L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET BIEN ENTENDU ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
       QU'ILS LE VEUILLENT OU NON... " TAUROMAQUIA ES CULTURA !! "

                                                                  " TAUROMAQUIA ES CULTURA "  :  https://www.youtube.com/embed/S_z0qjfrEwA   (Video de Jose Daniel Rojo)

                                                    " ENTRE ALAMARES Y CORRALES ":  https://player.vimeo.com/video/448068774   (En hommage à Joaquin Ramos - par sa fille Triana Ramos (via "Mundotoro")

 
 

"TREMBLEZ, EMPRESAS !!!"

Mardi 23 Septembre - 20h30 - Andres Roca Rey rompt, unilatéralement, avec ses apoderados Ramon Valencia et Jose Antonio Campuzano. On sait que le contrat qui les unissait datait de 2015, la relation avec Campuzano remontant, elle, aux 12 ans du jeune Péruvien.
     Vu la temporada 2020 "en blanc", Roca Rey déclarait vouloir "prendre son temps" pour décider et désigner celui qui mènerait désormais sa carrière… Il n'aura pas attendu trop longtemps, puisque l'on annonce, ce soir, que le nouvel apoderado du diestro "Figura" de notre période sera… Enrique Martin Arranz.

A lire, dans "Desolysombra":
   
 https://desolysombra.com/2020/09/23/martin-arranz-nuevo-apoderado-de-roca-rey/

 
 

Ce week end, l'actualité sera à  Dax:

Dimanche 27 Septembre - DAX - JOURNEE "PEDRAZA"
     Le matin (paseo:11h00) - Novillada piquée:
          Quatre novillos de Pedraza de Yeltes, pour Maxime Solera, Francisco Montero, El Rafi et Fernando Molina.
     Le soir (paseo: 17h00):
          Six toros de Pedraza de Yeltes, pour Daniel Luque, Alberto Lopez Simon et Alvaro Lorenzo.

A voir, en photos, les toros de Pedraza, au débarquement - via "Mundotoro":
     https://www.mundotoro.com/noticia/desembarcados-los-toros-de-pedraza-de-yeltes-para-dax/1562402

     Attention!  On sait que, ouverte le 3 Septembre, la location a été stoppée dans les 48h, les 4000 places mises en vente pour chaque festejo ayant été vendues.  "No hay billetes affiché" - A priori, il n'y aura pas de taquilla, le jour-même, (sauf peut-être pour d'éventuels retours de places - nous a t'il été indiqué). Peut-être faudra s'en assurer auparavant - 05 58 909 909

     Pour ceux qui ne pourront être présents, à signaler que la corrida sera retransmise en direct par "Canal Toros"/Movistar.

 
 
 
 ACTUALITE...  2020   
 

"LA TELE-FERIA", EN AUTOMNE…

     15 Septembre - Dans son dernier coup de gueule, le Morante dénonçait le soi-disant projet des fameux festejos, conjointement organisés par "La Fundacion" et la Télévision "Movistar", via son "Canal Toros": Afin de "ne pas perdre la flamme!" et de faire le quite aux ganaderos de bravo, on organisait des  festejos (corridas formelles, novilladas piquées, corridas de Rejoneo),  souvent "à quatre toros", systématiquement retransmis en direct. Ce faisant, on prenait soin "d'ouvrir" les cartels, afin qu'un maxime de professionnels puissent toréer… et ramener quelques sous à la maison. 
     Le temps avait bien passé, depuis l'annonce, mais rien ne venait!!! Morante, en Soeur Anne, avait beau scruter l'horizon, "Nada! Niente!" - La montagne, une fois de plus, avait-elle accouché d'une petite souris?
     - Certes "des bruits" circulaient, dans un monde… où il y en a beaucoup! La temporada se montait donc, via "des indépendants" qui se jouaient à la fois "la besace" et… "le pellejo"!  - On aura vu ce que cela aura donné, tant dans le positif (Sanlucar, Villanueva del Arzobispo) que le contraire (le procès fait à Jose Maria Garzon, l'Anoet se ridiculisant, et Rivera Ordoñez se montrant "mala persona"!). - Et pendant ce temps, "les grands" se retiraient sous leur tente: Casas, à Madrid, tout en montrant, à Nîmes, que… "c'est possible"! (et Bautista vient de le démontrer magnifiquement, en Arles); Valencia, à Séville; sans parler des Chopera qui ont dépensé, "en com", ce qu'il n'ont pas voulu tenter, dans leurs ruedos d'Illumbe, de Bilbao, Almeria et autres Salamanca (On attend… celui de Logroño!!!!), par des clips videos (au demeurant excellents), donnant rendez-vous… en 2021.
     Pourtant, les choses semblent avoir avancé, puisque dans "El Mundo", Zabala de la Serna annonce l'accord, signé entre la Fundacion et Movistar, pour la diffusion, à partir de la dernière semaine de Septembre, de vingt et un festejos (plus précisément: 15 corridas, 3 de Rejoneo et 3 novilladas piquées), auxquels participeraient, sous le thème de "Reconstruire la Tauromachie", de façon "altruiste", les principales figuras du moment…
     Une ébauche avait déjà été évoquée, dans "ABC", il y a plusieurs semaines (30 Juillet), annonçant "des mano a mano" entre une "Figura" et un jeune, ou "une promesse"… mais on n'en parlait plus, plusieurs diestros ayant refusé la projet "pré affiché!"
     Cette fois, il semble que cela soit sérieux et très vite, on aura "du plus concret"! - A ver si es verdad!!! En attendant, que les abonnés à Movistar fassent amples moissons de Fino et pinchos... On ne sait jamais!

A lire, à ce sujet:
     "L'annonce" - dans "Mundotoro":
 
   https://www.mundotoro.com/noticia/21-festejos-temporada-taurina-otono-invierno-reconstruir-tauromaquia/156147
     En référence - ABC du 30 Juillet: "Que hay del plan de rescontruccion?" , par Rosario Perez
  
  https://www.abc.es/cultura/toros/abci-carteles-reconstruccion-tauromaquia-202007301838_noticia.html

 

REGUENGOS DE MONSARAZ (Portugal): CORRIDA DRAMATIQUE !

     15 Septembre - On sait que le Portugal a fait "meilleur front" à la pandémie, et que, du coup, la Fiesta Brava a repris bon cours, tout en maintenant des mesures de prévention sanitaires qui, cependant, "ne musèlent pas" l'Aficion. Déjà de nombreux festejos ont eu lieu, mêlant à l'habitude, cavaliers-rejoneadores et forcados. En général, du spectacle, de l'ambiance et… "La Fiesta Brava", à la Portugaise". Une forme de Tauromachie qui ne manque pas de danger, puisque de nombreux "cavaleiros" et "forcados" y ont perdu la vie, au cours de l'Histoire.
     Samedi soir avait lieu, en la jolie plaza de Reguengos de Monsaraz (ville de 11.000 habitants, dans la région de Evora - voir vidéo), une corrida qui, par la violence et la fureur de toros de Fernandez de Castro (souche Atanasio), a tourné au drame, les forcados payant un très lourd tribut à leur vocation: Pas moins de vingt-huit "pegas" au cours de la soirée, pour immobiliser les toros; douze forcados blessés, dont deux très grièvement, puisque l'un d'entre eux, Joao Rosmaninho (24 ans), du groupe amateur de Sao Manços, est aujourd'hui entre vie et mort, (en coma provoqué), avec de graves lésions au foie, après avoir été projeté et "cornéé" contre un burladero, par le troisième toro de la soirée, un toraco de 600 kgs.
     Le jeune forcado est actuellement dans un état "stable", en coma "inducido", en l'Hopital Santa Maria de Lisbonne, son état étant trop grave pour rester en l'hôpital Espiritu Santo, à Evora, où il fut opéré d'urgence, d'une grave hémorragie, en région du foie. Attente, donc, mais une nouvelle intervention chirurgicale est envisagée, dans quarante-huit heures. - Un drame! 

A voir, en video: l'accident de Joao Rosmaninho - via "Mundotoro":
    
https://player.vimeo.com/video/457427936

A ce sujet, en texte - dans "Toureio.PT":
  
  https://toureio.pt/joao-rosmaninho-sera-operado-terca-feira-veja-o-video-da-pega/
     Dans "Tauronews":
  
  http://tauronews.com/reguengos-forcado-de-sao-mancos-transferido-para-santa-maria-copy-copy/
     Dans "ABC"/ Madrid:
     https://www.abc.es/cultura/toros/abci-tragica-corrida-portugal-doce-forcados-heridos-coma-inducido-202009141838_noticia.html

     En annexe-vidéo: Vu du ciel: Reguengos et sa plaza de Toros - par Marcos Custodio
  
  https://www.youtube.com/embed/sgjHqrDyoGI

 

TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"   

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 13 Septembre  ( durée:  52'25") - Disponible jusqu'au 12 Décembre:
     Au sommaire, entre autres:
Les deux toros "indultés" par Ruben Pinar (Victorino Martin) et Salvador Cortes (Juan Pedro); Lea Vicens, avant d'aller à la plaza de Priego de Cordoba
-   Et, au campo: Traslado de vacas "sous-marin", au Palancar   -  Tout cela et plus encore!!! - Para disfrutar ! 

          https://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1626431&jwsource=cl
 

 

"RAYITO...  DE LUZ !!!"
     Comme une vieille chandelle, qui s'éteint peu à peu !

     16 Septembre - Il chemine, laborieusement, l'air et le regard tristes! Il a mal aux pattes, depuis un bon moment. L'arthrose et la maladie sont passées par là, et y sont restées. Depuis, le bel étalon n'a plus de plaisir. Certes "des dames" l'accompagnent, le veillent presque, mais s'il les regarde et les trouve attirantes parfois, "las ganas se le fueron"! Alors il va, par le campo Salmantino, passant doucement ses chaudes journées… Il attend! Pour l'instant, chaque jour, il attend la jeune femme qui vient lui donner à manger! On dirait qu'il regrette son état! Qu'il regrette… "le jour où"!!!
     Le jour où, en 2010...
     Il s'appelle "Rayito" et il est… "Toro de gloire!" Toro "historique"! - Le 1er Août 2010, Juan Jose Padilla, Curro Diaz et Miguel Tendero faisaient paseo, en plaza de Barcelone. C'était… quatre jours après que "les saletés politicardes" du Parlament Catalan s'étaient liguées pour voter la prohibition du Toreo, à Barcelone (28 Juillet 2010). Non par défense du noble animal qu'est le Toro de lidia, mais parce que "la Corrida" était le symbole de cette Espagne que haïssent les Indépendantistes Catalans! - Quatre jours après, un toro de Valdefresno, du nom de "Rayito", sortait en troisième de la corrida… et entrait dans l'Histoire. Toro "beau, brave et noble", tel était "Rayito" que le torero et l'Aficion Barcelonesa "indultèrent", au cris de "Liberté! Liberté!"
     "Rayito" a quatorze ans aujourd'hui! Il est fatigué, malade, mais on le vénère et on le soigne avec tendresse. Il partira, bien sûr, comme nous tous, et l'on espère qu'il ne souffrira pas trop! Il est un peu comme cette vieille chandelle qui a fait mille devoirs, vécu mille douleurs, ou mille moments d'oubli. Pourtant, il est… un symbole! Celui de la Fiesta des Braves! Comme… "Un rayito de luz"!
     Repose toi bien, Toro bravo! On ne t'oublie pas. La preuve!!!

A lire: "Rayito - par Javier Lorenzo, pour "La Gaceta de Salamanca":
   
 https://www.lagacetadesalamanca.es/toros/rayito-el-toro-salmantino-indultado-en-barcelona-que-vive-10-anos-despues-IA4453956

En souvenir: "Rayito" - 5 Août 2010 - via le blog "Objetivo El Toro", de Menacho:
  
  https://objetivoeltoro.blogspot.com/2010/08/rayito-ya-es-el-rey-de-valdefresno.html

En video: "L'Indulto de "Rayito", le 1er Août 2010, à Barcelone - via "Facebook ganaderia Fraile" (à ouvrir: Clic droit+autre fenêtre):
 
   https://www.facebook.com/103078971117715/videos/389699841959497/?__so__=permalink&__rv__=related_videos

 

UN GRAND GARZON !!!

     16 Septembre - Ils ont beau lui chercher des noises autant que sur la tête des poux… "il avance"! - Jose Maria Garzon vient d'annoncer le mano a mano du 12 Octobre, "Dia de la Hispanidad", en plaza de Cordoba, où, assure t'il, "toutes les mesures fixées par la Junta de Andalucia" seront respectées…et au-delà! - Et de revenir, bien entendu, sur la corrida du Puerto, qui a fait tant de jaloux, et révélé tant… de faux culs! Parler "d'amitié sincère", dans le monde Taurin (et grand nombre "d'ailleurs!!") est pure fantaisie ou vue de l'esprit! On s'en doutait un peu, mais la "pandémie" aura bien confirmée le fait (ici... comme en une grand nombre "d'ailleurs"!! Pas vrai, messieurs des grands pontes de la médecine Française ??? )
     En tous cas, force et de constater qu'en ce 2020 où "Le Système", tant des grandes Empresas que des Figuras del Toreo, se sont "cachées", ou pour le moins "protégées", bien à l'abri de leur finca et leur statut de "star", Jose Maria Garzon a démontré "l'envie" de faire vivre la Fiesta Brava, même sans gagner le moindre euro (peut-être!), et, "si Cordoba a lieu", et se déroule comme il le prévoit et veut le préparer (ensuite, "le toro dira!"), il est probable que l'on devra dorénavant regarder son entreprise "d'un autre oeil", en particulier ceux qui se croient bien installés…
     En tout état de cause, "un nom nouveau" pour la Fiesta Brava… de demain!

A lire: "Jose Maria Garzon: "La queja es la defensa de los cobardes"! - par Rosario Perez, pour "ABC":
   
 https://www.abc.es/cultura/toros/abci-jose-maria-garzon-pasado-pero-queja-defensa-cobardes-202009151802_noticia.html

 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  :  "Actualité d'un Septembre Taurin"

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -  Au programme: "SEPTIEMBRE TAURINO"  :  
               https://www.youtube.com/embed/1aHeWhQZbOY

Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 
 
     NÎMES - Feria des Vendanges 2020.
 
Jeudi 17 Septembre - (Paseo 17h30) - Corrida mixte, hommage à la Tauromachie Française:
     Deux toros de Fermin Bohorquez; deux de Vegahermosa; et deux novillos de Malaga), pour Lea Vicens, Sebastian Castella et El Rafi
Vendredi 18 Septembre- (Paseo 17h30):
     Toros de Victoriano del Rio, pour Enrique Ponce, Curro Díaz et Emilio de Justo.
Samedi 19 Septembre- (Paseo 17h30):
     Toros de Garcigrande, pour
Daniel Luque
(remplaçant Jose Maria Manzanares, en grave rechute de sa lésion vertébrale), Juan Leal et Marcos (alternative)
Dimanche 20 Septembre - (en matinée: 11h30) à 11h30 - Corrida de Rejoneo:
    Toros de Fermin Bohorquez, pour Leonardo Hernández, Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza
Dimanche 20 Septembre (Paseo  17h30) :
    Toros de Jandilla, pour Sebastian Castella et Miguel Angel Perera, en mano a mano
    
(Nota: Les corridas des 18, 19 et 20 sont télévisées en direct par "Canal Toros"/Movistar)
 

NÎMES/1ère: TRIOMPHE DE LEA VICENS !

     18 Septembre - C'est exactement ce que l'on  aurait attendu de Simon Casas… à Madrid! - De l'imagination, de l'originalité! Une... présence!
     Certes "ouvrir Las Ventas", ne serait ce que pour un seul spectacle, déclenchait "une année d'arrendamiento"… pour rien! Beaucoup de dépenses… pour énormément de pertes. Mais en cette année "totalement différente et exceptionnellement dramatique" (et ce n'est pas terminé!), tout pouvait se négocier, d'autant que la Comunidad et sa présidente étaient favorables à ouvrir Las Ventas au mieux!!! Par ailleurs, les dépenses occasionnées, (selon l'importance des carteles et les efforts que chacun pouvait faire (on parle des toreros "importants"), semblaient permettre d'envisager des entrées similaires ou même supérieures à ce que voit la Monumental… les trois quarts de la Temporada.
     Alors bien sûr! "La San Isidro rembourse tout!! Et la feria de Otoño "complète" un peu!" Du coup, l'Empresa peut se permettre des quarts, voire cinquième de plaza, tout au long de l'année… En 2020: Pas de Sans Isidro! Pas de feria de Otoño! La dèche! - Aujourd'hui, Madrid est retombée en grave situation pandémique, mais il y a eu un moment où… c'était possible! Et Simon Casas, réel "patron" de la plaza, n'a rien fait! Lui dont on vantait "la passion et le génie créateur", n'a rien fait ! Pire encore: Alors qu'il restait "absent et muet", sur Madrid, Simon Casas montait une grosse Feria des Vendanges à Nîmes!
     Certes les conditions ne sont absolument pas les mêmes, mais l'Aficion Madrilène n'en a cure! Et elle est "de uñas", totalement remontée contre le Français, qui fait, "chez lui", ce qu'il s'est refusé de faire… chez elle! - Bien entendu, on peut comprendre les raison du "gestionnaire", mais "psychologiquement", il était important, "primordial" de donner festejos en plaza de Las Ventas, y compris sous forme de grands "Festivals" caritatifs! La télé étant présente, l'empresa ne risquait guère… Mais "il" ne l'a pas fait, et il est évident que cela lui sera "comptabilisé"; et que, si elle a lieu, la Temporada 2021 sera "houleuse", à Las Ventas.
     La Feria des Vendanges 2020 a débuté, hier en Nîmes, par un festejo "mixte" rassemblant trois Français, en trois disciplines "différentes", un peu comme le symbole de "La Fiesta Brava" en sa vocation (où les femmes ont désormais place, en particulier dans le Rejoneo), et sa trajectoire, de novillero a "Figura". Bien entendu, il fallait penser "taquilla", et, faisant "doblete" en quatre jours, Sebastian Castella et Lea Vicens étaient chargés d'attirer les Nîmois. Ce fut moyennement réussi! 
     La Feria se poursuit, jusqu'à Dimanche soir, comme des Vendanges "presque normales", avec quatre autres festejos, dont un de Rejoneo. La capacité de la plaza étant réduite à 5000 places, de par les mesures sanitaires en vigueur, les caméras de "Canal Toros"/Movistar" seront présentes ce Vendredi, Samedi et Dimanche soirs! Ce qui aidera l'organisateur. A priori, ce coup de main sera apprécié, au vu d'une entrée "bien trop chiche", hier, pour la corrida dite "des Français"…
     Triomphe cavalier de Lea Vicens! Oreille pour un Sebastian Castella "en Sebastian Castella"; et bon succès, moral, du Rafi, qui perd un gros triomphe à cause de l'acier, au dernier de la soirée…
     Mérite de tous et chacun! Tandis qu'à Madrid, "dans les cercles et les ronds, où les vérités sonnent comme des éperons*", on parle "Del Simon ese", avec un regard en-dessous, qui ne dit rien qui vaille !!!

* "Cyrano de Bergerac" personnage "pundoroso" d'Edmond Rostand.

     Jeudi 17 Septembre - NÎMES - 1ère de Feria des Vendanges 2020: Festejo "mixte" - Plaza "moyennement garnie", dans la limite imposée. - Très beau temps: Deux toros de Fermin Bohorquez, pour la cavalière; Deux toros de Vegahermosa, pour le matador; et Deux utreros du fer de "Malagé", pour le novillero. - Correcte, la présentation générale, et, pour ceux de "a pié", des toros nobles, qui allèrent "de mas a menos".
     Poids : 540®, 490, 460(n), 535®, 512 et 480(n) kgs.
     En tout début de festejo, un hommage à toutes les victimes de la pandémie et aux Taurins de la région, décédés depuis le dernier paseo. Il y eut Marseillaise, puis un joli moment, en honneur de la Cavalerie Heyral.  
     Lea Vicens (chaqueta campera gris souris): Une oreille; et Une oreille - montrera grande volonté, pas toujours récompensée par un premier adversaire, certes noble, faible et soson. - Rejon trasero -  Le quatrième débutera manson et fuyard, s'améliorant pourtant au cours d'une lidia bien menée par la cavalière. Mort en trois temps (pinchazo, rejon et descabello) la rejoneadora coupant nouveau trophée et ouvrant grande porte, pour sa première "salida" de la Feria.
     Sebastian Castella (de pourpre et or): Ovation après avis; et Une oreille après avis - verra la lidia du premier "secouée" par le très gros susto vécu par Antonio Chacon, pris aux barrières et en sortant par miracle. Toro "con fijeza", très bon à droite, mais qui finira par aller a menos, au terme d'une longue faena, essentiellement droitière, close en arrimon. "No lo mato", troquant une oreille pour un avis - On retiendra de la lidié au cinquième, le quite par chicuelinas, et le bon début de faena, face à un toro "vibrant" et codicioso. Faena sur deux mains, le toro finissant par abandonner. Entière à la première, longue en ses effets, et…"una orejita" - Deuxième sortie de Castella, Dimanche soir.
     "El Rafi" (novillero - de gris plomb et or): Une oreille; et Silence - ne pouvait laisser l'occasion de se faire remarquer, notamment de la Presse Espagnole. Aussi le verra t'on "ardent et brillant", face à ses deux adversaires, "tentant tout" et réussissant de bonnes choses. - Ainsi il débutera, deux genoux en terre, sa faena au troisième, principalement droitière, coupant une oreille après une quasi entera un brin défectueuse mais "au recibir". - Il débutera très fort, devant le sixième, novillo "con trapio", se révélant brave au cheval: Quatre largas à genoux, bon quite par lopecinas, au capote; puis, après brindis à Sebastian Castella, entamée en ayudados por alto, une faena très volontaire qui va se heurter à un comportement "défensif et revoltoso" du bicho, finissant "rajandose".Rafi fera un maximum, perdant tout trophée à cause de cinq entrées a matar pour un dernière lame, basse.
     Lea Vicens sortit en hombros, par la porte des cuadrillas.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida et son commentaire, par Agnès Peronnet - via "Feria.Tv":
     https://www.feria.tv/video/3968/nimes-lea-vicens-a-hombros-oreille-pour-castella-et-el-rafi/
     La vidéo-résumé de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv":
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wa6ih
     La reseña de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.Org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14909:nimes-17-09-2020-lea-vicens-a-hombros-oreilles-pour-castella-et-rafi-22170920&catid=19&Itemid=238
     Gros "susto" pour Antonio Chacon (2ème de la tarde) - via "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/actualidad/2020/9/17/jose-chacon-tremendo-susto-ante-un-segundo-de-vegahermosa-que-le-apreto-en-banderillas-41049.html
     La reseña de la corrida - par  German Jimenez, dans "Burladero.tv:
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/17/lea-vicens-triunfadora-de-la-primera-de-feria-67223.html
     Les photos de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
     http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Septembre/Nimes_17092020/index.html
     Les photos de la corrida - par Muriel Haaz, pour "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/17/vicens-abre-hombros-la-vendimia-41047.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, pour "Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/17/lea-vicens-triunfadora-de-la-primera-de-feria-67223.html#&gid=2&pid=7
     Les photos de la corrida - par Justine Mezzina, pour "Actu Toro":
     https://www.actutoro.fr/2020/09/17/louverture-de-la-feria-des-vendanges-dans-lobjectif-de-justine/

 

NÎMES/2ème: TOUJOURS PONCE !!!
     Grande corrida de Victoriano del Rio.

     19 Septembre: L'interminable salut d'Enrique Ponce, au centre de l'ovale Nîmois, parcourant du regard, très lentement, les trois-quarts de banquettes vides, avait quelque chose de très spécial. - Un peu comme un "Merci de me rester fidèles, vous!" - Ou peut-être: "Oui, j'ai changé, mais… je n'ai pas changé!" - Ou bien encore: "Peut-être à l'année prochaine… ou peut-être pas! Car, voyez-vous… j'ai autre chose à faire !!!"
     Ce qui est certain, c'est qu'en ce long salut, "saboreando" la longue ovation des Nîmois, Ponce vivait grande émotion. Et si ce n'était pas le cas… c'était bien imité! - Trois oreilles et nouvelle Porte des Consuls, pour l'inextinguible maestro de Chiva, dont on préférera la tape d'amicale félicitation au banderillero du collègue, aux élucubrations amoureuses dont il envahit lui-même les réseaux sociaux et la presse dite "du cœur", en un brin d'impudeur qui ne lui va absolument pas! - Un Ponce au regard d'enfant, de "novillero sin picar", lorsque les gradins, debout, lui disent leur fidèle admiration…
     Le secret de trente ans "en-haut": Savoir encore s'émerveiller et "saborear el Toreo". - Monterazo, Monsieur Ponce!

     Grande, très grande corrida de Victoriano del Rio, en plaza de Nïmes. Grande "par la taille, le trapio et les cornes"; et grande par le comportement. - Il manqua à certains un peu plus de force, mais "la codicia", la bravoure (3ème), la noblesse sans innocence, ont fait de ce lot le probable "first one" de toute cette saison 2020, "très spéciale". Et, sans médire d'Emilio de Justo, on est en droit de penser que, cette année, en d'autres mains, plus "fleuries", en quelque plaza d'Espagne, même importante, "Descreido" eut été indulté. Ici, il y eut vuelta d'honneur, bien méritée. Grand toro!
     Emilio de Justo, justement, qui dut à sa présence d'esprit, ayant reflexe de s'accrocher au piton, de ne pas se faire percer la poitrine par le deuxième de la tarde. Trébuchant au sortir d'un quite par chicuelinas, l'Extremeño tomba, mal, se faisant retourner sous les cornes du bicho, qui le cherchèrent durement. Et l'on frôla la catastrophe. Vaya susto! - Un Emilio de Justo, fidèle à lui-même, sobre, rude, "criant beaucoup", maniant la hache et la serpe, s'imposant en force plus qu'en finesse, avant d'attaquer fort, épée en main. Tout n'a pas fonctionné, mais personne ne peut nier la personnalité torera de ce "juste là".
     Quant a Curro Diaz, on lui reconnaîtra le vrai moment artistique de la tarde, "sans amidon ni flonflons!" - Ce fut… le début de faena au cinquième, toro loin d'être facile. Ce furent "vingt secondes"... mais vingt secondes de "pureza torera" et de "duende". Vingt secondes, peut-être moins, qui disaient "la vérité de la Fiesta Brava": Créer de la beauté, profonde, avec la mort! - Malheureusement, la suite ne fut pas du même parfum: Dans son envie de triompher et de le faire avec "son Toreo", le Linarense ne trouva pas toujours la vraie bonne solution, devant deux toros qui, tout en étant nobles, ne se laissèrent pas manœuvrer…  
     Faenas très longues! Interminables! - Dans sa chronique du "Pais", Antonio Lorca critique durement les toreros, et de même le public Nîmois. Certes le fait de voir la corrida à la télé plutôt que "en vivo", fausse un peu le jugement. Cependant, peut-on lui reprocher ce que personne n'ose dire: "Les toreros ont été "en-dessous" d'un grand lot de Toros"? - Je ne sais pas!!!  
     En tout cas, une des corridas de la temporada ("y de muchas, en Nîmes"!) Bravo au ganadero, à l'organisateur… et aux toreros, qui l'ont acceptée! Un corridon !

     Vendredi 18 Septembre - NÎMES - 2ème de Feria des Vendanges 2020 - Plaza "bien garnie", dans la limite imposée (corrida télévisée/Movistar). - Temps gris, lourd, menaçant pluie: Six toro de Victoriano del Rio (le 3ème étant de Cortes - 2ème fer), superbement présentés et armés. Sorties applaudies, pour un lot qui montra noble caste, en divers degrés de forces, le 3ème de la tarde, du nom de "Descreido" - N°154 - 542 kgs recevant les honneurs de la vuelta posthume. - Grande corrida et grand lot, le mayoral devant saluer, en fin de festejo.
     Au final du paseo: Ovation pour Enrique ponce, qui fait sortir et saluer les compagnons
     Poids de la corrida: 536, 526, 542, 557, 552 et 538 kgs
     Enrique Ponce (de rose pâle et or): Une oreille après avis; et Deux oreilles - reçut facilement "Curioso", le toro d'ouverture, bien présenté, sérieux, cuestarriba et bien armé, "enseñando las puntas", qui fit simple devoir au piquero. Bon début de faena, par doblones suaves et première ébauche droitière et pecho, "con empaque". Toro qui part bien, répète, surtout à droite, mais se rebiffe en fin de muletazo. Ponce saura s'adapter et, très élégant mais parfois un peu rapide, saura gagner les bravos. Après un "pase de las flores", une courte série droitière, avec cambio et pecho enlève tous les suffrages. A gauche, ce fut plus compliqué, mais le Valenciano y revient en fin de longue faena, avec un pecho, enclenché "du dernier centimètre", très précis, de sa muleta. Faena "de maestro", sans grande émotion, close par des Poncinas, dorénavant tournées "en Roblesinas", et adornos, solennellement "génuflexés". L'épée, elle, sera moins gaillarde: Trois-quarts de lame, verticale et desprendida, qui tue sin puntilla. Oreille, vuelta et salut cérémonieux - "Estrecho de sienes", le quatrième, très bien présenté, répète bien, au capote facile de Ponce. Piqué trasero et medido en deux bonnes charges. Le toro est noble, "de dulce", mais limité de forces. Le maestro commence magnifiquement, "andandole al toro", solennel. Un muletazo, un cartel! Le reste, on le devine, sera "une symphonie", le diestro se régalant à tirer des muletazos, certes irréguliers, mais de grande saveur, avant de finir en grande beauté, accompagné par "la Mission" de Morricone, Ponce se livrant à un concert de "chivanas", citant gaucher, précis, inversant joliment le bout de muleta! Grosse impression "Toreo/Musique"! (Même si l'on préfèrera "la musica callada del Toreo"!). Ponce s'en va vers les cimes et le public l'accompagne! Faena trop longue, finissant par un désarmé, applaudi! Final en redondo entier, invertidos complets sur piton gauche et… cité recibiendo, limpio, une lame entière, qui tue très rapidement après court derrame. Euphorie dans les gradins! Sourire d'enfant du maestro, et grande vuelta, avec en sa fin, un long moment où le torero parcourt les gradins d'un long regard, mi-heureux, mi-triste, mais en tout cas, "ému"!!!
     Curro Diaz (de bleu nuit et or): Ovation; et Vuelta - n'a pu donner la tarde qu'il se proposait, sûrement. Tout d'abord, il ne put jamais se livrer, au capote. Les charges, inégalement répétées d'un premier adversaire, superbe, mais trop irrégulier de charge et distrait; et d'un cinquième, "muy suelto", nous volèrent son toreo à la véronique. - Un premier adversaire qui resta collé au peto, encelado, et mit un susto terrible à De Justo, qui avait trébuché au sortir d'un quite à la chicuelina, un peu compromis. Au sol, le toro le retourna et lui mit la corne sur la poitrine et au cou, le torero s'y agrippant des deux mains, et se sauvant, indemne! Long susto!!! Après brindis à Ponce, Curro Diaz débuta suave, ce qui n'empêcha plusieurs laids fléchissements de "Misigato". Un toro "de classe, mais aux forces limitées, que l'Andalou va gérer au mieux, en séries liées, parfois brusques, car le toro veut charger! Il y aura bonne série à gauche, que le diestro ne pourra réitérer. Au final, des adornos très toreros, en revenant "pa dentro", et une lame courte, un peu tombée, dans son style, scellée d'un descabello. "Il manqua quelque chose!" - Le burraco cinquième, du nom de "Jara", passa ses deux premiers tiers "muy suelto", sin fijeza et manseando en un gros puyazo en querencia. (On n'a pas compris comment C.Diaz a voulu mettre en suerte par chicuelinas marchées, perdant ainsi "la cara" d'un toro aussi distrait). Grandes paires de banderilles de Juan Carlos Garcia, qui doit saluer. Et "le" moment de la corrida: Début de faena sensationnel de Curro Diaz: Doblones, un genou en terre, trincherazos et muletazos droitiers alternés, en avançant, "acompañando  con el cuerpo", d'un dominio artistique intense. Le public ne s'y trompa point. De même la première série, en cinq derechazos et pecho…Cependant, le toro n'arrête pas de charger "dans le muletazo", restant collé au leurre et empêchant l'homme de rompre et prendre distance, "l'asphyxiant"! De ce fait, la faena sera inégale, face à un toro noble, mobile mais sans classe, Curro Diaz plaçant de très bons détails, sans pour autant "dominer complètement". A la mort, un pinchazo hondo; une autre piqure, et enfin une bonne lame, entière. Vuelta applaudie, d'un Curro Diaz faisant contre mauvaise fortune bon cœur.
     Emilio de Justo (de havane et or): Une oreille; et Applaudissements - donna l'impression habituelle de torero "rigoureux", sobre et sincère, puissant et "court de registre", qui trouva, en "Descreido", le troisième, un toro, brave et noble, qu'un autre diestro, peut-être, aurait "indulté". Là, tout fut parfait, ou presque, mais le toro était tellement puissant et sincère, et le torero de même, que la lidia et la faena ont été, logiquement, "a menos", alors que, mieux administré, "Decreido" se gagnait peut-être la vie sauve! (Dans le contexte 2020 et "vu ce que l'on a vu", en fait d'indultos, voilà qui est certain!) Est-ce la raison pour laquelle il n'y eut qu'une oreille, (car le pinchazo premier serait pâle excuse)? Le toro est sorti, beau, fort et billant, dans le bon capeo de l'Extremeño. Puis ce fut bravoure, avec fijeza et mettant les reins, au cheval. Casta et belle noblesse (les planches de la barrera peuvent en témoigner), avant une faena, peut-être trop longue, débutant intensément, le diestro se livrant à fond, et le toro de même. Faena "à la hache", manquant un peu de finesse et d'enjolivures, malgré un bon final par naturelles, citées de face. Faena "importante" en sa première moitié, mais "qui ne servit pas le toro". Pinchazo et grosse épée, le public acclamant la vuelta d'honneur, pour "Descreido", tambour major d'un grand lot de Victoriano del Rio - Le sixième viendra, codicioso, au capote, mais sera très durement châtié, à la pique, par Juan Bernal. Faena très "hachée", le diestro alternant bons muletazos avec d'autres, plus accrochés, plus "sucios". Faena sans unité, face à un toro "a menos", que le diestro essaiera de remonter avec des naturelles de la droite, ayant jeté l'épée (la nouvelle mode, devenue "abus") et manoletines. Final en deux pinchazos et une entière, le diestro étant logiquement déçu.
     Tandis que saluait ovation, le mayoral de Victoriano del Rio, sortie a hombros par la Porte des Consuls, pour Enrique Ponce.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - via Twitter "Canal Toros"/Movistar"
(clic droit+nouvelle fenêtre et élargir l'écran):

     https://twitter.com/i/status/1307071982849187846
    
La vidéo-résumé de la corrida et son commentaire, par Agnès Peronnet - via "Feria.Tv":
     https://www.feria.tv/video/3969/ponce-et-les-toros-de-victoriano-del-rio-triomphent-a-nimes/
La vidéo-résumé (long:37'35") de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv":
    
https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wb46q
     La vidéo-résumé (long:37'35") de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv":
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wb46q
     La reseña de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.Org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14914:nimes-18-09-2020-enrique-ponce-ouvre-la-porte-des-consuls-au-terme-d-une-grande-corrida-de-victoriano-del-rio-22180920&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca", dans "El Pais":
     https://elpais.com/cultura/2020-09-18/los-bravos-toros-de-victoriano-del-rio-ridiculizan-a-los-toreros-en-nimes.html
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2020/09/18/5f64f49921efa08f338b4571.html
     La reseña de la corrida - Par Antonio Amoros, pour "ABC"/Madrid:
     https://www.abc.es/cultura/toros/abci-directo-enrique-ponce-curro-diaz-y-emilio-justo-toro-toro-nimes-202009181723_noticia.html
     La reseña et les photos de la corrida - par Marco A.Hierro, dans "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/18/lo-incombustible-de-ponce-lo-bravo-de-victoriano-41054.html
     La reseña de la corrida - par  German Jimenez, dans "Burladero.tv:
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/18/ponce-tres-orejas-en-tarde-de-buen-toreo-67230.html#!
     Les photos de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
     http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Septembre/Nimes_18092020/index.html
     Les photos de la corrida - par Muriel Haaz, pour "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/18/lo-incombustible-de-ponce-lo-bravo-de-victoriano-41054.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, pour "Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/18/ponce-tres-orejas-en-tarde-de-buen-toreo-67230.html#!&gid=2&pid=1
     Les photos de la corrida - par Justine Mezzina, pour "Actu Toro":
     https://www.actutoro.fr/2020/09/19/retour-en-images-sur-la-corrida-de-victoriano-del-rio-a-nimes/
Avant la corrida: Le lot de Victoriano del Rio et le sorteo - via "Mundotoro":  
    
https://www.mundotoro.com/noticia/curioso-misigato-descreido-para-esta-tarde-en-nimes/1561987

En annexe, nouvelle : La reseña video de la corrida - par Pedro Javier Solana, via "El Taurino Solana":
   
 https://www.youtube.com/embed/UN4oKZ86UpM

 

A LA VEILLE D'UNE ALTERNATIVE !!!

20 Septembre - L'Aficion le connait peu, le mundillo bien mieux. Il s'appelle Marcos, et il prend l'alternative, ce jour en plaza de Nîmes.  - Afin de le mieux connaître, regardez ce reportage vidéo, à quelques heures de cette cérémonie qui "change la vie" de tous les jeunes toreros. "En bien, ou… !"

En video: Marcos, à quelques heures de l'alternative - via "Cultoro":
  
  https://player.vimeo.com/video/457099490

 

NÎMES/3me: "MALCHANCE !!!"
     Salida en hombros pour Juan Leal…
     Insolente facilité torera de Daniel Luque…

     20 Septembre - Mais quelle malchance! Quelle malchance a eue "Gracioso", troisième de la tarde, de tomber sur Juan Leal! Et quelle malchance a eue "Gracioso" de sortir en une Nîmes où "l'Aficion" et la Présidence n'ont pas su récompenser sa bravoure comme il se devait. - Hombre! Si on ne donne pas vuelta posthume à un toro de la sorte… "Apaga y vamonos"!
     Malheureusement, "Gracioso" est tombé sur Juan Leal, dont on sait le toreo, courageux jusqu'à l'inconscient (sa cogida au cinquième le prouve encore); généreux à l'extrême; ivre de triomphe et… de "destoreo"!
     Juan Leal a été "très bien" à ce toro… puisque les Nîmois lui ont donné les deux oreilles. C'est un fait incontestable!  - Et pourtant! Pourtant! "Gracioso", par sa bravoure et sa noblesse encastée, cent fois répétée, était toro… de grande chance! Un toro "para soñar el Toreo". Un toro où l'on pouvait briller... en le faisant briller! Juan Leal lui a fait "ce qu'il sait et veut faire!", et ce faisant, justement, il en a "mal géré" l'immense qualité du toro, au point que le public, démontrant une fois de plus qu'il est "seulement Torerista", en a oublié les honneurs qui lui étaient dus. Pardonnable, puisque "payant place" et faisant fête à son torero… Impardonnable, de la part d'une présidence qui, théoriquement, se doit à l'Aficion "Toreista", en toute équité. C'est-à-dire: la lidia des hommes, en fonction des qualités et défauts du ganado. Ne pas faire honneur à "Gracioso" n'est pas une faute, c'est un crime!
     "Malchance!" pour Daniel Luque, venu en remplacement d'un Jose Maria Manzanares dont les ennuis de dos vont lui valoir bien des soucis, et peut-être une retirada anticipée. - Face au mauvais tirage au sort, le Sévillan a montré "l'insolente facilité" qui est actuellement sienne, au point que le public a difficulté à en percevoir l'immense mérite. Daniel Luque est actuellement torero "embalao", auquel tout réussit, même devant des toros de bien peu d'option. "La difficile facilité"! - Bien sûr, il y a toujours ces satanées "Luquesinas", dont il clôt chacune de ses faenas. Horrible! Mais le public aime cela!!! - Et, autre "malchance": Daniel Luque a du supporter de voir ses deux jeunes collègues lui emprunter "ses Luquesinas", Juan Leal se permettant même l'insolence de les donner à genoux… "Rivalidad" y… "poca clase!". - A Nîmes, Daniel Luque a eu des capotazos sublimes, en particulier à la réception, en deux temps, de son premier adversaire. Et à la muleta, une fermeté suave, main de fer dans gant de velours, qui méritait plus que deux ovations. L'acier n'a pas voulu, et le public non plus. Malchance!
     Et "Malchance" pour un nouveau matador de toros qui, malgré les appuis dont il bénéficie et certaines qualités, va vite partir… au monton! (On ne le souhaite pas, bien sûr! Cependant... ) - Certes "Marcos" est un jeune homme très sympathique, et sa "génétique" plaide en sa faveur. Fils de Maximino Perez, empresa Taurino; et petit fils de Domingo Hernandez, ganadero historique, Marcos Perez a toutes le portes ouvertes. Son statut et ses qualités lui valent bienveillance de tous, y compris de la presse. Cependant, le jeune, qui s'est déjà retiré du Toreo, en 2015 ("Définitivement" assurait il), montre une froideur et une platitude majuscules, lesquelles, en cette époque "avide d'émotions", ne lui permettent aucun futur. Hier à Nîmes, surtout face au bon premier, Marcos a tout montré: son courage certes, mais également ses limites.
     Asi que… "mala suerte!" Le vent est venu y rajouter de grosses couches, mais il n'a pas plu. "Ya es algo!", d'autant que près de là, on a frôlé de nouvelles catastrophes, humaines.
    A si!!! "De la chance, enfin!" - La chance immense qu'a connue Jesus Arruga, le très bon banderillero de Cariñena, impeccable "troisième" et puntillero efficace: perdant pied sur un arreon du quatrième, Arruga fut poursuivi, rattrapé, "crocheté" dans le dos et précipité au sol, finissant contre la barrière, sous l'estribo. La chance a voulu que le toro n'ait pas l'idée de poursuivre son attaque, son manque de fijeza se transformant d'un coup… en qualité, puisque ce défaut aura peut-être sauvé la vie d'un homme.
     Du coup, "rien que pour cela", et malgré diverses "malchances"… ce fut une bonne corrida!

     Samedi 19 Septembre - NÎMES - 3ème de Feria des Vendanges 2020 - Plaza "bien garnie", dans la limite imposée (corrida télévisée/Movistar). - Temps gris, menaçant pluie, avec énormément de vent, par rafales dangereuses: Six toros de Justo Hernandez, "dispachés en quatre de Domingo Hernandez (2, 3, 4 et 6èmes) et deux de Garncigrande (1er et 5ème). Lot homogène. Présentation et armures "inégales mais correctes", le lot sortant noblote en divers degrés de race et de force. - Un très grand toro, brave et noble: Le 3ème, du nom de "Gracioso", qui méritait vuelta posthume. Le mauvais lot pour Daniel Luque. Le 1er de la tarde eut aussi qualité, "sans transmettre". Le 6ème promettait beaucoup. En d'autres mains, peut-être! - En un mot, une corrida "inégale"', un brin décevante, avec un grand toro, mal exploité… et mal récompensé!  
     Poids de la corrida: 526, 515, 531, 528, 533, et 533 kgs.
     "Marcos", petit fils de Domingo Hernandez, prit l'alternative devant le toro "Borrachito" - N°95 - 526 kgs, de Domingo Hernandez - Vêtu de rose très pâle et or, le nouveau matador entendit courte ovation.
     Daniel Luque (havane et or): Ovation après avis; et Ovation, forte - remplaçait Jose Maria Manzanares. Un Daniel Luque "embalao", se jouant des difficultés, face au mauvais lot du jour. Il ne coupe pas, pour deux raisons, probablement. D'abord, quelque malchance à l'épée; et surtout: "la difficile facilité", cette attitude, face au toro, tellement hautaine et "dominatrice", qu'elle ôte au spectateur l'idée d'un danger, pourtant permanent. A preuve la formidable manière de recevoir son premier, au capote. "Revolucionario" (le Garcigrande qui était prévu pour son "unico espada" d'Aranjuez) sort suelto, et le vent gêne. Deux véroniques, suaves, avant de devoir rectifier. On pense alors la réception capotera terminée, mais "à l'inspiration", Luque reprend le toro en quatre capotazos "mi-chicuelinas, mi-demies", rematant superbement un des plus beaux moments de la corrida, et de la Feria. Pura toreria! Duende torero! Malheureusement, le toro se donnera une lente vuelta de campana, et le quite, long et embrouillé de Juan Leal, n'arrangera rien. Si l'on y ajoute le vent!!! Luque va débuter suave et templé, "sin molestar al toro". Sûr et facile, le Sévillan va tirer de courtes séries, sans parvenir à lier et "entrer" dans le tendido. Il lui faudra "tirer l'épée", pour tisser une dizaine de luquesinas, provoquant la seule véritable ovation, de toute la faena. Au moment de l'épée, lla malchance continue: le toro "se descuadra" et Luque pinche deux fois, avant l'entière "en haut". Un avis a sonné, et l'oreille "est partie" - Le quatrième sera un toro sérieux, sortant suelto et… le restant! Après un "saut de l'ange" dans le premier capotazo de réception du Sévillan, le toro va continuer ses courses aventureuses, prenant au passage quatre véroniques et surprenant Jesus Arruga, lui mettant une voltereta très périlleuse, le torero se retrouvant bloqué par la barrière, sous l'estribo. Heureusement, "sin fijeza", le bicho ne mit pas la corne et s'en fut. Susto majuscule et torero indemne! Le toro passera, médiocre, au cheval, avant d'être très bien banderillé par Raul Caricol. A la muleta, Luque sera très facile, "trop", parfois, tandis que l'animal continuera, désordonné, sans classe aucune, et que le vent gênera parfois. Très bons muletazos, épars, ferme, les pieds bien à plat, mais sans option de triomphe. Luque cèdera à la tentation des "luquesinas", mais rien ne pourra renverser la tendance. Estoconazo forçant au descabello, et nouvelle ovation. - Pourtant, "sans couper", Luque fit "le Toreo" de la tarde!
     Juan Leal (de gris perle et or): Deux oreilles; et Vuelta, après pétition - a donné la tarde que l'on attendait de lui: Follement sincère et courageuse. Ses deux coups d'épée, spectaculairement "envolés" furent le point d'orgue de deux faenas similaires, faites d'une énorme volonté, d'un goût inné du spectaculaire, mais "sans esthétique" dans le fondamental, son envie "d'allonger" la charge des bichos le mettant "retorcido à outrance", dès le cite du muletazo, en une attitude disgracieuse, et en des positions, souvent, "al hilo". - Mais bien sûr, Juan Leal, c'est "l'explosion" du début de faena, comme celui servi au troisième de la tarde; et "l'arrimon final", à bout portant, le vestido "empapado de sangre" à force de se le passer près… Cet arrimon auquel Juan Leal a grande hâte d'arriver, au plaisir du grand public. - Pourtant, on lui reprochera de ne pas avoir donné sa chance à un grand toro, et de ce fait, n'avoir coupé que deux oreilles "qui divisent", alors que "Gracioso" lui offrait, devant la télé, un triunfo "de epoca". - Un toro "agréable de tête" mais sérieux, qui sort un peu suelto, mais attaque dur le cavalier, crochète le cheval et, le prenant "por los pechos", pousse fort, "romaneando" et envoie tout le monde mordre la poussière. Par contre, la deuxième entrée est une vraie pique "de brave", puyazo court et "medido" où le toro s'est fixé dans le peto et a mis les reins. Toro "muy bravo" et solide! Bien piqué, le cavalier méritant ovation. Brindant à tous, Juan Leal citera "à vingt mètres", les deux genoux en terre, plein centre de l'ovale, pour un début de faena "explosif": Un premier cambio dans le dos "extraordinaire", le torero détournant "au dernier centimètre" la charge du toraco qui arrive comme un obus; Second cambio dans le dos et après une haute, trois derechazos, un cambio par devant pour une naturelle, toujours à genoux, se libérant en pecho, debout. Ouf! Vaya! La suite se voudra classique, le toro venant fort en une grosse série de six droitières, bien rematée au pecho. Mettant main très basse, Juan Leal va un peu "casser" la noble charge de "Gracioso" qui, à force, va hésiter un peu, à chaque "troisième muletazo". Beaucoup de noble fijeza et de nouvelles séries, plus tirebouchonnées, dès le cite, le muletero se retrouvant même, ou se mettant, "al hilo del piton". La seconde partie de la faena sera "celle que l'on sait": Arrimon total et douzaine de muletazos en tous sens, certes courageux, à bout "portant/touchant", terminant par "Luquesinas à genoux", pour une dernière ovation. Spectaculaire, follement courageux, mais "destoreo" et… "toro gâché"! La faena divisera peut-être, mais pas l'épée entière, follement "sautée", qui tue immédiatement. Deux oreilles que l'on peut "entendre", vu l'intensité de la faena, et…"rien" pour le grand "Gracioso". Ce qui est… "peu glorieux", pour Nîmes. ("Brave et noblement encasté, le toro. Que fallait il de plus?) - La faena au salpicado cinquième, du nom de "Pasodoble", prendra le même chemin. Sauf que le toro, lui, ne sera pas le même!  Brindant à tous, Juan Leal débutera plein centre, par cambio "debout", mais finira désarmé. Alors qu'une nouvelle rafale de grand vent balaie le ruedo, le Français attaque, main droite, un toro "topon" qui se jette dans la muleta plus qu'il ne charge, et "suelta la cara", tire un coup de tête, à l'intérieur, en chaque muletazo. Juan Leal va tirer plusieurs courtes séries, le toro finissant par s'y ennuyer. Dès lors, passage à l'arrimon, le diestro, "en corto" et provoquant de grosse voix rauque, va tirer trois droitières de bon mérite, avant de passer au "pendule", au fil des cornes, se mettant en danger et prenant une grosse voltereta que tout le monde voyait venir. Grande chance et c'est tant mieux: le torero se relève, apparemment indemne! Nouveau pendule et en final, "le salto", épée et cœur en avant, pour une entière qui tombe le toro. Pétition "vociférée", que le président refuse! - En un mot: Juan Leal "tel qu'en lui-même" à qui on ne reprochera qu'une chose: N'avoir pas voulu mettre en évidence la grandeur de "Gracioso", un toro qui, en d'autres mains, aurait été... "grandioso".
     "Marcos" (de rose très pâle et or): Courte ovation; et Silence - aura pris la pâle alternative qui correspond à sa personnalité torera: froide et "sans personnalité", justement. Certes le jeune homme a du courage, comme tous, mais il lui faudra bien plus, "pa destacar", que ce toreo "propre et technique", mais "plat" et sans réel engagement, qui est le sien. Il le montra "de novillero", comment pouvait il en être autrement, de matador - On lui laissa choisir "le 95/"Borrachito", pour son alternative. Il y avait mis grand espoir, et le toro sotit "guapo" , mettant bien la tête mais un  peu court, au capote. Facile et propre Marcos donna espoir, et Luque mit un gros quite (un peu long) en deux temps. Courte mais jolie cérémonie d'alternative, et brindis au ciel (au grand-père ganadero). Débutant avec mobilité, le toro va passer, soso, noble et sans assez de transmission  pour que Marcos, lui-même "froid et plat" ne puisse accrocher le public. C'est une "récitation", à laquelle il manque le moindre vibrato, y compris dans l'arrimon final. "Propre, mais vide!" Tuant facilement, "entier et desprendido", Marcos entend une petite ovation… et "gâche une cartouche", la corrida étant télévisée, pour le Monde entier.  - Reçu par larga à genoux, le sixième était noble, qu'il brinda à tous. Faena essentiellement droitière, le toro "s'éteignant", à gauche. Et final "en attaquant", avec arrimon, muletazos en jetant l'épée (cette manie nouvelle!) et "Luquesinas" (ho!) pour chauffer le public. Peut-être cela aurait il fonctionné, mais trois pinchazos précédèrent la lame entière, libératrice. - Une alternative: "Rester ou s'en aller!"
     Au final, sortie a hombros de Juan Leal, par la Porte des cuadrillas.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida et son commentaire, par Agnès Peronnet - via "Feria.Tv":
     https://www.feria.tv/video/3970/nimes-juan-leal-a-hombros/
     La vidéo-résumé (long:22'33") de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv":
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wbpis
     La reseña de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.Org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14918:nimes-20-09-2020-la-palme-au-courage-a-juan-leal-22190920&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca", dans "El Pais":
     https://elpais.com/cultura/2020-09-19/la-heterodoxia-la-madurez-y-la-bisonez-ante-noblotes-toros-de-garcigrande.html
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2020/09/19/5f66522e21efa07a5e8b45d1.html
     La reseña de la corrida - Par Antonio Amoros, pour "ABC"/Madrid:
     https://www.abc.es/cultura/toros/abci-directo-daniel-luque-juan-leal-y-marcos-toro-toro-nimes-202009191646_noticia.html
     La reseña et les photos de la corrida - par Marco Javier Fernandez Caballero, dans "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/19/leal-triunfa-luque-se-impone-marcos-cumple-su-sueno-41055.html
     La reseña de la corrida - par  German Jimenez, dans "Burladero.tv:
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/19/el-palco-niega-la-puerta-de-los-consules-leal-67232.html
     Les photos de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
     http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Septembre/Nimes_19092020/index.html
     Les photos de la corrida - par Muriel Haaz, pour "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/19/leal-triunfa-luque-se-impone-marcos-cumple-su-sueno-41055.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, pour "Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/19/el-palco-niega-la-puerta-de-los-consules-leal-67232.html#&gid=2&pid=1
     Les photos de la corrida - par Justine Mezzina, pour "Actu Toro":
Avant la corrida: Le lot de Justo Hernandez, et le sorteo - via "ElTico.org": 
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14917:nimes-le-sorteo-de-la-corrida-du-19-septembre-13190920&catid=19&Itemid=238

En annexe, nouvelle : La reseña video de la corrida - par Pedro Javier Solana, via "El Taurino Solana":
   
 https://www.youtube.com/embed/p3dmYZkoPUQ

 

NÎMES/4ème - REJONEO : LEONARDO HERNANDEZ, A HOMBROS !

     21 Septembre - "Hay que matar!" Jamais les taurins ne le répèteront jamais assez, certains appuyant même sur un gros "Et vite!!" - Probablement Lea Vicens et Guillermo De Mendoza se répéteront ils ces quelques mots, après avoir manqué les trophées (notamment Lea au 5ème), en particulier avec le descabello, en la matinale Nîmoise - La corrida de Bohorquez est sortie "très limitée", seul un toro se livrant vraiment, permettant à Leonardo Hernandez une faena "enlevée", coupant deux trophées et sortant "en volandas" par la porte des cuadrillas!
     Mais: "Hay que matar! Y… lo mejor y lo mas rapido posible!!!"

Dimanche 20 Septembre - au matin - NÎMES - 4ème et de la Feria des Vendanges 2020 - Corrida de Rejoneo - 1/3 de Plaza, dans la limite imposée - Temps gris-bleu, chaud: Toros de Fermin Bohorquez, correctement présentés mais limités de force et race, le 4ème excepté.
     Poids de la corrida: 540, 531, 537, 522, 534 et 521 kgs.
     Leonardo Hernandez: Ovation; et Deux oreilles.
     Léa Vicens: Silence; et Silence.
     Guillermo Hermoso de Mendoza: Silence; et Silence.

     Dans sa chronique, Laurent Deloye souligne de gros travail des areneros de la plaza Nîmoise, dans le méchant contexte climatologique qui s'est emparé de la zone, dans les dernières 24 heures. Enhorabuena!

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida et son commentaire, par Agnès Peronnet - via "Feria.Tv": Attente
     La vidéo-résumé (long:14'10") de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv" - (cliquez: Acceptez! ):
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wc8w5
     La reseña de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.Org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14921:nimes-20-09-2020-matinale-triomphe-de-deux-oreilles-pour-leonardo-hernandez-14200920&catid=19&Itemid=238
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/20/leonardo-triunfa-en-la-matinal-de-rejones-de-la-vendimia-41072.html
     La reseña de la corrida - par  German Jimenez, dans "Burladero.tv:
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/20/leonardo-triunfador-de-la-matinal-de-nmes-67237.html
     Les photos de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
     http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Septembre/Nimes_200920M/index.html
     Les photos de la corrida - par Muriel Haaz, pour "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/20/leonardo-triunfa-en-la-matinal-de-rejones-de-la-vendimia-41072.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, pour "Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/20/leonardo-triunfador-de-la-matinal-de-nmes-67237.html#&gid=2&pid=2

 

NÎMES/5ème et dernière : "TOUT LE MONDE EN-BAS !"
     Un seul trophée, pour Sebastian Castella.

     21  Septembre - Six toros, six épées…"en bas!" Quelle honte! - En fait, durant la tarde entière, tout alla "par en-bas": Les hommes et les épées, avec six bajonazos! Deux diestros, en mano a mano, et "deux fois trois épées basses, ou "très de côté!" "Tout le monde en bas!" - Les toros, fléchissant beaucoup, en partie à cause d'un "piso de plaza" bien trop meuble, le travail des équipes municipales n'ayant pu totalement rectifier les dégâts des averses et… de la corrida de Rejoneo du matin. De ce fait, les toros, mais également les hommes ont souvent perdu leurs appuis. "Tout le monde en-bas"!  - Et puis, la corrida elle-même, tombant en une longue litanie de toreo, monotone et sans émotion aucune, parfois percée de quelque moment d'éclat: Ici, un quite de Castella; là, un début de faena de Perera, et ce brun "Ferretero", quatrième de la grise tarde, qui vient, plusieurs fois, de dix-quinze mètres… Mais, le "registre" des deux diestros et leur passion à "faire trop long", ont mené à devoir aguanter un festejo… interminable et très gris, malgré toute leur volonté et leur talent, face à un lot de Jandilla… fort décevant! Du coup, la passion glissa vers les abîmes de l'ennui. "Tout le monde en-bas"!
     Voilà une analyse rapide que l'on jugera sévère, probablement. Et pourtant!
     S'il ne fallait retenir qu'une chose, c'est la façon, très vilaine, dont toute la corrida a été estoquée! Entre "la mala uva" de Castella, en rogne toute la tarde; et "le bache sans fin", épée en main, de Perera, on a eu bien vilaine démonstration, qui ne méritait, au bout de tout compte, qu'un gros silence de réprobation. Car si pour le toro, le premier tiers reste primordial (mais voici que les commentateurs de la Télé, eux-mêmes, encensent comme "buen puyazo", le fait que le toro "vienne de loin" pour un picotazito, lui-même "medido"), l'épée et surtout "la façon" d'entrer a matar, restent le zénith de la faena. on l'oublie trop souvent, ou plutôt, "on le néglige" trop souvent!  El là...
     Total! "Tout le monde en-bas!" en un vil concours d'épées diversement "tombées"! - En aucun cas on prétendra à un "fait exprès!", chaque diestro se lamentant de la vile trajectoire de ses aciers, mais le fait est là: "Six épées… six bajonazos!", même si l'on parlera de "très deprendidas" ou "pelin caido"! Ce fut "un concours de bajonazos" et à ce titre, en bon mano a mano, les deux diestros… peuvent se donner la main!
     Pour le reste, la corrida de Jandilla est mal sortie! Cela arrive aux meilleurs! Dommage, car elle était pensée et montée pour rendre hommage à Borja Domecq, ganadero qui avait connut, ici et ailleurs, tant de belles gloires…
    Sebastian Castella et Miguel Angel Perera n'ont pas ménagé leurs efforts… mais, à divers degrés, les options de "vrai triomphe" se firent bien rares… et l'oreille du cinquième, seul trophée de la tarde, à Sebastian Castella, est plus résultat de quantité que de… autre chose!  - Oui décidément, hier, les Aficionados ont descendu les marches de la plaza, ravis mais fatigués! Ravis, parce que la Feria s'était donnée toute entière, avec de très bons moments; et fatigués, parce que le final n'avait pas été… "à la hauteur".
     "Tout le monde en-bas!! Et à l'année prochaine" 

     Dimanche 20 Septembre - au soir - NÎMES - 5ème et dernière  de la Feria des Vendanges 2020 - Plaza "pleine", dans la limite imposée (corrida télévisée/Movistar). - Temps gris, percé de coups de soleil: Cinq toros de Jandilla et un de Vegahermosa, sorti 2ème. Toros correctement présentés, variopintos (deux noirs, deux albahio (jabonero), un castaño, un melocoton), noblones mais faibles et limités de caste. (Il est possible que "le piso de plaza" ait joué quelque mauvais rôle auprès des forces déjà limités des toros). Châtiment minime, au cheval, et peu de classe à la muleta, excepté le 4ème. Le 5ème fut le plus "Toro"
     Poids de la corrida: 517, 550, 530, 514, 534 et 542 kgs.
     En fin de paseo, une minute d'hommage à Borja Domecq, ganadero de légende, trop tôt disparu, victime de coronavirus (24 Mars 2020, à 75 ans).
     Mano a mano entre Sebastian Castella et Miguel Angel Perera. - De sobresaliente: Jeremy Banti, auquel Castella offrira bon quite, au cinquième.
     Sebastian Castella (de lilas et or): Silence après avis; Silence après avis; et Une oreille - parut préoccupé, voire "en rogne", toute la tarde. Bien entendu, son professionnalisme et sa verguenza torera gommèrent un peu cette impression, mais "no estaba a gusto". - Actuacion "de pro", essayant et parvenant à corriger les défauts de ses adversaires, par un toreo souvent suave et élégamment technique, mais répétitif et sans grand vibrato.  Ainsi on notera cinq grosses naturelles au premier, longuement brindé au Maire de Nîmes, pour son engagement à donner la Feria. Une faena du goût du public, malheureusement gâchée par un désarmé, au mauvais moment, et surtout un premier échec aux aciers: bajonazo (accident?) et cinq descabellos. Un avis a sonné, et Sebastian fait la moue! - On le verra à son avantage, en un gros quite au 3ème, mêlant tafalleras, saltilleras et caleserinas, bien rematé en longue rebolera. (De même en son quite, "limpio", par trois chicuelinas et demie, au toro suivant, de Perera). - Ce toro troisième, jabonero clair ("albahio"), sortira avec un défaut de vue présumé, et faible, semblant "descordinado". Lacunes qui se corrigeront, le Français débutant "erguido", le toro venant "templado" et "avec classe", mais très limité de force, avant de toréer "suave" et finir en arrimon, Castella, en rogne, "le pressant comme un citron". Malheureusement, une fois encore, l'épée sera entière… mais de côté!  - Le cinquième, melocoton du nom de "Tenebroso", viendra bien, à droite, au capote du Français. Bien piqué, à la première, par Juan Melgar, le toro acceptera un quite de Jeremy Banti, et chargera de loin pour la deuxième pique… qu'il fuira, suelto, à peine touché! Chacon s'illustre aux banderilles, devant saluer, et Sebastian Castella entame sa longue faena par huit muletazos au centre: Après cambio dos, une alternance de hautes et remates bas, le toro allant et venant, noblement, faisant éclater "ovation d'espoir", dans le grand pecho… et dans une longue série droitière, où le torero se montre "a gusto". La suite sera volontaire mais plus heurtée, le toro, à gauche, se montrant plus rétif, pegando saltitos, et berreando,  jusqu'à revenir sur main droite, où le bicho vient plus long et noble. Longue faena, allant de mas a menos, et une épée "al salto" et encore basse, qui tue sin puntilla. Une oreille qui ne s'imposait absolument pas. - En un mot, un Castella "de cal y arena", qui laissa, à la télévision (et contre la Télévision), des commentaires qui en disent trop ou pas assez!
     Miguel Angel Perera (de pourpre et or): Palmas; Ovation après deux avis; et Silence après avis - arrivait à Nîmes, avec la douleur logique d'un cote fracturée à Béziers, mi Août. Fracture seulement révélée dernièrement. Un Perera "en puissance", sans originalité, qui se donna généreusement face à deux toros qui ne le firent pas, eux: Les 2 et 6èmes; et brillamment devant le bon 4ème, toro castaño du nom de "Ferretero", auquel il manqua un peu plus de force pour être "un grand toro, de classe". Un toro qui vint, facile, au capote de Perera, avant d'être "non piqué mais bien!" par Oscar Bernal. Un toro très noble, chargeant de très loin, que Perera reçut au centre, agenouillé, pour un  cambio dans le dos, le toro fléchissant par deux fois dans les six enchaînements suivants. Pourtant, répondant aux cites à grande et très grande distance de Perera, le toro montrera bonne classe, en trois séries droitières, courtes mais bien liées et rematées au pecho; puis sur main gauche, toujours citée à distance, l'Extremeño tirant de longues naturelles et s'illustrant encore dans les pechos. La faena sera très longue, trop longue, "embarrassée" de muletazos en tirant l'épée et inutiles "luquesinas". Un avis sonne, avant l'épée, et un deuxième, après un estoconazo bas et en arrière, nécessitant deux descabellos. Adieu le trophée! - Le sixième, autre toro "clair" du nom de "Gañan" faiblira dans le quite chicueliné de Perera, lequel débutera par doblones à mi-hauteur, s'appliquant à corriger les charges "protestando" du Jandilla; finissant par tirer de longues naturelles, très appliquées, avant de terminer sa longue faena par un arrimon, en se laissant toucher la taleguilla par le piton. Naturelles, pieds joints, de belle allure, qui précèdent… un désarmé violent. Là encore, un avis sonne, avant d'entrer a matar… Et encore une fois, une lame entière, "en-bas"!!!  
     Tout le monde "en-bas!", mais "Haut les cœurs", la Feria s'étant donnée jusqu'au bout.

Ils y étaient:
    
La vidéo-résumé de la corrida et son commentaire, par Agnès Peronnet - via "Feria.Tv":
     https://www.feria.tv/video/3971/decevante-corrida-de-jandilla-pour-la-cloture-de-nimes-solitaire-oreille-pour-castella/
     La vidéo-résumé (long:14'25") de la corrida - par Jérôme Zuccarelli, pour "Corrida.Tv" - (cliquez: Acceptez! )
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x7wc747
     La reseña de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.Org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14924:nimes-20-09-2020-tarde-la-seule-oreille-pour-castella-pour-la-cloture-nimoise-22200920&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca", dans "El Pais":
     https://elpais.com/cultura/2020-09-20/el-toreo-de-castella-y-perera-exige-el-relevo-generacional.html
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2020/09/20/5f67a450fdddffeb038b467d.html
     La reseña de la corrida - Par Antonio Amoros, pour "ABC"/Madrid:
     https://www.abc.es/cultura/toros/abci-directo-castella-y-perera-mano-mano-toros-jandilla-nimes-202009201659_noticia.html
     La reseña et les photos de la corrida - par Marco Javier Fernandez Caballero, dans "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/20/castella-tres-actos-de-esfuerzo-perera-un-poema-al-natural-ferretero-41073.html
     La reseña de la corrida - par  German Jimenez, dans "Burladero.tv:
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/20/castella-puntua-67239.html#!
     Les photos de la corrida - par Laurent Deloye, pour "ElTico.org":
     http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Septembre/Nimes_200920T/index.html
     Les photos de la corrida - par Muriel Haaz, pour "Cultoro":
     https://www.cultoro.es/festejos/2020/9/20/castella-tres-actos-de-esfuerzo-perera-un-poema-al-natural-ferretero-41073.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Mikael Fortes, pour "Burladero":
     https://www.burladero.tv/festejos/2020/9/20/castella-puntua-67239.html#!&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Justine Mezzina, pour "Actu Toro": Attente.
Avant la corrida: Le lot de Jandilla, et le sorteo - via "ElTico.org": 
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14922:nimes-le-sorteo-de-la-corrida-du-20-septembre-14200920&catid=19&Itemid=238

En annexe, nouvelle:
  La reseña video de la corrida - par Pedro Javier Solana, via "El Taurino Solana":

     https://www.youtube.com/embed/ypZszInt1OM

 
 
... Et pendant ce temps!
 

"TOÑETE S'EN VA !!!"

     18 Septembre - De lui, on gardera probablement deux images; et à n'en pas douter, les deux photos trôneront dans son esprit autant que sa bibliothèque. - La première: cette oreille, coupée sous un authentique déluge, le 21 Mai à la San Isidro 2018… - Et la seconde, sous un grand soleil Nîmois, le moment de l'alternative, scellé d'une salida en hombros, au 15 Septembre des Vendanges 2018…
     Etait-ce le rêve du fils… ou celui du père? - Etait-ce le rêve du fils… financé par le père, l'un des chefs d'Hotellerie les plus imposants d'Espagne (Patron du groupe "AC/Marriott" - 80 hotels - 3500 salariés)? - Sont ce les millions du père qui ont poussé à "faire l'alternative" du fils, en 2018, et prendre sa carrière en charge, en 2019? - Vete a saber!!!
     Pourtant, c'est le toro qui met toujours les choses en leur place: Malgré les opportunités offertes et tout en restant vaillamment digne, "Toñete" n'a pu se faire la place dont il rêvait… Et hier, le jeune homme, dont le père le rêvait "Figura", a écrit une lettre, et… s'en va, dans les affaires "del padre"!! - Qui pourrait bien le lui reprocher?
     "Que le vaya muy bien! - Un respeto!"

A lire, dans "ABC"/Madrid, la lettre d'adieux de "Toñete"
  
  https://www.abc.es/cultura/toros/abci-tonete-retira-echare-menos-miedo-y-toro-siempre-dice-verdad-202009172105_noticia.html

Souvenir Torero: Video résumé de la novillada du 21 Mai 2018, à Madrid - par "Plaza de las Ventas":
   
 https://player.vimeo.com/video/271160493?autoplay=1

 

"LA DIVISA" - Le Numéro 489, du 18 Septembre 2020.

     19 Septembre  - A votre disposition, en PDF, la revue "LA DIVISA" de PEDRO JAVIER CACERES":
       
  http://www.ladivisa.es/file/download/13551
        

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    19 Septembre - Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
"TENDIDO CERO" EST REVENU, CE JOUR !
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 19 Septembre 2020)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 :
    
https://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-19-09-20/5666301/
 

"TROP … OU PAS ASSEZ !!!"

     22 Septembre - Lors de la retransmission de la corrida de Dimanche, sur "Canal Toro"/Movistar, beaucoup auront été surpris des déclarations de Sebastian Castella, après avoir donné vuelta, avec en main le seul trophée de la corrida. Après un rapide bilan de sa faena, le Français, visage tendu, déclarait sa rogne envers la Télévision, sans en dire la raison exacte, dérivant rapidement sur la nécessité de se réunir, cet hiver, tous secteurs professionnels taurins confondus, et notamment la Télévision, afin de se mettre d'accord pour tout "restructurer". -  De l'autre côté du micro, David Casas ne put ou ne sut "rebondir" et demander au torero quelque précision. Quant aux trois commentateurs, sur le moment, ils ne pipèrent mot, paraissant pour le moins "gênés aux entournures !" Ce qui paraît aussi incongru que surprenant: Qu'un des principaux acteurs de la tarde fasse une telle sortie, aux yeux du monde entier, et qu'il faille attendre pratiquement une demi-heure pour écouter un flot de banalités au sujet de "se réunir et discuter… l'hiver prochain", peut paraître un  "taper en touche" pour le moins gênant…  Même Simon Casas parut surpris d'apprendre les déclarations de Castella, mettant "dix secondes" à réagir, pour s'envoler soudain vers "des phrases" dont il a le secret, le tout pour nous révéler que "vraiment, cet hiver, il faut s'asseoir ensemble, et discuter !!! "
     - Sans blaaaaaaaaaague !!  - "Cet hiver ????" - N'ont-ils donc pas eu assez, depuis Mars, pour élaborer ensemble une temporada "finement confinée"?
     Malheureusement, on n'en saura pas plus! - En quoi Sebastian Castella est il "molesto" envers la Télé, et en particulier "Movistar"? - On imagine que cela aura lien avec le programme "Reconstruction de la Tauromachie", négocié et mis en place par Movistar et "La Fundacion", avec à sa tête un Victorino Martin tout puissant, (mais… impuissant, comme on l'a vu en ses multiples échecs devant les "hautes autorités" d'un Gouvernement foncièrement "anti taurin"!!!)
     Le projet "Reconstruction", avec ses vingt-et-un festejos télévisés en direct (au départ ils étaient trente-trois), à partir de fin Septembre, s'est il négocié "dans le dos des toreros"? Leur a-t-on imposé la formule et les cartels, sans qu'ils n'aient à dire moindre mot? Dans quelles conditions financières ces festejos, qui doivent faire promotion de la Fiesta Brava, seront-ils également "bénéfiques" aux cuadrillas? Le "Système" a-t-il déclaré une espèce de "Tu en fais partie, ou… gare à toi, lorsque reviendront les beaux jours!"?
     Si, en direct, au micro de la Télé, Castella se dit, ouvertement, "molesto", c'est-à-dire "en colère" après la Télé… c'est que "quelque chose de grave s'est passé!!" Mais quoi? - Personne ne dit rien! Dans la Presse, pratiquement pas un mot! Un peu comme si, dans une secrète fourmilière, quelqu'un avait donné un coup de pied!  - Pourtant personne n'ose approcher ni "le propriétaire du pied", ni les fourmis!!! - Personne pour demander à la Télé! Personne pour interpeller Victorino!
     Que paso ?? - Pourquoi, alors que le petit écran est "le plus grand ruedo du monde", actuellement, un professionnel, "figura" de son époque, met il ainsi "les pieds dans le plat"? - "La Télé" fait elle le quite aux empresas…"au dépens" de ceux qui se jouent la peau dans le ruedo ? - Est-ce cela? Est-ce "autre chose"?  - Un mystère de plus du… "Système" !!!
     Un "Système"… auquel appartient Sebastian Castella !!!

A lire: Castella "molesto con la Television !"
     Dans "Aplausos:
  
  https://www.aplausos.es/castella-estoy-molesto-con-la-television-hay-que-hacer-una-reestructuracion/
     Dans "ABC":
     https://www.abc.es/cultura/toros/abci-castella-pide-reestructuracion-sector-taurino-television-202009202045_noticia.html

 
UN DEBUT DE REPONSE, PEUT-ÊTRE ???

22 Septembre - Si on lit la courte interview de Victorino Martin, datée du 21 Septembre... on s'aperçoit que "Tout le monde va baisser ses tarifs... et que l'argent laissé par le projet "Reconstruction" ira... à la Fundacion, dans le but de financer un autre projet "Reconstruction bis", plus volumineus, l'an prochain....  Voilà qui promet!!!
     Au nom de quoi "la Fundacion" doit elle engranger de l'argent "pour l'an prochain", lorsque tous les toreros, surtout "los de plata", connaisssent de terribles difficultés... maintenant?  - Et la Télé, là-dedans, travaille donc t'elle "pour la gloire" ???
     - De quoi, peut-être... piquer saine rogne !!!

A lire,dans "Toros en el Mundo" /Mexico:
     https://torosenelmundo.com/2020/09/21/todo-se-ha-hecho-con-la-mayor-transparencia-y-rigurosidad-posible-victorino-martin/

 

TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"   

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 19 Septembre  ( durée:  47'11") - Disponible jusqu'au 19 Décembre:
     Au sommaire, entre autres:
Les 25 ans de Victor Puerto… chez Litri; Actuaciones d'Enrique Ponce et Fandi (Baza), Antonio Ferrera (Arles), Diego Ventura... -   Et, au campo: Souvenir "El arbol de los toros!"; Les peleas de toros...  -  Tout cela et plus encore!!! - Para disfrutar ! 
        
 https://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1628761&jwsource=cl
          

 

OFFICIEUSEMENT…

     22  Septembre - "Mundotoro" a pu avoir accès aux carteles de l'Opération "Reconstruction", echaffaudée par "la Fundacion" et "Movistar". - Ces corridas compteront, chaque fois, de quatre toros, et seront télévisées en direct. - 15 corridas, entre le 24 Septembre et le 22 Novembre !!!
     "Officieusement"… telles sont les dates, et telles sont les affiches - via "Mundotoro":
      
   https://www.mundotoro.com/noticia/carteles-festejos-ftl-canal-toros/1562322

     Annonce officielle, ce mercredi 23 Septembre !!! 

 

TERTULIA TORERA, "CALLE… DE LA PUREZA!!!"

     22 Septembre - Cela fait du bien! A Séville, en quelque ruelle du barrio Santa Cruz, ou dans les allées du Parque Maria Luisa, il n'était pas rare de rencontrer "quelqu'un", dont la démarche, de face ou de dos, disait… qu'il était torero! - Un "ancien", revivant secrètement ses glorieux "paseos", à chaque fois qu'il sort de chez lui! - Un "de maintenant", qui s'en va prendre l'air, à la fraîcheur des patios ou au chant des oiseaux, cherchant "la paix", avant de s'habiller d'or ou d'argent, à la lumière de la Maestranza…
     Croiser ces êtres "spéciaux", souvent "exceptionnels" et pourtant si humains, provoque une émotion particulière, qui d'un coup mêle à l'envie d'aller leur parler, leur serrer la main (ou, maintenant, "leur taper sur l'épaule"), une timidité soudaine, qui marque la distance qui nous sépare d'eux!!! - La majeur partie du temps, ils sont heureux de vous rencontrer, se montrant curieux de votre Aficion, ravis de vos compliments malhabiles…
     Mais… si vous en rencontrez cinq, d'un coup, vous restez "raisonnablement loin", et suivez, avidement les moindres de leurs attitudes toreras. - Ils parlent avec douce passion, s'arrêtent parfois et, soudain seuls avec leur art, dessinent "un demie de rêve" ou une naturelle interminable, rematée du trincherazo "con duende"! - Le Toreo "pur"; le Toreo "unique"! Le Toreo… "de toujours"!
     Juan Ortega vient de révolutionner le monde, "là en-bas"! La faena de Linares est sur toutes les lèvres, et son nom court de tertulia en tertulia…
     Et, parlant de tertulia, imaginez un peu: Dans les rues de Séville, en compagnie "du nouvel espoir Sévillan", rien moins qu'Emilio Muñoz, Rafael Torres, Pepe Luis Vargas, apoderado (pour le moment) d'Ortega; et Rafael Chicuelo, 83 ans, petit-fils du grand "Chicuelo". - A cinq, ou à quatre, Juan Ortega écoutant les anciens, ils définissent et "revivent" le Toreo Sévillan… Les opinions et les anecdotes se succèdent, sans esbroufe, entre ces hommes qui, tous, en senti "le souffle et la corne" du Toro… Et de même, "le doux vent du Toreo bueno"…
     Une grande tertulia, à lire et relire! Et une vidéo, à voir et revoir…
     Un bien bon moment… qui en appelle d'autres, avec Juan Ortega! - Ojala!  

A lire, sans faute (+ voir le video): "Juan Ortega, ultimo discipulo del Toreo Sevillano - par Jesus Bayort, dans "ABC"/Sevilla:
   
 https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-juan-ortega-ultimo-discipulo-toreo-sevillano-202009130903_noticia.html

 

JUAN ORTEGA, APODERADO PAR… SIMON CASAS !!!

     23 Septembre - "Est-ce un bien; est-ce un mal ?" - Le temps dira!!! - Toujours est il que, "officieusement, pour le moment", Juan Ortega est désormais apodéré par Simon Casas.
     - "Un bien!", parce "Casas est Madrid, et Madrid est "celle qui commande à tous!" - Un bien parce que Casas est un passionné et un "romantique…très malin" dont les idées et les trouvailles peuvent valoriser l'artiste qu'est Juan Ortega! A n'en pas douter, en ces heures "de relève", on peut penser à un mano a mano Juan Ortega / Pablo Aguado, un de ces jours de 2021, en une des ces "plazas de Dios". Allez, au hasard: Nîmes!!! - "Un bien!" parce que Juan Ortega… va beaucoup toréer (on peut le penser!)  et multiplier les chances de rencontrer "son toro". Il ne sera pas torero "de statistiques ni d'oreilles!", mais lorsqu'il placera "sa faena", on ne parlera longtemps! 
     - Est-ce un mal?" - Oui! parce qu'apoderado, Simon Casas n'a jamais pu garder un torero "artiste"! - Un torero "artiste" a besoin… "de sérénité", face au toro, et en dehors! Le torero aura certes Pepe Luis Vargas à ses côtés, son "parrain de toujours"… Cela suffira t'il à tempérer… "la folie des grandeurs", par ailleurs compréhensible, de l'apoderado, lui-même empresa ? - On le saura très vite, tant "dans la plaza… qu'en dehors!"
     Mais pour le moment, c'est officieux, donc… Chhht!!!  

A lire dans "El Mundo", par Juan Diego Madueño:
   
 https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2020/09/22/5f69ff4b21efa002178b4636.html

 

"LA TOURNEE DE L'ESPOIR… "

     24 Septembre - C'est donc hier, mercredi 23 Septembre, qu'a été officiellement présentée "La Gira de reconstruccion del Toreo", (La tournée de la Reconstruction du Toreo).  - Comme on le sait, il s'agit d'un programme de festejos mis en place par "Movistar", la chaîne privée de Télévison Espagnole, via son "Canal Toros" (et son dérivé actuel "Plaza toros TV") et "La Fundacion Toros de Lidia", dont le capitaine est Victorino Martin. - On sait que le projet "date de loin"; qu'une première réunion entre "figuras", en début de confinement avait fixé des accords et règles premières; et qu'après… plus rien! Au point qu'on se demandait si l'opération n'aurait jamais lieu.
     Cette fois c'est officiel: "La Gira" est annoncée! - Il était temps, car, annoncée le 23, elle débute.. le 24 Septembre (vous avez juste le temps d'aller acheter de quoi faire l'apéro!) - De quoi s'agit il? Quel sont les objectifs?
     - Il s'agit de 21 festejos (15 corridas, 3 novilladas, 3 corridas de Rejoneo) se déroulant "en mano a mano, face à quatre toros (ou novillos) chaque fois, entre un torero "du haut de l'Escalafon" et un autre diestro, le premier "choisissant" le second et la ganaderia à lidier. - Chaque festejo sera télévisé en direct par "Movistar". -  A part Logroño, tous les festejos se dérouleront en plazas de troisième catégorie.
     Les buts de l'opération: "Exister"! "Faire toréer"! et "Préparer l'avenir"…
     - "Exister": En programmant cette série de festejos, les organisateurs et chaque participant font grande promotion de la Fiesta Brava, notamment en partant "des petites plazas".
     - "Faire toréer": 42 toreros (Matadors, Rejoneadores, Novilleros) s'engagent dans l'opération (à l'exception de certains, tels Morante, Roca Rey, Cayetano, Ferrera, Talavante. De même Manzanares (raisons médicales) et Juan Ortega (qui avait été annoncé sans avoir été consulté)…entre autres. Ces 21 festejos vont impliquer 200 contrats pour les cuadrillas (subalternes), et 84 bêtes à lidier, pour les ganaderos.
     - "Préparer l'avenir": Tous les maestros-participants viennent "pour les frais", et chacun "abandonne" les droits d'images-télé, lesquels viendront abonder un fond, déposé à la Fundacion, qui permettra d'organiser entre 20 et 30 festejos en 2021…
     Ainsi donc, on souligne que cette "Tournée de la Reconstruction" a pour but principal, de montrer "que l'on peut s'en sortir seuls… ou presque!" - Le mot "Ilusion"  faisant partie permanente du vocabulaire torero et taurin, on peut… l'espérer! Souhaitons seulement que "Ilusion", en Espagnol, ne devienne pas "Illusion", en Français!

     Donc, comme "pré annoncée" par "Mundotoro",  il y a quelques heures,  "LA GIRA DE RECONSTRUCCION DEL TOREO" - 21 festejos  (15 corridas, 3 de rejoneo et 3 novilladas piquées), télévisés en direct sur "Canal Toros"/Movistar - se déroulera du 24 Septembre (aujourd'hui!) au 22 Novembre,  les dates, cartels et les plazas étant les suivants

Jeudi 24 Septembre - CABRA:  Toros de Santiago Domecq, pour  Manuel Escribano et Roman.  
Vendredi 25 Septembre - CABRA:
Toros de Juan Pedro Domecq, pour  Enrique Ponce et Curro Diaz.

Jeudi 1er Octobre - UBEDA: Toros de Garcigrande, pour El Juli et Alvaro Lorenzo.
Vendredi 2 Octobre - UBEDA: Toros de Daniel Ruiz, pour Paco Ureña et Jorge Isiegas.

Jeudi 8 Octobre - ANTEQUERA: Toros de Garcia Jimenez, pour El Fandi et Lopez Simon.
Vendredi 9 Octobre - ANTEQUERA: Toros de Zalduendo, pour Sebastian Castella et Luis Bolivar.

Jeudi 15 Octobre - Rejoneo - LOGROÑO: Toros de Fermin Bohórquez, pour Pablo Hermoso et Guillermo Hermoso.

Jeudi 22 Octobre - BARCARROTA: Toros de Victoriano del Rio, pour Gines Marin et Juan Leal.
Vendredi 23 Octobre - BARCARROTA: Toros de Fuente Ymbro, pour Miguel Angel Perera et José Garrido.

Dimanche 25 Octobre - "Double session", en plaza de MONTORO:
     Le matin, Rejoneo: Toros de Sanchez y Sanchez, pour Lea Vicens et Leonardo Hernandez.
     Le soir, corrida: Toros de Alcurrucen, pour Luis David et Joaquin Galdos.

Vendredi 30 Octobre - ARACENA: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Diego Urdiales et David de Miranda.
Samedi 31 Octobre - ARACENA: Toros de Jandilla para Pablo Aguado et Rafael Serna.

Samedi 7 Novembre - SANLUCAR DE BARRAMEDA - Toros de La Quinta, pour David Mora et Emilio de Justo.
Dimanche 8 Novembre: "Double session" en plaza de SANLUCAR DE BARRAMEDA:
     Le matin, Rejoneo: Toros del Capea, pour Andy Cartagena et Sergio Galan.
     Le soir, corrida: Toros de Montalvo, pour Daniel Luque et Jimenez Fortes.

Vendredi 13 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos de Luis Algarra, pour Rafael Gonzalez et Tomas Rufo.
Samedi 14 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos del Pilar, pour Francisco Montero et Fernando Plaza.
Dimanche 15 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos de Torrestrella, pour El Rafi et Diego San Roman.

Vendredi 21 Novembre - LOGROÑO: Toros de Miura, pour Pepe Moral et Gomez del Pilar.
Samedi 22 Novembre - LOGROÑO: Toros de Victorino Martín pour Octavio Chacon et Ruben Pinar.

     Tel est le programme! Telle est l'opération et tels en sont les objectifs. On attend, maintenant, "les réactions", notamment de ceux qui pensent que dans cette affaire, c'est "Movistar" qui fait... la bonne! En effet, "la Gira" peut impliquer un noble important d'abonnements nouveaux à la châine TV, provenant des quatre coins de la planète taurine. Il faudra également guetter les réactions et déclarations de ceux... qui n'y sont pas!!!  - Affaire à suivre!

 

Le communiqué de "PLAZA TV":

"GIRA DE RECONSTRUCCIÓN"
     "PLAZA TOROS TV" (Canal Toros / Movistar) propose la "Gira de Reconstrucción", un programme composé de 21 festivités avec deux objectifs: rendre le spectacle aux aficionados, après les annulations de la saison dernière à cause de la pandémie, et obtenir des fonds pour entreprendre un programme de soutien et de récupération des festivités dans les places de troisième et quatrième catégorie, à partir de la saison 2021. Les plus prestigieuses ganaderias seront présentes sur ce circuit ainsi que deux toreros à chaque célébration, "mano a mano", avec deux taureaux chacun. Le cycle se déroulera dans des arènes de troisième catégorie situées dans différentes villes espagnoles. Sous le slogan "Volvemos para crecer", et avec le soutien de la Fundación del Toro de Lidia et des principaux agents impliqués dans le secteur de la tauromachie, l'initiative débutera le 24 septembre et finira le 22 novembre.  La première rencontre aura lieu à Cabra (Córdoba) les 24 et 25 septembre:
     Jeudi 24 à 18H00, avec un preview une demi-heure avant. Taureaux de Santiago Domecq pour Manuel Escribano et Román 

     Vendredi 25 à 18H00, avec un preview une demi-heure avant. Taureaux de Juan Pedro Domecq pour Enrique Ponce et Curro Díaz

 

"TREMBLEZ, EMPRESAS !!!"

Mardi 23 Septembre - Andres Roca Rey vient de rompre, unilatéralement, avec ses apoderados Ramon Valencia et Jose Antonio Campuzano.  -  On sait que le contrat qui les unissait datait de 2015, la relation avec Campuzano remontant, elle, aux 12 ans du jeune Péruvien.
     Surprise: Dans son communiqué, vu la temporada 2020 "en blanc", Roca Rey déclarait vouloir "prendre son temps" pour décider et désigner celui qui mènerait désormais sa carrière… En fait, il n'aura pas attendu trop longtemps, puisque l'on annonce, dès ce 23 Septembre au soir, que le nouvel apoderado du diestro "Figura" de notre période sera… Enrique Martin Arranz.

A lire, dans "Desolysombra":
     "La rupture":
   
 https://desolysombra.com/2020/09/23/roca-rey-rompe-con-campuzano-y-ramon-valencia/
"Le nouvel apoderado":
   
 https://desolysombra.com/2020/09/23/martin-arranz-nuevo-apoderado-de-roca-rey/

 
 
 
 
 
"DEMANDEZ LE PROGRAMME !!!"

     DU 24 SEPTEMBRE AU 22 NOVEMBRE: LES 21 FESTEJOS DE "LA GIRA DE RECONTRUCCION" (Télévisés en direct sur "Canal toros"/Movistar:

Jeudi 24 Septembre - CABRA:  Toros de Santiago Domecq, pour  Manuel Escribano et Roman.  
Vendredi 25 Septembre - CABRA:
Toros de Juan Pedro Domecq, pour  Enrique Ponce et Curro Diaz.

Jeudi 1er Octobre - UBEDA: Toros de Garcigrande, pour El Juli et Alvaro Lorenzo.
Vendredi 2 Octobre - UBEDA: Toros de Daniel Ruiz, pour Paco Ureña et Jorge Isiegas.

Jeudi 8 Octobre - ANTEQUERA: Toros de Garcia Jimenez, pour El Fandi et Lopez Simon.
Vendredi 9 Octobre - ANTEQUERA: Toros de Zalduendo, pour Sebastian Castella et Luis Bolivar.

Jeudi 15 Octobre - Rejoneo - LOGROÑO: Toros de Fermin Bohórquez, pour Pablo Hermoso et Guillermo Hermoso.

Jeudi 22 Octobre - BARCARROTA: Toros de Victoriano del Rio, pour Gines Marin et Juan Leal.
Vendredi 23 Octobre - BARCARROTA: Toros de Fuente Ymbro, pour Miguel Angel Perera et José Garrido.

Dimanche 25 Octobre - "Double session", en plaza de MONTORO:
     Le matin, Rejoneo: Toros de Sanchez y Sanchez, pour Lea Vicens et Leonardo Hernandez.
     Le soir, corrida: Toros de Alcurrucen, pour Luis David et Joaquin Galdos.

Vendredi 30 Octobre - ARACENA: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Diego Urdiales et David de Miranda.
Samedi 31 Octobre - ARACENA: Toros de Jandilla para Pablo Aguado et Rafael Serna.

Samedi 7 Novembre - SANLUCAR DE BARRAMEDA - Toros de La Quinta, pour David Mora et Emilio de Justo.
Dimanche 8 Novembre: "Double session" en plaza de SANLUCAR DE BARRAMEDA:
     Le matin, Rejoneo: Toros del Capea, pour Andy Cartagena et Sergio Galan.
     Le soir, corrida: Toros de Montalvo, pour Daniel Luque et Jimenez Fortes.

Vendredi 13 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos de Luis Algarra, pour Rafael Gonzalez et Tomas Rufo.
Samedi 14 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos del Pilar, pour Francisco Montero et Fernando Plaza.
Dimanche 15 Novembre - FUENGIROLA - Novillada piquée: Novillos de Torrestrella, pour El Rafi et Diego San Roman.

Vendredi 21 Novembre - LOGROÑO: Toros de Miura, pour Pepe Moral et Gomez del Pilar.
Samedi 22 Novembre - LOGROÑO: Toros de Victorino Martín pour Octavio Chacon et Ruben Pinar.

 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp