L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 

  ARZACQ 2020

Dimanche 23 Février (Paseo:16h30) - Novillada sin picar :
     Trois erales de Camino de Santiago, et trois  de Casanueva, pour Sergio Rodriguez, Jesus Romero et Jean Laroquette « Juanito ».
Le matin (10h30) : Fiesta campera qualificative avec les élèves de "Adour Aficion".  - Et un toro de Camino de Santiago pour Dorian Canton

 
 
 ACTUALITE...  2019   
 

"Toros para todos": Merci et à l'année prochaine !!!

     24 Décembre - Fin de saison pour le programme taurin de "CanalSur", l'un des plus suivis des magazines, probablement parce qu'il mène à ravir "le Taurin et l'Humain". Repos donc pour Enrique Romero et son équipe, en attendant 2020 qui vient" et une nouvelle temporada "de Toreo et de Campo"…
  
 
https://twitter.com/tpt_tv/status/1206630741628596226 *

      Bien entendu, si vous avez "perdu" les derniers programmes de "TOROS PARA TODOS", vous pouvez les retrouver ici et les "voir et revoir", avant leur date limite de transmission:   

     Programme du 6 Octobre - Visible jusqu'au  4 Janvier (dépêchez vous!) :  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1486445&jwsource=cl  - Terminé
     Programme du 13 Octobre - Visible jusqu'au 11 Janvier :  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1488866&jwsource=cl  - Terminé
     Programme du  3 Novembre- Visible jusqu'au  2 Février :  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1498494&jwsource=cl - Terminé
 
     Programme du  10 Novembre- Visible jusqu'au 8 Février :
 http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1501930&jwsource=cl
 - Terminé
     Programme du 17 Novembre - Visible jusqu'au 15 Février :
 http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1505712&jwsource=cl - Terminé
     Programme du  24 Novembre- Visible jusqu'au 22 Février :  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1508857&jwsource=cl
     Programme du 1er Décembre - Visible jusqu'au  29 Février :  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1511818&jwsource=cl 
     Programme du 9 Décembre - Visible jusqu'au  7 Mars :
 
http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1514782&jwsource=cl  
     Et enfin...
     Programme du 15 Décembre - Visible jusqu'au 14 Mars   :
http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1517965&jwsource=cl

 
 

SEVILLA: "PRE-COMMENTAIRES"…

     13 Février - Ce jeudi à mi-journée, Ramon Valencia, patron de l'Empresa Pages, menant la Real Maestranza Sévillane, présente les carteles de la prochaine "Feria de Abril", laquelle, on le sait, a fait couler beaucoup d'encre, depuis Janvier… De même, on sait que pratiquement toute la programmation "tournait" autour d'une date: La corrida du Dimanche de Pâques… "Bruits et chuchotements" se succédèrent, témoignant d'une rude bataille souterraine:
     De fait, la chose était simple: Figura N°1 du "Système" actuel, Andres Roca Rey, apodéré par l'Empresa Sévillane… a imposé sa loi: Tout faire pour éviter ce Pablo Aguado qui, non seulement lui a gâché sa Feria 2019, lui piquant tous les prix, mais surtout, lui a mis un bain monumental, au cours de l'historique corrida du 10 Mai, au point qu'après les quatre oreilles d'Aguado (avec la manière), plus personne ne regardait le Péruvien, au dernier toro… "Cela!", il ne l'a jamais avalé!  - Depuis, pour moult raison, Roca Rey et Aguado ne se sont jamais retrouvés, au paseo… Et ce n'est pas encore cette fois que cela se produira: Avec la complicité de Ramon Valencia, à la fois "empresa et apoderado", Roca Rey a écarté Aguado de la corrida de Pâques, où tout le monde l'attendait. Pour cela, très simplement, il suffisait d'imposer des toros que l'autre n'apprécie pas! - Et puis éclata "la bombe Talavante", dont on sait qu'elle se fabriquait bien avant l'annonce de sa réapparition en Feria d'Arles. C'est le… "Système"! - Du coup, la corrida "de Resurreccion" étant calée, avec un  Roca "roi" et un Talavante "ressuscité"… la Feria pouvait s'articuler en un grand "puzzle", où chaque "Figura" - et il y en a tellement! - poussait ses pions et se mettait d'accord avec l'Empresa, elle-même "largement" conseillée par ses amis, anciens (Matilla) et "nouveaux" (Simon Casas)… - Et au final: "Tous y sont… sauf!!!
     Tous sauf… le triomphateur de la Temporada 2019: Paco Ureña! 
     Certes les quatre contrats dans la Temporada (Pâques, Abril et San Miguel de Septembre), pour Morante (vrai roi du lieu), Roca Rey, Pablo Aguado, semblent "logiques"! Certes les trois de Talavante peuvent s'entendre ("Vous me voulez? - Ce sera trois!"). Certes Manzanares "à trois", pour être "le chéri" des Sévillanes; Juli à deux, "sagement'! Perera à deux, parce qu'apodéré par l'Empresa! Ferrera à deux, "parce que… le passé récent", ici et ailleurs! (Mais n'a pas intérêt à répéter, ici, le "destoreo" de Dimanche dernier, à la Mejico). Certes!!! Chacun a défendu son pré carré autant que son beefsteak! Mais avouons quand même que… l'on marche sur la tête!!!
     Quelle que soit l'opinion que l'on se fasse de Paco Ureña et de son toreo - et son accident n'a ici rien à voir, même si... "raison de plus!" - il est évident que dans une Feria telle que Séville, celui qui a fait exploser Madrid, Bilbao et tant d'autres ferias "devait" être là, et en bonne position!  - Certes il n'est pas "de Sevilla", et les Sévillans ont toujours été froids à son encontre, mais surtout, il est probable que "le Système" lui fait payer ici le fait d'avoir laissé tomber "une grande maison", pour partir avec un indépendant, (ou "un qui n'est pas encore "de la Haute"!!!). - Paco Ureña, qui a déjà eu de difficulté à entrer à Valencia, "paie t'il" son impudence? Et celle-ci, au vu de "Séville", serait elle devenue… un imprudence? - Réponse… à Madrid, où Casas devra quand même se méfier, car Ureña est torero "de Madrid"... 
     Une authentique injustice, en tout cas, pour un Paco Ureña qui, à Séville, a eu la grande malchance de tomber "le jour de "Cobradiezmos", le Victorino que gracia Escribano en 2016. Le Sévillan fut "bien", devant cette machine à charger… mais "la faena du jour", c'est Ureña qu'il l'avait faite, au toro précédent… Une grande faena! Séville l'avait reconnu, ce jour-là, mais…il entra dans les mémoires "pour une autre histoire!" 
     Bien entendu, les arguments ne manqueront pas à l'Empresa: "Il exigeait trop, en contrats, en argent!" ou "Avec la grande feria que nous avions en tête… "no quedaba sitio!". - Question: Y aurait il eu de la place pour Paco Ureña, s'il avait continué à être mené par… Madrid? - A que si, Señores?  
     En un mot, la Feria de Séville 2020 commence par une injustice… au moins! Car il y en a d'autres: L'absence de Diego Ventura (mais ça, on commence à s'habituer!); le fait de ne pas prendre Rafaelillo, avec les Miura! (Décidément, les Murcianos n'ont pas la cote, à Séville); le fait de ne pas faire une place à Jimenez Fortes… qui devra attendre (peut-être) Madrid, pour… reprendre le train! - Injuste! 
     Plus on avance, plus le monde taurin, par ses injustices et ses "manœuvres", continue à scier la branche sur laquelle il est assis!!! Et pour l'Aficionado, c'en est désespérant!... ou presque !

Sevilla - Ureña, écarté -Via "El Pais":
     
https://elpais.com/cultura/2020/02/13/actualidad/1581575194_223824.html

 
 
LES CARTELES DE SEVILLE...

     Officiellement présentés, le Jeudi 13 Février à 13h, par Ramon Valencia, responsable de l'Empresa Pages, les carteles de la Feria de Abril et de la San Miguel sont les suivants:

SEVILLA - FERIA DE ABRIL 2020  

Corrida du Dimanche de Pâques: 
     Dimanche 12 Avril:Toros de Garcigrande et Domingo Hernandez, pour Morante de la Puebla, Alejandro Talavante et Andres Roca Rey.

     Dimanche 19 Avril: Toros de La Palmosilla, pour Alberto Lopez Simon, David de Miranda et Angel Jimenez.

FERIA DE ABRIL - Semaine de "Preferia"
    
Mercredi 22 Avril: Toros de Fuente Ymbro, pour Juan Leal, Juan Ortega et Rafael Serna.
     Jeudi 23 Avril: Toros de Jandilla/Vegahermosa, pour Morante de la Puebla, Cayetano et Pablo Aguado. 
     Vendredi 24 Avril: Toros de Garcigrande et Domingo Hernandez, pour Antonio Ferrera, El Juli et Jose Maria Manzanares.
     Samedi 25 Avril: Toros de Victorino Martin, pour Curro Diaz, Emilio de Justo et Roman.
     Dimanche 26 Avril: Corrida de Rejoneo: Toros du San Pelayo, pour Andres Romero, Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza.
FERIA DE ABRIL - Semaine des "Farolillos"
    
Lundi 27 Avril: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Alejandro Talavante et Andres Roca Rey. 
     Mardi 28 Avril: Toros de Juan Pedro Domecq, pour Enrique Ponce, Morante de la Puebla et Pablo Aguado.
     Mercredi 29 Avril: Toros de Santiago Domecq, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Miguel Angel Perera.
     Jeudi 30 Avril:
Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Miguel Angel Perera, Alejandro Talavante et Pablo Aguado. 
     Vendredi 1er Mai: Toros de Garcia Jimenez Hermanos (Matilla), pour El Fandi, Daniel Luque et Gines Marin. 
     Samedi 2 Mai: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Sebastian Castella,  Jose Maria Manzanares et Andres Roca Rey. 
     Dimanche 3 Mai: Toros de Miura, pour Manuel Escribano, Ruben Pinar et Pepe Moral.


SEVILLA - FERIA DE SAN MIGUEL
     Vendredi 25 Septembre - Novillada piquée: Mano a mano entre les deux novilleros triomphateurs de la saison.  
     Samedi 26 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour Enrique Ponce, Jose Maria Manzanares et Andres Roca Rey.
     Dimanche 27 Septembre: Toros de Juan Pedro Domecq/Parladé, pour Morante de la Puebla Diego Urdiales et Pablo Aguado.

 
     Après...

SEVILLA : CACHONDEO… "VALENCIANO" !!!!
    
"Post-commentaires", après la présentation des carteles 2020 en Ferias de Séville, par Ramon Valencia !!!

     14 Février - Bon! Les affiches de la Feria de Séville, en Avril et à la San Miguel, sont… "dans le rue". - On l'a vu, elles y sont depuis… "un certain temps"! Mais cette fois, c'est officiel et dorénavant, les fins limiers des principaux médias vont se battre entre eux pour annoncer Madrid… avant Casas!!! - Peut-être sera-ce plus ardu… quoique!!! Séville se termine le 3 Mai, et quand Madrid débute la semaine suivante… Donc, "pas de temps à perdre!": Dans chaque ganaderia, dans chaque bar, des "espions", rabatteurs d'infos, voient passer des veedores, paient un café à quelque mozo de espada, à quelque "confianza"… Et derrière chacun de ces "pros", le nom d'un matador, d'une figura… pour un cartel, une date... une Feria complète! 
     Mais revenons à Séville: Don Ramon Valencia, avec ses airs d'archevêque à la veille  de quelque synode, a déballé sa marchandise et ses arguments, avec "en phrase choc": "Aqui los toreros no imponen  nada!" - Mais il rectifie, l'air satisfait de son effet: "Ici, le toreros ne m'imposent rien, mais je connais suffisamment les goûts de chacun pour leur proposer… ce qu'ils me demanderaient!!!"
     - Hombre!!! Mejor que don Diodoro Canorea lui-même! - Mais au fond, c'est peut-être vrai! Car "les figuras" d'aujourd'hui, quelles qu'elles soient, ne sont plus celles d'hier. Ainsi, Valencia, empresa de Séville et à la fois apoderado de Roca Rey, "Numero Uno" du moment, dit avoir convaincu le Péruvien de prendre Garcigrande, à Pâques, alors que ce fer n'est pas de ses favoris…  Les "cris et chuchotements" (ou "zézaiements très Sévillans") ont une autre version…
     Bref, en martelant : "Ici, le Roi, c'est moi!", Ramon Valencia a fait son grand "show", à l'habitude, parlant de l'absence de Paco Ureña, dont le mentor aurait refusé la corrida de Santiago Domecq, en Avril; et celle de Juan Pedro, à la San Miguel, pensant, probablement avec raison, que le triomphateur de toute la saison passée, "Oreja de Oro 2019", devait venir deux fois, à la Feria. Ce que l'on conçoit aisément! 
     - Hombre!!!! "Il n'y avait plus de place!!"  Tout dépend de la volonté de l'Empresa: Si l'on veut un  peu "ouvrir" les carteles, ceux qui voudraient quatre, viennent à trois; et ceux de trois viennent à deux… Et s'ils sont "Figura de verdad!", ils viennent, remplissent la plaza jusqu'au toit… et triomphent! Mais là, plus ils viennent et plus ils ont une chance de trouver un toro… à leur mesure!!! Il est vrai que pour voir Morante "Bien, bien!!" quatre ne sont pas de trop... Et encore!  
     Il parle également de la défection de Diego Ventura, après avoir "tout fait" pour le satisfaire… même en changeant les toros! (On sait que Ventura cherche du "plus enracé" que Bohorquez, notamment à Séville et dans les grandes occasions) On verra plus loin que le cavalier a fait quatre propositions, qui n'ont pas abouti, et donc se retrouve hors du coup… même en proposant un cartel "à quatre", avec Pablo Hermoso de Mendoza. (Proposition dont on sait qu'elle n'a, ici, aucune chance d'aboutir, entre autre parce qu'aucun des deux ne veut "ouvrir plaza", (lidier le premier, quand le public est "froid").  Cela dit, il faudra bien qu'un jour, il entendent que, "vue leur ancienneté", ils auront de plus en plus de mal à contourner ce soi-disant "écueil").
     De même, l'Empresa parla de sa décision "perso" de répéter plusieurs fers (Garcigrande, Cuvillo, Juan Pedro…) - "Tu parles!!!"  Mais, par contre, resta très discret au sujet de Torrestrella, désormais considéré par les grands comme… "dura!" - Torrestrella, "fleuron" des Ferias de Séville "du temps jadis", était bien revenue, un peu inégale mais "encastadita", après un gros bajon... Son absence de la Maestranza en 2020 est une injustice.
     Et pour finir: "Le lamento!"… S'il n'y a pas un maximum de "No hay billetes", au moins neuf sur les quinze corridas programmées en 2020… "on est mal!!!"  - Euuuuh!…Don Ramon Valencia n'a pas rappelé, ou précisé, "en plus de la taquilla", combien l'Empresa touchait de la Télévision, pour la retransmission en direct de toute la Feria de Abril, Pâques incluse…
     Bref, à l'habitude, "Séville a eu droit au "cachondeo… Valenciano" ! - Elle y est habituée. Mais quand même, "La gracia" de Don Diodoro lui manque... et lui manquera longtemps !! 

A ce sujet: En video: Le présentation des carteles de "SEVILLA 2020" - Via "La Mestranza":
     
https://player.vimeo.com/video/391252595?autoplay=1

A lire: Présentation Séville 2020:
     par Carlos Crivell, dans "SevillaToro":
     
https://sevillatoro.es/ramon-valencia-y-por-que-no-garcigrande/
     par Antonio Lorca, dans "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2020/02/13/actualidad/1581610583_923312.html

 

SEVILLE: LA CUISINE DES GRANDS…
     De l'absence de Diego Ventura...

     14 Février - On le sait, il y aura deux grands absents, à la prochaine Feria d'Avril: Paco Ureña, et Diego Ventura. On attend les commentaires et raisons de Jose Maria Garzon, nouvel apoderado de Paco Ureña, au sujet des déclarations de Ramon Valencia, quant à l'absence de son poderdante… Par contre, via son représentant, Andres Caballero, Diego Ventura a longuement expliqué les "tours et contours" des négociations avec Séville, notamment via quatre propositions…
     La première: "Corrida à quatre", avec l'entrée de Pablo Hermoso de Mendoza, aux côtés de Lea Vicens et Guillermo, déjà engagés.
     La deuxième: Actuacion en corrida "mixte", comme l'an passé.
     La troisième: En mano a mano avec Guillermo Hermoso de Mendoza.
     La quatrième: Avec un cavalier "devant": Rui Fernandes, et fermant cartel, Lea Vicens ou Andres Romero…

      En y regardant bien, au moins trois de ces propositions n'avaient aucune chance d'aboutir, en particulier la première: Si lui, Ventura, refusait de passer en premier, comment son "ennemi", depuis des années, allait il accepter, lui, de le faire? - Proposer cela était pour le moins "aventureux", monsieur Ventura!!!
     La "mixte" était écartée par l'Empresa (et c'est un bien!) et le mano a mano avec Guillermo semblait encore bien prématuré, quelle que soit la progression du jeune Hermoso. Donc… pas étonnant que! - Dès lors, faisant semblant d'être vexé, Diego Ventura va probablement penser "à faire un coup", le Dimanche des Cavaliers, à Séville… histoire de bien montrer à tous que, "même absent…il est bien là!", comme il y a deux ans… 
     Cosas del Toreo!!!

     A voir le communiqué détaillé de Diego Ventura - Dans "Correo de Andalucia":
    
https://elcorreoweb.es/toros/ventura-argumenta-su-ausencia-de-la-feria-de-abril-AD6335673

 

"UNA TRISTEZA!!!"
    
Alvaro Domecq a vendu "Los Alburejos"

     15 Février - Oui une tristesse! Non parce que l'on a crainte pour la faillite de son propriétaire, désormais "ex-propriétaire", mais bien par ce qu'elle représentait… La Finca "Los Alburejos" était peut-être "le symbole" de la finca ganadera par excellence, chargée d'Histoire autant que d'émotion torera… Tout le mundillo "savait" ce que voulait dire "Los Alburejos"...
     Alvaro Domecq "padre" en fit acquisition en 1948, sans que n'ait pu la voir Manolete, auquel l'unissait grande amitié, comme plus tard, Paquirri, avec son fils… "Los Alburejos" a vu défiler toutes les figures du Toreo contemporain… Une finca située sur la commune de Medina Sidonia:
600 hectares de terre à toros et à chevaux, et huit décennies "d'aventure ganadera" et de pundonor torero… Et bien entendu "le cortijo", authentique musée de la Tauromachie, "à pied" et à cheval...
    
Depuis plusieurs mois, la négociation se faisait, en secret… Elle vient d'aboutir et en Juillet, "Los Alburejos" aura changé de propriétaire… et d'histoire. Pour vingt millions d'euros, une nouvelle "patronne", étrangère, entrera dans son domaine. C'est fini!!!
     Bien sûr, qui disait "Los Alburejos" disait "Toros y Caballos", avec majuscules pour chacun… mais c'était également devenu un centre touristique (et d'affaires) important, offrant à qui voulait approcher un programme impressionnant de visites et animations diverses, dans un cadre "de luxe" incomparable. De même, on pouvait y organiser des congrès et autres séminaires, avec tous les services désirables. Une "variation" dans l'activité, qui a pu faire grand quite à l'entreprise familiale, au temps… des "vaches maigres".

     Mais "Los Alburejos", c'était avant tout "Torrestrella"! Don Alvaro padre acheta la ganaderia en 1954, qui débuta sous le nom de "Valcargado"… pour prendre le nom définitif de "Torrestrella", en 1957…
     Qui n'a entendu parler des toros de Torrestrella? Qui n'en a jamais vus lidier? Qui donc a effacé de sa mémoire aficionada, certains "toros-monuments" de Torrestrella?  - Pour seul exemples, le fameux "Buenasuerte" de Paquirri, à la San Isidro 1979… un toro de véritable "noblesse encastée", que le diestro de Barbate, grand ami de la famille, toréa "templado" à cent à l'heure, le toro imposant un rythme "de brave et de noble"… Un toro qui, par sa présence et sa noble "fiereza", était le prototype parfait de Torrestrella… - Mais un Torrestrella, de même, qui, le 30 avril 1981, va infliger à Paquirri une terrible voltereta, sur une portagayola à Séville, un soir de grande pluie… Une cogida impressionnante dont il ne se remit jamais tout à fait, "moralement".
     Et puis, chacun perçut "le bajon" de la ganaderia… espèce de descente aux enfers, faite de faiblesse et  de mansedumbre. Méconnaissables, les Torrestrellas semblaient perdus…pour le chagrin de tous! Adieu le "burracos" de Don Alvaro! On n'y croyait plus! -  Pourtant voyez, "bon sang ne peut mentir longtemps!", et en deux ans, les toros d'Alvaro Domecq "sont revenus", notamment en Feria de Séville… Fiers et "fieros"!
     Mais le destin a également ses caprices, et les hommes, leurs affaires!! - Ainsi donc, une de plus prestigieuse ganaderia brava… va déménager. "Pour le moment", les Torrestrellas, même "émigrés", vont subsister, ailleurs! Pourtant, Alvaro Domecq est bien dubitatif quant à leur avenir: "Les toreros, aujourd'hui, ne jurent que par quatre ganaderias (Garcigrande, Juan Pedro, Cuvillo et Victoriano ?), et voyez, nous n'allons pas à Séville... Nous irons à Madrid, et il y a "des choses", sur la France, mais franchement, je ne suis pas optimiste…"  soupire t'il.
    En attendant, les fameux toros et leurs amis chevaux (la vraie passion de la famille) s'en iront en la finca "El Carrascal", certes magnifique endroit, sur le territoire de Benalup-Casas viejas… Mais  "ce ne sera plus… Los Alburejos"!  Ce sera "autre chose"… pour le moment!
     Une finca ganadera qui s'en va! Il y en a eu d'autres, bien sûr, mais "celle-là"!!! Mais en fait, c'est une grande page de la Fiesta brava qui se tourne…  
     - Une de plus!  - Il y en aura d'autres, bien sûr… "mais celle là"!!!!
     "Una tristeza!"... que certains chanteront comme une nouvelle victoire!

A ce sujet, on lira:
     Dans "ABC"/Sevilla: "Alvaro Domecq vende la finc "Los Alburejos".
    
https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-alvaro-domecq-vende-finca-alburejos-toreros-solo-quieren-torear-cuatro-ganaderias-202002141941_noticia.html
    
Dans "Diario de Jerez": "Los Alburejos", como una bota Jerezana!"
    
https://www.diariodejerez.es/jerez/Alburejos-bota-jerezana_0_1437456842.html

Site à visiter: Finca "Los Alburejos":
    
http://www.fincalosalburejos.com/
A voir en video: "Alvaro Domecq - Los Alburejos":
     https://www.youtube.com/embed/uziw8Un1Oas

 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  " VALDEMORILLO 2020":  

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -  Au programme du 14 Février: " Après la Feria de Valdemorillo":
      
   https://www.youtube.com/embed/dHu9l4bBawk
      
  

 
Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    15 Février  Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 15 Février)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 :
 
http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-15-02-20/5513253/
 

CASTELLON, SEVILLA, MADRID…

     16 Février - Impressionnant!!! Et "casse-gueule"! - Rarement un torero aura eu autant d'impact sur un début de temporada, et rarement aura-t-il eu autant d'opportunité de viser le paradis…ou de tutoyer l'enfer… Il suffit en somme de très peu de chose! Et ce très peu de chose est… le toro!
     On le sentait, on l'espérait: Valdemorillo était une grande chance, pour lui, de "relancer" sa carrière, dès la première feria de l'année… Pour ses compagnons aussi, d'ailleurs! - Pourtant, au final, tous parlent de lui, journaux, radios, télés!!! Et c'est très bien ainsi…
     "Lui", c'est Daniel Luque, que la France connaît si bien, et auquel l'Espagne et son "Système" ont tourné le dos, pratiquement pendant trois ans… - Valdemorillo était "la première porte à ouvrir", "le premier but à marquer!" Et regardez : la faena au toro "Cantor" de Montalvo a tout emporté… A tel point que, "redécouvrant" la qualité du toreo de Luque, beaucoup en font des tonnes, alors qu'ils le dénigraient, quelques mois plus tôt… - Cependant "une" chose, seulement "une", compte: Le téléphone. Il sonne ou ne sonne pas! Et après Valdemorillo et "Cantor"… il n'a pas arrêté de sonner...! - Certes Castellon était fait et Séville pratiquement bouclé, mais Valdemorillo a tout "scellé":  Castellon attendra le Sévillan, face aux Adolfo… et Séville en fera de même avec "el de Gerena eze!!!" - Et pour bien confirmer "la vague Luque", qui ravage ce début 2020, Madrid, qui le met à la corrida des Rameaux… le 5 Avril!
     Donc: Castellon, le 15 Mars;  Madrid, le 5 Avril; Sevilla, le 1er Mai… Trois dates, trois paseos, trois "tournants" importants que le torero devra bien négocier… Il le fera avec les a priori favorables que vient de lui apporter "la manière" par laquelle il vient d'ouvrir la puerta grande de Valdemorillo. Mais ne nous trompons pas: Beaucoup l'attendront à ces trois virages! Beaucoup croiseront les doigts pour que le Sévillan ne vienne pas rejoindre "leur peloton", celui des incontournables, celui qui leur donne droit à toréer partout, qu'ils soient bons… ou moins!  - En fait, si l'on peut avoir toute confiance en un torero actuellement "embalao", auquel tout réussit (et son actuacion, hier, au festival de Gerena en est preuve)… c'est le toro qui dira! - Il suffit de peu de choses: Un nouveau "Cantor", qui sort dans une de ces trois plazas, ou un sorteo "négatif" partout!!! Il suffit de "trois mansos et trois "parados"!!! Et tout sera à refaire! - Pourtant, outre une cape "de velours", qui est probablement la meilleure actuelle sur le circuit, Luque, en ces années de disette, a su acquérir une capacité lidiadora, qu'il n'avait pas avant… Celui qui "accompagnait" plus qu'il "imposait" un trajet toro, est actuellement un "dominateur-artiste"  qui n'a rien à envier aux grands ténors… Et pour peu qu'un toro "mette la tête", dans une de ces trois plazas, il y aura, cette année "Daniel Luque…et les autres!" - En particulier au capote et en ses premières parties de faena…
     Alors: Trois dates! Trois paseos! Trois "soleils"! - En espérant qu'il n'y ait pas… d'éclipse!

Daniel Luque, "superbe" lors du festival de Gerena, (chez lui!), hier, Samedi 15 Février - par Jesus Bayort, dans "ABC"/Sevilla:
    
https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-capote-daniel-luque-entre-festin-orejas-gerena-202002152220_noticia.html

 

"TOROS EN EL MUNDO" ET PEPE MATA…

     "Aficion et mala leche!!" - C'est ainsi que l'on baptisera la chronique télévisée hebdomadaire de Jose Mata, leader revistero du site Mexicain "Toros en en Mundo.Tv". Sans aucun doute un aficionado, dont "la partialité" dépasse parfois quelques bornes, mais dont l'exigence est aussi nécessaire, mettant sur les "i" de la Fiesta ce que les autres ne font pas…
    
"TOROS EN EL MUNDO - Pepe Mata - Emission du 14 Février :
    
https://player.vimeo.com/video/391621881?autoplay=1

 
 
     BOGOTA (Colombie)
 

BOGOTA/3ème: "ODYSSEE TORERA !!!"
     Blessé, Antonio Ferrera revient, manquant, au descabello, un nouveau triomphe.
     La plaza fut loin de se remplir, malgré un grand cartel.

     17 Février - Une corrida qui fera date, et prendra place dans l'histoire de la Santamaria de Bogota. Non par "un sac de trophées", coupés à un lot de toros extraordinaires! Non par le "No hay billetes" affiché depuis trois semaines! Non par un scandale ou un fait divers, "dans ou hors la plaza"… mais par une réelle "odyssée Torera". En effet, blessé par son première adversaire, Antonio Ferrera a été opéré sur place, sortant "sous sa responsabilité" pour lidier son second toro, en sixième… Et ce fut un festival de toreo "créatif et imaginatif", imprégné de totale dramaturgie. 
     Certes la cornada était peu grave, mais, "même en surface", trois longes estafilades, cela doit vous secouer! Dès lors, revêtu de blanc, tel un "Tancredo muy movido", Ferrera multiplia les effets, en une longue faena "fourre-tout", qu'il gâcha au descabello. Le public, qu'il déjà avait enthousiasmé, devant son premier adversaire, lui ménagea grande ovation, le torero ne pouvant donner vuelta, l'ambulance lui ouvrant ses portes en direction… la clinique.
     En tout cas, un fait est certain: Antonio Ferrera est le grand bonhomme de la temporada 2019/20 "outre Atlantique", en particulier avec ses actuaciones du Mexique (notamment à la Monumental Mexico), et celle d'hier en plaza de Bogota. - La question qui découle de cette longue et fructueuse Temporada Américaine: de retour en mère patrie et dans les grandes ferias, Antonio Ferrera aura-t-il retrouvé "son sérieux", ou va-t-il essayer de faire passer, ici également, ce toreo "sui generis", qui a bien accroché les Mariachis, mais risque de faire grimacer les Flamencos? - Réponse sous peu! 
     Pour le reste, Enrique Ponce fit jouer "le métier", en râlant beaucoup, face à deux toros "sin  opciones"; et Bolivar eut de bonnes choses, face à son second, la public réclamant vainement un trophée. - Cependant, et malgré une entrée bien décevante, pour un tel cartel, cette corrida, troisième de la Temporada 2020 Bogoteña restera dans la mémoire des aficionados, de par la vaillance et "l'imagination" d'un torero…
     Du moins… se l'imaginent ils !!!  

     Dimanche 16 Février - BOGOTA (Plaza Santamaria) - 3ème corrida de la Temporada - Un peu plus de 2/3 plaza - Grand beau temps, qui vira au gris frais à mi-corrida: Trois toros de Juan Bernardo Caicedo (2, 3 et 4èmes), jaboneros, inégaux de jeu: A l'excellent 2ème, noble et allègre, succédèrent un 3ème "soson" et un 4ème, médiocre, "sans rien"!; et trois d'Ernesto Gutierrez (1, 5 et 6èmes), trop diversement présentés (anovillado le dernier) et décevant au comportement: Très faible et décasté le 1er; Rajado le 5ème bis (remplaçant le titulaire, sorti "astilladisimo); et "juste" de race le dernier.
     Poids de la corrida: 496, 515, 472, 493, 510 (s) et 486 kgs.
     Enrique Ponce (de rose pâle et or): Palmas; et Ovation - a touché le mauvais "loto", ce jour, ne pouvant que lidier ses adversaires, montrant le premier meilleur qu'il était, mais ne pouvant rien faire avec le quatrième, sans charge, court, s'arrêtant à mi passe, complètement décasté. Il tua correctement, d'une bonne entière - Le toro d'ouverture manquait de force et montrait grande envie de partir aux tablas, manso sin raza. Ponce se montra torero, au capote; puis "élégamment scientifique" à la muleta, tirant du manso le peu qu'il y avait à tirer, avant de tuer "desprendido". En torero, mais sans options.
     Antonio Ferrera (de carmin et or): Une oreille; et Grande ovation, après avis - monta une actuacion complète, "dans son style 2019/20" face à un premier adversaire d'allègre noblesse, devant lequel Ferrera déploya tout son toreo, mi-classique, templé, "léché"; mi-baroque, jouant avec le toro sur les entames et remates de séries; et avec le public, qu'il regarda souvent "dans les yeux"!! Réception par tijerillas; mise en suerte par chicuelinas "miranto al publico"; quite par caleserinas et lente demie, de remate. A la muleta, le début "andandole al toro", par le haut, sans donner d'importance; puis trasteo "de grand variété", mêlant le "très bon", templé, à l'ivraie des muletazos despegados, cités "fuera de cacho". Une immense facilité à… émouvoir et enthousiasmer, en faisant de tout, très "visuel". Pourtant, il se fit méchamment surprendre, à mi-faena, recevant cornada, mais continuant son trasteo, après que son péon lui eût monté un garrot à la cuisse droite. Grosse émotion dans le tendido, qui ne put se transformer en véritable euphorie, Ferrera pinchant deux recibir, avant un volapié bien porté. Une "grosse oreille", que le torero pose respectueusement au centre du ruedo, et direction l'infirmerie… - Infirmerie dont il sortira, vêtu de la chemise torera et du pantalon blanc, de monosabio, pour lidier le sixième. Deux largas à genoux et, montera puesta, en un moment qui aura ému toute la plaza, une longue faena, brindée à l'équipe médicale qui venait de l'opérer. Trasteo complètement "inégal", débuté les deux genoux en terre, avec quelques passages de grande classe et beaucoup de pueblerino. Le toro cadré, Ferrera voulut compléter son œuvre par un volapié attaqué de très loin, "en marchant", pour une lame que le toro "escupio". Trop pressé, le torero manqua deux descabellos, et l'apothéose s'envola. Mais il est clair qu'après dix-huit ans d'absence, Antonio Ferrera a fait "un  énorme retour" à la Santamaria, et que Bogota pourrait bien le rappeler pour remplacer Roca Rey, le 1er Mars.
     Luis Bolivar (de pourpre et or): Palmas; et Vuelta, après forte pétition - se mit un peu au diapason du troisième, en une faena un peu fade, sans se mettre assez en colère, devant un toro soso, sans grande transmission. Bolivar fut un peu froid, correct mais sans imagination, se faisant respecter et applaudir en tuant bien - Par contre, s'inspirant peut-être de Ferrera, le Caleño tira au cinquième, pourtant rajado en tablas, tout un répertoire, vibrant, tant au capote (faroles, delantales, zapopinas au quite, très "movidas") qu'à la muleta en une faena "vistosa" et enlevée, qui plut beaucoup au public. Faena "de métier", plus "habile" que de grande qualité, close d'une lame "sur le voyage", tombant bas. Il y eut grosse pétition d'oreille, mais le président refusa, probablement "pour la colocacion" de l'épée. Cela dit, la pétition était "majoritaire".
     La blessure d'Antonio Ferrera: Cornada de pronostic réservé, en trois trajectoires "estafilades", de 20, 15 et 10 cms, "en surface", qui ne touche aucun vaisseau important. Le torero, qui est sorti lidier son second adversaire "sous sa responsabilité, sera opéré sur place, en anesthésie locale; puis sera transféré à l'hôpital, après la corrida, pour une intervention plus complète.

Ils y étaient:                                                                                                                                  
    
La vidéo-résumé du festejo - par Agnès Peronnet, pour "Feria.Tv":

     https://player.vimeo.com/video/391911472
     La vidéo-résumé du festejo - via "Cultoro":

     https://player.vimeo.com/video/391930405
    
En vidéo - La reseña du Festejo - par Javier Barquero, dans "Voy a los Toros": Attente
     La reseña du festejo - par Mauricio Sepulveda, pour "Toros en el Mundo":
     
https://torosenelmundo.com/2020/02/16/en-bogota-ferrera-conquista-la-santamaria-en-tarde-de-pasiones/
     La reseña du festejo - par Jorge Arturo Diaz Reyes, pour "Burladero":
    
http://www.burladero.tv/america/2020/2/17/ferrera-sangra-guapea-65744.html#!
     La reseña du festejo - par Carolina Barquero, pour "Entrepitones"/ Colombie:
    
http://entrepitones.com/ferrera-se-transformo/
     La reseña du festejo - par G.Rodriguez, pour "Tendido 7" / Colombie: (clic droit et "autre fenêtre"):
    
https://tendido7.com.co/m%C3%BAltiples-y-contradictorias-emociones-en-bogot%C3%A1
     La reseña du festejo - via  "Puertagrande"/Colombie: Attente
     La reseña de la corrida - par Juan Guillermo Palacio, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/festejos/2020/2/16/dos-ferreras-en-la-era-de-la-postverdad-39469.html
     Les photos de la corrida - par Diego Alais, pour "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/festejos/2020/2/16/la-verdad-de-bolivar-sobre-la-magia-ferrera-39459.html#&gid=2&pid=2
     En photos: Cogida et "odyssée" d'Antonio Ferrera, à Bogota - Via "ABC"/Madrid:
    
https://www.abc.es/cultura/toros/abci-secuencia-tarde-pasion-sangre-40271197446-20200217112802_galeria.html#imagen1
     Le "parte medico" de Ferrera - via "Toros en el Mundo" (voir photos):
     
https://torosenelmundo.com/2020/02/16/parte-medico-de-antonio-ferrera/
Avant la corrida - Le Sorteo / Toros J.B Caicedo et E Gutierrez - via "Infautoro":
    
http://infotauro.com/toros-de-ernesto-gutierrez-y-juan-bernardo-caicedo-para-la-tercera-de-bogota/

En annexe-vidéo: Luis Bolivar, avant la corrida de Bogota - Via "Cultoro":
     
https://player.vimeo.com/video/391832373

 
 

MAGESCQ: BONNE OUVERTURE "SUD-OUESTIENNE" !!!
     Cristian Parejo a hombros.
     Lot intéressant de Santafé Marton.

     18 Février - Superbe soleil, dehors, pour cette traditionnelle novillada sin picar qui ouvre la Temporada Française. - Face à un lot joliment charpenté de Santafé Marton, les apprentis diestros ont donné tout ce qu'ils avaient, en proportion du niveau d'expérience de chacun. Plus "malin" et toréé, Cristian Parejo rafle les prix et la sortie en hombros, mais devra "remonter un peu" ses coups d'épée. A ce sujet, c'est Jean-Baptiste Lucq qui fit le mieux la suerte.

     Dimanche 16 Février - MAGESCQ - Novillada sin picar - Ouverture de la Temporada, dans le Sud-ouest - 2/3 de plaza: Erales de Santafé Marton, très charpentés, qui donnèrent du jeu, en divers degrés de caste et noblesse. 2 et 4èmes se donnèrent grosses vueltas de campana, ce qui amoindrit le premier mais ne sembla pas préoccuper le second, le meilleur de la tarde.
     Minute d'hommage, en fin de paseo, au souvenir de Pierre Bats et Christian Coll.
     Alvaro Burdiel (de pourpre et or): Silence après avis; et Une oreille - eut du mal devant le premier, et cafouilla son descabello - Aura du mal à se régler devant le bon quatrième. Trasteo "a mas", avant une lame "habile".
     Cristian Parejo (de bleu nuit et or): Une oreille; et Une oreille - fit un maximum pour "transmettre" devant un premier adversaire, "secoué" par une grosse vuelta de campana - Nouveau trophée et nouvelle lame "tombée", face à un cinquième, "costaud", vaillamment entrepris, en une faena très inégale.
     Jean-Baptiste Lucq (de prune et noir/azabache): Silence; et Une oreille - très vaillant (cogido, sans mal), devant le troisième, faible et "désordonné", qu'il tua très bas - On notera encore vaillance et application devant le noble sixième, avant la meilleure estocade de la tarde, laquelle tardera en ses effets.

Ils y étaient:
     La reseña de la novillada - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=14070:magescq-16-02-2020-tarde-parejo-a-hombros-pour-la-premiere-de-la-temporada-22160220&catid=19&Itemid=238
     Les photos de la novillada - par Philippe Latour, pour "ElTico.org":
    
http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2020/Fevrier/Magescq_16022020T/index.html

 

"MADRID! MADRID! MADRID!"

     18 Février - Que ferait on sans elle? La reine du "chotis" et de la "zarzuela"? Et que ferait le monde taurin, la Fiesta Brave toute entière, si en sa cathédrale, chaque mois de Mai, ne se donnait grand rendez-vous la fine fleur du Toreo et de l'Aficion?  - "Es que… Madrid es mucho Madrid!"
     Alors, d'où que l'on soit sur la planète "Toros", on ne peut s'empêcher, malgré la passion qu'a chacun pour son clocher, de garder un œil sur Madrid! Sur sa Feria de San Isidro, bien sûr! Sur celle "de Otoño", de même! Sur cette Madrid qui suscite à la fois l'envie et la méfiance; qui peut vous faire passer de l'enthousiasme au dégoût, en moins de temps qu'il ne fait pour l'écrire! Madrid et ses toros! Des toros "comme des cathédrales"! Madrid et son public: Aux imposants "no hay billetes" de la Feria, succèdent le mince défilé de quelques Japonais éberlués, aux corridas du dimanche, en été… (On exagère, bien sûr! Mais... à peine!) - A la San Isidro et à l'Automne, "on vient voir!! et l'on vient… se faire voir!" Le reste de l'année… "on va se faire voir !!!"
     - C'est bien dommage, mais il en est ainsi, depuis…. plus que ça! - Les empresas se succèdent… mais la stratégie demeure: "On met le gros paquet sur la San Isidro!!! On essaie de trouver "un bon coup", pour la Feria d'Automne… Et le reste du temps: "On écope"! On essaie de perdre le moins d'argent possible… en respectant le cahier des charges! - A part "Don Livinio", qui inventa la San Isidro, en 1947, tout en soignant le reste de l'année, très vite on visa "la Feria"... 
     Au départ, cinq corridas pour la San Isidro! Cinq corridas, autout du jour du Saint Patron, le 15 Mai. Aujourd'hui… plus de trente, entre Mai et Juin. - "L'a bonne mine, le Laboureur!!!"
     Bien entendu, "plus on ira… et plus ce sera "ça"!!! - Madrid "plaza de Temporada", malgré certains efforts (dont ceux de Simon Casas), n'est plus! - Certes il y a festejo tous les dimanches, corrida, ou novillada… mais rarement la Monumental du Toreo ne réunit elle guère plus qu'un quart de plaza!!! Seul le souvenir persiste d'un torero qui mit un "No hay billetes", un Dimanche des Rameaux, 29 Mars 2015! Il s'appelait…Ivan Fandiño! Depuis….
     2020 ne changera rien à la donne: "Tout schuss sur San Isidro!"… mais on travaille également sur le reste…

     Pour la Grande Feria, les nouvelles arrivent peu à peu:
     - On sait déjà que l'un des axes du cycle 2020 aura pour nom Alejandro Talavante, ayant déjà signé les trois corridas de Garcigrande, Victoriano del Rio et… Adolfo Martin.
     - Un autre "pilier" de la Feria: Andres Roca Rey, avec trois contrats, qui viserait également Victoriano del Rio, mais demanderait de même Parladé et… Fuente Ymbro.
     - Par ailleurs, ferait deux paseos dans la Feria: Morante de la Puebla (demandant Juan Pedro…) et Manzanares, qui "opterait" pour Victoriano (va falloir deux lots) et Alcurrucen.
     - L'empresa est en premiers pourparlers avec Pablo Aguado et Paco Ureña; Juli et Ponce, qui pourraient venir une fois chacun (on imagine: Juli avec Garcigrande; et Ponce à Juan Pedro!)
     Pour le reste: Tout est à construire, avec "des cases" à confirmer: Castella avec les Alcurrucen; de même Urdiales… Perera aux Fuente Ymbro… Tout est à construire… "selon les pointillés"! - Comme pour Séville, les nouvelles tomberont "peu't à peu!!", et à l'habitude, la Feria sera complète, "dans la rue", bien avant qu'officiellement annoncée...

     Par contre, sont "bien officiels", cette fois, les carteles "qui ouvrent la Temporada Madrilène 2020", à partir du 22 mars. Il sont les suivants, qui méritent "bien plus qu'un quart de plaza":  

      MADRID - Plaza Monumental de "Las Ventas" - Ouverture de la Temporada 2020
Dimanche 22 Mars - Ouverture de la Temporada - Novillada piquée:
     Novillos de Fuente Ymbro, pour Alejandro Adame, Fernando Plaza et Isaac Fonseca.
Dimanche 29 Mars - Novillada piquée:
     Novillos de Maria Cascon, pour Maxime Solera, Carlos Olsina et Francisco Montero.
 
     MADRID - "Rameaux et Pâques".
Dimanche 5 Avril - Corrida du Dimanche des Rameaux:
     Toros de Puerto San Lorenzo/Ventana del Puerto, pour Daniel Luque, Alberto Lopez Simon et Joaquin Galdos.
Dimanche 12 avril - Corrida du Dimanche de Pâques:
     Toros del Pilar y Moises Fraile, pour Tomas Campos, Francisco Jose Espada et Jesus Enrique Colombo.

 

MADRID: SAN ISIDRO… AVANCE!
    
Les ganaderias sont connues!
     Les négociations se poursuivent, avec les Figuras, sauf…
     Le cartel de la Bienfaisance, déjà !!!

     20 Février - Comme on pouvait s'en douter… "cela fuit de partout"! Pas besoin de réembaucher les plombiers du "Canard enchaîné", ou les journaleux du Watergate…"cela fuit de partout"!!! - Mais au fond, c'est inévitable: il y a trop de monde concerné. Négocier avec un torero, c'est "alerter" tout une équipe, un entourage, des familles: "Le maestro est en discussion pour deux, trois corridas! - L'empresa n'a pas refusé, mais cela bloque sur les toros et les compagnons! Demain on saura!!!" -  Et donc, "on attend demain!" … ou pas! - Sans être "Arabe" ou même d'une autre nation, le téléphone sonne fort, et l'info circule vite… Ainsi, "par recroisement", le presse "compose"… ce qui n'est pas encore établi! C'est inévitable!
     Donc, "la San Isidro… avance!". - Côté ganado, on a la liste des fers engagés. Pas de grosses surprise à priori: Victoriano del Rio, Fuente Ymbro et Alcurrucen feraient "doblete", en une Feria où il y aurait des présentations et des "retours". Ainsi, "El Parralejo" ferait ses débuts dans la Feria, tandis que reprendraient du service: Torrestrella, Antonio Bañuelos, Luis Algarra…
     A priori, selon "Mundotoro", les ganadarias engagées à la San Isidro et pour le reste de la Temporada Madrilène sont les suivantes: 
    
https://www.mundotoro.com/noticia/ganaderias-madrid-temporada-2020/1452158

     Côté toreros, "on avance aussi", avec tout le monde, sauf… "Juli!" - Que pasa alli? Après le petit clash de Valencia, il semble que l'on aurait également quelque problème pour Madrid, l'Empresa ayant ouvert des discussions "avec tous, sauf…!"
     Pour le moment, les choses auraient bien avancé avec les principaux, pour une Feria qui se présente comme celle "des Figuras", puisque plusieurs d'entre elles feront double, voire triple paseo, Paco Ureña pouvant même défiler quatre fois (trois dans la Feria, et "la Bienfaisance")…
     En plus des engagements déjà annoncés et confirmés, de Talavante, Roca Rey (à 3), Morante, Manzanares (à 2), on parle de trois contrats pour Antonio Ferrera, "dont la Beneficencia". De même Pablo Aguado, actuellement en pourparlers…  - De son côté, Emilio de Justo aurait demandé Victorino et Adolfo Martin, en échange d'une troisième, qui serait… Juan Pedro Domecq. - Pour le moment, on ne parle pas de Sebastian Castella ni de Perera, lesquels, on le sait "cadreront" sans problème, avec tous les fers cités. (Pour le Français, probable puesto avec les Alcurrucen; et de même Perera avec les Fuente Ymbro…)

     Pour ce qui est de la "Beneficencia" , la corrida de Bienfaisance, montée en lien avec la Comunidad de Madrid, celle-ci aurait demandé les trois triomphateurs de la Saison 2019: Antonio Ferrera, Paco Ureña et Pablo Aguado. La corrida, on l'imagine, sera de Victroriano del Rio…
     Certes un gros cartel… mais avec la réserve habituelle: Les vainqueurs d'hier ne sont pas ceux d'aujourd'hui… - La Beneficencia avait pour tradition de réunir, quelques jours après la Feria, les trois triomphateurs de la San Isidro. Depuis quelques années, la Bienfaisance "fait partie" de la négociation de Madrid, pour les toreros vedettes… Ce qui est un total "non-sens"! - D'abord parce qu'une des figuras engagées peut avoir "un bache", pendant la Feria! - Et ensuite, parce que, dans la mesure où "tout est bouclé" dès Mars, un "jeune", révélation de la Feria, n'aura aucune opportunité d'y postuler… jusqu'à l'année suivante. Ce qui est, par exemple, le cas de Pablo Aguado!
     Question: "Le Pablo Aguado 2020" sera-t-il le même que celui de Séville ou Madrid 2019 ? Peut-être oui… ou pas! - Actuellement, et depuis plusieurs années, la corrida de Bienfaisances est "una mas", alors qu'elle aurait vocation à être "extraordinaire", comme il est écrit sur l'affiche, se donnant "hors Feria" (une semaine après, comme auparavant!) avec un cartel établi "durant, ou après la San Isidro. - Il en était de même pour la Corrida "de la Prensa", qui, hélas, a subi le même sort…
     On aurait pu penser que Simon Casas allait remettre ces deux corridas à leur statut premier… Ce n'est pas le cas, pour le moment! Mais…

     Une chose est certaine: La Feria de San Isidro 2020 "va coûter très cher"!  Un "presupuesto" énorme, vu les projets et négociations en cours.
     Un nouveau pari! Un gros challenge, et une Feria "vraiment digne de Madrid"… 
     Que haya suerte et surtout… "que chargent les Toros"!

 

FRASCUELO: "VIVIR EN TORERO"
    
Conférence de Carlos Escolar "Frascuelo.

     21 Février - Regardez le passer ! Mais ne dites rien, observez le seulement ! - Il avance, "droit", d'un pas égal, se dandinant imperceptiblement, le bras droit à peine écarté du corps, battant la mesure de son pas… - Son visage est grave…  parce que ses pensées sont ailleurs! - Il y a dans cette démarche, toute la différence entre "le quidam qui passe", certes totalement respectable, et un être vivant "en une autre planete"! Celle du Toreo!
     Cela n'est plus tout à fait vrai aujourd'hui… Mettant point d'honneur à bien s'habiller, les figuras d'hier pâliraient de dégoût devant "les mises" des toreros d'aujourd'hui, hirsutes, mal fagotés, comme désirant se mêler à la foule des anonymes; comme ayant honte de leur statut!! En jeans et tennis, parfois aussi "troués" les uns que les autres, ils semblent sortis d'une nuit "de botellon", souriant machinalement et ne laissant croire, en aucun moment, que dans quelques heures, ils seront ces héros, vêtus d'or et d'argent, qui vont se jouer la peau, face à un animal… d'un autre âge. C'est bien dommage, mais c'est - dit on - "le progrès"!
     "Vivir en Torero!" Vivre en torero… même si on ne torée pas, si on ne torée plus! - Combien sont ils qui, "assis chez eux", attendant une opportunité, vivent quand même "en torero", le vingt-quatre heures du jour?  Leur mérite est immense, car, "dans l'attente", ils "toréent le vent", en s'entraînant, tous les jours, "à fond"; et en rêvant de cette faena, de ce quite, peut-être de cette unique demi-véronique "de revolucion", que probablement ils ne feront jamais… Marchant dans la rue, ils font le paseo… comme ils le faisaient jadis, du temps de leur gloire… ou comme ils le feront, à la prochaine "dernière chance"… Leur quotidien se mesure au rythme du carreton, que pousse leur ancien confianza, ou le copain du lycée… Ils furent "Figura", ou ils ne le seront jamais… mais ils vivent tous "en Torero", et inspirent admiration autant que "cariño"…
     "Vivre en Torero", pour celui qui le fut vraiment, c'est "lidier" le quotidien, avec le courage serein de celui qui avance, face au toro, "la muleta dans une main, l'épée dans l'autre et… le cœur au milieu!" - "Vivre en Torero", c'est rêver le Toreo, les yeux "entre-fermés"! C'est naviguer, vingt-quatre heures durant, comme si "demain, on allait faire le paseo à la Maestranza!"
     Certains peut-être, les prendront pour "illuminés", ou pour fous! D'autres, souriront, mélancoliquement! C'était le temps où les toreros étaient "vraiment" des toreros, "dans… et hors plaza!"
     C'est peut-être ce que raconte "un des derniers romantiques" du Toreo… Révélé comme "un vaillant-fou", qui allait aux premières "portagayolas", dans les années 76, il s'est transformé, avec les cornadas (une terrible, à Bilbao) et surtout "la veterania"… en un grand classique, devenu référence de l'Aficion Madrilène, et sûrement en un véritable exemple du "Vivir en Torero". Ses amis l'appellent "Carlos"! Ses banderilleros l'appellent "Maestro"… et tous, l'appelons "Frascuelo".
     A vous la parole… "Torero"!

En video: La conférence de Carlos Escolar "Frascuelo", à la Peña "Albero Charro" de Salamanca - via "Jlrs":
     https://www.youtube.com/embed/Zs_T8SdbkNk

 

MADRID: LA "BENEFICENCIA 2020" EST BOUCLEE…

     21 Février - Comme indiqué hier, la corrida de Bienfaisance est définitivement "bouclée". Le Mercredi 10 Juin, elle verra défiler Antonio Ferrera, Paco Ureña et Pablo Aguado, face à un lot de Jandilla.
     Même "hors abono", la Corrida de Bienfaisance, comme celle de la Presse, sera incluse dans le cycle de la San Isidro qui se déroulera du 12 Mai au 14 Juin. Les carteles en seront officiellement annoncés le 23 Mars, en un cinéma de la Gran Via Madrilène. Certes, il est probable qu'ils seront déjà "dans la rue", connus de tous, mais Simon Casas va bien trouver à encore "surprendre"…
     A signaler que cette année, les corridas seront inscrites au programme officiel des Fêtes de la San Isidro, edité par la Mairie de Madrid… Ce qui ne fut pas le cas lors du "règne" de la nuisible Alcalde Manuela Carmena.
     Ya es algo !!!  

 

APODERADO ET EMPRESA DEVIENDRONT GRANDS…
     Jose Maria Garzon, prochain empresa de Santander.

     22 Février - Certes "son nom sonnait", mais pas comme résonnaient les Chopera, Choperitas, Lozano, Casas et autres "grosses" maisons ou empresas "installées"… Pourtant, peu à peu, son nom se mit à gravir les échelons du hit-parade taurin, au point d'acquérir une solide expérience et un "nouvelle réputation". Il s'appelle Jose Maria Garzon, et il est le patron de "Lances del Futuro", empresa qui mène, entre autres, les plazas de Granada et Algeciras. Ces deux villes, et tous leurs commerces, peuvent lui être reconnaissants de leur avoir amenés (deux fois à Grenade; et une à Algrciras), rien moins que Jose Tomas, alors que toutes les autres empresas de la Sainte Espagne n'avaient pas réussi à le faire sortir de sa cabane du pêcheur…
     Et le petit "Garzon" a bien grandi, depuis qu'il a créé "Lances de Futuro" en Octobre 2006. - Ce furent tout d'abord des petites plazas, dites "de tercera", puis, peu à peu, on visa plus haut et "les deux gros coups" de Jose Tomas, en Feria d'Algeciras en 2018, et de Granada en 2019, ont forcément consolidé l'image de "sérieux" et "créatif" d'un jeune empresa que les autres, dorénavant, devaient considérer comme… un concurent.
     Et 2020 pourrait bien être l'année du "bond définitif", installant Garzon et "Lances de Futuro" dans le cour des grands. - Tout d'abord, il remporte le concours de Cordoba, une plaza "de los Califas" et une Feria extrêmement difficiles, en une cité "qui devrait" pourtant respirer la Fiesta Brava par tous les pores de son cuir. Malheureusement de nombreuses empresas de renom s'y sont cassés les dents, amenant pourtant de grands carteles, pour des entrées souvent très décevantes, en Mai, pour la Feria de la Virgen de la Salud.  Beaucoup renoncèrent, s'arrêtant en route, ne se présentant plus ou perdant volontairement le councours suivant… - Garzon arrive à Cordoue, pour cinq ans, avec de nouveaux projets, notamment celui de transposer, à therme, la Feria vers Septembre… - Un dur pari! Un gros challenge… et un possible "casse-gueule"!
     2020 est aussi pour l'audacieux, l'année où Jose Maria Garzon va faire ses classes de "grand apoderado", puisqu'on le sait, Paco Ureña, rien moins triomphateur de la Temporada passée, l'a choisi, pour administrer sa carrière, désormais "en haut". Et apodérer Ureña n'est pas la même chose que mener Jose Garrido ou Joaquin Galdos. Pour ces deux, il fallait dire "S'il vous plaît! Merci!", mais pour le Murciano, on pourra dire "On veut!" - Bien entendu, cela peut ne pas marcher, comme récemment à Séville, mais patience, on observera sous peu, à Madrid pour la San Isidro, les résultats du "Jose Maria Garzon, négociateur".
     Mais l'actualité ne s'arrêt pas là puisque depuis hier, l'Empresa "Lances de Futuro" est pratiquement assurée de remporter le concours de Santander et sa plaza de "Cuatro caminos"…  - Et là, "ce n'est plus la même!" Depuis des années, Santander est une plaza importante, et "une ville taurine" importante, notamment grâce à l'action de sa "mairesse" et de son Aficion. Une fusion qui fait de Santander une ville "qui respire le Toro", pour la Santiago, chaque fin Juillet. Une dizaine de corridas; une plaza magnifique, "muy cuidada", une des plus belles d'Espagne; et "une Aficion", à la fois exigeante et généreuse… - A n'en pas douter, Santander est "l'outil" et "l'écho médiatique", dont un jeune empresa comme Garzon a besoin… pour "montrer et démontrer". Et assurément, il va s'y attacher. D'ailleurs, il a déjà commencé, avec l'annonce, pour la Feria prochaine, d'un mano a mano Juli - Paco Ureña.
     Empresa ou Apoderado de Figuras? Apoderado ou Empresa de grandes plazas? - Qui gagnera? - Peut on faire les deux "métiers", sans verser dans les griffes du "Système", au point d'en devenir un maillon fort?
     - Certes, Jose Maria Garzon en fait déjà partie, mais il représente "le sang neuf" de la Fiesta Brava, et celle-ci… en aurait vraiment besoin!

 

"TOROS EN EL MUNDO" ET PEPE MATA…

     "Aficion et mala leche!!" - C'est ainsi que l'on baptisera la chronique télévisée hebdomadaire de Jose Mata, leader revistero du site Mexicain "Toros en en Mundo.Tv". Sans aucun doute un aficionado, dont "la partialité" dépasse parfois quelques bornes, mais dont l'exigence est aussi nécessaire, mettant sur les "i" de la Fiesta ce que les autres ne font pas…
    
"TOROS EN EL MUNDO - Pepe Mata - Emission du 21 Février :
    
https://player.vimeo.com/video/393077509?autoplay=1  

 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp