L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
 
 ACTUALITE... 
 

LIMA - 2ème corrida: DIVISION MAJEURE!
    Alvaro Lorenzo subit les conséquences… du manque général d'Aficion !

     13 Novembre - Que se passe t'il, lorsqu'une plaza et une Aficion sont en totale décadence? - Il se passe ce qu'a vécu Alvaro Lorenzo, dimanche à Lima: "Division "géante" dans une plaza de Acho, avec au final, la décision d'un président qui finit par être très préjudiciable au torero, lequel, à l'habitude, "joua sa chance", d'ailleurs fort logiquement.
     On ne connaît que peu de toreros qui ne vont pas "forcer les choses", lorsqu'une partie de la plaza, ici comme ailleurs, réclame l'indulto d'un toro… Soit parce qu'il est lui-même convaincu de la qualité, "complète" du toro; soit parce que, même discutable, un indulto est toujours excellent au plan "com", et qu'en plus, il ne risque pas de perdre les  trophées à la mort…Le cas de Gines Marin, à Dax, est bien là pour le rappeler à tous, et surtout… aux Dacquois. - Toujours est il que, face à un beau toro, d'une belle et noble fijeza mais nullement "complet", Lorenzo, qui faisait présentation et confirmation, monta une longue faena, variée, très torera, alliant le classique au toreo d'arrimon bien tourné, une partie du public réclamant l'indulto et le président hésitant, comme bien souvent. Bien sûr, le torero "insista" et enfin le président, déjà très contesté, eut le malheur de mettre au palco le mouchoir orange. - Alors se produisit la plus grande des broncas et, tandis que le noble "Lanudo" rentrait au corral, Alvaro Lorenzo recevait deux oreilles "symboliques", au milieu d'une monumentale division d'opinion, grande partie des contestataires lui reprochant d'avoir "forcé" les choses… Au point qu'il entama vuelta après avoir remis les oreilles au callejon, non sans que les plus rancuniers lui fassent la vie dure, pendant le tour d'honneur. Le Président, lui, reçut la bronca que beaucoup lui réservait depuis le début de la saison Limeña.
     Total! Dans une plaza qui a perdu le nord, jouissant seulement de "l'Histoire de son passé" et du regain d'image que lui donne un phénomène nommé Roca Rey, la corrida de dimanche ne passera au souvenir… que pour cette unique raison. Ce qui est un tort, parce que la corrida del Olivar, est sortie bien présentée, donnant jeu varié, les trois diestros touchant chacun un bon élément, leur permettant de montrer toreria. Emilio de Justo remplaçait Paco Ureña, toréant "ferme et classique" un premier adversaire dont il perdit trophée au descabello. Porté par son public, Alfonso de Lima fit de très bonnes choses au bon cinquième.
     Au final, sortie a hombros d'Alvaro Lorenzo! Une belle photo, que l'on ne pourra pas trop "gratter" pour en chanter les causes et circonstances…
     Cela dit: Le Toledano a fait les choses… comme il devait les faire! - Si Lima, son Aficion et son président ne s'entendent pas… "Alla ellos!"  

     Dimanche 11 Novembre - LIMA (Pérou) - 2èmr corrida (3ème de la Feria del Señor de Los Milagros)  - 1/2 de plaza - Beau temps: Toros de El Olivar, ganaderia nationale. Toros bien présentés qui donnèrent jeu inégal, avec trois toros "mineurs" (3,4,6èmes) et surtout deux "extra", en codicia, fijeza et durée: Le 5ème (pour De Lima) et le 2ème, du nom de "Lanudo" - N°240, 524 kgs, qui fut graçié, au milieu d'une énorme division.
     Poids de la corrida: 542, 524, 486, 527, 593 et 559 kgs.
     Emilio de Justo et Alvaro Lorenzo "confirment" leur alternative, au Pérou. De ce fait, De Justo lidia les 1 et 4èmes; Alvaro Lorenzo, les 2 et 6èmes; de Lima prenant les 3 et 5èmes.
     Emilio de Justo (de bleu nuit et or): Silence; et Silence - venait en remplacement du pauvre Paco Ureña. - Lima suivit ses deux actuaciones avec grand intérêt, les bons Aficionados soulignant sa fermeté, face à un premier toro ayant tendance à serrer sur piton droit. Faena torera, méritant trophée, hélas perdu par un pinchazo et quatre descabellos. Le grand tueur qu'est de Justo, n'a pu justifier ici sa réputation. - Hélas, le quatrième attaqua rebrincado, au point de se provoquer une lésion, en début de faena. Il fallut abréger, à la demande du public.
     Alfonso de Lima (de bleu céruléen et or): Silence; et Vuelta - a montré une décision et un enthousiasme de tout instant, devant ronger son frein devant un premier adversaire incertain et brutal, qu'une partie du public, "con guasa", lui demandait d'indulter. Estocade tendue et… nada! - le cinquième, du nom de "Belisario", afficha lui aussi grande codicia, noblesse et classe "encastadita". Attaquant "à fond", De Lima débuta vaillamment, les deux genoux en terre, poursuivant par de bonnes séries, citées de loin, bien rematées au pecho. Faena "portée" par un public en joie (pour faire râler Lorenzo!), très "cocardier", ce qui est normal. Faena méritoire, un peu inégale, close d'une demi-lame concluante. Curieusement, la pétition ne prit pas grand volume, et le président refusa le trophée. Vuelta très applaudit du Limeño.
     Alvaro Lorenzo (de bleu faïence et or): Deux oreilles "symboliques"du toro indultado, fortement protestées; et Silence - a connu un grand moment torero, face à un toro "de belle qualité". "Lanudo", toro melocoton, "precioso", un peu commode de tête, se serra un peu, dans les capotazos de réception. Au cheval, il prit un bon puyazo, un seul, cependant sans pousser à fond. Pourtant, brave, très noble, avec beaucoup de fijeza, "Lanudo" alla "de menos a mas", au long d'une bonne faena, à la fois classique et variée, du jeune diestro Espagnol. A mi-faena, des cris commencèrent a réclamer l'indulto pour le noble animal, et Alvaro Lorenzo continua "à montrer" le toro, poussant ainsi à la décision positive. Le président hésita, vacilla, entre les cris des tendidos, "son opinion personnelle" poussant au refus, et les gestes venus du callejon, visant à la grâce… Cela dura un moment, et le président, enfin, tira le mouchoir orange. Alors, la division se fit géante, Lorenzo recevant grande part des sifflets destinés au Président, au point qu'il dut abandonner les deux trophées concédés… Ambiance!  - Le sixième, brusque et court, ne permit rien. Lorenzo dut abréger.
     Au final, Alvaro Lorenzo est sorti en hombros, dans la "petite" division.

Ils y étaient:
     La video-résumé du festejo - par "Aficion de Peru":
 
   https://www.youtube.com/embed/nLE5JqU5bHI
     La video-résumé du festejo - par Denny Alarcon et Macarena La Hoz, pour "Feria.tv":
  
  https://player.vimeo.com/video/300292673
     La video-résumé du festejo - par Magaly Zapata:
   
 https://www.youtube.com/embed/sHO_HXg3fF4
     La reseña du festejo - par Fernando Farfan, pour "Toros en el Mundo":
     https://torosenelmundo.com/2018/11/11/en-acho-verguenza-de-juez/
     La reseña du festejo - par Martin Campos, pour "Boca de riego":
  
  http://bocaderiego.blogspot.com/2018/11/indulto-emborrona-una-tarde-que-pudo.html
     La reseña du festejo - par Gonzalo Villanueva, pour "Panorama Taurino del Peru":
 
    http://panoramataurinocanta.blogspot.com/2018/11/triunfo-con-poco-sabor-de-alvaro.html
     La reseña du festejo - par Luis Miguel Leon, pour "Aficion de Peru":
     http://www.aficionperu.com/tauromaquia/noticiasycronicas.php?codnota=3621&seccion=2&subsecc=3
     La reseña de la corrida - par Fernando Salgado, pour "Detorosenlibertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=53808
     Les photos du festejo - par Manuel Gonzalez Delgado "Kchi", pour "Aficion de Peru":
   
 https://www.youtube.com/embed/6I4cUDy9VcI
     Avant la corrida: Le lot del Olivar (Pérou) - Via "Aficion de Peru":
   
 http://www.aficionperu.com/tauromaquia/noticiasycronicas.php?codnota=3617&seccion=2&subsecc=3

 

Actualité: "TOROS PARA TODOS" - Pour vraiment tous !!!

     A date régulière, ce programme de "Canal Sur-Television", mené par un sensationnel directeur et présentateur, Enrique Romero, qui nous fait découvrir "le Toro et le Toreo", en tous ses aspects, ses secrets et ses mystères, du campo à la plaza…
     A ne jamais manquer… ce grand bol "de pure Aficion" !

     A voir: le "TOROS PARA TODOS" du 11 Novembre : (durée:  46'04 - à ouvrir grand écran): 
      Au programme, entre autres:  
Juli et "Orgullito"; Roca Rey en Jerez; "Drones de campo!!"; Susto au mayoral ...  et bien sûr, "Autres histoires" et vie du Campo !!!   
            
 
  http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1353364

 

MEXICO: DIEGO VENTURA, EN AMICALE VISITE!

     14 Novembre -  Au lendemain de son triomphe à la Mexico, avec à la clef l'indulto de "Fantasma", Diego Ventura a rendu visite au noble animal, en soins et bonne convalescence dans les corrales de la plaza. Là, en compagnie du ganadero Enrique Fraga et son épouse, le Sévillan a évoqué, avec sage émotion, un des moments les plus "forts" de sa carrière.

A voir, en vidéo: "Diego Ventura, en visite auprès de "Fantasma" - via site de D.Ventura:
  
  https://player.vimeo.com/video/300377607?autoplay=1

A lire, dans "Suertematador":
  
  https://www.suertematador.com/index.php?option=com_content&task=view&id=19590&Itemid=624

 

MIGUEL ANGEL PERERA ET FERNANDO CEPEDA DIVORCENT… VRAIMENT A L'AMIABLE !
     Pouquoi? Pour qui? - "Humaines" suppositions!

     14 Novembre - La nouvelle surprend…et pas!! - Après douze ans d'aventures, et parfois d'odyssées, liées à leur indépendance (ou pseudo-telle!), Miguel Angel Perera et Fernando Cepeda ont décidé de rompre leurs relations professionnelles...mais pas "humaines". Cela a surpris tout le monde...
     Bien entendu, lorsqu'un torero et un apoderado se séparent, surtout ceux-là, on se pose toujours les mêmes questions: "Pourquoi?" et "Dans quelle perspective ?"
     - La rupture de Perera fait un peu penser à celle de Cesar Rincon d'avec Luis Alvarez, son apoderado-fétiche, celui qui, à force de patience et d'investissements de tous genres, lui avait permis "d'éclater au grand jour", en 1991. - Au lendemain de la triple sortie en hombros de Las Ventas (les deux de la San Isidro et la Beneficencia), le couple "Rincon-Alvarez" faisait ce qu'il voulait… ou presque! Indépendance apparente, Don Luis étant très lié à la Casa Chopera, et ayant bonne relations avec le Mundillo et le "Système" en vigueur. Apoderado "traditionnel" et homme de communication, d'une part; et torero "toute sincérité", de l'autre; les deux firent merveille, d'autant que Rincon confirmait, face aux toros, à chaque sortie, en Espagne et en France. - Déjà plusieurs différences, avec Perera et Cepeda: Les deux ont choisi la voie de "l'indépendance", même si les liens d'amitié forte avec le Juli aura bien aidé Perera, en certains moments gris. Par ailleurs, polis mais plutôt discrets et parfois renfrognés, les deux hommes ne sont pas du genre "excellents communiquants".  Pourtant, et même dans ces conditions, Miguel Angel Perera s'est érigé "en figura", à force de poignet et du temple de sa muleta, et ce face à toutes sortes d'encastes. - Autre différence avec Rincon: Perera jouissait d'une excellente santé, malgré les cornadas… alors que le Colombien, lui,  était gravement malade, dès 1992… dès sa seconde année "au top"! Un effort surhumain, pour ne pas laisser passer "le train"! - Là s'arrêtent les parallèles!
      On sait le chemin de Rincon! On sait celui de Perera… "Figuras!" tous deux… et de grand mérite! - Pourtant, lorsque les choses se compliquèrent, Cesar Rincon rompit avec Don Luis pour entrer "sous la protection" de la Casa Lozano… A bien y regarder, la rupture de Miguel Angel Perera d'avec Cepeda ressemble un peu à cela!
     Quand tout va bien et que le torero "rend", dans le ruedo… on peut vaincre tous les obstacles, y compris cette maudite Séville où, à cause de l'inimitié avec Cepeda, l'Empresa  "châtie" Perera, une année après l'autre… Mais quand cela commence à se compliquer, les doutes s'installent; naissent les sourdes rancoeurs, se multiplient les silence, dans le coche, et les regards fuyants, dans les callejones… On accuse tout: le choix du veedor, la main qui a tiré le sorteo, tant de petites choses et autant de grains de sable dans la belle machine… Alors, les choses se corsent: Il peut y avoir de vraies disputes, les caractères de chacun, bien que différents, pouvant s'affronter d'un coup… et c'est la rupture. Chacun en souffrira, mais c'est mieux ainsi…
     Mais il peut y avoir également "une prise de conscience"… Et c'est peut-être à ce point que nous sommes arrivés, avec Miguel Angel Perera.
     Bien entendu, ce ne sont que des suppositions, nullement "viles" et très respectueuses, pour le torero qu'on admire depuis novillero (dans les concours des Années 2000, à Illumbe)… Cependant voyez: Deux dates ! Deux événements! - Avant tout, la blessure de Miguel Angel Perera, le 15 Septembre 2015 à Salamanca. Eventré, il faillit mourir… Pourtant, très vite il revint et, muleta en main, "il était le même!". Par contre, à l'épée, les choses se compliquèrent vraiment, chaque entrée a matar semblant se faire "au petit bonheur la chance"… parfois bien, souvent très mal, comme on n'a jamais cessé de le signaler, ici! - Là également, le doute s'installe! Le public rage, les trophées s'envolent… souvent après de grandes faenas. Certes le diestro a une marge de confiance dans l'Aficion, mais…-  Pour l'apoderado, les choses se compliquent: plus difficile de bien négocier les choses, lorsque le torero ne triomphe pas… Et si l'apoderado, lui-même, tombe malade!  Une maudite hernie lombaire, par deux fois opérée en 2012, allant s'aggravant, jusqu'au retrait total de Fernando Cepeda, durant les deux dernières années…
     "L'un… plus l'autre!" de ces deux paramètres "de vie et de route" ont-ils poussé le torero à évaluer la possibilité d'un autre chemin, appuyé par "quelqu'un d'autre", par exemple en entrant dans "une grande maison", style Lozano, Matilla ou autre? - Là, les contrats seraient assurés, et on pourrait se refaire une santé, à l'épée, et un bon moral! Moins cher payé, peut-être, mais plus assuré…
     De son côté, Fernando Cepeda se sentant quand même affaibli, ne pouvant plus "batailler" comme il le faisait, dans les despachos, a-t-il encouragé le diestro, son ami, à viser… "un autre abri" (si on peut parler "d'abri", concernant un torero!)?
     - Seuls les deux hommes le savent, au fond de leur conscience! - L'image ci-dessous, plus que tout autre discours, dit… qu'il ne s'agit pas d'un divorce, mais bien probablement du choix, un peu forcé, d'un autre cap… plus sage, sans être tout à fait plus commode… "El toro decide! Siempre decide!!!"
     Bien entendu, ce ne sont que des suppositions… mais on suivra soigneusement les prochaines actualités…
     L'annonce du futur de Miguel Angel Perera "explicitera" cette éphéméride qui, déjà, fait partie… du passé!!

Rupture "amicale", image à l'appui - via "Twitter de"Carusel Taurino": (Attention: "Clic droit" et "ouvrir dans une autre fenêtre")
 
    https://twitter.com/carruseltaurino/status/1062098564644552709   

A lire à ce sujet, dans "Cultoro":
  
  https://www.cultoro.es/actualidad/2018/11/13/una-docena-de-huevos-33431.html

 

"FUERZA, UREÑA !!"

     15 Novembre - On le voyait souvent, au cours de vueltas triomphales, faire un clin d'œil, "du gauche", à quelque ami ou personnage connus, du tendido ou du callejon. C'était l'une des photos, familières et sympathiques, de Paco Ureña… Malheureusement, le Destin a parfois quelques mauvais regards, juste au mauvais moment. Et lui aussi agit… en un clin d'œil! Du bon ou du mauvais côté! D'un quite providentiel ou d'un de ces moments de malchance… à hurler. De ceux qui ne peuvent se répéter!  
     Le 14 Septembre dernier, on le sait, le Destin prit la forme d'un toro d'Alcurrucen, en plaza d'Albacete. Un toro "qui sautait" dans le capote du diestro de Lorca, comme tant d'autres, en tant de réceptions capoteras. - Et là… le Destin: Dans un de ses bonds, le toro monte haut, tandis que, sincère, Paco Ureña donne le lance, fendu, "pata palante"… La corne monte et va "pointer" l'œil gauche du torero. C'est fini! Le Destin a dit! La vie, jamais, ne sera la même…
     Très vite, les médecins de la plaza d'Albacete, puis d'autres spécialistes, ont affiché un pessimisme certain: "On pourra peut-être lui sauver l'œil, mais les dégâts sont tels, à l'intérieur, qu'il en perdra probablement la vision"… Malheureusement, un mois plus tard, le diagnostic se confirmait: Paco Ureña avait bien perdu la vision de l'œil gauche…
     Depuis, peu ou pas de nouvelles… du tout. Le diestro est revenu chez lui où il semble reclus. Bien sûr, on imagine que, déjà, il tire "au vent" de ces naturelles dont il avait le secret…On peut penser qu'avec des spécialistes, il répète mille fois le même geste: attraper un objet, sur la table! Le faire de plus en plus vite, et sans hésiter… Le ping pong viendra plus tard!!! Bien plus tard !!!  - Pourtant, pas un mot, pas un "Je suis là… et j'y reste! Je me prépare… et je reviendrai!"  
     On comprend et on respecte, bien sûr… Cependant on sait sa rude et souvent tragique volonté "d'être Torero", et d'aller "camino de figura"… Nul doute que Paco Ureña reviendra! D'autres l'ont fait… (Je n'ose dire "Suivez mon regard!)  - Ici, tout repose sur le moral, le mental… et la première chose, probablement, à faire: "Vivre!" Ne pas s'enfermer, ni chez soi, ni en ses pensées!!!" Aussi, sans oser "conseiller", l'on pourra suggérer à quelque ami du Murciano de Lorca, dont on sait qu'il lit ces quelques lignes, d'amener le torero "à communiquer"! - Certes, chacun à sa nature profonde, et Paco Ureña n'est pas Juan Jose Padilla… Pourtant, il serait bon qu'il suivît son chemin, sa méthode… Se voir entouré d'affection, d'admiration, d'encouragements et de simple "humanité, mais oui… "entouré"! Ce serait là, "une" des voies de la guérison, et du retour aux plazas, dont on sait qu'il est le plus vif désir du torero…
     Alors "Fuerza Ureña! " - S'il vous plaît, matador, ne restez pas enfermé dans votre semi-nuit! L'Aficion est là, qui vous espère, vous attend… et vous regarde!

A voir, en vidéo; "Fuerza, Ureña" - via "Trapios Toros TV":
     https://www.youtube.com/embed/bNZKBrKaLdY

A voir, en vidéo: Paco Ureña et son entrega torera (Zaragoza 2017) - via "Trapio Toros TV":
  
  https://www.youtube.com/embed/sAWcsn2f924

A lire: Interview de Paco Ureña… "juste avant"! - Dans "La Verdad" / Murcia:
 
   https://www.laverdad.es/feria-murcia/feriataurina/claro-camino-20180910012131-ntvo.html

 

LES GANADERIAS DE L'ANNEE!

     15 Novembre - Bien sûr, selon que l'on est "Torista" à outrance, "Torerista" patenté, ou tout simplement "Toreista", ce que tout Aficionado devrait être ou devenir… le panel de la ganaderia 2018 n'aura pas le même goût, ni le même teneur. Aussi, alors même que "Orgullito", le toro de Garcigrande, indulté par le Juli lors de la Feria de Séville, vient de mourir, victime de la corne d'un de ses compagnons sementales, Domingo Delgado de la Camara et ses invités font un bilan de la saison 2018, "côté Toros"… Au tableau d'honneur, divers encastes, dont plusieurs Domecq; et un constat: "Victorino et Adolfo… ne sont plus ce qu'il étaient!"  D'autres fers! D'autres comportements… viennent à ce débat Aficionado. - A ne pas manquer!

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  " Toros 2018..."

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -   11 Novembre  - Au programme:  "Ganaderias 2018… a debate":
            
 
https://www.youtube.com/embed/dZRJEMzAGus
         
Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 

"LEVE-TOI… ET MARCHE !!"

     15 Novembre - On le croyait perdu, pour le Toreo… même pour la vie, "normale"! - Le 16 Mai, alors qu'il était en tentadero à puerta cerrada, en plaza de Ledesma, Manolo Vanegas (dont la France a accompagné la progression, au point de le voir y prendre l'alternative), se fit accrocher et, retombant très mal, fut victime d'une grave lésion vertébrale qui le laissa paralysé. Après avoir laissé retomber l'inflammation, les chirurgiens ont opéré le jeune diestro Venezolano, en deux interventions, replaçant les vertèbres abîmés, avant de transférer le blessé au centre de paraplégiques de Tolède, le 4 Juin. Depuis, entre espoir et longues périodes de patiente rééducation, Manolo Vanegas poursuit un rêve qui, aux dernières nouvelles, pourrait bien devenir réalité: "Remarcher, et surtout… retoréer!"
     Et à le voir ici, en ces images, qui pourrait en douter?  

En video: Manolo Vanegas - via "TéléToros/Movistar":
 
   https://twitter.com/i/videos/1062814931622526976?embed_source=facebook

A lire: Interview de Manolo Vanegas  - dans "El Mundo", le 18 Août dernier:
   
 https://amp.elmundo.es/papel/historias/2018/08/18/5b76f79ee2704e00068b45ca.html

A lire: De même, récent interveiw de Manolo Vanegas - Dans "Aplausos":
     https://www.aplausos.es/noticia/46640/noticias/manolo-vanegas:-una-leccion-de-vida.html

La page "Twitter" de Manolo Vanegas (ne pas hésiter à lui envoyer messages):
  
  https://twitter.com/vanegas_manolo?lang=fr

 

SEVILLA 2019…
    
La Feria d'Avril… en Mai !!!!

     16 Novembre - Décidément, il y a quelque chose, dans l'air, qui ne tourne pas très rond… Certes ce n'est pas la première fois que cela arrive, mais avouez que… L'an prochain, la célèbre Feria d'Avril, en plaza de Séville, aura lieu… en Mai.
     Pâques tombant le 21 Avril, la Feria taurine proprement dit (précédée d'une corrida, ou novillada, le 28), débutera le 1er Mai, pour se terminer le 12… ce qui va gêner le début de San Isidro, les deux plazas ayant contrat "continu" avec la Télé. On ne parle pas, bien sûr, de Jerez, qui devra repousser ses chevaux aux calendes Grecques.
     A Séville, on ouvrira le 21 Avril, avec la corrida du "Domingo de Resurreccion", dont les candidats, ô surprise! sont déjà annoncés: Morante, Juli, Manzanares et Roca Rey. - Comme on peut assurer que Manzana et Roca Rey, ce dernier étant apodéré par l'Empresa, seront "qualifiés d'office", les poste restant sera à tirer entre Morante et Juli. - Morante ne veut pas de télé en direct… alors ce sera Juli!!! Mais Morante est désormais apodéré par Matilla… alors, ce sera ???? 
     Matilla, tout puissant à Séville, "convaincra t'il" Morante de se laisser tirer tous les portraits??? - Là est la question!! Car si le torero de la Puebla reste sur ses positions…il ne sera pas à Séville, pour cette Feria…de Mai. Car Ramon Valencia a bien confirmé que la corrida de Pâques et toute la Feria seront retransmises intégralement.
     On verra! L'hiver ne fait que débuter!!! Tout au long de ces semaines, bien des choses se produiront… des positions bougeront! Par exemple, on suivra l'avenir de Manuel Escribano, dont on dit qu'il pourrait rejoindre "une grande maison!"… juste au moment où Padilla s'en va et Diego Robles "queda libre"! Bref, tant de choses "en l'air!"
     Mais une seule certitude: En 2019, Le Feria d'Avril aura lieu… en Mai"!

 

"PARLONS "D'ESSENCE"!
    
Novilleros 2018: On cherche… !  

     17 Novembre - La journée des gilets jaunes! - Aujourd'hui, des centaines de "citoyens" vont en empêcher d'autres, aussi libres et respectables qu'eux, d'aller vaquer à leur occupation; d'aller faire leur travail, "au service des autres" (je pense au petit commerce, en particulier); d'aller prendre leur avion…etc. Et ceux-là, probablement se feront siffler, même s'ils paient leur carburant, comme tous les autres… Cela peut paraître "légèrement" injuste!
     Pourquoi donc, en grande foule compacte, silencieuse, vêtue de noir, ils ne vont pas bloquer l'Elysée, les Ministères, les Préfectures de Région? Au lieu de chanter niaisement en sirotant le nouveau Beaujolais, n'incitent ils pas au refus, d'un bloc, de payer l'impôt? - "Tous ensemble! Tous ensemble, Eh! Eh!" - Eh con!!! - Et pourquoi ne se rassemblent ils pas pour "d'autres choses" que ce qui concerne leur immédiat bien-être? Par exemple: Solidarité "pour les vieux"… que nous seront tous ? - Là existe un véritable scandale, de chaque côté les portes d'entrée des maisons de retraite!  
     Mais bon… Parlons "d'essence"!
     La novillada est "l'essence, le carburant" de la Fiesta Brava! Or elle va mal ! Quelle en est la cause? - La cherté du spectacle? - Oui!  Le peu d'enthousiasme des publics! -Peut-être!  Mais également une autre raison: "L'Uniformité de talents novilleros!"
     - Cette année, comme tant de précédentes… on cherche! On attend! On espère!! Cela devient désespérant, ou presque! - On attend "celui qui!!" On espère avoir ce sursaut du cœur et des tripes, en découvrant "un… différent!" - Je me souviens d'une novillada de printemps, à Bilbao, en 1971. Dès le trois premiers capotazos, un tout jeune homme, bien maigre, nous captivait d'un coup. Il s'appelait… Julio Robles! En sortant de la plaza, beaucoup se disaient: "Celui-là, on va le suivre!" Et effectivement, c'est ce qu'on a fait! Avouez qu'on avait eu "le cœur juste!"   - En ces années-là, loin des écoles et des "montages", il y avait des toreros "qui accrochaient" l'Aficionado! Souvenez vous de Curro Vazquez, bien sûr! Mais les Sévillans aussi mettaient mille espoirs en Rafael Torres. C'était en 1969! Un bail! Des exemples de la sorte... "des diuzaines", même s'il n'y a toujours que peu d'élus. Mais au moins... il y avait des candidats! Et des candidats, de diverses "essences"!
     En parcourant l'Escalafon Novilleril 2018, c'est "ce direct au foie" que l'on cherche… en vain! - Ce qui frappe, en une situation qui est certes "très délicate" pour les organisateurs de novilladas, et donc pour les toreros et leurs mentors, c'est le peu de nombre de trophées, au regard des novilladas toréées… Et l'on en revient à ce "coup au ventre" qui n'arrive pas! "Ils toréent tous de la même manière" ou presque, bien apprise, bien propre, bien liée, mais ceux qui hurlent le plus leur enthousiasme… sont les subalternes, au burladero! Bien sûr on les admire, pour faire ce que nous ne ferions jamais! Bien entendu on respecte leur vocation, leur personnalité, même s'ils souffrent… d'une désolante "uniformité". Ce n'est pas de leur faute… ou presque!
     Alors on attend… on espère! Mais cela tarde beaucoup! Pourtant, qu'il sorte tout à coup "un phénomène", et les novilladas repartiront, les plazas se rempliront, et la Fiesta Brava toute entière "respirera son avenir"! - Oui mais voilà!!! Combien des novilleros 2017 ont ils reçu l'alternative, cette année? Et combien, sincèrement, devaient la prendre "parce qu'il étaient prêts", et avaient un réel "futuro"? - Très peu, en vérité! Une seule main suffirait!
     Pourtant voyez! C'est bien possible: Andres Roca Rey! - Certes on dira: Il a eu des facilités! "Le Système", etc… - La réponse, c'est le torero qui l'a donnée, en 2014/15/16: "A coups de canon! A coups de volteretas! En montant sur les toros! "En chargeant", lui-même, lorsqu'ils ne le faisaient pas!
     Cette année… regardez l'Escalafon! Etudiez-le! A vous d'en tirer les conclusions! - Bien entendu il y a des noms "dont on a entendu parler!" Bien entendu, il y de la qualité! Mais "ce plus!" qui lève "la ilusion", en attendant "la passion"… on ne l'a pas! Et c'est dramatique pour tous!
     A vous… à nous de voir! d'attendre! d'espérer! - Peut-être, l'an prochain, un certain Jose Fernando Molina, qui a enchanté Albacete, lors de la seule novillada toéréée, cette année, "nous fera t'il courir" !!!
     - On le souhaite. En attendant: "Es lo que hay!!"

ESCALAFON NOVILLERIL 2018 - Par "Mundotoro":
 
   https://www.mundotoro.com/escalafon-toreros?txttipotorero=100&txtyears=2018&submit=Consultar

Page spéciale "Novilleros 2018" - Par "Mundotoro":
   
 https://www.mundotoro.com/wp-content/uploads/Contenido/especiales-novilleros-temporada-2018/?utm_source=direct&utm_medium=mundotoro&utm_campaign=lateral_especial_novilleros_2018

 

CASTELLA: EN ATENDANT "LA MEJICO !!!"

     17 Novembre: Dimanche se donne à la Monumental Mexico la deuxième corrida de la Temporada Grande. La question, dans tous les esprits: "Y aura-t-il une grande entrée, certes pas comparable à celle de Dimanche dernier, mais… une grande entrée?"
     - Au cartel: Ignacio Garibay, torero "vétéran", artiste apprécié de l'Aficion Capitalina, qui fera sa despedida du Toreo; Sebastian Castella, torero "consentido" en une plaza où il a toujours donné le maximum et triomphé; enfin Diego Silveti, dont on attend toujours qu'il soit capable de confirmer, "nettement", sa grande lignée torera. Le ganado sera de La Estancia, et il devra éviter les critiques en se présentant "sérieux et homogène".
     En attendant "l'heure", et "en préparation" autant physique que "mentale", Sebastian Castella, en grande forme, a fait un tour dans le campo, ce qui a permis de bons clichés et "una ilusion" clairement affichée…

Voir ici, dans"Altoromexico", les photos de Sebastian Castella au campo Charro - par Oscar Ruizesparza:
  
  http://www.altoromexico.com/index.php?acc=galprod&id=5678

Interview de Sebastian Castella - par J.A De Labra, dans "Altoromexico":
   
 http://www.altoromexico.com/?acc=noticiad&id=33161

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     17 Novembre: Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 17 Novembre 2018)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2  :
  en attente
 

TLAXCALA: ADAME SORT ANTONIO FERRERA A HOMBROS…
     Grande soirée du diestro Espagnol, malgré une dure cogida.

     18 Novembre - En une époque où le Toreo semble bien trop "uniformisé" pour vraiment passionner, qu'un torero mise tout sur la variété du registre, que ce soit au capote, à la muleta, en un mot "en toute la lidia", ne peut qu'intéresser. A condition… qu'il n'en fasse pas trop de tonnes! 
     Il est un torero qui a très bien compris cela, transformant, en quelques temporadas, le belluaire qu'il était, en torero reconnu "Artiste". Artiste baroque… mais artiste quand même.
     Ce torero, on l'a compris, est Antonio Ferrera. Le "bouillant" qu'il était, cousu et recousu de cornadas, virevoltant devant les toros, multipliant les passes à une vitesse qui lui aurait valu immédiat retrait du permis… s'est littéralement transfiguré, notamment après une longue période de repos forcé, et donc de réflexion, levant l'intérêt de tous, et notamment des aficionados. - Pourtant, on se demande toujours "quelle est la vraie nature, d'Antonio Ferrera?": Le "bullidor", ou le lidiador "fleuri"?  
     Vendredi soir, en la coquette plaza de Tlaxcala, où se donnait la deuxième corrida du cycle, Ferrera  a brillamment relancé la polémique, alternant le classique, bien templé, avec des moments où, forçant à l'extrême l'attitude, il en devint aussi horripilant que disgracieux. Cela lui valut cependant un gros triomphe, de la part d'un public, surpris et charmé, qu'une ultime voltereta finit par émouvoir.  - Grand moment d'Antonio Ferrera, dont on espère qu'il ne reviendra pas des Amériques… avec de trop mauvaises attitudes… et habitudes.
     Samedi, la corrida de Piedras negras a provoqué l'échec de Joselito Adame, le local Sergio Flores sortant a hombros, "un poil forcé". Les deux diestros ont régalé le sobrero, pour un mano a mano qui ne laissera aucun souvenir. - Par contre, en parlant de souvenir, "l'ombre du Pana" a plané sur Tlaxcala, tandis qu'Antonio Ferrera montait grand show aux toros de Rancho Seco…

 
Vendredi 16 Novembre - TLAXCALA (Mexique)
- 2ème corrida de Feria - 2/3 de plaza - Soirée très fraîche: Toros de Rancho Seco, qui donnèrent du jeu. Vuelta au 5ème, et arrastre lento aux 1 et 2èmes.
     En mano a mano: Antonio Ferrera et Jose Luis Angelino (Un peu forcé, du fait de la cogida du Payo, dimanche à la Mexico)
     Antonio Ferrera (de fuchsia et or): Une oreille; Palmas après avis; et Deux oreilles malgré pinchazos - connut grande soirée, montant notamment une faena "très variée", complètement "baroque", face au très noble cinquième. En terre du regretté "Pana", Ferrera en fit des tonnes, au point de finir par se faire accrocher, heureusement sans trop de bobos.
     Jose Luis Angelino (de bleu roi et or): Deux oreilles, légèrement protestées; Palmas après avis; et Palmas - solide, volontaire, mais sans génie, ouvrant son actuacion par une lidia complète à son premier adversaire. Il pincha les deux autres, perdant probables trophées.
     Sortie a hombros pour les deux toreros, Joselito Adame, présent au callejon, emportant spontanément Ferrera sur ses épaules.
Ils y étaient:
     En vidéo: La faena d'Antonio Ferrera, au 5ème Rancho Seco - par "Suertematador":
 
   https://player.vimeo.com/video/301372504?autoplay=1
     La reseña de la corrida - par , pour "Altoromexico":
     http://www.altoromexico.com/?acc=noticiad&id=33172


Samedi 17 Novembre - TLAXCALA (Mexique) - 3ème corrida de Feria - plaza pleine: Toros Piedras negras, qui n'ont pas donné grand jeu. Le 4ème se fracassa dans un burladero, remplacé par sobrero du même fer - En toros "de regalo": Un de Julian Hamdam (7ème); et un de Campo Hermoso (8ème).
     En mano a mano, Joselito Adame et Sergio Flores (torero de la Terre).
     Joselito Adame: Silence; Silence; Silence; et Palmas au 7ème, de regalo.
     Sergio Flores (de violet et or): Silence; Ovation; Silence; et Deux oreilles, protestées, au 8ème, de regalo.

 

"TOROSENELMUNDO" (Programme Taurin Mexicain)
     Pepe Mata, son magazine hebdomadaire, son actualité, ses polémiques…

Programme du 17 Novembre:
  
  https://player.vimeo.com/video/301423688?autoplay=1

 

MEXICO - 2ème: IGNACIO GARIBAY REUSSIT SA SORTIE…
    
Deux oreilles et salida a hombros pour l'un des préférés de la Mexico.
     Petite entrée, et gros effort de Sebastian Castella, sans toros et…"sans épée"! - Une oreille!
     La "mala fé" del Señor Pepe Mata!

     19 Novembre - "La mala fé!!!" - On a souvent rapporté, ici, la mauvaise fois de certains revisteros, soit par intérêt, soit par une espèce d'amitié exclusive qui pousse à monter au pinacle ses préférés ou petits copains, démolissant les autres avec la plus grande impudeur… Malheureusement, cela vient souvent d'excellents Aficionados… qui ont attrapé "un tel melon" qu'ils se croient tout permis, au point de massacrer la vérité.
     Nous avons eu en Europe Alfonso Navalon, qui maniait l'insulte au plus haut degré; et de même la provocation… Malheureusement, il était très lu! Actuellement, nous avons un Jose Antonio del Moral qui dépasse souvent les bornes pour tout ce qui ne touche pas, de près ou de loin, à Enrique Ponce; Jose Maria Manzanares ou Fandi. C'est ainsi et, tout en lui reconnaissant immense talent d'écrivain taurin et grande Aficion, on regrettera souvent ses outrances (Son attitude vis-à-vis de Curro Diaz, ou Diego Urdiales, est désolante, comme était minable son aversion écrite à Uceda Leal).
     Au Mexique, ils ont… Pepe Mata! Lui également est incontestablement un immense aficionado, mais son âme est aussi noire que ses cheveux… Sa reseña du jour, contant la deuxième corrida de la Temporada en la Mexico, en est la preuve. Détestant certains toreros, Sebastian Castella et Diego Silveti en faisant partie (peut-être parce qu'ils n'arrosent pas!), Pepe Mata tire à boulets rouges sur les deux toreros, allant même jusqu'à prétendre que le public "a jeté" Silveti, à son dernier adversaire… Or, si l'on consulte les autres revisteros; et surtout, si l'on regarde les images, peut-être se fera t'on une toute autre idée de l'actuacion du Français, et surtout du fils du Roi David.
     En un temps où la vidéo nous rapporte "la vérité nue", il est peut-être "légèrement osé" de la déguiser ainsi… Et en un temps où la Fiesta Brava est bien malade, partout, de tels outrances ne servent de rien, sinon à révéler les malfaisants. Hélas, beaucoup d'entre eux, et dans tous les domaines, ont pignon sur rue…    
     La vérité existe, et un torero peut "ne pas être bien", aujourd'hui ou trois jours de suite! Mais il est torero et  "C'est le toro qui dit!" Aussi, quand il lui arrive "d'être bien", on le dit, sans détour! - On peut apprécier au plus haut point un diestro! A l'inverse, on peut "ne pas aimer" tel ou tel torero, mais la vérité est une est indivisible, et le revistero se doit de la dire… pour l'intérêt de la Fiesta Brava. - Ainsi, parmi tant d'autres, un "Barquerito" par exemple, pourtant fan absolu du Juli, saura rendre à chaque Cesar ce qui lui appartient, même s'il se débrouille toujours, même sur un seul détail, pour excuser son préféré, les jours de grand vent… C'est humain! Et en général, "le détail" est souvent incontestable…
     Un lecteur demandait il y a peu: "Pourquoi tant de liens et de reseñas pour chaque corrida (annexe: "Ils y étaient")? - La réponse vient d'elle-même: Pour que l'Aficionado se fasse "la meilleure idée possible" de ce qui s'est passé!!!  Ainsi, en lisant "les" reseñas du jour, vous pourrez vous faire "votre" idée. Quant au Señor Pepe Mata, "on le respecte, mais… faut pas déconner!!!"
     La corrida de "La Estancia" est sortie bien présentée, inégalement armée, mais… elle était faible! Ignacio Garibay, qui faisait ses adieux à Mexico, a coupé une oreille chaque fois, sortant en hombros de "son" public Capitalino, très généreux, ce qui est logique en telle circonstance. De son côté, Castella a du batailler avec deux mansones faibles, avant de pouvoir s'exprimer entièrement devant un sobrero de Julian Hamdan, "de regalo". Quant à Diego Silveti, il fit de son mieux, face à un lot qui s'en alla vite "a menos"…
     Le pire de l'histoire: "L'entrée", et... "la mala fé"!!!

     Dimanche 18 Novembre - MEXICO (Plaza Monumental) - 2ème corrida de la Temporada Grande -  moins de 1/2 plaza (entre 15 et 20.000) - Temps couvert, humide et frais / pas de vent: Toros de "La Estancia", correctement présentés (3 et 5èmes très bien présentés), homogènes (entre 492 er 545 de poids), mais hélas qui donnèrent peu de jeu, par manque de forces, et de race: Mansones, sosones, sans durée. Seul le 1er de la tarde permit vraiment, "à son rythme" - En sobrero 7ème, régalé par Castella, un toro de Julian Hamdan, qui donna bon jeu.
     Poids de la corrida: 492, 499, 515, 545, 505, 498 et 504(s) kgs.
     A mi-corrida, les matadors Francisco Dodoli et Juan Luis Silis remirent un cadeau d'hommage à Ignacio Garibay, qui faisait ses adieux, après dix-neuf ans d'alternative. Le diestro avait salué grande ovation, en fin de paseo.
     Ignacio Garibay (de fuchsia et or): Une oreille; et Une oreille - a eu des adieux "de rêve", même si ces adversaires le furent moins. Garibay, un des toreros préférés de la Mexico, qui a bénéficié, ce jour, de tout le cariño du public, volontaire mais également prudent, se montrant torero, patient, technique, face à deux toros faibles, de diverse mansedumbre, devant lesquels il prit le temps, leur permettant des charges courtes, fades, hésitantes, mais au définitif, servant son toreo d'élégante fermeté. -Inégal devant le bon premier, qu'il tua d'une entière - Beaucoup plus "libéré", face au bon quatrième, bien reçu au capote et brindé au public, avec émotion. La faena mêla le vibrant et le bon goût, avec à la clef un nouveau trophée, pour une despedida "de ensueño".  
     Sebastian Castella (de bleu "minuit" et or): Division; Silence - et Une oreille du toro de regalo - aura eu une tarde sérieuse, technique et parfois "longuet", devant des toros qui auraient pu… s'ils avaient eu plus de force et moins de mansedumbre. - Il dut abréger face au deuxième, totalement décasté, qu'il tua mal. - Par contre, longue faena au cinquième, noblote mais vite éteint, qu'il pincha. D'ailleurs, le Français a été mal avec les aciers sur toute la tarde, même au sobrero, offert en septième, auquel il coupe une oreille in extremis. -  Un toro de Julian Hamdan, lui aussi manso noblote, avec un peu plus de résistance que les précédents. Bien au capote, Castella tira longuement de bonnes séries, templées, léchées", mais tua d'une lame verticale et douteuse, mais efficace. Oreille, in extremis.
     Diego Silveti (de rose et or): Sifflets après avis; et Ovation - aura fait beaucoup d'efforts devant le troisième, hélas trop faible et sans "durée": Bien au capote, en particulier dans un bon quite par gaoneras, Silveti aura tout essayé, vaillamment mais en vain. De plus, il tua mal - Devant le sixième, soso, le jeune diestro fit preuve d'empaque, plaçant avec parcimonie de grands muletazos, isolés. Malheureusement, une fois de plus, il tua mal.
     Au final du festejo, sortie en hombros pour Ignacio Garibay.

Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - via "Plaza Mexico":
  
  https://player.vimeo.com/video/301527929?autoplay=1
     La vidéo-résumé de la corrida - via "Suertematador": attente
     La vidéo-résumé de la corrida - via "Toroestoro": attente
     La reseña de la corrida - par Juan Antonio de Labra, pour "AltoroMexico":
 
    http://www.altoromexico.com/?acc=noticiad&id=33188
     La reseña de la corrida - par Pepe Mata, pour "Toros en el Mundo" (Mauvaise foi):
 
   https://torosenelmundo.com/2018/11/18/en-la-monumental-mexico-y-dijo-adios-ignacio-garibay/
     La reseña de la corrida - par Marco A Hierro (de Cultoro), pour "Detorosenlibertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=53823
     La reseña de la corrida - par Jorge Eduardo, pour "Opinion y Toros" (fiche):
  
  http://www.opinionytoros.com/noticias.php?Id=59677
     La reseña de Marco A.Hierro; et les photos d'Emilio Mendez - pour "Cultoro":
 
   https://www.cultoro.es/festejos/2018/11/18/garibay-se-despide-en-hombros-castella-emborrona-con-acero-lo-caro-33524.html
     Les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "Suertematador":
   
 http://www.suertematador.com/fotos2018/mexico18nov/galeria.php?newGD|slides|0
     Les photos de la corrida - par Sergio Hidalgo, pour "AltoroMexico":
 
   http://www.altoromexico.com/index.php?acc=galprod&id=5685
     Les photos de la corrida - par "Plaza de Mexico", via "Mundotoro":
 
    https://www.mundotoro.com/noticia/galerias/mexico-18-11-18-ntr-toros

 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot : SOUVENIRS, SOUVENIRS… DES FERIAS DE SUD-OUEST !
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp