L'ACTUALITÉ TAURINE
(Les dernières 48 H)
Pour toute l'actualité archivée d'Août
cliquer sur "Août"  ci-dessus (par dizaines)  -  (De même, pour tous les autres mois, à leur place - par dizaines de jours)
Les Chroniques de 
Patrick Beuglot
 
 

I     ICI, NOUS COMPRENONS, ET ACCEPTONS, QUE L'ON DISE: "LA CORRIDA, JE N'AIME PAS!"
                                                                        MAIS NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS QUE L'ON DISE: " LA CORRIDA, JE N'AIME PAS…DONC, IL FAUT LA SUPPRIMER! "

 
 
     NOUVELLE SECTION, A DECOUVRIR ET VISIONNER - Au bas de cette page, après l'actualité:

     GALERIES PHOTOS - "Ces Toros et ces Hommes... ce jour-là!" 
     Longues rétrospectives en images des Ferias passées, dans les grandes plazas du Sud-Ouest - Photos Patrick Beuglot

 
 
 ACTUALITE... 
 

VALENCIA: CORNADA GRAVE DE JESUS ENRIQUE COLOMBO
     A 48h de son alternative, le jeune Venezuelien voit s'évanouir une partie de ses rêves.

     10 Octobre: Il devait prendre l'alternative, à Zaragoza, demain 11 Octobre, afin d'entamer, on peut le supposer, une grande temporada, qu'on imagine fructueuse au plan financier et torero, en son continent Sud-américain… Hélas, le Destin en aura décidé autrement, une fois encore, réduisant d'importance les rêves et "las ilusiones" du torero, et reportant à plus tard ce volumineux projet.
     Le 9 Octobre est le jour de la Comunidad Valenciana, célébrée cette année "à double titre", vu "le bordel" (dixit Macron) organisé deux cents kilomètres plus haut, par des Catalans... que les "Ché" Valencianos ne peuvent pas voir en peinture. Un peuple Catalan, tout à fait respectable, quand il n'est pas fanatisé par une poignée de fascisants n'ayant dans la bouche que le mot "démocratie". Un paradoxe criminel que la Catalogne toute entière va payer pendant des années, tant "à l'intérieur" qu'à l'extérieur, comme on peut le constater depuis quelques jours…  
     "Dia de la Comunidad Valenciana" et donc, "multi-manifestations", dont une novillada en la plaza de la calle de Jativa. Empresa conjoint de Zaragoza et Valencia, Simon Casas met au cartel le Vénézuélien Jesus Enrique Colombo, qui fait à cette occasion ses adieux de novillero, car prenant l'alternative quarante-huit heures plus tard en la Misericordia de Zaragoza.
     Malheureusement, cette despedida sonnera le glas des "illusiones" du jeune diestro, au terme d'une vraie temporada de "figura de la novilleria", se présentant et triomphant dans toutes les plazas et ferias importantes du circuit: Durant sa première faena, le torero s'est fait surprendre par un novillo de Los Chospes qui, le reprenant en l'air, lui infligea une cornada grave à la cuisse droite, de 25 cms d'amplitude, avec orifice d'entrée et de sortie, qui provoque de très gros dégâts musculaires. - De ce fait, l'alternative tombe à l'eau, et ce comble de malchance peut avoir de multiples conséquences, comme… une alternative "de secours", en urgence, de moindre impact que l'évènement prévu à Zaragoza, et surtout de moindre portée sur le marché Espagnol, pour 2018. Ou alors, une alternative carrément repoussée aux Fallas 2018.
     Quelle sera la stratégie forcée par cet épisode malheureux? -Nul ne peut encore le dire! Cela dépendra de la faculté du torero à se remettre de ce gros "tabaco", tant au plan "moral" que physique…
     Que se ponga bien, Jesus Enrique Colombo!

Lundi 9 Octobre - VALENCIA - Novillada del "Dia de la Comunitat Valenciana" (dernier festejo de la saison) - Pratiquement 1/2 plaza - Beau temps:  Novillos de los Chospes, inégaux mais corrects de présentation mais qui, à part le 5ème, ont déçu: Mansos et sans race.
     Du fait de la blessure de Colombo, Beltrant estoqua les 1, 2 et 4; et Angel Tellez, les 3, 5 et 6èmes.
    
Fernando Beltran (de vert prairie et or): Ovation; Silence; et Silence après avis - toucha un premier, manso, qu'il essaya vainement de retenir, avant de donner quelques muletazo dans la querencia -  Vaillant quoique sans option devant le manso quatrième.
    
Jesus Enrique Colombo (de bleu nuit et or): Gravement blessé par son premier adversaire - Auparavant, avait débuté à fond, par deux largas à genoux, un bon tiers de cape et gros tiers vibrant aux banderilles. C'est en début de faena que sur un cite de droite, le toro le surprit, le levant en, en l'air, lui donnant la cornada. On sut très vite que la blessure était grave
    
Angel Tellez (de blanc et or): Ovation, Une oreille; et Une oreille - donna au troisième, de bons muletazos, isolés, surtout main gauche, mais sa faena, brindée à Alberto Lamelas, ne parvint jamais à décoller - Par contre, déroula un bon toreo, lié, main basse, avec une certaine classe, devant le cinquième - Et face au sixième, le vibrato :"Portagayola", début par cambios dans le dos, au centre, et faena "asentada", qui accrocha bien le public. Nouvelle oreille et sortie a hombros.
Ils y étaient:
     La video-résumé de la novillada : attente
     En video: La cornada de Jesus Enrique Colombo - via "Mundotoro":
  
  https://player.vimeo.com/video/237466826?autoplay=1
     En video: L'actuacion de angel Tellez - via "Mundotoro":
   
 https://player.vimeo.com/video/237470651?autoplay=1
     La reseña de la novillada - par Jose Luis Benlloch, dans "La Provincias"/Valencia:
  
  http://www.lasprovincias.es/culturas/aburrimiento-sangre-exito-20171010002253-ntvo.html
     La reseña de la novillada - par Vicente Sobrino, dans "El Pais":
  
  https://elpais.com/cultura/2017/10/09/actualidad/1507583675_267110.html
     La reseña de la Novillada - dans "El Mundo":
   
 http://www.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/09/59dbe4e6ca4741e3398b4657.html
     La reseña de la novillada - dans "Toros en libertad":
   
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=52124
     La reseña et les photos de la novillada - dans "Cultoro":     
   
 http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/9/triunfo-tellez-sangre-colombo-marcan-festejo-comunidad-valenciana-26507.html
     Les photos de la cogida - dans "Las Provincias"/Valencia:
 
   http://www.lasprovincias.es/culturas/fotos-cogida-novillero-jesus-colombo-valencia-20171009212320-ga.html

 
 
     ZARAGOZA - Feria del Pilar
 

ZARAGOZA – Feria del Pilar 2017


Samedi 7 Octobre – Novillada piquée :
     Novillos de Los Maños, pour Jorge Isiegas, Toñete et Angel Tellez.
Dimanche 8 Octobre :
     Toros de Robert Margé, pour David Mora, Roman et Luis David Adame.
Lundi 9 Octobre – Novillada piquée :
     Novillos de Adelaida Rodriguez, pour Jorge Isiegas, Juanito et Carlos Ochoa.
Mardi 10 Octobre :
     Toros de Fuente Ymbro, pour Joselito Adame, Jose Garrido et Leo Valadez .
Mercredi 11 Octobre* :
     Toros de Juan Pedro Domecq, pour Enrique Ponce, Cayetano  et GINES MARIN (remplaçant Jesus Colombo, blessé le 9 Octobre).
Jeudi 12 Octobre* :
     Toros de Antonio Bañuelos, pour Curro Díaz, El Fandi y Paco Ureña.
Vendredi 13 Octobre* :
     Toros de Núñez del Cuvillo, pour Sebastian Castella, Alejandro Talavante (ou remplaçant) et Andres Roca Rey.
Samedi 14 Octobre :
     Toros de García Jimenez Hermanos, pour Juan Jose Padilla, Alberto Lopez Simon et Ginés Marín.
Dimanche 15 Octobre – Corrida de Rejoneo :
     Toros de Fermin Bohorquez, pour Pablo Hermoso de Mendoza, Lea Vicens et Mario Perez Langa.

 * Les 11, 12 et 13 Octobre, télévisés en direct.

 
Novillada d'ouverture -
 

ZARAGOZA - 2ème: BONNE PRESENTATION DES TOROS DE MARGE
     David Mora et Luis David Adame coupent un trophée, mais Roman fait la faena de la tarde.

     Dimanche 8 Octobre - ZARAGOZA - 1ère corrida (2ème de la Feria du Pilar)
- 1/3 de plaza (3500): Toros de Robert Margé - qui faisait présentation en Feria de première catégorie - tous cinqueños de beau trapio, et un sobrero 3ème bis del Torreon (Cesar Rincon): Très haut, noble mais "a menos", le 1er; Bon sur les deux côtés, le 4ème; Très compliqué le géant 6ème;  Irrégulier le lot de Roman: Berreon et manson le 5ème; Le sobrero de Rincon (3ème bis), grand, large… et triste. La corrida, en général, a plu, par son sérieux et son jeu, en général?
     Le 3ème, titulaire de Margé, sauta au callejon, prenant beaucoup de monde au dépourvu. Avec formidable sang froid, un arenero parvint à ouvrir un porton intérieur, aguantant le choc d'un toro lancé à tout allure, dont la corne traversa le bois. Un quite providentiel, vu le monde qui était derrière, agglutiné dans le callejon. A l'issue de l'incident, Jesus Arruga, fameux banderillero de la voisine Cariñena, pégua à l'arenero un de ses abrazos dont ils se souviendra. Ce fut la grosse émotion de la corrida. Quelques minutes plus tard, David Mora, ayant coupé l'oreille du quatrième, vint l'inviter à donner vuelta avec sa cuadrilla. - Malheureusement le toro s'était fait mal, dans son saut au callejon, et il dut être changé.
     Poids de la corrida: 585, 579, 550(s), 538, 501, 576 kgs.
    
David Mora (de havane et or): Silence; et Une oreille - aura fait le meilleur toreo de cape de la tarde, dans les véroniques de réception du premier "con empaque". Par contre, sa faena ne passa guère la rampe, malgré la qualité du Margé. Le quatrième, très armé, avait moins de charge mais "permettait", sur les deux pitons. Le Toledano sut "le porter", mettant plus de force et de rage dans son action, une grosse série droitière, en fin de faena, renversant une situation qui tournait à la fadeur.
    
Roman (de violet et or): Vuelta après avis; et Palmas après avis - a été très important face au deuxième, un toro noble mais handicapé des arrières. Avec sereine volonté et bonne technique, Roman sut tirer des muletazos sans qu'il ne perde l'équilibre ou qu'il cesse toute charge. Faena "a mas", pleine de décision lucide, de spontanéité et de technique, allongeant bien la charge du bicho, à droite. Il y eut même de très bonnes naturelles, qui furent le meilleur de toute la tarde. Hélas, trois pinchazos, précédant bonne estocade, lui firent perdre tout espoir de trophée. - Très armé, le cinquième passa sont temps à tirer des hachazos, allant et venant sans fijeza ni classe. Brindant ce dernier toro de sa bonne temporada à sa cuadrilla, Roman mit toute volonté, pour un succès impossible. A nouveau, il fallut attaquer trois fois. Ayyy! Esa espada!
    
Luis David Adame (de cannelle et or): Ovation après avis; et Une oreille - n'avait guère pu dépasser le "correctement torero", vaillant, ferme mais "sans option", devant le sobrero de Rincon, descastado. Demi-lame et un descabello. - Le sixième manquait de toute classe, en demi-charges compliquées, mais le jeune Mexicain, plutôt pueblerino, sut mettre le public dans sa poche, et le toro dans sa muleta, d'abord en un quite par "zapopinas", puis un trasteo "haché", où d'ailleurs il faillit bien se faire hacher à son tour. Vibrant, spectaculaire, "voulant couper à tout prix", le jeune Adame tua d'une entière  et parvint à son objectif: "Marquer un nouveau but, dans une plaza de primera".  
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions":
  
  https://www.youtube.com/embed/A2f-2BEp2-w
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6309:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-qroman-concluye-el-ano-embalado-y-frescoq&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Javier Valero, pour "El Mundo":
  
  http://www.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/08/59da7cbf268e3ef8248b4592.html
     La reseña de la corrida - par Angel.A. Abad, pour "Toros en libertad":
 
   http://www.detorosenlibertad.com/?p=52114
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Trigo, pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/8/clasicismo-mora-ambicion-luis-david-26484.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
  
  http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/08/una-interesante-corrida-robert-marge-supera-terna-1200871-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
  
  https://www.eltico.org/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_08102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros des toros de Margé , en video - via "Aplausos":
  
  https://www.aplausos.es/noticia/41392/noticias/encierro-completo-de-robert-marge-en-su-debut-en-zaragoza.html

 
2ème novillada
 

ZARAGOZA - 4ème: JOSE GARRIDO "SECOUE" LA MISERICORDIA
     Digne alternative de Leo Valadez.

Mardi 10 Octobre - ZARAGOZA- 2ème corrida (4ème de Feria) - Un peu plus de 1/2 plaza: Toros de Fuente Ymbro, très bien présentés, finement armés, mais sans race ni grande force. Deux toros ont été remplacés pour invalides: Le 4ème et le 5ème, ce dernier par un sobrero de Lagunajanda, avec beaucoup de sentido. Pour le torero: 1, 3 et 4ème. Le cinqueño 6ème: compliqué.
     Poids de la corrida: 507, 505, 538, 506(s), 530(s) et 548 kgs
    
LeoValadez a reçu l'alternative devant le toro "Agitados" - N°27 - 507 kgs - de Fuente Ymbro. Vêtu de blanc et argent, le nouveau matador Mexicain a entendu une ovation.
    
Joselito Adame (de bleu electrique et or): Silence; et Vuelta (protestée) - ne put rien faire devant son premier, extrêmement faible. Demi-lame et descabello - Face au sobrero quatrième, le Mexicain, torero et très volontaire, s'accrocha longtemps, mêlant son toreo "nouvelle version", calme, vertical et templé, à des séquences en arrimon, très serré. Il tua mal, d'un pinchazo et une épée, donnant une vuelta un peu protestée.
    
Jose Garrido (de blanc passé et noir/azabache): Une oreille; et Une oreille - a coupé au troisième "une petite oreille, après une faena laborieuse et "volumineuse" mais sans grande qualité, close d'une entière, en arrière et tombée - Par contre, il a été héroïque devant le sobrero cinquième, de Lagunajanda, un cinqueño "à un mois des six", avec beaucoup de sentido. Début par doblones et, sur la première série droitière, le toro l'accrocha et le chercha au sol "pour le tuer" (hachazos au pecho). Blessé, Garrido resta dans le ruedo et se remit sur main droite, pour un moment d'angoisse intense. Faena vibrante, d'émotion, close d'une lame basse, mais qui n'empêcha nullement la pétition et concession d'une oreille "pour l'odyssée" et le pundonor. Garrido donna vuelta et partit vers les chirurgiens.
    
Leo Valadez (de blanc et argent): Ovation; et Une oreille -  a pris très digne alternative, malgré la nervosité liée au grand événement, manquant l'oreille du bon premier à cause de l'acier, non sans avoir démontré volonté et grand pundonor, répliquant à un quite d'Adame par des zapopinas; débutant sa faena, à genoux au centre (susto!); tirant de bons muletazos, certes isolés et inégaux, et se risquant dans des manoletinas finales, à genoux. Hélas, les deux pinchazos précédant l'épée finale - Mais c'est surtout face au castaño sixième, toro de beaucoup de genio, que le jeune Mexicain, après une voltereta sans mal, en début de trasteo, montra grande volonté, tirant de bonnes naturelles, risquées. Certes l'estocade fut basse, mais le public, comprenant les difficultés et le mérite, réclama le trophée.   
    
Parte facultativo: Jose Garrido a été opéré à l'infirmerie d'une cornada, en deux trajectoires au mollet gauche, de 15 et 8 cms, pourtant de pronostic "peu grave".
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions":
  
  https://www.youtube.com/embed/CkLU6bxHxuI
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
   
 http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6311:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-qun-bravo-fuenteymbro-y-un-fiero-lagunajandaq&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Javier Valero, pour "El Mundo":
   
 http://www.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/10/59dd231f468aeb7f108b463f.html
     La reseña de la corrida - par Angel.A. Abad, pour "Toros en libertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=52129
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Trigo, pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/10/atravesar-frontera-26527.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
  
  http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/11/triunfo-jose-garrido-una-alternativa-con-acento-mexicano-1201347-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_10102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Fuente Ymbro, en video - via "Aplausos":
   
 https://www.aplausos.es/noticia/41431/noticias/valadez-tomara-la-alternativa-con-agitador-de-fuente-ymbro.html

 

ZARAGOZA - 5ème: GRAVE BLESSURE DE CAYETANO
    
Maestria d'Enrique Ponce.

Mercredi 11 Octobre - ZARAGOZA - 3ème corrida (5ème de Feria) - Casi lleno - Grand beau: Toros de Juan Pedro Domecq, dont trois de Parladé. Le 3ème étant devuelto pour s'être cassé un antérieur, "se corrio turno", sortant le 6ème; et en second du lot de Marin sortit le premier sobrero, de Juan Pedro. Corrida inégale de trapio mais supérieurement armée, large et astifina (impressionnant, celui qui aurait du faire 5ème). Le 2ème fut le meilleur, répétant noblement à droite, et "irrégulier" à gauche; Inégal mais mobile, le 4ème; De même le 6ème, de moindre qualité. 1er et et 5èmes, "désespérants" de manque de tout!
     Poids de la corrida (par ordre de sortie): 557, 593, 566, 528, 557(s) et 595 kgs
     Pour cause de la cogida de Cayetano, Enrique Ponce a lidié 1, 4 et 5ème, ce dernier sortant en ultime de la corrida, Gines Marin s'intercalant entre 4 et 6.
    
Enrique Ponce (d'ivoire et or): Silence; Une oreille après avis et forte pétition de la seconde et bronca au président; et Vuelta, après pétition minoritaire - ne put rien faire devant un premier, faible, tardo, de court recorrido, puis "parado total". Ponce sua, ragea, mais n'en put rien tirer, tandis que le tendido s'impatientait. Deux pinchazos à un bloc de marbre, et une entière, basse - Très vite, le Valenciano trouva que le quatrième "avait quelque chose" et, à force de temple et de bon rythme travaillé, Ponce allait monter une grosse faena, mêlant le classique, en longs muletazos des deux mains, dont une naturelle "in…ter…mi…nable!", et des trouvailles siennes, comme "la Poncina", désormais célèbre, cette fois "triplement liée"; mais aussi "la Chivana" (célébrant Chiva, terre natale), consistant en une naturelle précédemment citée avec 'l'envers" de la muleta, lancé loin devant. Faena "a mas", chantée par la plaza toute entière, debout. Faena "de deux oreilles", un peu gâchée par une épée trasera, pelin atravesada qui met un temps fou en son effet, le toro "amorcillado", ne pouvant être descabellé. Ponce perdra là "le deuxième mouchoir blanc", au grand dam du public de la Misericordia. - Le sixième (deuxième titulaire de Cayetano), sortira, très largement et aggressivement armé. Bon à droite, le Domecq manquera de fond et de vraie codicia. Ponce "comme dans son jardin", montera une faena "de mas a menos", malgré son soin à économiser le toro. Faena au dernier toro de la Temporada, brindée à toute sa cuadrilla, avec on l'imagine: Rendez-vous l'an prochain!. Faena close d'un gros susto, Ponce "pinchant" sur une banderille et basculant en avant, dans le vide, totalement déséquilibré (aurait pu "tomber" sur le piton); puis une demi-lame en arrière, volontaire mais "fea". Ce final "accidenté" lui coûtera une pétition plus forte, mais nullement une vuelta très ovationnée. - Ponce à Zaragoza, "c'est quelque chose"!
    
Cayetano (de bleu lagon et or): Deux oreilles après cornada grave - reçut bien au delantal un deuxième de la tarde, répétant noblement mais sans humilier. Même défaut durant un bref premier tiers, mené. Cayetano débute, magnifique, par trois trincherazos et trois firmas intercallés, en marchant vers le centre, rématés d'un bon pecho. Aussitôt, deux séries droitières, "accompagnant" plus qu'imposant, à media altura, avec lenteur et empaque, chaque fois closes de grand pechos. Le public est vite accroché. Passant main gauche, Cayetano tire trois naturelles, "pata palante", mais à la quatrième, le toro a déjà "un mauvais geste" de la corne. Restant  à gauche, le diestro repart à la naturelle et, à la deuxième, le toro le prend de plein fouet au niveau du bas-ventre, le lève (le visage du torero allant se teinter entièrement de sang dans le morillo de l'animal), le fait tourner sur le piton (d'où les trois trajectoires de la cornada) et le fait tomber. L'impression est immédiate d'une cornada grave. La taleguilla se teinte de sang, sous l'entrejambe du vestido, et le torero grimace de douleur, mais… écartant les sauveteurs, repart au toro, donne une courte série droitière, pratiquement sans ses appuis, et, réunissant ses dernières forces, porte une grosse entière, "al salto", qui tue. Le moment terrible de la cornada, ses conséquences et le visage maculé de sang du torero, poussent le public de Zaragoza, très "secoué", à réclamer et obtenir deux oreilles, que la faena, jusque là, n'imposait pas. Cependant, on peut comprendre la ferveur et la générosité du moment. C'est aussi cela, "être aficionado".
    
Gines Marin (de blanc et or): Ovation; et Silence - Aura été bien "a ratos", ,notamment sur cette formidable main gauche qui est sienne. Il fut aussi le plus mal servi par le sort. - Son premier fut remplacé et "celui qui devant sortir en cinq", se mit vite en réserve, "agarrado al piso", supportant de moins en moins bien les efforts du torero, en une faena "intermittente", brindée à Jesus Enrique Colombo, qui devait prendre l'alternative, ce jour, et qu'il rempléçait, suite à la cornada de Valencia. De bons passages, immédiats, sur main gauche, puis des muletazos "inégaux", en prenant beaucoup le tendido à témoin, genre "Vous voyez si je suis vaillant"… Pinchazo et estocade desprendida. Devoir accompli, vu le toro - Le sobrero, lui, ne lui laissa même pas  la moitié de cette option: Début de faena par trois statuaires, prises distraitement, et à la quatrième: patatras! le toro en-bas, vilainement. La faena, ni le toro, "ne remonteront", et Marin, volontaire mais écoeuré, tuera très mal, de trois pinchazos, une lame et un descabello. Mala suerte!
    
La blessure de Cayetano: Cornada, d'un orifice de 6 cms, au bord du triangle de Scarpa gauche, avec trajectoire vers le haut, arrêtée par l'os du pubis, avant d'entrer dans la cavité abdominale; une trajectoire vers l'arrière, de 20cms; et une troisième, vers le bas, de 10 cms; qui cause de gros dégâts musculaires, sans toucher d'artères ou de veines "vitales". Pronostic: Grave - Le diestro a été opéré par le Docteur Valcarreres, puis évacué sur la clinique Quiron de Zaragoza.
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - Via "Teletoros" et "Cultoro":
 
   https://player.vimeo.com/video/237819024?autoplay=1
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions": attente.
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6314:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-qcayetano-herido-de-gravedadq&catid=3:cronicas&Itemid=4

     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
   
 https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/11/59de4c20ca4741e6448b45e4.html
     La reseña de la corrida - par Cest, pour "El Pais":
 
    https://elpais.com/cultura/2017/10/11/actualidad/1507743801_156151.html
     La reseña de la corrida - par Angel.A. Abad, pour "Toros en libertad":
  
  http://www.detorosenlibertad.com/?p=52135
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Trigo, pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/11/cayetano-herido-tarde-antologica-ponce-26533.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
   
 http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/11/cayetano-corneado-por-segundo-toro-zaragoza-que-corto-las-dos-orejas-1201519-1711024.html
     Les photos de la cogida de Cayetano - par Aranzazu Navarro, dans "Heraldo"/Zaragoza:
   
 http://www.heraldo.es/multimedia/imagenes/cogida-cayetano-feria-del-pilar/
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
  
  http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_11102017/index.html
     Les photos de la corrida - par Jaime Galindo "El periodico de Aragon"/Zaragoza:
     http://www.elperiodicodearagon.com/galerias/fiestasdelpilar/quinta-corrida-toros-fiestas-pilar_65896.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Juan Pedro Domecq et Paraladé, en video - via "Aplausos":
 
   https://www.aplausos.es/noticia/41442/noticias/tres-juampedros-y-tres-parlades-para-hoy-en-zaragoza.html 
Spécial "Intégrales":
      En vidéo: La faena et la cornada de Cayetano - Images de "Teletoro", via "TauroJaen":
  
  https://www.youtube.com/embed/FfVRWudKtvg
     En vidéo: La faena d'Enrique Ponce - Images de "Teletoro", via "TauroJaen":
  
  https://www.youtube.com/embed/VwHZRSOfOeg

 

ZARAGOZA - 6ème: LA CONSTANCE ET L'EPEE DE PACO UREÑA…
    
Mauvaise corrida de Bañuelos.

Jeudi 12 Octobre - ZARAGOZA - 4ème corrida (6ème de Feria - Dia del Pilar) - Casi lleno - Grand beau: Six toros de Antonio Bañuelos, et un sobrero de La Palmosilla, remplaçant le 1er, qui se cassa un piton dans une chute, au capote. Corrida "lourde" et très armée. Mais corrida extrêmement décevante, allant rapidement "pabajo", certain toro, comme le 2ème, ayant promis qualité. Les lots de Curro Diaz (y compris le Palmosilla 1er) et Fandi, ne permirent rien, à la muleta. Sans aucune classe, le 3ème "permit" un peu, au constant Ureña. Le 6ème ne dura que peu… Echec ganadero!
     Poids de la corrida: 540(s), 575, 557, 560, 587 et 611 kgs.
     A l'issue du paseo, Curro Diaz, blessé ici en Avril, a été invité à saluer une ovation qu'il partagea avec ses collègues.
     Le toro sixième sortit aux sons de la célèbre Jota, avec en supplément une couple la dansant, sur une meseta de tendido… ce qui fait que tous regardaient les danseurs et non le torero se jouant la peau au capote. Quand donc les taurins eux-mêmes prendront ils la Fiesta au sérieux?????
    
Curro Diaz (de rouge sang et or):  Ovation; et Silence - voit son premier, super armé, se casser le piton droit en labourant le sol, sur une chute, après trois bonnes véroniques sur la corne gauche. Le toro est immédiatement devuelto, laissant place à un sobrero de La Palmosilla, sérieux d'armures mais de moindre trapio. Sorti suelto, le toro se freinera au capote, et restera "tête en haut", le reste de la lidia. Toro pronto mais sans rythme, que Curro Diaz passera sans réelle solution. Lame entière, desprendida, qui tue sin puntilla - Le castaño quatrième sortira coiffé d'impressionnants pitones, mais ne permettra rien au capote. Un toro qui ne s'emploiera jamais au cheval, et provoquera la panique aux banderilles. La également, un toro "pronto", mais "qui regarde" et sait où est le torero. Vaillant à droite? Curro Diaz lui volera quelques naturelles de belles allure, sans possible continuité. Faena de "détails toreros", très mal conclue à l'acier, en deux pinchazos "feos" et un bajonazo, le diestro se faisant mal au poignet à la deuxième entrée. Tarde de peu d'option pour Curro Diaz.
    
El Fandi (de bleu nuit et or): Silence; et Silence - reçoit par trois largas, au gré de sa sortie, le puissant deuxième, bien armé, qui remate dur aux barrières. Excellent de doux temple, le Fandi, en six lances de capote, vers le centre, bien rematés d'une demie, à genoux. Le meilleur de son actuacion. Un toro qui promet, vif, "con fijeza" et bonne charge. Ureña quite, capote dans le dos, et Fandi banderille "vulgairement", à toro passé. Brindis à tous, mais déjà le toro a changé, dès le début à genoux, obligeant le Granadino à se relever et rompre. Sortant le bicho vers le large, Fandi va voir le toro s'arrêter d'un coup et se réserver, court et rebrincado. Le diestro abrège et tue d'un gros coup d'épée. Déception! - Il devra abréger de même, passablement écoeuré, devant le cinquième, brindé à Salvador Vega (?), qu'il avait banderillé "poderoso" et habile. Un toro qui passa son temps "à regarder", le yeux par-dessus la muleta. Bronco et toujours à la défensive, "midiendo mucho". Casi entera trasera, verticale, atravesada, et deux descabellos. Ouf!
    
Paco Ureña (de vert pomme et or): Une oreille; et Une oreille - aura fait triompher, une fois de plus, deux choses: Sa constance… et son épée. La constance d'un torero "très honnête mais sans génie aucun", qui aligne les séries droitières, liées au cambio dans le dos et au pecho, toutes identiques, sans une once d'originalité, dans les entames ou les remates de séries. Sobriété = Santé !!! Certes cela marche bien avec le toro puissant, encasté, qu'il faut dominer et tordre, mais perd toute émotion devant le "demi-caste", sans personnalité. C'est ce qui lui arriva, face au troisième de la tarde, noble mais tardo, sans classe aucune. Un Ureña "appliqué", au long de quatre séries de derechazos "calquées", tant dans leur longueur que leur "expression". Heureusement, l'épée voyagea très honnêtement, "en corto", même si elle tomba de côté. Oreille à la constance, de la part d'un public "de jour de Fête", qui n'avait rien vu jusque-là - On retrouvera cette même constance, certes courageuse et honnête, devant le toro sixième, dit "de la Jota" (voir plus haut). Faena droitière, appliquée, le toro prenant bien "en bas, mais refusant les remates par le haut. Le public "suivit", même lorsque le Lorquino constata l'impossibilité de la gauche. Heureusement, et on soulignera cela à grands traits, Paco Ureña se profila, "en corto" et, "atracandose de toro", porta un énorme coup d'épée, dont ils sortit "cogido", le piton lui ayant arraché le fajin et déchiré le vestido, au niveau du foie. Susto majuscule et douleur du torero. Le toro se résiste un moment, avant de se coucher. "Secoué", le public obtient une dernière oreille, pour un Paco Ureña, "constant" et bon tueur…
     Au final de la corrida, Paco Ureña donne vuelta a hombros, mais ne peut ouvrir ainsi la Grande porte, le règlement Aragonais exigeant "deux oreilles à un même toro" pour mériter cet honneur. (Ce qui se tient!)
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions": attente
     La vidéo-résumé de la corrida - Via "Teletoros" et "Cultoro":
 
   https://player.vimeo.com/video/237968136?autoplay=1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6315:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-quna-charanga-en-zaragozaq&catid=3:cronicas&Itemid=4

     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
  
  https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/12/59dfb7f446163f31498b459b.html
     La reseña de la corrida - par Antonio Lorca, pour "El Pais": attente
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "Toros en libertad":
     http://www.detorosenlibertad.com/?p=52142
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Trigo, pour "Cultoro":
 
   http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/12/triunfo-transparencia-26539.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
     http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/13/tarde-banderines-banderazos-paquito-chocolatero-1201706-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
   
 http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_12102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Bañuelos , en video - via "Aplausos":
     https://www.aplausos.es/noticia/41451/noticias/seis-de-antonio-banuelos-para-la-corrida-del-dia-del-pilar.html
Spécial "Intégrales":
     En vidéo: La faena et l'estocade de Paco Ureña, au 6ème - Images de "Teletoro", via "TauroJaen":
   
 https://www.youtube.com/embed/H_uFjq6PDNM

 

ZARAGOZA - 7ème: "SUPER TALAVANTE!"
    
Bonne présentation, très torera, de Roca Rey.
      Nuñez del Cuvillo sort la corrida de la Feria… jusqu'ici!

Vendredi 13 Octobre - ZARAGOZA - 5ème corrida (7ème de Feria) - "No hay billetes" (10.300) - Grand beau: Toros de Nuñez del Cuvillo, bien présentés, homogènes de poids, armés large et long, astifino qui, à part le 4ème, mobile mais irrégulier de charge et "cara suelta", donnèrent un jeu très intéressant pour le torero: Noble et mobile. Les meilleurs: 1, encastado; les 2 et 5èmes, les meilleurs du lot; et le 3ème, noble et encastadito. Le 6ème, colorado très armé, donna grand jeu sur piton gauche.
     Poids de la corrida: 525, 508, 502, 522, 504, 509 kgs.
    
Sebastian Castella (de rouge et or): Une oreille après avis; et Ovation - Reçut joliment le toro d'ouverture avant de débuter faena par bons doblones et un desden qui lève l'ovation. La faena sera essentiellement droitière, le toro noble, encastadito, acceptant la ligazon de forme irrégulière. Faena d'un Castella qui revient à Zaragoza après cinq ans d'absence, et conquiert facilement le public, par l'élégance et le lié de ses muletazos. Ovation sur un gros desplante final, tirant la muleta. Estocade entière, en arrière et tendida, qui tue -  Le quatrième, colorado, peut-être un peu chargé, se bougea beaucoup, mais "soltando la cara". Castella débuta au centre, par deux changées dans le dos, se le passant très près. La faena qui suivit fut ce que fut le toro: Irrégulière, avec des hauts et des bas, face à un toro plein de mobilité mais sans classe. Le meilleur de tout: Une grande estocade, en faisant bien la suerte. En torero, Castella, qui signait là la fin de sa temporada 2017, en Europe.
    
Alejandro Talavante (de noir et noir/azabache): Une oreille; et Deux oreilles après avis - a donné, enfin, une formidable tarde de maestria et d'inspiration torera, en deux faenas de grande plastique, à la fois dominatrices, très vaillantes et "de figura". Certes il toucha les deux toros de la corrida, mais il imprima à son toreo une personnalité et une profondeur qui enthousiasmèrent un public Aragonais et une plaza avec lesquels il a toujours eu des atomes crochus. - Son premier toro  était faiblot, noblon, que Talavante toréa "muy quieto", sur les deux bords, se sortant élégamment de quelque paron, en fin de trasteo. Estocade en arrière, caida, et une oreille "pour l'ensemble" - Par contre, sa faena et son estocade au cinquième seront de celles qui marquent "sa saison", et la temporada toute entière. Le toro avait des qualités à la sortie, mais la brega avait été laborieuse, car "il bougeait beaucoup", et une petite chute, sur le quite de Roca Rey, avait valu une grimace de Talavante. Cependant, très vite, l'Extremeño prit la mesure du toro, après un début de faena explosif, les deux genoux en terre, où le fauve le serra durement dans les deux premiers muletazos. Convaincu, sereinement vaillant, Talavante "aguanta" et poursuivit son entame, le public étant déjà "accroché". Le reste fut un authentique récital de temple, de douceur et de "plastique": Séries templées, muy asentado, mêlant l'efficacité au bon goût. A l'ouverture d'une profonde série droitière, un farol "de cartel". Sur un retour, un kikiriki, improvisé et le pecho. La variété, la profondeur, la toreria! A gusto! Et, au zénith, un estoconazo énorme, entrant lent et sortant limpio, qui tue sin puntilla. Enorme, Talavante qui, deux oreilles en main, donnant grande vuelta, prendra une poignée "du sable d'ici", pour lui faire honneur, sans la démagogie habituelle. Talavante "a quelque chose", avec Zaragoza!     
    
Andres Roca Rey (de gris ardoise et argent): Une oreille; et Une oreille après avis - se présentait devant le public Aragonais, et on peut dire qu'il l'a amplement conquis. Un Roca Rey "2017", toréant plus classique, plus lié, plus long, mais qui n'a pas oublié les audaces du Roca Rey 2016, à la cape, au moment des quites; ou à la muleta, au moment ou le public s'y attend le moins. Un Roca Rey "puissant" qui, face à deux toros de belle mobilité, mais qu'il fallait tenir, a montré tous ses arguments, et a bien tué - Pour mémoire un quite "énorme", au troisième de la tarde, par cinq gaoneras, sans bouger le moindre orteil, liées à la caleserina et la rebolera de remate. Pour mémoire le début de faena à ce même toro, par deux cambios dans le dos, deux hautes et l'arrucina précédant le pecho de libération. Pour mémoire, au sixième, le début de faena classique, par quatre statuaires… mais à la cinquième, il fait passer le toro dans le dos, entre lui et la barrière. Sursaut d'horreur dans la plaza, et ovation immédiate. Pour souvenir, à ce même sixième, en fin de faena, trois derechazos et trois dosantinas, liées (devant-derrière, trois fois consécutivement), le toro le désarmant à la dernière. Peu importe, Roca Rey reprit la muleta et imposa un nouveau duo "derechazo-dosantina", face au toro et au public, éberlués. Deux faenas pourtant classiques, avec de très bons moments de fluidité et de temple, notamment dans les naturelles au sixième. Et deux coups d'épée, en particulier le premier, poussés avec foi, "a un tiempo", signant une actuacion sincère et "de puerta grande". - Roca Rey sortit "andando", alors qu'il aurait pu partager vuelta en hombros avec Talavante, mais sans sortir par la grande porte. Là également: "Verguenza torera". Bien revenu, le Roca Rey 2017.
     Alejandro Talavante est sorti a hombros par la Porte Grande de la Misericordia
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions": attente
     La vidéo-résumé de la corrida - Via "Teletoros" et "Cultoro":
  
  https://player.vimeo.com/video/238128942?autoplay=1
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
   
 http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6317:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-quna-tarde-soberbia-de-talavanteq&catid=3:cronicas&Itemid=4
     La reseña de la corrida - par Zabala de la Serna, pour "El Mundo":
 
   http://www.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/13/59e12584e5fdea2b108b4601.html
     La reseña de la corrida - par Jose Antonio del Moral, pour "Toros en libertad":
   
 http://www.detorosenlibertad.com/?p=52144
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Trigo, pour "Cultoro":
   
 http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/13/diablo-alma-torero-26560.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
  
  http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/14/triunfal-tarde-alejandro-talavante-misericordia-1201861-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
 
    https://www.eltico.org/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_13102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Nuñez del Cuvillo, en video - via "Aplausos":
  
  https://www.aplausos.es/noticia/41466/noticias/seis-de-cuvillo-para-el-primer-no-hay-billetes-de-zaragoza.html
Spéciale "Intégrales":
     En vidéo: La faena et l'estocade d'Alejandro Talavante, au 5ème - Images de "Teletoro", via "TauroJaen":
  
  https://www.youtube.com/embed/0oHq7mY-O1c
     En vidéo: La faena d'Andres Roca Rey, au 6ème - Images de "Teletoro", via "TauroJaen":
   
 https://www.youtube.com/embed/Mv724VxmpIU

 

ZARAGOZA - 8ème : CORRIDA "TRIUNFALISTA"!
    
Bonne faena de Gines Marin.

Samedi 14 Octobre - ZARAGOZA - 6ème corrida (8ème de Feria) - Corrida de la Presse - Plaza quasi pleine (9.500) - Beau temps: Quatre toros de Olga Jimenez (les quatre premiers), et deux de Garcia Jimenez Hermanos (les deux derniers), bien présentés et de jeu divers. Les 2ème, noblon mais sans grande transmssion; 3ème, toro de classe mais faible; et 4ème, noble et répétant avec fijeza, furent les meilleurs. En négatif, le 1er, vite éteint; les 5 et 6èmes, fades et vides.
     Poids de la corrida: 577, 540, 560, 507, 651 et 629 kgs.
    
Juan Jose Padilla (de "minuit" et or, soutaché de noir) Silence; et Deux oreilles  - est ici, depuis le terrible accident de 2011, une véritable idole, et quoi qu'il fasse, emportera toujours l'assentiment de la plaza, marquant chaque fois "deux points de plus" que les compagnons. C'est ainsi, et probablement mérité… Cela dit, le Jerezano "distribue des passes", pour la satisfaction générale, comme à son premier, toro manson, sin fijeza ni codicia, vite rajado. Demi-lame en arrière et descabello - Face au castaño quatrième, reçu par nouvelle larga: une faena "fourre-tout", débutée à genoux, mêlant le pueblerino au "vaillant très vulgaire", chaque suerte, de face ou de dos, à l'endroit ou à l'envers, debout ou agenouillée, étant applaudie. Le visage des collègues, dans le callejon, est "un poème"!!! Cela étant dit, Padilla "offre son cœur", dans un dernier desplante, et porte une grosse épée, desprendidilla. Deux oreilles (ultra généreuses) et vuelta torride, enveloppé en deux drapeaux Espagnols et brandissant la bannière du pirate. - Bref: "Padilla, tel qu'en lui-même!" qui, pour la deuxième année consécutive, finit en tête de l'Escalafon. "Vivir para ver!!"
    
Alberto Lopez Simon (de mastic et or):  Silence après avis; et Une oreille - jouait une partie importante, au final d'une temporada qui l'a vu prendre la décision de "virer" son apoderado, Julian Guerra, au mois de Juin. Depuis, on sait qu'il s'est confié à Curro Vazquez, et que celui-ci va devoir en faire un torero "de sentiment", s'il le peut. Lopez Simon est toujours "une vaillante machine à faire des passes", certes méritoirement liées, mais dont il ne reste guère de souvenirs, au sortir de la plaza. Une chose est certaine: Le torero semble "plus heureux d'être là!" Et c'est primordial. Un gros travail l'attend, cet hiver, dont on devrait percevoir les résultats…en Mars. - A son premier, une faena "abondante", très inégale mais liée, gâchée par cinq descabellos après deux pinchazos - Face au cinquième, il débuta fort bien en deux bonnes séries droitières, mais le toro décida d'arrêter là (se rajo!) et le Madrilène lui monta dessus en un arrimon sans fin. Comme la tarde était "emballée" et le président "sans réel critère", Lopez Simon coupa une oreille, après deux entrées a matar. - Il faut attendre!
    
Gines Marin (de prune et or): Deux oreilles; et Ovation - leva première ovation sur la rebolera inversée qui rematait la réception du troisième par véroniques et chicuelinas, vibrantes. face à un adversaire "pronto", noble mais limité de force, la faena comporta d'excellents moments, sur les deux mains, dans le fondamental, et des adornos de belle allure, notamment les manoletinas finales, en changeant le voyage du toro, qui firent l'unanimité. Demi-lame efficace et gros succès - Le sixième était noble, limité de force et soso… Gines Marin tenta réveiller en lui quelque caste. En vain! Estoconazo desprendido.
     Juan Jose Padilla et Gines Marin sont sortis en hombros par la Puerta grande.
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions":
     https://www.youtube.com/embed/nWOLIxIUpHk
     En video - Gines Marin, face au troisième - via "Vivan los Toros":
 
   https://www.youtube.com/embed/bJOqMIPyOuE
     La reseña de la corrida - par Barquerito, pour "Torosdos":
     http://torosdos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6318:zaragoza-feria-del-pilar-cronica-de-barquerito-quna-bonita-faena-de-gines-marinq&catid=3:cronicas&Itemid=4

     La reseña de la corrida - par Javier Valero, pour "El Mundo":
     https://amp.elmundo.es/cultura/toros/2017/10/14/59e2641746163f671b8b45b3.html
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "Cultoro":
  
  http://www.cultoro.com/actualidad/2017/10/14/padilla-gines-emocionan-registros-26579.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
   
 http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/15/el-palco-suma-fiesta-regala-dos-puertas-grandes-1201967-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
   
 http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_14102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Garcia Jimenez, en video - via "Aplausos":
   
 https://www.aplausos.es/noticia/41482/noticias/caralimpio-de-hermanos-garcia-jimenez-cierra-las-corridas-a-pie-de-zaragoza.html

 

ZARAGOZA - 9ème et dernière - Rejoneo: PABLO HERMOSO, A LA DERNIERE!

Dimanche 15 Octobre - ZARAGOZA - Corrida de Rejoneo (9ème et dernière de Feria) - Plaza pleine (10.000): Toros de Fermin Bohorquez, correctement présentés sans plus, qui donnèrent bon jeu, en général, malgré des limites, côté force et caste. Le 4ème, cojo, a été remplacé par le premier sobrero… qui donna grand jeu.
     Poids de la corrida: 490, 498, 480, 554(s), 505 et 508 kgs.
    
Pablo Hermoso de Mendoza (de goyesco bleu nuit et argent): Silence; et Deux oreilles - est ici une idole qui, cette fois, remporte un gros triomphe en une plaza de primera, juste "à la dernière" de la temporada. - Le Navarrais perdit un éventuel trophée à cause de quatre entrées a matar et six descabellos devant le toro d'ouverture, noble mais limité de codicia. Mendoza soigna la lidia, successivement monté sur "Alquimista", "Berlin, "Brindis" et "Don Quijote" - Surprise générale lorsque le Président change le quatrième, qui s'était abimé une patte, "durant la faena", presque au moment où le cavalier allait entrer à tuer - Par contre, la lidia du sobrero fut triomphale, de bout en bout: un seul rejon, en arrière et contraire roula sans puntilla le quatrième bis, devant lequel Pablo Hermoso de Mendoza fit une véritable démonstration, notamment avec "Berlin", "Disparate" et "Estella".  
    
Lea Vicens (de chaqueta bleu Raf et argent): Ovation; et Ovation - manqua la sortie a hombros à cause des aciers: Un rejon vertical et deux descabellos à son premier; et six entrées a matar au cinquième. Malgré ce, la cavalière fut justement ovationnée pour des actuaciones "a mas", à chacun de ses adversaires, avec en particulier ses chevaux fétiche et vedettes: "Gacela" et Bazooka", au deuxième de la tarde, après avoir "bafouillé" dans les premières réunions; et "Betico", face au cinquième.
    
Perez Langa (de chaqueta gris clair et argent) : Vuelta; et Une oreille - a fait énormément de bruit "hors du toro", mettant beaucoup de vibrato dans ses préparations et ses sorties, avec quelques bons détails avec les banderilles et les courtes, posées de façon très inégale mais valorisées par "les paisanos" venus l'encourager et ovationner à tout prix. Lui aussi tua mal (Deux entrées et trois descabellos au 3ème; et deux pinchazos et un gros bajonazo au 6ème). Malgré ce, entre public "bruyant" et président "faible", Langa remporta un bon succès "populaire"…
     Au final de la corrida, Pablo Hermoso de Mendoza sortit, en hombros, par la Puerta Grande.
Ils y étaient:
     La vidéo-résumé de la corrida - par "Simon Casas Productions":
   
 https://www.youtube.com/embed/_-AvEt_ZanY
     La reseña de la corrida - par Javier Valero, pour "El Mundo":
     La reseña et les photos de la corrida - par Emilio Mendez, pour "Cultoro":
   
 http://www.cultoro.com/festejos/2017/10/15/hermoso-forma-para-acabar-campana-europea-26593.html
     La reseña et les photos de la corrida - dans "Heraldo"/Zaragoza:
  
  http://www.heraldo.es/noticias/suplementos/fiestas-del-pilar/2017/10/16/cumbre-pablo-hermoso-mendoza-para-cerrar-feria-1202062-1711024.html
     Les photos de la corrida - par "Plaza1", via "ElTico.org":
   
 http://www.corridafrance.com/images/temporadas/2017/Octobre/Zaragoza_15102017/index.html
Avant le festejo: Le sorteo des toros de Bohorquez , en video - via "Aplausos":
 
   https://www.aplausos.es/noticia/41493/noticias/titanico-de-bohorquez-cierra-la-feria-del-pilar-en-zaragoza.html

 
 
 

COLOMBIE: FERIA DE CALI 2017
 

     13 Octobre: Après une grosse période de flottement, la Feria de Cali semble vouloir reprendre la cap qui fut toujours le sien: Carteles importants, entre Noël et Nouvel An. Certes la période dorée est passée et, "le champagne à Cañaveralejo" ne coulera plus pendant la corrida… Disparus aussi le Festival, ou la corrida à six, dite "del Toro". Cela reviendra peut-être… Toujours est il que les cartels de la prochaine Feria de Cali sont désormais officiels: Six corridas, du 26 au 31 Décembre, avec des dobletes toreros "logiques": Lusi Bolivar, Andres Roca Rey et Alberto Lopez Simon (Triomphateur 2016); et un, bien plus étonnant, au niveau ganadero: Deux lots de Las Ventas del Espiritu Santo, de Cesar Rincon, ce qui implique une très grosse responsabilité, et aussi "un très gros risque".
     En tout état de cause, la Feria de Cali 2017 se présente ainsi:  


CALI - Feria del Señor de los Cristales 2017
     Mardi 26 Décembre: Toros de Paisapamba et Fuentelapeña, pour Juan José Padilla, Sebastian Ritter et Jesus Enrique Colombo.
     Mercredi 27 Décembre: Toros de Achury Viejo, pour David Mora, Alberto Lopez Simon et Luis Miguel Castrillon.
     Jeudi 28 Décembre: Toros de Las Ventas del Espiritu Santo (Cesar Rincon), pour Jose Maria Manzanares, Cayetano et Guillermo Valencia (Alternative).
     Vendredi 29 Décembre: Toros de Las Ventas del Espiritu Santo, pour Enrique Ponce et Andres Roca Rey, en mano a mano.
     Samedi 30 Décembre: Toros de Salento, pour  Miguel Angel Perera, Luis Bolivar et Alberto Lopez Simon.
     Dimanche 31 Décembre: Toros de Juan Bernardo Caicedo, pour Sebastian Castella, Luis Bolivar et Andres Roca Rey.

 

SELON JOSE MATA…
     en … "Toros en el Mundo TV"

     Au Mexique, Jose Mata est une espèce "d'enfant terrible" du journalisme taurin. Grande gueule autant que grand aficionado, il écrit et parle avec exigence et "passion totale", ce qui le mène souvent à quelques outrances, pourtant non exemptes de vérité.
     Chaque semaine, Jose Mata, directeur de la revue taurine "Toros en el Mundo", présente un magazine vidéo, d'environ 40 minutes, où il commente l'actualité "des deux côtés du Charco", mais surtout, "de sa Terre", Mejico !
     A suivre, ici, chaque semaine:

     "TOROS EN EL MUNDO TV" -  Programme du 12 Octobre 2017 - par JOSE MATA: 
     
https://player.vimeo.com/video/238177229?autoplay=1

 

ACTUALITE DE FRANCE… ET D’UN AILLEURS TAURIN!

      15 Octobre:  Toros2000, chaque samedi, passe le relais à un site de réelle importance, pour ce qui est de « la Culture Taurine ». Allez donc voir, régulièrement, le calendrier de manifestations d’Aficion, loin ou tout près de chez vous, en visitant :
    
La semaine de www.toreria.net

 
VOUS AVEZ MANQUE LE "TENDIDO CERO" DE CETTE SEMAINE... (Emission du 14 Octobre 2017)   
     ... prenez le temps de le visionner (ou de le revoir), ici, en la rediffusion de TVE2  :
    
http://www.rtve.es/alacarta/videos/tendido-cero/tendido-cero-14-10-17/4256969/
 

MEXICO: UNE GENEREUSE "PUTADA", SIGNEE… JOSE TOMAS !

     18 Octobre: On sait à quel point, Enrique Ponce est, au Mexique, et notamment à la Monumental Mexico, un torero "consentido", comme on dit. Ce qui signifie: Un des préférés, sinon "le" préféré!  - On sait, par ailleurs, la générosité du diestro de Chiva, et sa première présence, lorsqu'il faut, en torero, donner un coup de main après un grand malheur… Mais la dernière "saloperie" que sont capables de faire certaines "Figuras" et leur entourage, dépasse l'imaginaire.
     Les 7 et 19 Septembre derniers, la terre a durement tremblé à Mexico. Tous avons en mémoire cette école, qui s'écroula d'un coup sur une quarantaine d'enfants. Tous avons en mémoire quelques images d'espoir, mais bien plus de désolation. Près de trois cents victimes! Le Destin avait marqué la date de dizaines et dizaines de femmes, d'hommes, d'enfants. Une authentique catastrophe dont le Mexique survivait, fataliste…
     Très vite, Enrique Ponce fut le premier à s'offrir à toréer au profit des sinistrés. en cela, le diestro de Chiva restait fidèle à sa générosité de toujours… Pendant ce temps, on savait que Jose Tomas, la grande "Alésienne du Toreo", s'entraînait, probablement en vue d'aller redorer quelque blason fané, tout en augmentant son compte en banque, face à des chotos du fond du Mexique…
     Hombre! Jose Tomas est un grand torero, nul ne saurait le nier… Mais personne n'empêchera non plus de penser que c'est également "un petit, tout petit monsieur!" 
     Bien sûr, cela fera sursauter et se cabrer quelque idolâtre, fameux ou anonyme… pourtant les faits sont là! Et ils ne sont pas nouveaux! On le sait, Jose Tomes, vis-à-vis de Ponce, n'en est pas à son coup d'essai, chacun se rappelant le sale tour déjà perpétré par "le Génie", pour l'hommage à Victor Barrio, l'an passé à Valladolid… Là, il vient de rééditer son exploit, de la plus vile des façons…
     Alors que l'on pensait que le vœu de Ponce allait se concrétiser en un gros cartel, à la Monumental de Mexico, dont il serait homme de base et naturel chef de lidia, on apprend que la corrida au profit des sinistrés aura bien lieu, le 12 Novembre; que le cartel y sera important…mais qu'Enrique Ponce n'en fera pas partie.
     Pourquoi? - Parce qu'une nouvelle fois, monsieur Jose Tomas "s'est croisé, au milieu", avec tous ses complices, "Mexicains z'et Espagnols", "sinverguenzas de haute volée", avec l'intention bien affirmée d'expulser Ponce de la corrida qu'il avait lui-même proposée avant tout le monde, et s'octroyer à lui seul les mérites d'un résultat substantiel à la taquilla… dont on espère que les sinistrés seront les uniques bénéficiaires (Mais d'ores et déjà… on a un gros doute!)
     Bien entendu, "les affaires sont les affaires… et le Mundillo ce que nous en savons! (ou…le peu que nous en savons!). - Bien entendu, Jose Tomas est en droit de toréer pour les causes qu'il a décidées… mais pas en "plantant" les autres, en particulier Enrique Ponce, le seul capable de lui mettre "un vrai bain" dont il ne se relèverait pas, face à n'importe quel toro. Et surtout... le premier à s'offrir à toréer pour les Mexicains…
     Alors "la corrida-monstre" aura bien lieu, au profit des sinistrés du terremoto de Septembre.  Le cartel en est arrêté, composé de Jose Tomas et… sept autres diestros qui, en l'occurrence, sont les complices de sa "putada"… Asi las cosas!!!  - Mais bien sûr… "Les affaires sont les affaires!"
     Au cartel, définitivement: Pablo Hermoso de Mendoza, Jose Tomas, El Juli, Jose Maria Manzanares, Joselito Adame, El Payo, Sergio Flores et Luis David Adame, face à huit toros de ganaderias différentes… Dieu, et il est le seul, reconnaîtra les siens…
     Bien sûr, il y aura lleno à la Monumental, et bien sûr, chacun s'en glorifiera…  Bien sûr, le public aura, ce jour-là, les yeux de Chimène pour ces héros qui viennent se jouer la peau, pour aider ceux qui on tout perdu… Bien sûr, "Mô…sieur" Jose Tomas a toutes les chances d'ouvrir la Grande porte, à moindre frais… Vaya "putada"!
     Alors... premier adorateur d'Enrique Ponce, Jose Antonio del Moral va en faire des tonnes et lâcher des tombereaux de venin… Ce en quoi, cette fois… il aura raison! Car, autant Enrique Ponce est et reste un immense torero (et sa temporada 2017 en est nouvel exemple!) autant Jose Tomas est… un tout petit Monsieur. Et en cette occasion… un authentique "sale type"!

     Affaire à suivre!

 
 
 
 
 
UN GRAND SALUT ET ABRAZO...
     ... à tous ceux qui nous suivent et envoient des mails, souvent émouvants, Français Aficionados installés au Mexique, au Brésil, en Chine, en Afrique du Sud, en Russie, au Chili, ou ... à Colmar !!!  (Si d'autres nous suivent, depuis d'autres terres, merci de le signaler!)
     Merci à vous, bonne route et bonne Aficion, même... là-bas !!!
     Fidèlement, depuis la France - Toros2000
 
 
 
 
 

GALERIES PHOTOS - Patrick Beuglot : SOUVENIRS, SOUVENIRS… DES FERIAS DE SUD-OUEST !
     "Ces toros et ces hommes… ce jour-là!" 

 

     Avis: Ces longues séries de photos n'ont pas vocation, ni prétention, "à l'artistique", mais plutôt celles de reportages sur "Ce qui s'est passé ce jour-là, toro par toro". Ainsi, vous retrouverez des moments que vous avez vécus, ou découvrirez ceux que vous auriez pu vivre, avec "ces Toros et ces hommes.. ce jour-là !"

     Avertissement technique:  Pour ouvrir chaque galerie, faire clic droit sur le lien et "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" - (On peut visionner "en global", au "Uno por Uno", choisir "la" photo qui intéresse, ouvrir en diaporama; bref, naviguer à volonté)
     Bonne route, en espérant que cela vous plaira ! - Merci

 

TEMPORADA 2017

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     29 Juillet - Rejoneo - Toros de Rosa Rodrigues,  pour Pablo Hermoso de Mendoza, Joao Moura et Lea Vicens.
     https://photos.app.goo.gl/zzcBYb2AVAi3BUSt2

     30 Juillet - Toros de Robert Margé, pour Manuel Escribano, Daniel Luque et Thomas Joubert.
      https://photos.app.goo.gl/JhyjGnIVwD0J5VLJ3

 

TEMPORADA 2016

LES CORRIDAS DE BAYONNE
     31 Juillet - Toros de Montealto, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Thomas Dufau.
     https://goo.gl/photos/mT1P4M2cWHiVvNC76

     15 Août - Corrida Goyesca: Toros de Domingo Hernandez, pour Miguel Angel Perera, Alberto Lopez Simon et Jose Garrido.
     https://photos.app.goo.gl/vaSZx2f2CbeXaX2n2

     3 Septembre: Toros de Pedres, pour Curro Diaz, Ivan Fandiño et Javier Jimenez. 
     (en reconstruction)

     4 Septembre: Toros d'Alcurrucen, pour Sebastian Castella, Daniel Luque et Jose Garrido.
     (en reconstruction)

DAX 2016:  Absent pour conflit avec les responsables.
MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

TEMPORADA 2015

LES CORRIDAS DE BAYONNE
    
2 Août - Toros de Montalvo, pour Morenito de Aranda, Manuel Escribano et Ivan Fandiño.  
     (en reconstruction)
    
     15 Août - Goyesca - Toros de Antonio Bañuelos, pour Juan Bautista, Daniel Luque et Lopez Simon.
     https://goo.gl/photos/jEf2ueZBHPgDbsjh6
    
     5 Septembre: Toros de Pedres, pour Eugenio de Mora, Juan del Alamo, et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/ew3VtLzbnvnNfUox9

     6 Septembre: Toros de Garcigrande, pour Sebastian Castella, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
     https://goo.gl/photos/LNFcjxTVvJw9goLdA


DAX - Feria 2015
     13 Août: Toros de Jandilla, pour Diego Urdiales, Joselito Adame et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/Sj5RZAr8sQZQPwxF9
    
     14 Août: Toros d'Antonio Bañuelos, pour Enrique Ponce, Ivan Fandiño et Daniel Luque.
     https://goo.gl/photos/aBoY2k8PWdRZM7Hv7
    
     15 Août (matin): Toros de Domingo Hernandez, pour El Juli, Jose Maria Manzanares et Pepe Moral.
     https://goo.gl/photos/UrXcuJLZ8fZNG7f97
    
     16 Août: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Manolo Escribano et Alberto Aguilar. 
     (en reconstruction)

DAX - Les corridas de "La Salsa 2015".
     12 Septembre: Toros de Cuadri, pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Alberto Lamelas.  
     (en reconstruction)

     13 Septembre: Toros de Montalvo, pour Juan Mora, Jose Maria Manzanares et Miguel Angel Perera.  
     (en reconstruction)


MONT DE MARSAN - Feria de la Madeleine 2015:
Absent, pour raison de santé

 

   TEMPORADA 2014
 

LES CORRIDAS DE BAYONNE 2014
    
9 Août - Toros de Pedres, pour Paco Ureña, Jimenez Fortes et Juan Leal.
    
https://goo.gl/photos/CCRigYHJkUdTFYir6

     10 Août - Toros de Montalvo, pour Ivan Fandiño, Daniel Luque et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/EPo7BQEi2pARkQAo6

     6 Septembre - Toros d'Adolfo Martin, pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
     https://goo.gl/photos/c14FR7Evit19D9887

     7 Septembre - Toros de Garcigrande, pour Juan Bautista, Sebastian Castella et Ivan Fandiño.
     https://goo.gl/photos/7UeQxUnTGbGz2KWM7


MONT DE MARSAN - Feria de La Madeleine 2014
     16 Juillet - 1ère: Toros de Zalduendo, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Thomas Dufau.
    
https://goo.gl/photos/Dr8CSCe2mexAPEpW6

     17 Juillet - 2ème: Toros de La Quinta,  pour Antonio Ferrera, El Juli et Ivan Fandiño.
    
https://goo.gl/photos/hfrPyeSNzReLyoD39

     18 Juillet - 3ème: Toros de Fuente Ymbro et Joselito, pour Juan Jose Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame.
    
https://goo.gl/photos/atem39mWT878C41m6

     19 Juillet - 4ème: Toros de Victorino Martin, pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/SvT16kZvvyNNpuqs8

     20 Juillet - 5ème: Toros de Miura, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Javier Castaño
    
https://goo.gl/photos/evpEjBricqJUBVsT7


DAX - Feria 2014
     14 Août - 1ère: Toros de Montalvo, pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Juan del Alamo.
    
https://goo.gl/photos/9QFHDs3z5L6sKimV7  

     15 Août/matin - 2ème: Toros de Garcigrande, pour Morante de la Puebla, Jose Maria Manzanares et Juan Leal.
     https://goo.gl/photos/3aeiSAHZ1GStjCnu6

     15 Août/soir -3ème: Toros de Torrestrella, pour Juan Jose Padilla, Daniel Luque et David Galvan.
    
https://goo.gl/photos/KhqnhydecAjG3o1q7

     16 Août - 4ème: Toros de Pedraza de Yeltes, pour Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Javier Castaño.
    
https://goo.gl/photos/4CiSShvi8KjGiDdE7

     17 Août - 5ème: Toros de Jose Escolar Gil, pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Thomas Dufau.
  
  https://goo.gl/photos/wtvF7n2AAPkZqaTw8
 


DAX - Les corridas de "La Salsa 2014".
     13 Septembre: Toros de Victoriano del Rio, pour El Juli, Sebastian Castella et Roman.
    
https://goo.gl/photos/W7D7bWLeWYuqjRM98

     14 Septembre: Toros de La Quinta, pour El Cid, Ivan Fandiño et Alberto Aguilar.
    
https://goo.gl/photos/ai8KbJH7tA4mNnUt8

 
 
 
A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…   A LA TELEVISION…
 

« SIGNES DU TORO »  - France 3, la Taurine

     Retrouvez les programmes, les émissions, les archives vidéo, les interviews, les chroniques, les anecdotes et humeurs de la planète « Toros », sur la page « Signes du toro » :
    
Actualité: 
         
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/signes-du-toro    
 

LES ARCHIVES DE « TENDIDO SUD »

     Chaque semaine, regardez « Tendido Sud », programme taurin présenté par Christophe Chay, dorénavant sur "TV SUD":
    
A voir, le sommaire, sur: 
          http://www.mediasdusud.fr/emissions/tendido%20sud

     Les archives de "Tendido Sud" - Via "Youtube":
          https://www.youtube.com/results?search_query=Tendido+Sud

 
 
ARCHIVES MADRILENES...
 

LES REVUES "TAURODELTA" 2016

A Voir et revoir: Toute l'actualité de la plaza Monumental de Madrid, durant la temporada 2016. Des articles et des archives à découvrir, parcourir et approfondir - ici en PDF:
     N°80 - Novembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/80/revista_80.pdf
     N°79 - Octobre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/79/revista_79.pdf
     N°78 - Septembre: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/78/revista_78.pdf
     N°77 - Août: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/77/revista_77.pdf
     N°76 - Juillet: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/76/revista_76.pdf
     N°75 - Juin: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/75/revista_75.pdf
     N°74 - Mai: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/74/revista_74.pdf
     N°73 - Avril: http://www.las-ventas.com/r_taurodelta/73/revista_73.pdf

Revue "Taurodelta" - 2016 et les années précédentes:
     http://www.las-ventas.com/revista.asp

 
 
ARCHIVES TAURINES
 
   UN "GROS" PEU D'HISTOIRE…

 

     L'hiver et là! Et avec lui, le temps de la réflexion; le temps d'apprendre, encore et toujours; le temps de vivre sa passion et la conforter, en revivant l'Histoire. Et à ce sujet, quelle que soit l'opinion que chacun puisse avoir d'André Viard, il convient de voir et revoir l'immense boulot qui est le sien, concrétisé par l'exposition et les documents audiovisuels qu'il a conçus et présentés, cette année, au fil de plusieurs grandes ferias, d'Espagne et de France. "Les Tauromachies Universelles": une authentique "Œuvre", tant sur le plan didactique qu'artistique, en défense du Toro et de la Fiesta Brava, non par l'insulte, le mépris, la menace et la violence, mais simplement, concrètement, par "l'Histoire", apportée à tous, grands et petits, Aficionados et néophytes, sur un monde "de lumière et d'honneur", que certains, ignares et faussement sensibles, veulent "éradiquer"…
     L'hiver est là! On a le temps! Certes on n'osera demander "aux antis" d'avoir patience et sagesse "d'apprendre un peu, et "connaitre… avant de parler!", car ce sont deux choses dont ils sont absolument, définitivement, incapables… Mais vous qui passez souvent ici, parce que vous êtes "Aficionados et bonnes gens", vous allez vous régaler.
     En tous cas, "Un gros coup de Sombrero" à André Viard, pour tout ce qu'il fait, en défense de la Fiesta, et notamment pour cette "Histoire de Tauromachies Universelles" 2016.

A découvrir, en vidéos:
     La présentation de l'exposition et ses objectifs - André Viard, par Carlos Millet:
     https://www.youtube.com/embed/1_Ax8ZH8Mp0 

     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 1ère partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/rpAFAa4JBEA
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 2ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/xDOIlPqDL10
     "TAUROMAQUIAS UNIVERSALES" - 3ème partie - par Pedro Octavio Villar:
     https://www.youtube.com/embed/5Dyl-bJTTs4

 

     VIDEOS  -  « ABSOLUMENT GENIAL ! »  

     Pour l'Hiver 2011/2012...

     Vous êtes Aficionado ! Vous avez le temps! C’est l’hiver... ou l'été!!!  Il fait froid, il vente... ou il pleut ! Rien ne vaut le coin du feu… ou d'un parapluie!
     Profitez de ces instants, à votre rythme, pour regarder cette longue série de courts reportages (moins de cinq minutes, en général), intitulés « Jueves Taurinos », qui nous vient du Mexique, et qui, en une masse d’archives absolument géniale, nous rapporte « le Toreo de là-bas » et son histoire, mais également « la Fiesta Brava… de partout, au long des ans ».
     On trouvera ici des documents « uniques » sur les figures du Toreo, leur vie, leur personnalité toreras, les cornadas qui ont jalonné leur biographie. On trouvera des images totalement inconnues, sur les suertes du Toreo les plus rares, les plus risquées… avec leurs conséquences. Bref, on trouvera tout ce qui fait que « eux ont osé…que nous n’oserons jamais ». Et c’est pour cela « qu’ils sont tous Toreros », et que nous sommes… qu’aficionados ! Mais « de bons… aficionados ! »

     A ne manquer sous aucun prétexte, cette grande série (en 38 chapitres) du site taurin altoromexico.com, commentée par Heriberto Murieta, à l’écran de Toros2000 grâce à Churumbeldelavilla, via Youtube, et qui sera mise en ligne, ici, « dix par dix ! »
     Que lo pasen bien !!!


La présentation des « JUEVES TAURINOS » :
    
http://www.youtube.com/embed/0vMohwtkKdk 

« JUEVES TAURINOS – 1 »(4’54)
    
http://www.youtube.com/embed/uAbFNOOZkjs

« JUEVES TAURINOS – 2 » (4’11)
    
http://www.youtube.com/embed/K2pDypRLLXk

« JUEVES TAURINOS – 3 » (3’48)
    
http://www.youtube.com/embed/b9FdpCosNEw

« JUEVES TAURINOS – 4 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/CC3kkI862eA

« JUEVES TAURINOS – 5 » (3’59)
    
http://www.youtube.com/embed/u2fFxfpSvfM

« JUEVES TAURINOS – 6 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/wABU06nUleg

« JUEVES TAURINOS – 7 » (4’56)
    
http://www.youtube.com/embed/aqj8poiPZvk

« JUEVES TAURINOS – 8 » (4’25)
    
http://www.youtube.com/embed/TDKL2cmizAw

« JUEVES TAURINOS – 9 » (3’36)
    
http://www.youtube.com/embed/Um0LV7e3E28

« JUEVES TAURINOS – 10 » (5’30)
    
http://www.youtube.com/embed/4frvoa-m56M

« JUEVES TAURINOS – 11 » (4’51): Carlos Arruza et Alfredo Leal
    
http://www.youtube.com/embed/MsiB8JzlSCQ

« JUEVES TAURINOS – 12 » (4’18)
    
http://www.youtube.com/embed/gBAeNaswYqE

« JUEVES TAURINOS – 13 » (3’42)
    
http://www.youtube.com/embed/l44vitUocGc

« JUEVES TAURINOS – 14 » (3’12)
    
http://www.youtube.com/embed/kOL7LReO9O0

« JUEVES TAURINOS – 15 » (4’42)
    
http://www.youtube.com/embed/ji_ca8doBDw

« JUEVES TAURINOS – 16 » (4’01)
    
http://www.youtube.com/embed/LhgjGbdPD9s

« JUEVES TAURINOS – 17 » (4’07)
    
http://www.youtube.com/embed/mCP79EIPAeo

« JUEVES TAURINOS – 18 » (2’49)
    
http://www.youtube.com/embed/cq68Ipvojus

« JUEVES TAURINOS – 19 » (4’49)
     http://www.youtube.com/embed/jyrcEpSs_KM

« JUEVES TAURINOS – 20 » (5’36)
     http://www.youtube.com/embed/9oXxIVC7lec

« JUEVES TAURINOS – 21 » (4’11)
     http://www.youtube.com/embed/leoexbnrx9c

« JUEVES TAURINOS – 22 » (3’16)
     http://www.youtube.com/embed/v8ZMEKNmXXI

« JUEVES TAURINOS – 23 » (3’53)
     http://www.youtube.com/embed/fmWhdn1pCgo

« JUEVES TAURINOS – 24 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/Wu1XXPL1Szs

« JUEVES TAURINOS – 25 » (4’07)
     http://www.youtube.com/embed/ZfZWj64Bwb0

« JUEVES TAURINOS – 26 » (5’13)
     http://www.youtube.com/embed/tLPCFGa-6Cg

« JUEVES TAURINOS – 27 »
   
 En attente.

« JUEVES TAURINOS – 28 » (3’03)
    
http://www.youtube.com/embed/BheJDuaVd_Q

« JUEVES TAURINOS – 29 » (2’31)
     http://www.youtube.com/embed/9Iu6oCfH-y8

« JUEVES TAURINOS – 30 » (4’35)
    
http://www.youtube.com/embed/_l0BrpTEYMs

« JUEVES TAURINOS – 31 » (3’50)
     http://www.youtube.com/embed/I92V6TsD0Zk

« JUEVES TAURINOS – 32 » (4’13)
     http://www.youtube.com/embed/SuM40G4DK6c

« JUEVES TAURINOS – 33 » (5’12)
     http://www.youtube.com/embed/KWQR-cM4JCI

« JUEVES TAURINOS – 34 » (4’21)
     http://www.youtube.com/embed/dOL3nrYgD_A

« JUEVES TAURINOS – 35 » (2’54)
     http://www.youtube.com/embed/nP38JCOVHwM

« JUEVES TAURINOS – 36 » (5’15)
     http://www.youtube.com/embed/zaufYl6FZ24

« JUEVES TAURINOS – 37 » (3’35)
     http://www.youtube.com/embed/oV6actzR9TQ

« JUEVES TAURINOS – 38 » (3’09)
     http://www.youtube.com/embed/fwdbOeebSpA

« JUEVES TAURINOS – 39 » (4’00)
     http://www.youtube.com/embed/_UY-dEebJHg

« JUEVES TAURINOS – 40 » (4’55)
     http://www.youtube.com/embed/TSkot8MHhxA

 

 
 

LES GRANDES ARCHIVES DU PASSE !!!
     Le Toro et le Toreo « d’hier »… 100 ans d’histoire, par l’image, dans cette page spéciale du quotidien "ABC", de Séville:
               « CIEN AÑOS DE TOROS – UN SIGLO DE IMAGENES »
    
                    Ici: http://www.abcdesevilla.es/informacion/archivo_taurino/index.asp