L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
 
 ACTUALITE...  2019   
 

"UNA PUTADA MAS !!!"

     13 Novembre - Les toreros, on le sait, sont des êtres spéciaux. Mesurant mieux que personne leur vocation, leur courage, leur résistance physique et "mentale", ils sont des êtres profondément égoïstes, radins et "avides du plus et toujours mieux!!" - On peut les comprendre, dans la mesure où, contrairement au commun des mortels, "il jouent leur vie" chaque jour, ou même "dès qu'ils sortent de chez eux!" Cet état d'esprit les amène à des "sautes d'humeur" et des "coups de tête", dont le résultat manque souvent méchamment de scrupules, d'honnêteté et surtout… de la moindre classe!
     L'Histoire et "la petite histoire" Taurines sont remplies de ces chapitres où, "sortis de rien", "sauvés du naufrage", des toreros "laissent tomber", relativement salement, celui ou ceux qui , à force de présence, de talent et de courage, les ont "portés" durant des mois, des années, les amenant "là où ils sont!"…  - Ce lundi, 11 Novembre 2019, un de ces chapitre est venu s'ajouter à la longue liste de fameuses ruptures "en toute amitié et reconnaissance", dont on sait très bien… qu'elles ne sont jamais telles!
     Emilio de Justo et "Luisito" se séparent… Ou plutôt: Emilio de Justo "laisse tomber Luisito", en un mot… "le fout dehors"! 
     - Bien entendu, on ne sait pas l'entier du problème, et on le saura probablement jamais, mais le communiqué de Ludovic Lelong et surtout la phrase "cette aventure qui, me semble t'il, méritait une meilleure fin!", disent à quel point le cœur est lourd et le ventre se fige, lorsque celui qui était "plus qu'un apoderado… un presque frère" regarde en arrière et voit tout le chemin parcouru, dont il a, lui posé chaque pierre. - Certes le torero "a toréé" et le talent est sien, de même que le courage, face à la Camarde cornue, mais… "où serait De Justo, aujourd'hui, sans celui qui, patiemment, a gagné la confiance des premières arènes (il n'oublie pas Orthez, d'abord; puis Mont de Marsan), pour le projeter vers d'autres portes, plus grandes et "mieux ouvertes" ? - Bien entendu, rien n'est jamais "tout blanc" ou "tout noir"!!! En tauromachie, parmi les couleurs rutilantes, les ors et les argents, d'autres couleurs viennent souvent se mêler: le gris, le "glauque", cette  couleur indéfinissable que l'on trouve à la sortie des égouts…Avouons que ce 11 Novembre 2019 s'en est inspiré!!!!
     Selon ABC, le torero s'est réuni avec ses deux apoderados, Luisito et Alberto Garcia (de "Tauroemocion") et leur a communiqué sa décision de ne continuer "qu'avec" Garcia (lequel est arrivé en son administration au courant de l'année…). Donc, une décision "unilatérale" dont on ne sait si le Français était probablement informé…
     "Cosas de torero!" Des choses dont on ne saura jamais le fin mot… - Une chose est cependant sûre: "cela fait mal"!  - D'abord à l'apoderado, dont le communiqué est "explicite". Et à l'Aficion en son entier, car une fois encore, "la ilusion" du propre et de l'honnête, admirables, "face et hors du toro"… vole en éclats! Et ce n'est pas le moment!!!  - Ensuite, possiblement au torero, définitivement entré dans "le Système", lequel risque de ne pas lui pardonner son manque de registre, ni de force taquillera…
     A suivre donc, mais désormais, "de loin", comme les autres!!!

A lire, ici, le communiqué de Ludovic Lelong "Luisito" - via "ElTico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=13600:communique-de-ludovic-lelong-luisito-21121119&catid=19&Itemid=238
A lire: L'article de Jesus Bayort, dans "ABC"/Sevilla:
    
https://sevilla.abc.es/cultura/toros/sevi-emilio-justo-rompe-apoderado-luisito-201911111611_noticia.html

 

LE GRAND "N'IMPORTE QUOI" !!!!

     14 Novembre - On en a vu, des choses, au long des années taurines! Ils sont nombreux à "inventer", "créer", ou tout faire pour laisser un nom dans l'histoire de la Tauromachie… - Bien entendu, nombre de toreros, devenus "historiques", ont créé des suertes aujourd'hui répandues, de la chicuelina à la manoletina en passant par la suerte du "Tres en uno"… D'autres ont tiré en d'autres registres, plus discutables peut-être… Pour exemples, relativement près de nous, deux suertes restées dans les archives: La passe du "Murcielago", créée par Pepe Ordoñez (qui n'avait aucun lien avec la saga), consistant à ouvrir la faena, pendu par les jambes à la barrière le corps se soulevant (en principe) au passage du toro, en passe haute… Et puis, avec un certain renom, le Valenciano Julian Garcia, blond Valenciano et sa passe du "Reclinatorio", où le torero débutait sa faena par une passe haute, agenouillé sur un prie-Dieu… Doux Jésus!!!
     Depuis, les années ont passé et peut-être le Toreo s'est il "uniformisé", face à une Aficion déclinante, "prémiant" souvent la quantité en place de la qualité; le lié "n'importe comment" au dépend du "templé, avec empaque"; "la luquesina et le Julipié" au lieu du Toreo "segun los canones"… Du coup, on s'arrache les cheveux d'authentique plaisir, devant le "tricotage devant-derrière" de Monsieur Luque, mais on ne bouge pratiquement plus, applaudissant du bout des lèvres à une 'Portagayola" ou un "Cambio dans le dos" au centre, qui gardent chacun "immense mérite Torero"…
     Et donc, peu à peu, on va arriver "au grand n'importe quoi!" dont on a eu petite et triste illustration à la novillada de "la Semaine de Saint-Sever". Certes le fait de se mettre devant un  toro, en l'occurrence novillo de la rama "Coquilla" de Sanchez Arjona, a son indéniable mérite… Mais ce n'est pas raison pour verser dans le triste "n'importe quoi!", ainsi que l'a fait le novillero Francisco Montero, vingt-sept ans, natif de Chiclana, vainqueur cette année du "Zapato de Oro", de la décadente Arnedo…
     Ainsi donc, Montero désire "entrer dans l'Histoire" en créant "la montesina"… qui n'est rien d'autre qu'un final de faena, entrée a matar incluse, avec pour muleta… le capote de paseo!!! - Hombre! Qu'un Rafael de Paula, ou un Morante, "un jour", un seul, par un coup de duende, "s'embarquent" sur cet adorno unique… passe encore! Et encore!!!  Mais qu'un tremendiste, vulgaire autant que vaillant, veuille ainsi "marquer les esprits"… pues no! - Cela dit, il a réussi son coup, puisque partie du  public, emballée, a demandé et obtenu deux oreilles pour un exploit… qui n'en est pas un!
     Peut on voir, ici comme en d'autres "moments de lidia" voulus "originaux", un nouveau pas de géant vers… la décadence de la Fiesta Brava? - A vous de dire!

Lundi 11 Novembre - SAINT-SEVER - Novillada piquée de la 35ème Semaine Taurino Culturelle - Petite entrée - Temps gris, menaçant: Quatre novillos de Sanchez-Arjona, (branche Coquilla), correctement présentés mais donnant jeu moyen quant à la durée.
     Francisco Montero (de blanc et argent): Vuelta; et Deux oreilles après avis - a joué toute la tarde sur la corde tremendiste et spectaculaire, se faisant bousculer mais revenant toujours au combat, qu'il marqua de son empreinte par un final, au troisième, par manoletinas et entrée à matar, avec  le capote de paseo en guise de muleta. Surpris, certains demandèrent et obtinrent deux oreilles, hors de propos.
     Alejandro Mora (de pourpre et or): Ovation; et Silence après deux avis - fit de lin le meilleur toreo de la tarde, mais, entre difficulté aux aciers et malchance au sorteo, il ne put s'exprimer totalement, ni couper les trophées qu'il pouvait mériter.
     Désigné vainqueur de la novillada, Francisco Montero est sorti en hombros. 

Ils y étaient:
     En video: Francisco Montero, "inspiré" - via "Cultoro":
    
https://player.vimeo.com/video/372444800?autoplay=1%22
     En video: Montero,"inspiré" - Via "Mundotoro":
     
https://player.vimeo.com/video/372416228?autoplay=1
     La reseña de la novillada - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
    
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=13594:saint-sever-11-11-2019-tarde-opposition-de-styles-21111119&catid=19&Itemid=238
     Les photos du festejo - par Philippe Latour, pour "ElTico.org":
    
http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2019/Novembre/StSever_111119/index.html

 

PRIX HEMINGWAY 2020: "A VOS CLAVIERS !!!"

     14 Novembre - En un récent jadis, on s'écriait: "A vos stylos!" ou à la rigueur "A vos feutres!" -  Plus avant, c'était, "A vos crayons!" ou mieux "A vos plumes!"- Certes cela faisait rager Moïse et ses tables de la Loi, savamment gravées, mais que voulez-vous… "On n'arrête pas le progrès!"
     … A un point même que dorénavant, toute œuvre littéraire est lancée par un "A vos claviers!", plus ou moins inspiré, plus ou moins assuré!  Et là… il ne s'agit plus de "conter", ou presque, il s'agit de "compter"!!!  C'est ainsi que les concours littéraires "imposent" un nombre maximum de "caractères" qui, peut-être, s'il facilite l'approbation et la décision des jurys, peut mettre à mal "le caractère" de l'œuvre et se son auteur… Mais que voulez-vous! C'est le "Progrès"! - Ici, parfaitement "ringards", et fiers de l'être, on se fout du nombre de "caractères", mais on garde "le nôtre" !!! C'est peut-être pour cette raison que certains d'entre vous nous sont fidèles depuis… Février 2000.
     Toujours est il que, pour la seizième année consécutive, les "Avocats du Diable", chers à leur président, Jacques Olivier Liby, lancent leur fameux concours de nouvelles taurines, couronné du "Prix Hemingway", imposant que la page blanche de vos écrans, une fois emplie, ne devra compter plus de… 22.500 caractères, "espaces compris"!!! - Damned! Voilà quelque chose qui n'est pas fait pour tout le monde, mais l'on respecte!
     En tout cas, cela vaut la peine de s'y pencher et d'en… disserter!
     Combien font 22.500 caractères, "espaces compris"? - La réponse est "NPI", soit six caractères caractères, avec les guillemets et l'espace qui suit… - Mais, traduit en bon Espagnol, littéraire mais également populaire, NPI veut dire: "Ni puta idea!" et là, ça change tout! Cela fait quinze caractères, "espaces compris"!  - Vous voyez donc qu'à cette allure, on a vite fait d'atteindre les 22.500… sans parler de toros! - Remarquez: Il y a bien des oreilles et rabos… sans faena! Ou des corridas entières…sans toros!
     En tout état de cause, si vous avez le clavier facile et belle Aficion, n'hésitez pas: Participez! - Le "Prix Hemingway" est  désormais une institution. Et, ce qui ne gâche rien, il est doté d'un chèque de 4000 Euros, joliment libellé, celui-là... Et puis surtout, outre la reconnaissance d'un Jury de haute qualité, vous aurez l'honneur de vous voir remettre le Prix par le plus fameux et le plus attachants des vice-présidents: le célèbre "Weston". Et çà, justement… "cela n'a pas de prix!"
     Non! Sérieusement: "Monterazo!" aux "Avocats du Diable" et… "Buena cosecha!" pour le prix Hemingway 2020 !!!!  - Et donc: "A vos claviers!", la date limite pour vos participation et envoi étant fixée au 31 Janvier 2020.
     Et n'oubliez pas… 22.500, "espaces compris"!!!  - Hmmm! je me demande ce qu'en dirait Hemigway!!!

A voir, ici, l'annonce et le règlement du "Prix Hemingway 2020" - Via "ElTico.org" :
  
 
https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=13598:prix-hemingway-2020-appel-a-textes-21121119&catid=19&Itemid=238

 

BILBAO… PERDUE !!!!

     15 Novembre - Tous, d'un bel ensemble, ont crié "Viva Biva"… le sourire aux lèvres et emplis "de ilusiones" !!!! - Ce bel ensemble ne peut que faire plaisir… avec une réserve toutefois: Lorsque les responsables d'une plaza de toros, dite "en grande difficulté", présentent des projets où l'on ne parle que peu de toros, justement, on peut éventuellement se dire que le mot "Ilusiones" peut rapidement se transformer en "Illusion"…
     Hier, la nouvelle empresa Bilbaina (faisant fi des recours portés contre elle et son adjudication), a présenté un projet pour le moins "mirifique",  ayant pour but de "relancer" la Plaza Bilbaina de Vistalegre, certes lui redonner "le lustre d'antan"… mais bien évidemment la rendre plus rentable qu'elle ne l'est actuellement… Ce qui est, ou serait, tout à fait louable et logique si, dans le même temps, on énonçait des objectifs "vraiment taurins", dans le but de ramener à la plaza ceux qui l'on désertée depuis des années… - Soyons clairs: A la Feria de Bilbao, s'il n'y avait pas, d'abord "La Télé", puis "les Français", il y a longtemps que l'on aurait fermé boutique. Et cela, encore une fois dit, malgré des ferias souvent composées de "cartelazos"!
     Or donc, hier a été présenté le projet "BIVA" visant prioritairement à rendre le bâtiment "attractif", et le faire fonctionner "toute l'année" en multipliant les structures, permanentes et temporaires, toutes "confortables", pour y accueillir des activités qui vont du culturel aux grands congrès, en passant par le sport, l'objectif étant, bien entendu… de faire de l'argent. Rien de répréhensible ni d'illogique là-dedans, la nouvelle empresa, associant Chopera et Bailleres étant une entreprise "privée", dont le but est de générer des bénéfices… Surtout si on met une grosse "mise de fond", au départ de l'aventure, et que l'on a promis "un gros paquet" à la Ville, en fin de chaque exercice, doublant la quantité prévue au premier "canon de arrendamiento"…
     Tout cela est, encore une fois, logique et attrayant… Mais, dans tout cet éblouissant projet, on ne parle que peu du principal: "Comment va-t-on ramener les Aficionados, de Bilbao et d'ailleurs, à la plaza, pour la Feria d'Août et ses "Corridas Generales"?.
     - Ce n'est sûrement pas "qu'en" remplaçant les sièges actuels, d'un plastique "Bleu Bilbao" que l'on dit gravement détériorés, après quinze ans de bons et loyaux services. - Hombre! Voilà qui est fort plausible, vu le climat Bilbaino et son "sirimiri"… mais ce ne sont probablement pas les "No hay billetes" qui les ont le plus abîmés. Remplacer "le bleu" par plus ergonomique et plus confortable est louable, mais "est-ce primordial" dans la relance de la Fiesta Brava, à Bilbao?  - Pas sûr! Et même "Sûr que non!"
     Ce n'est là qu'un "détail", bien entendu… Peut-être les responsables du projet et de "Biva" (Bilbao - Vista Alegre) pensent ils que les publics accourant l'hiver  aux concerts, aux rencontres sportives, aux congrès, viendront en masse aux corridas d'été… - Peut-être! En d'autres temps! Aujourd'hui, ces publics sont bien scindés, et l'on voit difficilement les fans de "Fito Fitipaldi" ou "Mana" (s'il faut parler de Basques ou Mexicains), venir au tendido d'Août, hurler aux exploits de Paco Ureña ou "Juli-Juli"!!! De même les supporters de Basket ou autres amateurs de sport en salle…
     Car… il y aura un peu de tout!!! - De Novembre à Avril sera installée une coupole de verre, le "Domo Espazioa", structure recouvrant l'entier du ruedo, pouvant accueillir 3.500 à 4.000 spectateurs, pour des événements culturels (ex: concerts…); sportifs (ex: basket, tennis, "Sports Basques"…); et autres: congrès, grands rendez-vous politiques… etc. - Rien à y redire, si ce n'est qu'en plus moderne, cela ressemble fichtrement à "la bulle" de Simon Casas, à Nîmes…
     Il y aura un peu de tout! - Bien entendu, on va entièrement refaire "le maquillage" de la plaza: Restaurer la façade, la rendre plus propre et lumineuse… On va donner nouvelle vie à la vieille dame (pourtant une des plazas les plus commodes d'Espagne). En son intérieur, on va aménager "la sala Aretoa", d'une capacité de cinq cents convives, (voire congressistes) offrant les moyens pour s'adonner aux délices de la Gastronomie Basque. - Et puis… "il y aura aussi de la place… pour le Musée Taurin". Merci pour lui!
     Une fois encore, tout cela est des plus louables, mais ne parle pas du sujet essentiel lié à la Plaza de Toros: La Fiesta Brava à Bilbao", ou "comment ramener à ses tendidos les centaines de spectateurs qui les ont désertés, depuis des années ??? Il y a 15.000 places à remplir!!! - Le projet Biva, avec éloquence, "'parle de tout"… sauf de cela! Jusqu'à ce qu'au final et en un avenir proche, on ne parle plus du tout de Fiesta Brava… à Bilbao! Ce qui, vraiment, serait un comble!!!
     Bien sûr on souhaite réussite et longue vie à la nouvelle "entreprise", mais avec cependant avec méfiance: "En une plaza de toros où l'on ne parle pas "que" de toros, on ne parle bientôt plus de toros… du tout!"
     "Vivir para ver!!!! Ver para vivir!!!"

Au sujet de "Biva":
     A lire: La présentation du projet "Bilbao" - dans "DEIA"/Vizcaya:
     
https://www.deia.eus/2019/11/14/bizkaia/bilbao/una-cupula-de-15-metros-acogera-eventos-en-la-plaza-de-toros-de-bilbao
     A feuilleter: La plaquette du projet "BIVA": (à agrandir)
    
https://issuu.com/bmftoros/docs/biva_bilbao_revista_presentacion
     A voir/video: Présentation et témoignages - via BMF Toros:
    
https://player.vimeo.com/video/373161018?autoplay=1
     A voir/video: le clip "VIBA Bilbao" - via BMF Toros":
     
https://player.vimeo.com/video/373020258?autoplay=1

à suivre!
 

BILAN 2019
     Les alternatives: "Combien de lendemains ?"

     16 Novembre - En une époque où tout est "statistiqué", des millions des uns à la plus la plus profonde misère des autres, les bilans de chaque Temporada Taurine établissent un dur réquisitoire contre la Fiesta actuelle, son "Système", lui-même essoufflé, et le peu d'avenir pour ceux qui, par leur vocation et leur talent, sont parvenus à passer le premier "échelon" vers une possible gloire torera: l'Alternative…
     Elle devrait être "aboutissement" d'une étape, et grand "lancement" vers une autre… Or, pour maintes circonstances, on s'aperçoit qu'elle est… un point final, et que certains "matadors d'un jour", ne garderont de leur nouveau titre, que trois mots en-dessous de leur nom, sur une carte de visite: "Matador de Toros". - Bien entendu, sur plusieurs mois, voire plusieurs années, "ils feront semblant de…", s'entraînant, se préparant, changeant d'administrateur, "s'illusionnant"… mais pour beaucoup d'entre eux, "l'alternative", qui devrait être point de départ, sera un point final. - C'est une grande tristesse, et c'est aussi l'image de la décadence d'une société où les chanteurs font l'Olympia parce qu'ils ont eu "deux millions de vues sur Youtube"; où les "chroniqueurs" font leur place (et rondelet salaire) à la Télé en étant plus vulgaires et cyniques les uns que les autres; où les "lanceurs d'alerte" monopolisent les réseaux sociaux, s'inspirant des misères du bon peuple pour bien éponger la leur; où les footballeux qui ne jouent pas, touchent cependant au salaire mensuel de 425.000€, plus prime éventuelle (75.000€) s'ils se tiennent bien devant les micros et arrivent à l'heure à l'entrainement, comme on le révèle aujourd'hui, au sujet d'un procès en prud'hommes...
     ...Et pendant ce temps, de jeunes hommes, un jour vêtu de lumières, se joue la vie, "pour quelques sous"… lorsque cela "ne lui coûte pas!!" Ils estiment avoir tout fait! Ils sont sûrs de leur talent torero. D'ailleurs, d'autres le leur ont dit! Ils rêvent de grandes faenas, à Madrid, Mexico ou Séville, et "voient" le palace où ils descendront, à l'aube de chaque triomphe… Hélas, la réalité est toute autre et, par la faute des uns et les responsabilités des autres, un grand nombre de novilleros arrivent à l'alternative… sans aucun "tiron", leur rêve d'un jour les menant tout droit… au "monton". Ca rime !!!

     Des treize toreros qui ont pris l'alternative en 2019, combien feront encore parler d'eux, dans les ruedos… en fin d'année prochaine? On n'ose répondre, avancer quelque hypothèse chiffrée. "Moins de la moitié!" à l'évidence…
     Comme il nous est arrivé, au cours de cette année: "Si l'on revient à 50 ans en arrière"- Temporada 1969 - on a également "Des chiffres et des noms": 30 alternatives. Et parmi les trente, des noms "qui sonnent encore", car ils lancèrent alors une grande carrière. Jugez plutôt! - En 1969, prirent l'alternative: Damaso Gonzalez, Francisco Ruiz Miguel, Marismeño, Macareno, Jose Luis Parada, Santiago Lopez, Curro Vazquez, en tout dernier jour de la temporada, avec cornada gravissime à la clef, "pa quitarle del Toreo"… mais également d'autres, comme El Hencho, Pepe Luis Segura, Chanito, Gregorio Lalanda, Antonio Barea, qui tous eurent "de très bons parcours, dans les années suivantes… - Quels noms, de 2019, "sonneront ils" encore, aux oreilles des Aficionados… de 2029 (on ne parle même pas de "dans cinquante ans", bien sûr!!!) ?
     La temporada 2019 a vu 13 alternatives (et 2 de cavaliers-rejoneadores). Chronologiquement, elles sont les suivantes, avec pour chaque nom, entre parenthèses au final le nombre de corridas toréées dans l'année:
          Jesus Chover - 15 Mars à Valencia - (2 corridas toréées dans la saison).
          Angel Tellez - 7 Avril à Guadalajara - (13 corridas dans la saison).
          Adrien Salenc - 14 Juin à Istres - (5 corridas).
          Amor Rodriguez - 22 Juin à Torrejon de ardoz - (1).
          Juanito - 24 Juin à Badajoz - (8).
          El Dani - 3 Août à Pedro Muñoz - (1).
          Dorian Canton - 6 Août à Villeneuve de Marsan - (2).
          Juan del Moral - 9 Août à San Roque - (1).
          Tibo Garcia - 25 Août à Saint-Gilles - (1).
          Miguel Maestro - 9 Septembre à San Martin de Valdeiglesias - (1).
          Angel Jimenez - 29 Septembre à Séville - (1).
          Garcia Navarrete - 5 Octobre à Ubeda - (1).
          Jorge Isiegas - 11 Octobre à Zaragoza - (1)
     De ces 13 nouveaux matadores, 8 n'ont toréé qu'une corrida: leur corrida d'alternative (ce qui est logique pour les trois derniers, "capés" en toute fin de saison). - De ces 13 nouveaux matadors, seuls 3 ont pris l'alternative en plaza "de primera": Valencia pour Jesus Chover (pour circonstances "régionalistes"); Angel Jimenez à Séville; et Jorge Isiegas à Zaragoza. Seule Jimenez "promet vraiment!" 
     De ces 13 nouveaux matadores, 3 sont Français: Adrien Salenc; Dorian Canton (qui a eu la malchance de perdre sa vraie date d'alternative, en Juillet à Bayonne); et Tibo Garcia. (Ces trois jeune diestros peuvent probablement "pulirse", faire leurs premières armes et progresser, grâce au marché Français. Ce auquel ne peuvent prétendre les Espagnols, chez eux).
     Au final, et fin 2020, "qui" de ces 13 toreros,  pourront "penser avancer", ou, malheureusement… ? - Combien d'alternative "en force" et combien "sans force"?  - Combien de lendemains?  - Angel Tellez a crédit ouvert! Angel Jimenez, après sa brillante tarde d'alternative  Sévillane, devra confirmer en Avril… Et ensuite! Ensuite!!
     Ensuite... seul le Destin dira!  - Et c'est bien dommage! Car ils sont tous..."Toreros"

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

    16 Novembre:  Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 16 Novembre)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2 :

     http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-16-11-19/5446066/
 
 

"30 ANS ET… UN GAMIN !!!"

17 Novembre - "Ok Google!! parle moi… d'Enrique Ponce!!"
     - La réponse claque, instantanée: "Vous avez le temps? Parce que nous en avons pour des heures!!"  - Bon! Alors, mieux vaut lui fermer " la google", et partir vers Wikipedia, où l'on prendra seulement les éléments que l'on souhaite: Alfonso Enrique Ponce Martinez, dit Enrique Ponce", né à Chiva (Valencia), le 8 Décembre 1971; Matador de toros ayant pris l'alternative à Valencia, le 16 Mars 1990, des mains de Joselito, en présence de Miki Litri, devenu depuis l'un de ses plus fidèles amis… Le toro s'appelait "Talentoso", sobrero de Puerta Hermanos… Nom prédestiné!
     Enrique Ponce, quarante-huit ans dans trois semaines, et… pratiquement trente ans d'alternative! - Avec une première becerra… à huit ans! Ce qui nous amène à un parcours de quarante ans, "avec et pour les Toros"!!!  - Qui dit mieux?  Trente ans d'alternative… et trente ans "Tout en-haut"!!!
     Enrique Ponce, reçu hier au programme "El Kikiriki" des Toros de Movistar, qui, tranquillement, a parlé de son année, de son présent et … de sa façon de vivre et faire le Toreo.
     Son année, on la connaît: une terrible lésion du genou, au Fallas de Valencia, et cinq mois plus tard, le retour aux plazas, en laissant pantois plus d'un, "pros" et aficionados…
     Le présent, c'est quelques soucis avec ce même genou, après la corrida de Lima, dimanche dernier, mais, la corrida de Tijuana, ce 17 Novembre, étant repoussée au 15 Décembre (à cause des doubles lésions de Diego Ventura et Enrique Ponce), le maestro de Chiva sera prêt pour la prochaine, Dimanche prochain 20 Novembre, à Guadalajara…C'est juré! 
    Quant à la façon de vivre et faire le Toreo, un tout petit secret révélé: Lui dont tous nous admirons la technique, ne parle "que de ressenti"! - "Depuis tant de temps", le torero "se laisse aller", avec une technique "qui coule de source", jonglant facilement avec les terrains, les distances, les hauteurs de muleta, les toques… tout naturellement! L'important est "le sentiment" que le diestro veut apporter à chaque faena, presque chaque muletazo… Et cela fait plus de trente ans que cela dure! Même lors de sa faena à "Lironcito", le toraco de Valdefresno, certes la technique… mais il est clair que là également, le Valenciano fit parler avant tout… le sentiment! Sentiment "guerrier", mais sentiment quand même, de Torero avant tout! 
     Et c'est peut-être là le secret de ce sacré bonhomme, "Figuron del Toreo", qu'est Enrique Ponce. - Comme un gamin, assoiffé de gloire! A quarante-huit ans, dont… quarante "avec et pour le Toro".
     Chapeau bas, messieurs-dames!!!

En video: Extrait du "Kikiriki" d'Enrique Ponce, dans "TéléToros"/Movistar, hier, 16 Novembre 2019:
    
https://twitter.com/i/videos/1195657513942712320?embed_source=facebook

Souvenir! Souvenir! - En vidéo: Enrique Ponce et "Lironcito", de Valdefresno - San Isidro 1996:
     https://www.youtube.com/embed/IUVuRwz6Syo

 

"TOROS EN EL MUNDO" ET PEPE MATA… le retour!

     18 Novembre - "Aficion et mala leche!!" - C'est ainsi que l'on baptisera la chronique télévisée hebdomadaire de Jose Mata, leader revistero du site Mexicain "Toros en en Mundo.Tv". Sans aucun doute un aficionado, dont "la partialité" dépasse parfois quelques bornes, mais dont l'exigence est aussi nécessaire, mettant sur les "i" de la Fiesta ce que les autres ne font pas…
    
"TOROS EN EL MUNDO - Pepe Mata - Emission du 17 Novembre:
     https://www.youtube.com/embed/x3BBUnTogh0
 

 
     MEXICO 2019...
 

MEXICO/3ème: ENTREE CATASTROPHIQUE!
     Arturo Saldivar perd bon triomphe à cause de l'acier.

     18 Novembre - Temps désagréable et entrée catastrophique pour le troisième Dimanche de la Temporada "dite Grande" à la plaza Mexico: Moins d'un quart de plaza, malgré la présence d'une "Figura" d'Espagne et d'un national qui, en ce lieu, a du "tiron". Et malheureusement, la triste éphéméride se confirmera par la bilan de la course: Grisaille totale, à peine "éclaircie" par l'entrega et de bons moments de toreo d'Arturo Saldivar, face aux deux "bons" de la tarde. Pour le reste, face à quatre toros décastés, sans options, Perera "est passé", montrant le manque de race de ses deux adversaires, et le jeune Alejandro Adame ne put que montrer vaine grande volonté…
     Une corrida "grise", cela arrive… mais une entrée à ce point catastrophique augure de "très très très tristes jours" pour la Temporada actuelle, à la Monumental Mexico, et pour la Fiesta Brava toute entière, en pays Aztèque.

     Dimanche 17 Novembre - MEXICO (Plaza Monumental) - 3ème corrida de la Temporada Grande - Moins de 1/4 de plaza ( personnes) - Temps gris, venteux, pluvieux à partir du 5ème: Toros de "La Estancia", correctement présentés, homogènes, qui ont donné jeu inégal, le 2ème, berrendo en negro du nom de "Mezcal blanco" (noble, honoré de l'arrastre lento) et 5ème, bravucon donnant meilleur jeu, pour le torero. Les autres, décastés et mansos, ne laissant que peu d'options.
     Poids de la corrida: 502, 524, 515, 595, 545 et 522 kgs.
     Miguel Angel Perera (de cannelle et or): Silence; et Silence - essaya, sous quelques gouttes de pluie, de tirer quelques muletazos du premier, parado, devant lequel il s'arrima en vain, proprement, mais tuant de deux pinchazos et une lame tombée.  - Le quatrième se donna une vuelta de campana, et il fallut le ménager. Quite par chicuelinas et tafalleras, précédent début par le haut et série droitière que la soseria et la faiblesse du toro rendirent vaine d'émotion. Ce que voyant "et montrant", Perera dut abréger, tuant en deux voyages et descabello - Perera "paso" !!!
     Arturo Saldivar (de lilas et or): Ovation après avis; et Ovation - monta bonne faena au deuxième de la tarde, après un quite par chicuelinas, impavides. Début par le haut et bonnes séries droitières, en muletazos longs et temples. La gauche est moins évidente et, sur le retour à droite, Saldivar se fait prendre très sèchement, heureusement sans mal, revenant au toro, vaillant, en bel arrimon. Le trophée était là, même après une lame médiocre, trasera et tendida. Hélas, neuf descabellos mirent tout par terre. Grande ovation, et de même à "Mezcal Blanco", honoré de l'arrastre lent - Face au cinquième, deux largas à genoux, de réception, et trois grosses séries droitières, sous la pluie. La faena alla "a mas", notamment grâce à de très bons passages à la naturelle. Final en bon arrimon, mais encore une fois, l'épée, trasera et basse, lui "vola" un possible trophée. - "Mala pata", pour un Saldivar qui, cependant, garde tout crédit, à la Monumental.  
     Gerado Adame (de bleu faïence et or): Palmas; et Silence après avis - se montra d'une grande volonté durant toute la tarde. Cependant, les toros ne lui permirent en rien de se relâcher. Son premier, court de faible, lui imposa un long moment de porfia, avec quelques muletazos arrachés, de belle facture. Estoconazo trasero et tendido.  - Bien au capote, il brinda à Miguel Angel Perera, son parrain, et batailla longuement, pundoroso et pas maladroit, avec un toro qui ne lui offrit aucune option. Vaillant mais "vert", il tua mal, au point d'entendre un avis.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - via "La Mexico":
     https://player.vimeo.com/video/373810224
     En video: "Les détails" de la corrida - via "La Mexico": en attente
     La vidéo-résumé de la corrida - par Emilio Mendez, dans "SuerteMatador":Attente
     La reseña de la corrida - par Juan Antonio de Labra, dans "AltoroMejico":
    
http://www.altoromexico.com/?acc=noticiad&id=36032
     La reseña de la corrida - par Jose Mata, dans "Toros en el mundo":
     https://torosenelmundo.com/2019/11/17/en-la-monumental-mexico-arturo-saldivar-el-concierto-de-bien-torear-que-se-malogro-con-la-espada/
     La reseña de la corrida - par Adiel Armando Bolio, pour "SuerteMatador":
    
https://suertematadortoros.com/blog/2019/11/17/faenas-inconclusas-de-saldivar-en-la-mexico/
     La reseña de la corrida - par Marco.A Hierro, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/festejos/2019/11/17/saldivar-gana-la-guerra-sin-manejar-el-acero-38573.html
     Les photos de la corrida - par Angel Sainos, dans "Cultoro":
     
https://www.cultoro.es/festejos/2019/11/17/saldivar-gana-la-guerra-sin-manejar-el-acero-38573.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Sergio Hidalgo, dans "AltoroMexico":
    
http://www.altoromexico.com/index.php?acc=galprod&id=6207
    
Les photos de la corrida - par Juan Angel Sainos, dans "Toros en el Mundo":
    
https://torosenelmundo.com/2019/11/18/galeria-del-maestro-sainos-de-la-tercera-corrida-de-la-actual-temporada-grande-de-la-monumental-mexico/

 

GUADALAJARA: TRIOMPHE D'ANTONIO FERRERA, "EN PLENITUD".
    
Bon "3/4" de plaza.

     18 Novembre - Depuis qu'il a piqué un plongeon dans le Guadania, à Badajoz en Mai dernier, Antonio Ferrera a remis en place ses idées toreras, visant "la fantaisie classique" et "le vibrant sérieux", en un toreo de grande tranmission, lequel a fait exploser Madrid, à la San Isidro, avant d'aboutir à l'exploit que l'on sait, "seul contre six", à la Feria de Otoño. De ce fait, tout le monde attend "l'artiste", et lui se libère complètement, se livrant de de belles excentricités "toujours toreras", qui portent énormément sur le public, tantôt toréant "forcé", "encorbado", parfois "al hilo du piton"… tantôt "vertical", totalement relâché et très templé, "lentissime", le toro comme aimanté par la muleta…
     C'est ce qui est arrivé, dimanche à Guadalajara, d'abord en une grande actuacion, "à sec", face au premier de la tarde; puis "dans dix centimètres d'eau" (il a connu plus profond!) sous le déluge, face au quatrième, pataugeant allègrement et rematant son triomphe. Complètement saucé, le public exaltait!
     A ses côtés, les "jeun's" que sont Joselito Adame et Andres Roca Rey, n'ont pu sortir le grand jeu, soit par malchance au sorteo (Roca Rey); soit par un "état d'âme" ou un moral que l'on ne trouve pas au meilleur fixe, chez Adame, en particulier depuis qu'il a changé d'administration…
     Au final, un Antonio Ferrera qui marque "un gros coup", en une des principales plazas du pays, laquelle, cette fois, s'était assez remarquablement remplie. "Menos mal", avec ce cartel!

     Dimanche 17 Novembre - GUADALAJARA (plaza "Nuevo Progreso") - 3/4 de plaza - Tarde grise et pluvieuse, avec déluge au 4ème: Toros de Jaral de Peñas, inégalement présentés, (terciados les 2 et 3èmes) qui, en général, ont donné bon jeu, en particulier, sauf le manso 6ème. Pour le torero: les 1, 4 et 5èmes, chacun récompensés d'un arrastre lento, "de diverses valeur" (noblesse et durée).
     Poids de la corrida: 530, 492, 485, 480, 490 et 480 kgs.
     Antonio Ferrera (de bleu marine et or): Deux oreilles; et Une oreille - "s'est lâché" d'entrée, dès la "Ferrerina" de réception, larga debout, au fil des barrière, suivie de capotazos "variés", mi classiques mi baroques, au fil des charges, allègres sans grande fijeza, du toro. La faena qui suivit fu du même tonneau: Débutée par derechazos, les deux genoux en terre, Ferrera "remata" par un changement demain, lié à une longue naturelle, sans changer de position, avant peho. Explosion dans la plaza. Dès lors, "libre cours à la sérieuse fantaisie", avec de longs muletazos, bien tirés; d'autres, plus accrochés, pour finir par un festival de verticalité, après avoir jeté l'épée. Ferrera "en plenitud", face à un toro de noblesse idéale. Pour conclure, une bonne demi-lame et deux oreilles exigées, avec honneurs au toro - Tandis qu'un authentique déluge s'abattait sur la plaza, Ferera monta grand show, face au noble 4ème. D'abord, il demanda au Président de ne pas risquer ses hommes au deuxième tiers, et le toro ne fut donc pas banderillé. Ovation de gala! Puis, ce fut une "faena-bourrasque", de pure inspiration fantaisiste, mêlant le "movido électrique" au "soudain reposé", le tout en pataugeant dans un véritable marécage. Le public, qui se protégeait, hurlait "Torero! Torero!", et Ferrera en rajoutait des tonnes, finissant en desplante, agenouillé dans la flaque d'eau. A l'épée, une lame "très habile", et nouveau trophée, tandis que le toro partageait les honneurs.  
     Joselito Adame (de chocolat et or): Applaudissements; et Une oreille -  a laissé une impression "trouble", ce jour. Jamais à l'aise, devant un premier adversaire, terciadito et sans grosses difficultés apparentes, il ne trouva jamais la bonne carburation et tua en deux élans, dans un silence un peu surpris - Face au cinquième, après une demi-heure d'interruption, pour refaire le ruedo, on le retrouva "plus vibrant", recevant par larga à genoux, liée aux delantales, et quitant par chicuelinas, laissant le toro "crudo", après qu'il eût cassé le palo à la première rencontre au cheval. Enfin mieux décidé et "plus centré", Adame brinda au public, débuta, assis a l'estribo, une faena bien élaborée, templée et vibrante, sur les deux mains, alternant adornos comme dosantinas  et trincheras, avant de clore à la manoletina. A l'épée, une entière au recobir, plus volontaire que "pur", et une oreille, tandis que le toro recevait arrastre lento.
     Andres Roca Rey (de noir et or): Une oreille; et Silence - n'eut guère de chance au sorteo. Son premier fut très protesté, pour manque de trapio, et le Péruvien mit du temps à convaincre. Ce fut d'abord un quite par gaoneras, puis une bonne faena, "templée" sur les deux mains, après début par le haut. Le toro "rajandose", Roca Rey entra a matar, laissant bonne entière. Oreille - Le sixième, garbanzo de la tarde, fut un manso sin fijeza, fuyard, que le Péruvien mit grande fermeté à fixer dans sa muleta, avant qu'il ne file à tablas, définitivement. Demi-lame "plate" et descabello. pas grand-chose d'autre à attendre… ni faire!
     A noter: Immense ovation au service de plaza, pour le travail effectué à remettre le ruedo en condition, à la mort du 4ème.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par Emilio Mendez, dans "SuerteMatador":
     https://player.vimeo.com/video/373924932
     La reseña de la corrida - par Felipe Aceves, dans "AltoroMejico":
    
http://www.altoromexico.com/index.php?acc=noticiad&id=36034
     La reseña de la corrida - par Jaime Sierra, dans "Toros en el mundo":
     https://torosenelmundo.com/2019/11/17/en-guadalajara-triunfan-jaral-de-penas-y-la-terna/
     La reseña de la corrida - par Emilio Mendez, dans "Cultoro":
     
https://www.cultoro.es/festejos/2019/11/17/emotivo-ferrera-bajo-el-diluvio-38574.html
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendez, dans "Cultoro":
     
https://www.cultoro.es/festejos/2019/11/17/emotivo-ferrera-bajo-el-diluvio-38574.html#&gid=2&pid=2
     Les photos de la corrida - par Guillermo Sierra, dans "AltoroMexico":
     
http://www.altoromexico.com/index.php?acc=galprod&id=6210
     Les photos de la corrida - par Jaime Sierra, pour "Toros en el mundo":
    
https://torosenelmundo.com/2019/11/18/galeria-fotografica-de-la-corrida-celebrada-el-17-de-noviembre-en-guadalajara/

 
     PEROU - Feria de Lima 2019
 

LIMA/3ème: "SIX A ZERO!"…OU PRESQUE!
     Seul Colombo a découvert le Pérou…

     19 Novembre: "L'idée était bonne!!! Une corrida "Internationale", à six!!! - Certes, mais… avec des Figuras, parce que dans le cas contraire, le cartel, forcément, manquerait de "tiron", et l'entrée s'en ressentirait forcément… De plus, une mauvaise taquilla "à la troisième" de Feria n'augurerait rien de bon pour la suite. Une Feria, normalement, doit aller "a mas", tant en fréquentation qu'en qualité, et donc en possibles, voir prévisibles résultats…
     Ce Dimanche 17 Novembre 2019, il n'en fut rien, et tant au plan économique qu'artistique, la corrida "Internationale" a fait un flop! - Attention! Cela fait "2 su 3"! Le Dimanche passé, l'entrée n'avait guère été brillante… et là ,"peu reluisante"!!!
     Six toros étaient au programme, et devant… six toreros! Malheureusement, le ganado ne fut jamais à la hauteur de l'évènement et malgré leur bonne volonté évidente, les toreros n'ont pu "qu'essayer en vain", plaçant ça et là quelques bons détails de leur talent et de leur valeur. Seul, en toute fin de festejo, le dernier toro, de Santa Rosa de Lima, "a permis" et, dans son style vibrant et "musclé", Jesus Enrique Colombo a pu réveiller le bon peuple. Il aurait probablement coupé quelque trophée, mais l'épée l'en empêcha.
     Corrida troisième et une nouvelle déception, le public reprochant à l'organisation Limeéna de bâtir toute sa feria sur les mêmes fers, nationaux.
     Il reste à l'Empresa deux corridas "pour se faire le quite". Deux corridas, et deux "cartelazos"! Malheureusement, avec le mêmes fers! - Un sacré pari!  - "Vivir par ver!"

     Dimanche 17 Novembre - LIMA (Pérou) - 3ème corrida (5ème festejo de la Feria 2019) -  Moins de 1/2 plaza - Beau temps : Trois toros de Santa Rosa de Lima (sortis 1, 3 et 6èmes); et trois de "Apostol Santiago" (en 2, 4 et 5èmes), corrects de présence mais de jeu très décevant: Les 2, 4 et 5èmes ne laisserent aucune option à leur diestros; le 3ème n'a rien transmis; "Exigeant et âpre" le 1er. En fait, seul le 6ème a offert quelque possibilité.
    
Poids de la corrida: 555, 506, 466, 590, 558 et 488 kgs.
     Cartel "international", à six!
     Jeronimo (Mex) (de pourpre et or): Silence - fit son maximum devant un premier toro âpre et "miron". Du quite aux trincheras rematant quelque bonne naturelle, le Mexicain fit l'effort, mal récompensé. Il tua d'un pinchezo hondo.
     Luis Bolivar (Col) (de pourpre et or): Palmas - reçut le deuxième par larga à genoux, avant de monter une faena volontaire, torera, devant un toro "court" de plus en plus arrêté. De bons pechos, mais rien de possible. Le Colombien tua d'une entière, basse.
     Paco Ramos (Esp) (de rouge sang et or): Ovation - vit son toro, protesté par le public, "éviter" sa portagayola, pour ensuite continuer "sans race ni fijeza". Faena volontaire, principalement droitière, et final par aidées hautes. Pinchazo et lame desprendida.  
     Luis Lopez (Per) (de gris perle et or) : Silence après 3 Avis - faillit se faire écharper dans sa réception a portagayola, éprouvant les pires difficultés à banderiller un toro "qui savait"; puis mettant toute volonté en quelque derechazos, isolés, face ua marajo. Malheureusement, le chemin de croix continu, au moment du descabello, après une lame de côté.
     Rafael Serna (Esp) (de bleu céruléen et or): Palmas - tomba sur un manso total qui ne lui laissa aucune opportunité. Lidiant et toréant sans grande confiance, l'Espagnol en termina sans gloire, de pincjhazo et lame basse.
     Jesus Enrique Colombo (Ven) (de bordeaux et or): Vuelta "forte" - a mis grosse ambiance, dans les trois tiers, face au seul toro "possible" du jour. Bien au capote, tant dans la réception que le quite, tous deux "enlevés"; vibrant et "musclé" aux banderilles, le Venezolano monta une faena puissante, débutée les deux genoux en terre, et close à la bernardina, serrée. Le trophée était là, mais les deux pinchazos précédant la lame finale ont tout mis par terre. Grosse et sympathique actuacion, cependant. Après Madrid, un nouveau bon point pour Colombo.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé du festejo - via "Aficion de Peru": attente
     La vidéo-résumé du festejo -  par Dany Alarcon, via "Feria.Tv":
    
https://player.vimeo.com/video/373895606
     La reseña du festejo - par Luis Miguel Leon, dans "Aficion de Peru":
    
http://aficionperu.com/tauromaquia/noticiasycronicas.php?codnota=3693&seccion=2&subsecc=3
     La reseña de et les photos du festejo - dans "Panorama Taurino del Peru":
    
http://panoramataurinocanta.blogspot.com/2019/11/jesus-enrique-colombo-dio-la-vuelta-al.html
     La reseña du festejo - par Jesus Joaquin Fernandez, dans "Toros en el Mundo":
    
https://torosenelmundo.com/2019/11/17/en-lima-colombo-casi-salva-una-tarde-gris-para-olvidar/
     La reseña et les photos du festejo - dans "PeruToros":
    
https://www.perutoros.com/2019/11/acho-solitaria-vuelta-al-ruedo-para.html#more
     La reseña et les photos du festejo - par Tito Vega, dans "Cultoro":
    
https://www.cultoro.es/festejos/2019/11/17/colombo-salva-una-tarde-para-el-olvido-en-acho-38575.html
     Le diaporama photos du festejo - par M.Gonzalez Delgado, pour "Aficion de Peru":
    
https://player.vimeo.com/video/373853507?autoplay=1
     Les photos du festejo - par German Fernandez, pour "AltoroMexico":
    
http://www.altoromexico.com/index.php?acc=galprod&id=6209

 

"TOROS PARA TODOS" - Magazine Taurin hebdomadaire de "Canal Sur"

     Présenté par Enrique Romero, ce programme fait vivre à chaque Aficionado, autant qu'à chaque personne "intéressée par la Tauromachie", le monde du Toro, du Toreo, du Campo… de la Fiesta Brava toute entière, dans ses moindre recoins. - Superbement vivant! Superbement "humain" - A ne jamais manquer!

      "TOROS PARA TODOS" - Programme du 17 Novembre  ( durée: 48'32"" - disponible jusqu'au 15 Février 2020):
     Au sommaire: 
Retour sur les faenas de Jose Tomas à Granada; Fandi "chez lui!"; Perera à Huelva; Rejoneo en Feria de Jerez  
- Et… au campo:  Retienta de vacas; "Becerrito sueltos"; Vaca "aquerenciada", chez Flores Albarran ...   - Tout cela et bien plus !!! - Para disfrutar !!!
         
 http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1505712&jwsource=cl

 

"UN PUYAZO !!!"

     20 Novembre - On a trop l'habitude de voir des toros, mis de près ou de loin, venir au cheval avec plus ou moins de promptitude, de fijeza, de codicia, de bravoure, et "vite sortir" parce que "vite calmés"; ou "vite sortis", parce que "bien limités en tout"... pour ne pas laisser passer l'occasion de voir "un puyazo"!!!  - Certes il y aura des défauts… mais bon Dieu, que l'on aimerait en voir "trois ou quatre, comme celui-là!" dans toute une saison!!!
     Cela se passe à Lima, Dimanche 10 Novembre: Paco Ureña va lidier "Pescadilla", sobrero de La Ventana del Puerto, "habitant Lima" depuis l'an dernier… Et au cheval, le toro va marquer la Feria, de même que le jeune piquero national Angelo Caro, en un puyazo qui va mettre tout le monde debout. Voyez plutôt - A ne pas manquer!:

     En video: Angelo Caro et "Pescadilla" - via "Aficion de Peru":
    
https://player.vimeo.com/video/373536308?autoplay=1

 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Un placer ! - Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot :  "SOUVENIRS, SOUVENIRS!"… DES FERIAS ET CORRIDAS DU SUD-OUEST .
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 
TEMPORADA 2018

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros du Laget, pour Leonardo Hernandez, Joao Moura et Léa Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://photos.app.goo.gl/azWsUZLoBk9LD4xi8

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de Bañuelos, pour Juan Bautista, Paco Ureña et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/TtuwERS5DuEepn7a7

     31  Août (semi-nocturne) - Toros de Garcigrande, pour El Juli, Sebastian Castella et Gines Marin.
    
https://photos.app.goo.gl/TCZ8CzNNYWpZn1ox9

     1er Septembre - Finale des "sin picar" - Erales du Lartet, pour Pablo Paez et Yon Lamothe.
     https://photos.app.goo.gl/S2gsu9uQubENhyPh9

     1er Septembre - Corrida "à six": Toros de R.Margé, pour Thomas Joubert, Sergio Flores, Tomas Campos, Francisco Jose Espada, Joaquin Galdos et Pablo Aguado.
    
https://photos.app.goo.gl/S15zViVWJSWDCjz86

     2 Septembre - Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Roman.
     https://photos.app.goo.gl/dK4XfggDEeAkvP4f9
    
2 Septembre (annexe): La cogida de Roman.
     https://photos.app.goo.gl/WQZzehbJAb4TKsPP7

AUTRES CORRIDAS
    
17 Juin - AIRE SUR ADOUR - Corrida hommage a Ivan Fandiño.
    
https://photos.app.goo.gl/HZzvSZfJFY7L7Tga7

     22 Juillet - SAINT VINCENT DE TYROSSE - "Défi des légendes - Miura et Palha.
    
https://photos.app.goo.gl/jdTNAaNxLftzcXBT8

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp