L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET BIEN ENTENDU ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
       QU'ILS LE VEUILLENT OU NON... " TAUROMAQUIA ES CULTURA !! "

                                                                  " TAUROMAQUIA ES CULTURA "  :  https://www.youtube.com/embed/S_z0qjfrEwA   (Video de Jose Daniel Rojo)
                                                 

 
 
     Nota/17 Août - Bien entendu, la technique fait aussi "son 15 Août" - Avec excuses et espérant ratrapper textes, photos perdues et… retard!
 
 
MIMIZAN - Corrida 2022

Samedi 20 Août - (Paseo: 17h30):
     Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Adrien Salenc et Dorian Canton

 
 
 ACTUALITE...  2022  
 

AUX SAINTES MARIES: GRANDE VICTORINADA...
     A hombros, Clemente et Rafi, en compagnie du ganadero

     8 Août - "Lo pasaron muy bien!" - Une corrida "importante", aux Saintes Maries: La France, et trois Français, rendent hommage à Victorino Martin, à l'Histoire et au trajet de la ganaderia, au souvenir de son père, devenu "Légende". Et pour correspondre à cette intention, le ganadero a envoyé un lot, "supérieur" de présentation, âgé et lourd, offrant des possibilités. A sa tête, le dernier, le sixième, qui mérita amplement sa vuelta d'honneur, brave et noble dans les trois tiers...
     ... Un toro qui va peut-être remettre en selle un Rafi dont les dernières sorties provoquaient soupirs et déconvenues. Pour le torero, on imagine le chemin de croix, "à l'intérieur"! Mais on le sait: Il suffit d'un toro, pour retrouver "le sitio"! Peut-être le "Estudioso" de Victorino sera-t-il celui-là. En tout cas, le succès du Rafi doit remettre le moral à tout le monde! A voir et vérifier dans les prochains rendez-vous.
     Corrida "importante", pour "Clemente", qui a confirmé ses progrès, et fait ici parler de lui, en France et "tras los montes", en étant "bien" devant des Victorinos.  - Malheureusement, il faut toujours "un moins!" Et cette fois, c'est Adrien Salenc qui le tira au mauvais sort: Un premier adversaire qui laissa des forces dans ses tentatives de "steeple-chase"; et le cinquième, muy malo, digne héritier des "alimañas" qui ont aussi fait la gloire de la casa! Mala suerte… tout en restant ferme et torero!
     Journée et corrida "importantes", au Saintes Maries… dont on attendra les conséquences, dans les despachos… de France et d'ailleurs! - Enhorabuena au ganadero, aux trois jeunes diestros, ainsi qu'à leurs cuadrillas. Et Enhorabuena, aussi, à l'Empresa, qui réussit là un joli coup et relance la plaza.

     Dimanche 7 Août - SAINTES MARIES DE LA MER - Corrida hommage à Victorino Martin - Plaza quasi pleine - Chaleur: Toros de Victorino Martin, très charpentés, très lourds (entre 515 et 620 kgs), inégaux de pitones (certains s'astillant au cours des lidias) - Peu brillants au cheval - Pour le torero: Le grand 6ème, "Estudioso" - N°58/620kgs, honoré de la vuelta posthume - Egalement exploitables, les 4, 2 et 1er, dans l'ordre - Impossible le 5ème (Si que hubo quinto malo!)
     Poids de la corrida: 620, 520, 580, 515, 600, 620 kgs.
     En fin de paseo, hymne National, entonné et salué debout; et hommage à Victorino Martin (et son père), pour "la trajectoire ganadera).
     CLEMENTE (de vert pré et or): UNE OREILLE; et UNE OREILLE - confirma ses grands progrès - Bonne faena droitière, face à un premier de presque six ans, tobillero. Lame entière, au deuxième élan - Bien au capote, Clemente a réédité de bonnes droitières au quatrième, agrémentées de naturelles, de face, en fin de faena. Deux entrées a matar et nouveau succès, mérité, qui doit lui ouvrir des portes.
     ADRIEN SALENC (de bleu de France et or): UNE OREILLE après avis; et Applaudissements - n'a pas eu de chance au sorteo: Son premier sauta au callejon, et fit d'autres tentatives, s'affaiblissant dans ses aventures. Toro noblons, soson, faiblot, devant lequel Salenc fut technique et très propre, avant de tuer d'une lame et net descabello - Le cinquième sortit "malo". De plus, il s'appelait "Veneno" !!! Toro "sans option", court, "soltando la cara", prenant chaque fois plus de sentido. Salenc fut digne et vaillant, concluant d'un metisaca et bonne demie. Respect!
     "EL RAFI" (de bleu marine et or): Silence après avis; et DEUX OREILLES - a déçu quelque peu, en une faena un peu trop fade, devant un troisième qui semblait offrir bien plus de possibilités, bien que limité de forces. Pinchazo et demi-lame, suscitant réflexion - Et puis, c'est "Estudioso", le sixième: Presque six ans et 620kgs. Toro très brave au cheval, et de belle noblesse, vibrante, au troisième tiers. C'est peut-être le toro qui va remettre le Rafi… sur les bons rails. Brindée à Victorino Martin, une bonne faena, un peu irrégulière, où l'on a enfin retrouvé "le Rafi d'avant", en toreo templé, "léché", en particulier main gauche, notamment au final, de face, qui a mis tout le monde d'accord. Après pinchazo, une grosse lame et descabello.
     Sortie a hombros pour Calemente, El Rafi et Victorino Martin.
Ils y étaient:
     La reseña de la corrida (et photos) - par Patrick Charmasson, dans "Toro Bravo":
     http://www.sol-y-sombra.fr/les-saintes-maries-de-la-mer-07-08-2022-clemente-et-el-rafi-triomphent-des-victorino-martin/
     La reseña de la corrida - par  Philippe Gil Mir, pour "TorosenelMundo":
     https://torosenelmundo.com/2022/08/07/en-saintes-maries-de-la-mer-victorino-martin-clemente-y-el-rafi-salen-a-hombros/
     La reseña et les photos de la corrida (Justine Messina) - dans "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-unica-corrida-de-victorino-martin-en-francia-al-detalle-directo-saintes-marie-de-la-mer/1644748
     Les photos de la corrida - par Philippe Gil Mir, pour "TorosenelMundo":
     https://torosenelmundo.com/2022/08/07/la-mirada-de-philippe-gil-mir-vio-la-corrida-homenaje-a-victorino-martin-en-saintes-maries-de-la-mer/
     La galerie-photos complète - en page Facebook de Philippe Gil Mir: ***
     https://www.facebook.com/media/set/?vanity=PhilippeGilMir1&set=a.206243658402471
Avant la corrida: le sorteo (+photos des toros, au campo) - dans "Torosenelmundo":
     https://torosenelmundo.com/2022/08/07/orden-de-lidia-de-los-toros-de-victorino-martin-para-saintes-maries-de-la-mer-con-fotos/

En annexe: Pour ce grand rendez-vous, les trois toreros Français s'étaient entraînés, chez Victorino - dans "Mundotoro":  ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/salenc-clemente-y-rafi-velan-armas-en-casa-de-victorino/1643591
     Interview de Victorino Martin, avant la course - dans "Midi Libre":
     https://www.midilibre.fr/2022/08/03/victorino-martin-aux-saintes-maries-de-la-mer-six-toros-serieux-dignes-dune-arene-de-premiere-categorie-10467067.php
En vidéo: L'embarquement de la corrida des Saintes - via "Victorino Martin youtube":
     https://www.youtube.com/embed/z26zab1x5cc

*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 
     L'EVENEMENT "JOSE TOMAS, EN ALICANTE"
 

ALICANTE: "DES BRUITS COURAIENT"… QUI NE COURENT PLUS !
     Jose Tomas ouvre grande porte d'Alicante, après avoir toréé…. comme Jose Tomas!

    8 Août - Des bruits couraient selon lesquels Jose Tomas, très touché par son actuacion "moyenne", pour lui un grave échec, de Jaen en Juin, pouvait considérer le rendez-vous d'Alicante comme une espèce de pile ou face: "Je suis bien, je continue; mais si je suis mal, je me retire, définitivement!"
     - Bon! Soyons clairs! A moins d'un revirement soudain, ou d'un soudain coup "de vire-vire", Jose Tomas… va continuer! En effet, son actuacion d'hier, en plaza d'Alicante, a fait bondir tout le monde, en particulier en voyant Jose Tomas lier douze naturelles et pecho, à un toro de Garcigrande;  et de même, en voyant le Madrilène revenir "sin mirarse", après une grosse voltereta, sèchement infligée par le troisième, de Victoriano…
     Comme Aficionado, on admire Jose Tomas… et on le déteste! 
     - On l'admire, parce qu'il est "différent", et que son toreo est "différent" bien que restant dans ce "classique" et "conventionnel" de tous les jours, dans toutes les plazas, dans toutes les ferias. - La différence est que…"là où quasiment toutes les "figuras", supposées telles, "vont lier trois, voire quatre et pecho", Jose Tomas va en tirer six, huit, par tanda!  Et hier, au toro de Garcigrande: Onze naturelles, une haute et pecho! De plus… "la quietud!", la lenteur… et le serré!  En cela, Jose Tomas est totalement admirable! Et il est bien l'indiscutable "Figura" des années 2000…
     - Et c'est aussi pour cela… qu'on le déteste! - Parce qu'un torero de cette dimension, "monstre" comme Manolete, et "phénomène social", comme le Cordobes des années 60… n'a pas le droit de rester assis sur son pliant, les mains pleines de cannes à pêche, alors que la Fiesta Brava est en train de couler, corps et âme! - Cette "âme", qu'il apporte, lui, justement, à chaque fois qu'il s'annonce: En Alicante, les 11.100 entrées mises en vente, sont parties en vingt minutes (disons vingt-cinq!), et il en sera de même à la prochaine annonce (allez… "Fin septembre, à Nîmes ????")  - Et chaque fois, cela fait un tel "boum" économique dans la ville où il se produit… que tous les commerçants , en particulier le monde de l'Hôtellerie/Restauration, se frottent toutes les mains… (près de 30.000 réservations, dans hôtels et appartements.. )
     C'est dommage! Certes Jose Tomas "a son âge!"(46 ans). Certes il a reçu de terribles cornadas, en particulier celle du Mexique… qui probablement portent leurs séquelles. Mais le gars est "affûté", et pourrait, en 15/20 corridas par an, "mettre tout le monde dans les plazas", monopoliser les médias, tout en empochant des cachets mirifiques (on murmure 800.000 €, à Jaen; et peut-être "igual", en Alicante! )… Peu importe! Jose Tomas a encore prouvé, hier, "qu'il est celui qui…!" A l'heure où les plazas se vident et fuient, comme un vieil évier, Jose Tomas pourrait faire un grand quite à cette Fiesta, dont la bravoure est sans équivoque, mais… on est de moins en moins nombreux à le savoir! A le voir se relever, après "le coup de trique" que lui infligea le troisième, hier… ils sont, "au moins" douze mille à le savoir, ou se le rappeler !
     Plus que jamais, la Fiesta Brava "a besoin" de Jose Tomas… mais lui, "n'a pas besoin d'elle", si ce n'est "pour se faire plaisir", et…"hacer caja"!  - Certes il sait se montrer généreux, s'intéressant à mille causes… mais, c'est "dans la plaza" que l'on a besoin, plus que jamais, de "Monsieur" Jose Tomas!

     Dimanche 7 Août - ALICANTE - Corrida "spéciale Jose Tomas" - "No hay billetes" - Grand beau: Sont sortis, successivement: Un toro premier, de Juan Pedro Domecq (480 kgs - bien présenté, noble mais sans grande race); un deuxième, de Garcigrande (490 kgs, terciadito mais qui dura, avec bon piton gauche); puis, après le temps mort de la sacro-sainte "merienda", le troisième, de Victoriano del Rio (528 kgs - bien présenté, exigeant); et enfin un quatrième, de Domingo Hernandez (500 kgs - terciadito et allant vite "a menos", sans caste) -
     Pour la deuxième fois, cette année, Jose Tomas s'aligne, en "Unico espada", devant quatre toros.
     JOSE TOMAS (de pourpre et or): Ovation; DEUX OREILLES; UNE OREILLE; et Ovation après avis - a donné une actuacion "de figura", qui a tenu la plaza en haleine, du paseo à la sortie a hombros finale - Ce que l'on soulignera, à grands traits: "La quietud! Le sitio! La vista"…en un mot "ce qui fait que Jose Tomas est Jose Tomas!
     Le Juan Pedro premier ne l'aida guère, noble mais sans grand élan; et le Domingo Hernandez quatrième, manson, faible et "incertain", pas du tout. Les deux autres lui permirent "d'être, totalement… en Jose Tomas"  - Recevant bien son premier, et rematant près du centre, Tomas quitta par tafaleras, ou le toro resta "court", tête en haut. Brindée au public, une faena essentiellement droitière, en séries courtes, le toro "ne sortant pas bien du muletazo". La dernière, importante, le torero "s'enroulant" de toro! Estoconazo trasero, et pétition, refusée par le palco - Le deuxième sortit "flojo", et il y eut des protestations, mais, dès le quite par gaoneras, énorme, Jose Tomas se livra complètement. Et il se livra… "main gauche, toute!", avec des séries extraordinaires, l'une d'entre elles liant onze naturelles, dont certaines "monumentales". Malgré  un désarmé, la faena ne baissa jamais, et le final, par doblones "de placement… y de arte", fit rugir la plaza. Estoconazo tendido, en arrière, mais entrant bien, et deux oreilles "de folie" - Sérieux et manson, visant querencia, le Victoriano del Rio ne se livrera jamais vraiment. Tomas lui imposera des droitières, jusqu'au moment où le toro va le prendre, de plein fouet, lui passant une corne entre les jambes et levant le corps, violemment, le faisant tourner et retourner, avant de le balancer au sol. Jose Tomas se releva… et continua la faena, comme si de rien n'était, terminant par manoletinas et une lame contraire, "atracandose de toro". Une oreille "forte", et une question: "Comment peut on reprendre, si "quieto", après une telle voltereta?"  Grosse impression, qui renforce "la mystique" et le mystère! - Et puis, le "garbanzo" quatrième, de Domingo Hernandez. C'est rare! le castaño lui permit cependant les meilleures véroniques de la tarde, mais ensuite, "peu de race", et la tendance à filer à querencia… Tomas le toréa main droite, le retenant; démontra sa mansedumbre, main gauche, et tua, mal, cette fois: Deux pinchazos et une lame libératrice.
     La public n'a pas bougé! Déjà, il se fait "le film à l'envers": le naturelles, la cogida, les gaoneras, l'étrange "personnalité" du torero, de ce torero "unique". Et tandis que Jose Tomas est emporté, a hombros par la Porte Grande, on se demande: "A quand la prochaine… et où?"

Ils y étaient:
     La video-résumé de la corrida - par l'empresa, via "Burladero":
  
  https://www.dailymotion.com/embed/video/x8cwzlz?autoplay=1
En video: "Ambiance", avant le paseo - par "Videoarte", pour "Mundotoro":
     https://player.vimeo.com/video/737333854?h=46e0ba84ba&app_id=122963
A lire:
     La reseña de la corrida (+vidéo perso) - par Vicente Sobrino, pour "El Pais", via "De Sol y Sombra":
  
  https://desolysombra.com/2022/08/07/el-jose-tomas-mas-genuino-no-defrauda-en-alicante/
     La reseña de la corrida (+video perso) - par Sixto Naranjo, pour "La Cope", via "De Sol y Sombra
  
  https://desolysombra.com/2022/08/07/el-toreo-se-hace-eterno-en-alicante-con-jose-tomas/
     La reseña de la corrida - par Nacho Gonzalez, pour "Toreteate":
***
   
 https://toreteate.com/jose-tomas-en-alicante-toro-a-toro/
     La reseña de la corrida (+video perso) - par Paco Aguado, pour "La Razon", via "De Sol y Sombra":
   
 https://desolysombra.com/2022/08/07/un-rotundo-jose-tomas-vuelve-a-marcar-las-diferencias-en-alicante/
     La reseña de la corrida - par  Mariana Vallejo, dans "El Mundo":
   
 https://www.elmundo.es/cultura/toros/2022/08/07/62efd387fc6c832c4b8b45cb.html
     La reseña de la corrida - par Jose Miguel Arruego, dans "Mundotoro":
***
 
   https://www.mundotoro.com/noticia/hasta-que-le-de-la-gana/1644999
     La reseña (dure) de la corrida - par ???? (pourquoi ne pas signer, Monsieur?) dans "TorosenelMundo":
     https://torosenelmundo.com/2022/08/07/en-alicante-jose-tomas-se-encontro-con-la-mansedumbre-comercial-y-salio-en-hombros/
     La reseña de la corrida - par  Alvaro Mateo, pour "Cultoro":
  
  https://cultoro.es/2022/8/7/festejos/jose-tomas-redime-alicante-107710/
A voir:
     Les photos de la corrida - par Hector Fuentes, pour "Informacion"/Alicante: (33 photos)
   
 https://www.informacion.es/fotos/alicante/2022/08/07/gran-jose-tomas-revoluciona-plaza-73160312.html#foto=2
     Les photos de la corrida - par Jose Ramon Lozano, pour l'Empresa, via "Cultoro Proyecta":
***
 
   https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720301127282
     Les photos de la corrida - par Alberto de Jesus, pour "Mundotoro"
***
     https://www.mundotoro.com/noticia/fotogaleria-en-vivo-la-encerrona-de-jose-tomas-en-alicante-en-imagenes-2/1644805
     Les photos de la corrida - par David Garcia, pour "Burladero"
***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/7/jose-tomas-al-natural-74069.html#&gid=1&pid=26
     Les photos de la corrida - dans "Las Provincias"/Valencia (31 photos AFP)
***
   
 https://www.lasprovincias.es/culturas/encierro-jose-tomas-20220807211620-ga.html
Avant la corrida - Les toros et leur ordre de sortie -
  
  https://www.burladero.tv/actualidad/2022/8/7/orden-de-lidia-para-esta-tarde-en-alicante-74071.html
*** - Ouvrir par "Clic droit + Nouvelle fenêtre"

 
 
 
 

"TOROS PARA TODOS"  - Le magazine Taurin de "Canal Sur", présenté par Enrique Romero:

    7 Août - 20ème numéro de la Temporada 2022 (18 ans d'existence) - Durée: 47'25" - (Ouvrir par "Clic" droit + Nouvelle fenêtre):   
   
Au sommaire: … Dans la plaza: Daniel Luque, et l'indulto de Huelva; Talavante au Puerto; El Juli, David de Miranda, entre autres… ; Et au campo: "Le repos du guerrier" ou… les vacances du semental;  Le sobrero de Peñajara, "roi de youtube"… Et bien d'autres choses encore!  - Para disfrutar!!!

               https://www.canalsurmas.es/videos/53301-toros-para-todos-ii-semestre-2022-24072022/
 

 

DAX: LES ENJEUX TOREROS D'UNE GRANDE FERIA !

     10 Août - Elle est… une grande Feria, qui a réputation et grand écho dans toute la planète Taurine. - Elle est… une grande Feria, parce qu'elle a tout: La ville! la plaza, au milieu de la ville! l'Aficion, certes "Torerista", mais à condition que le toro soit "à la dimension des Toreros"… Une Aficion "généreuse", mais qui s'en laisse de moins en moins conter! - Et elle a… "l'imagination"! Elle est "la" Feria du Sud-Ouest, comme Nîmes est, (ou plutôt "était"), celle du Sud-Est, et même… "de France"! On dit bien "était"! Car, au plan "imagination", Nîmes est désormais amplement dépassée par deux plazas: Arles, en constante progression; et Dax… qui reste dans sa ligne.
     Après avoir traversé, sagement mais très activement les deux années de pandémie, Dax reprend son rythme et sa réputation: "Seriedad, pero generosidad!" Et c'est pour cette "sensibilité Aficionada", ces coups de cœur comme ses coups de rogne, "en connaissance de cause", que Dax est par beaucoup considérée comme… "la Séville Française"!

     La Temporada et surtout la Feria de Dax 2022, tombent au moment exact pour faire le point sur la situation de pratiquement tous les toreros, et figuras, inscrits aux affiches… La Temporada arrive à sa mi-temps, au plan "importance": Après les grands "pics" de Séville et Madrid, Pamplona étant, plus que jamais, "particulière", on sait bien que Septembre devient le mois le plus "volumineux", en ce qui concerne les nombreuses ferias "de moyenne importance", (comme Albacete, Salamanca, que l'on ne peut certes comparer à Séville, Madrid, ou la Bilbao d'Août), mais qui compte dans le bilan de la saison…Et donc en Août, avant Bilbao, Dax arrive à point nommé, "con seriedad y generosidad", pour envoyer aux quatre vents, les échos des triomphes des uns, des éventuels "flottements" des autres… sans oublier les révélations de certains, avantageusement répercutées par un don de communication solide, travaillée depuis des années…
     Feria 2022, qui commence demain Jeudi 11 Août, avec, ne nous trompons pas, un paseo à 17 heures (et non 18, comme les jours suivants). - Au programme, huit festejos (sans compter le grand Concours Landais de jeudi soir), dont cinq corridas "formelles", une corrida de Rejoneo, une novillada piquée et une "sin picar"…
     Feria 2022, avec "des évènements et des enjeux!". Des évènements qui, en soi, sont des enjeux…
     Les évènements: L'alternative "du petit Mexicain!" Le point sur "le marathon de l'Ancien"! Le solo "du cheval emballé"! Le "point d'interrogation" venu de Zahariche… et un autre point d'interrogation, qui pouvant se transformer en… "exclamation". - Tous les jours…de quoi "lever les sourcils!", d'admiration, de peur ou de rage…  Mais une chose certaine: Un intérêt constant, basé sur un équilibre, sage mais ambitieux, entre "les Toros et les Hommes".
    
     Jeudi 11 Août: Face à des Toros de Cuvillo dont on espère de meilleurs comportements, dans tous les tiers, que récemment, le jeune Mexicain ISAAC FONSECA prendra l'alternative. Ou plutôt… "la prendra d'assaut"! - Le jeune est débordant "de tout": de vibration, de courage, d'ambition, en une mot "de personnalité, de vaillance et de talent!" La question est, malheureusement: "Finira t'il la corrida?" Car ce "trompe-la-mort", petit de taille mais "énorme" de cœur, se met dans de telles situations qu'il est souvent "salement accroché", avec en sortie finale "la Puerta grande"… ou l'infirmerie! - Fonseca se doit de triompher, lors de son alternative! Obligatoirement! On lui souhaite donc "Puerta grande", mais… qu'on soit prêt, à l'infirmerie! (d'ailleurs, on y est toujours prêt!)
     A ses côtés, Dax sera également un "challenge perso" pour un MANZANARES dont la santé inquiète, ses lésions à répétition n'arrangeant ni son physique, ni son moral. Un Manzanares dont on sait, par cœur, le toreo à la muleta, mais qui affiche de plus en plus de "gusto y regusto" au capote. - Et puis, ROCA REY, indéniable "N°1" actuel, triomphant partout, mêlant toreo "classique", long et templé, à d'autres moments toreros "qui font sursauter". Un Roca Rey plein d'ambition, qui, malgré ses sorties en hombros, ici, n'a pas fini de "tout exploser", en des actuaciones "pour l'Histoire", comme jadis, par exemple, Paquirri, avec le toro d'Atanasio; ou Rincon, avec le Samuel Flores… A surveiller sa façon d'entrer a matar, qui semble t'il, "a changé"! Si oui, faut ol y voir l'influence de Roberto Dominguez?
     - Vivir para ver! - Ce devrait être une corrida "de muchas orejas!!!"  - ATTENTION!!! PASEO A 17 HEURES (et non 18, comme les autres jours!)

     Vendredi 12 Août… Comment vont sortir les Bañuelos? - Et en face, trois "points d'interrogation":  MORANTE DE LA PUEBLA, qui est à mi-chemin de son ambitieux projet de 100 corridas dans la temporada, est il toujours "à 100%" - Il semble que "oui!", comme l'ont démontré ses récentes sorties et faenas, en particulier Azpeitia. Un Morante qui, malgré son âge (42 ans), ses vingt-cinq ans d'alternative, et quelques solides raclées, cette année, n'a jamais été aussi ambitieux… ni heureux! Dax confirmera t'elle?  -  A ses côtés, un GINES MARIN dont les progrès et la toreria, dans tous les secteurs de la lidia, font soupirer de contentement, cette année. Ne lui manquent que… le sourire, et plus de "transmission"!  Mais à n'en pas douter, il est un des trois toreros de l'année.
     Et puis… un "énorme" point d'interrogation: PABLO AGUADO. On sait très bien que "quand ça va pas…rien ne va!"  Et Aguado, actuellement "en heures basses", accumule les mauvais sorteos. De plus, son toreo particulier, toreo-caresse, tellement "naturel" qu'il ne fait pas toujours impression (alors que c'est particulièrement difficile, et vaillant, de toréer de la sorte, avec cape et muleta), a besoin d'un toro qui se livre, et qui dure… Et ça???  - Ayant manqué les grands rendez-vous, sans pour autant "être complètement mal", Aguado doit se relancer, avant une année 2023 où, paraît il, un nouvel apoderado, torero prestigieux et ami perso, s'occuperait de lui, en une confiance qu'il n'a actuellement pas.

     Samedi 13 Août - Une corrida qui suscite "peu de commentaires", peu de pronostics. Et pourtant, c'est la plus importante: DANIEL LUQUE, SEUL FACE A SIX DE "LA QUINTA"
     Emettre le moindre commentaire sur le DANIEL LUQUE actuel, serait se laisser aller à… mille redites! - Le Sévillan est "bien, bien!" depuis deux ans! Il est "Enorme", cette année! Et ils est "sensationnel", depuis quinze jours! Que l'on se tourne vers Huelva, le Puerto, Azpetia… auparavant Pamplona, Valencia; chez nous Mont de Marsan ou Saint-Sever, c'est le même adjectif: "Sensationnel"!  - A la suite de sa faena au toro de la Quinta; et ses deux actuaciones Dacquoises 2021, Luque a demandé "six de La Quinta, pour lui.." A n'en pas douter, et même s'il en a eu d'autres (la Puerta del Principe Sévillane étant, à ses dires, "celle qui a tout déclenché"), Dax est "le grand rendez-vous" de Luque, en 2022. - Actuellement, les Santa Coloma de La Quinta "sortent bien", dont certains, "pastueños", à la charge proche des Santa Coloma du Mexique, et, "sur six", il y en aura bien un ou deux pour "soñar el Toreo"…
     C'est la corrida … que tous attendent, des deux côtés des Pyrénées!  Peut-être l'attend on trop? - Allez savoir! Il suffit de si peu de choses… quelques pinchazos de trop! Une météo contraire! Allez savoir!   

     Dimanche 14 Août… planquez-vous! Les Miuras sont de retour, et ils reviennent "grands, longs, lourds et… très armés!"  - Après dix-huit ans d'absence (2004, la dernière), les pensionnaires de Zahariche, (et leurs patrons) "vont mettre le paquet", pour marquer la différence et reprendre de sceptre Dacquois, monopolisé par Pedraza. - "En face", trois toreros, et autant de points d'interrogation:
     Chef de lidia, OCTAVIO CHACON semble passer "heures grises", cette année, en particulier aux aciers. Chef de lidia, il aura, en Dax, "la Feria; la plaza; et la ganaderia" pour redorer d'un coup son blason. - SERGIO SERRANO se présente. Il relève de sa blessure d''Azpeitia, mais l'Albaceteño, qui a fait grosse impression à Madrid, a un impératif besoin de planter son drapeau en une grande Feria Française… Torero "solide", puissant, il a perdu quelque trophée "capital", épée en  main…C'est le défaut de la cuirasse, mais la cuirasse est solide.
     Quant a ROMAN, il rencontrera les Miuras pour la troisième fois de sa carrière…Torero "déroutant", qui va à la plaza "décontracté" (ou feignant de l'être), Roman est un "positif", un "optimiste né"! Et son toreo… ne lui ressemble pas! On pourrait penser à un tremendisme forcené, debout, à genoux, de dos, à plat ventre… Or tel n'est pas le cas: on a un Roman qui torée "classique" et parfois "super bien", notamment "main gauche", devant…toute sorte de toros! Pour référence: "Sans couper", une bonne actuacion devant les Cebada de Pamplona! - Si un Miura veut bien mettre sa (grande) tête…
     En tout cas, une corrida… "à sursauts"! Promis!

     Enfin, le Lundi 15 Août… la corrida "des adieux"! Du "vino Griego" et "de l'Agur"!!! - Quelques larmes dans les yeux des belles Dacquoises, et nous, à côté, comme des couillons à leur dire: "Allez! Console toi! Elle reviendra, l'an prochain, la Feria!" (En fait, on ne sait si cela console vraiment, parce que, au regard qu'elles nous lancent à ce moment précis, on se rend compte que le "Un an de plus" pèse dans la balance… dans tous les sens du terms!).
     En attendant ce grand final, très émouvant, qui remplirait la plaza, quel que soit le cartel, il y aura corrida! Un lot du Parralejo, qui devra redorer blason, cette année, pour trois toreros… "différents"!
     ANTONIO FERRERA est sorti, sous les sifflets, d'une Feria de Mont de Marsan "faite pour lui". Sa temporada, si on la suit de près, est faite "de multi rebonds", parfois magnifiques, souvent "hérissants"!!! - Dax le verra t'elle "sérieux", en torero et chef de lidia "réel"… ou sera elle  un nouveau  témoin de quelque "grand-guignolade" dont il a le secret, certes respectable, puisque faites devant "un toraco desos"?  Un fait est certain: Antonio Ferrera "a vital besoin" d'un triomphe… d'un vrai, sans appel! Et un triomphe "ici", dans le Sud-Ouest! On le sait, et "il" le sait... 
     De son côté, JUAN LEAL est une garantie! Une garantie de "Totale volonté de triomphe", qui ne peut laisser personne indifférent. On connaît son registre du "à bout portant", où il est comme poisson dans l'eau… On lui reproche souvent ses entrées a matar "al salto", mais comme elles lui valent souvent les trophées, motus! Et tout état de cause, avec Juan Leal, "spectacle garanti" et de même admiration au courage et à un toreo "sui generis", qui est de plus en plus reconnu, en France et ailleurs.
     Et puis, un "fino, fino!", qui peut paraître fragile, mais qui, de plus en plus, prend assurance et fermeté, au point "de faire beaucoup de bruit", comme sa dernière Feria de Salamanca 2021, dont il fut triomphateur et lui a ouvert des portes, cette année. C'est ALEJANDRO MARCOS, jeune diestro, classique et "de Arte", qui monte et montera… "si l'épée fonctionne bien"!

     Tels sont, "sur le papier", la Feria de Dax 2022 et tous ses enjeux… "Toreros"! Un évènement, pratiquement tous les jours… et des "actuaciones" que le monde taurin, en tous lieux, va regarder de près…  Asi que!!! Pourvu que les toros chargent! Et que la météo tienne!
     Bonne chance à tous! Et Grande Feria à Dax 2022!

Interviewé par "Mundotoro", Eric Darrière, responsable, avec sa Commission, "des Toros à Dax": *** (Clic droit + Nouvelle fenêtre)
 
   https://www.mundotoro.com/noticia/dax-el-equilibrio-que-da-la-independencia/1645485

 

EN VIDEO: DAX ET LES TOROS DE LA FERIA
     (en video, au campo - par "Ville de Dax")

La corrida de Nuñez del Cuvillo - (1ère - Jeudi 11 - ATTENTION : Paseo à 17h00)
     https://www.youtube.com/embed/Af5AhiXWPL0
La corrida de Antonio Bañuelos - (2ème - Vendredi 12 - à partir de vendredi: Paseo à 18h00)
     https://www.youtube.com/embed/oDCd-nkLUK0
La corrida de La Quinta - (3ème - Samedi 13 - le "unico espada" de Daniel Luque)
     https://www.youtube.com/embed/wI4E6v7jGNI
La corrida de Miura - (4ème - Dimanche 14)
     https://www.youtube.com/embed/Osh771MO77Q
La corrida de "El Parralejo" - (5ème - Lundi 15 Août)
     https://www.youtube.com/embed/Gh7Q_K1m_x4

 

VILLENEUVE : "TOUS A HOMBROS!"
     Gros succès de Thomas Dufau, Adrien Salenc et Dorian Canton.

     10 Août - Il aura manqué "quelque forces en plus", pour que le lot de Margé, lidié à Villeneuve, ne sorte "supérieur". Cependant, plusieurs toros ont donné du jeu, en divers degré d'allant et de race, permettant au trio de France, une agréable "tarde-noche", comme il est de tradition, chaque été à Villeneuve. - Malgré un tirage encore contraire, Adrien Salenc "s'est vengé du sort", lui qui avait du laisser les copains sortir à hombros, Dimanche aux Saintes: Trois oreilles et "le moral en haut", à la veille de sa confirmation d'alternative, lundi à Las Ventas… - A ses côtés, Thomas Dufau a fait jouer le métier, et, face à un bon sixième, Dorian Canton a bien confirmé "qu'il est là", qu'il sait le chemin long et difficile, mais… que cela vaut peine de l'attendre.
     Bonne soirée d'été à Villeneuve et… "Tous a hombros!"

Mardi 9 Août - VILLENEUVE DE MARSAN  - Corrida 2022 - 3/4 de plaza - Grande et belle soirée d'été: Toros de Margé, inégaux de présences, nobles mais limités de forces. - Pour le torero: 1er et 6èmes, nobles et de plus de transmission.
     THOMAS DUFAU (de pourpre et or): DEUX OREILLES après avis; et Silence.- Bien, devant le premier, avant épée caida. "Jeune vétéran" déjà, et bon "métier".
     ADRIEN SALENC (de cannelle et or): UNE OREILLE; et DEUX OREILLES. - Belle volonté et gros recours, devant le lot le plus compliqué. Suerte pour Madrid!  
     DORIAN CANTON (de bleu nuit et or): Ovation après avis; et DEUX OREILLES après avis. - Très bons moments, durtout main gauche, devant le bon sixième - Patience, et confiance!

Ils y étaient:
     A voir la video-résumé du festejo - parAlain Garres, dans "Corrida.Tv" * - (
***Pour "Plein écran": ouvrir par "clic droit+Nouvelle fenêtre+agrandir)
   
 http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3829
     La reseña  de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - pour "Tertulias":
  
  https://www.tertulias.fr/villeneuve-de-marsan/
     La reseña et les photos d'André Viard, dans "Mundotoro":
***
   
 https://www.mundotoro.com/noticia/thomas-dufau-adrien-salenc-y-dorian-canton-triunfan-en-villeneuve-de-marsan/1645379

* Nota: Dailymotion ayant bloqué les videos de Corrida.Tv, le site a du chercher un nouvel  hébergeur. Pour ouvrir: cliquer sur rectangle blanc. - (Une fois encore, la Tauromachie est victime de l'intolérance de ceux qui parlent de… liberté!)

 

"LE RÊVE MEXICAIN"
     Isaac Fonseca… sera-t-il celui-là ?

     11 Août - La Fiesta Brava, on le sait, est "malade" partout, menacée partout! Et si la France est encore "un peu à l'abri", grâce au travail et aux talents "juridico-aficionados" de ceux que nous connaissons bien, entre autres de "l'Observatoire" à l'UVTF - que l'on ne remerciera jamais assez de se battre pour nous, nos passions, nos traditions, nos libertés - on sait qu'il n'en est pas de même en Espagne, où "la basse Politique" prend de sombres prétextes pour mettre à bas "La Fiesta", simplement parce qu'elle est… "Nacional"!  Comme par exemple Gijon, où Madame le Maire a unilatéralement supprimé la Feria Taurine de Begoña, en plaza du Bibio….
     Bien pire est la situation "aux Amériques", par exemple en Colombie, où le nouveau Président, l'ex-guérillero Gustavo Petro, a déclaré interdire la corrida en quelques mois. Comme il avait déjà réussi à fermer la Plaza Santamaria, lorsqu'il était Maire de Bogota, on ne peut se faire d'illusion quant à l'avenir de la Corrida sur tout le territoire Colombien. - Au Pérou, les forces "anti" sont puissantes, et Lima, à plusieurs reprises, s'est déjà trouvée menacée. - En Equateur, au Venezuela, la tauromachie "officielle" et de renommée mondiale, est moribonde!
     Restait… le Mexique! Si les provinces résistaient encore, vaille que vaille, la capitale, Mexico, voyait sa Monumental dépérir, même lorsque les carteles de la Temporada Grande étaient de grande catégorie. Et il a suffi qu'un Juge Fédéral "signe un papier", pour que la Plaza Mejico reste fermée, depuis le 28 Mai… Probablement la première étape d'une mort annoncée, et du puntillazo final!
     Alors… y a-t-il une solution! Un "retardateur"? - Probablement… et c'est "Una figura!", un vraie, pour l'aficionado et l'homme de la rue! Un torero "qui renverse tout!", qui fait courir les gens, et qui est reconnu, sur l'ensemble de la planète "Toros". S'il n'ya avait pas Roca Rey, peut-être le Pérou aurait il déjà "fermé boutique"!  S'il n'y avait pas eu Rincon, peut-être la Colombie aurait, bien avant, entamé son processus d'interdiction… Peut-être!!!
     Le Mexique a un problème: Il n'a pas de "vraies" figuras! - Certes il y a Joselito Adame, indiscutable N°1 du Toreo Aztèque, surtout cette année, où il vient en Europe, se frotter au toro "d'ici", étant loin de faire de la figuration partout. (Encore très bien, hier, à la première  de Huesca). Mais… il lui manque "quelque chose", pour être "la" figura! Et puis… les années passent! Adame "bataille" depuis longtemps déjà.
     Le Mexique a de bons toreros, mais aucun capable "de mettre le feu", et remplir une Monumental de Mexico, sur son seul nom. Comme un Cavazos, comme un Manolo Martinez, un Curro Rivera… pour ne parler que des plus récents.  Et cela ne se verra probablement jamais plus!

     Ce jour, 11 Août 2022, en plaza de Dax, un jeune novillero, petit de taille, "énorme de cœur", une vraie grenade dégoupillée, va recevoir l'alternative. Il arrivera "humblement, mais le sabre entre les dents!" Et il a un grand sabre et des dents longues! Il s'appelle ISAAC FONSECA, 24 ans, et derrière lui une carrière solide de novillero, ponctuée de non moins solides coups de cornes et autres "palizas". - Un torero "classiquement tremendiste" qui a fait grande impression partout; qui sait toréer, mais ne rechigne jamais au spectaculaire, debout, à genoux; de face, de dos; à l'envers, à l'endroit… Un torero "qui charge", lorsque le toro ne veut pas charger! 
     Populaire… et "populiste", Isaac Fonseca "sera-t-il celui-là"?  - On a toujours soutenu ici qu'il faudrait à la Fiesta Brava "de tous pays", un nouveau Cordobes… qui révolutionne les Ferias et mette "tout à l'envers", suscitant la division parmi les Aficionados, les médias, renversant tout sur son passage...
     Isaac Fonseca, au Mexique "sera-t-il celui-là"? - On le lui souhaite! On le souhaite au Mexique… mais on en doute fortement. D'abord, parce que le toro de quatre et cinq ans, plus grand, plus haut, plus "fiero" et malin, ne pardonnera pas à Fonseca les audaces et les erreurs qui ont jalonné son trajet de novillero… Ensuite, parce que son toreo, s'il peut électriser les foules, "profite" du toro, mais "ne domine" que trop rarement…
     Ce jour peut-être… "une partie" de l'avenir taurin se joue… à Dax, en France! Encadré de Manzanares et "du Roi Roca", Isaac Fonseca vient prendre l'alternative. Il vient "humblement", mais à coup sûr, la prendra "d'assaut"!
     Isaac Fonsesca "sera-t-il celui-là"?  - Une partie de la réponse, ce soir à Dax.

A ce sujet:
     A lire: "Hagan hueco, que viene Fonseca!" - par Pla Ventura, via "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/08/04/isaac-fonseca-el-nuevo-roca-rey-de-la-toreria/
     A voir, en vidéo: "Qui est Isaac Fonseca? "Corazon… y cabeza!", dans "Toros, sol y sombra":
     https://www.youtube.com/embed/AU17y8YIvZM

 
 
     FERIA DE DAX 2022
 
DAX - Les corridas de la Feria d'Août 2022
    
Jeudi 11 Août - (Paseo 17h00):
.
     Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Jose Maria Manzanares, Andres Roca Rey et Isaac Fonseca (Alternative).
Vendredi 12 Août - (Paseo 18h00):
     Toros de Antonio Bañuelos, pour Morante de la Puebla, Gines Marin et Pablo Aguado.
Samedi 13 Août - au matin - Novillada sin picar (Paseo 11h00):
     Erales de "La Espera", pour Tristan Barroso, Manuel Roman et Cristiano Torres.
Samedi 13 Août - au soir (Paseo 18h00):
     Six toros de "La Quinta", pour  Daniel Luque, en "unico espada".
Dimanche 14 Août - au matin: Corrida de Rejoneo - (Paseo 11h00).
     Toros de Sanchez y Sanchez, pour Rui Fernandes, Diego Ventura et Leonardo Hernandez.
Dimanche 14 Août - au soir (Paseo 18h00)
     Toros de Miura, pour Octavio Chacon, Sergio Serrano et Roman.
Lundi 15 Août - au matin: Novillada piquée - (Paseo 11h00)
     Quatre novillos de "Virgen María", pour Yon Lamothe, Jorge Martinez, Alvaro Alarcon et Cristian Parejo. 
Lundi 15 Août - au soir (Paseo 18h00)
     Toros de "El Parralejo", pour Antonio Ferrera, Juan Leal et Alejandro Marcos.

DAX  - Les deux Ferias 2022 : Six corridas (et deux novilladas) à la Feria d'Août; et deux pour "La Salsa" de Septembre.
     Billetterie en ligne :  https://feria-dax.maplace.fr/

 

DAX/1ère: "TROIS P'TITES PASSES ET PUIS S'EN VONT… SIFFLES !"
     Faibles et décastés, les toros de Nuñez del Cuvillo plongent la corrida dans la déception.
     Très digne alternative d'Isaac Fonseca, qui donne la seule vuelta du jour…

     12 Août - On pense à tous ceux qui sont venus "se poser" sur le ciment des tendidos brûlants du "Soleil". On imagine qu'aujourd'hui, les pharmacies vont faire bon commerce d'onguents et pommades en tous genres, que certaines mains, bienveillantes autant qu'amoureuses, vont passer en quelques "rondeurs" cramoisies, que même les plus professionnels de pompiers peineraient à éteindre… Inutile de mettre un thermomètre, hier, sur quelque banc du Soleil… il aurait explosé!!
     On pense aussi à cette gente dame qui voyait la première corrida de sa vie!  Elle suivait, "les yeux fermés", son grand guide Dacquois, Aficionado "des anciens", fervent de Paquirri, qui lui avait vanté toute la Fiesta Brava, son émotion et sa chaleur… Pour ce qui est de la chaleur, elle fut servie! Quant à l'émotion, à part le regard du jeune Mexicain Isaac Fonseca, buvant les longues paroles, pleines de bienveillance et d'amitié, de son parrain Manzanares… il n'y en eut point!
     Corrida "plate! décevante, qui n'a pas permis aux toreros de se livrer, ni au public de vibrer… - Est-ce la chaleur? Est-ce une soudaine "grève sur le tas", sans préavis? - Toujours est il que les toros de Cuvillo, bien présentés en diverses "hechuras", sont sortis avec vivacité, mais ont vite jeté l'éponge après quelques premiers muletazos, fléchissant d'importance, ou se défendant, avides de congés. - Le public aficionado, déjà en alerte au constat de plusieurs cornes éclatées, sur des chocs répétés au burladero, siffla cinq des six arrastres. Dans le callejon, le mayoral, qui filmait la corrida pour son patron… avait coupé le son! Malheureusement… les images ne pouvaient tromper: Encore une fois, Nuñez del Cuvillo ne sortait pas bien, cette année. Es asi!
     Et en face… En face, on vit un Manzanares, aussi gris que son costume, ayant à peine quelque vélléité, secoué par une "amabilité" tombée du tendido… - Certes "toujours élégant", toujours aimable… mais "toujours parallele"! Manzanares est passé, et ce matin… personne ne s'en souvient, pas même la dame qui voyait sa première corrida, et l'avait trouvé très beau. (Bof!)  - Roca Rey, quant à lui, aura voulu bouger des montagnes, y parvenant presque! S'il n'a pas coupé, et il n'y avait pas "matière à", le Péruvien se sera senti "boudé", même en ses tentatives les plus toreras: Les cordobinas, au capote; et le début de faena, deux genoux en terre, mais "toréé", méritaient probablement meilleur accueil. "Pero… falto materia prima!" Il manqua de toro, et lui-même renonça à "monter" sur si peu d'adversaire…
     Restait donc... ce magnifique petit bonhomme, au sourire et au coeur "grands comme la plaza". Visage buriné, vestido "de lujo", Isaac Fonseca venait prendre alternative. Il l'a fait "super-dignement", tirant sage faena d'un  toro premier qui, au final, aura été le meilleur de la tarde, manquant cependant de se faire suspendre au piton, dans une manoletina mal ajustée. Toréant "classique et posé", Fonseca "manqua" de peu l'oreille que bonne partie du public a demandée. - Et face au sixième, toro "blanc et noir" qui tourna vite au gris, on retrouva le Fonseca des audaces, mais "même là", cela fit… long feu! Probablement ce ne fut pas l'alternative dont il rêvait… et s'il donna la seule vuelta du festejo, "la photo de la salida a hombros", le jour de son alternative, manquera à un curriculum qu'on lui souhaite "glorieux". La Mexique a besoin de lui! 
     Mais vraiment… personne n'aurait fait mieux, probablement! Chaleur ou "descastamiento" (les deux, probablement)… les Nuñez del Cuvillo ont gâché le premier rêve "de tous", et malheureusement, personne n'y peut rien… ou presque!
     Quant à la dame, qui voyait la première corrida de sa vie…"que no se raje"! Qu'elle ne se bloque pas sur cette première impression, à la fois "trop chaude et trop froide"! Mañana sera otro dia! - Ojala!

     Jeudi 11 Août - DAX - 1ère corrida (1ère de Feria) - Plaza pleine - Grand beau/"Horriblement chaud": Toros de Nuñez del Cuvillo, bien présentés, bas, bien faits, faisant vives sorties (à part le 2ème, "encogido), allant remater durement dans les burladeros, au point que plusieurs d'entre eux s'éclatèrent vilainement les cornes. Des toros, nobles à souhait, "qui auraient voulu charger", après des premiers tiers anodins, mais qui avouèrent immédiate grosse faiblesse, soit victimes de la chaleur, soit par pur descastamiento devenant alarmant. Le roux quatrième fit scandale, par sa faiblesse cahotante  et deux pitones transoformés en pinceaux, après durs chocs aux planches (???) - Cuvillo ne sort pas bien, cette année, et Dax ne fut pas une exception. Corrida très décevante, cinq de six arrastres ayant été protestés. - Gros échec pour le ganadero.
     Poids de la corrida: 505, 510, 486, 487(s), 485 et 480 kgs.
     Isaac Fonseca a pris l'alternative, devant le toro "Dudosito" - N°94/505kgs - colorado de Nuñez del Cuvilllo - Vêtu de vanille et or, le jeune Mexicain a donné vuelta, après pétition, minoritaire.
     JOSE MARIA MANZANARES (de gris plomb et or): Silence; et Silence - "est passé !!!"  - Si l'on regarde bien, il y a peu de chose à lui reprocher, compte tenu de ses adversaires: Il garda le premier dans son capote, en un "tiovivo capotero" de belle élégance autant que d'efficacité; et toréa longuement le quatrième (bis) à la véronique. De plus, il tua "vite"… ce qui ne veut pas dire "bien"!! Deux volapiés "caidos", y en paz!  Mais…"entre les deux", Manzanares donna belle démonstration de "destorear" avec grande et sobre élégance, liant des muletazos souvent allurés mais "à distance", mettant le pico et alignant les séries, "sans flamme" (Pourtant!!!)  Un Manzanares "froid, distant", se mettant un peu en colère lorsqu'en sa deuxième faena, un "sinverguenza!!" bien tassé tomba du tendido. Se piquant un peu, l'Alicantino tira deux vraies naturelles, avant de repartir vers les affaires courantes. Mais "toujours avec élégance et… à petit prix!" - Malheureusement, c'est le Manzanares 2022, qui passe, mais ne peut rien "appuyer"… La santé en aura quelque responsabilité, et "le moral" s'en ressentirait, dit on!
     ANDRES ROCA REY (de rose et or): Silence; et Silence - a fait… ce que l'on attendait de lui, sans pouvoir parvenir à mettre le feu à des tendidos déjà incendiés. - Ses deux toros sont rapidement allés "par-en-bas", ne lui laissant même pas la possibilité de quelque "arrimon" dont il a le secret. - Par contre, le public a été bien froid à son égard, malgré les 40° rôdant à l'ombre, et a un peu boudé quelques bonnes séquences et jolis détails qui disent "son poder" et sa toreria. Pour exemple: la façon de recevoir et "d'aller chercher" son premier, au capote, jusqu'à pouvoir aligner de bons delantales. Par exemple,  "la ferme délicatesse" employée à faire charger, long, son noble premier, avant qu'il ne s'arrête et menace même de se coucher seul. Un peu écoeuré, le Péruvien tua mal, en atravesada et trois descabellos - De même, le public ne sut pas apprécier les "cordobinas" en réception capotera du cinquième. C'est "rare", et c'était bien amené. Franchement décidé, Roca Rey débuta, et "toréa", deux genoux en terre, pour cinq muletazos, d'une incroyable facilité…avant de vite se rendre compte que, "cette fois, il n'y aurait rien à faire!". Au point même qu'il décida de renoncer au moindre arrimon, le toro s'étant arrêté, exsangue. Rapide à l'épée… ce qui ne veut pas dire "Bien"!  - Il y aura bien longtemps que Roca Rey n'aura pas entendu, ainsi, "Deux silence"!
     ISAAC FONSECA (de blanc et or): Vuelta, après pétition; et Palmas - n'aura pas eu "l'alternative rêvée", mais au moins la consolation d'avoir été irréprochable et très digne, au jour "important" de sa carrière. Il fut "de tous les quites", de toutes les volontés, et n'a rien à se reprocher, en ce jour de "poisse collective"- Propre et "net" au capote, devant son premier, le jeune diestro écouta, "les yeux dans les yeux", le long discours de son parrain Manzanares, et, brindant au ciel avant qu'au public, monta à "Dudosito" une faena "sage", prenant la mesure de sa noblesse et de son peu de race, lui donnant le temps, "n'appuyant pas" les séries, courtes, sur chaque main, rématées au pecho. Faena "très propre", à peine troublée par un "gros susto", manquant de rester accroché au piton, à la troisième manoletina. Vite relevé, Fonseca "se atraco de toro", pour une bonne lame, provoquant bonne pétition du public. La Présidence jugea que l'on ne pouvait commencer ainsi… et elle a bien fait, Isaac Fonseca donnant grande vuelta et saluant, un drapeau Mexicain à la main - Le capirote sixième sortit plein de promesses, comme d'autres, mais s'escrima à percuter les burladeros, y laissant diamants et s'explosant les pointes, avant de virer, également, à manson visant querencia, au troisième tiers. A ce toro, Fonseca eut le temps d'être un peu "en Fonseca", c'est-à-dire, vibrant, spectaculaire, varié et risqué! Débutant par larga à genoux, le petit Mexicain mit en suerte "galleando chicuelinas", avant d'attaquer sa faena, les deux genoux en terre, pour deux cambios dans le dos, se faisant voler la muleta, dans le remate. Faena volontaire, devant un toro qui va "a menos", face et visant querencia. Et c'est aux barrières que le petit torero de Morella terminera, par luquesinas et pecho "mirando al publico". Malheureusement, il pinchera sincèrement sa première attaque, avant d'être obligé d'entrer a matar, deux fois de plus, au ras des planches. Dans son regard: la fatigue et grande partie de déception. Pourtant, il ne pouvait guère faire mieux!
     Au final de la course, tout le monde est reparti, d'un pas lourd, vers… "n'importe quel breuvage… avec beaucoup de glaçons"!!"

     Pour vous: La galerie-photos de "Toros2000" - Patrick Beuglot - (à ouvrir par clic droit + nouvelle fenêtre):
     https://photos.app.goo.gl/6Y96zSDovPcdP9Ar9

Ils y étaient, eux aussi:
     La video-résumé de la corrida - par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": ***+grand écran
     https://feria.tv/video/4176/dax-les-cuvillo-plombent-louverture/
     La vidéo-résumé du festejo - par Olivier Péant, pour TVPI:
     http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01136982/zone/1/showtitle/1/src/qslslxz
     La reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": ***+ grand écran:
     http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3831
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-isaac-fonseca-est-devenu-matador-de-toros/
     La reseña de la corrida - par Jose Miguel Arruego, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/sigue-en-directo-la-alternativa-de-isaac-fonseca-junto-a-manzanares-y-roca-rey-directo-dax/1645712
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio Niño, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/8/11/festejos/isaac-fonseca-cuvillo-alternativa-108541/
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
     https://suertematadortoros.com/blog/2022/08/11/digna-alternativa-de-isaac-fonseca-en-dax-a-pesar-del-decepcionante-encierro-de-nunez-del-cuvillo/
     La reseña de Luis Cuesta, pour "De Sol y Sombra":
     https://desolysombra.com/2022/08/12/es-lo-que-digo-yo-fonseca-se-merecia-una-mejor-alternativa/
     Les photos de la corrida - par André Viard, dans "Mundotoro":***
     https://www.mundotoro.com/noticia/el-inicio-de-la-feria-de-dax-en-imagenes/1645737
     Les photos de la corrida - par William Lucas, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/11/vuelta-al-ruedo-para-fonseca-en-su-toma-de-alternativa-en-dax-74119.html#&gid=1&pid=2
     La galerie-photos de la corrida - dans  "Cultoro Proyecta"- ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720301222471
     "Au fil de la corrida" (commentaires, photos et vidéos) - via la Rédaction de "Sud-Ouest":
     https://www.sudouest.fr/culture/fetes-de-dax/feria-de-dax-2022-isaac-fonseca-jose-maria-manzanares-et-andres-roca-rey-suivez-la-corrida-de-ce-jeudi-11-aout-11923294.php
Avant la corrida: Le sorteo  - via "Dax/la Feria"":
     https://www.daxlaferia.fr/nunez-del-cuvillo/
En photos: Les toros de Nuñez del Cuvillo, aux corrales de la plaza
- Via "Dax, la Feria":
    
https://www.daxlaferia.fr/album/corrida-nunez-del-cuvillo/  

*** signifie: Ouvrez avec "Clic droit + nouvelle fenêtre".

 

DAX/2ème: "CRISE SANITAIRE !!!"
     Les toros de Antonio Bañuelos précipitent la corrida… dans le vide.
     "Orejita" à Pablo Aguado, pour des détails de grande classe.

     13 Août - En regagnant mon véhicule, je tombe sur un homme au regard sombre, qui marche d'un pas vif… Antonio Bañuelos "himself", le ganadero du jour. Surpris, je n'ai que le temps de le saluer, de presque loin… "Mejor asi!!" pour les deux! - File t'il vers sa voiture, "camino de Burgos"? Ou met il cap vers quelque abri Landais où on lui parlera de tout… sauf de la corrida du jour? - On ne sait! Toujours est il que le brave homme, ganadero et même Président de l'Union des Ganaderos, ne voudra probablement pas beaucoup parler de toros, ce soir… Et encore moins des siens!!!
     La deuxième corrida de Dax a été… un désastre! Une corrida qui montre à quel point "la crise sanitaire" qui a ravagé le monde, ces deux dernière années, n'est rien ou presque, à côté de celle qui ronge la ganaderia brava, tous horizons confondus, transformant, en quelques secondes, de formidables "machines de guerre" aux premiers galops pleins de furieuse arrogance, en pauvres guimbardes brinquebalantes, qui perdent vis et boulons à chaque ornière du chemin… - Hier, en plaza de Dax, les toros du sieur Antonio Bañuelos, ceux que l'on surnomme "les toros de la neige", puisque "élevés dehors, par tout temps", sur les hauteurs nord de la glaciale Burgos, sont sortis pleins de verve, comme "des musclés, des durs, des tatoués!", mais hélas, à peine quelques minutes plus tard, ils flageolaient, trébuchaient, se couchaient… abandonnant tout honneur de Toro bravo!  Pire encore: rendant leur carnet de "Toro de lidia"! 
     Cette deuxième corrida fut celle… de la désespérance! "Des"… désespérances! - Désespérance des organisateurs, du ganadero, des toreros… Désespérance, et colère, logique, du public… Aficionados et néophytes confondus. Sans parler de celle de revisteros de tout acabit, se grattant la tête en se demandant… "Qu'est ce que je vais bien pouvoir raconter?" 
     Désespérance des organisateurs, qui ont mis leur foi en un lot sans tâche, au plan présentation! Sans grandes tâches, au plan des résultats, bien que cette année…"ça sort inégal!" Bien à Huesca, mal à… Burgos! - Déjà, la corrida d'Eauze avait allumé "les clignotants", mais on espérait!
     Bien sûr, certains rugiront: "Il ne fallait pas prendre Bañuelos !!!" - Certes, mais cela, on ne le sait "qu'après", camarade!!" - Déception donc, et désespérance, de se voir ainsi trahi, par… "le destin ganadero"!
     Désespérance du ganadero: Il est évident que la corrida de Dax sera un gros point noir, entouré de rouge, dans le CV 2022 du ganadero. Il n'avait pas besoin de cela! Comme aucun des copains!
     Désespérance des toreros: Morante mis à part, les deux jeunes auront peiné à lier trois muletazos, rématés au pecho… A tout coup, chacun de leurs adversaires se sera étalés, "répandus", avant de finir la séquence.  - Pablo Aguado a bien coupé une oreille, plus pour une suite, inégale, "de bons détails", que pour une faena complète de "poderosa".
     Désespérance et colère du public, tout à fait compréhensible, surtout que le Morante, vedette du cartel et salué comme telle en fin de paseo, allait "faire des siennes", ajoutant encore à la confusion… Un Morante "horriblement vêtu", qui ne pégua pas un capotazo de la tarde, sauf pour "casser" des toracos qu'il savait faibles, et ne lui plaisaient pas!- Un Morante qui se fit très peur en prétendant recevoir "par deux recortes de capote", le quatrième, sorti "furax", et fit tout pour le  mettre par terre, pour le punir de l'avoir fait courir!  Il y parvint, et ce premier mouchoir vert déclencha une cascade de "sales moments", qui ravirent certains, mais désolèrent la majorité. Le premier sobrero se cassa net un piton, sur une vuelta de campana… et son remplaçant, toraco de Virgen Maria, sorti comme un seigneur, termina étalé sur le sable, pendant la faena, au point que Morantre lui-même, toute honte bue, tenta vainement de le relever, "coleandolo". Una verguenza total!
     Désespérance donc!! Et confirmation qu'après "lo del Covid", la cabaña actuelle vit une crise monumentale, au niveau "de la force" et de la caste! Une "autre" Crise sanitaire! - Seuls les mansos ont des pattes! Normal! - Et si "Mansos con casta.. mejor!" -  Hier à Dax, le représentant de Pedraza (absent, cette année) arpentait le callejon, un petit sourire en coin! A quoi songeait il donc?

     Vendredi 12 Août - DAX - 2ème corrida (2ème de Feria) - 3/4 de Plaza - Grand beau/Très chaud: Toros de Antonio Bañuelos, bien présentés, armés inégaux mais sérieux! - Hélas, un lot qui a montré, en son général, une affligeante faiblesse, doublée d'un "descastamiento" total. Toros sortis "comme des géants" mais vite réduits à l'état de "pauvres rampants", sans que les cavaliers n'y soient pour grand chose. Se sauve peut-être le 3ème, reconnaissant à la douceur d'Aguado - On verra plus loin l'épisode "particulier" des 4èmes, 4ème bis, et 4ème tris (sobrero de Virgen Maria), qui sera un véritable récital… de malchance, et de désespérance… pour tous! - Enorme échec de Bañuelos, qui doit lui valoir de ne plus réapparaître en cette plaza… "pour sept générations!" (au moins!)
     Poids de la corrida: 530, 525, 494, 495(s2), 497 et 525 kgs.
     MORANTE DE LA PUEBLA (de vert "stabilo" et noir/azabache): Silence; et Bronca - arriva à Dax, salué pour son actuacion 2021, et l'ensemble de son parcours, depuis deux ans. Sourire en coin, le Sévillan salua gentiment la petite ovation. Confiance, donc, qui allait fondre, au fil du festejo. - Saluant son premier par lances "capote très haut", Morante fit vite découvrir la faiblesse du toro. Faiblesse et manque de codicia, qui transforma le toraco en bloc de saindoux, au troisième tiers. Le torero, mine fermée, "le montra" à tous, égrenant quelque demi-passes, sur chaque piton,
d'un air las et contrit, et décida "Rideau!" sur un macheteo à l'ancienne, qui allait bien avec son vestido, tuant d'une entière "casi en su sitio", en se sortant pourtant "largement" de la suerte. Habile, le gars!
     Et un Morante qui va transformer son second passage en une véritable odyssée! - Désirant peut-être "se rattraper", il voulut donner au quatrième, sorti durement, deux "recortes", capote plié à la hanche, suerte "d'avant", sortie des archives de la lidia. Mal lui en prit, le toro le serrant durement et l'obligeant à prendre la fuite, au ras de barrières. Quite du fidèle Lili, et on repart! - L'a-t-il décidé ainsi? Est-ce un défaut ou une lésion que lui, avait perçus avant et mieux que tout le monde? - Le fait est que, par capotazos très hauts, le Morante envoya le toro "au quatrième étage", dont il retomba "descordinado", le Sévillan prenant tout le monde à témoin, en premier la Présidence, genre "Vous voyez ! Je ne peux rien faire! Sortez-me le!!!" - La Présidence hésita, et l'ambiance "monta d'un cran". De son côté, le torero commença à en faire un peu "too much", jetant le public contre l'autorité! Enfin, sur une vuelta de campana, le pauvre toro voit tomber du palco le mouchoir vert de son retour, et de sa fin, sans honneur. - Mais bien vite, le panneau annonce la sortie du sobrero, toujours d'Antonio Bañuelos. A nouveau, "capote en haut", et à nouveau, crainte du pire, "por flojedad!" - Et le pire se produit: Sur une molle vuelta de campana, le toro se casse, net, le piton droit… "Pa dentro!" - Sort alors, au triple galop, le second sobrero, un toraco de Virgen Maria, tostao, armé comme un tank. - "Ah le beau toro! - entend on partout - avec celui-là, ce sera autre chose!" - Hélas, le toro, très vite, manifestera faiblesse et descastamiento, se mettant à l'exact diapason des copains. - Pire encore: durant le pâle et vain muleteo du Sévillan, sur un remate aussi précis que probablement volontaire, le Virgen Maria s'étendit pour le compte, donnant la pire image qui soit d'un toro "de lidia". - Mais ce n'est pas tout, dans "le glauque": Visage fermé, le Morante lui-même vint aux basses œuvres, essayant de relever son adversaire, "coleandolo", en le tirant pas la queue! (Normal: Il était habillé comme un peon!). Bronca de quelques décibels de plus, qui augmentera d'un poil, aux trois "sorties a matar" du Morante, pour autant de pinchazos "muy feos"!!! . Final en demi lame, verticale et fea, pour un "ouf"' de libération! - Mauvaise journée du Morante… qui revient en Septembre!  
     GINES MARIN (de bleu indigo et or): Palmas; et Palmas - ne pourra rougir de sa journée! - Face à deux "faibles et décastés", il aura fait bon job, surtout au capote, ses véroniques au deuxième étant l'un des moments de la tarde. - A la muleta, comment "transmettre" sans pouvoir lier? - Son premier alla rapidement "pabajo"; et le cinquième, qui donna pourtant quelque espoir, "saupoudra" son parcours d'une dizaine de "fléchissements inopportuns", lorsqu'avec douceur pourtant, muleta a mi-hauteur, le jeune diestro lui indiquait le chemin…Chute du piton gauche! A genoux sur piton droit! Et en dernier, catastrophe au remate haut d'une passe inversée. Ecœuré, Gines Marin alla chercher l'épée, qu'il mania bien et rapidement, par deux fois! Désespérant!
     PABLO AGUADO (de bleu cobalt et or): UNE OREILLE; et Palmas - a, on le sait, un "concept torero" très personnel, qui consiste à faire passer le toro "le plus naturellement du monde", en des muletazos suaves, ralentis, la silhouette "verticale", presque "sans avoir l'air d'y toucher!" Pour cela, il faut un toro "qui charge…et qui dure!" Le désastre ganadero actuel est tel que "ces toros-là" ne sont pas légion, et, malheureux au sorteos, Aguado "patine vilainement", cette année. De plus, "l'épée" n'est pas souvent au rendez-vous! - Hier cependant, le Sévillan "touche", le moins mauvais des Bañuelos et va régaler le public, en partie, de ce toreo "de dulce", fait de maints "détails très toreros", qui vont finir par "accrocher le monde", et lui faire couper une oreille, une "petite oreille", après une entière, excellente pour lui, qui tue sin puntilla. Pétition qui enfle! Accord de la Présidence.. et protestation immédiate de certains. Logique! Cependant, Pablo a montré "un peu" d'Aguado! - Comme il le fera, en quelques rares muletazos suaves, devant le triste sixième, au moment le plus désespérant et désespéré de la corrida. De plus, l'épée retrouva... ses hésitations! - "Vaya tarde, Señores !!! Vaya tarde !!!"

     Pour vous: La galerie-photos de "Toros2000" - Patrick Beuglot - (à ouvrir par clic droit + nouvelle fenêtre):
     https://photos.app.goo.gl/X4VkYSrBYWHUXBPq5

Ils y étaient, eux aussi:
     La video-résumé de la corrida - par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": (***+grand écran)
     https://feria.tv/video/4178/dax-aguado-coupe-une-oreille-dans-le-desastre-ganadero/
     La vidéo-résumé du festejo - par Olivier Péant, pour TVPI:
     https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01136982/zone/1/showtitle/1/src/qsl5slu
     La reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": (***+ grand écran):
     http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3832
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-une-oreille-dans-un-desastre-ganadero/
     La reseña de la corrida (+video: Aguado)- par Jose Miguel Arruego, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-corrida-de-toros-de-banuelos-con-morante-gines-y-aguado-al-detalle-directo-dax/1645952
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio Niño, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/8/12/festejos/dax-morante-marin-aguado-108764/
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
     https://suertematadortoros.com/blog/2022/08/12/solo-la-luz-de-pablo-aguado-entre-la-falta-de-casta-de-banuelos-en-dax-fotos/
     La reseña de Luis Cuesta, pour "De Sol y Sombra":
     Les photos de la corrida - par André Viard, dans "Mundotoro":***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-segunda-de-la-feria-de-dax-en-imagenes/1646035
     Les photos de la corrida - par William Lucas, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/12/oreja-de-ley-para-aguado-en-dax-74136.html#&gid=1&pid=2
     La galerie-photos de la corrida - dans  "Cultoro Proyecta"- ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720301256779
     "Au fil de la corrida" (commentaires, photos et vidéos) - via la Rédaction de "Sud-Ouest":
     https://www.sudouest.fr/culture/fetes-de-dax/video-feria-de-dax-2022-morante-marin-aguado-suivez-la-corrida-de-ce-vendredi-en-direct-11932469.php
Avant la corrida: Le sorteo - via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/sorteo-antonio-banuelos/
En photos: Les toros de Antonio Bañuelos, aux corrales de la plaza - Via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/album/campo-antonio-banuelos-2/

*** signifie: Ouvrez avec "Clic droit + nouvelle fenêtre".

 

DANIEL, COMME LE MESSIE !!!

     13 Août - On l'attend, cette corrida ! Peut-être trop, selon le dicton !! - Pourtant, "il doit se passer quelque chose"! "La Quinta" sort bien, cette année… parfois "de dulce"! Et de son côté, Daniel Luque "esta, que se sale!"- comme on dit - à traduire approximativement par "En pleine forme, au point que tout lui paraît facile!!!" tant il est vrai que ses derniers triomphes, notamment au Puerto, à Huelva etc, le placent en tête des toreros "qu'il faut suivre", cette année… - Un Daniel Luque donc, attendu comme un messie, pour cette troisième corrida d'une Feria de Dax 2022, jusqu'ici fort malchanceuse.  - Un Daniel Luque "Torerisimo et la tête bien sur les épaules!"

A lire: Interview de Daniel Luque - via "Toreteate": ***
     https://toreteate.com/daniel-luque-en-mi-salida-por-la-puerta-del-principe-encontre-una-paz-interior-que-me-libero-de-muchas-tensiones/

 

DAX/3ème/Novillada sin picar: TROPHEE A TRISTAN BARROSO.

Samedi 13 Août/Matin - DAX - Novillada "sin picar" (3ème de Feria) - 2/3 de plaza - Temps orageux Grand beau/chaud: Cinq erales de "La Espera": 3 en phase qualificatives; et les 2 restant pour "la finale à deux".
     TRISTAN BARROSO (de rouge et or): Vuelta après avis (qualifié); et UNE OREILLE après avis
     MANUEL ROMAN (de blanc et or): Vuelta, après avis (qualifié); et Silence, après avis -  
     CRISTIANO TORRES (de rose et argent): Silence (éliminé de la finale).

     Au final, le Trophée de la Feria de Dax est attribué à Tristan Barroso

Pour tous les détails :
     En video: la reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": (***+ grand écran): 
     http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3833
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-tristan-barroso-vainqueur-de-la-non-piquee/

 

DAX/4ème -  "APRES LUI, LE DELUGE !"
     Daniel Luque signe un monumental triomphe, pour son "Unico Espada",
     Les toros de La Quinta "participent à l'apothéose" et "sortent a hombros"!
     Au cours de la corrida, une "grosse douche"… dont personne ne prit "ombrage"!

     14 Août - Ou… "Chantons, sous la pluie!" comme vous voulez!!! - Grâce à un homme, vêtu de blanc et argent "con cabos negros", et six toros, ou plutôt "quatre sur six", il s'est passé hier un de ces moments "géants" dont Dax a le secret!  Un de ces moments où l'Aficion, la passion pour les corridas, rejoint au plus profond "la grande communion d'humanité" que seules les grandes émotions procurent… - Il n'était que d'observer les visages, les regards, les sourires, lorsque le torero donnait vuelta; ou lors de sa sortie a hombros, en compagnie du ganadero et de son mayoral, pour bien se rendre compte à quel point la Tauromachie "rassemble"… - Certes, six toros sont morts.. pardon, cinq de six toros sont morts! Mais ils sont morts "en combattant", ce pour quoi ils étaient nés! - Ils sont morts "au grand jour", montrant leur grise beauté, leurs charges, vives ou templées, leur noblesse et leur classe… (En écrivant cela, on pense aux millions d'animaux qui meurent "sans savoir", tous les jours, dans les gris couloirs des abattoirs, traitreusement décimés par des machines, ou même par la main d'hommes marchant "au rendement"…)
     Hier, 13 Août 2022, Daniel Luque a écrit "trois pages de Tauromachie"… La première, bien sûr, à son historique "personnel". Prendre seul six toros est un dur challenge, où nombre de "grands" se sont cassés les dents, passant "sin pena sin gloria", malgré oreilles et sorties a hombros. Le triomphe et l'actuacion complète de Luque, hier à Dax, avec cape, muleta et épée, est une médaille d'or, à son curriculum. Une actuacion que tout torero, même les plus huppés, aurait rêvée… - La deuxième page entrera dans le grand livre de l'Histoire de la Dax Taurine. Une page qui rassemblera le torero, le public, auquel viendra s'ajouter un nom, celui de "Sardinero", toro sixième, gracié "par généreuse passion", plus que par propres mérites…-  Enfin, Daniel Luque écrit une page "gravée dans l'acier", au grand livre, "mondial" de la Temporada Taurine 2022.    
     Et il y eut plusieurs de ces "moments", hier, en plaza de Dax…- Principalement cette faena, au cinquième, tandis que le ciel passait du gris clair au foncé, et, presque sans prévenir, déversait une de ces averses qui ont fait quelques unes des pages d'Histoire de la plaza. - Une faena, qui ne fut pas la plus spectaculaire, mais la plus méritoire, car, par son intelligence, sa technique et son courage, le torero a littéralement "construit" un toro qui finit par répéter, "droit et long", lui qui ne pensait qu'à autre chose, en début de faena.  Faenon "de savoir, et de pouvoir", clos d'un estoconazo géant, au centre… Deux oreilles et la queue! La vuelta au toro… Beaucoup de superflu, ici… mais "le regard et le sourire" du torero, pataugeant dans la boue, au long du ruedo, tandis que sur les gradins, les visages trempés rayonnaient ensemble de joie, et d'admiration. - La grande communion! - "Chantons, dansons sous la pluie!!! Torero! Torero! Torero! Luque, Luque!" - Que bueno !
     Certes, tout ne fut pas "Gloire et beauté!" - Tout ne fut pas "Bravoure et grande classe!" …  Ainsi, on reprochera aux Santa Coloma de "La Quinta", une noble soseria qui, sans le savoir-faire du torero, pouvait faire tout basculer dans l'ennui… Et on le frôla, aux deux et troisième toros! On le frôla même en la première partie du quatrième, jusqu'à ce que le Sévillan, par ses "fameuses" luquesinas, mette le feu au gradins et coupe ces deux oreilles qui, d'un coup, allait le libérer, au point d'aller poser des banderilles, au toro suivant…
     Il y eut deux vueltas aux toros… plus pour la faena du torero que par leur comportement "complet".- L'émotion engendrant la générosité, on devra accepter! - L'indulto lui-même sera discutable, et discuté! - A ce sujet, et même si le torero lui-même, a voulu "le forcer", on soulignera l'attitude "très regrettable" des subalternes qui, entrés dans le ruedo, haranguaient le public, interpellaient la Présidence… Eso es "de multa"! - Pris à la gorge, le Président a du céder, tant sur les mouchoirs bleus que sur l'orange!!  Mais… la machine était emballée! L'euphorie à son comble, et de même "l'émotion admirative"… Le tout malgré "la grosse douche", totalement oubliée! Malgré certains fléchissements des toros, et malgré cette "noblesse Mexicaine" des toros de La Quinta, devenus depuis peu "Toros de garantie". - Titre qui sortira renforcé", de la soirée de Dax.
     Grande tarde… et grosse douche! - Immense tarde torera de Daniel Luque, avec cape, muleta et "espada"! - Immense tarde "de sentiment Torero", de profondeur artistique, "de montre que l'on ne regarde plus!", de paix et de communion admirative, en un crescendo émotionnel que seule la Fiesta Brava peut provoquer. La Fiesta Brava et ses fidèles "chevaliers": Les Toros et le Hommes!  

     Samedi 13 Août/Soir - DAX - 3ème corrida (4ème de Feria) - Plein/"No hay billetes" - Temps orageux  Grand beau/chaud: Toros de La Quinta, précieusement présentés, "dans le type", cardenos, bas, petits "musclés", devant lesquels personne ne doit se tromper, même s'ils paraissent d'une noblesse un peu fade, le dernier, seul, manifestant une caste plus âpre, au point d'en gagner l'indulto. A la pique, ils vinrent de loin, en divers degrés de "spontanéité" et de bravoure…  Corrida très noble, au point que, fortement "valorisée" par le diestro, trois de ses toros ont été honorés: Vuelta  pour le 4ème, du nom de "Farolito"/N°28; et 5ème "Presumido"/N°87; et "indulto" - la vis sauve - pour le 6ème: "Sardinero"/N°25
     Poids de la corrida (selon le sorteo) : 499, 488, 503, 502, 505 et 515 kgs.
     Daniel Luque, en "unico espada", salue immense ovation, en fin de paseo, au souvenir de "l'an dernier", et en encouragement, pour ce qui l'attend.
     DANIEL LUQUE (de blanc et argent, soutaché noir): UNE OREILLE (après avis, avec pétition de la seconde); Ovation, Silence; DEUX OREILLES; DEUX OREILLES ET RABO après avis; DEUX OREILLES ET RABO, "symboliques", du toro gracié - aura donné la complète leçon "de Toreria poderosa et artistique" que l'on pouvait attendre, suivant depuis plus de deux ans une trajectoire triomphale, particulièrement récompensée, cette temporada, par une grande "Puerta del Principe", en feria de Séville, laquelle, selon se propres sentiments, l'a complètement libéré.
     De même, on s'attendait a "la noblesse actuelle", parfois "dulcona" et même "sosa" des toros actuels de La Quinta, telles que la montrèrent les trois premiers de la corrida. - "Avec classe", le premier, auquel le Sévillan monta belle faena, longue, où le risque état de déjà "tout montrer". Faena "a gusto" et de "regusto", à un toro de charge et noblesse rêvée, permettant à Daniel Luque de "mettre la hanche" en plusieurs muletazos exquis. L'épée entière, desprendida (cinq estoconazos en cinq toros, n'ayant pas à tuer le sixième, "por indulto"), retarda le final, et le Président limita sa justice à un trophée. (Cela dit, "s'il fait ce même faena "au trois ou quatrième", il coupe deux, et peut être plus!)
     Reçu par bons delantales, le deuxième fera mentir ceux qui parle de "noblesse encastée" des Santa Coloma. Celui-ci fut "muy soso", et provoqua l'ennui, y compris chez le torero qui se fit "pro" et tua "sin puntilla" - Le troisième, bas mais superbement armé, sortit en fusée, jetant les pattes en avant, dans le capote d'un Luque, qui se fit technique et lui apprit, déjà, à charger. La également, la soseria, accompagnée de quelque faiblesse, fit tanguer les premières euphories. Estoconazo "sin puntilla", mais "silence, dans les rangs!"
     Les choses, d'un coup, s'accéléreront, au quatrième, toro mis de loin, au cheval (pour faire plaisir!), et qui viendra, "en plusieurs temps hésitants", pour un puyazo bien appuyé. Et, amicalement brindée à Eric Darrière, une  faena débutant "joliette", très propre, à un toro dont la charge, noble mais sosa, ne transmet que peu. Luque tire de grands muletazos, templés, "acompañando con el cuerpo", avec l'anxiété "de faire monter la ferveur". Une solution à cela, d'avance trouvée: "La Luquesina". Et cela ne manque pas! Alternant main gauche et droite, en passant muleta par le dos, Luque va lier six des fameux muletazos portant son nom (et repris par tous, désormais!) avec pour résultat une véritable "explosion" dans les  gradins, qu'il va sceller par un gros coup d'épée, au centre. Longue agonie du toro, Luque le faisant passer pour "très brave", en applaudissant l'animal, "amorcillado" en tablas. Deux oreilles et un mouchoir bleu qui en rien ne s'imposait
     Lorsque sort le cinquième, les nuages se font lourds, sur la plaza, et déjà "on prédit bonne douche, peut-être!" - Toro "serio", au plan des cornes, qui va donner du fil à retordre, et une véritable opposition, non par sa "fiereza", mais par sa soudaine retenue, à mi-faena. - Luque, désormais euphorique (trois oreilles, "puerta" assurée), se lâchera complètement, plaçant de "un quite" de grandes chicuelinas "avant" le cheval; banderillant même en compagnie d'Angel Otero; et va débuter en profitant, très suave, des premières charges du toro. Puis, celui-ci s'étant d'un coup retenu, Luque va "se prendre au jeu" et lui "reconstruire" une confiance, une envie, pour terminer en charges longues et nobles. Faena "de magicien", les torero trouvant "distance", courte; "tiempos et imperceptibles toques", pour inciter le toro a prendre "un, puis deux muletazos", finissant par lier une série entière. - Pas besoin de "luquesinas", cette fois! Tout le public a compris "l'effort torero" et tout le mérite technique de Luque, devant ce toro. Gros coup d'épée, tandis que chacun, comme il le peut, cherche à se protéger d'un véritable déluge… et tous les trophées, Daniel Luque donnant immense vuelta, trempé comme une soupe, avec au visage un sourire qu'on ne lui connaissait que peu!  Il tombe des cordes, mais tout le monde chante… "Torero! Torero! Luque! Luque!" Auparavant, on a donné au toro, l'honneur d'une vuelta qui, là non plus, ne s'imposait pas…
     Tandis que les peones "tentent le coup" du ruedo impraticable et du sable boueux, Luque "prend un temps", change de zapatillas, et décide de repartir… à la gloire! Il n'a pas pu faire grâcier un toro… et "ça lui manque", au Palmarès! Sort alors "Sardinero", toro giron, de bonne présence, allègre en sa sortie et de charge noble mais "encastadita", qui va répéter à la muleta d'un Daniel Luque, cette fois "poderoso", en une faena débutée "classique", liée, templée, puis "montée en fièvre" dans un seul but: obtenir "l'indulto" du toro. De fait, à la muleta, il est, "des six", le plus brave et le plus "toro", au troisième tiers. Luque va en profiter totalement, mettant point d'orgue à son projet, par des "luqesinas inversées enchaînées, liées", absolument horribles au plan artistique, mais de grand mérite technique (en perdant jamais "la tête" du toro); et surtout…mettant dernier feu, volcanique, à la plaza! Feu d'artifice!  Le 15 Août avant l'heure! - Public en folie! - Matador regardant la Présidence avec insistance! - Au pied du palco, deux banderilleros sont entrés dans le ruedo, haranguant le bon peuple et "tutoyant" le Président! - Bref… comment résister?  - Mouchoir orange, et tout le monde s'embrasse!
     Tout cela est, bien entendu, "très exagéré!".. mais tout cela "s'entend", et… "que ça fait du bien"! - Daniel Luque, mène le toro au porton du salut, fait mine de l'estoquer, de la main, et lui souhaite bonne chance pour sa vie prochaine… - Dax est debout! Dax est une fête! Dax déborde d'admiration et de joie! Dax est totalement "Enluquesina"!!! Et qui pourrait le lui reprocher ???  - Durant la vuelta, visage d'enfant un soir de Noël, Luque va chercher le mayoral, pour une immense accolade, puis les deux frères ganaderos, pour autant d'abrazos, tandis que Dax hurle sa ferveur: "Torero! Torero! Luque! Luque!" - Sortie générale en hombros, par la puerta grande, et… nouvelle page de Toreo (et de météo), dans le grand livre "des Toros à Dax!" - Enhorabuena, todos!

Pour vous: La galerie-photos de "Toros2000" - Patrick Beuglot - (à ouvrir par clic droit + nouvelle fenêtre):
     https://photos.app.goo.gl/vCQJUoc8CCZebzAj6

     Ils y étaient, eux aussi:
     La video-résumé de la corrida - par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": (***+grand écran)
     https://feria.tv/video/4180/daniel-luque-anthologique/
     La vidéo-résumé du festejo - par Olivier Péant, pour TVPI:
     https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01136982/zone/1/showtitle/1/src/qsll05k
     La video-résumé de la corrida - par "Ville de Dax", via "Burladero":
     https://www.dailymotion.com/embed/video/x8d14yu
     La reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": (***+ grand écran):
     En video: La Faena de Luque au toro indultado - via "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/asi-fue-la-faena-del-indulto-de-luque-a-sardinero-de-la-quinta-en-dax/1646331
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-daniel-luque-le-magicien/
     La reseña de la corrida - par Jose Miguel Arruego, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-encerrona-de-daniel-luque-con-toros-de-la-quinta-en-vivo-directo-dax/1646170
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio Niño, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/8/13/festejos/dax-encerrona-luque-quinta-final-108977/
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "SuerteMatador":
     https://suertematadortoros.com/blog/2022/08/13/daniel-luque-se-consagra-como-figura-de-el-toreo-en-una-historica-encerrona-en-dax-ante-un-gran-encierro-de-la-quita/
     Les photos de la corrida - par André Viard, dans "Mundotoro":***
     https://www.mundotoro.com/noticia/la-historica-gesta-de-daniel-luque-en-imagenes/1646427
     Les photos de la corrida - par William Lucas, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/13/daniel-luque-enorme-en-dax-74145.html#&gid=1&pid=27
     La galerie-photos de la corrida - par Emilio Mendez dans  "Cultoro Proyecta"- ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/52282391122/in/album-72177720301275887/
     "Au fil de la corrida" (commentaires, photos et vidéos) - via la Rédaction de "Sud-Ouest":
      https://www.sudouest.fr/culture/fetes-de-dax/feria-de-dax-2022-suivez-le-solo-de-daniel-luque-face-aux-toros-de-la-quinta-en-direct-11940197.php
Avant la corrida: Le sorteo et les cuadrillas - via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/sorteo-la-quinta/
     En photos: Les toros de La Quinta, aux corrales de la plaza - Via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/album/campo-la-quinta-2/

*** signifie: Ouvrez avec "Clic droit + nouvelle fenêtre".

 

DAX/6ème: "QUE N'AURAIT-ON PAS DIT ???"
     Déroute torera, devant "une moruchada géante" de Miura.
     Exploit du jeune sauteur Landais Kevin Ribeiro, "par-dessus" un Miura de 630kgs.

     15 Août - Que n'aurait-on pas dit, si, au lieu de Miura, les toros d'hier, en Feria de Dax, avaient porté un autre fer, un autre nom? - "Mansada"?  "Moruchada"?  ou toute sorte de qualificatifs peu flatteurs finissant par "da" (certain même débutant par "mier"!!!).- Que n'aurait on pas dit si les toros d'hier, en plaza de Dax, avaient porté le fer de Juan Pedro, Cuvillo, Bañuelos (au hasard!)... Señor mio?
     Alors, certains diront: "Oui! Mais ils ont été aux chevaux!!!" - Certes, mis de loin, comme c'est dorénavant la mode, histoire de paraître grand lidiador et surtout "glaner" quelques bravos, ils sont partis, prontos, au cheval… mais pour "percuter", en toros "topones", mais ensuite "pas pousser", tapant comme des sourds, ne s'employant pas, donnant de la géante tête, en tout sens, faisant danser le cheval…pour sortir seuls, la plupart du temps.
     Il devait y en avoir six… ils furent cinq! Cinq géants (de divers "tamaños") qui disaient bien haut, qu'ils venaient de "Zahariche". Et cinq "armés larges et très pointus", avec des cornes qui ont résisté aux chocs dans les bois et ailleurs… Ce qui prouve bien que lorsque le patron déclare que ses corridas sortent "astilladas", c'est parce que les toros s'abîment dans la dehesa, à retourner la terre, les arbres,  ou "tout ce qui se met devant eux", il racontent… des salades! - Grande, haute, très armée…et très mauvaise!
     Une corrida qui devait "se lidier", se toréer "sur les jambes"! Des toros "qu'il fallait casser", par en bas; "poderlos!" comme l'a enseigné et montré Domingo Ortega, sans penser à derechazos et naturelles, rematés en double pecho! - Daniel Luque et son toreo "de soie", c'était Samedi! Là, on était Dimanche… et Dimanche de Miura!!! - D'ailleurs, Luque lui-même ne s'y serait pas trompé, qui aurait laissé les luquesinas "al esporton", et aurait tué recta, après avoir lidié ces malandrins comme il se devait! 
     Là, Octavio Chacon, en "basses heures"; Sergio Serrano qui, face au premier, à pris les Aficionados Français pour ceux d'Almagro ou d'Algimia de Almonacid; et le gentil Roman… ont essayé de toréer "comme partout et tout le temps", et s'y sont brulés les ailes, entre autres! - Incompris et un peu maltraité, Chacon "n'a pas pu!", se faisant peur, en plusieurs passages de ses deux combats… - De son côté, Sergio Serrano, qui relève de blessure, a pu tirer quelque bon muletazo du cinquième… qui n'était pas de Miura.  - Reste Roman, auquel revient le mérite d'avoir tiré du troisième, des naturelles "qui ressemblaient à quelque chose", et d'avoir tué "guapamente", au troisième élan, il est vrai! Mais au dernier, il rendit "une copie blanche", brindée à Antonio Ferrera, présent au callejon, venu "prendre le pouls de Dax"…( A intérêt à ne pas s'être trompé!)
     Bref... un fracaso torero! Et cependant, la corrida restera dans l'Histoire!  
     - 630Kgs! Si grand… qu'il ne rentrait pas dans la photo !! Et des cornes… Madre mia! Como para correr muy muy lejos!! - 630 kgs de Miura, haut et long comme un camion! Et en face… On dirait… un gamin !!! Je ne sais: Un mètre soixante-dix, peut-être! A peine soixante kilos, éventuellement! - Il s'appelle Kevin!! Kevin Ribeiro, torero Landais, sauteur deux fois champion de France et venant de remporter le Trophée 2022 de Dax.
     ... Et là: Un pari, un pari fou: "Sauter un Miura!" (Tout bien, tout honneur, s'entend!!!). Et il a pas choisi "le plus petit, le plus bas!!"  
     A le voir, dans son burladero, sautiller, "taper dans le bois", visage fermé, mâchoires serrées, on se dit… "jamais il n'osera!". - Et bien on se trompe! Lorsque sortit "Torrijo", immense toro salinero, roux tacheté de blanc, son regard se durcit, et "il n'y avait plus de gamin". C'est un torero qui alla "offrir" son saut au Président Darrière, et qui se mit en place, pour ce qui pouvait être… "le grand saut", dans tous les sens du terme.  - Toro à un bout de piste, torero à l'autre bout… cela s'est passé en un éclair: Le collègue "lance le toro", Kevin s'élance, fonçant droit sur la bête qui déboule au galop, l'a vu et le menace…Un envol! Le toro tire un coup de cornes dans le vide.. Trop tard!  - Ce 14 Août 2022 en plaza de Dax, d'un "saut périlleux vrillé", Kevin Ribeiro vient de rentrer dans l'Histoire… de toutes les Tauromachies. Cri de victoire! Toute la tension qui explose d'un seul coup, tandis que la plaza, debout, acclame l'exploit. Chapeau bas!
     Pas bien! - Octavio Chacon, qui n'eut pas le geste de brinder au jeune héros, une faena "même vaine", se fit très peur, devant ce monstre, qu'ils estoqua…. "comme il le put"! - Mais bien plus grave: Il n'y eut pas le moindre début d'ovation, de bravos, lorsque le Miura fut arrastré! Derrière son burladero, le jeune Kevin regardait, fixant au loin la ligne bleue… du probable dépit. A moins que ce soit la fatigue! la baisse soudaine d'adrénaline! Cependant, elle pouvait vite remonter, de même que les couleurs aux joues, le sourire dans les yeux. Il suffisait… d'une plaza debout, qui bat des mains, mieux que pour faire l'andouille, au moment des banderilles, ou lorsqu'un toro "se résiste", comme il est… "de nouvelle mode"! Et ce n'est pas "à la fin", au milieu des coussins qui tombent (vieille mode, remise à jour!), que l'on fait ovation au torero… c'est bien avant!  Plaza généreuse et sensible,  Dax a commis hier, "une petite faute" de sensibilité! - Quant à la "Fédération" de la Course Landaise, peut-être aurait elle pu mieux accompagner l'évènement… Peut-être même "faire garder et payer la tête de "Torrijo"- N°43, de Miura" (mais peut-être l'a-t-elle fait!) pour celui qui rejoignait le si regretté Henri Duplat, qui sauta le toro de Guardiola, en ce même ruedo. Je ne connais rien à la Course Landaise… mais  j'étais là, le 11 Mai 1972. Et le saut du torero Landais avait fait l'effet… "d'un coup de canon"! - Bien entendu: "Autres temps! Autres circonstances!"… Allez lui raconter cela, à Kevin!  - En tout cas… "juste après", je n'ai que rarement vu autant de tristesse dans les yeux d'un torero! Sera el cansancio!!! - Heureusement qu'en fin du festejo, Dax se reprit… et lui fit justice!
     Et tombent les coussins, vilains grêlons aux nouvelles formes, sur le sable d'une arène "douloureuse"! - Les toros y meurent, parfois bravement, mais toujours en combattant ! Les hommes ont au fond d'eux, "la peur", qu'ils cachent derrière quelque sourire forcé, quelques paroles bien hautes, quelques "paillettes dorées"!  Mais ils ne trompent personne, et on les respecte totalement, même s'ils sont "mauvais", ce jour-là!  - Protestez, sifflez… mais sachez pourquoi! Critiquez, insultez… mais "en connaissance de cause! En vrai aficionado!" - Mais ne jetez pas les coussins... c'est salir "La Terre des Braves!

     Dimanche 14 Août/Soir - DAX - 4ème corrida (6ème de Feria) - Plaza pleine - Temps clair/agréable: Toros de Miura, "de haute stature!!!" et très armés, large et astifino. Toros ayant suscité des "Oooooh!"' de surprise et d'admiration, à leur sortie, en particulier les 1, 4 et 6ème, ce dernier s'arrêtant d'un coup, "encampanado", redressé d'un coup, défiant la Terre entière, avec un air de "Venez-y donc, vous y frotter… je vous attends"! - Muy Miura - En cinquième, remplaçant de dernière heure, un Margé, volumineux et "très très armé", qui fut mal accueilli, car mal annoncé. - Et là… stop! La corrida, le lot entier, fut… "détestable", pour ceux qui prétendaient les toréer… "comme aujourd'hui" - Genio, sentido, brusquedad… tout y était. "Menos mal", ils se bougeaient et les muleteros, "en les lançant", purent leur voler quelque muletazo de belle estime. Pour le reste, mansedumbre et… "des pattes"! - Pour le torero, le 3ème, se laissa convaincre, sur piton gauche; et le Margé 5ème, accepta la muleta de Serrano. - Les plus terribles: Les 1, 2 et 4èmes, sans autre option que celle de se faire arracher un bras… ou un œil!
     Poids de la corrida: 580, 605, 595, 630, 530 et 615 kgs.
     OCTAVIO CHACON (de vert bouteille et noir/azabache): Silence après avis; et Silence - est sorti de la plaza "tête bien basse", contrairement à ses deux adversaires du jour, devant lesquels il chercha vaine solution, se faisant durement menacer par le quatrième, et houspiller par certains, surtout au moment de l'épée.- Compte tenu des circonstances, Octavio Chacon fut "digne".. mais s'avoua battu! Toro "resabio" son premier, andarin, tête en haut, que le Gaditano força à prendre quelque semblant de naturelles, en "le lançant", rompant et essuyant plusieurs sustos, et terminant en catastrophe: 3 metisacas, très vilains, une demie et trois descabellos - Devant le quatrième, qui alla quatre fois au cheval, ne s'employant jamais et sortant seul, Chacon s'avouera vite en surchauffe, ce que l'on peut et doit comprendre: Toro allant "s'orientant, midiendo"! Chacon mit comme il put, une quasi lame horizontale, atravesada.
     SERGIO SERRANO (de bordeaux et or): Silence; et Silence - se montra "actif et vaillant", avec le défaut de prendre les gens pour des benêts, en faisant beaucoup de bruit", à force de bravades et même deux desplantes, genou en terre, face à un premier adversaire qu'il ne domina jamais - Leçon apprise, il fut bien plus sérieux devant le toro de Margé, tirant de bons muletazos mains droite, à un toro "qui ne disait rien", et que partie du public "boudait", quoiqu'il fît. Faenita honorable mais sans écho, bien clôturée, épée en main.
     ROMAN (de vert bouteille et or): Applaudissements après avis; et Silence après avis - a été "bien!" devant le troisième, qui lui mit deux coladas terribles, piton droit, au moment de la cape. "Rentrant le ventre", par miracle, Roman "se sortit", mais, marchant sur son capote, trébucha, manquant de tomber sous les cornes. Gros susto ! Toro "topon", qui percute le cheval, mais ne pousse pas, et un Roman qui va, gaillardement, "lui apprendre" à mieux charger à gauche (droite interdite), au point de tirer des naturelles de plus en plus correctes et longues. Faena "de mérite", un peu répétitive, par la force des choses, close de deux pinchazos sin soltar, et une entière, contraire, en faisant bien la suerte - Il brinda à Antonio Ferrera, un trasteo qui coula vite en "gros moment de doute", face à un sixième, armé terrible, large et "cornipaso", qui semblait pourtant "laisser" quelques possibilités. Roman passa beaucoup de temps devant le toro, en vain. Et le final, aux aciers… "confirma le doute"!

Pour vous: La galerie-photos de "Toros2000" - Patrick Beuglot - (à ouvrir par clic droit + nouvelle fenêtre):
     https://photos.app.goo.gl/jg8i5wUq7GQ7eoh9A

Ils y étaient, eux aussi:
     La video-résumé de la corrida - par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": (***+grand écran):  
   
 https://feria.tv/video/4182/dax-miurada-sans-relief/
     La vidéo-résumé du festejo - par Olivier Péant, pour TVPI: Attente
     La reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": (***+ grand écran): Attente
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour (avec la video du saut de Kevin Ribeiro - par Alain Garres) - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-les-miura-heureusement-kevin-ribeiro/
     La reseña de Jose Miguel Arruego, et les photos d'André Viard,  pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/octavio-chacon-sergio-serrano-y-roman-con-los-miuras-en-la-sexta-de-dax-directo-dax/1646490
     La reseña de la corrida - par Emilio Mendez, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/8/14/festejos/miura-dax-chacon-serrano-109344/
     Les photos de la corrida - par William Lucas, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/14/sin-opciones-la-terna-con-los-miuras-74162.html#&gid=1&pid=18
     La galerie-photos de la corrida - par Emilio Mendez, dans  "Cultoro Proyecta"- ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720301293846
     "Au fil de la corrida" (commentaires, photos et vidéos) - via la Rédaction de "Sud-Ouest":
     https://www.sudouest.fr/culture/toros/feria-de-dax-2022-suivez-en-direct-la-quatrieme-corrida-des-fetes-avec-la-ganaderia-de-miura-11948390.php
Avant la corrida: Le sorteo - via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/sorteo-miura/
     En photos: Les toros de Miura, aux corrales de la plaza - Via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/album/campo-la-miura/

En annexe:
     En video; le saut de Kevin Ribeiro
- par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": (***+grand écran):  
   
 https://feria.tv/video/4183/dax-kevin-ribeiro-saute-un-miura/µ
    
En photos et video: le saut de Kevin Ribeiro - dans "Sud-Ouest":
     https://www.sudouest.fr/culture/toros/video-feria-de-dax-2022-quand-le-sauteur-kevin-ribeiro-s-est-envole-au-dessus-d-un-toro-de-miura-11950081.php
     A visiter: la page Facebook de Kevin Ribeiro ***
     https://www.facebook.com/kevin.ribeiro.10420123

*** signifie: Ouvrez avec "Clic droit + nouvelle fenêtre".

 
15 Août - matin - Nodillada piquée - à venir
 

Nota/17 Août - Bien entendu, la technique fait aussi "son 15 Août" - Avec excuses et espérant ratrapper textes photos perdues et… retard!

DAX/8ème - FERRERA, LEAL ET MARCOS… EN PARALLELE !!!
     Bonne corrida de "El Parralejo", avec une oreille, de différent "poids", pour Antonio Ferrera et Juan Leal.
     Alejandro Marcos fait la faena de la tarde (y de muchas!), mais "ne tue pas".

     16 Août - Ne nous y trompons pas: Le "No hay billetes" a, ce jour, une raison que tous nous connaissons: La grande et belle émotion finale, cet "Agur", ce long moment d'adieu à la Feria, que tout Dacquois ressent au plus profond de son être, et qu'il ne voudrait perdre  pour rien au monde, quel qu'en soit le prix… Et si, "avant", il peut voir une belle corrida, tant mieux! Sinon… tant pis!
     ... Et cette année, "Chanza!": Sous un ciel redevenu bleu, Dax à salué sa feria, ses familles, ses amis, tous ceux qui sont venus la visiter… et elle a vu une bonne corrida. En effet, les toros de "El Parralejo" ont donné bon jeu, sortant "vifs", allant fort au cheval et globalement, donnant très bon jeu à la muleta, avec noblesse, durée, certains cependant fléchissant un peu trop et aux mauvais moments…
     Les hommes quant à eux ont toréé, chacun dans sa personnalité, dans le "concept" qu'il a du Toreo, se mettant en valeur, "en parallèle"… face aux "Parralejo"! - Les parallèles, par définition, ne se rencontrant jamais, on peu penser qu'Antonio Ferrera ne fera jamais du Juan Léal, et inversement. Et, torero classique, extrêmement fin mais un peu froid, et surtout, bien piètre tueur, Alejandro Marcos ne ressemblera jamais aux deux premiers… et c'est tant mieux!
     Antonio Ferrera continue sa longue descente… vers la médiocrité. Bien entendu, comptons sur lui pour "la cacher" sous trois cent sourires satisfaits, mille trucs, trois mille ficelles et autant de provocations gratuites… Il en joue comme un enfant de ses pleurs de gros caprice… et "ça marche encore!", mais pas pour longtemps. Quand, dans une faena, que l'on voudrait "grandiose", un torero s'adresse à la musique , lui demandant, non de se taire pour de besoins de "lidia"; mais "de changer de morceau" parce que celui-là ne lui convient pas…on peut penser qu'inspiré par le morceau demandé, le torero va se libérer, et se livrer complètement. Or la faena de Ferrera, empêtré dans "sa démagogie torera", ne remonta jamais, et l'épée finale, avec "le truc" de partir de dix mètres, a toro parado, tomba "à plat", comme la faena, très "moyenne" qui la précédait. Ferrera, lui leva les bras et les yeux aux ciel, comme s'il venait de couper trois oreilles à un même Miura "du double de ceux d'hier", en plaza de Madrid!!! - Content de lui… ou faisant semblant de l'être, histoire de se convaincre! - Une partie du public s'y laissa prendre, mais l'autre non, heureusement…La présidence, qui s'était sentie obligée de concéder trophée, entendit "premier avis", sans gravité aucune! Et Ferrera donna une vuelta , pleine… d'autosatisfaction !
     Sur la ligne parallèle du spectaculaire, mais "plus vraie", plus sincère, plus vaillante bien sûr, Juan Leal a fait  "dans le volumineux", en deux très longues faenas qui en on peut-être amoindri l'impact. A son habitude, il attaqua, avec superbe, ses deux trasteos, mais ensuite eut de mal à maintenir l'intérêt du tendido, avant de se rabattre sur son fameux "arrimon", qui provoque toujours l'explosion finale. Malheureusement, trois descabellos mirent à mal sa première faena, après un coup d'épée "bestial".  Et, peut-être devait il couper les deux oreilles du cinquième, après un final "de feu", mais un pinchazo, "à fond", et une lame entière, de même mais un peu tombée, poussèrent la présidence à l'intransigeance, que l'on peut comprendre... mais également à "l'injustice", au regard de la récompense au "parallélisme" de Ferrera. Une grosse partie du public, déjà bien en voix pour l'Agur, le lui fit savoir!
     Mais… en parallèle à tout cela, et trop incompris du public, il y eut le toreo d'Alejandro Marcos, un des plus "fins" du circuit actuel, malheureusement accompagné d'une terrible carence à l'épée… "qui fout tout par terre!" Alejandro Marcos "ne tue pas", et ne tuera probablement jamais, à moins d'être condamné "au carreton forcé", des mois et des mois durant… Histoire de technique, de tempo, de hauteur de bras…et de cœur!  Il pincha, pincha, pincha, souvent "en buen sitio", une des bonnes faenas de la feria, après celles du "sacrosaint" Daniel Luque! - Malheureusement, ici comme ailleurs, les pinchazos son "péchés mortels", et c'est "à vide" er bien triste, que Marcos est reparti, son "bilan chiffré" ne reflétant que peu ses grands moments toreros.
     En tout état ce cause, pour cette clôture, il y eut "Des toros et des hommes", et même si beaucoup n'étaient pas venus pour cela exclusivement, comme les jours précédents, les Dacquois et tous leurs invités ont vu "une bonne tarde"… ou ne l'ont pas vu!
     Tous ou presque, étaient venus pour le bel "Adieu, à l'An qui vient!" - Alors… "Agur, Dax!"

     Lundi 15 Août/Soir - DAX - 5ème et dernière corrida (8ème de Feria) - Plein/"No hay billetes" - Grand beau/gentiment chaud: Toros de "El Parrelejo, inégaux mais corrects de présence, homogènes de poids (entre 495 et 535 kgs) qui ont agréablement surpris par leur promptitude, leur codicia et, en grande partie leur fijeza, au premier tiers. Toros nobles, en divers degrés de force et de durée, fléchissant un peu au cours de très longues faenas, mais un lot de présence et de classe, pas loin d'être "le plus complet" de la Feria. - Pour le torero, "pratiquement tous", excepté le 1er, passant beaucoup de temps à "escarbar".
     Poids de la corrida: 518, 510, 495, 530, 520, 535 kgs.
     ANTONIO FERRERA (de blanc et or): Division après avis; et UNE OREILLE très discutée - se devait "de faire quelque chose", pour ne pas perdre le Sud-Ouest, l'an prochain. Il y est parvenu, "à ses yeux", mais pas à ceux des Aficionados "sérieux". - En perpétuel mouvement, à la cape, "artificiel" à la lidia, il "saupoudra d'importance" ses deux faenas de gestes et "de clins d'yeux" qui sont autant de "ficelles" de plus en plus énormes, pour se gagner la sympathie des gradins, au point d'en devenir franchement détestable. - Recevant "movidito" le toro d'ouverture, en trois véroniques et demie, de sa cape verte, il mit le toro loin, pour se faire applaudir, ce fut l'animal que l'on ovationna, à la première entrée. Après que Juan Leal se fut donné gros susto en ouverture de son quite par saltilleras, Ferrera monta une faena "légère", se laissant mener "de l'ombre au soleil" par un toro qui gratta beaucoup, "escarbando", avant de prendre les muletazos, sans classe. Sans classe aucune le trasteo de Ferrera qui en termina d'une demie lame, sans effet, et trois descabellos - Autre scénario, face au quatrième: Ferrera semble décidé à être enfin sérieux, et le toro paraît "servir". Malheureusement, les bons désirs du torero, brindés au public, demeureront velléités: Après quelques premiers muletazos, dont deux soudain ralentis, verticaux, qui font bel effet, Ferrera repart vers ses excentricités, interrompant la faena, pour aller "sous la musique", demander au chef de changer de paso, et de tempo: "Pas celui-là, le précédent! Oui! le précédent!!" Et de retourner au toro, avec des regards à la banda, vérifiant si on retrouvait la bonne partition. Et puis quoi encore???? Cela "aurait pu marcher!": La banda attaqua "le bon paso", et Ferrera parut satisfait. Toreo "personnel", sur les deux mains, avec des cites où la muleta, on ne sait trop pourquoi, se repose à l'épaule, après avoir "volé", laborieusement, autour de la tête… Feo, et inutile! Malgré ce Ferrera  tire de bons muletazos, sans parvenir toutefois, à l'accord parfait. Mais déjà, le toro choisit alors "de baisser", et la faena en fit de même, inégale, et au final… vulgaire! Alors, pour rattraper le succès qui lui échappait, Ferrera partit à dix mètres, et utilisa "le truc" de l'entrée a matar, "en partant de très loin"… ce qui équivaut à "un encuentro à deux mètres", si le toro veut bien partir (Par contre, si l'animal est encasté et part "en même temps" que le torero, là effectivement, il y a exploit…et vraie émotion!) Ferrera "marcha" longuement vers le toro, qui déclencha, sur les deux derniers mètres, et mit une lame entière, très trasera et desprendida. Estoconazo "spectaculaire", qui emporta le morceau… et une grosse partie de l'assistance. Pétition, avec plus de bruit que de mouchoirs, à l'habitude, et grosses protestations dès que le Président a mis "le blanc"! Oreille pour le moins "contestée", qui importe que peu à un Ferrera, fier de lui, donnant vuelta, baisant le sable Dacquois… sous les lazzis.
     JUAN LEAL (de vert épinard et or): Ovation; et UNE OREILLE, avec pétition de la seconde, après avis, donnant deux vueltas, et sifflets à la Présidence - a "tout donné', une fois de plus, ne manquant "la Puerta Grande" que par "des incidents de jeu' - Bien reçu au capote, le deuxième, toro brave, fut bien pris par Tito Sandoval, et aussitôt, Leal attaqua: Trois cambios au centre, liées à des muletazos allurés, et pecho. Juan Leal donnera ensuite bonnes séries, sur deux mains, le toro accusant un peu le premier tiers. Toro noble se voulant mobile, mais limité de forces, allant a menos. Le Français va lui voler ses dernières charges, en arrimon final, avant de porter "al vuelo", un énorme coup d'épée… qui ne va pas faire effet! Et malheureusement, à toro "tapado", Juan Leal va perdre les trophées, pour trois descabellos - Autre démonstration, "de menos a mas", face au cinquième, joli cinqueño, très noble, en une très longue faena, débutée au centre, les deux genoux en terre, par cambio dos et quatre derechazos, très à l'aise, liés sans rectifier la position, et pecho. Toro également limité de forces, qui provoqua "des cassures" dans la faena, en particulier troublant les fins de séries, fléchissant dans les remates et les pechos. Leal ne cessa d'attaquer, à la fois "ferme et doux", finissant par "tout exploser", en passes inversées et un desplante ravageur, chaquetilla ouverte. Cette fois encore, une attaque "à fond" et "al vuelo", pour un grand…. pinchazo, avant de repartir aussitôt, pour une entière, poussée "à bloc", mais caida, qui tue sin puntilla.  Heureux, le torero; et énorme, la pétition! Le président accorde l'oreille, mais reste de marbre à l'appel pour la seconde. Il ne changera pas!  - On peut le comprendre (à cause de l'acier), mais en rien ce qu'à fait Juan Leal, ne peut être comparé "aux fantaisies" de Ferrera, récompensé au même niveau. Le Français, probablement frustré, donnera grande vuelta, et la doublera, tandis que la Présidence entendra chanter Manon…
     ALEJANDRO MARCOS (de rose et argent): Palmas après avis; et Silence - se présentait à Dax, et aura vécu "tarde amarga"!  Une après-midi d'amertume, car… "Comment peut-on toréer aussi bien, et tuer aussi mal?" - A n'en pas douter, Marcos, qui a déjà perdu des triomphes importants (Madrid) à cause de l'épée, pouvait "s'ouvrir le grand marché Français", hier à Dax… - Recevant bien son premier, le Salmantino débuta sa faena par doblones, largement fendu, avant de toréer, templado, "erguida la figura", d'abord sur main droite, puis en naturelles,, qui furent des meilleures de toute la feria. Toreo classique et toreo "de toujours", jambe avancée, "encajado". Faena précieuse, avec des moments de jolie profondeur, et des remates de classe, en son final. Malheureusement, le public ne la perçut pas complètement, préférant sûrement les fadaises de Ferrera. On ne sait si ce public aurait demandé les trophées, mais la question ne se posa même pas, le torero se chargeant de tout gâcher: Six pinchazos, portés haut mais avec un clair dégoût, et quatre descabellos, tandis que l'avis retentissait et avec lui les premiers sifflets. Un vrai dommage, car ce fut là, la faena du jour, artistique et torera (de notre point de vue!) - Grand quite, très propre, en deux chicuelinas, superbes, et rebolera, au toro cinquième. - Face au sixième, bien reçu par lances un genou en terre, très bien piqué par Alberto Sandoval, noble mais sans grande continuité, allant a menos, Marcos eut également de bons passages muleteros, en une faena plus hachée, troublée par quelque "enganchon"; close en naturelles de face et ayudados por alto, avant, une fois encore, de "bredouiller" son final aux aciers. - Un vrai "Dommage!", pour un torero qui, "à un moment ou un autre", éclatera, après une grosse faena, rematée "d'une grosse estocade". Mais où et quand ???
     En fin du festejo, l'émotion de "l'Agur", moment unique à Dax ! (Dommage que Monsieur Ferrera soit parti à la douche, il aurait pu faire "la différence", entre la vraie "ferveur" et "la passion artificielle" qu'il  a de plus en plus de mal… à vendre.

Pour vous: La galerie-photos de "Toros2000" - Patrick Beuglot - (à ouvrir par clic droit + nouvelle fenêtre):
     https://photos.app.goo.gl/1BRBvSxQw8ohYsBL8

Ils y étaient, eux aussi:
     La video-résumé de la corrida - par Yves Pétriat, pour "Feria.Tv": ***+grand écran
     https://feria.tv/video/4185/interessante-corrida-de-el-parralejo-en-cloture-de-dax/
     La vidéo-résumé du festejo - par Olivier Péant, pour TVPI: Attente
     La reseña résumé de la corrida, et la vidéo d'Alain Garres, dans "Corrida.Tv": ***+ grand écran:
     http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3835
     La reseña de Thierry Reboul, et les photos de Philippe Latour - dans "Tertulias":
     https://www.tertulias.fr/dax-15-aout-juan-leal-domine-la-corrida-de-lagur/
     La reseña et les photos de la corrida - André Viard, pour "Mundotoro": ***
     https://www.mundotoro.com/noticia/ferrera-juan-leal-y-alejandro-marcos-en-la-ultima-de-dax-al-detalle-directo/1647070
     La reseña de la corrida - par Emilio Mendez, pour "Cultoro":
     https://cultoro.es/2022/8/15/festejos/dax-ferrera-leal-orejas-109617/
     Les photos de la corrida - par William Lucas, dans "Burladero": ***
     https://www.burladero.tv/festejos/2022/8/15/ferrera-juan-leal-oreja-por-coleta-en-el-cierre-de-dax-74184.html#&gid=1&pid=21
     La galerie-photos de la corrida - dans  "Cultoro Proyecta"- ***
     https://www.flickr.com/photos/195106457@N04/albums/72177720301324997
     "Au fil de la corrida" (commentaires, photos et vidéos) - via la Rédaction de "Sud-Ouest":
Avant la corrida: Le sorteo - via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/sorteo-el-parralejo/
     En photos: Les toros del Parralejo, aux corrales de la plaza - Via "Dax, la Feria":
     https://www.daxlaferia.fr/album/corrales-el-parralejo/

*** signifie: Ouvrez avec "Clic droit + nouvelle fenêtre"

 
 
 
 

"LA DIVISA" - Le Numéro 585 / 12 Août 2022

     13 Août - A votre disposition, en PDF, la revue "LA DIVISA" de PEDRO JAVIER CACERES": 
       
 http://www.ladivisa.es/file/download/33642

A voir : Le site d’Actualité Taurine de Pedro Javier Caceres :
     http://www.ladivisa.es

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 13 Août 2022)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 
         
https://www.rtve.es/play/videos/tendido-cero/13-08-22/6670170/
 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     13 Août- Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.ne

 
 
 
 
 

 LA TEMPORADA 2022 DU MORANTE DE LA PUEBLA !!!

      Assurément, le projet de Jose Antonio "Morante de la Puebla" est l'un des éléments-clef de la nouvelle Temporada, qui surprend et intéresse l'Aficionado: Toréer "plus de 100 corridas" dans la saison, quand on a son âge et surtout son "concept Torero", peut paraître utopique, voire "inquiétant". Pour tous ! - Cependant, le "challenge" est là, bien posé par le Sévillan, et il vaut le coup de le suivre, pas à pas… - Ainsi donc, réactualisée, pas à pas, au bas de cette page "Actualité", on pourra suivre… "La Temporada 2022 du Morante de la Puebla"
    
Sur chaque ligne, successivement: Le N°; La date; la plaza; les compagnons de cartel; le ganado; les trophées (habituels: OO,r; OO, O, Vu, Ov, Apl, Pal, Sil, Pit, Br et av)

     1 - 5 Février -  VALDEMORILLO (Madrid) - D.Urdiales / D.Luque - Zacarias Moreno - Ov/Vu
     2 - 5 Mars -    OLIVENZA (Badajoz) - El Juli / E.de Justo - Zalduendo - Sil/Ov
     3 - 6 Mars -    OLIVENZA (Badajoz) - J.M Manzanares / A.Roca Rey - Nuñez del Cuvillo  - Sil/
O
     4 - 12 Mars -  ILLESCAS (Toledo) - Roca Rey / P.Aguado - Jose Vazquez - Ov/Apl 
     5 - 13 Mars - CEHEGIN  (Murcia) - J.M Manzanares / A.Roca Rey -  Juan Pedro Domecq - Ov/Ov
     6 - 17 Mars - VALENCIA (Feria de Fallas) - J.Ortega / P. Aguado - Juan Pedro Domecq - Sil/Ov+2av  
     7 - 19 Mars - ARNEDO (Rioja) - D.Urdiales / J.Ortega - Jandilla - Ov/
OO     
     * - 20 Mars - VITIGUDINO (Salamanca) - Festival -
O  
     8 - 25 Mars - CASTELLON (Feria de La Magdalena) - E.de.Justo / P.Aguado - JP Domecq -
O/Ov    
     * - 26 Mars - RICLA (Zaragoza) - Festival -
OO
     9 - 27 Mars - CASTELLON (Feria de La Magdalena)  - J.M Manzanares / J.Ortega - Jandilla - Ov/
O     
     10 - 2 Avril - ALMENDRALEJO (Badajoz) - E.de Justo / A.Roca Rey - Nuñez del Cuvillo - Apl/
OO 
     
 * - 3 Avril - GRANADA - Festival - Ov  
     11 - 9 Avril - AÑOVER DEL TAJO (Toledo) - Cayetano / P.Aguado - Luis Algarra - Pit/
OO (voltereta)   
     12 - 10 Avril - YECLA (Murcia) - P.Ureña / J.Galdos - Fermin Bohorquez - Sil/
O 
   
 13 - 16 Avril - LA LINEA DE LA CONCEPCION  - J.Ortega / P.Aguado - Nuñez del Cuvillo - Cogido par le 1er. (Luxation épaule)
     14 - 17 Avril - SEVILLA - J.Ortega / P.Aguado - JP Domecq - Ov/Sil
      * -  23 Avril - Brihuega / corrida annulée par pluie - Cependant, Morante était tombé du cartel.
      * - 24 Avril - Villaluenga del Rosario / corrida annulée par pluie - Cependant, Morante était tombé du cartel.
     15 - 29 Avril - SEVILLA (Feria de Abril) - D.Urdiales / J.M Manzanares - Jandilla - Ov+av/Div+av   
    
16 - 6 Mai - SEVILLA (Feria  de Abril) - J.Ortega / A.Roca Rey - Cuvillo - SIL+av/O
     17 - 7 Mai - SEVILLA (Feria  de Abril) - El Juli / M.Perera - Torrestrella/Garcigrande - Div+av/
O+av
     18 - 11 Mai - MADRID (Feria San Isidro) - Juli / Pablo Aguado - La Quinta - Sil/Div
     19 - 13 Mai - JEREZ (Feria del Caballo) - Juli / J.M Manzanares - Santiago Domecq - Pal/Sil
     20 - 14 Mai - JEREZ (Feria del Caballo) - J.M Manzanares / A.Roca Rey - Torrestrella - Sil/
O  
     21
- 15 Mai - VALLADOLID - 20 Mai -  A.Roca Rey / T.Rufo - Garcia Jimenez - Sil/Sil
     22 - 20 Mai - CORDOBA (Feria de la Salud) - Mixte: D.Ventura / P.Aguado - J.P Domecq - Ov/Ov
     23 - 21 Mai - BAEZA (Jaen) - J.M Manzanares / P. Aguado - Garcigrande - Ov/
OO
   
 24 - 22 Mai - SANLUCAR DE BARRAMEDA (Cadiz) - A.Roca Rey / P. Aguado - Santiago Domecq - OO/Ov
    
25 - 26 Mai - MADRID (Feria de San Isidro) - J.Ortega / P.Aguado - Juan Pedro Domecq  - Pit/Br
     26 - 29 Mai - ARANJUEZ - A.Talavante / D.Luque - La Quinta - Pit/Ov+2av (voltereta)
     27 - 1 Juin  - MADRID (Beneficencia) - El Juli / Gines Marin - Alcurrucen - Sil/
O
     28 - 5 Juin - NÎMES - J.Ortega / P.Aguado - Jandilla - Sil/
O+av  
     29 -
11 Juin - ARACENA - J.Ortega / J.Garrido - Jose Luis Pereda - Ov/
 
    30 -
12 Juin - ALBACETE (Asprona) - P.Ureña / M.Caballero (Nov) - Daniel Ruiz - Sil/O+av     
     31 -
16 Juin - TOLEDO (Corpus) - A.Talavante / T.Rufo - Matilla - Sil/Ov
     32 - 17 Juin - GRANADA (Feria) - Cayetano / P.Aguado - J.P Domecq -
O/O
     33 - 19 Juin - TORREJON DE ARDOZ - G.Marin/A.Tellez - La Palmosilla - Sil/Sil
       * - 20 Juin - Le Morante, très touché par la mort de son père. - Soliarité générale.
     34 - 23 Juin - ALGECIRAS (Feria) - A.Talavante / D.Galvan - El torero - Pal/
O
     35 - 24 Juin - ALICANTE (Feria) - J.M Manzanares / P.Aguado - Alvaro Nuñez - Pit/Br
     36 - 25 Juin - ALICANTE (Feria) - A.Talavante / T.Rufo - J.P Domecq -  Ov/Ov
     37 - 27 Juin - BURGOS (Feria) - M.D El Cordobes / J.Adame - A.Bañuelos -
OO/ Ov   
     38 - 29 Juin - BURGOS (Feria) - D.Urdiales / J.Ortega - El Torero - Sil/
OO (voltereta)   
     39 - 2 Juillet - ZAMORA - D.Luque / A.Marcos - Concurso - Ov/
OO
 
     40 - 3 Juillet - SORIA - J.Ortega / A.Tellez - Fuente Ymbro - Pit/
O  
  
  41 - 7 Juillet - PAMPLONA (San Fermin) - Juli / A.Roca Rey - Cuvillo - Ov/O
   
 42 - 10 Juillet - ESTEPONA - J.M. Manzanares / A.Roca Rey - JP Domecq - Ov/OO
     43 - 15 Juillet - VALENCIA (San Jaime) - Roman / A.Roca Rey - Victoriano del Rio  - Sil/Sil   
     44 - 21 Juillet - MONT DE MARSAN (La Madeleine) - J.Ortega / T.Rufo - Matilla - Sil/Div
     45 - 22 Juillet - FUENGIROLA (Malaga) - Cordobes / Cayetano - Torrestrella - Sil/
O    
     46 - 24 Juillet - ROQUETAS (Almeria) - D.Luque / J.Ortega - Alcurrucen -
OO/Div
     47 - 25 Juillet - SANTANDER (Santiago 22) - D.Urdiales / J. Ortega - JP Domecq - Sil/
OO
     48 - 29 Juillet - HUELVA (Colombinas) - D.Luque / P. Aguado - JP Domecq -
O/OO
    
49 - 30 Juillet - PUERTO SANTA MARIA (Cadiz) - Juli / D.Luque - JP Domecq - Ov/Apl
     50 - 1er Août - AZPEITIA (Guipuzcoa) - D.Luque / D.Carretero - La Palmosilla - Ov/Vu
       * - 4 Août - PALMA DE MALLORCA - Morante tombe du cartel, pour lésion
     51 - 6 Août: PUERTO SANTA MARIA (Cadiz) - D.Luque / A.Roca Rey - Cuvillo -  Ov/Sil 
     52 - 8 Août - ESTELLA (Navarra) - Spécial Hermoso Mendoza - Pablo / Guillermo Hermoso de Mendoza - Hermanos Azcona -
OO/OO,R     

A suivre:
11 Août - HUESCA (Feria) - Cordobes / Urdiales - Castillejo de Huebra -   
12 Août: DAX (Feria) - G.Marin / P.Aguado - Bañuelos -
13 Août - SAN SEBASTIAN (Feria) - Talavante / Aguado - Zalduendo -
14 Août - PONTEVEDRA - Fandi / Roca Rey - Alcurucen -
16 Août - MALAGA (Feria) - Talavante / Fortes - Cuvillo - 
18 Août - LISBONNE (Portugal)  - M.Tenorio / F.Palha - Cuvillo -

 
 

MONT DE MARSAN - BAYONNE - DAX… A VOS PLACES !

Elles sont "les chefs de file", historiques, de chaque Temporada, dans le Sud-Ouest. Le toro y tient le premier rôle, et face à lui, les plus grands noms de l'Escalafon. Donc...à vous de choisir:

MONT DE MARSAN  -  La Madeleine 2022  (terminé)
     Dernière ligne droite, avant les corridas Montoises, du 20 au 24 Juillet:
    
Billetterie en ligne : https://regie-des-fetes.maplace.fr/

BAYONNE - La Temporada 2022
     Informations et réservation: Pour chaque festejo 2022, sa billetterie en ligne.
     https://www.bayonne.fr/information-transversale/lettres-dinformation/archives-des-lettres-dinformation/lettres-dinfo-arenes/lettre-dinfo-arenes-de-bayonne-8-juillet-2022

DAX  - Les deux Ferias 2022
     Six corridas (et deux novilladas) à la Feria d'Août; et deux pour "La Salsa" de Septembre.
     Billetterie en ligne :  https://feria-dax.maplace.fr/

 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!! - Prenez soin de vous !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS "TOROS2000" - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut alors visionner "en global", ou " au Uno por Uno": choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama et  visionner "pleine écran"; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2022  - Retour à la normale

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Toros du Conde de Mayalde, pour Domingo Lopez Chaves, Alejandro Talavante et Tomas Rufo  (85 photos) -
 (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/aEmnjk7nmiowNeTu9

     30 Juillet - Corrida de Rejoneo - Toros de Romao Tenorio, pour Sergio Dominguez, Léa Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza (39 photos) 
    
https://photos.app.goo.gl/KMPXixtc4tBkqmEi9

à suivre...

 

TEMPORADA 2021 - La saison du Covid "II" - Les corridas et Ferias se remettent en place, lentement et de formes réduites)

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    30 Juillet - Toros de Pedraza de Yeltes, pour Danie Luque, Sergio Flores et Adrien Salenc  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/5xBrrQDCotWdNgPs9

      3 Septembre - Corrida Goyesca (en semi nocturne) - Toros del Montecillo, pour Antonio Ferrera, Daniel Luque et Emilio de Justo:
   
 https://photos.app.goo.gl/Tk48GDcGc16QTuUz6

     4 Septembre - Novillada piquée: Novillos de Los Maños, pour Tomas Rufo, Adam Samira et Yon Lamothe:
    
https://photos.app.goo.gl/g4ZgQJnW8DG2Ws9e9

     4 Septembre - Corrida "à six" (en semi-nocturne) - Toros de Valdefresno et Conde de Mayalde, pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau, Tomas Campos, Alejandro Marcos, Jesus Enrique Colombo et Diego  Carretero:    
  
  https://photos.app.goo.gl/YuBhDyCBmQDQeYgB8

     5 Septembre - Corrida de clôture: Toros de Garcigrande, pour El Juli, Paco Ureña et Juan Leal:
   
 https://photos.app.goo.gl/GcobT78h7y4bVp1u7


LES CORRIDAS DE DAX
DAX - Les corridas "d'Août 2021" (la Feria étant annulée)
     13 Août: Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Morante de la Puebla, Andres Roca Rey et Pablo Aguado:  
     https://photos.app.goo.gl/Gngk3pyvFrfLYUXN8

     14 Août: Toros de La Quinta, pour Daniel Luque, Emilio de Justo et Adrien Salenc:
     https://photos.app.goo.gl/LsEk94AGzYdfNWet7

     15 Août: Toros de Santiago Domecq, pour Miguel Angel Perera, Gines Marin et Juan Leal:    
     https://photos.app.goo.gl/xG9EQsjXmbBGq9BJ9

DAX - Les corridas de "Septembre 2021".
     11 Septembre: Toros de Pedraza de Yeltes,  pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau et Gomez del Pilar:
     https://photos.app.goo.gl/LAm32tUGbbjghJdx7

     12 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour Daniel Luque et Andres Roca Rey (en mano a mano):  
     https://photos.app.goo.gl/HwxVkFnW8w1LEts9A

 
TEMPORADA 2020 - La saison "du Covid" - Corridas et Ferias sont majoritairement annulées, suspendues, "renvoyées", sur l'ensemble du territoire - Voir "Actualité".
 
TEMPORADA 2019

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     28 Juillet - Corrida de Rejoneo: Toros de Jalabert, pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Lea Vicens.  (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/JLD7HUjSh6PheaT66

     14 Août - Corrida Goyesca - Toros de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et Puerto San Lorenzo, pour Daniel Luque "unico espada".
     https://photos.app.goo.gl/G27CCMz3k8Cku4Rc9

     30 Août - (semi-nocturne) - Toros de Luis Algarra, pour Sebastian Castella, Daniel Luque (remplaçant Roca Rey) et Pablo Aguado.
     https://photos.app.goo.gl/vCDnDqxPAm82FhJL8

     31 Août - Corrida - (semi-nocturne): "Six fers pour six diestros": Domingo Lopez Chaves, Sergio Flores, Migule Angel Pacheco (remplaçant Tomas Campos), Juan Ortega, Adrien Salenc et Dorian Canton.
     https://photos.app.goo.gl/EAvFMbwpNcetsQfVA

     1er Septembre - Corrida de clôture: Toros de La Quinta, pour Octavio Chacon, Roman et Joaquin Galdos. 
     https://photos.app.goo.gl/xyGJJXUuhveiVvWx5

à suivre...

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, on regardait  « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
         A VOIR:
Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéo:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0