L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
  SAINT VINCENT DE TYROSSE - Corrida des Fêtes 2018

Dimanche 22 Juillet - Corrida des Fêtes: "Défi ganadero":
      Trois toros de Miura contre trois toros de Palha, lidiés par Fernando Robleño, Arturo Macias et Alberto Lamelas

     Pour toutes informations, et réservation: https://arenestyrosse.com/corrida-de-toros/

 
 
 ACTUALITE... 
 
     "TOUT PAMPLONA... en un clic!" - dans "Mundotoro":
     http://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/las-claves-de-siete-dias/
 
 
 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  PAMPLONA !!!!

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui "AL TORO… POR LOS CUERNOS" :  San Fermin 2018
    
    
https://www.youtube.com/embed/E1S1w7NCUMc

Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 
 
   MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2018
 
  MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2018

Mardi 17 Juillet (nocturne - 21h30)  - Traditionnel Concours Landais 

Mercredi 18 Juillet:
     Toros de Garcigrande et Domingo Hernandez, pour El Juli et Juan Bautista, en mano a mano.
Jeudi 19 Juillet (matinée - paseo: 11 h00) - Novillada sin picar.:
 
     Erales de Casanueva, La Espera, Lartet, Alma Sererna, pour Victor Hernandez, Lucas Miñana et Yon Lamothe
Jeudi 19 Juillet:
     Toros de Jandilla, pour Juan José Padilla, Alejandro Talavante et Andres Roca Rey.

Vendredi 20 Juillet:
     Toros de La Quinta, pour Juan Bautista, Emilio de Justo et Thomas Dufau. 

Vendredi 20 Juillet (nocturne - 22 h) Corrida portugaise - Hommage à Luc Jalabert:
     Quatre toros du Laget, pour les cavaliers João Telles, Oscar Borjas Pisa, et les Forcados amateurs Da Chamusca.
Samedi 21Juillet:  

     Toros de Nuñez del Cuvillo, pour Enrique Ponce et Sebastian Castella, en mano a mano. 
Samedi 21 Juillet (nocturne - 22h00) - Novillada piquée:
    
Novillos de Camino de Santiago, pour Francisco de Manuel, Yon Lamothe et Dorian Canton.
Dimanche 22 Juillet:
     Toros de Dolorès Aguirre, pour Octavio Chacon, Pepe Moral et Juan Leal.
 

MONT-DE-MARSAN - 1ère: QUAND LA DEMI-TEINTE VIRE AU GRIS!
   
Les Garcigrande gâchent le mano a mano...
     Juan Bautista coupe la première oreille de la Feria…
     "L'envie" n'est pas tout!

     19 Juillet: Le téléphone sonne! Il est vingt-trois heures! - Dialogue!!!
     - "Excuse! Après ça, j'avais besoin d'une bonne douche, histoire de me rafraîchir les idées… et l'humeur!"
     - "Pas de problème!" - répondis-je à la fois mi-endormi, mi-reconnaissant à cet ami, "Aficionado de pro", qui me fait la gentillesse d'être "mes yeux et oreilles", à le Madeleine 2018…
     - "Que paso ?"
     - "Pueeee! No paso na!" - répondit il, avec cet accent zézayant de ceux du Sud! - "Es que… no paso na!": La corrida n'a pas servi! Sans race, "sin fondo total!", et les hommes ont été… comme ils pouvaient l'être ! Juli a été très chahuté, dès le toro d'ouverture, parce que maintenant "il ne se cache plus", pour le Julipié… et le problème est que dorénavant, tout le monde "le voit"…et l'attend! Et l'autre problème est que "a esas alturas", il ne pourra plus rectifier, et il tuera toujours de la même façon… en pire! Hier, s'il fut correct, mais sans se forcer, avec cape et muleta, l'acier l'a condamné à beaucoup de sifflets et quelques "piropos" peu flatteurs… - Hombre! Juli était l'enfant chéri de Mont-de Marsan… Il ne l'est plus!
     Et le collègue de continuer: "Juan (Bautista) a été "en torero"! On ne pouvait lui demander plus face à telle adversité. Il coupe la première oreille de la Feria, avec de grands passages "de un gusto exquisito", et un bon recibir…Malheureusement, il a été mal servi: son second fut manson, noblon… et le sixième "se lesiono en una mano" Asi que…
     - "Ah! Et il faut que je te dise!!! Tu te rappelles lorsqu'à Séville, Paquirri, vexé, s'est arrêté de toréer, en pleine faena, en pleine feria, lorsque la Banda joua "Nerva" pour la première fois? - Tu te souviens? On en avait parlé, avec lui! Il avait souligné la qualité du morceau, du solo de trompette… mais il réprouvait totalement "el protagonismo" que prenait le musicien, durant la faena, "pendant qu'il se jouait la peau, en-bas!" Tu te souviens? -  Hier, la banda a "travaillé" un morceau de votre… Johnny Hallyday !!! Peu importent l'idée, l'arrangement, l'exécution! seulement cela a divisé les opinions, fortement…et ça a foutu la faena en l'air! - On est d'accord: La musique doit "accompagner", "ornementar" la faena… et non prendre le dessus! - Beaucoup étaient en colère… et ils avaient raison! - Dans une corrida, les seuls "importants" sont le toro et l'homme! Y nadie mas! Ni musica, ni ostias! "
     - Jo!!! Je te vois bien parti!
     - Non! L'ambiance est bonne! La gente "buena y con ganas!", mais… je ne comprends pas comment des gens qui ont le mot "Tradition Taurine" plein la bouche, se creusent les méninges… pour la détourner! Et en détourner le public… ce qui est bien plus grave!" - Mucha gente se enfado!"
     - Allez! Va te coucher! (Je n'ai pas rajouté "Fada!", parce que mon ami Andalou ne connaît pas Pagnol!) Mañana toca otro dia !!"
     -Si! Mañana! "La del Pirata! Madre de Dios, la que nos espera! Menos mal estan el Talavante ese y Roca Rey!!!
     - Hala! Que descanses et… appelle-moi plus tôt!
     En raccrochant, je ne sais qui était le plus fatigué des deux! Un peu comme après "un nouveau Julipié à la Fiesta Brava"!

     Mercredi 18 Juillet - MONT DE MARSAN - 1ère corrida de Feria - Plaza pratiquement plein - Temps mitigé, lourd et parfois "gris/menaçant" avec quelques gouttes: Deux toros de Garcigrande (sortis 1 et 3èms); et "cinq" de Domingo Hernandez (2, 4, 5èmes bis, et 6èmes), le toro cinquième devant être remplacé, pour lésion, le sobrero étant du même fer. - Présentation inégale mais correcte, avec noblesse générale mais bravoure et caste "minima", et allant tous "a menos". Pour complément de malchance, le sixième s'abîma une patte durant la lidia. - Un lot globalement décevant parce que "Sin fondo".
     En début de corrida: Remise de la Médaille de la Ville, au Juli pour ses vingt ans d'alternative; et à Juan Bautista pour le souvenir de la faena "du rabo" de l'an dernier.
  
  En mano a mano: El Juli et Juan Bautista
     El Juli (de rouille et or): Division; Bronca après un avis; et Palmas après un avis
- aura du mal à convaincre le monde "d'une réelle envie", excepté en toute fin de troisième lidia, lorsqu'un mauvais "piropo" tomba des gradins. - Pour le reste, Juli "déroula" un toreo aussi fade que le premier toro, qu'il tua d'un méchant julipié, ce qui lui valut la réprobation de la majorité d'un pulbic qu'il ne trompe plus, désormais. - Un Juli "en roue libre", toréant facile et "sans appuyer", devant un deuxième adversaire sans fond, rapidement "a menos". Et en "complément", une authentique catastrophe à l'acier: Huit pinchazos et  trois descabellos, sous la bronca - Secoué par le public, Juli voulut "le desquite", face à son dernier. Manson et sans classe, le toro lui permit une véritable démonstration technique, alliant fermeté et toreria. Faena longue, poderosa, décidée, mais encore une fois, un peu gâchée par un pinchazo hondo et descabello. - Un Juli "comme sur le départ", qui ne fait même plus l'effort de "bien" s'habiller (costume ancien, "large" et déformé - Un signe?).
   
 Juan Bautista (de perle bleutée et or): Une oreille; Ovation; et Silence après avis - n'eut aucun mal à montrer "toreria y buen gusto" devant son premier, limité de force mais désordonné en ses premières charges: Faena allant "a mas", d'abord en poder, "rectifiant" les défauts du bicho, puis  "en relâchement", souvent "vertical", au final "accompagnant" en muletazos plus courts, "abandonnés" et à la fois techniques, "sans obliger" le toro. Faena torera, close d'un bon  recibir, un peu caido. - A signaler l'envie" du Français, et de même son "attitude", toute la tarde, venant aux quites, toujours bien placé, "en torero"! - En parlant "d'envie", on regrettera un brin le surprenant pasodoble issu du grand tube de Johnny Hallyday, ayant eu pour résultat "la distraction et la division" du public, alors que Bautista essayait de maintenir la charge de son second, brindé à Madame Darrieussecq, échappée de son Ministère pour vivre "sa" Feria, avec ses concitoyens. Toro "a menos" et final "de uno en uno", avec métier, avant un bon volapié, desprendido. - Le sixième était peut-être un toro "plein de mobilité" et de transmission. Juan Bautista le vit bien en une réception templada, les deux genoux en terre.  Hélas, le toro s'abîma en fin de deuxième tiers, perdant una pezuña. Dès lors, il fallut "dominer" tout en ménageant. Faena technique, propre et pleine de bons détails, mais qui laisse le public forcément froid. Peut-être fatigué, ou "trop déçu", le Français manqua son final, en deux voyages pinchés et huit descabellos.
     Final "en demi-teinte", d'une corrida… grise! - "Mañana sera otro dia!"

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par Alain Garres:
   
 https://www.youtube.com/embed/E3vYyRoXq4s
    
En video: Juan Bautista, au 2ème (Oreille) - via "ActuToro Tv:
   
 https://player.vimeo.com/video/280750237?autoplay=1
    
La video-résumé de la corrida - Par Agnès Peronnet, pour "Feria.tv": attente
     La reseña de la corrida - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10583:mont-de-marsan-18-07-2018-une-histoire-d-estocades-22180718&catid=19:actualites&Itemid=238
     Les photos de la corrida - par André Viard, via "Mundotoro":
   
 http://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-18-07-2018-i-andre-viard-terres-taurines
Avant la corrida:
     Le sorteo des toros de Garcigrande et D.Hernandez  - (vidéo "Mont de Marsan"):
     https://www.youtube.com/embed/DTLTfJQyV0w

 

MONT DE MARSAN - 2ème: LES JANDILLA… GÂCHENT LA FÊTE ! 
    
Juan Jose fait des adieux "de pirate".
     Andres Roca Rey coupe l'oreille… du seul "plutôt bon"!
     "No hay billetes"

     20 Juillet: Il appelé bien plus tôt, le collègue… et la communication a duré bien moins longtemps! Le temps de dire: "Corrida vacia! y "Cositas de Roca Rey", sans oublier "El adios del pirata y su flolklore!!", et il avait raccroché. De mauvaise humeur et… fatigué!
     On l'aura compris, la deuxième corrida de la Madeleine aura généré d'autres "petits" moments d'émotion que ceux que l'on souhaiterait d'une corrida, solide, brave et noblement encastée. - Hélas, si le dernier souvenir que l'on a de Jandilla, fut le grand lot, primé, de Pamplona… celui de Mont de Marsan passera vite à la trappe des pertes et profits. Corrida relativement limitée de charpente, "tapandose con los pitones"…mais surtout, faible et décastée.
     Dans ces circonstances premières, et par une chaleur d'étuve, les hommes ont fait leur possible, Talavante devant vite se résigner, devant les plus mauvais des mauvais; et Roca Rey tirant bon profit, enfin, du sixième, le plus "Toro de lidia" des Jandillas. Quant à Juan Jose Padilla, qui faisait ses adieux en une plaza qui le vit triompher tant de fois, et devant "d'autres bestioles", il a savamment tiré profit de l'amicale émotion du public Montois, et des simagrées de quelques  flibustiers, plus vrais que nature, qui auront au moins distrait la foule, le temps des deux tours de force du Jerezano… Pour le reste, comme disait le copain: "Na de na! … o casi!"
     Corrida "vide"! Plaza pleine! - Pertes et profits!  

     Jeudi 19 Juillet - MONT DE MARSAN - 2ème corrida de Feria - Lleno de "No hay billetes" - Intense chaleur: Toros de Jandilla, "justes" de trapio, mais très armés - En son ensemble, la corrida a beaucoup déçu, "sin raza y floja", faible et manquant de bravoure et d'allant. Corrida "vide", chacun se défendant, en allant rapidement "a menos". Le cinquième s'abîma, sur un remate. Seul le 6ème, mieux présenté, garda certain influx, à la muleta. A l'arrastre, la corida quasi entière fut sifflée. Déception et gros échec ganadero.
   
 Juan Jose Padilla (de fuchsia et noir/azabache): Une oreille; et Ovation après avis, suivie d'une vuelta "d'hommage et adieu" - faisait ses adieux au Plumaçon, après douze paseos et quelques quatorze trophées, coupés de diverses façons, à des toros, se divers "caractères" et carrures. C'est là un palmarès "qui pèse" au moment de dire au revoir, chacun reconnaissant de l'autre les mérites et la générosité. Donc, Padilla a fait son habituel "show", certes limité par des toros peu enclins à de grandes épopées, facile à la cape, efficace aux banderilles, et "vistoso", muleta en main. Et c'est encore à l'épée (ou au sabre d'abordage) que Juan Jose Padilla a signé une bonne despedida Montoise, même si deux descabellos au quatrième lui firent manquer la sortie a hombros que tous souhaitaient sûrement.
  
  Alejandro Talavante (de havane et or): Silence; et Silence - mène une temporada "bizarre", avec en particulier un mois d'août curieusement restreint, au moment où tous courent les routes et toréent le plus. Talavante, un torero "à part", qui se souvenait peut-être qu'il avait toréé, ici, en "sin picar"… en 2003, il y a... quinze ans. Depuis, ses apparitions, très limitées, n'avaient jamais fait hurler Plumaçon.. et ce n'était pas encore pour cette fois-ci. Un Talavante "muy en torero", tant au capote qu'à la muleta, avec sa technique, son inventivité, son bon goût… le tout, très limité par un lot absolument décevant, "des deux côtés des barrières", son premier, protestant chaque charge; et le cinquième, totalement "vidé", après s'être abîmé corne et patte, dès le premier tiers. Talavante brinda, voulut faire effort devant un toro qui en était incapable. A l'épée, habile et peu glorieux - Otra vez sera… peut-être!
    
Andres Roca Rey (de vert bouteille et or): Silence; et Une oreille - ne put rien tirer du petit troisième, un toro bien armé qui tomba beaucoup et se défendit, un peu pervers, à la muleta du Péruvien. Roca Rey "le montra" et en termina, proprement. Colère du public, à l'arrastre - Heureusement, le sixième eut "plus de plumage et de ramage", ce qui permit au jeune prodige de donner au public ce qu'il attendait de lui: Ambition, audace, vista et…buen Toreo! Et il y en eut, enfin, après un gros susto après la larga d'accueil, le toro se montrant plus fort et bravucon au cheval. Faena "de grande volonté" toréant long, sur le fondamental, en particulier en une série de naturelles; et s'adornant avec son habileté coutumière, faisant hurler le tendido. Après les manoletinas finales, le Péruvien attaqua fort, mais gâcha sa conclusion: Pinchazo hondo et demi-lame, qui lui coûtent peut-être "plus qu'une oreille!"…
     Au crépuscule de la tarde, Juan Jose Padilla entendit la plus grande ovation du jour, multipliant les saluts, embrassant le sable, s'inclinant devant tant… "de beaux souvenirs partagés". Bonito!

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par Alain Garres:

  
  https://www.youtube.com/embed/aRLr90q08Ks
     La reseña de la corrida - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
   
 https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10588:mont-de-marsan-19-07-2018-il-ne-fallait-pas-partir-avant-le-dernier-toro-22190718&catid=19&Itemid=238
    
La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral - dans "De Toros en libertad":
 
   http://www.detorosenlibertad.com/?p=53436
    
Les photos de la corrida - par André Viard, via "Mundotoro":
 
   http://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-19-07-18-andre-viard-terres-taurinas
Avant la corrida:
     Le sorteo des toros de Jandilla.  - (vidéo "Mont de Marsan")
    
https://www.youtube.com/embed/1h1Drr4bFLQ

Spécial "Ambiance": "Très drone!" - La corrida, vue du ciel (Vidéo "Mont de Marsan"):
   
 https://www.youtube.com/embed/yapg-eCQklg

 

MONT DE MARSAN - 3ème: "COMME DE JUSTE"
    
Triomphe très important d'Emilio de Justo, devant les toros, très intéressants, de La Quinta.

     21 Juillet: Presque pas eu le temps de décrocher le téléphone! Même pas "Buenas noches!"  Ce ne fut qu'un cri, d'aficion et de coeur:"Enfin! Un matador de toros!"… Et de poursuivre: "Es que…hace muy bien la suerte!", que l'on pourrait traduire par: "Il tue très bien, dans les règles de l'Art!"  - Et cela est absolument… primordial!
     En une époque où tout repose sur "la faena", au point qu'au moment de l'épée, "il faut que cela aille vite!" et que le toro tombe, quelle que soit la manière de porter l'estocade… il est "super important" qu'apparaisse enfin un torero qui, outre un réel talent de muletero, possède en lui "le don", la volonté et la sincérité de faire de la suerte de matar un moment "que l'on attend"... un peu comme on attendait, jadis, les estocades de Rafael Ortega, de Jaime Ostos, du Viti ou de Paquirri.
     Hier, en plaza de Mont de Marsan, Emilio de Justo a fait "deux grands pas": D'abord, il s'est ouvert, de part en part, les portes du "Marché" Français; et ce pour longtemps!  - Ensuite, et surtout: Il confirme au mundillo Espagnol, voire "international", qu'après Madrid, après Burgos, après Pamplona, les trois oreilles d'hier à Mont de Marsan, nullement usurpées et face à des Toros de La Quinta, attestent bien qu'il est désormais un torero et un grand "matador" avec lesquels il faudra désormais compter, dans le grand circuit…
     Malgré la pluie, cette troisième corrida de la Madeleine fut intéressante, tant par le jeu des toros que par la sincérité des hommes. Corrida importante, qui marquera la Temporada Française en son entier !  
     Ce ne fut pas la corrida "terrorifica", avec des tonnes de kilos et des cornes partout… Ce fut "una Santacolomeña", avec cette caste si particulière…ses qualités et ses défauts, se montrant brave au cheval, puis se compliquant à la muleta, comme le premier; ou l'inverse, comme le second, dont la grande classe permit une faena complète du torero Extremeño. - "Casta y caracter !"  des toros de La Quinta… une fois de plus! Et une fois de plus… en France!
     Puis il y eut la pluie!!! Puis il y eut… les hommes! - Juan Bautista "eut à batailler", devant deux toros qui n'eurent que lointaine comparaison avec celui de l'an passé. Il signe, d'un nouveau recibir, une actuacion torera, plus technique que "a gusto". - De son côté, Thomas Dufau, malgré volonté et beaux moments, accusa logique manque de pratique, devant un tel ganado.  
     Tandis que le ciel s'éclaircissait, un peu "comme un signe", un homme sortait a hombros de Mont de Marsan, "en torero" et… "comme de juste"! 
     Un torero qui, de plus, est un vrai "matador de toros". Il s'appelle Emilio de Justo et croyez-en Mont de Marsan: "On en reparlera"!!!

     Vendredi 20 Juillet - MONT DE MARSAN - 3ème corrida de Feria - Plaza pleine - Temps menaçant, avec pluie, du 3ème au 5ème; puis s'améliorant: Toros de La Quinta, "en le tipo", tant dans la présentation que les divers comportements de "la race" Santacolomeña. - Un toro de grande classe: le 2ème, du nom de "Peluquero"; Deux toros "importants" au premier tiers: les 1er et 3ème. - Tous les autres eurent leurs petits aléas: encasté mais "en gardant", le 4ème; Noble mais menaçant mansedumbre aquarenciada le 5ème. Enfin un toro "collant", ardu, le 6ème - Au final, lors de la sortie en hombros, Emilio de Justo invita le mayoral à saluer.
  
  Juan Bautista (de bleu nuit et or): Applaudissements; et Une oreille - joua le jeu, devant le premier de la tarde à la robe rare "flor de gamon": bien reçu au capote, le toro fut remarquablement mis en suerte, pour le premier "moment" qui lança la tarde: Deux puyazos, chargeant de loin, bien mesurés par Alberto Sandoval. Trop mesurés peut-être, dans la mesure où le toro arriva fort et rebelle à la muleta de Bautista, lequel dut batailler pour s'imposer à ces pointes de genio, très dures à aguanter. Toro qui va "a menos", restant tête en haut, à gauche et "protestando". Effort de l'Arlésien qui porte une demie, en arrière, et descabelle seul. Petite déception - Le quatrième fut plus réduit de cage, mais tout sauf facile, chargeant en continu mais sans se livrer entièrement, noblon, gardant fijeza, bien pris à droite par Bautista qui, en un gros effort, parviendra à construire une faena, sur les deux mains, rematant en divers adornos et concluant d'un gros recibir, plein centre du ruedo.
    
Emilio de Justo (de bordeaux et or): Deux oreilles; et Une oreille - reçut sobrement son premier, encore plus clair de pelage, qui montra quelques limites de forces, mais "la classe" et le temple, à la muleta. De Justo mit superbement à profit les qualités du toro en une faena "classique", comportant de profondes séquences sur main droite, rematées de pechos "de piton a rabo", bien tournés sur épaule contraire. Grande faena, attendue de tous, face à un bon toro, le diestro terminant en naturelles, citées de face, du meilleur effet. Et puis un volapie "total", entrant  fort et droit, "atracandose de toro", tombant "pelin caido", mais qui va faire rugir le public et tomber deux oreilles, amplement justifiées - Le cinquième n'aura pas même qualité, un peu soso, un peu distrait, sortant tête en haut. Avec l'appui du public, Emilio De Justo montera un trasteo d'intelligence lidiadora, allant "a mas", sur piton droit. Et une fois de plus, De Justo attaqua formidablement avec l'épée, pour une entière, un peu desprendida, qui tue. Le public ne s'y trompa point, qui réclama un nouveau trophée. Vuelta d'apothéose, pour un vrai "matador" de toros.
   
Thomas Dufau (de violet et or): Silence après avis; et Applaudissements - débuta bien, se montrant torero et "poderoso", au capote devant le troisième, toro fort, codicioso, bien pris par Nicolas Bertoli en trois entrées et deux gros puyazos. Brindis à tous tandis que la pluie va tomber dru. Faena débutée par bons doblones, puis en première série droitière. Pourtant, les choses se compliqueront, à gauche, et un mauvais désarmé fera basculer l'ensemble "a menos". Malheureusement deux pinchazos précéderont une lame en arrière et de côté, le Landais troquant l'ovation pour "un avis, en silence" - Le sixième fit bon devoir à la pique mais compliqua la vie des banderilleros: casta vive, pegajosa. Thomas Dufau débuta bien, en deux séries droitières, prometteuses, mais les choses se compliquèrent vite, pour un final "a menos", malgré un bon passage à gauche et une estocade "à fond".
    Au final, grande sortie en hombros d'un Emilio de Justo, désormais sur orbite.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida (1ère partie) - par Alain Garres:

     https://www.youtube.com/embed/Ez3SN5AM0iw
     La vidéo-résumé de la corrida (2ème partie) - par Alain Garres:
 
   https://www.youtube.com/embed/S5vGrV-BM9o
     La reseña de la corrida - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10595:mont-de-marsan-20-07-2018-de-justo-triomphe-face-a-un-tres-bon-lot-de-la-quinta-22200718&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral - dans "De Toros en libertad":
     Les photos de la corrida - par André Viard, via "Mundotoro":
  
  http://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-20-07-2018-i-andre-viard-terres-taurines
Avant la corrida:
     Le sorteo des toros de La Quinta . - (vidéo "Mont de Marsan"):
 
   https://www.youtube.com/embed/yWVjPRT-tEw

 

LES IMPRESSIONNANTES STATISTIQUES D'UN TORERO FRANÇAIS…

     21 Juillet: Indiscutablement, il est "Figura del Toreo" et marquera l'Histoire, non seulement par des statistiques impressionnantes, mais bien par le fait qu'il a porté, dans les plazas du monde entier, des Monumentales de Madrid ou Mexico; de la Real Maestranza Sevillana à la "Maestranza du Perou", plaza de Acho en Lima, "la marque" qui est sienne, les Toreo qui est le sien, à nul autre comparable. Il est… Sebastian Castella, et l'on verra ici, alors qu'il va toréer, à Mont de Marsan, la 1.111ème corrida de sa carrière, l'indiscutable parcours du Français, "Sévillan de Béziers", torero "pa la Historia"…

Sebastian Castella - "1.111 paseos… ce soir!" - Via "Eltico.org":
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10599:castella-atteindra-les-1-111-corridas-ce-samedi-a-mont-de-marsan-21210718&catid=19&Itemid=238

 

MONT DE MARSAN - 4ème: "MATCH NUL… A HOMBROS !
    
Très faibles, les Nuñez del Cuvillo ont gâché "le mano a mano des Princes".
     Deux oreilles à chacun, généreuses, et sortie a hombros… pour la photo!

     22 Juillet: "Oye!!! Tu ne vas pas trop te fatiguer, pour la reseña, parce que, malgré "la photo" de deux toreros a hombros, "no paso na!"; il ne s'est rien passé, ou presque! - Et tu sais la meilleure: A peine les deux diestros sortis, le public s'est mis en colère… y hubo bronca! Enfin! Quand je dis "la meilleure", c'est plutôt… le pire!"
     - Comment c'est possible, ça?
     - "Tu sais bien comment est le public, ici comme ailleurs! Ce sont "les Fêtes", et on veut "de belles corridas", avec des oreilles et tout… Le grand public vient " a pasarlo bien!" L'Aficionado également, mais d'une autre façon. Pour le moins, il attend "un combat" et donc, une sorte "d'équilibre" entre le torero et le toro… - Bien entendu, il y avait un formidable intérêt, général, pour le mano a mano entre Ponce et Castella, toreros "consentidos", au Plumaçon. Et bien entendu, on pouvait espérer noble collaboration des Cuvillo, bien que les derniers temps nous les montrent "desiguales en todo!", inégaux dans leur comportement… Par contre, on ne s'attendait pas à voir les Cuvillo manquer à ce point "de force et de race", ayant oublié au campo "el carbon" qui était souvent le leur, il y a encore peu de temps… Seul le dernier de la soirée, "menos mal!", a montré un vrai comportement de toro de lidia, noble mais "con motor"… - Castella a été bien avec lui ! Il coupe deux oreilles, peut-être parce que tous, secrètement, avait "la ilusion" de voir les deux toreros sortir ensemble en triomphe… Mais tu sais, Ponce a été "en enfermero de lujo" et jamais sa première faena ne méritait "la dos"… Pero, ya sabes!!! - Allez, je te laisse! Demain il y aura "une autre ambiance", avec les toros de "Doña Dolores"… Pourvu seulement qu'ils ne sortent pas comme à Madrid! Esa es otra!!! - Tchao!!!"
     Donc, corrida et attente "de luxe", hier à Mont de Marsan! - Corrida "de expectacion", que tous attendaient. - Hélas, comme tant de fois, la corrida fut "de decepcion", malgré le talent des hommes, toreros transformés "en infirmiers d'or et d'argent". - Aussi, malgré "la photo" et la sortie a hombros, une phrase revient à l'esprit, encore et encore: "Quand le toro tombe, c'est la Fiesta Brava toute entière qui s'écroule"…

     Samedi 21 Juillet - MONT DE MARSAN - 4ème corrida de Feria - "No Hay billetes" - Grand beau: Toros de Nuñez del Cuvillo (inclus le sobrero 4ème bis), correctement présentés et armés, dont les forces limitées, hélas, ont largement troublé le comportement, par ailleurs très noble mais soso, allant a menos, malgré l'application des toreros à "mimarlos", dans tous les tiers. Seul le castaño 6ème sortit, plus "présenté" et plus encasté, donnant noble réplique à S.Castella. - Le 4ème, authentique invalide, fut remplacé par un sobrero, lui-même bien limité. - A l'arrastre: Ovation pour ce dernier; la division devenant sifflets pour tous les autres. Echec ganadero.
    
Mano a mano entre Enrique Ponce et Sebastian Castella
   
 Enrique Ponce (de blanc cassé et or): Deux oreilles; Ovation; et Silence - aura parsemé sa tarde de ses habituels moments muleteros "soupirés", faits d'inégalables prouesses d'élégante technique. Ce qui passe formidablement après que le Valenciano ait vraiment "dominé le toro", mais tourne à la fadeur lorsqu'il faut "bien envelopper" des faenas sans réelle opposition. - Enrique Ponce coupa deux oreilles au premier, pour une de "ses" faenas, et malgré une lame, entière mais basse. Puis les choses se gâtèrent, face à deux toros, trois et cinquième, sans force, sans fond ni classe, que lui-même n'arriva pas à raviver. Il tua très mal le troisième; et bas le médiocre cinquième.
   
 Sebastian Castella (de bleu roi et noir/azabache): Silence; Silence après avis; et Deux oreilles après avis - faisait ici son 1.111 paseo, de matador de toros. Ephéméride qui se traduira par un sortie en hombros, finale, après une tarde où il aura du attendre (et avec lui le public) le tout dernier toro pour pouvoir se livrer entièrement - Sans opposition valable, le Français "régla les affaires courantes", en pro, devant ses deux premiers toros, faibles et fades, le quatrième de la tarde atteignant le zénith de la faiblesse, et son remplaçant ne valant à peine que mieux, se défendant "rebrincado"… Par contre, et même s'il se montra discret au cheval, le sixième toro montra présence, force, fijeza et répétition, tête en bas, à la muleta. Castella ouvrit par les changées dans le dos, au centre, puis s'étira en longues séries sur les deux mains, que le toro prit avec noble codicia. Faena complète, "de temple y gusto", rematée en passes inversées et une estocade entière, "al salto" et à fond, tombant un peu bas. Deux oreilles, sur pression du "grand public", les mérites du Français, somme toute, valant bien ceux du Valenciano…
     Au final, le deux diestros sont sortis en hombros… mais la plaza se rebiffa, à peine la porte fermée.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par Alain Garres:

     https://www.youtube.com/embed/NLfcZgwCph4
     La reseña de la corrida - par Thierry Reboul, pour "ElTico.org":
  
  https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10601:mont-de-marsan-21-07-2018-castella-et-le-dernier-toro-sauvent-la-course-7220718&catid=19&Itemid=238
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral - dans "De Toros en libertad":
   
 http://www.detorosenlibertad.com/?p=53445
     Les photos de la corrida - par André Viard, via "Mundotoro":
  
  http://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mont-de-marsan-21-07-2018-i-andre-viard-terres-taurines
Avant la corrida:
     Le sorteo des toros de Nuñez del Cuvillo . - (vidéo "Mont de Marsan")
   
 https://www.youtube.com/embed/03ZzfrjyKa4

 
 
 
 

Actualité: "TOROS PARA TODOS" - Pour vraiment tous !!!

     A date régulière, ce programme de "Canal Sur-Television", mené par un sensationnel directeur et présentateur, Enrique Romero, qui nous fait découvrir "le Toro et le Toreo", en tous ses aspects, ses secrets et ses mystères, du campo à la plaza…
     A ne jamais manquer… ce grand bol "de pure Aficion" !

     A voir: le "TOROS PARA TODOS" du 8 Juillet : (durée:  53 minutes): 
     Au programme, entre autres:
Pamplona et campo ("Blanca, la perrita brava"); Diego Ventura et Roca Rey...
      
   https://www.youtube.com/embed/F3kanksT3hc

 

TYROSSE: LES DEFIS… DE L'IMAGINATION TAURINE !

     20 Juillet: S'il est "un problème" dont la Fiesta Brava souffre en grande partie, c'est "l'Uniformisation"! 
     - Ce mot existe-t-il vraiment? - Peu importe, car il dit bien ce qu'il veut dire: "Partout, ou presque… les mêmes, ou presque!" - La crise économique étant générale, menaçant toute entreprise; la ganaderia brava ayant de plus en plus de mal à "garantir" race et bravoure; l'Aficion allant "vieillissant", faisant place à une nouvelle génération de passionnés, plus "épidermiques" que réellement informés, ou "formés"… les empresas n'ont que peu de réelles options, nombre d'entre elles jouant "leurs trois sous" sur chaque prochain festejo qu'elle montent… Du coup, la carte jouée est toujours la même: "Trois vedettes… et on verra bien!" Pas de place au risque, bien que l'on voie qu'avec "trois vedettes" (toutes appelées aujourd'hui "Figuras") on risque "une demi-arène", et donc un bouillon assuré!!! Un comble!
     Pas de place au  risque! Pas de place à "l'imagination"! Partout ou presque, les mêmes noms, les mêmes carteles… ou presque!  - Aussi, on ne saurait que souligner à gros traits l'intérêt offert par la corrida de Dimanche, en plazita Landaise de St Vincent de Tyrosse!
     Une affiche "qui surprend"… dans le bon sens! - Certes il n'y a pas de "grandes figuras", bien que les trois diestros soient des plus respectables, de par leur trajectoires. Certes les toros peuvent tous sortir "pegando bocaos!" et forcer tout le monde à se défendre… ou à courir! Certes, monter une corrida, le même jour, à moins de cent bornes de la grande Feria de Mont-de-Marsan… peut paraître gonflé! Cependant, en une période "d'uniformisation", tant dans les carteles que "le Toreo en général", le "Défi" Tyrossais suscite un intérêt que d'autres affiches, bien plus huppées, n'inspirent que moins. Parce que trop "parfaites" et trop "prévisibles"… Bien entendu, si les toros "servent"! Là est "une autre partie" du défi! Celle qu'on ne peut prévoir, ou même "imaginer"
     Tyrosse 2018 et son empresa ont choisi "l'imagination" et l'émotion! Ils ont également choisi "la Communication". Simple et sincère! - La corrida sortira "comme elle sortira!" On sait le caractère des Miuras, les Palha n'ayant rien à leur envier… Ce qui est certain: A chaque sortie "On attendra quelque chose!" Peut-être dès le capote! Ou à la pique! A moins que "la caste" éclatant au soleil, on ait l'une de ces faenas… dont on se souvient! Pas forcément belle, profonde… mais "vraie"! - D'autant que les trois hommes, également, sont… "toute vérité"!
     On connaît celle de Robleño, avec son expérience et la conscience professionnelle qui est sienne, devant tant de toros durs, sans pardon! Mais quand "cela veut sourire", à gauche, les naturelles de Robleño sont "de cartel !"... Robleño peut "ne pas triompher".. mais il déçoit rarement.
     On connaît la vérité d'Alberto Lamelas, moins expérimentée, plus "intuitive "et "épidermique"! Une vérité "brute", de sueur et de sang, telle que Vic ou Mont de Marsan la découvrirent et lui firent justice! Un torero "a flor de piel"... qui se la joue, justement, sans hésiter!
     Ici, on connaît moins le troisième homme: Arturo Macias! - On l'appelle "El Cejas". Il est une vedette, en sa terre du Mexique! Il est celui qui a ouvert à neuf reprises la Puerta Grande de la Monumental Mexico… Avec treize ans d'alternative, il est celui qui, à force d'Aficion et d'un courage inégalable, parvient encore à rester "quieto" devant les toros, malgré les innombrables cicatrices qui lézardent son corps… - Souvenez-vous! 2010, Arturo Macias vient faire campagne en Europe. Le toro y est différent, mais le petit diestro d'Aguacalientes "s'arrime" et ne rechigne à aucun défi. Alors, ce sera une temporada "dure"; un temporada "sanglante", puisque la Cejas tombera, très gravement blessé, à Valencia, à Séville, au Puerto Santa Maria. Une temporada "tragique", de celle qui vous quitte le sitio… peut-être à jamais! Une temporada où il se gagna de tous le respect, pour son courage, sa vocation et son inaltérable sympathie. - Revenu en sa terre, il mit du temps "à remonter", mais encore une fois, "la vocation" et "la verguenza Torera" furent les plus fortes et, après treize années d'alternative, absolument "constellées" d'actes authentiquement "héroïques", Arturo Macias est toujours au porton des cuadrillas, prêt à donner sa vie pour son amour à la profession. Il faillit d'ailleurs bien le faire, le 23 Octobre dernier, où, en plaza d'Aguascalientes, le torero se fait prendre par son premier adversaire, recevant une cornada, grave, à la gorge… ce qui ne l'empêcha pas de "s'échapper" de l'infirmerie, pour lidier son second… - Tel est Arturo Macias, l'un des plus fiers et "sympa" des chevaliers servants de la Fiesta Brava! Il n'est peut-être pas le plus "artiste", le plus "profond", mais il est probablement l'un des plus "fidèles" à une vocation Torera "totale", dans et hors le ruedo… Un "grand bonhomme!"
... Et puis... un autre défi, "Gigantesquement Landais!" Celui d'un homme, un torero Landais, Baptiste Bordes, qui se propose "d'écarter" un toro de Miura, et un de Palha, le même jour, rejoignant ainsi "les légendes" du Toreo "de la terre"! Ce sera la première fois que l'on tentera un écart à un toro de Miura. Un sacré challenge, là également!
     Telles sont les données! - Un vrai défi! Un vrai "Double défi"… A l'heure où Mont de Marsan, belle et pleine, donnera le paseo du "Pobre de Mi" de la Madeleine 2018, la petite plaza de Tyrosse, à moins de cent bornes de là, offrira un cartel des plus intéressants qui soient. - Un double, voir "triple défi": Des toros! Des Hommes! et…  une Empresa "qui se la joue" et fait les choses bien, avec imagination, émotion et passion!
     ... Cette passion qui fait que "la Fiesta Brava" est, et reste "La Fête des Braves", à nulle autre pareille.

A ne pas manquer, Dimanche 22 Juillet - ST VINCENT DE TYROSSE (Paseo: 18h00) - "Le Défi des Légendes":
     Trois toros de Miura, et trois de Palha, pour Fernando Robleño, Arturo Macias et Alberto Lamelas.

A ce sujet:
     En video: TYROSSE, ou "Le défi des Toros… et des hommes" - par "Audaz Productions", via "Suertematador":
     https://player.vimeo.com/video/277442949?autoplay=1
     En photos: les Toros de Tyrosse - via "Eltico.org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10591:les-palha-et-miura-sont-a-tyrosse-pour-le-defi-des-legendes-9200718&catid=19&Itemid=238
     Réservation automatique:  
     https://arenesdetyrosse.festik.net/

 
  SANTANDER - Feria de Santiago 2018

Dimanche 22 Juillet - Corrida de Rejoneo:
     Toros de Los Espartales para Sergio Galan, Diego Ventura et Leonardo Hernandez.
Lundi 23 Juillet - Novillada piquée:
     Novillos de Zacarías Moreno, pour Pablo Mora, Francisco de Manuel et Antonio Grande.
Mardi 24 Juillet:
     Toros de La Quinta, pour Javier Cortes, Jimenez Fortes et Roman.
Mercredi 25 Juillet:
     Toros de Miranda y Moreno, pour Miguel Angel Perera, Cayetano et Alvaro Lorenzo.
Jeudi 26 Juillet:
     Toros de Garcigrande y Domingo Hernandez, pour Enrique Ponce, El Juli et Gines Marin.
Vendredi 27 Juillet:
     Toros de Garcia Jimenez Hermanos, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Alejandro Marcos.
Samedi 28 Juillet:
     Toros de Jandilla, pour Juan Jose Padilla, Alejandro Talavante et Andres Roca Rey.    

     Nota:
Les corridas des 24 et 25 Juillet seront télévisées en direct sur "Movistar Toros" - Paseo: 18h30

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     21 Juillet : Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 21 Juillet 2018)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2  :
     
http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-21-07-18/4670576/
 
 
 
 
   SOLIDARITES AFICIONADAS ....
 
 

LA TOMBOLA CARITATIVE DE "CORRIDAFRANCE"

     21 Juin - Et puisque de générosité il s'agit, on ne peut que souligner, à gros traits, celle des Aficionados, que tant de "bien pensants" et "culs bénis" condamnent et traitent de sadiques et autres noms, eux qui ne sont pas connus pour des gestes de vraie solidarité envers leurs semblables, plus occupés qu'ils sont à cracher leur haine et leur fiel dans des micros et porte-voix… - Donc, puisque de générosité il s'agit, on rappelera, et l'on soutiendra sans détour, l'action que mène, depuis 2010, le collectif "CorridaFrance", à la tête duquel Juan Bautista et Laurent Deloye (fondateur et directeur de "ElTico.org") multiplient les efforts, chaque année, pour apporter une aide, concrète, aux enfants malades des hopitaux, et à leurs familles…
     L'idée est simple et attirante pour les Aficionados: Une tombola dont les prix sont des objets taurins, très importants, toujours dédicacés, ayant appartenu à des figuras, qui se sont aimablement portées solidaires… Depuis 2010, des noms aussi prestigieux que Juli, Enrique Ponce, Jose Tomas, Morante de la Puebla, sans oublie Sebastian Castella, entre autres, ont à jamais lié leurs noms à cette action, désormais "installée" et totalement bénéfique à ceux qui souffrent…
     Cette année, la Tombola caritative 2018 tirera au sort: Un capote dédicacé, offert par Andres Roca Rey; et un second, de même offert par Juan Buatista. De même, pour les cavaliers ou Aficionados amateurs de Rejoneo, une selle, régalée par Pablo Hermoso de Mendoza…
     Le ticket coûte 5€ !!!!  - Cinq euros! Nous qui nous faisons peler sans trop pouvoir rien dire, par l'Etat et tous ses sbires, au moins aura-t-on le plaisir de décider nous-mêmes, "le geste" de donner, 5, 10, 15, 20 ou plus, selon son bon cœur et ses moyens… en étant sûrs, au moins, que notre argent ira à sa vraie destination. En retour, bien installé sur la selle du grand Pablo, on pourra se rendre compte, même "de salon", à quel point il est difficile de toréer… de capote!
     Alors, vous qui venez ici, "amis" de longue date ou visiteur passager… n'hésitez pas!  Ce que vous donnerez aidera à rendre un petit sourire aux gamins…  N'oubliez pas! Ils pourraient être les vôtres! Ils sont tous… les nôtres!
     Le tirage au sort aura lieu, en Arles, à la Feria du Riz… mais n'attendez pas! Lisez, tout simplement, la page qui suit, et Merci d'avance !

La Tombola caritative de "CorridaFrance" - via "Eltico.org":
     https://www.eltico.org/index.php?option=com_content&view=article&id=10427:n-oubliez-pas-la-tombola-caritative-corridafrance-2018-21200618&catid=19&Itemid=238

 
 
 

AIRE-SUR-L'ADOUR: "POUR QUE L'ON N'OUBLIE JAMAIS !!"  - L'Opération continue

     Le 17 Juin 2017, Ivan Fandiño perdait la vie, en plaza d'Aire-sur-Adour. - "La Junta des Peñas Aturines" a ouvert une souscription afin d'ériger, près de la plaza Maurice Lauche, un hommage, pérenne, au diestro de Orduña, que nombre d'aficionados appréciaient au plus haut point, dans le Sud-Ouest et ailleurs, pour sa sincérité, son courage et son indépendance. Ce sera une statue, un buste, une plaque de bronze… cela dépendra de la générosité de tous, et de leur Aficion. 
     De fait, par sa façon d'être torero, "dans et hors les ruedos", Ivan Fandiño et son souvenir méritent bien… une vraie statue!
     En toute indépendance, Toros2000 a décidé de soutenir ce projet, pour l'admiration portée à Ivan Fandiño, le Torero... et l'Homme. Qu'on ne l'oublie pas!

     Pour s'informer et participer - par "La Junta des Peñas Aturines": (Faire clic droit: à ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
    
https://www.leetchi.com/c/hommage-au-maestro-ivan-fandino

 
 
 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot : SOUVENIRS, SOUVENIRS… DES FERIAS DE SUD-OUEST !
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp