yeux de beaucoup, n'avaient aucune commune mesure avec celles du Morante.
     Pablo Aguado (de noir et argent) :  Silence; et Ovation - continue à lutter contre les toros et… contre les mauvais sorteos. Une fois de plus, il tire le mauvais lot, ne pouvant donner que quelques bonnes véroniques au mauvais troisième, le quite par chicuelinas révélant "les dernières possibilités" du toro. - Il partit "à bloc" devant le sixième, reçu par larga à genoux, mais le toro avoua faiblesse et fut remplacé par un sobrero qui se bloqua et ne lui permit qu'un long et vain arrimon. Mala suerte total, pour sa présentation à Jerez.

Ils y étaient :
     La video-résumé  de la corrida – pour « Cultoro.Tv » :
  
  https://www.dailymotion.com/embed/video/x82x952?autoplay=1
     La video-résumé  de la corrida – pour « Burladero.Tv» :
   
 https://www.dailymotion.com/embed/video/x82x4ui?autoplay=1
     La reseña de la corrida – par A.R del Moral, pour « Correo de Andalucia » :
   
 https://elcorreoweb.es/toros/morante-se-corona-rey-de-la-campana-IK7408587
     La reseña de la corrida - par F.Orgambides, pour « Diario de Jerez » :
   
 https://www.diariodejerez.es/jerez/Feria-Caballo-toros-Jerez-Morante-Manzanares_0_1595540432.html
     La reseña de la corrida - par Paco Aguado, pour « La Cope »:
   
 https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/morante-puebla-magistral-entregado-ratifica-gran-momento--20210724_1419328
     La reseña de la corrida – par Jesus Bayort, pour « ABC » :
  
  https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-toros-jerez-suban-carriola-morante-cabemos-todos-202107250014_noticia.html
     La reseña de Pablo Lopez Rioboo, et les photos d’Eva Morales, pour « Cultoro » (+ video):
   
 https://cultoro.es/2021/7/24/festejos/morante-manzanares-aguado-28193/
     La reseña de la corrida - par Mika Zarkas, pour « Burladero »:
  
  https://www.burladero.tv/festejos/2021/7/24/el-arte-se-hizo-persona-se-llamo-morante-69716.html
     Les photos de la corrida - par Paco Martin, pour « ABC/Sevilla »:
     https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-imagenes-morante-puebla-rebosante-402741149290-20210724080152_galeria.html
     Les photos de la corrida - par Pascual, pour «Diario de Jerez »:
     https://www.diariodejerez.es/jerez/Triunfo-Morante-segundo-toros-Jerez_3_1595270469.html
     Les photos de la corrida –, par Mika Zarkas, via « Burladero » (ouvrir par "clic" droit + Nouvelle fenêtre):
  
  https://www.burladero.tv/festejos/2021/7/24/el-arte-se-hizo-persona-se-llamo-morante-69716.html#&gid=2&pid=2
Avant la corrida : Le sorteo et les cuadrillas – via « Burladero » :
    
https://www.burladero.tv/actualidad/2021/7/24/sorpresa-de-juan-pedro-domecq-abre-la-2-de-feria-en-jerez-69713.html

 
 
 

"LA DIVISA" - Le Numéro 530 / 23 Juillet 2021

     24 Juillet  - A votre disposition, en PDF, la revue "LA DIVISA" de PEDRO JAVIER CACERES": 
      
   http://www.ladivisa.es/file/download/21862
    
A voir : Le site d’Actualité Taurine de Pedro Javier Caceres :
     http://www.ladivisa.es/

 
 
     FERIA DE MONT DE MARSAN 2021
 

MONT-DE-MARSAN - Corridas de La Madeleine 2021

Vendredi 23 Juillet (18h00):
     Toros de Jandilla, pour Miguel Angel Perera (remplaçant Enrique Ponce), Daniel Luque et Thomas Dufau.
     En vidéo : le débarquement des Jandilla – via « Mont de Marsan » : https://www.youtube.com/embed/bQuB34G3zBs


Samedi 24 Juillet – au matin (11h00):
     Toros d’Alcurrucen,  pour Diego Urdiales, Paco Ureña et Emilio de Justo.
     En vidéo : le débarquement des Alcurrucen – via « Mont de Marsan » :
https://www.youtube.com/embed/pCv6aZeQCrk

Samedi 24 Juillet – au soir :
     Toros d’Adolfo Martin, pour Antonio Ferrera en « unico espada ».
     En vidéo : le débarquement des Adolfo Martin – via « Mont de Marsan » : https://www.youtube.com/embed/B21tfbQGtVY


Dimanche 25 Juillet  - au matin: Novillada sin picar (11h00) :
     Erales des ganaderos du Sud-Ouest (La Espera, Alma Serena, Casa Nueva, Camino de Santiago), pour Fabien Castellani, Jean-Baptiste Lucq, Tristan Barroso et Lenny Martin.

Dimanche 25 Juillet – au soir :
     Toros de Pedraza de Yeltes, Domingo Lopez Chaves, Alberto Lamelas et Noé Gomez del Pilar
     En vidéo : le débarquement des Pedraza de Yeltes – via « Mont de Marsan » : https://www.youtube.com/embed/FyDzXPTP0lE

En annexe :
     La présentation de la Feria - via site de la Régie des Fêtes:
     http://regiefetes.montdemarsan.fr/lutece/jsp/site/Portal.jsp?page_id=695

     A découvrir, en vidéo : L’Histoire de Mont de Marsan, par Laurent Deutsch :
 
   https://www.youtube.com/embed/1aRUJm6Xs3M    
     A voir, en video:
Mont de Marsan vue du ciel... (en triste année 2020).
  
  https://www.youtube.com/embed/0wKfJxRfYMA

 

MONT DE MARSAN /1ère: "LES MELONS… PAS BONS !!!

     24 Juillet - Plus que jamais, le dicton sera valable: "Los toros, como los melones son!!!" Les toros sont comme les melons, il faut les ouvrir pour savoir s'ils sont bons!  - Il faut que les toros "sortent", pour en vérifier le comportement. Plus que jamais, ils sont "beaux", très armés, la majeure partie "cinqueños", mais il faut attendre pour en vérifier le comportement, le physique et le "moral/mental".
     Hier, pour l'ouverture de cette "Madeleine sans fiesta", ou presque, Mont de Marsan aura pu vérifier "le mauvais côté" du dicton: "Il étaient beaux, mais… souvent vides de race et de force"  - Un lot décevant de Jandilla (de même à Jerez, deux heures plus tard!), qui, forcément a tristement influé sur le festejo. Une corrida d'ouverture d'où on gardera le froid académisme de Perera; les étincelles d'une Daniel Luque, toréant "comme dans son jardin"; et la bonne volonté frustrée, menacée d'une méchante voltereta, d'un Thomas Dufau qui, "déjà", fêtait ses dix ans d'alternative.
     Le temps passe, et nous ne nous arrangeons pas! Les melons non plus, d'ailleurs…

     Vendredi 23 Juillet - MONT DE MARSAN  - 1ère corrida - Plaza pleine, selon protocole Covid - Temps couvert/agréable: Quatre toros de Jandilla; un de Vegahermosa, sorti 5ème; et un sobrero de Antonio Bañuelos, sorti en "second remplaçant" du 2ème de la tarde, devuelto pour très faible, son remplaçant, sobrero de Jandilla se cassant l'antérieur au moment des banderilles. - Ensemble du lot, bien présenté, inégal de alzada, mais bien fait. Malheureusement, "moral" et comportement ne furent pas au rendez-vous: Manque général de race et de force, chez les Domecq, le Bañuelos débutant fort bien, avant d'aller a menos, également. - Une déception, côté ganado!
     Miguel Angel Perera (de lilas et or): Ovation; et Quelques sifflets, après avis - va tirer une faenita du toros d'ouverture, bien présenté mais vite faible, que le quite par chicuelinas n'avait pas "allumé". Séries droitières, liées, bien rematées, avant un court arrimon et pinchazo et lame en arrière, de côté. - Devant le quatrième, "moins que çà!", parce que le toro avoue son manque "de tout": Forces et race! Perera va longuement essayer, et "longuement" tuer en quatre assauts, provoquant quelques sifflets d'ennui.
     Daniel Luque (de pourpre et or): Ovation; et Silence - a montré, toute la tarde, le moment "dulce" qui est le sien, devant le sobrero tris de Bañuelos qui, hélas, ne tint pas la distance, ne lui laissant le tant que de deux séries droitières, suivant un trincherazo "de cartel". Puis il faudra suivre le toro "aux planches", et tuer d'une lame courte et deux descabellos - Devant le cinquième, qui fit illusion à la première pique, longue faena pleine de "grands détails", sans parvenir à "redondear" et accrocher définitivement le tendido. Deux pinchazos et une lame "comme ça!!".
     Thomas Dufau (de bleu de France et or): Silence; et Ovation après avis - reçut hommage, en fin de paseo, pour ses dix ans d'alternative. Ce fut son seul moment de vrai sourire. - Son premier, faible, tardo, va poser le problème habituel du faible: On "appuie", il tombe! On le laisse… il vous mange!" Faena intermittente, allant "a menos", et close en deux envois. - Le sixième, par contre, fut un autre lascar, petit costaud et "tordu à droite", devant lequel le Français va s'accrocher, se jouant le physique, au point de prendre deux volteretas, la première, méchante. Courageusement, Dufau revint au combat, mais ne put triompher: final en deux entrées et trois descabellos.  
     A l'issue de la corrida, Thomas Dufau sera hospitalisé, les examens révélant rupture de l'adducteur droit. Pas grave mais sûrement très douloureux.

Ils y étaient :
     La video-résumé  de la corrida – par Agnès Peronnet, pour « Feria.Tv » : Attente
     La reseña et video de la corrida – par Alain Garres, pour « Corrida.Tv » :
  
  https://www.dailymotion.com/embed/video/x82wkc3?autoplay=1
     En vidéo: le "débrief" de Christophe Andinet, président de la Commission Taurine Montoise:
   
 https://www.youtube.com/embed/MFeF3bNUV_0
     La reseña de la corrida – par Thierry Reboul, pour « ElTico.org » :
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15954:mont-de-marsan-23-07-2021-des-toros-de-jandilla-decevants-6240721&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Claude San Nicolas, pour « La Cope »:
  
  https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/ovaciones-para-perera-luque-inicio-mont-marsan-20210723_1418381
     La reseña et les photos de la corrida - pour « Cultoro »:
  
  https://cultoro.es/2021/7/23/festejos/mont-perera-luque-dufau-27869/
     Les photos de la corrida – par Philippe Latour, dans « ElTico.org »:
   
 http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2021/Juillet/MdM_23072021/index.html
Avant la corrida: Le sorteo, en vidéo - via "Mont de Marsan":
   
 https://www.youtube.com/embed/Gj4NRiuH2tw

 

MONT DE MARSAN /2ème: DIEGO URDIALES SAUVE LA CORRIDA
     Une fois de plus, les Alcurrucen 2021 sortent mal.

     25 Juillet (mis en ligne 27/7) - Les Alcurrucen 2021 ne sont pas ceux… d'il y a deux ans! La pandémie aurait elle également fait des ravages dans leurs réserves de caste? - C'est à se demander: Madrid, à la San Isidro de Vistalegre! Castellon! Aujourd'hui, Mont de Marsan! Coïncidence ?? - Toros de belle prestance, mais "vides", pour cinq d'entre eux, au point que Paco Ureña, de même qu'Emilio de Justo, qui pourtant s'y connaissent en caste, n'ont pratiquement rien pu faire. Heureusement, il y eut un toro qui, sans sauver le lot, "rappela" les Alcurrucen de toujours. Et il y eut un torero, spécialiste de la casa, qui montra et démontra qu'il est "un des grands artistes, classiques, de l'Escalafon". Arrivant d'un triomphe tout chaud, la veille à Santander, Diego Urdiales coupe la seule oreille de la matinée, au quatrième Alcurrucen, tandis que les collègues "bataillent" en vain…
     Et en parlant de Santander, on pense à Emilio de Justo qui, ce samedi matin, torée à Mont de Marsan; et le même soir, fait paseo en plaza de Santander… On aura du mal à imaginer, nous qui "calons" après deux parties de pétanque et  cent mètres à pinces jusqu'au bar le plus proche, comment ce garçon peut il garder intactes les ressources physiques et "mentales", pour prendre deux toros, "à l'heure de l'apéro", surtout ceux-là, qui l'ont fait suer pour rien… et partir à une nouvelle "bataille", moins de six heures plus tard… et à plus de trois cents kilomètres de là, "cochecito"!!!  (Tout un exploit, remarquablement accompli, puisque le soir, douché, rasé de près, rhabillé de neuf, Emilio de Justo coupait trois oreilles à d'intéressants Torrealta, et sortait a hombros de Santander)
     En tout cas… "Feu clignotant orange" pour les Alcurrucen des Lozanos, fort décevants en leurs trois sorties 2021. A Mont de Marsan, comme à Madrid, comme à Castellon!!! - Una lastima!

     Samedi 24 Juillet - au matin - MONT DE MARSAN  - 2ème corrida - Bonne entrée (selon protocole Covid) – Temps mitigé, menaçant pluie: Toros d'Alcurrucen, inégalement mais bien présentés et armés, sortis "en Nuñez", froids et abantos, mais… "ne remontant pas!" Corrida "plate", sosa, se réservant ou protestant, tête en haut - Exception:  Le toro 4ème qui alla s'améliorant, avec plus de fijeza. - En un mot: Un lot qui manqua "de race" et qui suscita de longs moments d'ennui, malgré la volonté des toreros.
     Diego Urdiales (de bleu marine et or): Ovation; et Une oreille, après deux avis - a triomphé "à sa façon", c'est-à-dire, en technique et en "touches artistiques", spontanées, transformant en "cartel" le plus anodin des capotazos, des muletazos. Ce ne fut pas un triomphe "de revolucion", mais le succès de la délicatesse et de la toreria. En un mot: Urdiales "dans sa ligne"! - Son premier, tête haute, ne lui permit que peu. Trasteo propre et ferme, essentiellement droitier, et final discret, en une lame courte et descabello - Touchant le seul Alcurrucen du jour, Urdiales monta une faena sur deux mains, replète de ces détails, "sérieux et classiques", qui séduisent les uns et peuvent en indisposer d'autres. Un avis a sonné avant l'épée, et un pinchazo précèdera une bonne lame.
     Paco Ureña (de rouge sang et or): Silence après avis; et Silence - ne semble pas avoir retrouvé le sitio qui fut sien en 2019, où il triompha partout, y compris devant un ganado incommode. De même pour l'épée, dont il semble avoir perdu le droit fil.- Son premier adversaire, burraco  paradote, le mit en danger sur main gauche, en fin d'un trasteo volontaire mais laborieux, comme le fut la conclusion aux aciers - Le cinquième arriva "soso et sans transmission", et Ureña, déçu, toréa "soso et sans transmission", avant de clore d'un bajonazo. - Sin pena ni gloria.
     Emilio de Justo (de havane et or): Applaudissements; et Silence - toréait, le soir, à Santander! Peut-être est ce  la raison de sa discrétion à la lidia, d’autant… qu’il y avait peu à lidier. - Le colorado troisième ira quatre fois au cheval, sin fijeza, sortant suelto, maintenant ces défauts au deux tiers suivants. De Justo lui tira quelques muletazos, isolés, sans rien pouvoir transmettre. Le meilleur, probablement, une grosse entrée à matar, pour une entière, tendida – Correct mais sans option devant le dernier, flojito, violentito, auquel il parviendra a voler quelque séquence méritoire, avant de tuer fort.
     Le public, lui, pense déjà … au soir. Et toute l’équipe d’Emilio de Justo, également. Pour tous, « la douche et… en route ! Vite ! »

Ils y étaient :
     La video de la corrida – par Alain Garres, pour « Corrida.Tv » :
   
 https://www.dailymotion.com/embed/video/x82x4k9?autoplay=1
     La reseña de la corrida – par Thierry Reboul, pour « ElTico.org » :
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15957:mont-de-marsan-24-07-2021-matinale-une-oreille-pour-diego-urdiales-6250721&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Claude San Nicolas, pour « La Cope »:
 
    https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/oreja-madurez-diego-urdiales-matinal-mont-marsan-20210724_1418952
     La reseña et les photos de la corrida - pour « Cultoro »:
  
  https://cultoro.es/2021/7/24/festejos/mont-marsan-corrida-final-28124/
     Les photos de la corrida – par Philippe Latour, dans « ElTico.org »:
 
   http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2021/Juillet/MdM_24072021M/index.html
Avant la corrida: Le sorteo, en vidéo - via "Mont de Marsan":
 
  https://www.youtube.com/embed/IALnz5RLEeM

 

MONT DE MARSAN/3ème: "FERRERA… C'EST CA !!!"
     Quatre oreilles et un immense souvenir final!
     Le lot de Don Adolfo aura un peu déçu: Flojete!

     25 Juillet (mis en ligne 27/7)– La pandémie reprend ! Les touristes se chargent de propager, entre autres "choses", la mauvaise nouvelle !! -  A Paris, on tourne à vide ! Le « Ca, c’est Paris ! » sera pour plus tard ! Pour des soirées prévues dans… on ne sait ! - En tout cas, Mont de Marsan a vécu grande tarde avec pour résumé final, un bout de phrase, à la fois admirative et dubitative : « Ca c’est Ferrera !!!
     Six toros pour un seul torero, ce peut être long! Pardon: C'est toujours long! Il faut des occasions, des toreros, et "des jours" exceptionnels, pour que les quelques deux heures trente de corrida "passent comme un rêve". Pour exemple: Paco Camino et "la Bienfaisance de 70, à Madrid! En cherchant bien, on en trouvera d'autres… mais il n'y en a pas  des tonnes.
     Le "Unico espada" est toujours et forcément un exploit! Un exploit physique et un exploit "mental". Et il l'est plus encore, lorsque les choses se passent mal… Les toreros s'y préparent, physiquement, techniquement, sachant très bien que le plus dur n'est pas le toro, mais… savoir maintenir "el interes" du public, tout au long de la tarde, voire le faire aller crescendo! C'est là le principal point d'interrogation de tout torero, en solo: "Le public suivra t'il? A fond et jusqu'au bout?" - Beaucoup, et des bons, s’y sont cassés les dents (ex : Talavante, à Madrid ! Juli, à Zaragoza !).
     Antonio Ferrera, lui, ne se pose pas de question: Outre sa qualité et son habileté toreras, c'est un véritable "show man" qui sait faire le geste, le sourire, le clin d'œil, au moment exact où ils vont faire mouche. Et le tout, bien entendu, sans oublier de toréer! Avec cape et muleta, en position arquée, forcée; ou en vertical, lent et relâché; tirant à fond la charge du toro, ou "codilleando », l'accompagnant" doucement, coude au corps… « de tout le corps »! Il a, en sa besace technique, mille recours, soigneusement répétés, ou simplement "que le salieron del alma, asi!", transformant une série anodine en "encyclopédie taurine". Et si l'on pouvait en douter, la tarde de Mont de Marsan, devant six "de Adolfo", est là pour le prouver… Au long de la corrida, Ferrera "salpico", saupoudra son actuacion de moments profonds autant que de toreo parfois "plus habile", le ganado, quelquefois limité de force et de race, ne lui facilitant pas la tâche. Le tout pour arriver "à la traca finale": la lidia du sixième, dont il assuma toutes les étapes: De la réception capotera à l'estocade "au long encuentro », en passant par la pique, les banderilles, la muleta, en une faena qui, si elle fut loin d'être la plus belle, la plus "limpia", réunit toute la plaza sous la double bannière de l'émotion et de la passion.
     Aujourd'hui, Antonio Ferrera a réussi son pari, et Mont de Marsan de même! 2019 gardait pour toujours le souvenir du 1er Juin à Madrid! 2020 celui de cette corrida de Badajoz, le 24 Octobre, en "unico espada", déjà! Mais à coup sûr, 2021 affichera à son bilan une photo, une parmi tant d'autres: "Un torero, de rouge et or vêtu, montera puesta, fièrement dressé sur un cheval, portant un énorme puyazo à un toro gris!
     ... Et comme un seul homme, les Aficionados de monde entier s'écrieront: "Ca, c'est Ferrera… à Mont de Marsan!". Quelques-uns même poursuivront: "J'y étais"!

     Samedi 24 Juillet - au soir -  MONT DE MARSAN  - 3ème corrida – Plaza pleine, selon protocole Covid – Beau temps: Toros d'Adolfo Martin, présentés « dans le type », mais qui, au plan comportement auront un peu déçu : le corrida, en général, a manqué de forces. - Très faible, le 1er est devuelto, au 2ème tiers ("Se corre turno" et sort le 2ème), et plusieurs toros auront fléchi, soit d’entrée, soit au cours de la faena,  avouant manque de fond… et de race.
     Antonio Ferrera, en "unico espada". En fin de paseo, Antonio Ferrera fait saluer tout le monde (banderilleros, picadors, mozo et ayuda), sous une grande ovation.
     Antonio Ferrera (de rouge sang et or): Silence, Une oreille, Une oreille avec forte pétition de la seconde, Silence, Silence, et Deux oreilles – vit son premier fléchir plus de raison, à peine en piste. Devuelto ! Mauvais début, mais visage impavide. - On suit l’ordre et sort celui qui faisait second, au planchot.  Pas très solide non plus, ce « premier bis », qui s’arrête, après un tiers de pique anodin. Ferrera lui tire deux droites, sans l'épée d'ayuda, et abrège d’un bajonazo – On attend ! On a le temps ! Mais bon !!! 
     Au vrai deuxième, le spectacle commence : Seul en piste, Ferrera « inverse » les terrains du seul picador : Toro aux planches, et cheval au tercio !  Pas mieux, en deux « rencontres ». A la muleta, le toro manque de force et de transmission, soson ! Ferrera « passe », à droite, mais allume un peu le public, à gauche ! Et comme il tue d’une bonne entière : première  oreille ! 
     Le troisième est « un Adolfo de verdad ! » qui, après deux piques, mis de loin, va charger « noble mais dur », sans innocence, permettant au diestro, fermeté et grand dominio, à droite ; puis relâchement et « verticalités », à gauche, avec des cites aussi baroques que peu esthétiques. Partant « à quinze mètres », Ferrera marche vers le toro, épée en avant, et met, à l’encuentro du bicho qui a bien démarré,  une lame…très trasera. Spectaculaire !  Un descabello plus tard : Une oreille, pétition de la seconde, protestas au « Prési », et bonne vuelta, au cours de laquelle le torero « monte au tendido » et salue un groupe de personnes handicapées, très aficionadas. Ovation qui redouble, lorsque tout sourire, Ferrera resaute au ruedo. 
     Les deux toros suivants, le sobrero quatrième, puis le titulaire cinquième, feront bon devoir à la pique, mais avoueront manque de race au troisième tiers, se mettant court, « protestant », se retournant ou ne sortant pas du muletazo. Ferrera se fera « court et technique », en deux trasteos « toreros » mais abrégés, mal conclus à l’acier. Deux silences et un début de question !!!  
     Question qui ne se posera plus, dès la sortie du sixième, car le diestro va tout jeter dans la bataille, en un spectacle « unique », pour des souvenirs et des photos  qui resteront dans « l’Histoire du Plumaçon » : Se mettant au diapason, le toro va bien venir à la réception vibrante du torero, lequel, dès son remate, file au patio et en ressort, quelques instant plus tard, monté à cheval, pique en main, la jambe droite protégée, bardée du fer des piqueros. Ovation et attente! Et Ferrera gagnera probablement là son "solo": Deux puyazos, très bien portés, "medidos", menant bien sa monture! Chapeau! L'ovation est "de terremoto", tandis que Ferrera, ne laissant pas le public respirer, "fuse" à bas du cheval, arrache une cape au passage (bien préparée!) et s'envole pour un quite "sui generis". Tremblement de terre! Tout le monde est debout! Le diestro salue, ému, genre "Merci, mais ça vaut ça!!!" Puis repart, à la sonnerie des banderilles. Et là, déjà vu ailleurs, il invite Fernando Sanchez et Jose Chacon, leur offrant de partager le tiers. Et ce sera "trois paires, sourire aux lèvres!" Sanchez et Chacon "a gusto" avec leur maestro. Desplante et gros abrazo, le public tardant à se rasseoir. Vaya momento! Brindis à Alain Lartigue, pour "tant de route ensemble, pour arriver jusqu'ici!" Le toro, qui s'est beaucoup livré en ces séquences, ne tiendra pas la distance, et la faena de muleta n'aura pas d'unité, ni rien de grandiose, mais "l'instant" et de très bons détails, relâchés, maintiendront la chaleur du public, qui explosera à nouveau sur un dernier "encuentro" à l'épée, parti de loin, entier mais "pas terrible"! Peu importe! Le toro s'écroule et la passion déborde! Public debout, mouchoir en haut! Pétition à laquelle le président "obéit" derechef: Deux oreilles, sans appel! Un gros quart d'heure d'histoire Montoise. Euphorie!
     Au final de la corrida, Antonio Ferrera réunit tous les toreros actuantes, pour un salut et une dernière vuelta collective, tandis qu'il sort, porté en triomphe par son peon Fernando Sanchez.

Ils y étaient :
    
La video de la corrida – par Alain Garres, pour « Corrida.Tv » :
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x82x7va?autoplay=1
     La video-résumé de la corrida – par « TVPi » :
  
  https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01120520/src/qq883sk/zone/1/showtitle/1/
     En vidéo: le "débrief" et le témoignage: Alain Lartigue - via "Mont de Marsan":
 
   https://www.youtube.com/embed/7KOqmyjRE6A
     La reseña de la corrida – par Thierry Reboul, pour « ElTico.org » :
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15959:mont-de-marsan-24-07-2021-tarde-ferrera-met-le-feu-au-plumacon-6250721&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Claude San Nicolas, pour « La Cope »:
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/ferrera-cuatro-orejas-encerrona-con-adolfos-mont-marsan-20210724_1419288
     La reseña et les photos de la corrida – par Jokin Niño, pour « Cultoro »:
     https://cultoro.es/2021/7/24/festejos/encerrona-antonio-ferrera-final-28200/
     Les photos de la corrida – par Philippe Latour, dans « ElTico.org »:
  
  http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2021/Juillet/MdM_24072021T/index.html
Avant la corrida: Le sorteo, en vidéo - via "Mont de Marsan":
  
  https://www.youtube.com/embed/-uptVGBVtzw                        

 

MONT DE MARSAN/4ème : "QUAND PEDRAZA "ENTRE"... EN ESPAGNE !!!"
    
Importante corrida de Pedraza de Yeltes, avec deux toros "de vuelta".
     Sortie en hombros pour la sincérité d'Alberto Lamelas.
     Grande actuacion… du public de Mont de Marsan
     Et grande récompense… pour les organisateurs de la Feria!

     26 Juillet - Un titre qui surprendra! Et pourtant… Hier, 25 Juillet 2021, grâce à la Télévison, des milliers d'Aficionados Espagnols (et d'autres nations taurines) auront enfin compris et vu de leurs propres yeux, ce que la France vivait, depuis plusieurs années, avec les Pedraza de Yeltes, eux qui n'avaient jamais rien vécu de tel avec ce fer, en la moindre plaza Espagnole (excepté Azpeitia, peut-être!). - Depuis des années, à l'écho de ce qui se passait à Dax, notamment, Madrid en particulier programmait Pedraza, à Las Ventas, pour la San Isidro… et depuis des années, le fer faisait un fiasco retentissant, avec pour conclusion: "Y sont fous, ces Français! »  - Le fait est que, à part quelques taurins présents aux "Pedraza de France", personne ne croyait, et de même, il faut bien dire qu'à Madrid, les Pedraza ont toujours fait de mauvaises sorties, bien lointaines de leurs "actuaciones" Françaises…Des actuaciones certes parfois polémiques, mais toujours intéressantes.
     Asi que… voir en direct, ce jour de Juillet 2021, cette corrida sortir, si "présentée", astifina, limpia, solide, allant fort au cheval, au fil de lidias exemplaires, puis chargeant noblement aux muletas, avec des qualités et des défauts ; et cela devant un public exemplaire dans le respect autant que l'enthousiasme… a été un énorme moment d'Aficion, qui rend service, d'abord au ganadero, puis à la France Taurine, et surtout… à la Fiesta Brava toute entière!
     Ce jour de Juillet 2021, ils sont des milliers d'Aficionados Espagnols à avoir "découvert" les Pedraza! Et ce, grâce à la France, à Mont de Marsan, son organisation, son public! Car la retransmission de Movistar a été exemplaire, elle aussi ; et les commentateurs sont restés "su le cul!" (con respeto!) … et ils l'ont dit!!!  Asi que… "Enhorabuena al ganadero!!!" Celui qui a cinq corridas, pour 2021, et qui les a tous vendues en France (parce que l'Espagne n'en voulait pas!) va devoir se préparer à joliment négocier, pour 2022… « pas très loin de chez lui!! ». Car beaucoup de Ferias vont souhaiter afficher une corrida « différente »!
     Et "Enhorabuena" à Mont-de-Marsan, pour la belle tenue Aficionada, au long de la course, avec une nouvelle organisation, où le sérieux a remplacé le "people" et le "bling bling"!  - Et bien sûr, Enhorabuena à tous les toreros du jour, les trois diestros, leurs subalternes "à pied" et surtout "les piqueros", qui ont piqué, souvent remarquablement, "medido" et « en toreros », soucieux de la bonne lidia et de l’aide à leur maestro.
     Domingo Lopez Chaves fut le moins fortuné, touchant le seul « garbanzo »  du jour, impressionnant toro d’ouverture ; et se faisant durement piétiner par le quatrième, incommode. - Gomez del Pilar connut de bons passages, sur les deux mains, face au lot médian. Il perd peut-être un trophée du troisième, pour un recibir trop bas. - Et puis, ce fut le jour d’Alberto Lamelas, certes « muletero-bûcheron » mais faisant preuve d’une sincérité, d’une abnégation, d’un courage à couper le souffle, surtout en deux portagayolas « héroïques » et autant de coups d’épée « de Samouraï ».
     Le public ne s’y est pas trompé, qui a salué les trois diestros et leurs cuadrillas d’une énorme ovation… Peu après 21 heures, ce 25 Juillet 2021, Alberto Lamelas sortait a hombros de Mont de Marsan, en compagnie du mayoral de Pedraza de Yeltes… qui, enfin, était « entré »... en Espagne !!!!
     Enhorabuena a todos !!! « Rendez-vous,Vendredi, à Bayonne !!!
     Et que vive, longtemps, la Fiesta des Braves ! »

     Dimanche 25 Juillet - MONT DE MARSAN  - 4ème corrida et dernière de Feria (Télévisée en direct "CanaToros/Movistar") - Plaza pleine (3200, selon protocole Covid) - Grand beau, avec quelque rafale de vent: Six toracos de Pedraza de Yeltes, de formidable présentation, armés dur et pointu, qui tous, à part le 1er, ont montré promptitude et durée, en divers degrés de noblesse "enracée", après avoir fait grand devoir au cheval, en divers degrés de bravoure. A cet égard, on soulignera les lidias et premiers tiers des 2 et 5èmes, en trois puyazos portés a distances croissantes – Vueltas d'honneur, plébiscitées, au 2ème, du nom de "Burrecato" - N°4; et au 5ème, "Sombrilla" - N°19. - Important, encastado, le 4ème. Seul « négatif » : le 1er, manso parado. "A menos", le dernier.
     Poids de la corrida: 610, 575, 580, 585, 580, et 600 kgs.
     Domingo Lopez Chaves (de violet et or): Silence; et Vuelta après avis – voit sortir un monstre d’ouverture, ovationné par le public. Ce sera « le malandrin » du lot, allant « suelto » prenant un capotazo et partant loin, trottant de-ci de-là, sin fijeza. Le diestro ira au centre lui apprendre le capote, avant quatre delantales prudents et la bonne demie. A la pique, manso qui pousse quand même, de côté. Au quite, sort « desentendido » du capote. Toro andarin, sin fijeza, auquel Lamelas risque trois chicuelinas, manquant de se faire coincer, dans le remate. A la muleta, un noble « muy manso », auquel Lopez Chaves, tranquille autant que décidé, va apprendre à charger, aussitôt en terrain de barrières, où il l’a volontairement « coincé ». Une faena « en jeu d’échecs », face à un mauvais, impressionnant mais pas méchant, auquel le diestro imposera soudain trois allées et venues, en derechazo et pecho liés. Reconnaissance du public, qui garde total respect, après une lame entière, desprendida.
     « Grand », astifino, comme tout le lot, le quatrième viendra « sin celo », au capote. Puis soudain, il se décidera, se mettant pegajoso et obligeant le torero à « sortir » vers le centre. Au cheval de Victor Sandoval, peu adroit ce jour, il fera un premier assaut « en sautant haut », se calmant au second, trasero, bas et rectifié. Collé à la barrière, un pied posé à l’estribo, Lopez Chaves le passera, quieto. Par contre, les premières droitières seront méfiantes, « du bout de la muleta ». Méfiance compréhensible, le toro profitant d’un seul doute pour « hacer hilo » et méchamment rouler au sol le torero de Ledesma, après lui avoir haché le vestido. Pas de blessure, mais « des bleus partout assurément. Lopez Chaves repart aussitôt à l’assaut, en un trasteo inégal, allant « a mas » en serré, lié et qualité, scellé d’une bonne série droitière, « compacte », bien rematée au pecho. A la mort, le toro, de nouveau, « hace hilo », lorsque le matador le cadre. Conclusion laborieuse en deux pinchazos et une lame habile, caida, tandis qu’un avis a sonné. Public reconnaissant et vuelta
     Alberto Lamelas (de lilas et or): Une oreille après avis; et Une oreille après avis - signa, à chaque adversaire, un début "de gladiateur", en partant chaque fois s'agenouiller devant le toril, "a portagayola". Le public retint son souffle… et il eut raison. Par la suite, Lamelas fut… "Lamelas", torero rude et sincère, rêvant de faire les choses "avec classe", et y parvenant parfois - Son premier vint au trot, dans la larga a portagayola, limpia, mais se rebiffa à la sortie. Toro très haut, très sérieux, qui passa, "au trot", dans le capote, "sin celo", avant de monter vers le ciel, dans la demie du remate. Mais au cheval, changement de décor: Mis à longue et très longue distance par Lamelas, "Burrecato" va venir, fort, et pousser à fond, avec grande fijeza et mettant les reins (tête en haut, pour seul défaut), le piquero Antonio Prieto faisant bien la suerte, et "midiendo" le châtiment. Le public souhaiterait troisième assaut, mais Lamelas a maintenu le cambio. Sortie ovationnée pour le piquero!  Quite très propre de Gomez del Pilar, et vaillante réplique, un peu heurtée, de Lamelas, par gaoneras. Toro "pronto"  avec beaucoup de fijeza. Directement, au centre, le torero débute main droite en cinq et pecho où le toro charge fort et transmet. Dans la série suivante, il fléchit, mal, et on peut craindre lésion. Mais, il repart, fort, et, alternant les deux mains, avec beaucoup de vaillance, Alberto Lamelas va construire une faena "solide", bien close par des naturelles, au 1à 1, de belle facture, avant de partir pour une lame "folle", entière, pelin en arrière, à laquelle le Pedraza va résister, en brave. Ovation géante! Pétition totale! Octroi du trophée, le diestro pensant "deux", ayant geste de dépit lorsque le président mit "bleu au lieu de blanc"!  Grande vuelta pour "Burrecato" et la même, chaude, pour Alberto Lamelas.
     La chance souriant aux audacieux, le Jienense partit à nouveau "a portagayola", devant le cinquième. Et là, les cœurs se glacèrent: Un géant, roux, armé "immense" et large, sortit  et "se freina", à quelques pas du torero agenouillé! Misère! Mais l'homme ne se démonte pas, donne grande larga et s'embarque sur un premier duel, violent, en véroniques vibrantes et grande rebolera. Ouf!!! A nouveau, un tiers de pique sensationnel, le toro étant mis de plus en plus loin (como debe de ser) et le piquero, "toréant à cheval", citant longuement, avant de bien recevoir la charge du toro, qui, par trois fois, va mettre les reins Très torero, à la pique, David Prados, faisant bien la suerte et "midiendo". Un peu tardo, le toro, mais venant au galop, quand il l'avait décidé. Grand tiers de piques et picador justement ovationné! - Lamelas va brinder à une banda, dont le chef "no se entera", remontant au gradin sans attendre la montera, qui lui tombe dans le dos, (et avec le seul "vilain geste" de la corrida: faire semblant de coiffer la montera, alors qu'en bas, "c'est la guerre! - Cela ne se fait pas! Punto!). Début main droite, avec un toro qui répète dur, et "ne sort pas du muletazo". Noble mais ardu, qui désarme Lamelas sur une naturelle. La faena sera heurtée, très volontaire mais "sans classe", l'émotion naissant d'une cogida angoissante mais sans mal apparent (déséquilibré, tombant sur le dos, le diestro se fait "pointer" à la fesse, puis durement menacer); puis sur une longue série de manoletinas, prenant toute importance, vu le berceau de "Sombrilla". Le public scande chaque passe, puis hurle d'effroi lorsque le matador "pique" et glisse, sur la première entrée a matar. Susto! Pourtant Lamelas attaque déjà, portant une grosse entière, qui déclenche nouvelle pétition. A nouveau, la pétition associe le toro au triomphateur: Vuelta à "Sombrilla", saluée debout par grande partie du public. Moment "grand"!
     Noé Gomez del Pilar (de rouge et or): Silence; et Applaudissements après deux avis - n'aura, une nouvelle fois, pas atteint le niveau que le public Aficionado attendait de lui, après "lo de Vic", avec le toro d'Escolar. Non qu'il fut mal, mais peut-être plus "en-dedans", plus "timide" et moins "transmettant" que les deux collègues!  - Son premier, colorado astifino, tapa très fort, par deux fois, dans les burladeros. Gomez del Pilar reçoit bien, à la cape et met en suerte, très joliment. Le piquero, Sanguesa, recevra bien le bicho, par trois fois, mais piquera trasero. A la troisième, "Potrillo" est loin, gratte le sol (escarba), mais y va. Ce sera un gros puyazo de brave, le piquero faisant bien la suerte et sortant applaudi. Brindant a tous, Del Pilar débute deux genoux en terre, pour quatre muletazos de plus en plus "compromis", avant de se lever et remater son  entame en bonnes droitières et pecho. Ouf! Le toro est noble et a "du moteur". Très "quieto", le diestro continuera sur deux mains, se faisant désarmer sur une naturelle. Dès lors, la faena ira "a menos", et le toro de même, réduisant sa charge. Après un susto d'avertissement, Del Pilar met une bonne et courte série droitière et, se rendant compte de "la baisse, à l'applaudimètre", va tenter le sort, citant a matar "a recibir". L'exécution sera bonne, et l'épée, entière, mauvaise, basse et perpendiculaire. Trois descabellos n'arrangeront pas le bilan. Silence, et ovation au toro, brave et noble! 
     A nouveau, Gomez del Pilar sera bien, au capote, devant le géant sixième, negro de 600 kgs. Un brin anodin en deux puyazos, il provoquera panique chez les banderilleros. Et à nouveau, Del Pilar débutera bien, mais se fera long, donnant beaucoup de passes, bonnes certaines, sur main gauche, mais donnant l'impression de ne pas "y aller à fond"… Fade et sans confiance réelle, traduit par une lame en arrière, atravesadilla. Le toro est difficile à descabeller et au lieu d'une ovation, Noé Gomez del Pilar entend deux avis. Pourtant, Mont de Marsan l'associera justement au triomphe final.
     Il est un peu plus de vingt et une heures… Mont de Marsan et la planète "Télévisuelle" Taurine, viennent de vivre une grande corrida, qui fait honneur à la Fiesta Brava!  
     Au final du festejo, les trois diestros saluent, au centre et, sous l’ovation, Alberto Lamelas et le mayoral de Pedraza sortent en hombros. - Alegria y orgullo!

Ils y étaient :
    
La video de la corrida – par Alain Garres, pour « Corrida.Tv » (1ère partie):
 
   https://www.dailymotion.com/embed/video/x82yn3y?autoplay=1
     La video de la corrida – par Alain Garres, pour « Corrida.Tv » (2ème partie):

     https://www.dailymotion.com/embed/video/x82you1?autoplay=1
 
     La video reseña de la corrida – par Javier Solana, dans « El Taurino Solana » :
   
 https://www.youtube.com/embed/KRdlBxmlrSQ
     En vidéo : Le bilan du weekend, par Charles Dayot, maire de Mont de Marsan:
   
 https://www.youtube.com/embed/r3X-CFgoz5o
    
La reseña de la corrida – par Thierry Reboul, pour « ElTico.org » :
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15965:mont-de-marsan-25-07-2021-tarde-le-bonheur-est-dans-le-plumacon-7260721&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida – par Antonio Lorca, de  « El Pais », via « De Sol y Sombra » :
   
 https://desolysombra.com/2021/07/25/%f0%9f%87%a8%f0%9f%87%b5-mont-de-marsan-lopez-chaves-lamelas-dos-orejas-y-gomez-del-pilar-destacan-ante-una-muy-brava-y-dura-corrida-de-pedraza-de-yeltes/
     La reseña de la corrida - par Claude San Nicolas, pour « La Cope »:
     https://www.cope.es/actualidad/toros/noticias/triunfa-lamenas-con-una-buena-corrida-pedraza-mont-marsan-20210725_1420277
     La reseña et les photos de la corrida - pour « Cultoro »:
  
  https://cultoro.es/2021/7/25/festejos/siga-directo-cierre-final-28521/
     Les photos de la corrida – par Philippe Latour, dans « ElTico.org »:
   
 http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2021/Juillet/MdM_25072021T/index.html
Avant la corrida: Le sorteo, en vidéo - via "Mont de Marsan":
 
   https://www.youtube.com/embed/diqU7Jpc7Z4

En annexe:
     En vidéo: Mont de Marsan 2021 "Aficion... passion !! - via 'Mont de Marsan":

     https://www.youtube.com/embed/vhyxnL6a35U

 
 
 
 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    24 Juillet - Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 24 Juillet 2021)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 
    
https://www.rtve.es/play/videos/tendido-cero/24-07-21/6014320/
 

TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"   

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 25 Juillet ( durée: 50'47'') - Disponible jusqu'au 23 Octobre 2021:  
 
    Au sommaire: Retour sur le festejo d'Algeciras et l'indulto du toro "Cautivo", de Santiago Domecq, par Roca Rey. A ses côtés, Morante et Juan Ortega;  et l'actuacion de Jesus de Almeria, en plaza de Vera...
-  Et, au campo:  Becerritos nouveaux-nés, chez Fernando Cuadri; Premiers pas de semental, avec "Jilguero", en Reservatauro, dans la Sierra de Ronda… -  Tout cela et plus encore!!! - Para disfrutar ! :
          https://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1736942&jwsource=cl

      

 
 
 
 

JEUX OLYMPIQUES 2021 - Les Jeux... du dépassement!

     « Stronger, together !!! » - Ensemble, nous sommes plus forts !!! 
     Du 21 Juillet au 8 Août 2021, des centaines d’athlètes de tous pays vont concourir, peut-être pour une médaille, mais surtout… pour « se dépasser ». Et ils vont le faire dans des conditions très « spéciales » : Sans public ! Sans autre public que le Monde entier, à travers l’œil des caméras de Télé !!
     Vous aussi, vous pouvez vous dépasser, dépasser vos doutes, vos craintes : « FAITES-VOUS VACCINER ! »
     Ensemble, nous sommes plus forts ! Vaccinés, nous serons plus libres !

« Stronger, together ! » - Le clip des Jeux Olympiques de Tokio 2021 :
   
 https://www.youtube.com/embed/7lGkd3Wy7v8

 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!! - Prenez soin de vous !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp