L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
 ACTUALITE... 
 
 

"AU BORD DU GOUFFRE, UN GRAND PAS EN AVANT !!!"
    
Morante chez Matilla: "Le Système" au zénith !

     14 Octobre: Ne manquait vraiment plus que cela… même si l'on pouvait se douter que cela se produirait un jour… Même si, "de fait", l'affaire était bouclée… - Là, elle l'est "officiellement": Morante de La Puebla "passe chez Matilla"… Il va pouvoir ainsi "grossir tranquillement" et laisser pousser ses rouflaquettes au-delà du pire raisonnable. Il va pouvoir multiplier "espantadas y bajonazos" sans craindre pour son porte-monnaie, car assuré de toréer un bon nombre de corridas, à "bon prix", avec des toros … "à sa mesure"! Bref! En un mot comme en cent, "le Système" est au zénith, et la Fiesta Brava ne s'en relèvera pas: Tandis que les jeunes vont ramer pour entrer dans le moindre cartel, "messieurs" de La Puebla et Manzanares vont écumer, ensemble ou séparément, toutes les ferias où les bourses sont pleines et le toro… "artiste"!  - Enfin!!! Une chose est sûre: l'Aficion de Castellon peut se réjouir… Monsieur "De La Puebla" sera au cartel de la prochaine Magdalena… Et comme Matilla étend partout ses influences et ramifications, les petits copains Empresas feront macou et donneront au "Flamenco" ce qu'il veut, argent, toros, bœufs, vaches, cochons… tout! Se pourrait bien, même, que le Morante soit en tête de l'Escalafon, en 2019. "Sil le voulait... il y serait!" mais il est trop fainéant pour cela!
     Matilla… on ne le voit que peu! On ne l'entend jamais! Pourtant, c'es lui qui fait et défait les Ferias…et les carrières. Certes il n'est pas le seul, mais il peut être considéré comme l'un des principaux fossoyeurs de la Fiesta Brava.
     Bref! Morante de la Puebla "aurait pu" être la grande figura du début su XXIème Siècle. Aurait pu… ! Mais de fait, la vraie "figura" de ces tristes années s'appelle… Toño Matilla!
     Parmi tant de témoignages à son sujet, celui d'Antonio Acevedo:
    
"Toño Matilla, que puede facturar cada temporada una cantidad no inferior a las cuatrocientas comisiones: Apodera directamente a José María Manzanares, Juan José Padilla, y El Fandi, e indirectamente a otros diestros y rejoneadores. Tiene ganaderías, plazas, participa en la confección de muchos carteles en los que tiene la capacidad de influir en los empresarios de estos cosos y no permitir la entrada de otro tipo de toreros que no están en el sistema..."
   
 De profundis !!!

     A lire: "Mais au fait… qui est Matilla?" - par Antonio Lorca, dans "El Pais":
    
https://elpais.com/cultura/2018/10/04/el_toro_por_los_cuernos/1538651186_010588.html
     A lire: "Morante et Matilla" - Dans "El Correo de Andalucia":
   
 http://elcorreoweb.es/toros/morante-ficha-por-la-casa-matilla-EB4535701
     A lire: "Le Système"( en 2013, mais qui n'a pas changé!) - par Antonio Acevedo, dans "La Rioja":
   
 https://www.larioja.com/v/20130210/cultura/acevedo-cuatro-familias-monopolizan-20130210.html 

 

Actualité: "TOROS PARA TODOS" - Pour vraiment tous !!!

     A date régulière, ce programme de "Canal Sur-Television", mené par un sensationnel directeur et présentateur, Enrique Romero, qui nous fait découvrir "le Toro et le Toreo", en tous ses aspects, ses secrets et ses mystères, du campo à la plaza…
     A ne jamais manquer… ce grand bol "de pure Aficion" !

     A voir: le "TOROS PARA TODOS" du 14 Octobre : (durée:  48 minutes 50 - à ouvrir grand écran): 
      Au programme, entre autres:
 Diego Urdiales en Madrid; Conde en Osuna; le chevaux de Ventura; le toros du Lac; "Chuchi et le becerrito bravo!" et…  et bien sûr..."Autres histoires" et vie du Campo !!!   
         
   http://www.canalsur.es/multimedia.html?id=1340477

 

TALAVANTE…  


     18 Octobre - Bien entendu, outre la despedida de Juan Jose Padilla, "pré-programmée" spectaculaire et émouvante, c'est l'annonce de la retirada d'Alejandro Talavante qui occupe bien des esprits, même si… personne ne va vraiment "creuser" les raisons et conséquences de cette soudaine décision… peut-être prise bien avant Madrid et sa Feria de Otoño.
     Personne ne se risque, dans la "grande Presse Taurine", parce que beaucoup… font partie du "Système" qui a condamné Talavante, le rebelle! - En fait, ils sont très peu à essayer d'expliquer… certains n'hésitant pas à pointer que le diestro crache dans la soupe d'une cuisine… dont il a fait partie. Ce qui n'est pas forcément faux!  - En tout état de cause, les opinions convergent sur deux points:
     - C'est bien Matilla qui "dirige" le Monde Taurin, en conditionne les principaux événements, pouvant "monter" une carrière… ou la descendre en flammes. La rupture de Talavante d'avec Antonio Matilla, même après sa San Isidro Triomphale, lui fit croire qu'il pourrait passer "par-dessus" le tout-puissant homme "d'affaires taurines", et, au vu de sa qualité torera, être engagé partout "malgré" son conflit avec Matilla… En cela il s'est trompé, et la rupture a aussitôt impliqué une espèce de "mise en quarantaine" par toutes les empresas qui préfèrent avoir Matilla dans leur poche, qu'un Talavante "qui passe... ingérable"… Du coup, les portes, dès l'été, se sont fermées, quand aux années précédentes, on les avait bien huilées pour les ouvrir toutes grandes à "una figura", appelée Alejandro Talavante.
     En fait, Talavante n'a jamais aussi peu toréé qu'en 2018: 31 corridas, tous continents confondus: 2 corridas en Juillet; 5 paseos en Août, et… 3 en Septembre !!! - (En comparaison: 47 corridas en 2017; 55 en 2016 (dont 12 aux Amériques); 67 en 2015 (dont 22 aux Amériques)… 31 corridas en 2017, dont 19 "avant" la rupture, que l'on situe en Juin, après San Isidro…  Le torero tenta bien "le coup de Madrid", avec le double paseo "del bombo", à la Feria de Otoño… Et nul doute "qu'il y avait quelque chose derrière", s'il triomphait (Pourquoi pas un apoderamiento par "Madrid et son patron"?). Mais les choses se sont mal passées et Madrid fut déçue, Talavante en sortant, avec "moins de force" que jamais…

     Comme quoi… "No hay figuras, hoy!" - Même "très haut perchés", les toreros d'aujourd'hui, quoi qu'ils fassent, quels que soient leur talent, leurs mérites et leurs triomphes… "plus que jamais" dépendent d'un monde affairiste, "trouble", qui fonctionne "avec le téléphone", la calculette et le compte en banque; les influences, les "échanges", les "conseils", les pressions, les petits chantages "en toute amitié", et… les commissions, directes ou indirectes! - Cela a toujours existé, sauf qu'auparavant, les vraies figures "imposaient" et s'imposaient! Sauf qu'auparavant, les Empresas et apoderados étaient avant tout "Aficionados", qui savaient gagner de l'argent tout en veillant à l'intérêt de tous… dans celui de la Fiesta Brava. Et les figuras étaient… "des Figuras"! Qui certes, "entraient", ou faisaient déjà partie d'un "Système", mais qui ne "dépendaient pas" de lui… - La fameuse anecdote de "l'oreiller" d'un Cordobes qui, en une nuit de 1967, mit à ses genoux toutes les Empresas de Navarre et de France; et ce qui arrive à Talavante en 2018; "mesurent" le fossé qui s'est creusé entre "La Fiesta" d'hier celle d'aujourd'hui… Fossé qui deviendra… sa tombe!
     Au vu des derniers événements, on peut affirmer sans détour qu'aujourd'hui, malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, il n'existe qu'une seule "Figura". Et elle s'appelle… Jose Tomas! Il pourrait faire "ce qu'il veut, quand il veut… au bénéfice de l'Aficion et de la Fiesta!" Cependant… cela ne l'intéresse pas!
     Alors on peut rêver… Et cet autre "rebelle" qu'est Paco Cañamero ne s'en prive pas, dans le Blog Salmantino de "La Glorieta": A l'instar de "la Guerrilla", montée en 1969 par El Cordobes et Palomo Linares, en marge du "Système" et des grands circuits, il suggère "la même chose", en 2019, pour une nouvelle "Guerrilla", formée en tandem formé par deux alliés: Jose Tomas et Alejandro Talavante…
     - Pas à dire! L'idée est séduisante… et les plazas se rempliraient! Hélas, les temps ont vraiment changé, et personne, dans "ce mundillo actuel" ne laisserait survivre une telle aventure, quitte a jouer "muy, muy sucio!"
     Un autre rebelle, qu'il faut écouter avec délice et grande attention (voir ci-dessous), Domingo Delgado de la Camara, dans "El toro por los cuernos", parle de Talavante, et prédit, sans faille aucune, un retour, "dans un  certain temps", avec la force qu'il n'a plus aujourd'hui… - Certes, Delgado de la Camara est un "vétéran" et pense en "ce qui se faisait "avant"! - Aujourd'hui, un torero, même bon, même grand, peut il se permettre de se faire oublier un an, deux ans? - Pas si sûr! En référence, Cesar Rincon qui, par logique peur de "laisser passer le train", continua de toréer, déjà très malade, entre 1993 et 95. Et encore, le monde Taurin, alors, était il "un peu plus sain" qu'aujourd'hui…
     Asi que… laissons faire et venir! Ou Talavante a déjà "un plan" (à courte échéance), ou il reviendra… dans "le Système".

 

A voir: Les statistiques d'Alejandro Talavante en 2018 - via "Mundotoro":
  
  https://www.mundotoro.com/lidiador/estadisticas/2626
     (On peut comparer avec les temporadas précédentes, en changeant le curseur des années)


A lire, par Paco Cañamero, au sujet de Talavante - dans "Glorieta.com":

     Avant la Feria de Otoño:
  
  http://www.glorietadigital.es/2018/10/12/la-caceria-contra-talavante/

     Après l'annonce de la retirada:

     http://www.glorietadigital.es/2018/10/16/y-una-guerrilla-con-jose-tomas-y-talavante/

 

"PAS QUE LES TOROS… QUI ONT DES CORNES !!!"  -  "Morante, Talavante, Matilla... "

     Il s'appelle Domingo Delgado de la Camara, et il ne garde rien…"dans l'arrière-boutique"!
     Tout au long de l'année, nous retrouverons les commentaires et les anecdotes d'un Aficionado "de verdad", sur l'actualité d'aujourd'hui, et les souvenirs d'hier… Par ailleurs, la parfaite diction de ce "youtuber spécial" (parce qu'il sait de quoi il parle, lui!), licencié en droit, auteur de plusieurs ouvrages taurins très importants, chroniqueur, polémiste mais avant tout "Aficionado de toujours", est pour chacun d'entre nous une bonne leçon d'Espagnol, d'aujourd'hui et de toujours!
     Una gozada, y… "unas verdades" où l'on sent bien que "les cornus" ne sont pas toujours les toros…  

     Retrouvez aujourd'hui, dans "AL TORO… POR LOS CUERNOS"  -  16  Octobre  - Au programme: Les retiradas! - le "Système!" - Zaragoza - Illescas et...  les corridas "interminables"".
          
   
https://www.youtube.com/embed/hX--DiYqAAA

Biographie: Domingo Delgado de La Camara, dans "El Cossio":  http://www.elcossio.com/BiografiaDomingo.html

 

IL EST PARTI!!!

     19 Octobre - Non! Des gens comme lui ne partent jamais! Des toreros comme lui ne se retirent jamais… Surtout lorsqu'ils bénéficient d'une popularité qu'ils se sont forgée dans la plaza… et dans la rue.
     Beaucoup de toreros, "dieux vivants" lorsqu'ils faisaient paseo, vêtus de lumières, se sont retranchés dans leurs fincas, une fois retirés; et parfois dans une sorte de dépression… Voyez "Manzana", si volontairement seul, qu'il partit "comme ça", une nuit, sans que personne ne s'en rende compte… Voyez tant d'autres, qui n'ont pas pu, ou su, "passer le pas" de la lumière à l'ombre…! -  Lui ne souffrira pas de ces affres…tout simplement parce que, même hors du costume torero, rien ne changera pour lui: "dans la rue"; dans la vie de tous les jours, il restera à jamais: "Padilla", ou "Juanjo"!
     Incroyable trajectoire d'un torero qui, bravant blessures et préjugés, aura forcément marqué une époque du Toreo moderne. Comme il est écrit, ici ou ailleurs, "on peut apprécier", ou pas, la Tauromachie de Juan Jose Padilla… On peut même prétendre qu'en plusieurs époques, son excentricité et sa vulgarité "agacèrent" parfois… Pourtant, les coups du sort, les "coups de fusil", répétés, du toro et de la vie, n'ont jamais réussi à détourner ce diable d'homme de sa vocation, et de son Aficion. Et ça, c'est entièrement digne d'admiration. C'est peut-être ce qu'ont compris, bien avant tous les autres, "Los de Pamplona", faisant de Padilla, "Juanjo", un dieu, à la fois dans une plaza où il faillit laisser sa vie, et "dans la rue"… - "Un lion", dans la plaza! Un type affable, sensible, "excellente personne", dans le civil…  
     Tel est celui qui a fait ses adieux, en "l'Europe Taurine", dimanche dernier à Zaragoza… Maintenant, c'est au tour des "Ricains du Sud" de brandir les drapeaux de pirate: Juan Jose Padilla va faire ses adieux "là-bas", débutant par le Pérou… Ce sera la seule chose, au fond, qu'on lui reprochera: Le "Cyclone de Jerez", ou encore "le Pirate", aurait mérité "un corte de coleta" solennel, en une de ses plazas…  Mais au fond, c'est peut-être intentionnel car il ne quittera jamais tout à fait le monde du Toro…
     Pourtant, à n'en pas douter, entouré comme il est de son épouse et ses enfants, ce "Padilla-là" saura, malgré les bleus et le bosses, "vivre sa retraite", comme il a vécu sa profession… "à fond"!
     Et l'on est tous à souhaiter qu'il en soit ainsi!!!

Au sujet de Juan Jose Padilla "El Pirata, ciclon de Jerez" :
     A voir, en video - Juan Jose Padilla et sa famille, dans "Hablame claro" - par "CMM":
   
 https://www.youtube.com/embed/e8C-Nt41qZg
     A voir, en video: "Padilla, arte y valor" - via "Toros, Toreros y Arte":
  
  https://www.youtube.com/embed/qwbD134DD_I
    
     A lire, dans "El Mundo":
     Longue interview de Juan Jose Padilla - par Rodrigo Terrasa: 
   
 https://amp.elmundo.es/papel/historias/2018/10/12/5bbf1c20468aebf60b8b45f0.html
     Padilla "El torero de siete vidas" - par Gonzalo I. Bienvenida:
     https://amp.elmundo.es/papel/firmas/2018/10/12/5bbf3b88468aebf60b8b45fc.html

 
FERIA DE LIMA (Pérou): EMILIO DE JUSTO REMPLACE PACO UREÑA

     LIMA (Pérou) - Feria del Señor de los Milagros 2018
Dimanche 28 Octobre - Novillada piquée:
     Novillos de Checayani (de Rocio Torres), pour David Bolsico, Arturo Gilio et Alvaro Passalacqua.
Dimanche 4 Novembre:
     Toros de La Viña, pour Juan Carlos Cubas, Diego Silveti et Roman Collado.
Dimanche 11 Novembre:
     Toros de El Olivar, pour Emilio de Justo (remplaçant Paco Ureña, Alfonso de Lima  et Alvaro Lorenzo.
Dimanche 18 Novembre:
     Toros de Daniel Ruiz et Sanchez Arjona, pour Juan José Padilla (despedida du Pérou), Antonio Ferrera et "El Fandi".
Dimanche 25 Novembre:
     Toros du Puerto de San Lorenzo, pour Morante de la Puebla, José Maria Manzanares, et Joaquin Galdos.
Dimanche 2 Décembre:
     Toros de Sanchez Arjona, pour Enrique Ponce, El Juli et Andres Roca Rey.

 

MEXICO: "UN PETIT TOUR… ET ON RECOMMENCE!"

     20 Octobre: Lorsque l'on parcourt la première partie des carteles de "la Temporada Grande" prochaine, à la Monumental Mexico, on se dit "vite, allons à la seconde!" - En effet, malgré les fastes accompagnant la grande annonce; malgré l'élégance des invités, la présence de nombreux diestros engagés; malgré même la qualité intrinsèque de la plupart des toreros, on se dit qu'à part en quelque rare occasion "événementielle", il sera dur d'amener du monde à la plaza; et que, malheureusement, une fois encore, le béton nu va disputer au bleu des fauteuils vides la vedette de la nouvelle saison…
     On ne le souhaite pas, bien entendu, mais il faut se rendre à l’évidence: Avec une Aficion qui a énormément baissé, en la capitale (à qui la faute?); avec la baisse généralisée de la ganaderia nationale, tant au plan "présence" que force et race; avec l'absence de "vraie" Figura Mexicaine, incontestable et taquillera (comme l'étaient jadis les Manolo Martinez, Eloy Cavazos etc… ), la Monumental ne pourra vibrer d'émotion, car en la plupart des festejos, elle sera "aux trois quarts vide"! Et comme on peut le deviner: le béton… ça n'applaudit pas beaucoup!
     Deux carteles sont "à la dimension" de la Monumental… et encore: Ce sont ceux de la corrida d'inauguration, (bien que l'on puisse penser que ce jour-là, malgré la présence de Ponce et Diego Ventura, la plaza ne dépassera pas les 2/3 d'aforo, si ce n'est la moitié…); et surtout la corrida "Guadalupana", pour fêter la Virgen de Guadalupe, sainte patronne de Mexico, comme on le fait chaque 12 Décembre, depuis 1859. Cette fois, effectivement, le cartel est "de primera", avec le Morante, taquillero "partout", et Roca Rey qui, après son énorme saison 2018 en Europe, doit le devenir, à la Mexico (ce qui n'était pas encore le cas, l'an dernier). Les compagnons étant Joselito Adame (N°1 du Mexique, faute de mieux), et Sergio Flores, triomphateur de la dernière série à la Mexico, on aura, sans nul doute, "une grosse entrée", à tout coup supérieure à l'inauguration…
     Pour le reste, malgré la présence des grands de l'Escalafon Européen, en particulier Sebastian Castella, authentique "consentido" ici, les gens de la taquilla pourront "prendre leur temps", car on ne s'y bousculera pas… Les toreros Mexicains (beaucoup de "vétérans", et quelques jeunes, déjà "trop vus"), ne peuvent avoir que relative force, et le convenio exigeant "au minimum" 50% de diestros nationaux en chaque cartel, tout cela aboutit à deux choses: des entrées médiocres, et de médiocres répercussions pour le statut et "la cote" des Européens affichés à leurs côtés. - Que viennent faire Diego Urdiales, Antonio Ferrera, en de telles galères? - Ils sont "de grandes pointures", de ce côté du grand océan… mais "là-bas", pour le commun des Mexicains, ils ne sont personne! Et, à moins que l'Empresa ait soudain l'imagination de couvrir les murs de la capitale à leur effigie… ils le resteront! Dès lors, malgré la toreria de leurs compagnons de paseo… il y aura bien peu de monde pour venir les voir. Et c'est terriblement dommage!
     En un mot: Même si chaque nom est entièrement "respectable", porteur de courage et de talent torero, il n'y a que peu d'attrait dans les combinaisons présentées hier, par l'équipe dirigeant actuellement la Mexico: Mario Zulaica, Javer Sordo et "le fric" d'Antonio Bailleres, entre autres! - Pas d'imagination! Pas d'innovation! Pas de perspectives! - Certes la présentation fut plaisante, jeudi soir; les invitées, jolies, et le champagne bien  frais… mais cela ne suffit pas. Et en une Mexico "agonisante", cela ne suffit pas… moins que jamais!
     A chacun de faire son opinion… et à chacun de "réviser", sur les 18 années qui nous précédent, 18 "Temporadas grandes" ici détaillées, la qualité des carteles et, au fil du temps, les "taquillas" de la Mexico!! 2018 devait être la temporada "qui sauve". La première mi-temps ne va pas dans ce sens…
     "Vite! passons à la seconde!" …ou pas!!!  

     MEXICO - 1ère partie de la "Temporada Grande 2018/19", en la Plaza Monumental Mexico.

Dimanche 11 Novembre - Corrida d'inauguration de la Temporada Grande:
     Toros de Barralva et Villa Carmela, pour Diego Ventura, accompagnant Enrique Ponce, "El Payo" et
Luis David Adame.
Dimanche 18 Novembre:
     Toros de La Estancia, pour Ignacio Garibay, Sebastian Castella et Diego Silveti.

Dimanche 25 Novembre - Corrida mixte:

     Deux
toros de Reyes Huerta pour Andy Cartagena; et quatre de Arturo Gilio pour Arturo Macias et Leo Valadez.
Dimanche 2 Décembre:
     Toros de Xajay, pour Diego Urdiales, "El Payo" et Sergio Flores.

Dimanche 9 Décembre:
     Toros de Santa Barbara, pour Jeronimo, Antonio Ferrera et Juan Pablo Sanchez.

Mercredi 12 Décembre - "La corrida Guadalupana":
     Toros de diverses ganaderias, pour para Morante de la Puebla, Joselito Adame, Sergio Flores et Andrés Roca Rey.

Dimanche 16 Décembre:
     Toros de Boquilla del Carmen, pour Juan José Padilla (despedida de Mexico), Arturo Sal
divar et Armillita IV.
Dimanche 23 Décembre:
     Toros de Barralva, pour "El Conde (despedida del Toreo), "El Zapata" et José Luis Angelino
.
Dimanche 30 Décembre - Corrida de Rejones:
     Toros de Enrique Fraga, pour Jorge Her
nandez Garate, Emiliano Gamero et Andres Rozo.
Dimanche 6 Janvier:
     Toros de Rancho Seco, pour
Fabian Barba, Ernesto Javier "Calita" et Diego Sanchez.
Dimanche 13 Janvier:
     Toros de San Mateo, pour Federico Pizarro (despedida del Toreo), Fermin Rivera et Gerardo Adame.

A ce sujet:
     En video: La présentation des Carteles - via "Plaza Mexico":
 
    https://player.vimeo.com/video/295966382?autoplay=1

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

     20 Octobre: Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 20 Octobre 2018 - Spécial "Padilla à Zaragoza")   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2  :
  
  http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-20-10-18/4802319/
 

TALAVANTE: PARTI POUR "MIEUX REVENIR", OU... ?

     21 octobre: "Talavante aurait coupé quatre oreilles à "L'Otoño" de Madrid… il ne serait pas parti!" - Claro! Et même deux…
     Depuis ce soir du 14 Octobre, où l'Extremeño a eu cette "mauvaise idée", pour les uns: "de partir"; pour les autres: "de voler" la soirée à Padilla... tout le monde se pose la double question: "Pourquoi, vraiment?" et "Pour combien de temps?"  - Pourtant, bien peu en parlent ouvertement…un peu comme si l'on craignait de soulever quelque mauvais tapis, non chez le torero, mais bien dans le monde trouble et parfois glauque des "affaires taurines".
     En fait, bien des chroniqueurs, vantant haut leur "indépendance", font en fait partie "du Système", certes par des chemins de traverse, mais au final, "détournent leur regard et parlent d'autre chose…" Pour exemple: "Comment ce revistero fameux, amoureux fou de Manzanares et Fandi, peut il évoquer une responsabilité  quelconque de Matilla, dans la retraite de Talavante, alors que le Salmantino apodère Manzanares et Fandi, depuis des lustres? - Les dés de l'information sont forcément pipés… car "l'indépendance" n'existe pas. Ou très peu! - Certes "les enveloppes" n'existent plus (quoique!) mais il est tant de façons de s'attacher les bonnes grâces, et donc "intentions" d'un chroniqueur qu'au fond, celui-ci, par simple amitié et admiration, sera l'un des maillons… du "Système".  
     "Pourquoi Talavante est il parti? Reviendra t'il, et quand ?" - Deux questions dont on "subodore", tous, les réponses… mais qui, au fond, ne peuvent avoir de vraies réponses.
     Dans son billet d"El Pais", Antonio Lorca émet des hypothèses! Certes "Matilla est dans le coup!", mais d'autres également, et leurs millions! Ainsi, avant de quitter Matilla, Talavante avait claqué la porte au nez de Bailleres. Or, celui-ci ne s'était ils pas  allié avec les Choperas?  Tout cela "pèse son poids", et Talavante n'a pu forcer aucune porte, car… "Ils se tiennent, entre eux!"
     "S'il avait coupé quatre oreilles "en Otoño", il ne serait pas parti!!" - Peut-être! Triomphateur de Madrid, "Torero consentido" de Madrid, Talavante aurait il pu être apodéré… par Madrid! - Etait-ce le deal? - Un triomphe, incontestable, en Automne, lui ouvrait il toutes les portes… du prochain Printemps?  - Allez donc savoir!!!
     Lorca pointe également autre chose: "Talavante avoue lui-même que c'est un personnage "spécial"! "Un tio raro", comme on dit… Un torero qui fait du yoga, qui lit Proust, s'avouant lui-même "déséquilibré". Un "De l'intérieur" comme dit Cabrel... Un qui vous parle… comme il torée! Suave… mais déterminé! Bref, un "indéchiffrable" et un imprévisible…   
     Talavante "se retire t'il sous sa tente", attendant des jours meilleurs? Attendant que les Ponce, Juli, Manzanares se retirent, pour revenir "en Figura", unique vétéran d'un escalafon renouvelé? Attendant que, "de l'autre côté de la barrière", les "Empresas - Apoderados" choisissent, eux-aussi, de partir à la pêche, au lieu d'encombrer le Fiesta Brava de leurs "échanges" et autres manigances?
     Aurait il "un plan B", lié à Jose Tomas, qu'il admire? Peut on imaginer, comme le suggérait Cañamero, "une guerrilla" menée par les deux diestros, en toute indépendance? Jose Tomas et Alejandro Talavante, menant leur combat "perso", remplissant les plazas "mineures", pour, peu à peu, "grandir" et, sous la pression de l'Aficion, forcer les grands à passer par leur volonté…  - Possible! Mais peu probable!  - Trop vieux, Tomas! Et trop… fainéant!  - Il faut "des bûcherons" pour un tel projet, comme Cordobes et Palomo, en 69; et non des… poètes!
     - Alors! Que fera Talavante? Que dira t'il… ou pas? Reviendra t'il, et vite? Le sait il, seulement?
     - Un autre "angle" d'opinion: "Alejandro Talavante "manquera t'il"  aux Aficionados?" - La réponse ne peut être que "trouble": "On admire Talavante, mais…est-ce qu'on l'aime?" - Et puis… personne ne pourra oublier que celui qui est parti, soi-disant victime du "Système", de Matilla et de tous les autres à sa botte… a fait lui-même partie du "Système", des années durant, en savourant les bienfaits, remplissant sa besace, sans trop se préoccuper des bourses plates de ceux qu'il contribuait, lui aussi, à laisser sur le chemin…  
     Bref… on n'a pas fini d'en parler, au sujet de questions dont seul le torero a les réponses… Ou pas!!!

A lire: "El adios de Talavante!", le papier d'Antonio Lorca -  dans "El Pais":
     https://elpais.com/cultura/2018/10/18/el_toro_por_los_cuernos/1539862674_901578.html

A voir et revoir, en vidéo-souvenir: Talavante et son premier "retour", face à "Murcianito", d'Adolfo Martin, à Madrid en 2008 - via "Torero Torrito":
   
 https://www.youtube.com/embed/APKWX0vBBg4

 

ENFIN URDIALES !!!

     22 Octobre: S'il est "une joie", immense, parmi toutes celles qui ont envahi les cœurs aficionados cette année, c'est "le miracle Urdiales!" - Certes la confirmation d'Emilio de Justo est aussi le grand bon point au bilan 2018. Certes d'autres bons points, bien sûr! Mais "les conditions" dans lesquelles Diego Urdiales a, d'un coup, "défoncé le mur", et ce en deux plazas d'incontestable importance, comme Bilbao et Madrid, font bondir les cœurs! En deux corridas, face à des toracos qui, on est d'accord, lui ont permis de s'exprimer, Diego Urdiales a hautement revendiqué la place de torero "différent", de torero "classique", et de torero "artiste" qui est la sienne… Et ce, "simplement" avec la muleta et l'épée. Ecarté, marginalisé, méprisé par un mundillo "qui n'a que la gueule", et ce, de chaque côté de la barrière, Urdiales a formidablement mis à profit, en toute simplicité, pureté et sincérité, les deux occasions qui lui étaient offertes… Bilbao et Madrid! Absolument superbe!
     En parlant de "s'exprimer", le grand public n'a pas assez l'occasion de l'entendre, sinon quelques paroles, arrachées, juste au moment du paseo, lorsque le torero est "hasta las trancas", comme on dit!!!  aussi, la grande trêve d'hiver nous permet de l'entendre et l'écouter parler du toro et du toreo… avec exactement la même simplicité et pureté que "muleta en main"…
     Que sera la Temporada 2019 de Diego Urdiales?
     - Nul ne le sait! Le mundillo n'aime pas qu'on lui donne la fessée… Il n'aime pas non plus "les Indépendants"! L'interview de Luis Miguel Villalpando, banderillero, ami et apoderado, est à ce sujet, "éloquente". - Aussi,  les aficionados "buenos" ne peuvent souhaiter qu'une chose: Qu'un ou deux toros "mettent la tête" dans sa muleta, en des lieux-clefs de la temporada. Pas plus!
      En effet, s'il est probable, et souhaitable, que l'on mette le Riojano en de nombreuses plazas, et ferias, en Espagne comme en France, on sait également que la sobrieté de son toreo, de même sa pureté, ne passent vraiment la rampe qu'en de rares occasions… Urdiales n'est pas Roca Rey, ni le Juli! Et Roca Rey, comme le Juli… ne seront jamais Urdiales! - La Presse, ici, aura grand rôle à jouer… à condition qu'elle aussi soit pure et sincère. Vaste programme! Certes elle a chanté les triomphes de Bilbao et Madrid… parce qu'elle ne pouvait faire autrement. - Pourvu que cela dure! Et l'on sait bien que… non !
     Alors, la France, une fois encore, pourra arbitrer ce nouveau "challenge"… Et je suis sûr que, déjà en quelque despacho, quelque responsable de grande plaza française a en tête un cartel qui doit, qui devrait, s'imposer de lui-même, en 2019: Six toros "normalement serios", pour Diego Urdiales et Emilio de Justo, en mano a mano… Ojala !!!
     "Enfin Urdiales!" - Combien de fois avons-nous "soupiré" cette vérité? Mais combien de fois "le Système" s'est il chargé de la museler? Et combien de fois, "certains" de la Presse se sont il chargés de le seconder, en niant tout mérite ou presque, au diestro d'Arnedo? - En sera-t-il de même, dans les mois qui viennent? - Plus et mieux "exploité", le torero "changera t'il"? - Autant de questions qui seront "et feront" une des premières actualités de la temporada à venir.
     A ver! Voyons ce que nous en dirons, au 24 Octobre 2019?

En vidéo: Diego Urdiales - "Flamenco en Ontañon" - par "Jpeg Studio":
  
  https://www.youtube.com/embed/9A7dV_fsg2E
En vidéo: "Toreando "natural" - Diego Urdiales, tendando chez Julio de la Puerta - par David Castuera:
   
 https://www.youtube.com/embed/zF5hTfVZYpY

A lire: Interview de Luis Miguel Villalpando - par Pla Ventura, dans "Opinion y Toros":
  
  http://www.opinionytoros.com/manoamano.php?Id=603
A voir: Les "statistiques" de Diego Urdiales, pour 2018 - via "Mundotoro":
   
 https://www.mundotoro.com/lidiador/estadisticas/93

 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot : SOUVENIRS, SOUVENIRS… DES FERIAS DE SUD-OUEST !
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens. (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

     15 Août - Corrida Goyesca - Toros de D.Hernandez et Garcigrande, pour C.Diaz, E.Ponce et A. Lopez Simon:
    
https://goo.gl/photos/UeYN7fgaNd8so3hf8

     1er Septembre - Novillada (nocturne): Novillos de 3los Maños", pour A.Younes et A.Salenc, en mano a mano.
     https://goo.gl/photos/TDPe55wb2XwQbYzUA

     2 Septembre: Toros del Freixo (Juli), pour J. Bautista, P. Ureña et A.Roca Rey:
     https://goo.gl/photos/YisccLbjnTzPzTsx6

     3 Septembre: Toros de Bañuelos, pour A.Ferrera, S.Castella et Jose Garrido
     https://photos.app.goo.gl/JXBmlEgNfDWcl7hz1

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau. - (Rappel:
à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño. -  (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal. - (Rappel: à ouvrir par clic droit et "ouvrir dans une autre fenêtre")
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp